Droïde Utilitaire T3


Le droïde utilitaire T3 marqua son époque au temps des Chevaliers de l'Ancienne République, connaissant un succès durable chez les contrebandiers et les commerçants.

Continuité : Légendes


  Près de 4.000 ans avant l'énorme succès des droïdes astromécano R2 d'Industrial Automaton, Duwani Mechanical Products lança le droïde utilitaire de série T3 au prix de 3.500 crédits. Son rôle se cantonnait à la base à la maintenance de systèmes mécaniques et électroniques. Trapu et se déplaçant à l'aide de quatre roues motrices, le T3 communiquait habilement avec les ordinateurs et les droïdes mais ses interactions avec les êtres organiques se limitaient à des bips émis par ce qui lui servait de vocabulateur.

  Sa tête en forme de disque était équipée d'un photorécepteur unique ainsi que d'une petite trappe qui, une fois ouverte, laissait apparaître un petit blaster. Il avait également à sa disposition sur son châssis des outils qui lui permettaient de répondre aux tâches qui lui incombaient comme des sondes électrochocs, une soudeuse à arc électrique, un extincteur d'incendie, un holo-enregistreur, un holoprojecteur... Il arrivait aussi que les propriétaires modifient leur droïde T3 pour le rendre plus performant et plus apte à répondre à leurs besoins. Ainsi, bon nombre de propriétaires installèrent des programmes de navigation de vaisseaux spatiaux comme les chasseurs stellaires, permettant au droïde de se connecter à un appareil à l'image d'un droïde astromécano sur un X-Wing de la Guerre Civile Galactique. Il faut savoir toutefois que ce genre de modifications n'était pas vraiment approuvé par Duwani Mechanical Products, mais cela n'empêcha pas l'installation de ces programmes car il avait été prouvé que l'assistance d'une unité T3 au pilotage augmentait les chances de survie des pilotes.

Droïde Utilitaire T3

Le droïde utilitaire T3
Image extraite du The New Essential Guide to Droids


  Ses puissants logiciels donnaient à la machine des compétences élevées en mécanique sophistiqué, en informatique ainsi qu'en pilotage, ce qui le rendait capable de se substituer à un ingénieur ou à un copilote à bord d'un vaisseau, ce qui faisait qu'il était rudement apprécié chez les commerçants et les contrebandiers. Davik Kang, le Seigneur du Crime de Taris, fit modifier par Janice Nall un de ces droïdes T3 pour l'aider dans ses opérations de contrebande, comme le piratage informatique. La vendeuse et réparatrice Twi'lek de droïdes monta ainsi T3-M4, certainement l'unité T3 la plus célèbre de toute la galaxie. Le droïde fut en effet le compagnon d'aventures du Chevalier Jedi Revan et l'aida dans sa quête de rédemption. Fidèle ami de l'Ordre, il travailla aussi avec Bastila Shan et l'Exilée, deux Jedi qui marquèrent leur époque.
Informations encyclopédiques
Droïde Utilitaire T3
Nom
Droïde Utilitaire T3
Classe
Utilitaire
Constructeur
Type
Droïde utilitaire
Fonction
Réparation, Astronavigation
Armement
Petit blaster  Sonde à électrochocs

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
17/05/2011

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
32 895


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.