L'Ombre de la Reine


"L'Ombre de la Reine" est un roman de Emily Kate Johnston centré sur Padmé Amidala à la fin de règne, quatre année après la bataille de Naboo.

Continuité : Canon


  

Présentation



  L'Ombre de la Reine est un roman de Emily Kate Johnston paru le 03 Décembre 2020 chez Pocket centré sur Padmé Amidala qui arrive à la fin de son deuxième mandat de reine de Naboo en -28, quatre ans après la célèbre bataille qui avait vu l'arrestation de Nute Gunray.

  E. K. Johnston, qui a également écrit Ahsoka, s'attaque donc cette fois-ci au personnage féminin emblématique de la prélogie dans une période encore peu exploitée de l'univers Canon. Mais Padmé n'est pas seule dans cette histoire, et ses Suivantes tiennent également une place très importante. Le roman suit donc Padmé alors qu'elle entre progressivement dans sa nouvelle fonction de sénatrice à la demande de la nouvelle reine.
  E. K. Johnston a également écrit un préquel à ce roman, Queen's Peril, se déroulant cette fois peu avant la bataille de Naboo.

Couverture



  La fin de son règne n'est que le commencement...

  Quand l'heure arrive pour elle de rendre sa couronne de reine de Naboo, Padmé Amidala est prête à reprendre le cours d'une vie normale. Mais à sa plus grande surprise, la nouvelle souveraine lui demande de continuer à servir son peuple au Sénat Galactique.
  Sur Coruscant, la capitale scintillante de la galaxie, les nouveaux collègues de Padmé l'observent faire ses premiers pas de sénatrice avec curiosité mais aussi méfiance, étant donné le rôle qu'elle a tenu dans la destitution du précédent Chancelier.
  Avec l'aide de ses suivantes dévouées, elle doit apprendre à naviguer dans les eaux traîtresses de la politique et se forger une nouvelle identité par-delà l'ombre de la reine.


L'Ombre de la Reine

Couverture française de L'Ombre de la Reine


Résumé



  Ce sont les élections sur Naboo. Le deuxième mandat de la reine Padmé Amidala est arrivé à son terme, et après quatre ans au pouvoir, il est temps pour la jeune femme de laisser sa place et de reprendre une vie normale. C'est donc dans la contrée des lacs qu'elle choisit de patienter aux côtés de ses Suivantes Saché, Yané, Sabé, Rabé et Eirtaé et de son capitaine de la garde Quarsh Panaka. L'ambiance est détendue, mais personne n'ose encore demander à Padmé ce qu'elle fera après. Certaines des Suivantes ont déjà des plans, d'autres non. Mais toutes ont servi loyalement la couronne, prêtes à sacrifier leur vie.
  Sabé avait enfilé plusieurs fois le costume de reine pour protéger Padmé au moment de l'invasion de la Fédération du Commerce, quatre ans plus tôt. Eirtaé était la plus jeune des Suivantes et souhaitait se rendre à Otoh Gunga pour étudier l'art et la technologie gungan. Saché avait été torturée pendant l'Occupation et n'avait jamais cédé, continuant à transmettre des messages à la résistance : elle jouissait ainsi d'un statut particulier au sein des Forces de Sécurité, et avait obtenu un poste à l'assemblée législative planétaire.
  
  Padmé, elle, a tout de même une petite idée de ce qu'elle aimerait faire : utiliser ses ressources pour affranchir des esclaves et leur offrir un nouveau foyer. Ce moment de détente est interrompu à l'annonce de l'arrivée du Chancelier Palpatine sur Naboo, une surprise. Il faut que Padmé se change en hâte, une mécanique maintenant bien rôdée. Les Suivantes se répartissent les tâches, préparant la future ex-reine en même temps qu'elles s'apprêtent. Finalement, Padmé reçoit Palpatine, qui n'est venu sur Naboo que pour voter lui-même, et annoncer une mauvaise nouvelle : le procès de Nute Gunray, qui en est déjà à sa troisième édition, s'éternise, les avocats de la Fédération donnant du fil à retordre à ceux de la République.
  Après le départ du chancelier, l'identité de la nouvelle reine est révélée : Réillata, qui avait déjà exercé pendant un mandat. Padmé se rend donc à Theed avec ses Suivantes pour procéder à la cérémonie de passation de pouvoir, où le gouverneur Sio Bibble transmet le spectre royal de l'ancienne à la nouvelle reine. Les deux femmes doivent discuter des sujets actuels afin que la transition soit la plus transparente possible : par exemple, le projet de canon ionique pour défendre Naboo, projet auquel Quarsh Panaka s'était fermement opposé. Puis, la nouvelle reine exprime le souhait à sa prédécesseur qu'elle continue à servir Naboo en acceptant d'entrer au Sénat pour représenter les mondes du secteur Chommell. Padmé, prise par surprise, demande à Réillata un délai afin qu'elle puisse y réfléchir.

  C'est donc entourée de Mariek Panaka - la femme de Quarsh, qui a pris sa retraite -, de son neveu Gregar Typho et de ses cinq Suivantes que Padmé réfléchit à son avenir. Au fond d'elle-même, elle sait qu'elle a envie de continuer à servir sa planète et d'œuvrer pour d'autres mondes, mais elle veut l'approbation de ses amies. C'est donc un enthousiasme général qui accompagne sa décision de devenir sénatrice. Et Padmé peut compter sur ses proches pour la soutenir. Sabé, sa doublure et fidèle amie, continuerait de se mettre en danger en accomplissant les tâches que Padmé ne pourrait plus entreprendre, à savoir affranchir des esclaves sur Tatooine. Rabé, Yané et Eirtaé poursuivraient sur leurs voies, sans changement par rapport à leurs plans initiaux. Saché entrerait comme prévu au nouveau gouvernement. Quant à Mariek et Gregar, ils accompagneraient Padmé sur Coruscant.
  Les six premières semaines en tant que sénatrices sont pénibles : la formation est longue, les visites ennuyeuses, et Padmé se sent oppressée dans un carcan incassable. Elle n'a même pas eu le temps de visiter Coruscant. Trois nouvelles Suivantes l'accompagnent désormais, qui ont également changé leur nom en son honneur : Dormé, Versé et Cordé, qui prendrait la place de Sabé. Au milieu de la dernière semaine de formation, le droïde qui guide Padmé l'informe d'un nouveau rendez-vous privé, ce qui intrigue la sénatrice. C'est une bonne occasion pour que Cordé s'exerce à son rôle de doublure. Et en effet, il s'agit visiblement d'un piège, puisque le lieu de rendez-vous, dans les niveaux inférieurs du sénat, va être démoli dans la journée. Étrangement, le sénateur Bail Organa se trouve sur place et informe Cordé - qu'il prend pour Padmé - de la situation. Quelqu'un a vraisemblablement piraté le droïde de la sénatrice, et la présence d'Organa sur le lieu du faux rendez-vous est louche.
  Cette affaire ne joue pas en la faveur de Padmé, qui est alors considérée par ceux qui ne la respectent pas déjà comme une sotte incapable de lire un planning. Sa première séance officielle au sénat fut un véritable calvaire, une journée intense et chargée de délibérations rapides. À la réception organisée par la suite par le Chancelier, elle fait la rencontre de Rush Clovis et Mina Bonteri, mais aussi de Bail Organa qui fait comme s'il ne l'avait pas déjà rencontrée. Bonteri s'avère être une femme sympathique qui partage à Padmé quelques secrets sur les rouages de la politique, en particulier que les grandes décisions se prennent dans les petites réceptions et non dans la rotonde.

  Sur Tatooine, à Mos Espa, Sabé a accompli une partie de sa mission avec son garde du corps Tonra : à défaut d'avoir retrouvé Shmi Skywalker, ils ont libéré vingt-cinq esclaves qu'elle va conduire sur Karlinus, un monde voisin de Naboo où il est aisé de trouver de l'emploi et de se faire de l'argent en toute légalité. C'est Yané qui aide Sabé à son arrivée, puis toutes les deux contactent Padmé, qui semble désabusée par ses premières semaines au sénat. L'ancienne reine, déçue que Shmi n'ait pas été retrouvée, encourage Sabé à poursuivre ses recherches : mais en attendant, elle a besoin d'elle sur Coruscant, car quelqu'un a vraisemblablement essayé de la tuer. Accompagnée de Daneska Varbarós - la pilote de son esquif stellaire de type J offert par la reine Réillata -, Padmé se rend dans une boîte de nuit pour retrouver Sabé et Tonra, à qui elle explique la situation. Mais Rush Clovis les reconnaît, et Padmé lui fait comprendre qu'elle souhaite rester discrète, et le sénateur de Scipio accepte. Il les couvrira même un peu plus tard dans la soirée quand des médias s'interrogeront de sa présence dans une boîte de nuit.
  Padmé Amidala a compris qu'elle ne peut pas agir en sénatrice comme elle le faisait en reine, distante et impassible. Il faut qu'elle se crée un réseau, et qu'elle s'éloigne de Palpatine, à défaut de quoi elle restera toujours dans son ombre. Après que le Chancelier ait refusé qu'elle rejoigne la commission sur les transports - le nom officiel de la commission sur l'esclavage -, Padmé décide de rejoindre le groupe de Bail Organa sur le transport de matériau de construction, une thématique austère qui surprend les médias qui s'attachaient à critiquer Padmé depuis son arrivée. Sabé, de son côté, a découvert qu'une partie des médias en question sont financés par la Fédération du Commerce : Nute Gunray a visiblement la rancune tenace. Padmé n'est pas ravie par le thème de la commission de Bail Organa, mais cela lui donne au moins un objectif dans lequel elle peut s'investir.

  À l'occasion d'une réunion avec Bail Organa sur le permabéton, Padmé fait la rencontre de Mon Mothma, où elle comprend ce qui cause la froideur de certains sénateurs à son égard : il est possible que les politiciens, comme Mothma et Organa qui font passer la République avant tout, craignent que Padmé ait du mal à se détacher de Naboo et cherche en premier lieu les intérêts de son monde natal. Mais à l'occasion d'un thé avec Mina Bonteri, Padmé réalise que cette dernière pense autrement : en effet, la sénatrice d'Onderon affirme que certains politiciens seront ravis que Padmé garde une certaine attache à son monde natal. Ces écarts d'opinion mettent Padmé mal à l'aise.
  Un peu plus tard, l'ancienne reine de Naboo se rend à un gala, organisé par Mon Mothma, avec Dormé, Versé, Cordé, Panaka, Typho et Sabé, qui lui sert de doublure une fois à l'intérieur. Padmé, parcourue par un frisson à l'idée de tromper les sénateurs autour d'elle, est fascinée par Sabé qui se glisse si bien dans sa peau quand elle discute avec Onaconda Farr, un très bon ami de son père. Le Rodien sait que si Padmé ne l'a pas vraiment sollicité depuis son arrivée au Sénat, c'est justement pour se démarquer de son père, comme ce qu'elle essaye de faire avec le Chancelier.
  Padmé espionne ensuite une conversion entre Farr, Organa et Mothma, qui s'interrogent sur des communications hors-monde secrètes que passe Mina Bonteri, et surtout du fait que cette dernière essaye de recruter Padmé. Bail propose alors d'en discuter franchement, et la concernée se précipite auprès de Sabé pour refaire l'échange d'identité dans les toilettes. Le sénateur d'Alderaan remarque alors la doublure, mais garde ceci pour lui, avant de s'entretenir en privé avec Padmé.

  Huit mois ont passé depuis l'arrivée de Padmé au Sénat, et sa réputation s'est nettement améliorée : maintenant qu'elle est une alliée de Mon Mothma et Bail, les portes de plusieurs commissions se sont ouvertes, à l'exception de celle sur l'esclavage. L'ancienne reine affectionne les discussions passionnées avec Mon Mothma et les présentations dans la rotonde. Tout va donc pour le mieux, mais l'équipe de la sénatrice a besoin de vacances, et un retour sur Naboo est prévu. Bail offre toutefois à Padmé de venir le rejoindre sur Alderaan, sur invitation de sa femme, la reine Breha Organa. Padmé accepte et passe une merveilleuse semaine là-bas, entre détente, visite et riches discussions. Ses Suivantes ne sont pas en reste non plus, et le jour du retour, Padmé profite d'un petit-déjeuner en tête à tête avec Sabé : cette dernière s'est rapprochée de Tonra depuis leur mission commune sur Coruscant, et elle vit plutôt bien cette nouvelle relation. Padmé n'en est pas jalouse, mais admirative, et se demande si elle ne devrait pas également laisser un homme entrer dans sa vie.
  De retour sur Naboo, Padmé doit tout d'abord faire un compte-rendu à la reine Réillata et au gouverneur Bibble de son expérience de sénatrice avant de retourner chez ses parents, où sa sœur a accouché. La reine est fière de ce que Padmé a entrepris et souhaiterait qu'elle poursuivie sa mission au Sénat, malgré les difficultés rencontrées. Padmé, qui ne peut pas mener ses combats de cœur car cela la rapprocherait trop de Palpatine et ruinerait ses efforts d'indépendance, souhaiterait lutter contre la piraterie qui sévit autour des voies hyperspatiales dans la Bordure Médiane, et ce malgré l'absence de commission. Elle aimerait donc que Naboo participe à des programmes humanitaires sur certains mondes d'où les pirates viennent, ce qui réduirait mécaniquement les attaques sur les convois commerciaux.

  Après son séjour chez ses parents où Padmé a enfin pu rencontrer la fille de sa sœur Sola, Padmé et sa suite retournent sur Coruscant où une session extraordinaire du Sénat a été convoquée. De violents séismes ont détruit les infrastructures de Bromlarch et le sénateur de cette planète demande une aide d'urgence : sans la reconstruction des aqueducs qui acheminent de l'eau sur toute la planète, les récoltes sècheront et ce sera la famine. Rush Clovis propose alors l'envoi d'un groupe pour évaluer les dégâts, groupe que Padmé s'empresse de rejoindre avec Mina Bonteri, non pour profiter de Clovis qui l'insupporte, mais car il s'agit d'une mission humanitaire. La Maître Jedi Depa Billaba est également de la partie.
  Même si le sénateur de Scipio est intéressé par l'argent, il fait preuve d'honnêteté et de gentillesse, ce qui plaît à Padmé. Mais au retour de la mission sur Bromlarch, le projet d'aide proposé et défendu par Mina Bonteri est rejeté, notamment à cause de l'intervention de Lott Dod de la Fédération du Commerce, qui affirme que la galaxie entière ne peut pas donner à un monde qui souffre : Bromlarch doit proposer des contreparties.

  Padmé décide de ne pas laisser tomber cette cause et invite le sénateur de Bromlarch dans son bureau, avant d'être rejointe par Bail Organa et Rush Clovis. La Fédération du Commerce a deux jours pour rédiger une proposition d'aide, et Bromlarch a ensuite un jour pour lire le contrat : cela laisse donc trois jours aux sénateurs pour construire une alternative. Et c'est Rush Clovis qui donne l'idée : il faut convaincre, avec des crédits, les sénateurs de systèmes clés de voter pour le projet de Padmé et non celui de la Fédération. Pour cela, il fait construire un projet plus large que simplement l'aide humanitaire. C'est ainsi que naît la motion de Coopération de la Bordure Médiane. L'idée est simple : acheter le carburant que Malastare a du mal à écouler, pour se mettre le congrès Aks Moe et ses suiveurs dans la poche, mais surtout pour alimenter les vaisseaux d'approvisionnement qui partiront de différents mondes de la Bordure Médiane, ainsi que les vaisseaux d'escorte de la République. Ce renforcement des opérations devrait par la même occasion faire baisser les actes de piraterie, mérite que pourra s'attribuer le Chancelier s'il soutient la motion.
  C'est Padmé qui présente donc la motion pour la première fois dans la rotonde, et c'est un véritable succès : le projet est adopté. Rapidement, le permabéton est acheminé vers Bromlarch et durant un trajet, le vaisseau de Padmé participe même à une brève altercation contre des pirates pour soutenir deux transporteurs. La crise sanitaire sur Bromlarch est évitée.
  Mais trois points noirs viennent entacher ce beau bilan : Clovis, qui embrasse Padmé qui se voit contrainte de le rejeter. Mina Bonteri qui a complètement disparu du programme d'aide à Bromlarch et que Padmé surprend en discussion avec un mystérieux homme en hologramme, et Nute Gunray qui est jugé non coupable à l'issue de son procès.


  Neuf ans plus tard, en -19, Sabé assiste aux funérailles de Padmé sur Naboo. L'ancienne Suivante ne comprend pas comment son amie a pu mourir ainsi alors qu'elle avait tant de projets à suivre. L'Empire de Palpatine est né, et Quarsh Panaka a été promu superviseur de Naboo au départ de Sio Bibble. La situation est grave, mais Sabé et Tonra n'ont pas prévu d'abandonner : ils vont enquêter et découvrir ce qu'il s'est passé.



Fiches réalisées à l'aide de cette source :


Littérature et médias de l'univers Canon
L'ensemble des romans, comics et médias de l'univers Canon parus en France sont regroupés ici et présentés chronologiquement.
Amidaliens
Les Amidaliens formaient un groupe de personnes dont l'objectif était de protéger l'héritage de Padmé Amidala et d'élucider les circonstances...
République Galactique
La République Galactique, également connue sous le nom de Ancienne République ou Haute République, était le plus ancien gouvernement de...
Onaconda Farr
Onaconda Farr était le sénateur de Rodia et un proche ami et collaborateur de Padmé Amidala. Au début de la...
Padmé Amidala Naberrie
Padmé Amidala Naberrie fut la reine de Naboo avant d'en devenir la sénatrice. Ambassadrice distinguée et talentueuse oratrice, elle épousa...
Gregar Typho
Gregar Typho était le capitaine chargé de la sécurité de la sénatrice Padmé Amidala durant les dernières années de la...
HoloJeu Dejarik
L'holojeu Dejarik était sans doute le plus fameux jeu holographique de toute la galaxie.

Informations encyclopédiques
L'Ombre de la Reine
Nom
L'Ombre de la Reine
Nom original
Queen's Shadow
Catégorie
Roman, Nouvelle, E-Book
Auteurs
Emily Kate Johnston
Date
2020
Langue
Français

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
29/12/2020

Date de modification
29/12/2020

Nombre de lectures
741


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.