Bataille d'Abridon [+3]


La première bataille d’Abridon était l’invasion totale de la planète Abridon par l’Empire. Il en résulta de la capture de Luke Skywalker ainsi que de la défection du général impérial Brenn Tantor suite à un massacre de civils.

Continuité : Légendes


  Théâtre de l'une des plus sanglantes batailles terrestres de la Guerre Civile Galactique, la première bataille d'Abridon fut en plus de cela un événement déterminant dans l'histoire de la galaxie : elle vit la capture de Luke Skywalker par les troupes impériales et servit de terreau fertile pour la défection du talentueux stratège Brenn Tantor au profit de l'Alliance Rebelle.


I. Casus belli et prémices


  L'Empire était présent sur Abridon comme sur de nombreux mondes de la galaxie. Pour autant, il y laissait les activités politiques locales assez libres car il n'y avait qu'une petite base secondaire installée à l'écart de la capitale et dotée d'un hôpital. Cela laisse à penser que c'était avant tout un monde préconisé pour le rétablissement des blessés de guerre.

  Les Rebelles atterrirent en force et capturèrent la base en un éclair avec l'aide des premiers résistants locaux. Le fait qu'elle ne réponde plus aux appels inquiéta les Impériaux qui décidèrent, en la personne de Malcor Brashin, d'agir sans préavis. Plusieurs officiers impériaux s'engagèrent dans cette grande bataille, dont le général Brenn Tantor et le colonel Beri Tulon. À l'atterrissage des troupes, un rapport d'éclaireurs envoyés au préalable confirma l'hypothèse que les Rebelles et les Abridons avaient pris le contrôle des lieux.

Bataille d'Abridon [+3]
La base impériale capturée par les Rebelles
Image extraite du jeu vidéo Force Commander

  Les forces déployées par les deux camps étaient considérables. La guerre, encore à son apogée, voyait peut-être en Abridon le point culminant de la collision des industries militaires de son époque. La Rébellion, à présent riche, avait mis sur le terrain une grande force blindée, aérochars et chars d'assaut T3-B en première ligne. Des TB-TT, principalement, leur faisaient face. Les Rebelles savaient que l'Empire serait au courant de la capture de sa base et qu'il viendrait la récupérer. Ils se préparèrent en conséquence : installant leur propre base qu'ils protégèrent par un générateur de bouclier dans une gorge montagneuse, au pied de la colline gouvernementale de l'autre côté du fleuve, ils investirent les faubourgs de la capitale, minèrent les ponts, installèrent des batteries anti-aériennes aux abords du Centre Gouvernemental pour empêcher tout atterrissage direct de l'Empire, murent des lance-torpilles aux abords du fleuve et de l'infanterie dans les jardins gouvernementaux. Tout était clairement préparé pour garder la planète coûte que coûte.


II. Reconquête impériale


  L'Empire atterrit de l'autre côté de la chaîne de montages qui le séparait de la base rebelle, la force dirigée par Brenn Tantor. Le premier objectif fut de récupérer la base capturée ; une base somme toute modeste, dépourvue initialement d'immobilier défensif rajouté par les Rebelles.
  La reprise ne fut pas très compliquée ; en revanche, tenir la position l'était bien plus. Les Rebelles commencèrent à attaquer par vagues importantes de blindés. L'Empire fut dans un premier temps dans une lutte défensive de position. Mais une fois l'accalmie arrivée, Tantor put acheminer davantage de renforts et organiser l'assaut vers le centre gouvernemental mais surtout la base ennemie située à même pas quelques kilomètres de là. Une base d'envergure, car elle disposait à elle seule d'un générateur de bouclier, d'un centre de commandement, d'une base aérienne, de plusieurs blindés et de multiples tourelles ; une véritable place forte. À l'issue d'âpres combats, la base rebelle finit par tomber. Les Impériaux investirent alors la ville en éliminant les quelques troupes d'infanterie cachées dans les bâtiments.

Bataille d'Abridon [+3]
L'Empire se venge sur la base Rebelle
Image extraite du jeu vidéo Force Commander

  Les Rebelles tenaient encore le centre et les jardins gouvernementaux, protégés par les deux uniques ponts minés. L'Empire réussit malgré tout à traverser et à s'imposer, prenant le contrôle du centre gouvernemental.
  S'y trouvait le Gouverneur d'Abridon, Hamman Flatt, qui fut mis aux arrêts. Il entra en contact avec le général Tantor et voulut essayer de négocier son sort : il dénonça la présence de cinq dignitaires Rebelles qui étaient à l'origine de l'insurrection d'Abridon. Une fois l'information révélée, le général Brashin promit au Gouverneur qu'il recevrait une mort rapide plutôt qu'une lente et douloureuse. Pour autant, Flatt ne fut pas exécuté mais gardé en détention.


III. Les jardins gouvernementaux


  L'information sur les dignitaires demeura très utile et l'Empire devait les capturer : ils étaient certainement en possession de renseignements primordiaux sur l'Alliance. L'Empire entama une opération de recherche, car ils s'étaient dispersés avec précipitation dans la nature lors de l'approche des troupes impériales.

  Pour leur faire gagner du temps, les Rebelles lancèrent un gigantesque assaut en deux vagues sur les jardins gouvernementaux, où les Impériaux avaient construit un centre de commandement ainsi qu'une plate-forme prison pour accueillir les cinq responsables. La bataille eut lieu en pleine nuit : les Rebelles utilisaient d'abord des aérotransports pour faire débarquer de nombreuses troupes d'infanterie au plus près des lignes ennemies tandis que les chars bombardaient les blindés à longue distance. Les combats furent encore plus intenses que dans la journée et l'Empire eut des difficultés à tenir le coup ; il ne s'en sortit que grâce aux talents de stratège du général Tantor.


IV. Dignitaires rebelles


  Quand les vagues d'assaut s'essoufflèrent, les Impériaux purent enfin procéder aux recherches. Les dignitaires avaient été retrouvés par des groupes de Rebelles qui les escortaient jusqu'à leur base. Ils n'hésitaient pas non plus, à l'approche des troupes impériales, à reprendre leur fuite.

  L'Empire les voulait vivants afin de pouvoir les interroger, il était hors de question de leur faire du mal ; tout juste les paralyser. Pour empêcher les dignitaires de s'enfuir, l'Empire lança un assaut sur la base rebelle la plus proche, anéantissant par la même occasion tout espoir de faire venir un vaisseau ; les Impériaux pouvaient dès lors partir à la recherche des dignitaires pour les ramener à la base.
Un peu après que le troisième dignitaire fut capturé, un stormtrooper annonça à son État-Major sa certitude d'avoir aperçu, lors de sa patrouille, Luke Skywalker.

---------------------
"Général, j'en crois pas mes yeux ! (…) Luke Skywalker !
— Skywalker est ici ?!
— J'en suis certain, général.
— Alors il faut le capturer à tout prix.
"
Un stormtrooper annonçant à Brenn Tantor la présence de Luke sur Abridon
---------------------

  Ce dernier fut retrouvé dans un village proche de la colline gouvernementale, de l'autre côté du fleuve ; cependant, le mener jusqu'à la base n'était pas une mince affaire : il n'hésitait pas à faire usage de la Force pour troubler l'esprit des troupes impériales et échapper à leur contrôle. Le Jedi fut finalement arrêté, mené sur la plate-forme et emmené immédiatement vers la planète Kalaan, dans l'optique d'être transféré ensuite sur Coruscant, face à Dark Vador et l'Empereur. Il n'aura pas eu le temps de faire ce transfert : celui qui avait procédé à son arrestation allait le libérer peu de temps après, suite à un concours de circonstances à la fin de la bataille d'Abridon.

Bataille d'Abridon [+3]
Les cinq dignitaires sous bonne garde ; dans une longue cape noire, Luke Skywalker
Image extraite du jeu vidéo Force Commander

  Les autres Rebelles, quant à eux, se virent emprisonnés dans des cellules différentes aux quatre coins de la galaxie. Il ne fait aucun doute qu'ils allaient être interrogés, jugés et probablement exécutés pour trahison envers l'Empire et tentative de corruption d'un système.


V. La dernière base rebelle


  En récompense de ses services, l'Empire confia à Tantor un nouveau prototype de véhicule : la Base Mobile Tout Terrain. Ce véhicule lui permit d'atteindre l'ultime base rebelle, dans un secteur qui ne permettait pas, par son étroitesse globale, l'installation d'un centre de commandement  en plus d'un site d'atterrissage adéquat.

  Même si les Rebelles avaient souffert dans la bataille des jardins gouvernementaux, ils s'étaient très bien installés dans ce dernier secteur : tourelles habilement positionnées en des endroits difficiles d'accès, véhicules blindés en embuscade et groupes d'infanterie dans les villes attendaient les Impériaux.
  Tantor arriva par le sud-est, tandis que son ancien instructeur, le colonel Beri Tulon, disposait d'un contingent en renfort au nord.

Bataille d'Abridon [+3]
Les troupes de Tulon attendant Brenn : le TB-TT Annihilator 1, les TR-TT (de gauche à droite) Freeze, Mo-Die et Chorizo, et les strotmroopers Gland, Unco, Garryg et Samiam
Image extraite du jeu vidéo Force Commander.

  À peine les troupes posées au sol, des raids de Y-Wings commencèrent à semer des troubles dans les rangs, obligeant ces derniers à se déplacer particulièrement vite. Alors que l'avant-garde de Tantor allait entrer dans une petite ville située sur leur chemin, un événement imprévu et particulièrement handicapant se produisit : des soldats du groupe de Beri Tulon contactèrent la BM-TT pour avertir le général qu'ils se faisaient anéantir par le TB-TT de leur propre commandant.

---------------------
"Général ! (…) Un des quadripodes de Tulon tire sur le reste des troupes !
— C'est l'
Annihilator 1, le walker privé de Tulon. Quelle est sa destination ?
— Sud-Ouest apparemment, vers la base rebelle.
"
Un stormtrooper prévient Brenn de la destruction des renforts
---------------------

  Brashin fut aussitôt contacté et ce dernier ordonna de stopper le blindé à tout prix. S'ensuivit une course-poursuite entre les troupes de Tantor, qui étaient ralenties par des nids de Rebelles, et le TB-TT de Tulon. Finalement, le fuyard fut intercepté, et les troupes impériales découvrirent que le colonel avait lui-même organisé cette désertion. Il fut emmené en navette-prison sur la planète Ruul, et Tantor dut faire avec ses propres moyens.

  Les Rebelles, retranchés sur leur position, donnaient du fil à retordre à leurs ennemis. Ce fut dans une dernière lutte acharnée que l'Alliance tenta de résister aux Impériaux. Ces derniers finirent, cependant, par l'emporter en détruisant les deux centres de commandement qui composaient la base. Les Rebelles ne purent plus appeler de renforts et, suite à tous ces sanglants revers, décidèrent d'abandonner la victoire à l'Empire.

  Afin de "fêter" le succès de l'Empire et de démontrer une fois de plus sa puissance, le général Brashin ordonna au général Tantor de détruire un camp de réfugiés. Le jeune officier refusa catégoriquement et se vit mettre aux arrêts. Brashin prit le contrôle de ses troupes et l'empêchait de les contacter ou de les commander ; il les envoya accomplir cette ignoble tâche, que les soldats exécutèrent même avec enthousiasme, mus par un sentiment de vengeance basé sur un mensonge : selon Brashin, leur commandant avait été blessé par les Rebelles et le camps de réfugiés était devenu un camp de sympathisants. Ainsi s'acheva la première bataille d'Abridon.

  La guerre n'était pas finie pour autant. Si les Rebelles étaient officiellement partis, une lutte de guérilla se poursuivit entre les Nationalistes d'Abridon et les troupes impériales, jusqu'à la retraite de l'Empire à l'issue de la seconde bataille d'Abridon plusieurs mois plus tard.


En savoir plus

  La première bataille d'Abridon est l'association des trois parties du Massacre d'Abridon : onzième, douzième et treizième missions du jeu Force Commander et les dernières jouées de la campagne impériale.

Les unités comptées dans le pavé technique sont issues des troupes offertes au joueur (Empire) à chaque début de mission et sont immuables. Toutefois, il peut toujours faire appel à divers types d'unités lors de la partie ; comme cette variable est à la décision de chaque joueur, il est impossible de compter ces renforts de manière objective. Pour les renforts rebelles (contrôlés par l'ordinateur), l'intelligence artificielle peut faire appel à des troupes supplémentaires et seules les forces présentes sur la carte en tout début de partie ainsi que celles apparaissant en cours suite à un script sont référencées. Les morts rebelles confirmées dans le pavé concernent celles exigées soit directement par les objectifs, soit nécessaires pour le remplissage d'un objectif ou le déclenchement d'un script, soit parce que les unités sont programmées pour venir au contact. Les morts impériaux concernent les unités dont la mort est scriptée et donc inévitable.
Informations encyclopédiques
Bataille d'Abridon [+3]
Nom
Bataille d'Abridon [+3]
Classe
Bataille célèbre
Date
An 3 ap.BY
Lieu
Acteurs
Empire Galactique
  Destroyer stellaire Inquisitor : Grand Général Malcor Brashin
  1 BM-TT : général  Brenn Tantor
  Au moins 3 TB-TT :
    Annihilator 1 † : Colonel Beri Tulon - capturé
  Au moins 14 TR-TT :
    Chorizo
    Freeze
    Mo-Die
  Au moins 5 AA-TT
  Au moins 5 TP-TT
  Au moins 2 artilleries mobiles
  Au moins 29 stormtroopers :
    Garryg
    Gland
    Samiam
    Unco

Alliance Rebelle
  Général Tyr Taskeen
  5 dignitaires rebelles (capturés) :
    Luke Skywalker (capturé)
  Au moins 150 soldats (111 † confirmés)
  Au moins 120 troopers lourds (87 † confirmés)
  Au moins 1 Clandestin
  1 droïde médical
  2 droïdes de réparation 47-B (1 † confirmé)
  14 aérotransports TC9 (12 † confirmés)
  4 brouilleurs Loratus (2 † confirmés)
  Au moins 53 aérochars T1-B (34 † confirmés)
  Au moins 36 chars d'assaut T3-B (29 † confirmés)
  7 chars lance-torpilles (5 † confirmés)
  8 airspeeders T-47 (6 † confirmés)
  Au moins 4 Y-Wings

Nationalistes d'Abridon
  Gouverneur Hamman Flatt - capturé
  19 Nationalistes †
Conséquences
Victoire de l'Empire
Retraite des troupes rebelles
Massacre d'Abridon

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
20/06/2020

Date de modification
11/07/2020

Nombre de lectures
2 773


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.