Noehon


Espèce insectoïde agressive, organisée en communautés rivales

Continuité : Légendes


  Les Noehons sont des êtres insectoïdes arboricoles, habitant la planète Noe'ha'on, un monde recouvert de vastes jungles situé dans la Région d'Expansion.

  Grâce à leurs yeux à multiples facettes, les Noehons possèdent un sens de la vision très développé. Ils possèdent également de grands mandibules, quatre bras, et une carapace chitineuse solide, capable de résister à la plupart des agressions extérieures. Leur taille avoisine 1.1 mètre en moyenne.
  
  Les Noehons ne possèdent pas de gouvernement central. Ils vivent à l'intérieur de petites communautés, dont ils marquent le territoire à l'aide de glandes spéciales situées de part et d'autre de leur bouche, et renfermant une sécrétion visqueuse spéciale, que chacun sait repérer instantanément. Ce même liquide est utilisé pour marquer la propriété d'un objet, ou même de ses subordonnés. Le liquide secrété par chaque Noehon possède sa propre signature olfactive, il est donc aisé pour un membre de cette espèce de reconnaître l'odeur laissée par un autre.
  
  Les plus petites communautés noehons rassemblent quelques centaines d'individus, et les plus importantes comptent jusqu'à 10.000 Noehons dans leurs rangs. Le "clan" est dirigé par un mâle dominant, qui doit souvent lutter contre les prétendants au trône trop ambitieux. Tous les Noehons qu'ils commandent sont sa propriété. Régulièrement, les jeunes femelles superflues sont vendues à d'autres communautés se trouvant dans le besoin de femelles fertiles, en échanges de biens divers, de technologies ou de nouveaux territoires.
  
  Alors que les groupes les mieux défendus peuvent facilement prospérer par ce biais, ce n'est pas le cas des communautés les plus faibles, qui sont souvent attaquées et leurs femelles volées purement et simplement. La perte de membres ayant une valeur marchande est bien souvent le début de la fin pour les groupes qui ne parviennent pas à inverser la tendance et qui peu à peu vont disparaître, absorbés par un clan plus puissant ou tout simplement détruit au fil du temps...
  
  Mâles et femelles élevés dans la communauté sont toujours très agressifs, et réagissent de manière violente à la moindre provocation. Les relations entre Noehons d'un même groupe sont parfois aussi exécrables qu'avec des ennemis d'un clan rival ! Cette attitude hostile est identique face à un étranger venu d'une autre planète, et seuls les Noehons élevés à l'extérieur d'un clan - il y en a quelques-uns - sont vraiment aptes à entretenir des relations amicales avec les autres espèces.
  
  Le mâle dominant d'un clan a fort à faire, autant avec les clans rivaux qu'avec les prétendants au trône à l'intérieur de sa propre communauté. Les combats sont fréquents, et le mâle dominant trop affaibli par la maladie, les blessures ou l'âge, a tôt fait de succomber aux attaques des jeunes Noehons avides de pouvoir. Cette pratique commune est très connue des visiteurs étrangers, qui savent se tenir à l'écart de ces rivalités et ne jamais prendre trop ouvertement parti pour un dirigeant, sachant très bien qu'il peut être éliminé le lendemain...
  
  Avant l'arrivée d'étrangers venus de l'espace, les Noehons se battaient de manière très rudimentaire. Les contrebandiers de tous poils ont vu là une opportunité de commerce intéressante, et très rapidement les blasters ont remplacé les armes "primitives" du peuple insectoïde. Les rivalités tribales sont ainsi devenues des guerres à grande échelle, qui ne se terminent que par l'extinction pure et simple de l'un des protagonistes.
  
  Bien que les Noehons n'aient jamais développé le vol spatial, leur planète reçoit beaucoup de visiteurs étrangers qui se chargent, pour une certaine somme, de transporter quiconque sur la planète de son choix. Grâce à ce moyen de transport, l'espèce très adaptative des Noehons est parvenue à coloniser plusieurs planètes proches, et certaines même très lointaines.

  Les relations entre les Noehons qui parcourent la galaxie et les autres espèces sont assez difficiles. Les insectoïdes parlent en effet un langage particulier, qui s'appuie davantage sur leurs mandibules et leur odeur que sur des mots. Les Noehons n'ont de plus aucun langage écrit, et leur appareil vocal rend difficile l'usage d'une langue étrangère. Ceux qui ont beaucoup de contacts avec des étrangers ont toutefois appris à parler le Basic avec un fort accent, mais compréhensible par tout le monde.
  
  La plupart des Noehons que l'on rencontre loin de leurs colonies sont des esclaves, des descendants d'esclaves, ou des esclavagistes eux-même. La main-d'oeuvre de cette espèce est en effet recherchée, en raison notamment de leur résistance, de leur obéissance face à un chef précis et puissant, et d'un taux de reproduction élevé, garantissant une perpétuation de la main-d'oeuvre pour un coût modique.
  Ceux qui parviennent à échapper à ce cycle infernal, et qui s'intègrent à la société galactique, occupent en général des postes à l'intérieur de structures hiérarchiques fortes, comme des groupes armés ou des organisations criminelles bien structurées. Il est très rare de rencontrer un Noehon solitaire ou occupant un poste peu encadré.
Informations encyclopédiques
Noehon
Nom
Noehon
Type
Espèce intelligente
Origines
Fonctions
-

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
20 246


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.