Traque de l'Escadron Phoenix [-4]


L'exfiltration de Lothal de Maketh Tua s'avéra être un piège tendu par Dark Vador, qui put ainsi anéantir une bonne partie de l'Escadron Phoenix de Jun Sato.

Continuité : Canon


  Après la mort du Grand Inquisiteur dans le système de Mustafar et la destruction du Sovereign du Grand Moff Tarkin par les Spectres pour sauver sauver Kanan Jarrus, Dark Vador fut envoyé sur Lothal pour régler une bonne fois pour toutes le sort de ces rebelles.

1. Exfiltration de Maketh Tua



  La ministre de l'industrie de Lothal Maketh Tua était considérée par le Grand Moff Tarkin comme responsable en partie des échecs concernant la capture des Rebelles qui avaient semé le trouble sur Lothal et dans d'autres systèmes durant les mois passés. Dark Vador allait donc se servir d'elle pour faire sortir les rebelles de leur cachette. Pour cela, il lui mit simplement la pression, accompagné de l'agent Kallus, la poussant ainsi dans les bras des insurgés. En effet, craignant pour sa vie, Maketh Tua se rendit à la cantina du vieux Jho qui contacta pour elle les Spectres. En échange d'informations sur les sympathisants rebelles d'autres systèmes proches, ils lui promirent de l'aider à quitter Lothal.

  Kallus, accompagné d'un droïde qui filmait tout, escorta ainsi la ministre jusqu'à la baie 23 où l'attendait une navette piégée. Comme attendu, les rebelles étaient arrivés en empruntant une navette Star Commuter 2000 et entreprirent de sauver Maketh Tua. Kanan Jarrus, ayant revêtu l'armure d'un stormtrooper, occupa Kallus pendant qu'Ezra Bridger, Hera Syndulla et Sabine Wren mettaient la ministre à l'abri. Celle-ci courut vers la navette, qui explosa aussitôt, la tuant sur le coup. La scène avait été filmée par le droïde de Kallus, qui réutiliserait cette vidéo pour monter la population contre les Spectres. Cernés par les stormtroopers qui convergeaient vers leur position, Ezra, Kanan, Hera et Sabine appelèrent Garazed Orrelios à l'aide, qui arriva avec le Star Commuter 2000 piloté par Chopper, permettant ainsi aux Spectres de quitter le hangar.

Traque de l'Escadron Phoenix [-4]

Ezra, Kanan et Hera pris au piège par Kallus et ses stormtroopers


2. La fuite de Lothal



  Les Spectres ne pouvaient pas s'échapper puisque l'Empire Galactique avait ordonné un blocus complet de Lothal, et trois destroyers stellaires patrouillaient en atmosphère basse. Hera avait choisi de ne pas venir avec le Ghost, de peur de se faire repérer pour l'exfiltration, mais désormais son groupe était coincé. Les Spectres se réfugièrent donc temporairement dans l'ancienne maison des Bridger à Capital City. Seulement, l'Empire connaissait désormais toutes les cachettes des rebelles et la maison fut détruite, forçant les Spectres à bouger rapidement.
  Ils décidèrent finalement d'investir le Centre de Commandes Impérial : après tout, la garnison avait été dispersée pour les rechercher, ce qui laissait le centre névralgique des opérations sans défense. Et en effet, la sécurité était minimale. Les rebelles atteignirent ainsi sans difficulté un hangar où une navette de classe Sentinelle se trouvait à disposition. Des générateurs de bouclier attendaient même non loin, que les Spectres s'empressèrent de charger.

  Seulement, Dark Vador arriva et défia Kanan Jarrus et Ezra Bridger pendant que Hera, Sabine et Zed se repliaient dans la navette. Le Seigneur Noir maîtrisa aisément les deux Jedi mais ne les tua pas. En effet, il souhaitait juste les pousser à fuir, puisqu'il avait installé un traceur dans la navette, qui allait le conduire, il l'espérait, jusqu'à la flotte rebelle.
  Le lendemain matin, les Spectres découvrirent que Tarkinville avait été réduite en cendres : c'était là les représailles de l'Empire contre les actes des rebelles, ce qui toucha profondément Ezra. Néanmoins, les Spectres devaient toujours quitter Lothal. Ils contactèrent finalement Lando Calrissian qui les mit en contact avec son droïde sur place. En échange de trois des générateurs de bouclier, le contrebandier leur fournit d'anciens transpondeurs. Depuis leur navette de classe Sentinelle volée, les rebelles larguèrent les transpondeurs dans différents secteurs de l'atmosphère de Lothal, dispersant ainsi les patrouilles de chasseurs TIE. La navette put ainsi filer en hyperespace entre les destroyers stellaires qui formaient le blocus.

Traque de l'Escadron Phoenix [-4]

Kanan Jarrus affrontant Dark Vador


3. La destruction de l'Escadron Phoenix



  Puisque Dark Vador avait placé un traceur sur la navette volée par les Spectres, il lui fut aisé de les suivre à bord de son chasseur TIE x1. À la sortie de l'hyperespace, le Seigneur Noir se trouva en face de la flotte de Jun Sato, qu'il engagea seul. Le détachement de l'Escadron Phoenix comprenait cinq corvettes CR90 et le vaisseau amiral Phoenix Home, une frégate de classe Pelta.

  Peu méfiant face à un seul chasseur TIE, Jun Sato fit décoller les huit intercepteurs A-Wing RZ-1 de son escadron. Seulement, Dark Vador pulvérisa très rapidement Phoenix 1 et Phoenix 2, puis déclencha une salve dévastatrice sur le Phoenix Home. À bord, Jun Sato était abasourdi par la situation. Le temps que le Ghost décolle avec les Spectres et Ahsoka Tano à bord, Dark Vador détruisit deux autres A-Wing et asséna une nouvelle rafale à la frégate de classe Pelta, la privant définitivement de ses boucliers.

Traque de l'Escadron Phoenix [-4]

La cellule Phoenix, troublée par l'attaque d'un seul chasseur TIE


  À bord du Ghost, Ahsoka et Kanan se connectèrent à la Force et perçurent qu'ils avaient face à eux le Sith rencontré sur Lothal. La Togruta s'évanouit en reconnaissant son maître Anakin Skywalker qu'elle pensait mort depuis l'ordre 66. Et Dark Vador comprit que son ancienne Padawan était toujours en vie. Ce contretemps l'empêcha de détruire le Phoenix Home et permit à l'équipage - dont Jun Sato - de rejoindre une des cinq corvettes CR90 : celles-ci firent aussitôt le saut en hyperespace avec les deux derniers A-Wing de l'Escadron Phoenix.

  Quant au Ghost, il fonçait vers les trois destroyers stellaires qui approchaient, pourchassé par le TIE x1 de Dark Vador. À bord du Relentless, l'amiral Kassius Konstantine avait reçu l'ordre de ne pas ouvrir le feu et de simplement empêcher les rebelles de s'échapper. Il ordonna ainsi l'activation de ses rayons tracteurs : Hera Syndulla effectua le saut à ce moment-là, et ce fut le TIE du Seigneur Noir qui se retrouva piégé. Après la bataille, Dark Vador n'exécuta pas Kassius Konstantine mais se contenta de faire son rapport à son maître, l'Empereur Palpatine, l'informant qu'Ahsoka Tano était toujours en vie.
  Loin de là, l'Escadron Phoenix se remettait de ses lourdes pertes : six pilotes d'A-Wing et leur vaisseau, ainsi que le Phoenix Home. Jun Sato transféra son centre de commandement à bord d'une des corvettes CR90, qui fut partiellement repeinte en bleue et baptisée le Liberator. Quant à Ahsoka Tano, elle ne révéla pas à Kanan et Ezra l'identité de celui qu'ils venaient d'affronter.

Traque de l'Escadron Phoenix [-4]

Le Ghost pourchassant le TIE x1 de Dark Vador, avec en fond le Phoenix Home en feu

Informations encyclopédiques
Traque de l'Escadron Phoenix [-4]
Nom
Traque de l'Escadron Phoenix [-4]
Classe
Evènement important
Date
-4
Lieu
Acteurs
Conséquences
- Mort de Maketh Tua
- Destruction d'une grande partie de l'Escadron Phoenix
- Dark Vador découvre que Ahsoka Tano est en vie, et vice-versa

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
01/01/2023

Date de modification
01/01/2023

Nombre de lectures
110


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.