Voss


Les Voss étaient les habitants de la planète du même nom sensibles à la Force connus pour leur neutralité dans la Force et leurs rituels de guérison à l'époque de l'Ancienne République.

Continuité : Légendes


  Originaires de la planète Voss, les Voss étaient des êtres humanoïdes sensibles à la Force et dotés de pouvoirs télépathiques vivant au temps de l'Ancienne République. La couleur de la peau et des yeux variaient en fonction du sexe : peau verte et jaune pour les hommes, orange ou rouge vif pour les femmes. Yeux oranges brillants pour les hommes et yeux bleu azur pour les femmes.

  Partageant la surface de la planète avec les Gormaks, des êtres humanoïdes reptiliens à la force physique impressionnante qui les détestaient, les Voss développèrent rapidement leur société en construisant notamment la ville Voss-Ka qui demeura leur capitale dans les plaines de la planète.

  Certains Voss se tournèrent vers la maîtrise de la Force mais restèrent dans la neutralité plutôt que d'en choisir un extrême à l'inverse des Jedi ou des Sith. Ces individus dotés de pouvoirs télépathiques et capables de prédire l'avenir à l'aide de visions se faisaient appeler les Mystiques. Parmi eux, certains se démarquèrent en enseignant des rituels de guérison de l'esprit, cette sous-branche des Mystiques se faisait appeler les Marcheurs des Rêves.

  Les Voss les plus célèbres étaient Tala-Reh, Sama Zo et certains Mystiques comme Valen-Da et Mar-Da.

  À l'origine, les Voss étaient des Gormaks ayant muté grâce à d'étranges pouvoirs de la Force. Ce qui expliquait la sensibilité de certains. Les Mystiques étaient souvent sujets à des visions qui influençaient la vie des Voss mais aussi celles des étrangers venant leur demander conseil. Un triumvirat appelé les Trois se composait de Mystiques capables d'interpréter les visions de leurs pairs et de prendre les décisions importantes diligentant la vie du peuple Voss. Ces derniers agissaient en quelque sorte comme un conseil allant même jusqu'à accorder le rôle de Mystique aux aspirants à la fin de leur pèlerinage et en permettant à certains étrangers de séjourner sur Voss. Bien que sensibles à la Force, d'autres Voss n'embrassaient pas la voie des Mystiques et s'engageaient dans la force militaire locale, les commandos Voss. Toutefois, malgré leur sérénité, les Voss craignaient un endroit en particulier de leur planète : les Terres de Cauchemars. Cette partie de Voss éloignée de Voss-Ka était recouverte de forêts denses et abritait notamment le Coeur Noir et les Mornes Dédales. Dans ces terres, il y régnait la noirceur et un pouvoir maléfique. Certains Mystiques courageux se rendirent là-bas afin de soigner les maux qui les frappaient mais ne revinrent jamais. Quelques uns furent retrouvés errants dans les forêts en ayant perdu la raison tandis que d'autres ne furent jamais retrouvés. Des étrangers subirent également la sinistre réputation des Terres de Cauchemars lorsqu'une grande partie des explorateurs partis piller la Cité Perdue ne revint pas. Voss et aliens craignaient ces terres corrompues par le Mal. Toutefois, malgré l'isolationnisme des Voss, il était possible pour un étranger de devenir un Voss en épousant un Voss. Demeurés longtemps en autarcie par rapport au reste de la Galaxie, les congénères des Gormaks n'étaient toutefois pas encore prêts à accueillir des étrangers à bras ouverts sur Voss et encore moins à dévoiler leurs secrets qu'ils gardaient jalousement. Encore moins lorsqu'au environ de -3.640 avant la bataille de Yavin, la planète Voss s'ouvrit au reste de la Galaxie. En effet, la période de Guerre Froide entre l'Empire Sith et la République Galactique n'en faisait pas le moment idéal. Chaque faction envisagea alors de rallier les Voss à leur cause. Mais ce n'est pas parce que les Voss étaient un peuple pacifique qu'ils étaient sans défense, bien au contraire. Pour assurer la sécurité de leur territoire, les Voss disposaient de leurs commandos lourdement armés et bien entraînés. Car en effet, depuis quelques temps, les Gormaks attaquaient régulièrement Voss-Ka.

  Concernant l'ordre public, les Voss respectaient scrupuleusement les règles fixées par les Mystiques et aucun acte criminel de la part d'un Voss ne fut à déplorer. Cependant, les étrangers commettant crimes et délits sur Voss étaient soumis aux lois alors jugées par les Adjudicateurs. Les châtiments encourus variaient en fonction de la gravité des faits reprochés aux accusés. Toutefois, aussi étrange que cela puisse paraître, les syndicats du crime venus s'installer en douce sur Voss comme l'Échange jouissaient d'une impunité totale.

Voss

Un Mystique Voss
Image tirée du jeu vidéo Star Wars The Old Republic


  Alors que Voss demeurait encore neutre, le Seigneur Sith Dark Serevin envisageait de l'envahir. Mais lorsqu'il découvrit la culture Voss, il fut fasciné. Décidant de redécorer ses appartements sur Dromund Kaas comme les habitations Voss, il décida également de prendre la tête des opérations diplomatiques sur place. La Furie de l'Empereur et son apprentie Jaesa Willsaam rencontrèrent des Mystiques et des commandos Voss dans leur quête pour retrouver la Voix de l'Empereur alors retenue dans le Cœur Noir suite à la trahison de Dark Baras. Avec leur aide et celle du Pendentif de l'Os, ils purent sauver leur maître de l'emprise de Sel-Makor, une entité du Mal installée dans le Coeur Noir.

  Les tentatives de négociations se firent plus insistantes notamment de la part des Impériaux qui envoyèrent Athellis Kallis et un attaché diplomatique. Les Voss consentirent à négocier avec eux mais l'arrivée du Seigneur Kallig, venant apprendre un rituel de guérison de l'esprit, compliqua les choses. En effet, ce rituel de guérison était réservé aux Voss et les étrangers n'avaient pas le droit de le pratiquer. Kallig sut convaincre les Mystiques de le former et se rendit ensuite dans les chambres des Marcheurs des Rêves pour accomplir le rituel. Kallig, alors en quête de pouvoirs pour vaincre Dark Thanaton, avait absorbé les fantômes de quatre Seigneurs Sith qui avaient fini par perturber son esprit et menaçaient son équilibre physique. Toutefois, pour que le rituel soit totalement opérant, il fallait utiliser un artefact Voss appelé la Pierre des Rêves, jalousement gardé par ces derniers. Aidé d'un Gormak nommé Hadrik, Kallig s'empara de l'artefact malgré l'opposition du fantôme de Mar-Da, gardant le temple, et mit les esprits au pas une bonne fois pour toutes. Mais durant sa quête, il avait tué plusieurs Voss, prêtres ou commandos, ce qui ne plut guère à l'émissaire qui menaça de couper les relations diplomatiques avec l'Empire. Heureusement, le Seigneur Sith convainquit ce dernier que cela ne se reproduirait plus au grand soulagement des équipes diplomatiques impériales.

  Peu après ces évènements, la République tentait également de rallier les Voss à leur cause mais aucun service diplomatique n'avait été envoyé là-bas. Mais une menace bien plus grande planait sur les Voss. En effet, le seigneur Fulminiss, redoutable serviteur de l'Empereur Vitiate, avait été envoyé sur Voss pour déclencher une épidémie de folie afin de pousser les habitants de la planète à s'entretuer. Pour cela, il était aidé de l'entité du Mal Sel-Makor et du Mystique Valen-Da (contre son gré). Ayant appris le rituel de guérison de l'esprit auprès des Mystiques, Fulminiss le pervertit ensuite pour réaliser son sinistre dessein. Heureusement, le Héros de Tython, aidé de Kira Carsen et Scourge, rencontra la commando Tala-Reh qui accepta de l'aider à retrouver le Seigneur Sith. Avec l'accord de son commandant, elle mena un groupe de soldats en territoire Gormak afin de permettre aux Jedi d'infiltrer Gorma-Koss pour récupérer des cartes leur permettant de se repérer dans les Terres de Cauchemars. Valen-Da fit en sorte d'accompagner Fulminiss pour que Tala-Reh puisse le retrouver et ainsi conduire les Jedi au lieu du rituel et à l'antre de Sel-Makor. Fulminiss fut tué et l'entité malveillante anéantie. Les Voss décidèrent par la suite de rejoindre les Jedi sans pour autant s'impliquer directement dans la guerre.

  Près de dix ans après ces évènements, une nouvelle puissance fit parler d'elle dans la Galaxie en envahissant de nombreux mondes. L'Empire Éternel de Zakuul, dirigée par Vaylin, attaqua notamment Voss 3.630 ans avant la bataille de Yavin. Les Voss et les Gormaks mirent alors leurs différends de côté pour s'allier contre cette nouvelle menace. Les commandos Voss combattant côte à côte avec les soldats Gormaks se battirent vaillamment contre les hordes de Skytroopers et autres troupes de Zakuul avant d'être rejoints par les Mandaloriens de l'Alliance Eternelle, menée par l'Etranger et Lana Beniko puis par des renforts de l'Empire Sith, envoyés par l'impératrice Acina. La victoire fut acquise au prix de lourds dégâts et de pertes importantes dans les rangs alliés. Après cela, on présume que les Voss intégrèrent la myriade d'espèces composant les rangs de l'Alliance jusqu'à la défaite finale de l'Empire de Zakuul.

  Après cela, nous supposer que les Voss continuèrent à vivre paisiblement sur leur planète.
Informations encyclopédiques
Voss
Nom
Voss
Type
Espèce intelligente
Origines
Fonctions
Apprentissage de Rituels de Guérison à l'aide de la Force
Neutralité dans la Force
Surveillance du savoir des Mystiques

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
20/12/2021

Date de modification
20/12/2021

Nombre de lectures
993


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.