Ceinture de Kuiper


La ceinture de Kuiper est un réservoir de comètes situé au-delà de Neptune.

Continuité : Hors continuité


    Cette fiche n'est pas encore rattachée à une chronologie Star Wars.

  S'étendant de 30 à 48 unités astronomiques (soit de 4,5 à 7,2 milliards de kilomètres) du Soleil, la ceinture d'Edgeworth-Kuiper, appelée plus simplement ceinture de Kuiper, est une large bande semblable à la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter, mais 20 fois plus grande et 20 à 200 fois plus massive selon les estimations. Une autre différence est qu'on n'y trouve pas des astéroïdes (corps rocheux), mais principalement des objets composés de glace (au sens astronomique du terme, des corps gelés faits d'eau, d'ammoniac ou de méthane). Il s'agit ainsi d'un réservoir naturel de comètes du système solaire. Trois planètes naines se trouvent également dans la ceinture de Kuiper : Pluton, Makémaké et Hauméa.  

  La ceinture de Kuiper tient son nom de l'astronome américain né aux Pays-Bas Gerard Kuiper qui, ironie de l'histoire, avait prédit qu'elle n'existait pas. En effet, en 1951, Kuiper pensait qu'une ceinture de débris glacés avait dû se situer dans cette zone au début de l'histoire du système solaire, juste après qu'il se soit formé, rassemblant toute la matière n'ayant pas servi à former les planètes et leurs satellites. Mais il pensait également que depuis, ces corps de glace avaient dû être expédiés bien plus loin, dans le nuage d'Oort, et que la ceinture avait été dispersée par l'influence gravitationnelle des grosses planètes environnantes, comme Uranus et Neptune.

Ceinture de Kuiper

Gerard Kuiper


  Dans les années 1970, avec l'arrivée de télescopes plus performants, les astronomes purent observer de nombreuses comètes chaque année. Ces dernières semblaient toutes venir d'un même réservoir. Les scientifiques se sont alors dit que la ceinture de Kuiper n'avait peut-être pas disparu comme on le pensait. En août 1992, ils découvrirent le premier "objet de Kuiper" : un bloc de glace d'une centaine de kilomètres. Six mois plus tard, un autre fut détecté, puis les observations s'enchaînèrent : le bénéfice du doute est écarté, la ceinture de Kuiper existe bel et bien.
  De nos jours, on connaît plus de 1600 corps appartenant à la ceinture, mais on estime qu'il en existe plus de 70 000 de plus de 100 kilomètres de diamètre.

  Néanmoins, un mystère demeure non résolu à ce jour concernant la ceinture de Kuiper. En effet, on s'attendait à ce que la ceinture n'ait pas de limite nette, mais devienne de plus en plus éparpillée au fur et à mesure que l'on s'éloigne du Soleil. Sauf qu'à 48 unités astronomiques, la présence de corps observés s'arrête brutalement. En effet, les corps sont toujours présents, mais invisibles car ils mesurent moins de 40 kilomètres et ne réfléchissent donc pas la lumière du Soleil. Les objets plus gros, de plusieurs centaines de kilomètres, restent confinés derrière la mystérieuse frontière de 48 UA. En fait, l'arrêt est tellement brutal que l'on parle de la "falaise de Kuiper".

  Pour l'expliquer, les astronomes avancent plusieurs hypothèses. Certains émettent l'hypothèse qu'une mystérieuse neuvième planète reste à découvrir. Sa gravité contiendrait la ceinture de Kuiper, à l'instar de Jupiter qui retient la ceinture d'astéroïdes du système solaire. D'autres pensent qu'à cette distance, le gaz et les poussières sont trop dilués pour se rencontrer et s'agglutiner en astres plus imposants. D'autres enfin remarquent que la limite de 48 UA correspond à l'endroit où l'influence gravitationnelle de Neptune pourrait désordonner les petits corps, ce qui augmenterait leurs collisions, dévierait leurs orbites et les éjecterait hors de la ceinture de Kuiper.

Ceinture de Kuiper

En rouge, le Soleil. En bleu, les planètes gazeuses. En rose, la ceinture d'astéroïdes. En vert, la ceinture de Kuiper.




En savoir plus

"Kuiper" se prononce à la néerlandaise, et se dit donc "Cueille-peur" et non pas "Cuipère".
Informations encyclopédiques
Ceinture de Kuiper
Nom
Ceinture de Kuiper
Nom original
Kuiper belt
Autre(s) nom(s)
Ceinture d'Edgeworth-Kuiper

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
06/02/2021

Date de modification
06/02/2021

Nombre de lectures
296


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Vous êtes en train de consulter une fiche de la section Astronomie de l'HoloNet. Contrairement aux autres fiches de l'encyclopédie, les fiches Astronomie se basent sur des faits réels et scientifiquement avérés. Notre prétention n'est pas ici de se poser en référence en matière de physique et d'astronomie, mais de présenter, dans la mesure de nos (maigres ^^) connaissances, quelques éléments scientifiques ayant un rapport de près ou de loin avec Star Wars.

Malgré tout le sérieux dont nous tentons de faire preuve en rédigeant ces fiches, ne perdez pas de vue que nous ne sommes pas des spécialistes de la question et que l'erreur est humaine, et ce même si toutes les sources utilisées sont supposées être "sérieuses". Pour information, voici la liste des diverses sources utilisées pour cette partie consacrée à l'astronomie :

    - Encyclopédie Quid
    - Encyclopédie Encarta
    - Site internet Futura Sciences
    - Site internet de la NASA
    - Site internet du téléscope spatial Hubble
    - Site internet de l'Agence Spatiale Européenne
    - Site internet du Centre National de la Recherche Scientifique
    - Site internet du Centre National d'Etudes Spatiales
    - Site internet 01univers
    - Site internet Astronomes

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.