Raid des Mandaloriens sur le Temple Jedi [+43]


Durant la crise d’Abeloth et à la demande de Natasi Daala, les Mandaloriens menèrent une offensive sur le Temple Jedi qui se solda par un échec.

Continuité : Légendes


  Deux ans à peine après la fin de la Seconde Guerre Civile Galactique, l'Alliance Galactique et son Chef d'Etat Natasi Daala durent faire face à deux nouvelles menaces de poids. D'une part le retour des Sith de la Tribu Perdue de Kesh et d'autre part la folie qui s'emparait de jeunes Chevaliers Jedi dont l'entité du Côté Obscur Abeloth était responsable. Face à tant de troubles et à des relations qui se détérioraient de jour en jour avec les Jedi et leur Grand Maître par intérim Kenth Hamner, Daala décida de faire appel aux Mandaloriens pour frapper fort.

I. Causes du raid



  Peu après le départ forcé de Luke Skywalker, plusieurs Jedi sombrèrent dans la folie. Parmi les premiers malades figurèrent Valin et Jysella Horn. Étant donné que les Jedi fous troublaient l'ordre public et se révélèrent extrêmement dangereux car hors de contrôle, Natasi Daala tenta de les récupérer pour les placer dans la carbonite. Évidemment, les Jedi refusèrent de suivre de telles mesures et le Grand Maître par intérim Kenth Hamner eut beaucoup de mal à se faire entendre, aussi bien de Daala que des Maîtres Jedi.

  Finalement, les Jedi commencèrent à opérer en marge de la loi, tentant de récupérer aussi discrètement et rapidement que possible les Jedi qui sombraient dans la folie. Et au cœur du Temple Jedi, la question des malades n'était pas la seule préoccupation. Luke et Ben Skywalker avaient rapporté la présence de Sith dans la galaxie et les Jedi étaient dans l'incapacité de leur porter secours.

  Les tensions entre les Jedi et l'Alliance Galactique atteignirent leur paroxysme lorsque le Chevalier Jedi Sothais Saar fut lui aussi soudain frappé par la folie alors qu'il était en réunion avec Wynn Dorvan. Les Jedi firent tout pour récupérer Sothais Saar. Et quand Daala envoya les forces de Sécurité pour s'en emparer, les adeptes de la Force refusèrent d'obéir. Daala décida alors de faire appel aux Mandaloriens.

Raid des Mandaloriens sur le Temple Jedi [+43]

Natasi Daala, Chef d'Etat de l'Alliance Galactique.
Image extraite de Le Destin des Jedi Vol. 4


II. Le raid des Mandaloriens



"Je suis le Jedi Thul. Il y a des années que je ne me suis pas battu pour de bon. Vous ne devriez avoir aucun mal à m'éliminer. Je vous attends."
Raynar Thul aux Mandaloriens envahissant les hangars du Temple Jedi.

  Ce fut Jaina Solo qui, la première, suspecta une attaque : alors que Cilghal venait de récupérer et neutraliser Sothais Saar en fuite, les communications commencèrent à être brouillées. Kenth Hamner eut tout juste le temps d'avertir Jaina que des Mandaloriens attaquaient par le hall principal. Mais le Chevalier Solo ne courut pas le rejoindre car les Mandaloriens arrivaient également par le hangar à FurtiX. Tyria Sarkin était également présente. A elles deux, elles accueillirent la première vague d'adversaires. Cinq commandos Mandaloriens les attaquèrent sans sommation. Jaina et Tyria les engagèrent et ordonnèrent à l'apprenti Bandy Geffer qui se trouvait là de battre en retraite. Les deux femmes ne pouvaient pas abandonner le hangar : Daala avait manifestement envoyé les Mandaloriens pour détruire les FurtiX et ainsi empêcher les Jedi de porter secours à Luke Skywalker.

  Tyria Sarkin fut rapidement mise K.O. par un coup de poing au visage. Et Bandy Geffer fut soudain pris au piège un peu plus loin par un autre groupe de Mandaloriens qui se frayaient un chemin entre les portes fermées à coups d'explosifs. Heureusement, Raynar Thul arriva pour prêter main forte au jeune apprenti. Puissant dans la Force, et avec le soutien indéfectible de Bandy Geffer, Thul neutralisa ses cinq adversaires : deux d'entre eux ne se réveilleraient jamais. Son poignet avait été fracturé, mais il s'en remettrait rapidement. Jaina de son côté en avait également terminé avec les Mandaloriens, et portait sur ses épaules Tyria Sarkin toujours inconsciente.

  L'assaut cessa peu de temps après. L'attaque du hall principal n'était qu'un leurre destiné à masquer l'arrivée des commandos par les hangars. Commandos que Jaina avait détectés suffisamment tôt. Aucune mort ne fut à déplorer du côté des Jedi. On ne pouvait en dire autant des Mandaloriens. Kyp Durron avait de son côté mené la défense vers les cuisines sans trop de problèmes. Mais désormais, le gouvernement exigeait la reddition des Jedi et le décollage des FurtiX était impossible.

Raid des Mandaloriens sur le Temple Jedi [+43]

Jaina Solo et Tyria Sarkin défendent le Temple contre les Mandaloriens.
Image extraite de The Essential Reader's Companion


III. Conséquences directes du raid



  Bien que le raid des Mandaloriens sur le Temple Jedi fut un échec car Sothais Saar n'avait pas été récupéré, il fut encore plus préjudiciable pour Daala. Si au début des tensions l'opinion public était en sa faveur, le peuple la soutenait désormais de moins en moins. Le raid sur le Temple Jedi était vu comme une attaque brutale et vaine. Et les forces de Sécurité de l'Alliance Galactique avaient en travers de la gorge le fait que Daala ait choisi les Mandaloriens pour s'occuper des Jedi plutôt qu'eux. Ils percevaient cela comme un manque de confiance.

  Daala tenta en vain de détourner l'attention du peuple avec le procès de Tahiri Veila, jugée pour le meurtre de Gilad Pellaeon. Elle fit l'effort de nommer Han Solo et Leia Organa Solo pour une mission très particulière : travailler à l'amélioration des relations entre les Jedi et l'Alliance Galactique.  Mais toutes ces bonnes résolutions s'évanouirent progressivement lorsqu'un autre problème d'ordre galactique vint perturber Natasi Daala. Des révoltes d'esclaves éclataient un peu partout dans la galaxie, comme sur Vinsoth par exemple. Elles n'étaient pas dirigées à proprement parler contre l'Alliance Galactique, mais elles pouvaient se propager très rapidement comme un feu de forêt, ce que la Chef d'Etat souhaitait éviter à tout prix.

  La situation échappa complètement à Natasi Daala : de nouveaux Jedi sombrèrent dans la folie et ceux qui n'étaient pas malades ne suivaient plus du tout ses directives. La Chef d'Etat employa une nouvelle fois les grands moyens : elle fit appel aux Mandaloriens de Belok Rhal. Ceux-ci répondirent présents et vinrent beaucoup plus nombreux pour assiéger le Temple Jedi.
Informations encyclopédiques
Raid des Mandaloriens sur le Temple Jedi [+43]
Nom
Raid des Mandaloriens sur le Temple Jedi [+43]
Classe
Evènement important
Date
43 ap. BY
Lieu
Acteurs
Mandaloriens
Nouvel Ordre Jedi
Conséquences
Défaite des Mandaloriens
Chute de popularité de Natasi Daala

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
04/07/2014

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
4 607


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.