Star Wars Battle Pod : l'arcade revient après 11 ans d'absence

News postée par le 16/10/2014 à 19h08 (lue 3 840 fois)

Un jeu vidéo d’arcade (attention à ne pas confondre avec l’appellation « jeux d’arcades » qui comprend cette catégorie, mais s’étend aux flippers et autres joyeusetés) Star Wars a été annoncé lors de la New-York Comic Con. Ma première réaction a été de me demander si je n’avais pas été envoyé dans les années 80. Mais non, je ne suis pas retourné à l’âge d’or des bornes d’arcades et d’ailleurs Atari, qui a produit à l’époque une poignée de bornes Star Wars mais qui n'est plus que l'ombre de lui-même, n’a rien à voir avec cette nouveauté.

Rendez-vous compte, la dernière borne Star Wars date de 2003 et était une adaptation du jeu Star Wars: Starfighter. En fait, pour nous petits Français, l’arcade appartient presque exclusivement au passé, le marché est mourant suite à son déclin dans les années 90 et 2000. Mais ailleurs dans le monde, la borne d’arcade a encore de beaux jours devant elle. Les technologies ont évolué et on trouve des bornes équipées de 3D (Metal Gear Arcade) ou même connectées. Au Japon, les chiffres de vente la place devant les consoles de jeux. Quant aux USA, elle y dispose d’un marché de taille moyenne, certes bien moins important qu’avant mais toujours actif.

Bon, le cours d’histoire, c’est bien gentil mais qu’en est-il de cette borne Star Wars en particulier ? Star Wars: Battle Pod, puisque c’est de ce jeu qu’il s’agit, est fabriqué par Bandai Namco Games (et non plus Namco Bandai depuis une décision prise en début d’année par la firme...) et se destine avant tout au marché américain, sur lequel il débarquera dès Janvier 2015 pour ensuite aller s’installer au Japon, où sont localisés les bureaux de Bandai Namco. C’est d’ailleurs la première fois que la compagnie est associée à Star Wars.

Star Wars: Battle Pod, comme vous le voyez sur l’image de la borne (si on peut encore appeler ça ainsi), est un dispositif imposant dans lequel une seule personne peut entrer et s’assoir sur une chaise gyrodynamique, avec en face de lui un contrôleur de type HOTAS (Hands On Throttle-And-Stick) et un écran incurvé sur 180 degrés. Il s’agit de la pièce critique de l’installation, un écran POD : Panoramic Optical Display (dispositif optique panoramique). Ajoutez à ça une installation sonore Surround 5.1 et vous avez un très bel ensemble qui n’a presque plus rien à voir avec ce bon vieux Pong.

Le jeu en lui-même est très simple à prendre en main comme le veut la « tradition » des jeux vidéo d’arcade, mais ne s’encombre pas de la difficulté présente sur nos vielles bornes. Ici, place au spectaculaire, place à la vitesse et aux batailles spatiales. Le gameplay s’apparente aux jeux de tirs, avec une vue à la première personne, un autre point en faveur de l’immersion dans ce caisson géant. La manette de gauche contrôle la vitesse, le joystick de droite contrôle la visée et l’orientation.

 

Cinq niveaux scriptés sont proposés, tous inspirés de la trilogie originale et nous mettant dans la peau d’un de nos héros. On retrouve ainsi la bataille spatiale de Yavin dans un X-Wing, la bataille de Hoth en Snowspeeder et la bataille d’Endor à la fois dans l’espace avec le Faucon Millénium et sur la surface, sur une motojet. Le cinquième niveau s’écarte de ces scènes bien connues pour nous proposer de prendre le contrôle de Dark Vador et de son TIE Avancé dans un scénario fantaisiste dans lequel il part en quête de revanche à la poursuite du Faucon Millénium suite à la destruction de l’Etoile de la Mort. Chaque stage est conçu pour ne pas durer plus de trois minutes. Comme toujours sur ce genre de jeu, on retrouve aussi un système de score et un rang (parmi trois) vous est donné après chaque mission.

Les vidéos qui suivent sont des démonstrations des journalistes du site américain IGN sur trois niveaux différents :

 

 

 

Les graphismes sont rendus sur le moteur Unreal 3 et de ce qu’on en voit, ils sont à peu près du niveau de la précédente génération de console.

On remarquera que c’est LucasFilm qui dirige la manœuvre ici, sans participation des restes de LucasArts, d’Electronic Arts -qui dispose de l’exclusivité des jeux vidéo AAA-, ou de Disney Interactive -qui se contente de jeter son dévolu sur les jeux mobiles et sur navigateur. Mais je me demande si la disparition de Star Wars: Attack Squadron n’a rien à voir avec ce jeu, afin de ne pas occuper un créneau et causer une concurrence sérieuse à Star Wars: Battle Pod en proposant un jeu gratuit là où l’arcade est un gouffre à argent.

Cerise sur le gâteau, j’ai écrit (et vous avez lu) plus de 700 mots pour quelque chose que l’on ne verra probablement jamais en France :p .

Sources : IGN et Polygon.



Partager cet article




A propos de l'auteur : Luuke

Né en 1990, il n'aura pas fallu longtemps pour que l'univers Star Wars me passionne avec la sortie de l'Edition Spéciale au cinéma en 1997. Quelques romans plus tard, ma curiosité me poussera vers Star Wars HoloNet dès 2003. Ma première participation au site date de 2004, mais je ne suis alors resté que quelques mois.

J'y reviendrais quelques années plus tard et participerait en 2007 à la création du service d'actualité du site au côté d'Exar Kun, mais quitterait encore une fois l'équipe en 2008. 2011 marqua mon retour définitif (ad vitam aeternam !). Depuis, je distille ma passion pour les jeux vidéo et les jeux de table, entre autres choses.




Actualités en relation

Annonce de Vader Immortal, le prochain projet Star Wars de réalité virtuelle

Lucasfilm vient d'annoncer Vader Immortal : A Star Wars VR Series - Episode I, le tout nouveau projet de réalité virtuelle du studio ILMxLAB (Trials on Tatooine, Secrets of the Empire). Prévu pour 2019, Vader Immortal se présente comme...








Poster un commentaire

Vous n'êtes pas connecté à votre Compte HoloNet. Vous pouvez néanmoins écrire un commentaire en mode déconnecté, mais votre commentaire ne sera pas immédiatement publié (validation par un Admin).