Dominique Collignon-Maurin


Dominique Collignon-Maurin est un acteur français qui doubla plusieurs fois Mark Hamill, notamment sur le rôle de Luke Skywalker dans la Trilogie originale.

Continuité : Hors continuité


    Cette fiche n'est pas encore rattachée à une chronologie Star Wars.

  Né à Toulouse le 1er avril 1949, Dominique Collignon-Maurin fait partie d'une grande famille d'artistes : sa mère, Mado Maurin, était comédienne et son père, Georges Collignon, peintre abstrait. Ses frères et sa sœur étaient eux aussi tous comédiens, le plus célèbre d'entre eux étant Patrick Daewere. Toute cette fratrie était par ailleurs surnommée "les petits Maurin". Par conséquent, Dominique a commencé le métier très jeune grâce à cette famille bien intégrée dans le milieu.

  Son premier film est Du Rififi chez les Hommes (Jules Dassin, 1955) alors qu'il a cinq ans. Sa première pièce, L'Étonnant Pennypacker en 1958. Il a joué dans pas moins de vingt-cinq films, dont une courte apparition dans Les Grandes Vacances (Jean Giraud, 1967) avec Louis de Funès, en tant que jeune voulant entraîner le personnage d'Olivier de Funès dans un voyage en voilier. Il travaille aussi dans une vingtaine de pièces de théâtre et une douzaine de séries télévisés et téléfilms.

  Il a une période un peu éloignée des caméras et des planches durant sa jeunesse, période au cours de laquelle il dit avoir fait "de la mécanique".

  Mais s'il a énormément joué physiquement, il est surtout connu du grand public pour son gigantesque travail dans le milieu du doublage. Depuis 1984 dans Cotton Club, il fait la voix française régulière de Nicolas Cage. Pour autant, ce n'est pas son premier doublage : il commence dans cette branche en 1963 avec le long-métrage d'animation Disney Merlin l'Enchanteur, où il tient le rôle principal du jeune Arthur (dit "Moustique").

  Star Wars n'est pas le premier film de George Lucas dans lequel il double. Dès 1973, il fait la voix du personnage de Al dans American Graffiti. C'est quatre ans plus tard qu'il revient, pour Un Nouvel Espoir, afin de doubler pour la première fois Mark Hamill pour le rôle du jeune Luke Skywalker. Il continue de doubler Luke tout le long de la Trilogie originale, ainsi que Hamill dans deux autres films : Jay et Bob contre-attaquent en 2001 et Kingsman : Services secrets en 2015 ainsi que deux séries télévisées en 2013 puis 2014-2016. Cependant, il n'est pas au casting de la Postlogie pour Skywalker, le rôle étant repris par Bernard Lanneau.

  En 1996, il fait la voix du déjanté Hadès dans le long-métrage d'animation Disney Hercule. Pour l'anecdote, l'acteur qui double le personnage éponyme est Emmanuel Garijo, qui allait faire à partir de 2002 la voix régulière d'Anakin Skywalker. Les voix françaises anciennement du fils et à l'avenir du père Skywalker s'affrontèrent donc dans ce dessin animé.
  En 1998, 2001 et 2003, il double des personnages de trois films Pixar, à savoir 1001 Pattes où il fait l'antagoniste principal, la sauterelle "Le Borgne", Monstres et Cie où il tient encore le rôle du méchant, le monstre surnommé Léon le caméléon, puis Le monde de Nemo où il fait cette fois un personnage réservé mais gentil, le zancle Gill, prisonnier de l'aquarium du dentiste.

  Parmi les acteurs célèbres que Dominique double ou a doublé régulièrement en plus de Mark Hamill et Nicolas Cage, on peut noter Willem Dafoe pour près d'une vingtaine de films dont Saigon, l'enfer pour deux flics (1988), Né un 4 juillet (1989), Le Patient anglais (1996), The Grand Budapest Hotel (2014) ou jusqu'à récemment, en 2020, Sa dernière volonté.
  Il a aussi doublé Dustin Hoffman dans onze films, depuis Rain Man en 1988 jusqu'à The Meyerowitz Stories en 2017, en passant par Mon beau-père, mes parents et moi (2004) ainsi que Mon beau-père et nous (2010).
  Il a fait la voix de Gary Oldman pour quatre films, notamment deux célèbres : Léon (1994) et Le Cinquième Élément (1997). On retrouve également John Malkovich pour cinq films à partir de 1987 dans Et la femme créa l'homme parfait, puis dans Johnny English en 2003 et Red puis Red 2 en 2010 et 2013, ainsi que dans Deepwaters.
  Dominique double, pour dix-sept films, l'acteur Kevin Kline ; la première fois dans Un poisson nommé Wanda en 1988 jusqu'à Ricki and the Flash en 2015, en passant par des œuvres comme La Panthère rose (2006), Le songe d'une nuit d'été (adaptation de l'œuvre de William Shakespeare) en 1999, ou encore French Kiss en 1995 - ironiquement, le personnage français de Kline dans ce film se prénomme Luc.
  Il a doublé l'acteur italien Roberto Benigni dans cinq films, dont l'un de ses plus célèbres en 1997 : La vie est belle.

  Dominique a fait une immense quantité de doublages. Parmi les œuvres et les rôles les plus connus, on peut retenir Georges McFly dans Retour vers le Futur (1985), le sergent Barnes dans Platoon (1986), Stephen l'Irlandais dans Braveheart (1995), Toot-Toot - le prisonnier loufoque utilisé pour les répétitions d'exécution - dans La Ligne verte (1999) ou Floyd dans Django Unchained (2012). On retrouve aussi sa voix pour le personnage du Chiffre, antagoniste principal du James Bond Casino Royale en 2006, joué par Mads Mikkelsen - futur Galen Erso dans Rogue One. La même année, il double Gordon Dietrich (joué par Stephen Fry) dans V pour Vendetta.
  Dans la deuxième saison de Breaking Bad en 2009, il fait la voix de Spooge, interprété à l'écran par David Ury.

   En 2015, il double Bubbles le dauphin dans le film d'animation Bob l'éponge, le film : Un héros sort de l'eau ; anecdote amusante, Bob l'éponge est en l'occurrence doublé par Sébastien Desjours, qui a lui-même fait la voix de Luke Skywalker dans les jeux vidéo Jedi Knight II: Jedi Outcast et Jedi Knight: Jedi Academy en 2002 et 2003.

  Un de ses frères, Yves-Marie Maurin, a lui aussi tenu un rôle dans la Saga : celui de Palpatine dans le jeu vidéo Le Pouvoir de la Force, en 2008.

--------------------------
"Nous [la fratrie Maurin, NDR] on faisait ce métier, on se prenait pas au sérieux. Et d'ailleurs je continue à ne pas me prendre au sérieux. Par contre, on le fait sérieusement."
Dominique Collignon-Maurin en 2015, lors d'une interview sur France 3
--------------------------

  Investi dans les droits des artistes, Dominique a fait partie du Syndicat Français des Artistes interprètes (SFA), affilié à la Fédération du Spectacle CGT, aux alentours de l'année 2006.

Informations encyclopédiques
Dominique Collignon-Maurin
Nom
Dominique Collignon-Maurin
Nationalité
Français
Date Naissance
01/04/1949
Métier(s)
Comédien

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
25/05/2022

Date de modification
25/05/2022

Nombre de lectures
146


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.