IT-O


Droïde d'interrogatoire et de torture utilisé par l'Empire

Continuité : Légendes


  Le droïde d'interrogatoire impérial IT-O (aussi connu sous le nom de droïde de torture) a été développé par le Département Impérial de la Recherche Militaire pour le compte du Bureau de la Sécurité Impériale (BSI). Les premiers prototypes réalisés furent revus et améliorés par un organisme prônant un empire ultra-rigoriste nommé Comité pour la Préservation de l'Ordre Nouveau (COMPORN). Les droïdes IT-O devinrent ainsi une terrifiante et efficace machine d'interrogatoire dont l'Empire s'efforça (du moins au début) de cacher l'existence.

  Les raisons de la création de ce droïde furent les problèmes rencontrés par les impériaux lors des interrogatoires ou séances de torture pratiqués sur des prisonniers divers tel que des rebelles, pirates ou autres hors-la-loi. En effet, il existait des droïdes d'interrogatoires sous la forme de droïdes médicaux reconvertis mais cela entrainait de nombreux problèmes ou dysfonctionnements : même si les techniciens impériaux s'efforçaient de reprogrammer ces droïdes en machine de torture la programmation dictée par le constructeur original était telle qu'elle rendait souvent impossible toute reconversion. Enfin, les interrogateurs humains représentaient un facteur de risques important parce qu'il étaient soumis à toutes sorte d'émotions (pitié, compassion, amitié et même amour) vis-à-vis de leur prisonnier. Ils pouvaient aussi accepter les pots-de-vin ou se révéler être des agents doubles.

  L'aspect extérieur d'IT-O a été étudié pour inspirer la crainte et la peur au premier regard. C'est une sphère d'un noir brillant d'environ un mètre de diamètre, hérissée d'instruments de torture en tout genre. Son équipement complet est constitué des mécanismes suivants :
  - appareils à électrochocs
  - aiguille de perçage sonique
  - tourelle de torture à projection chimique
  - pince à déchiqueter les chairs
  - gicleur d'acide
  - injecteur de drogue
  - rayon hypnotique
  - photorécepteur d'analyse de la victime
  - émetteur d'arc électrique
  - dispositif de torture sonique
  - récepteur audio
  
  Des répulseurs autonomes lui permettent de se déplacer à une vingtaine de kilomètres à l'heure et il peut être équipé d'un blaster paralysant si besoin est.

Droide IT-O  Ces droïdes ont été conçus dans le but de faire parler toutes les personnes, quelles que soient leur race ou leur volonté, pouvant représenter un danger pour l'Empire ou une de ses institutions. Ils sont même capables de reconditionner certains prisonniers rebelles. Inconscients du conditionnement mental effectué à l'aide de drogues et du rayon hypnotique ces malheureux sont relâchés afin de rejoindre leurs camarades. Au moment venu, en leur communiquant un mot de passe ou un message spécial, l'agent impérial en sommeil se réveille et cela entraine très souvent des conséquences désastreuses : assassinat, espionnage, etc. Cette méthode sera reprise plus tard par Ysanne Isard mais avec une technique plus élaborée. Cependant un individu doté d'une volonté de fer et d'une constitution solide peut parfois résister à un interrogatoire mené par un IT-O.

  Les droïdes IT-O disparurent peu à peu après la nomination d'Ysanne Isard au poste de Directrice des Renseignements Impériaux. Celle-ci introduisit en effet des méthodes plus efficaces notamment à bord du Super Destroyer Stellaire Lusankya, où fut un temps emprisonné Coran Horn, le général Jan Dodonna ou encore Tycho Celchu.
Informations encyclopédiques
IT-O
Nom
IT-O
Classe
Militaire
Constructeur
Département Impérial de Recherche Militaire
Type
Droïde de torture
Fonction
Interrogatoire
Reconditionnement
Taille
30 cm de diamètre
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
41 371


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.