Solo : La presse française, entre curiosité et désenchantement

News postée par le 19/05/2018 à 18h35 (lue 17 996 fois)

Dévoilé en avant-première au Festival de Cannes, mardi dernier, Solo : A Star Wars Story a vite eu droit à ses premières critiques et retours francophones, publiés tout le long de la semaine.

Une fois n'est pas coutume, et plutôt que de nous être extasiés sur les réactions à chaud fusant sur Twitter dès la sortie de salle, nous vous proposons de faire une petite revue de presse - sans spoilers - des premières critiques françaises au sujet du nouveau spin-off.

Pour ce faire, nous allons procéder en deux temps, en vous présentant d'abord les retours positifs, puis les retours négatifs.

C'est parti pour les retours positifs ou plutôt positifs !

Pas complètement réussi, car manquant parfois d’originalité, le film réalisé par Ron Howard offre toutefois quelques séquences réjouissantes.

(...) le film semble contenir plusieurs œuvres différentes. Certaines sont très décevantes (...), d’autres, au contraire, débordent d’inventions visuelles et narratives (...).

(...) des tréfonds d’un drôle de tripot au braquage d’une planète minière, on reconnaît chez ce « jeune » Solo les gènes de ses prédécesseurs, ce mélange unique d’humour et d’épopée qui a propulsé la saga dans les étoiles.​

Le film est emballé efficacement, mais se perçoit très clairement comme un pur produit dérivé (...).

(...) Solo : A Star Wars Story n'est pas un événement. C'est un bon film d'aventures, une bonne BD, un bon divertissement. Ce n'est pas Les Derniers Jedi.

Même si Solo n'est pas à la hauteur des autres Star Wars, il suffira au spectateur de ressentir cette connexion avec Howard pour que le film se colore d'une jolie teinte nostalgique et complètement funèbre (...).

Le démarrage est difficile, ça parlemente beaucoup mais il y a aussi de très bonnes choses et c’est distrayant.

Il faut quand même un moment pour oublier Harrison Ford, le Han Solo de Star Wars. Et puis, on met un moment à retrouver ses petits dans des scènes d'action échevelées qui démarrent sans préavis.

Sachez quand même qu’il y a les clins d’œil qu’il faut pour les encyclopédistes de Star Wars. Que les femmes sont fortes, présentes, actives. Qu’on peut même voir dans ce nouveau film une dimension anticolonialiste naissante. Bref, même si trop de scènes sont consacrées à des négociations sans fin, ce Solo est très distrayant.

Sans posséder la magie des meilleures épisodes de la saga intergalactique, «Solo, A Star Wars Story» de Ron Howard est un western galactique fun et hautement divertissement.

(...) «Solo» est un vrai western galactique, avec ses duels dans le désert et ses «outlaws» qui jouent aux cartes au fond d'un saloon mal fréquenté.

(...) si Alden Ehrenreich n'a pas le charisme de Harrison Ford (mais qui l'a ?), ce sont les seconds rôles que l'on retiendra, dans un épisode où les femmes tiennent la dragée haute aux hommes. Dommage que le super-carburant manque un peu dans le dernier tiers mais on a hâte de découvrir la suite. La magie reste intacte.

Si le film a moins d’ampleur que le premier film dérivé de la saga, « Rogue One », sorti en 2016, il compense par un traitement « à l’ancienne » qui devrait combler les accros de Star Wars.

Mieux, Ron Howard multiplie les messages durant le film, qui défend les minorités sociales et ethniques (...).

Humour, émotions, belles prestations des comédiens complètent le tableau : ce « Solo » a tout bon.

(...) la saga revoit ses ambitions à la baisse mais retrouve l'efficacité d'un Georges Lucas années 2000. Le résultat ? Un western spatial très divertissant qui fait la part belle aux couples.

La dernière partie (...) a des accents de film d'action nanardesque, aux twists incessants ponctués par des répliques signées Chuck Norris. (...) Et pourtant, on embarque avec un plaisir régressif à bord du Faucon Millenium et de ses entrailles (...). Ça ne plaira pas à tout le monde, mais en abandonnant les prétentions philosophico-esthétisantes des Derniers Jedi, ce deuxième spin-off reconquière une partie des fans de la saga largués par la nouvelle trilogie.

Le scénario très brouillon et des personnages en surjeu (...) font de ce Solo un nanar dans le bon sens du terme. (...) C'est l'antithèse du très sombre Rogue One. Solo est un bon film, pas un grand.

La débauche d’action et d’effet visuels n’a peut-être jamais atteint ce niveau dans un film. (...) Mais ce n’est pas forcément un reproche, tant "Solo" est de ce point de vue presque un manifeste, sous la forme d’un film poursuite de bout en bout. Le choix est d’autant plus probant qu’Alden Ehrenreich (...) est assez insipide, pour incarner Han Solo.

Howard parvient tout de même à insuffler un peu d’émotion dans la relation Solo-Qi’ra, surtout sur la fin, quand les enjeux se troublent et mériteraient d’être creusés dans une suite.

"Solo" confirme cette orientation prometteuse de développements futurs, tant le film de Ron Howard détient un fort potentiel, pour sortir des redites dans lesquelles s’enfonce la saga "officielle".

(...) Solo : A Star Wars Story n’est pas un mauvais film. C’est un honnête divertissement qui remplit consciencieusement son cahier des charges, mais sans vraiment chercher à aller plus loin. (...) Pour autant, ce n’est pas toujours suffisant et Solo souffre des quelques séquences mi-gênantes, mi-pénibles qu’on ne pensait plus revoir après la seconde trilogie.

Les clins d’oeils sont nombreux et pas trop appuyés et on sent vraiment que Ron Howard, en bon amoureux de la saga, a bien bossé le lore de la série.

Solo : A Star Wars Story n’a pas l’emphase d’un Star Wars VII ou VIII ni autant d’enjeux que Rogue One. On voit le film avec plaisir, mais on en ressort avec la sensation d’avoir assisté à un événement mineur. C’est quand même dommage pour une saga qui s’est toujours voulu épique.

L’introduction de Solo est aussi molle et faible que le générique qui n’a aucune idée, ne reprenant ni l’esthétique des introductions canon, ni le côté in medias res violent qui donnait à Rogue One son ton dès le premier accord de l’orchestre.

Le film change de ton lors de la rencontre entre Solo et Lando et, heureusement, les personnages secondaires apportent de la matière au film. (...) C’est toute l’histoire de Han Solo qui est contenue dans la dernière heure du film : un brillant pilote, imposteur au grand cœur, qui se fait avoir plus souvent que son porte-monnaie le lui permettrait.

(...) ce Solo partait très mal : on s'attendait à un navet, raté industriel au milieu des merveilles, mais la maison Mickey parvient à sauver un film moyen pour en faire un bon divertissement.

Les critiques positives ou plutôt positives étant passées, entrons maintenant du côté obscur des réactions, là où les avis négatifs voire franchement hostiles !

Alden Ehrenreich dans le rôle de Harrison Ford et Ron Howard dans celui de George Lucas mènent au crash intersidéral ce spin-off de la saga. (...) Le résultat a un délicieux goût d’eau de vaisselle.

Le choix d’Alden Ehrenreich (...) s’avère peu concluant, l’acteur paraissant n’avoir pas la moindre idée d’où il pourrait tirer la séduction massive que requiert sa place.

Solo n’est qu’un western-SF dévitalisé qui ne sert à rien sinon à dénuder si nécessaire le genre de ­cynisme mercantile de ceux qui en commanditent l’existence exténuée, d’autant plus absurde qu’on est censé assister à l’aube frémissante d’une mythologie et non au remix gâteux d’un vieux tube seventies.

Criblé de fautes de goût visuelles et d'écriture, plombé par un ensemble d'acteurs en sous-régime total (sauf Donald Glover en Lando Calrissian qui, lui, du coup, surjoue jusqu'au ridicule du sourire en coin et du chéri de ces dames), le film se laisse regarder à condition d'affronter un ennui intersidéral durant ses deux heures quinze rarement inspirées.

Le produit final, malgré quelques rares sursauts, reste très, très loin du panache et du souffle dont la franchise a su faire preuve dans le passé. (...) Pas UN plan iconique à retenir de tout le film, il fallait le faire.

Ehrenreich et la pâleur extrême de sa prestation soporifique ne sont pas les seuls responsables de ce résultat qui laisse une grande impression de tiédeur : sans doute fallait-il laisser Solo tranquille.

(...) la production calamiteuse du film - avec le limogeage des deux réalisateurs originaux, Christopher Miller et Phil Lord, puis l'arrivée de Ron Howard pour trois semaines de reshoots - accouche d'un film correct, mais à de nombreux égards assez bancal.

Au bout de 2h15, on constate que Ron Howard a fait un bon boulot de pompier au sein d'une production chamboulée. Mais malgré toute la bonne volonté du réalisateur, rien ne peut véritablement sauver l'interprétation bancale d'Alden Ehrenreich, ni l'histoire décousue et sans véritable impact sur le reste de la saga.

Rogue One avait au moins les enjeux de son récit, Solo ne dispose quant à lui que d'un univers visuel aux petits oignons pour réussir à se démarquer, et c'est bien tout ce que l'on retiendra de lui.

Solo : A Star Wars Story est d'une laideur peu commune. Pas de cette mocheté sympa, qui transforme les nanars d'hier en pochardises cultes ou les petits enfants laids en chanteurs de variété syphilitiques. Non, (...) un néant esthétique auquel même les Marvel les plus indigents ne nous avaient pas habitués.

Alden Ehrenreich ignore à l'évidence qu'il incarne Han Solo, et se croit dans un remake du Huitième jour. Ce n'est pas Donald Glover qui pourra l'aider, trop occupé à transformer Lando Calrissian en rescapé d'Austin Powers.

(...) si Solo : A Star Wars Story est moins tragiquement nul que Star Wars Épisode II : L'Attaque des clones, il est encore moins mémorable, à force d'accumuler les non-choix et les crachats à la face de l'héritage Lucasien.

(...) Solo se loupe. C’est sans doute le premier film de la licence à le faire aussi indubitablement.

Alden Eireneich (...) diffuse moins une aura de winner qu’un mauvais fumet de douchebag, si ce n’est de raté dont les prétentions à devenir le "meilleur pilote de la galaxie" frisent le pathétique.

Star Wars assure le service d’une logique de saga dont l’obsession pour la familiarité (une scène de cantina, un clin d’œil toutes les cinq minutes...) fait ici l’effet d’une mauvaise opération d’entretien de l’existant, cachant un bien cruel manque d’inspi. Si l’intrigue a un peu de prenant (...), c’est de relief dont elle est à peu près dépourvue.

(...) nous trouvons un récit standard du type « c’est le désordre », de la pénurie partout, des trafics dans tous les sens, la loi de la jungle dans tous les coins. Sur ce fond se dégage la figure du jeune Han (...).

(...) trop d’action numérique hors sol, pas assez de vrais personnages. L’enjeu consiste essentiellement à faire plaisir aux fans et à renouer les fils du personnage (...).

Léger problème : tout le monde semble ailleurs, à commencer par l’avenant Alden Ehrenreich qui fait hélas un Solo désespérément insipide. Encore heureux que celui-ci soit mort avant de se voir ainsi ressuscité.

Voilà pour notre revue de presse ; on espère qu'elle vous permettra d'un peu mieux cerner ce nouveau spin-off, et d'au final décider s'il vaut quand-même le coup d'aller se déplacer en salle ou non !

Outre la presse traditionnelle, nous vous invitons aussi, au passage, à jeter un coup d'oeil à nos propres avis sans spoilers, rédigés du point de vue de fans de Star Wars :

Comme d'habitude, n'hésitez pas à partager votre réaction dans les commentaires ou sur le forum !

Solo : A Star Wars Story, réalisé par Ron Howard (Apollo 13, Da Vinci Code), est prévu pour sortir le 23 mai 2018.

Pour discuter de ce sujet sur le forum, cliquez ici.


Partager cet article




A propos de l'auteur : Night Alchemist

Né en 1991, rédacteur actu depuis début 2013 et apôtre des musiques Hard rock sur le site depuis toujours, je suis de la génération ayant grandi avec la Prélogie Star Wars, la trilogie du Seigneur des Anneaux et Harry Potter.

Doté d'un sens de l'humour aussi légendaire que douteux, passionné d'art, d'histoire ancienne, de SF et de fantasie, j'officie sur l'Holonet en qualité de newseur généraliste. J'aime aussi beaucoup les pandas et la couleur jaune ^_^ ...










Poster un commentaire

Vous n'êtes pas connecté à votre Compte HoloNet. Vous pouvez néanmoins écrire un commentaire en mode déconnecté, mais votre commentaire ne sera pas immédiatement publié (validation par un Admin).




Solo
Cette actualité fait partie du minisite Solo : Toutes les dernières informations sur Solo : A Star Wars Story. scénario, actu, acteurs, tournage, fiches, photos et vidéos.

Les dernières actus Star Wars

Espace publicitaire


On en parle sur le forum


par Ismaren le 21 août 2018, 00:33

Il y a aussi le scénario du jeu de rôle Aux confins de l'Empire livré avec l'écran du MJ qui est basé sur une révolte de droïdes. Un scénario sympathique mais pas très poussé.

Pour ma part, j'ai trouvé toute cette partie extrêmement ridicule et gênante dans Solo. Surtout encore une fois, s'ils avaient tenté de l'expliquer scénaristiquement en introduisant une sorte de virus qui ferait que les droïdes se révoltent, pourquoi pas, mais dans le film LGBT gueule un peu et tous les droïdes se mettent à attaquer les organiques, c'est vide et inintéressant, ça permet juste de créer le bordel pour que les héros aient une chance de s'enfuir. On s'approche d'une utilisation abusive de scenarium.


Ismaren


par Sire Tokito le 24 août 2018, 11:43

Ismaren :
Il y a aussi le scénario du jeu de rôle Aux confins de l'Empire livré avec l'écran du MJ qui est basé sur une révolte de droïdes. Un scénario sympathique mais pas très poussé.


Haha, moi je vais faire du Force et Destinée bientôt ! :D


Sire Tokito


par Night Alchemist le 07 septembre 2018, 14:04

En attendant la sortie prochaine du DVD / Blu-Ray de Solo, le quotidien américain USA Today a mis en ligne une des 8 scènes coupées que l'on pourra retrouver à l'intérieur !

Au programme de celle-ci : de la tension intime et une bebête à tentacule ! 8-)


Night Alchemist


par Night Alchemist le 09 septembre 2018, 14:43

Toujours en vue de faire la promotion du DVD/Blu-Ray de Solo, Lucasfilm a dévoilé quelques photos officielles de Maul !

L'ancien Sith semble plutôt bien se porter depuis la Guerre des Clones ! 8-)


Night Alchemist


par Rancor Malade le 11 septembre 2018, 16:31

Autant la scène de Maul, qui se veut une sorte de révélation, m'a semblé un peu hors de propos, pour ne pas dire WTF, dans un film qui parle de la jeunesse de notre contrebandier favoris, autant je trouve ces images bien stylées: Vieilles cornes un peu cassées, il a l'air plus vieux que dans Rebels et les jambes mécaniques ne font pas dans la démesure, c'est bien. Par contre côté charisme, il active son sabre dans le film, et ça ne sert à rien du tout. Il aurait été préférable qu'il ne fasse rien d'autre que croiser les bras comme dans sa première apparition dans la menace fantôme, où ça claque.

Par contre, j'ai apprécié qu'il revienne dans Rebels uniquement parce que c'est pour clore son histoire qui avait recommencé quand Filoni nous l'a ramené dans TCW. D'ailleurs, sa dernière apparition à cette époque se termine par le comics "Fils de Dathomir", où il est vaincu par Dooku, Sidious et Grievous (qui bute Tazlin au passage) et s'enfuit grâce à une paire de mandalorien qui lui sont loyaux, et il revient dans Rebels, 15 ans plus tard, et son personnage n'a pas évolué: Il veut toujours se venger des Sith. Maintenant qu'on sait ce qu'il fait de ses derniers mois de vie et comment il meurt, franchement, quel intérêt de nous le ramener dans un spin-off? Pourquoi dirige-t-il l'aube écarlate? Que cherche-t-il à accomplir? Et même ces questions sont sans grand intérêt puisqu'on sait déjà que quoi qu'il fasse, ça n'a aucun impact, même mineur, sur l'univers.


Rancor Malade


par Night Alchemist le 15 septembre 2018, 14:56

A l'occasion de la sortie prochaine du DVD/Blu-Ray du film, quelques nouveaux concept-arts ont été mis diffusés en ligne. On y retrouve beaucoup de Faucon Millenium, mais aussi un certain nombre d'illustrations avec Han et Chewie.

Une petite préférence pour le concept-art avec l'Ewok enchainé sur Mimban, je l'avoue ! :oops:


Night Alchemist


par Night Alchemist le 28 septembre 2018, 06:49

Parce que le DVD / Blu-Ray de Solo sort aujourd'hui en France, et parce que tout le monde adore les concept-arts, en voilà encore une nouvelle fournée ! 8-)


Night Alchemist


par Daco83 le 04 octobre 2018, 11:21

Salut à tous,

Je viens de regarder Solo et bien je le trouve pas mal du tout. Pour moi, bien meilleur que Rogue one.
Je n'avais pas été le voir au cinéma car trop de star wars tue le mythe mais voilà je viens de le louer pour 4? et je ne suis pas déçu.
Un bon film et l'envie de voir une suite avec toutes les possibilités ouvertes avant l'épisode 4 sur Han Solo.
En plus d'un scénario plutôt accrocheur, j'ai surtout aimé le fait qu'il y a avait nettement moins "d'humour lourd" que dans les films précédents.
:)


Daco83


par Sire Tokito le 23 octobre 2018, 15:31

J'ai enfin vu Solo.

Bilan : un film totalement OSEF. J'ai passé deux heures à regarder un film qui ne m'a donne strictement aucune émotion. C'est pas mauvais, c'est pas bon non plus, c'est totalement lisse et quelconque. Sans intérêt.


Sire Tokito


par Chris Skywalker le 26 octobre 2018, 10:45

Pour ma part j'ai vu Solo au cinéma quelques jours après sa sortie et la salle était vide (peut être du au fait que c'est un petit cinéma et c'était un soir en semaine).

L'histoire en elle-même est assez sympa et accrocheuse, ça fait plaisir de voir les débuts de notre contrebandier préféré en film je trouve. Il y a des rebondissements assez inattendus parfois ce qui est une bonne chose, et son cheminement tout au long du film est plutôt cohérent.

Personnellement je trouve les personnages assez attachants, Alden Heidenreich et Donald Glover font respectivement de bons Han Solo et Lando Calrissian, et j'ai trouvé amusant la relation entre Lando et sa droïde.

Par contre je m'attendais à davantage de développement pour le personnage d'Enfys Nest qui était présenté comme un "méchant".
Et malgré le fait que Rio et Val sont attachants et que leur mort ait un gros impact, je m'attendais à les voir plus longtemps.

J'ai été aussi assez surpris par les deux trahisons à la fin du film :
surtout celle de Beckett, je ne m'attendais pas à ce qu'il trahisse et Han et Dryden Vos à la fois, je pensais qu'il resterait associé à Han mais bon.
pour celle de Qi'ra je dois avouer que je m'y attendais un peu à vrai dire, étant donné qu'on a des doutes tout le long du film sur sa "loyauté" : Han ou l'Aube écarlate.

(Ah et même si l'apparition de Maul à la fin est sympa, je vois vraiment pas ce qu'il vient faire là, à part pour faire un lien avec Rebels peut-être... A voir comment cela va évoluer s'il y a d'autres films sur Solo.)


En résumé c'est globalement un bon film qui se regarde avec plaisir, avec de bons personnages et une bonne histoire, mais ce n'est clairement pas le meilleur Star Wars, et en comparaison Rogue One est un meilleur spin-off que Solo (avis personnel bien sûr ;) ).


Chris Skywalker