Siège du Temple Jedi [+44]


Plusieurs mois après le raid des Mandaloriens, Natasi Daala envoya Belok Rhal et ses commandos assiéger le Temple Jedi.

Continuité : Légendes


  Près d'un an après le premier raid des Mandaloriens sur le Temple Jedi, la Chef d'État de l'Alliance Galactique Natasi Daala fit de nouveau appel aux guerriers de Mandalore. Menés par Belok-Rhal, les commandos assiégèrent le Temple Jedi. Parallèlement à cet événement et à l'autre bout de la galaxie, Luke Skywalker, son fils Ben Skywalker et les Sith de Sarasu Taalon menaient un raid contre Abeloth dans la Gueule.

I. Causes du siège



  Environ 43 ans après la bataille de Yavin, la Natasi Daala envoya les Mandaloriens attaquer le Temple Jedi afin de montrer aux adeptes de la Force qu'elle ne supportait plus leur résistance permanente à ses directives. Le raid se solda par un échec, ce qui valut à Daala une forte impopularité au sein de la population civile comme des militaires.

  Cette impopularité croissante s'accompagna d'autres événements que la Chef d'Etat avait beaucoup de mal à gérer. D'une part des révoltes d'esclaves un peu partout dans la galaxie, comme sur Klatooine. D'autre part, d'autres Jedi sombrèrent dans la folie et Daala avait de plus en plus de mal à tenir les adeptes de la Force en respect. Lorsque les Jedi refusèrent de livrer Sothais Saar, qui avait déjà fait l'objet d'une polémique, Daala décida d'envoyer une nouvelle fois les Mandaloriens. Elle confia le commandement à Belok Rhal, un guerrier sanguinaire qui avait carte blanche tant qu'il respectait les délais de la Chef d'Etat.

II. Le Temple Jedi assiégé



"Mon nom est Belok Rhal. Vous vous en souviendrez."
Belok Rhal s'adressant aux Jedi devant leur Temple.

  Pas moins d'un millier de Mandaloriens lourdement équipés furent placés en attente autour du Temple. Rhal avait été embauché pour récupérer les Jedi malades, et plus précisément Sothais Saar et Turi Altamik. Les adeptes de la Force avaient trente-six heures, pas une de plus, pour les leur livrer. Et Belok Rhal fit savoir qu'il n'accepterait de négocier avec nul autre que le Grand Maître Kenth Hamner en personne.

  Les Jedi n'avaient aucun moyen de s'échapper : toutes les issues du Temple étaient surveillées et plusieurs machines de guerre bloquaient les accès principaux. Daala avait tout mis en œuvre pour les intimider et éviter qu'ils décollent avec leurs FurtiX. Jaina Solo, qui avait miraculeusement quitté le Temple quelques heures avant le drame, se trouvait chez son fiancé Jagged Fel pour lui demander de l'aide. En tant que dirigeant des Vestiges de l'Empire, ce dernier n'était évidemment pas en mesure de faire quoi que ce soit sans déclencher un incident diplomatique.

  À l'intérieur du Temple, Octa Ramis proposa que les Maîtres et Chevaliers se lancent à la recherche de nouvelles sorties du Temple inconnues des Mandaloriens. Il fallait absolument qu'ils trouvent un moyen de se ravitailler, surtout que toutes leurs communications étaient brouillées. Mais cette attente ne fit qu'attiser les tensions entre les Maîtres et Kenth Hamner : alors que ce dernier préconisait l'attente, Corran Horn s'emporta devant la mollesse du Grand Maître. Les Jedi ne pouvaient plus attendre. Comme le souligna Kyle Katarn, la présence de Mandaloriens au cœur de Coruscant n'était pas une bonne chose et pouvait dégénérer en bain de sang si le peuple se mettait à manifester.

  D'un commun accord, les Maîtres Jedi décidèrent d'envoyer l'assistante de Kenth Hamner, la jeune apprentie Kani Asari qui s'était proposée de son plein gré, négocier avec Belok Rhal. Cependant, à peine la jeune Jedi eût-elle descendu les marches du Temple qu'elle se fit abattre de sang-froid par le Mandalorien. Belok Rhal annonça aussitôt aux Jedi qu'il leur restait seulement vingt-quatre heures pour livrer les malades. Le Mandalorien leur précisa également qu'il laisserait le cadavre d'Asari sur les marches, en guise de rappel. La tension monta encore d'un cran au cœur du Temple : les Maîtres durent retenir Kyp Durron pour l'empêcher de sortir ramener le corps. C'était de la provocation. Saba Sebatyne promit qu'il y aurait une revanche. Mais cette revanche n'aurait lieu que lorsque les Jedi seraient préparés.

  Après le drame, Kenth Hamner fut contacté par l'amiral Nek Bwua'tu. Le Grand Maître passa alors un accord secret avec le Bothan : s'il parvenait à retenir les autres Maîtres assez longtemps avant le décollage des FurtiX, l'amiral pourrait faire en sorte que les Jedi n'aient plus rien à craindre de la 6e flotte qui stationnait au-dessus de Coruscant. Plus tard, le Jedi Raynar Thul alla déjeuner sur les marches du Temple Jedi comme à son habitude, ignorant la menace des Mandaloriens. Heureusement, Wynn Dorvan, avec qui le Chevalier Jedi mangeait quotidiennement, se précipita au Temple Jedi pour éviter un nouveau massacre. Il ordonna de ne pas tirer sur Thul et mentit en disant que l'ordre venait de Daala. Les Mandaloriens obéirent, et une fois le repas terminé, Wynn Dorvan ne manqua pas de retirer le cadavre de Kani Asari qui gisait depuis plusieurs heures sur les marches du Temple. Pendant l'incident qui fut diffusé en direct par les médias, Octa Ramis, Seha Dorvald et Corran Horn trouvèrent un moyen de se ravitailler avec l'aide de Han Solo et sa femme Leia. En utilisant la Force, ils guidèrent de petits animaux à l'intérieur du Temple. Et ces petits animaux transportaient des médicaments pour les Jedi malades.

  Parallèlement à ces événements funestes sur Coruscant, à l'autre bout de la galaxie dans la Gueule, Luke Skywalker et son fils Ben Skywalker menèrent un raid contre Abeloth. Le raid fut un succès puisque l'entité du Côté Obscur fut vaincue malgré la trahison des membres de la Tribu Perdue. La défaite d'Abeloth eut pour effet immédiat de libérer les Jedi de leur folie. Sur Coruscant, Cilghal et Tekli ne tardèrent pas à remarquer que Sothais Saar et Turi Altamik étaient guéris. La Chef d'Etat Daala se rendit en personne devant le Temple, escortée par des Mandaloriens et accompagnée d'un médecin spécialisé qui pourrait attester de la guérison des Jedi.

  Han Solo fut chargé d'orchestrer les "négociations" et ne manqua pas de lâcher une ou deux remarques cinglantes à la Chef d'Etat. Le diagnostic n'eut pas lieu dans un hôpital de l'Alliance Galactique, mais devant le Temple, sous le feu des caméras. Daala ne croyait pas du tout à la guérison soudaine des Jedi : elle soupçonnait un subterfuge… Mais il n'en fut rien. Sothais Saar et Turi Altamik se tenaient devant elle et ne présentaient aucun signe de folie. Ce que le médecin confirma après leur avoir fait passer quelques examens supplémentaires. Le siège du Temple Jedi fut donc levé, et Daala s'en alla furieuse. Evidemment, elle ne libéra ni Valin ni Jysella Horn, malgré le prompt rétablissement de Saar et Altamik.

III. Après le siège



  Le service de Belok Rhal au sein de l'Alliance Galactique ne s'arrêta pas après le siège du Temple. Il fut envoyé sur Blaudu Sextus pour réprimer la révolte pacifique des esclaves. Le bain de sang qui suivit l'arrivée du Mandalorien et de ses commandos fut retransmis par la journaliste Madhi Vaandt en direct sur l'Holonet. La reporter Dévaronienne fut finalement tuée par Belok Rhal.

  Le siège du Temple Jedi porta un nouveau coup à la crédibilité de la Chef d'Etat. Cet acte serait l'une des raisons pour lesquelles, un peu plus tard, les Jedi renverseraient le gouvernement et la feraient prisonnière. Enfin, le comportement de Kenth Hamner durant le siège, et plus précisément sa passivité, lui coûterait la confiance des Maîtres qui allaient décider de le mettre à l'écart pour pouvoir livrer bataille sur Pydyr.
Informations encyclopédiques
Siège du Temple Jedi [+44]
Nom
Siège du Temple Jedi [+44]
Classe
Evènement important
Date
44 ap. BY
Lieu
Acteurs
Conséquences
Mort de l'assistante de Kenth Hamner
Echec du siège
Envoi de Belok Rhal sur Blaudu-Sextus

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
01/07/2014

Date de modification
09/10/2019

Nombre de lectures
3 162


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.