HoloNet : Critique de Dark Vador - Le Seigneur Noir des Sith Tome 4

News postée par Raventorn le 22/11/2019 à 11h20 (lue 6 795 fois)

Dark Vador - Le Seigneur Noir des Sith Tome 4 - La Forteresse de Vador est sorti le 6 novembre dernier chez Panini Comics. Ce quatrième volume clôt la série Dark Vador, le Seigneur Noir des Sith, entamée en 2017 outre-atlantique.

Cette fin épique à une série très réussie, nous propose de découvrir les origines du château de Dark Vador sur Mustafar, aperçu pour la première fois dans le film Rogue One. Je vous propose ci-dessous un avis sans spoiler ainsi qu'une fiche avec un résumé détaillé.

Pour cet ultime volume, nous retrouvons au scénario Charles Soule et aux dessins Giuseppe Camuncoli. L'histoire est divisée en deux parties. La première est dédiée à la traque d'Eeth Koth, le Maître Jedi Zabrak écarté du Conseil entre les épisodes II et III : vous savez, celui capturé par Grievous dans la série The Clone Wars ! Cette première mise en bouche s'étale sur les numéros #19 et #20 et on retrouve avec plaisir les Inquisiteurs qui font, à mon avis, le succès de cette série, avec en particulier le Cinquième Frère découvert dans Star Wars Rebels.

Cet arc scénaristique est aussi l'occasion de montrer que les Inquisiteurs ne sont pas tous les instruments malléables que l'on pourrait croire, et d'apprécier une nouvelle confrontation entre eux et le Seigneur Noir. Cette première histoire, rythmée et suffisamment surprenante pour nous tenir intrigués jusqu'au bout, nous propose une possible piste pour des développements futurs liés aux Inquisiteurs.

La deuxième partie de ce volume, constituée des numéros #21 à #25, est un peu à part puisqu'elle est exclusivement centrée sur Dark Vador, et on oublie un temps les Inquisiteurs.

Sans entrer dans les détails pour ne pas vous gâcher l'intrigue, on suit Dark Vador dans sa quête de construction de sa forteresse pour dompter le pouvoir émanant du Côté Obscur de Mustafar. C'est une quête personnelle que mène le Seigneur Noir, avec des embuches évidemment et des rebondissements, qui se détache du reste de la série. En effet, on touche ici une dimension plus profonde, limite philosophique, notamment dans le dernier numéro, le #25. Cette histoire n'est pas dénuée d'humour et le lecteur découvrira un nouveau personnage, l'architecte Sith Momin, à l'origine de nombreux rebondissements qui rythment à merveille cet ultime volume.

Je reviens brièvement sur le numéro #25 qui a le mérite de proposer une approche très originale et un style graphique unique pour le Seigneur Noir. Je ne suis pas forcément la personne la plus réceptive à ce type de présentation, mais ce dernier numéro à le mérite d'être suffisamment singulier et ambigu (dans le bon sens du terme) pour nous laisser une grande marge d'interprétation. Et est-ce que ce n'est pas aussi cela Star Wars ? Le fait que tout ne soit pas dit et que l'on puisse laisser libre cours à notre imagination ? Certains y verront des révélations sur l'origine d'Anakin Skywalker, d'autres simplement un Dark Vador acquérant de nouveaux pouvoirs...

En bref, une excellente conclusion à cette série qu'il faut absolument lire ! 🙂



Partager cet article












Poster un commentaire

Vous n'êtes pas connecté à votre Compte HoloNet. Vous pouvez néanmoins écrire un commentaire en mode déconnecté, mais votre commentaire ne sera pas immédiatement publié (validation par un Admin).