Bardottan


Les Bardottans étaient les êtres natifs de Bardotta.

Continuité : Canon


  Les Bardottans formaient une espèce intelligente originaire de Bardotta d'êtres reptiliens au long cou et au museau en forme de bec. Les Bardottans se divisaient en deux sous-espèces qui se distinguaient par leur taille. Pour les étrangers, les Bardottans pouvaient paraître distants, presque froids : ils étaient en réalité simplement d'une nature contemplative, d'un calme serein, toujours concentrés et tournés vers la méditation.

Bardottan  L'histoire de Bardotta avait été écrite dans le sang, les Bardottans ayant jadis été un peuple de féroces guerriers. Cette ère de batailles, qui remontait à plus de six mille ans avant la fin de la République, fut marquée par le règne du culte de Frangawl, une caste de guerriers utilisant le Côté Obscur pour des méditations avant les affrontements, ce qui en faisait des adversaires quasiment invincibles.
  Cette période trouble prit fin quatre mille ans plus tard, au terme de guerres intestines, avec l'arrivée progressive au pouvoir des Maîtres Dagoyan, des Bardottans sensibles à la Force, qui avaient privilégié la méditation et la religion au conflit. Bardotta était depuis entrée dans une ère moderne, vénérant la paix et l'éducation. Les Bardottans n'avaient pas honte de leur histoire, et assumaient complètement leur passé violent, considérant l'évolution de leur culture comme une leçon permanente.

  Les Bardottans demeuraient toutefois une communauté plutôt secrète, même si avec le temps on trouvait de plus en plus d'individus un peu partout dans la galaxie, notamment des chercheurs en quête de savoir, mais pas que : en effet, le pilote Mars Guo participa par exemple à la Boonta Eve de Tatooine.
  Ils ne supportaient pas ceux qui se conduisaient mal. Les règles étaient peu nombreuses sur Bardotta, mais la moindre infraction conduisait à un emprisonnement immédiat ou à un renvoi, ce qui faisait de ce monde un des plus sûrs de la région. Un crime capital était le trafic d'antiquités, richesses dont Bardotta recelait. Les natifs marquaient littéralement les voleurs au front, en faisant ainsi à jamais des ennemis de Bardotta.

  Avant la résurgence du culte de Frangawl durant la Guerre des Clones, qui, sous l'impulsion du Haut Sénéchal Peteen et de Mère Talzin, capturait des Maîtres Dagoyan pour voler leur force vitale, les Bardottans se méfiaient des Jedi, qu'ils considéraient comme des voleurs d'enfants. Après le sauvetage de la reine Julia par Jar Jar Binks et Mace Windu, les tensions entre l'Ordre Jedi et les Bardottans s'apaisèrent.
  Sous l'Empire, les Bardottans demeurèrent neutres, respectant la nouvelle autorité du gouvernement de l'Empereur Palpatine.

Bardottan

Un Bardottan à l'époque de la Guerre des Clones




En savoir plus

  Dans la continuité Légendes, Mars Guo est d'une autre espèce, les Phuii : dans la continuité Canon, ce pilote de podracer est devenu un Bardottan.

  Des informations de cette fiche proviennent de Nexus of Power, un guide pour le jeu de Fantasy Flight Games "Star Wars: Force and Destiny", où il est difficile de distinguer les éléments Canons des éléments Légendes.
Informations encyclopédiques
Bardottan
Nom
Bardottan
Type
Espèce intelligente
Origines

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
05/04/2021

Date de modification
05/04/2021

Nombre de lectures
2 413


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.