Kelly Marie Tran écrit une tribune dans le New York Times

News postée par le 22/08/2018 à 08h07 (lue 7 453 fois)

Alors que l'actrice avait quitté cet été les réseaux sociaux suite à une serie de harcelèment en ligne de la part de certains fans (idiots pour ne pas dire autre chose) et qui vous avait valu un sacrée coup de sang de notre rédactrice en chef, Kelly Marie Tran reprend la parole dans une tribune du The New York Times. La tribune disponible sur le site (voir la source en fin d'actualité) étant en anglais, nous n'allons pas la traduire en entier, mais vous proposer un résumé de celle-ci.

Dans la tribune, Kelly Marie Tran revient sur les effets qu'on eut les différents messages haineux sur sa personne. Elle explique que plus que les mots, c'est le fait de commencer à croire ce qu'ils exprimaient qui la rendait honteuse. En effet l'actrice avoue avoir eu beaucoup de mal depuis son enfance à se détacher du sentiment d'être différente, de ne pas être comme les autres.

Pour elle le problème vient du fait que la société met en avant un seul type de héros, souvent masculin et d'un seul type de couleur dans des histoires où les personnes issues des minorités sont réduites à des rôles de figuration ou de personnages en détresse. Ce qui fait que ces personnes vont faire des sacrifices pour s'intégrer, vont culpabiliser de ne pas être comme ces modèles. Elle prend le modèle de ses parents obligés de changer de prénom pour s'intégrer.

Cependant l'actrice dit avoir pris conscience que la honte qu'elle ressentait envers elle n'était pas bien dirigée et qu'elle avait plutôt honte pour le monde dans lequel on vit. L'actrice plaide pour un monde dans lequel une personne de couleur pourra passer son adolescence sans se soucier de ressembler à une personne blanche. Un monde où les femmes et de façon générale l'ensemble des personnes de toutes origines, religions, orientations sexuelles, etc. soient considérées comme des êtres humains.

Ainsi Kelly Marie Tran dit vouloir travailler dans ce sens à chaque fois qu'elle en aura l'occasion afin de façonner ce monde dans lequel elle croit. Et pour cela, elle rappelle que son véritable prénom est Loan.

Source(s) : www.nytimes.com



Partager cet article












Poster un commentaire

Vous n'êtes pas connecté à votre Compte HoloNet. Vous pouvez néanmoins écrire un commentaire en mode déconnecté, mais votre commentaire ne sera pas immédiatement publié (validation par un Admin).




Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi
Cette actualité fait partie du minisite Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi : Toutes les dernières infos sur Star Wars Episode VIII - Les Derniers Jedi : scénario, photos, vidéos, tournage, histoire, casting, fiches encyclopédiques.

Les dernières actus Star Wars

Espace publicitaire


On en parle sur le forum


par Ismaren le 03 novembre 2018, 20:26

Il n'avait qu'à apparaître dans le film ;)


Ismaren


par Chris Skywalker le 05 novembre 2018, 10:20

Ismaren :
De toute façon, on voit mal qui pourrait être le second Jedi si le titre était au pluriel. Leïa ne suit aucune philosophie Jedi et Rey n'a toujours pas été formée ^^


Et bien justement, pourquoi pas Rey comme second Jedi ? Comme tu dis elle n'a toujours pas été formée, mais elle a commencé sa formation avec Luke. Je pense qu'elle se retrouve dans une situation semblable à Luke dans l'épisode V, elle a commencé sa formation mais ne l'a pas terminée, comme Luke avait commencé sa formation avec Yoda mais était parti avant de l'avoir fini. Pourtant cela ne l'avait pas empêché de devenir un Chevalier Jedi à part entière dans le VI et dans les épisodes suivants ;).

Personnellement cette erreur de traduction dans le titre ne me dérange pas plus que ça, même si ce n'est pas ce qu'à voulu dire le réalisateur, il reste cohérent... je trouve ^^.


Chris Skywalker


par Ismaren le 05 novembre 2018, 13:32

A ceci prêt que Luke ne forme pas Rey, bien au contraire il la fait dévier du chemin des Jedi et lui explique selon son expérience que ce n'est pas le bon, alors que Yoda forme bien Luke dans le V. Il y a donc un rejet des Jedi et de leur philosophie qui si elle est sauvegardée par les livres que vole Rey n'est pas transmise de maître à élève. Luke reste bien le dernier Jedi en éveillant Rey à la Force que pour la prévenir du risque qu'il y a à croire que les Jedi sont les gentils qui vont sauver l'univers. Il ne fait que la mettre en garde et lui dire que les Jedi ne font qu'enchaîner les erreurs. Il ne l'invite pas tellement à en devenir une.

Bien sûr, le IX viendra renforcer ton avis puisqu'on est parti pour retourner dans du classique avec J. J. Abrams, donc il est presque certain que Rey deviendra bien une Jedi dans cet opus. Il est difficile de changer le titre du oeuvre et de donner ainsi un autre sens à l'oeuvre, à ce que son auteur a voulu faire. Imagine que l'on dise Le Misérable plutôt que Les Misérables. On pourrait sans doute en tirer un nouveau sens, mais ce ne serait pas le sens originel de l'oeuvre. Après beaucoup de pays ont bel et bien traduit au pluriel, la France est très loin d'être un cas à part. Pour avoir le fin mot de cette histoire, il faudrait pouvoir discuter avec Rian Johnson et Lucasfilm pour savoir pourquoi si le titre était bien voulu au singulier, il a été toléré qu'autant d'autres pays le traduisent au pluriel. Il est possible aussi que l'ambiguïté soit totalement voulue, justement pour pouvoir préparer le devenir de Rey en Jedi dans le IX. Dire que Luke est le dernier Jedi et voir Rey se pointer dans l'épisode d'après : "je suis une Jedi", ça ne serait encore pas tout à fait cohérent ni satisfaisant. La post trilogie ne bénéficie d'aucune écriture globalisante et cohérente, elle est écrite au fur et à mesure, il faut donc ouvrir un maximum de portes pour ne pas se retrouver piéger lors de l'écriture du dernier épisode. Quoi qu'il en soit, pour Rian Johnson, qui reste le réalisateur et on peut le dire l'auteur de l'épisode VIII, le titre est bien au singulier et désigne Luke seul. Mais même lui pourrait dire l'inverse s'il le faut, c'est-à-dire si Rey est nommée en tant que Jedi dans le IX.


Ismaren


par Chris Skywalker le 05 novembre 2018, 14:46

Oui c'est vrai, je voyais pas ça comme ça en effet. Dans mon idée je voyais plus Luke lui enseigner des principes, certes éloignés de la philosophie des Jedi tel qu'on la connait (je sous-entends au travers du I, II et III), pour qu'elle prenne du recul justement par rapport aux idées, préceptes mais aussi aux erreurs qui caractérisaient l'Ordre Jedi de l'Ancienne République et qui ont conduit à sa chute. Et Luke n'ayant lui-même pas réussi à faire perdurer une nouvelle génération de Jedi (peut-être car il se basait en partie, mais pas que, sur d'anciens textes Jedi), il présente à Rey un autre aspect de ces enseignements pour qu'elle ne refasse pas les erreurs de l'Ancien Ordre Jedi mais également ses propres erreurs, et donc qu'elle puisse faire parti voir même qu'elle puisse former une nouvelle génération de Jedi mise en garde contre ces erreurs et leurs conséquences.
Après je suis totalement d'accord avec toi sur le fait qu'il ne fait pas d'elle une Jedi et qu'il ne fait que l'éveiller à la Force comme tu dis. Ce que je viens de dire au-dessus n'était que mon point de vue :).

Ensuite oui je suis quasiment sûr que dans le IX Rey choisira de suivre la voie des Jedi car c'est un choix "classique" d'un point de vue scénaristique, et je suis aussi d'accord sur le fait qu'à sa ou ses premières apparitions à l'écran elle ne devrait pas arriver en mode "Pouf je suis une Jedi".
Ceci étant dit, il est vrai qu'à la fin du VIII Luke est bien le dernier Jedi, et donc que le titre VF change complètement la vision qu'avait Rian Johnson, maintenant tout dépend de ce que va donner le IX ^^.


Chris Skywalker


par darinze le 05 novembre 2018, 16:23

:à la fin du VIII Luke est bien le dernier Jedi
Euh non, à la fin du 8 Luke est mort, donc il n'y a plus de Jedi.
C'est durant tout l'épisode 8, et même avant, depuis Endor, que Luke est le dernier Jedi ; certes, on ne l'a pas vu dans le 7, nonobstant, il est bien le dernier représentant de l'Ordre dans l'épisode 8, c'est auprès de lui que Rey cherche sa voie, et c'est après lui que Snoke et son petit toutou de Kylo Ren en ont.

La "balance", pour moi, c'est quand un (ou des) adeptes de la Force, quel que soit le côté, ne chercheront pas à en faire une arme. Celui qui sera assez sage pour user de la Force, sans éprouver la nécessité de se fabriquer un sabre (que sa lame soit rouge ou bleue), celui-là sera équilibré : faible car sans arme, mais nonobstant assez fort pour ne pas avoir le besoin d'en posséder une.


darinze


par Chris Skywalker le 05 novembre 2018, 16:53

Pardon j'aurais du mettre de l'imparfait ^^. Du coup dans le VIII Luke était bien le dernier Jedi jusqu'à sa mort.
(J'aime bien le comparatif Kylo Ren petit toutou de Snoke :lol:. Même si dans le VIII il l'est moins que dans le VII je trouve).

Je partage ton idée de balance, le seul problème est que le Sabre Laser n'est qu'une arme "matériel" ou physique, alors que certains pouvoirs de la Force peuvent être utilisés comme une arme à part entière également, et je pense qu'il y aura toujours des êtres qui s'en serviront pour imposer leur pouvoir et leur domination sur d'autres êtres. Et si ce cas se présente, alors soit l'usage d'une arme est nécessaire pour se défendre, soit il faut se défendre par un autre pouvoir de la Force qui pourrait contrer le précédent, tu crois pas ?.


Chris Skywalker


par darinze le 05 novembre 2018, 18:36

Chez nous, Nelson Mandela a gagné bien des combats sans arme. Spaggieri a réalisé le "casse du siècle" et a dérobé des millions dans une banque, "sans armes, sans violence, sans haine".

Lorsqu'on "sent" l'impérieuse nécessité de fabriquer une arme - quelle que soit la destination finale de cette arme - alors pour moi on n'est plus dans l' "équilibre". La Justice ne tue pas les meurtriers ... la Justice les emprisonne. Elle se bat donc avec d'autres armes. Et heureusement, car une Justice qui tue un humain ... est une dictature.



:Kylo Ren petit toutou de Snoke
J'ai utilisé cette expression, car pour moi Kylo Ren est loin d'avoir trouvé sa voie (comme Rey, je veux dire). Il croit l'avoir trouvée et il fait tout pour y croire, mais en réalité il se laisse mener en bateau par Snoke, bien plus qu'il ne prend vraiment son destin en mains.
Enfin, maintenant que le Balafré a été coupé en deux et n'est plus, peut-être que Ren en se retrouvant tout seul au volant va penser à enfin allumer la lumière pour vraiment savoir où il veut mettre les pieds ?
Bref. C'est pour cela que j'ai utilisé le terme de "petit toutou". Ren me fait penser à Vador, qui ne faisait pas trop ce qu'il voulait du temps où l'Empereur avait mainmise sur lui.
Ce n'est probablement pas innocent.


darinze


par Chris Skywalker le 05 novembre 2018, 20:18

Ah oui nan mais ça je suis totalement d'accord avec toi, là je distinguais la fiction, en l'occurrence l'univers Star Wars, de notre réalité (et je te rassure je suis totalement contre une justice qui se ferait par la violence et la répression, et je suis admiratif des combats de Nelson Mandela, de Martin Luther King et tant d'autres qui ont fait valoir leurs droits et leur égalité sans jamais avoir recours à la violence). Ici je parlais uniquement du cadre de Star Wars.

Ce que tu décris à propos de Kylo Ren était la forte impression que j'avais de lui dans le VII effectivement, dans le VIII justement j'ai vu un Kylo Ren bien différent, qui prenait un peu plus ses propres décisions allant même jusqu'à éliminer Snoke, donc j'ose espérer que par la suite il continuera sur cette voie où il est le seul arbitre de ses choix et non de dépendre de quelqu'un d'autre (il y a de grandes chances vu que ça m'étonnerait qu'il se plie aux exigences de Hux :lol:).
Vador quant à lui obéissait évidemment à l'Empereur mais il poursuivait quand même ses propres buts (je ne connais pas l'Univers Legend plus que ça donc je ne me base que sur les fiches que j'ai lu sur le site, mais surtout sur le V quand il n'hésite pas à vouloir prendre son fils comme apprenti et trahir l'Empereur).
Ceci dit, dans le VIII, Kylo Ren a réussi à tuer/vaincre/trahir son Maître, là où Vador a toujours échoué (Palpatoche savait très bien que Vador complotait dans son dos, comme bon Sith qui se respecte :)). Alors après était-ce prévu depuis le début par Snoke, bonne question...


Chris Skywalker


par darinze le 06 novembre 2018, 12:56

Ah! je n'ai pas la même vision que toi sur ta dernière phrase. :)

Vador a parfaitement surpassé Palpatine.
La chose est, que tout seul il n'avait pas assez de pouvoir. Seul l'amour qu'il a éprouvé au dernier moment pour Luke(*) lui a donné la force d'outrepasser la domination de l'Empereur. Mais macarèl, c'est bien Vador qui au péril de sa vie, a pris le Vieux par les côtes et l'a envoyé valdinguer dans le puits.
[list](*) là ma théorie diverge du canon officiel. Pour moi, Luke n'est qu'un vecteur et n'est pas le véritable protagoniste de l'histoire: en fait d'amour, celui qui a surgi (à nouveau) dans le crâne de Vador, c'est celui d'Anakin pour Padme, symbolisé par la présence de Luke, et non celui du père pour ce fils que finalement il n'a jamais connu. C'est dans le souvenir de Padme que Vador puise suffisamment de force pour renverser son maître. A.M.H.A.[/list]

Kylo Ren a lui aussi surpassé Snoke.
Et quand on y réfléchit bien, pour exactement la même raison que feu son papi : il a fait ça pour les beaux yeux d'une fille. En effet, seule la présence de Rey (et la torture qu'elle a subi - exactement comme Luke avait lui aussi subi une torture) donne à Ren la force de mettre son plan (? si plan il y avait) à exécution.


darinze


par Chris Skywalker le 06 novembre 2018, 14:58

En fait en te relisant, on a un peu la même vision, c'est juste que pour moi elle apparaît différemment. Je m'explique quand je disais que Vador a échoué a trahir l'Empereur, je parlais tant qu'il était un Seigneur Sith convaincu et dévoué au Côté Obscur (c'est-à-dire jusqu'au milieu du VI environ). Et là où nos visions diffèrent c'est que pour moi, quand Vador prend Palpatine et l'envoie dans le puits, en fait ce n'est déjà plus Vador mais bien Anakin qui s'est réveillé 20 ans après avoir sombré dans le Côté Obscur. Et donc par ce geste c'est Anakin qui se libère de sa part d'obscurité (représentée par Vador) et de l'emprise qu'avait Palpatine sur lui. Simple question de point de vue comme dirait Obi-Wan :).

(J'aime bien ta théorie comme quoi ça serait l'amour d'Anakin pour Padmé qui resurgit, j'avais jamais vu la chose de cette manière ;).)

Pour Kylo Ren, je sais pas s'il a fait ça uniquement pour Rey parce qu'elle se faisait torturer. C'est possible, mais je pense qu'il a agit comme ça avant tout pour qu'elle se joigne à ses côtés et qu'il puisse lui enseigner sa vision de la Force, comme ça elle n'aurait plus représenté un danger et un obstacle pour lui. Et ainsi lui aurait pris la tête du Premier Ordre et elle aurait été son... second ? Peut-être ? :|


Chris Skywalker