HoloNet : Critique de L'Escadron Alphabet

News postée par Mitth'raw'nuruodo le 27/02/2020 à 10h00 (lue 4 465 fois)
Plan de l'actualité

 

L'avis de Mitth'raw'nuruodo

L'Escadron Alphabet est le nouveau roman Star Wars qui paraît aujourd'hui en France, chez Pocket. Je vous propose ci-dessous ma critique de ce troisième roman écrit par Alexander Freed (Battlefront: Twitligh Compagny, Rogue One).

Pour vous remettre dans le contexte : peu après la bataille d'Endor, le général Hera Syndulla est en charge de former un escadron pour la Nouvelle République. Ce petit escadron est composé de cinq talentueux pilotes, dont Yrica Quell, une ex-impériale qui a désertée son camp d'origine : l'Empire Galactique. La mission de cet escadron : détruire la maléfique Escadre de l'Ombre impériale

Pour débuter, L'Escadron Alphabet fait 600 pages, ce qui n'est pas court. Le roman montre l'entrainement et l'enrôlement des cinq pilotes dans la flotte de la Nouvelle République alors naissante, ce qui à première vue pourrait-être très intéressant. Néanmoins, et malgré des passages très intéressants, j'ai trouvé beaucoup de longueurs et de lourdeurs dans cette première phase du récit ; j'aurais préféré que Freed raccourcisse cette phase. C'est le gros point négatif du roman.

Quant aux batailles spatiales ? C'est un roman centré sur des pilotes donc de nombreuses batailles spatiales devraient avoir lieu. Il y en a, mais elles ne sont malheureusement pas épiques : elles ne sont pas ratées, loin de là, mais il manque quelque chose. Ça m'a légèrement perturbé pendant ma lecture, mais je pense qu'Alexander Freed rectifiera cela dans le second tome ... enfin j'espère !

L'intrigue générale, elle, est déjà beaucoup plus intéressante, et ce en grande partie grâce aux personnages du roman. En effet, les personnalités de nos cinq pilotes sont vraiment travaillées : ils sont tous très indépendants les uns des autres, cela donne à l'escadron un côté instable. Tout peut se passer avec nos cinq intrépides pilotes. Le roman signe aussi le retour d'un des personnages principales de la série animée Star Wars Rebels, à savoir Hera Syndulla ! Son apparition est d'autant plus réjouissante que j'étais déjà un énorme fan du personnage à l'époque de Rebels et qu'Hera est employée dans le récit avec beaucoup de respect et de soin ... de quoi devenir encore plus fan de la célèbre capitaine du Ghost, c'est juste exceptionnel !

Durant la période de mise en place de la Nouvelle République qui suit la bataille d'Endor, on découvre par ailleurs que les techniques de combats de la Rébellion sont toujours utilisées, ce qui tombe sous le sens, finalement. J'ai adoré l'attention portée aux petits détails de ce genre ; elles permettent selon moi de donner plus de corps au récit, et plus de mordant aux batailles.

Pour être franc, je trouve quand-même que L'Escadron Alphabet est largement meilleur comme premier tome d'une trilogie que le premier volume de la trilogie Riposte de Chuck Wending. Reste à savoir si les deux prochains tomes seront bel et bien meilleurs que la trilogie Riposte...

En conclusion, L'Escadron Alphabet est un excellent roman qui annonce une trilogie de qualité : Alexander Freed relève sacrément le niveau de ses deux précédents romans, à savoir la novélisation de Rogue One et Battlefront : Twitligh Compagny. Pour être franc, je trouve même que L'Escadron Alphabet est un bien meilleur lancement de trilogie que le premier volume de la trilogie Riposte de Chuck Wending.

Malgré quelques points négatifs, le roman présente malgré tout une équipe de personnages qu'on aime suivre ainsi qu'une histoire très intrigante. J'attends déjà la suite avec impatience !



Partager cet article












Poster un commentaire

Vous n'êtes pas connecté à votre Compte HoloNet. Vous pouvez néanmoins écrire un commentaire en mode déconnecté, mais votre commentaire ne sera pas immédiatement publié (validation par un Admin).