IG-88


Modèle de droïde assassin actif durant la Guerre Civile Galactique

Continuité : Légendes


  Si le nombre de modèles de droïdes fabriqués dans toute l'Histoire galactique semble impossible à déterminer, quelques exemplaires bien précis ont cependant laissé une empreinte indélébile, que ce soit en bien - comme les héros de l'Alliance R2-D2 et C-3PO - ou en mal - et dans cette catégorie des droïdes tristement célèbres, le droïde assassin IG-88 fait très certainement figure d'outsider.

  Si les droïdes militaires ou assassins n'avaient déjà pas bonne réputation sous l'Ancienne République, la Guerre des Clones acheva de faire basculer ce type de droïde dans la catégorie des cauchemars ambulants en raison de leur utilisation massive par la Fédération du Commerce dans un premier temps, puis par la Confédération des Systèmes Indépendants dans un second temps. Pourtant, malgré la démonstration évidente que les droïdes de combat restaient inférieurs sur le champ de bataille à des troupes conventionnelles capables de réfléchir par elles-même, il apparut également que certaines catégories de droïdes d'élite pouvaient s'avérer redoutablement efficace. Certains modèles de droïdes développés durant les trois années que dura la Guerre des Clones servirent ainsi d'exemple sous le règne impérial, comme par exemple le droïde lancier IG ou encore le Magnagarde IG-100, afin de développer un droïde encore plus intelligent, plus efficace, en deux mots plus mortel : le droïde assassin IG-88.

  Construit par les Laboratoires Holowan à une époque indéterminée de la Guerre Civile Galactique, le droïde IG-88 fut conçu pour remplir des missions d'assassinat et doté d'un armement impressionnant, capable a priori de venir à bout de n'importe quel adversaire. Sous la direction du Superviseur Impérial Gurdun, le Projet Phlutdroid avait pour ambition de créer un combattant d'élite, et non pas un nouveau modèle de fantassin droïde de base. Les espoirs des ingénieurs d'Holowan furent satisfaits au-delà de toute espérance : à peine activé, le premier IG-88 accéda à un niveau de conscience et d'ambition tel qu'il massacra ses concepteurs jusqu'au dernier sans la moindre parcelle de pitié. Après avoir accompli sa première action sanglante, IG-88 téléchargea sa mémoire dans trois autres unités de même classe. Les quatre droïdes - IG-88A, IG-88B, IG-88C et IG-88D - quittèrent les Laboratoires Holowan avec pour but une seule mission : conquérir la galaxie et dominer tous ses habitants, qu'ils soient organiques ou mécaniques.

  IG-88 ne pouvait bien évidemment satisfaire ses ambitions du jour au lendemain. Durant les premières années de l'Empire, le droïde joua donc "profil bas" : sa première mission fut de répondre à Zatec-Cha, le vizir de Tammuz-an, dont les agents avaient effacé la mémoire de Mon Julpa, l'héritier légitime du trône. IG-88 fut embauché pour récupérer le sceptre royal du prince, dont Zatec-Cha avait besoin pour accéder au trône. Mon Julpa, qui se trouvait alors sur la colonie minière de Tyne's Horky en possession du sceptre, fut promptement ramené par IG-88 auprès du vizir - qui finalement échoua dans ses plans...

  Parrallèlement à ces quelques missions, IG-88 ne perdait pas de vue son objectif principal. Il parvint dans le plus grand secret à prendre le contrôle de l'immense usine de fabrication de droïdes de Mechis III, et reprogramma chaque ligne d'assemblage pour que, en temps voulu, les nouveaux droïdes lui obéissent au doigt et à l'œil.
  
  Pour éviter d'attirer l'attention sur les activités d'IG-88A, son comparse IG-88B débuta une carrière de chasseur de primes et parvint très rapidement à accéder à une certaine notoriété, avec pas moins de cent-cinquante morts à son actif, et le "privilège" d'avoir été condamné à la peine terminale dans plus de quarante systèmes. Le commun des mortels ignorant qu'il existait quatre unités IG-88, il était facile pour IG-88B de faire croire qu'il n'était rien de plus qu'un chasseur de primes très efficace.
  
  Cette notoriété finit par attirer l'attention de Dark Vador en personne, qui contacta plusieurs chasseurs de primes après la bataille de Hoth pour retrouver le capitaine Han Solo et ses compagnons. IG-88B répondit à l'appel d'offre aux côtés d'illustres confrères comme Dengar, Zuckuss, Bossk ou encore Boba Fett. IG-88B arriva très rapidement à la conclusion que le Mandalorien était celui qui avait les meilleurs chances de retrouver le Faucon Millenium, et décida de pister son confrère plutôt que de se lancer lui-même à la poursuite de Solo. Son plan consistait à suivre Boba Fett et attendre que ce dernier ait mis la main sur les personnes recherchées par Vador, puis à supprimer Fett pour retirer tout le bénéfice de la prime. Un plan intéressant sur le papier mais qui - hélas pour IG-88B - fut plus difficile à mettre en pratique : après avoir effectivement suivi Fett jusqu'à la Cité des Nuages, le droïde assassin fut à son tour surpris par le chasseur de primes mandalorien et promptement réduit en pièces détachées...
  
  IG-88 n'en avait cependant pas terminé avec Boba Fett, et malgré la perte du modèle B le plan visant à récupérer la prime proposée par Jabba le Hutt pour obtenir Han Solo fut maintenu. La prochaine destination de Fett après Bespin étant logiquement Tatooine, IG-88C y plaça en orbite un leurre de son vaisseau, l'IG-2000, lui-même suivant Fett grâce à un mouchard placé sur son vaisseau. Lorsque le Mandalorien arriva en orbite de Tatooine, il repéra bien évidemment le faux IG-2000 et vaporisa le leurre. IG-88C eut ainsi le temps de se placer en position derrière l'Esclave I et fit feu sur sa cible, tout en se retenant pour ne pas pulvériser Boba Fett ET Han Solo. Hélas pour le droïde assassin, son confrère fut une fois de plus à la hauteur de sa réputation et parvint, par une manœuvre audacieuse, à prendre le dessus et à détruire l'IG-2000 et son occupant...
  
  Après la perte d'IG-88D sur Ord Mantell, détruit par le contrebandier Dash Rendar, IG-88A se retrouva seul pour parvenir à ses fins. Après avoir fabriqué une copie de l'ordinateur central destiné à équiper la seconde Etoile de la Mort, dans laquelle il transféra sa conscience, IG-88A abandonna sans remords son enveloppe mécanique et fut installé à bord de la station de combat impériale, en orbite d'Endor. Son plan visait non seulement à utiliser l'Etoile de la Mort comme une propre extension de sa conscience, et ainsi réduire la galaxie en esclavage, mais aussi à activer tous les droïdes modifiés sur Mechis III pour qu'ils lui servent d'armée. Fort heureusement pour les habitants de la galaxie, la bataille d'Endor se termina par la destruction de l'Etoile de la Mort et IG-88A fut vaporisé en même temps que Palpatine et une bonne partie de ses sbires, dont Dark Vador...
  
  Le corps laissé à l'abandon du droïde assassin fut cependant découvert et reprogrammé pour servir de droïde garde du corps. Cette nouvelle vie lui permit de servir des personnages comme Barpotomous Drebbel ou encore Tyko Thul, et de tirer définitivement un trait sur les ambitions démesurées et les opérations sanglantes.
Informations encyclopédiques
IG-88
Nom
IG-88
Classe
Unique
Constructeur
Type
Droïde assassin
Taille
1.96 m
Armement
Paralyseur Mennotor DAS-430
Fusil Blaster DLT-20A
Canon à Impulsion
Nombreuses autres armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
67 832


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Le Phlutdroïde IG-88 était un droïde assassin embauché par Dark Vador pour retrouver Han Solo, puis payé pour tuer le Seigneur Noir.

Continuité : Canon


  "Tuer est en soi une récompense."

  Également connu sous l'appellation de Phlutdroïde, IG-88 était un droïde assassin obsédé par la traque et l'assassinat, patient, extrêmement méticuleux et à la recherche de la prime parfaite. Conçu par les laboratoires Holowan, ce droïde disposait d'un impressionnant arsenal militaire, mais contrairement aux autres unités de la série IG, il n'était pas équipé de canons laser intégrés aux bras.
  À la place, IG-88 brandissait fièrement des canons à pulsations, un inhibiteur neural DAS-430, un gatalang à double canon et projectiles perce-blindage, et avait en réserve des disques à concussion et des vibrolames. Par ailleurs, les câbles qui serpentaient entre ses membres mécaniques et assuraient sa mobilité étaient résistant à l'acide ; le plus gros photorécepteur rouge sur son crâne cylindrique étiré était en fait un capteur de chaleur.

  Les laboratoires Holowan avaient vendu énormément de droïdes de combat aux Séparatistes pendant la Guerre des Clones, si bien que l'entreprise s'était considérablement enrichie. IG-88 était vraisemblablement un de ses nombreux droïdes ; en tout cas, c'était l'une des pistes les plus probables émise par Tan Divo. De nombreuses rumeurs couraient sur les origines d'IG-88 : certains prétendaient qu'il avait tué ses créateurs, d'autres qu'il s'était lui-même reprogrammé, d'autres encore affirmaient qu'il avait slicé sa programmation pour devenir invulnérable et être capable de se reconstruire à volonté.
  À la fin de la Guerre des Clones, et avec l'avènement de l'Empire, tous les droïdes encore en activité avaient dû être démantelés et détruits ; par ailleurs, la législation sur la production de droïdes de combat allait sérieusement se compliquer pour les laboratoires Holowan. Cependant, le Gotra Droïde avait œuvré pour protéger les droïdes de la destruction, et ce fut certainement ainsi que IG-88 survécut à cette période troublée.

  La vérité se trouvait certainement à l'intersection de toutes ces hypothèses. Quoi qu'il en soit, IG-88 embrassa une carrière de chasseur de primes.

IG-88


1. L'ère impériale



  Sous l'ère impériale, IG-88 était devenu un chasseur de primes renommé, craint par beaucoup à cause de sa propension à la violence, et redouté par ceux dont la mémoire des droïdes de la Guerre des Clones était encore vive. Le Phlutdroïde devint rapidement l'un des rivaux les plus sérieux de Boba Fett.

  Plutôt solitaire, IG-88 collabora néanmoins avec différents mercenaires au cours de sa carrière. Par exemple, avec Hondo Ohnaka, il tenta d'appréhender Qi'ra de l'Aube Ecarlate. Mais une fois celle-ci menottée, elle informa Hondo que la prime sur IG-88 était bien plus importante que la sienne. Piqué au vif, le Weequay assura que la prime sur sa tête était plus conséquente que celles de Qi'ira et IG-88 réunies. Il n'en fallait pas plus pour le Phlutdroïde pour se retourner contre son associé, mais Hondo fut plus rapide et le neutralisa. Qi'ra eut ensuite le dessus sur Hondo, et la lieutenante de l'Aube Ecarlate se retrouva donc avec deux proies de grande valeur à sa merci. IG-88 et Hondo parvinrent à s'échapper, bien que l'on ignore comment.

IG-88

IG-88 et Hondo Ohnaka après avoir appréhendé Qi'ra


  IG-88 fut embauché plusieurs fois par l'Empire au cours de sa carrière. La première fois fut sans doute peu de temps après -10, alors que du grabuge avait été signalé sur Savareen où les Cloud-Riders d'Enfys Nest avaient été aperçus. IG-88 savait que Han Solo était impliqué dans l'affaire et avait réussi à retrouver la trace du Faucon Millenium. Le Phlutdroïde conduisit ainsi l'agent impérial Kallus jusqu'à destination. Mais le contrebandier, malin, profita de l'effet de surprise de son compagnon Chewbacca pour leurrer IG-88 et Kallus, et put ainsi regagner son vaisseau et décoller.
  Néanmoins, avec deux destroyers stellaires à disposition, Kallus était confiant qu'il pouvait coincer le Faucon Millenium. IG-88 avisa l'agent que Han Solo était capable de faire le saut en hyperespace entre les destroyers, mais Kallus ne l'écouta pas. Il eut tort, puisque Han Solo s'échappa.

  Des années plus tard, environ en -3, sur Garel, IG-88 tenta d'intercepter la princesse Leia Organa, qui avait subtilement échappé à ses gardes du corps Stormtroopers pour retrouver Sabine Wren et lui fournir une liste de bases impériales. Le Phlutdroïde ne parvint pas à attraper la princesse à temps, retenu par les bombes artisanales et colorées de Wren. IG-88 se retrouva bientôt face à plusieurs Stormtroopers, et se replia finalement, ayant perdu de vue sa proie.

IG-88

IG-88 et l'agent Kallus sur le point d'attraper Han Solo


  Plus le temps passait, et plus une nouvelle rumeur courrait concernant IG-88 : d'après certaines sources, il n'empocherait pas les primes de toutes les missions qu'il avait remplies. Certains mercenaires, malins (ou lâches ?), s'étaient donc dit qu'il pouvait s'attribuer les primes que le Phlutdroïde n'avait pas réclamées.
  Alors qu'il travaillait de nouveau pour l'Empire, IG-88 élimina un certain Venga Liss qui avait volé une navette Lambda. La rumeur s'avéra véridique dans ce cas puisqu'IG-88 ne rapporta aucune preuve de la mort de sa proie après avoir littéralement désintégré l'Aqualish.

  Plus tard, à l'occasion d'une nouvelle mission pour l'Empire, IG-88 fut chargé de retrouver Venga Liss avec d'autres chasseurs de primes, à savoir Embo, Dengar, Krrsantan et 4-LOM. Seulement, c'était impossible puisque le Phlutdroïde avait lui-même annihilé l'Aqualish : les commanditaires mentaient donc et IG-88 démasqua trois imposteurs sous les casques de Stormtroopers. À cause d'une expérimentation malheureuse sur son programme d'évaluation des risques, le droïde assassin ne réalisa pas à temps que la situation lui était défavorable et se fit détruire. Les renégats fouillèrent dans la tête d'IG-88 et découvrirent de nombreuses primes qu'ils pouvaient réclamer auprès du syndicat Gillanium.
  Au moment de la rencontre, le cervomoteur du Phlutdroïde sélectionna la prime sur Venga Liss, qui s'avérait être le fils du Roi des Hors-la-loi. Les faux stormtroopers furent exterminés. Par ailleurs, IG-88 avait profité de la diversion pour appeler son vaisseau, duquel bondit un corps flambant neuf, donnant ainsi de la consistance aux rumeurs sur sa capacité à se réparer. Le droïde ramassa sa tête puis massacra le reste du syndicat Gillanium : il pouvait désormais réclamer un grand nombre de primes.

IG-88

IG-88, contemplant toutes ses primes après avoir éliminé le syndicat Gillanium en entier


  À une autre occasion, toujours sous l'ère impériale, IG-88 accepta de travailler pour le Soleil Noir : il devait capturer les membres d'un gang qui s'était grandement endetté auprès de l'organisation. Cette fois-ci, ce fut une mission relativement facile pour le Phlutdroïde, qui agit patiemment et neutralisa une à une ses proies.

2. La Guerre Civile Galactique



  Avec l'avènement de l'Alliance rebelle, l'Empire devait faire face à de nombreux nouveaux défis. Nombreux parmi les Impériaux étaient réticents à solliciter les services de chasseurs de primes, mais ce n'était pas le cas de Dark Vador. Dans le sillage de la bataille de Yavin, le Seigneur Noir chercha à passer un accord avec Jabba le Hutt pour sécuriser de nouvelles routes d'approvisionnement pour l'Empire, qui venait de perdre l'Étoile de la Mort. À ce moment-là, IG-88 faisait partie de la cour de Jabba, avec notamment 4-LOM et Boba Fett.

  Après la bataille de Hoth, Dark Vador s'entoura des meilleurs chasseurs de primes de la galaxie pour retrouver le Faucon Millenium, à bord duquel se trouvaient Han Solo, mais aussi Leia Organa et Luke Skywalker. IG-88 répondit à l'appel et se rendit à bord de l'Executor avec Boba Fett, Dengar, Bossk, Zuckuss et 4-LOM. Ce n'était pas la première fois que IG-88 était confronté au Faucon Millenium, et cette fois-ci, contrairement à la mission menée avec l'agent Kallus, il entendait bien capturer le cargo.
  Ainsi, IG-88 suivit le Slave I, qui avait pris en chasse le Faucon, jusque Bespin. Mais le droïde assassin se fit détruire par Boba Fett avant d'avoir pu intervenir, ses restes laissés aux bons soins des Ugnaughts de la Cité des Nuages.

IG-88

Dark Vador passant en revue ses chasseurs de primes


  Une nouvelle fois, IG-88 se reconstruisit. Il abandonna la quête du Faucon Millenium maintenant que Han Solo était plongé dans la carbonite et que Boba Fett s'apprêtait à le livrer à Jabba. Seulement, la capture du célèbre contrebandier par l'Aube Écarlate chamboula les plans des différentes factions de la galaxie. IG-88, indirectement, se retrouva également impliqué dans l'affaire. Mais cette fois-ci, la nouvelle mission du Phlutdroïde était de détruire le Seigneur Noir : sa commanditaire, Sly Moore, était une ancienne proche de Palpatine, déchue, qui s'était alliée à différentes personnalités de l'ombre pour renverser Dark Vador. L'Umbarane avait appris, un peu par hasard, que l'Aube Écarlate avait invité des représentants impériaux pour la vente aux enchères de Han Solo, un Rebelle notoire lié à Luke Skywalker, que Dark Vador recherchait.

  Ainsi, Sly Moore fournit à IG-88 un dispositif permettant de bloquer l'armure du Seigneur Noir. Fort de ce dispositif, IG-88 et un groupe de droïdes mercenaires se rendirent sur Z-9 pour tendre une embuscade à Dark Vador, que Bokku du Conseil Hutt avait orienté dans cette direction. Dans l'intervalle de temps dont il disposait, IG-88 commença à rassembler des informations sur l'Aube Ecarlate.
  Puis, quand Dark Vador et son bras droit Ochi de Bestoon arrivèrent sur Z-9, IG-88 et ses droïdes ouvrirent le feu. Mais même avec son arsenal dévastateur, le Phlutdroïde ne pouvait rien contre le Seigneur Noir ; le droïde assassin utilisa alors son dispositif pour bloquer Vador. Mais ce dernier pouvait encore utiliser la Force, récupéra le dispositif, se débloqua puis força IG-88 à se faire exploser la tête.

IG-88

IG-88 détruit par Dark Vador sur Coruscant


  Une nouvelle fois, IG-88 se reconstruisit et retourna sur Coruscant, dans le jardin 313A du temple administratif, auprès de son employeur. Il informa ainsi Sly Moore de son échec et affirma que Dark Vador ne pouvait être vaincu. Alors que l'Umbarane rétorquait qu'il fallait s'y prendre à plusieurs pour éliminer le Seigneur Noir, l'intéressé fit son apparition et détruisit une nouvelle fois IG-88. Les restes du droïde finirent sur un monde décharge, et furent retrouvés par un certain RB-919, un adepte des réparations compliquées. Ce cyborg s'attela donc à la reconstruction d'IG-88 : passionné qu'il était, il aurait travaillé gratuitement, mais Deva Lompop le payait en réalité pour remettre en état de marche le droïde assassin. En effet, la Shani avait besoin d'IG-88 pour arrêter Boba Fett avant qu'il ne remette le bloc de carbonite contenant Han Solo à Jabba le Hutt.

  Une fois le droïde assassin sur pieds, il exécuta RB-919, ce qui permit de valider pragmatiquement la qualité des réparations, puis récupéra les informations de Deva Lompop sur le Slave I. IG-88 mit ainsi le cap sans tarder sur Tatooine et s'introduisit dans le Slave I grâce aux codes fournis par la Shani. Néanmoins, Boba Fett revint et surprit le droïde avec un dispositif cryogénique. IG-88 fut ainsi immobilisé, mais Boba Fett l'épargna alors qu'il aurait très bien pu le détruire une nouvelle fois. Quand le droïde retrouva ses fonctions motrices, il retourna sur le monde-décharge où il avait été réparé et se promit de se perfectionner.

IG-88

IG-88 affrontant Boba Fett dans le Slave I sur Tatooine


3. Après l'Empire



  Bien des années après la chute de l'Empire, en plein conflit entre la Résistance et le Premier Ordre, IG-88 était toujours en activité. En +34, il fut contacté par Bazine Netal qui cherchait le Faucon Millenium : le Phlutdroïde révéla tout ce qu'il avait appris au fil des années, mais ignorait à présent où se trouvait le cargo de Han Solo.

IG-88

IG-88 renseignant Bazine Netal

Informations encyclopédiques
IG-88
Nom
IG-88
Autre(s) nom(s)
Phlutdroïde
Classe
Militaire
Modèle
Constructeur
Type
Série IG : droïde assassin
Fonction
Chasseur de primes : traque et exécution
Taille
1,96 m
Armement
- 2 canons à pulsations
- Gatalang à double canon et projectiles perce-blindage
- 1 inhibiteur neural DAS-430
- Disques à concussion
- Vibrolames
Interprète
Bill Hargreaves et Steve Short (designers de la maquette)
Date destruction
+3 (reconstruit ensuite)
Affiliation
- Empire Galactique : temporairement, mais à de multiples reprises
- Jabba le Hutt (temporairement)

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
23/02/2022

Date de modification
14/05/2022

Nombre de lectures
38


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.