Francis Lax


Francis Lax est un acteur français qui a doublé Harrison Ford dans son rôle de Han Solo dans la Trilogie originale.

Continuité : Hors continuité


    Cette fiche n'est pas encore rattachée à une chronologie Star Wars.

  Francis Lax est né le 16 avril 1930 dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Pendant l'occupation allemande, sa mère est déportée à Auschwitz mais on ignore si elle y a survécu.
  On ne sait pas grand-chose de sa vie avant sa carrière, qu'il commence en 1955 avec la pièce La Petite Maison de Thé au théâtre Montparnasse et un petit rôle de séminariste dans le film Les Mains Liées.

  De 1963 à 1966, il interprète le personnage de Girard dans la série télévisée d'aventures Thierry la Fronde. Dans les longs métrages, il fait la plupart du temps des rôles anecdotiques, avec peu d'apparitions ; la plupart de ses personnages sont anonymes. Ces faibles apparitions sont compensées par un nombre assez conséquent de tournages télé : presque un par an entre 1960 et 1985, puis quatre autres en 1991, 1997 et 1998. Il joue aussi dans quelques courts-métrages.
  Ses courtes apparitions ne sont pas pour autant synonyme de réalisateurs inconnus : ainsi il tourne dans trois films d'Alex Joffré (Fortunat en 1960, Le Tracassin ou Les Plaisirs de la Vie en 1961 et Les Culottes Rouges en 1962), dans Si j'étais un espion de Bertrand Blier en 1966 (un rôle nommé : Rodar), ainsi que dans le film de Claude Chabrol Nada en 1974 (le rôle d'Édouard Longuevache), Peur sur la Ville d'Henri Verneuil (1975), la comédie On aura tout vu de Georges Lautner (1976) et même deux films réalisés par l'acteur Pierre Richard : Les Malheurs d'Alfred en 1971 et Je sais rien, mais je dirai tout en 1973.

  Mais avec sa voix au timbre particulier, c'est surtout vers le doublage qu'il prolifère. À la fin des années 1970, il double des personnages principaux sur des séries à grand succès : ainsi double-t-il de 1978 à 1984 Hutch, joué par David Soul, dans Starsky et Huch, Tom Selleck dans Magnum pour le rôle éponyme entre 1981 et 1988, et le capitaine "Looping" (Dwight Schultz) dans L'Agence Tous Risques.

  Il fait par ailleurs de très nombreux dessins animés au cours des années 1980 : en particulier, la série Les Schtroumpfs (1981-1989), notamment le Schtroumpf à lunettes, le Schtroumpf maladroit ou le Schtroumpf costaud, mais aussi la série Les Mystérieuses Cités d'Or (1982-83) où il joue Sancho, Lucky Luke (1983-84) où il fait le bandit Jesse James ainsi que de très nombreux autres personnages. Mais les séries animées commencent pour lui dès 1969, car il avait fait la voix de Samy dans Scoobi-Doo.
  Dans l'animation plus longue, il donne de la voix dans plusieurs productions Disney : Alice au Pays des Merveilles (1951, redoublage de 1974) où il fait le perroquet de M. Dodo et le lézard, le redoublage en 1984 du film Dumbo (sorti en 1941) où il fait Casey Junior et un corbeau, Robin des Bois en 1974 (Niquedouille), l'albatros Orville dans Les Aventures de Bernard et Bianca (1977) ou encore le vieux chien Chef dans Rox et Roucky (1981).

  Il donne sa voix à de nombreux acteurs américains, voire des célèbres comme Chuck Norris, dans les films Force One en 1979 et Horreur dans la ville en 1982, ou Dustin Hoffman dans Lenny (1976) et Les Hommes du Président (1976).

  En 1973, il fait le premier doublage du Docteur Barringer dans le film d'épouvante L'Exorciste. En 1975, il double le capitaine Nicolas (Harold Benedict) dans le film Les Sentiers de la Gloire, sorti en 1957 aux États-Unis mais interdit en France jusqu'en 1975. Cette même année, il double dans Barry Lyndon le lieutenant Jonathan Fakenham (Jonathan Cecil).

  En 1976, il reçoit une demande singulière et déterminante dans sa carrière : il doit faire le rôle d'Adolf Eichmann dans la mini-série Holocauste, joué par Tom Bell. Francis est personnellement touché par ce rôle de par la déportation de sa mère, car Eichmann était à l'époque en charge de tous les trains de déportation vers les camps de concentration en Pologne. Francis accepte car, expliquera-t-il dans une interview en 1996 : "Si je ne le fais pas, faut que j'abandonne le métier de comédien. Je dois TOUT pouvoir faire."

  Il continue à jouer au théâtre jusqu'en 1997, où il preste sa dernière pièce connue : Panier de crabes. Il a aussi été dans l'émission Au théâtre ce soir, un programme de l'ORTF qui retransmettait des pièces de théâtre à la télévision entre 1966 et 1986.

Francis Lax
Francis Lax dans la pièce Beaufils et fils
Image extraite de l'émission Au théâtre ce soir, représentation du 23 mai 1980

  En 1977, on fait appel à Francis Lax pour venir doubler un acteur moyennement connu en France dans un film d'un genre nouveau. Il donne ainsi pour la première fois sa voix à Harrison Ford, en tant que Han Solo, dans ce qu'allait devenir un succès mondial phénoménal : Star Wars.
  Francis continue de doubler Ford, en parallèle avec deux autres acteurs dont Richard Darbois. Il le double dans un autre film la même année : Héros. Il reprend le rôle pour le honteusement célèbre Holiday Special, un téléfilm spin-off désavoué par George Lucas qui raconte une histoire sur la famille de Chewbacca, puis dans L'Empire Contre-Attaque en 1980 et Le Retour du Jedi en 1983. Il double aussi Ford dans le deuxième opus de la saga Indiana Jones (Le Temple Maudit), mais pas le premier ni les suivants.

  Pour des raisons inexpliquées mais peut-être à cause du changement de sa voix (20 ans de différence), Francis ne redouble pas Harrison Ford lors de la sortie de l'Édition Spéciale de la Trilogie originale en 1997, notamment avec l'ajout de la scène dans l'Épisode IV entre Jabba le Hutt et Solo dans le hangar de Mos Eisley, scène coupée dans le montage cinéma de 1977. Le doublage de ces scènes - et uniquement celles-là - est confié à Gabriel le Doze. Une retraduction juste avant les coups de feu avec Greedo fut aussi redoublée par Gabriel le Doze :

----------------------------
"Faudra me tuer d'abord.
— Pourquoi pas ? J'attendais ce moment depuis longtemps.
— Ouais, pauvre cave.
"
Dialogue initial du film entre Solo et Greedo, doublé par Francis Lax en 1977

"Faudra me tuer d'abord.
— C'est faisable. J'attends ça depuis longtemps.
— Ça ne m'étonne pas.
"
La réécriture dans l'Édition Spéciale, doublée par Gabriel le Doze en 1997
----------------------------

  Sa dernière apparition à l'écran remonte à 2001, dans le quatrième épisode de la sixième saison de la série télévisée française Commissaire Moulin. Il y tient le rôle du directeur de la police judiciaire.

  Francis Lax est décédé le 13 mars 2013 dans le XIIIe arrondissement de Paris, à l'âge de 82 ans, des suites d'une longue maladie. Incinéré, ses cendres se trouvent au cimetière du Père-Lachaise, dans la 87e division. On peut retrouver l'ensemble de sa carrière sur le site IMDb.com.

  Lors de la sortie du Réveil de la Force en 2015, le doublage de Solo s'est vu assuré par Richard Darbois qui est aujourd'hui la voix régulière d'Harrison Ford.


----------------------------
"Jacques Thébault (…) doublait Steve McQueen. (…) On faisait ça à Épinay, et un jour, Steve McQueen est mort. C'était bien triste, et puis comme les comédiens ont un humour désespéré, de desperados un peu comme ça, (…) on l'a plaisanté un peu de mauvais goût ; et puis à midi : "Alors toi, c'est fromage OU dessert, tu peux pas, parce que depuis que Steve McQueen est mort…" Et tout à coup, j'ai entendu, moi Francis Lax : "Il n'est pas mort puisque je vous entends." C'était un non-voyant avec sa femme derrière, non-voyant de naissance, et qui entendait Jacques Thébault."
Francis Lax lors de l'émission Bas les masques sur France 2, en 1996
----------------------------

Informations encyclopédiques
Francis Lax
Nom
Francis Lax
Nationalité
Français
Date Naissance
16/04/1930
Date Décès
13/03/2013
Métier(s)
Comédien

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
25/05/2022

Date de modification
25/05/2022

Nombre de lectures
179


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.