Mon Calamari


Les Mon Calamari formaient une espèce amphibie originaire de la planète-océan du même nom.

Continuité : Legends


  Surnommé "l'âme de la Rébellion", le peuple Mon Calamari, pourtant pacifique, fut entraîné dans la Guerre Civile Galactique lorsque leur monde fut envahi par l'Empire. Les créatures amphibies se tournèrent alors vers l'Alliance Rebelle et lui apportèrent en présent leur flotte de vaisseaux de plaisance, convertis en bâtiments de combat. Au cours de cette guerre, nombre de Mon Calamari s'illustrèrent de façon héroïque, le plus célèbre d'entre eux restant de loin l'Amiral Ackbar, qui commanda pendant plusieurs années la Flotte de l'Alliance, puis de la Nouvelle République.

  Originaires de la planète-océan Mon Calamari, qu'ils partageaient avec une autre espèce - les Quarrens, les Mon Calamari étaient des créatures amphibies d'aspect humanoïde, d'environ 1.70 mètre. Leur peau était couleur saumon, et ils possédaient une tête en forme de dôme recourbé vers l'arrière, et surmonté de deux énormes yeux placés de chaque côté.
  Bien que les deux espèces parlaient à l'origine la même langue, les Mon Calamari s'étaient très rapidement tournés vers le Basic, la langue officielle pratiquée dans toute la Galaxie. En réalité leur planète était le seul point vraiment commun entre les deux espèces, qui possédaient des points de vue sensiblement différents sur la vie : les Mon Calamari avaient plutôt tendance à être des rêveurs et des idéalistes, tandis que les Quarrens étaient au contraire pragmatiques et réalistes. Cet état de fait se traduisit dans la vie politique de la planète par la présence systématique des Quarrens au Sénat Galactique pour la représentation de Mon Calamari.

Mon Calamari  Les Mon Calamari étaient à l'origine des créatures plutôt terrestres, ayant une forte affinité avec l'eau. C'était des êtres amphibies mais pas aquatiques, car ils vivaient à l'air libre. Ils développèrent leur technologie lentement, en raison du manque de matériau brut, qui se trouvait au fond des océans. Cela changea quand ils rencontrèrent les Quarrens qui, eux, vivaient dans les profondeurs. Une étroite collaboration commença alors, les Quarrens approvisionnant les Mon Calamari en matériaux, et ceux-ci partageant leur technologie. Grâce à ce partenariat profitable, les Mon Calamari - ainsi que les nommaient leurs voisins quarrens - construisirent des chantiers navals orbitaux, dans lesquels ils mirent sur pied une impressionnante flotte de vaisseaux d'exploration. Progressivement, avec entrain, les Mon Calamari quittèrent leur monde-océan et parcoururent l'espace.

  Les Mon Calamari, bien qu'ils vivaient sur une planète recouverte d'océan, étaient plus à l'aise à l'air libre. Ils étaient certes capables de descendre à plus de 30 mètres sous l'eau sans aucune combinaison, et pouvaient même respirer de l'eau. Mais leur organisme rendait cet effort inconfortable, et les Mon Calamari préféraient en général utiliser des systèmes de respiration artificiels. Leur corps ne requérait cependant pas de décompression lorsqu'ils revenaient à la surface, signe de leur adaptation à la vie marine. Tout comme les Quarrens, les Mon Calamaris pouvaient rester indéfiniment sous l'eau, sans apport d'oxygène autre que celui qu'ils puisaient dans l'eau. Ils devaient toutefois être conscients pour faire cet effort, et à la différence de leurs "voisins" ne pouvaient pas dormir sous l'eau, en raison de limitations physiologiques mais aussi psychologiques.
  La dépendance au milieu marin variait selon l'âge. Les jeunes Mon Calamari pouvaient rester pendant très longtemps hors de l'eau, dans leurs vaisseaux par exemple. Mais l'âge grandissant, il devenait de plus en plus impératif de faire de fréquents séjours dans des bacs d'eau. Les Mon Calamari les plus âgés ne pouvaient même plus s'en passer, et restaient la plupart de leur journée dans l'océan ou dans leur piscine.

  Lorsque l'Empire vint au pouvoir, la planète Mon Calamari fut envahie, et son peuple réduit en esclavage. Les Mon Calamari protestèrent pacifiquement, à leur manière, mais la rébellion fut sauvagement matée : plusieurs Destroyers Stellaires firent feu sur la surface, détruisant trois cités flottantes remplies d'habitants. La réponse des Mon Calamari fut radicalement différente de ce à quoi les Impériaux s'attendaient : ils modifièrent leurs immenses vaisseaux d'exploration et de plaisance, et en firent de puissants croiseurs, connus sous le nom de Croiseurs MC80. Grâce à cette formidable flotte, les Mon Cals prirent les Impériaux par surprise et remportèrent la victoire, chassant les envahisseurs de leur système. Conscients que l'Empire restait une menace et que les forces restaient en leur défaveur, les habitants de Mon Calamari rejoignirent l'Alliance Rebelle, à un moment clé pour cette dernière.
  En effet, les vaisseaux Mon Calamari furent un soulagement pour la flotte rebelle, réduite à utiliser de petits engins et à capturer des vaisseaux impériaux pour servir dans ses propres forces. La flotte de croiseurs MC80 devint le pivot de l'armée rebelle.
  Les Mon Calamari n'apportèrent pas que du matériel à l'Alliance. Un Mon Calamari, ancien prisonnier du Grand Moff Tarkin, excellent stratège, devint le commandant de la flotte : l'Amiral Ackbar. Grâce à ses deux avantages, l'Alliance parvint finalement à renverser l'Empire définitivement.

Mon Calamari

Les Mon Calamari au sein de l'Alliance rebelle



Actualités en relation

IDW Publishing | Sortie de The Monster of Temple Peak #2

Il est déjà l'heure - et surtout le jour - de retrouver (aux États-Unis en tout cas) le second numéro de la nouvelle série de comics Star Wars édités chez IDW Publishing : The Monster of Temple Peak...


IDW Publishing | Sortie de The Monster of Temple Peak #1

Nouvelle série Star Wars chez IDW Publishing ! Et pas des moindres, puisqu'il s'agit d'une nouvelle série consacrée à la période de la Haute République, la seconde chez l'éditeur après The High Republic...


Encyclopédie | Un pack de fiches pour la Journé mondiale Star Wars

Oh, mais ça alors, ne serait-ce pas déjà le 4 mai ? Certes, jour de sortie de la nouvelle série sur Disney+ mais aussi et surtout le Jour de Star Wars. Par une extraordinaire coïncidence, ça arrive d...


IDW Publishing | Sortie de Star Wars Adventures: Ghosts of Vader's Castle #1

Nous sommes mercredi, comme le savez sans doute. Mais pas n'importe quel mercredi ! Nous voilà en effet au tout premier jour de l'automne, la saison des feuilles mortes, des pluies et des citrouilles… mais accessoirement aussi des comics Star...


Panini Comics | Sortie du magazine Star Wars (2021) #7

Les plages de l'été paraissent bien lointaines aujourd'hui, mais n'ayez crainte : le nouveau numéro du magazine Star Wars de chez Panini Comics est là pour faire rêver sur les nouvelles séries du moment ! On y...


Informations encyclopédiques
Mon Calamari
Nom
Mon Calamari
Type
Espèce intelligente
Origines
Production de Véhicules & Vaisseaux

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
01/02/2021

Nombre de lectures
66 068


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.