Sauvetage sur le Titavian IV [-20]


Bataille où Obi-Wan Kenobi sauva Quinlan Vos des Jedi Noirs du Comte Dooku

Continuité : Légendes


  Durant la Guerre des Clones, le maître Jedi Quinlan Vos joua le rôle d'agent double au service de l'Ancienne République, ayant pour objectif d'espionner le Comte Dooku, Seigneur Sith qui avait fondé la CSI, en lui faisant croire qu'il avait basculé du côté obscur de la Force. Mais Dooku n'était bien entendu pas dupe, et n'attendait qu'un faux pas de sa part pour l'éliminer. Vos lui en donna l'occasion lorsqu'il échoua à une mission que lui avait confié Dooku pendant la Bataille d'Honoghr, en n'ayant pu se résoudre à tuer son ancienne Padawan. Dooku confia donc la tâche de traquer et de tuer Vos à deux de ses plus puissants lieutenants Jedi Noirs : Asajj Ventress et Tol Skorr.

  Alors qu'Obi-Wan Kenobi faisait route vers Rendili dans le but de rejoindre les négociations qui s'y déroulaient, il fut chargé d'aller porter secours à l'équipage d'un vaisseau scientifique nommé le Titavian IV, ayant pour mission de répertorier des spécimens dans toute la galaxie. La société zoologique intergalactique de Mycroft avait signalé sa disparition en pensant à un problème d'hyperdrive. Ils envoyèrent donc ses dernières coordonnées connues à Obi-Wan, qui s'y rendit à bord de son chasseur stellaire. A sa sortie de l'hyperespace, il capta un ancien code de détresse Jedi. Au vu de l'état du vaisseau scientifique, il pensa tout d'abord à une attaque de pirates, ou encore de mercenaires engagés par la CSI. Bien qu'il ne détectait aucun signe de vie à bord, il décida de se poser pour enquêter et découvrir la source du code obsolète, qui pouvait provenir de Jedi tels que maîtres Zao ou Jerec.

Plan :
I. Un sauvetage périlleux
II. Conséquences


I. Un sauvetage périlleux

  A son arrivée à bord, tous les membres d'équipage avaient été tués, sans exception. Cependant, il se précipita dans une pièce voisine, alerté par des bruits de combats. De loin, il aperçut un combattant armé d'un sabre-laser à lame rouge qui luttait contre des sortes de droïdes de combat. Il pensa immédiatement qu'il pouvait s'agir d'un Jedi Noir ou même d'un Sith, mais à y regarder de plus près, il reconnut le Jedi renégat Quinlan Vos. Bien qu'Obi-Wan ait visionné l'holovideo le montrant en train d'assassiner Kh'aris Fenn, malgré les blessures qu'il avait infligées à K'Krukk et malgré son statut de traître, il suivit son instinct ainsi que la Force vivante, comme le lui avait appris son ancien maître Qui-Gon Jinn. Obi-Wan voyait bien que Vos se battait pour sa vie, et il sauta à son tour pour le défendre.

Sauvetage sur le Titavian IV [-20]


  Vos fut très surpris de le voir et lui promit qu'il lui raconterait toute l'histoire de son apparente défection s'ils parvenaient à survivre. Ils s'enfuirent tous deux par un couloir, poursuivis par un grand nombre de petites sphères montées sur répulseurs et tirant des salves de lasers. Pris au piège au bout du couloir, ils plongèrent dans un bassin mais Vos fut assommé par une explosion juste avant son immersion. Obi-Wan parvint cependant à l'agripper, emprunter un tunnel d'accès et ressortir de l'eau dans un autre bassin d'une pièce voisine. Là ils eurent un moment de répit pendant lequel Vos put expliquer à Obi-Wan qu'il était en mission d'infiltration et que seuls quelques Jedi en était informés. Sa couverture avait sauté lorsqu'il n'avait pu se résoudre à tuer son ancienne Padawan Aayla Secura durant la dernière mission que lui avait confiée Dooku. Il lui fit également part de ses remords concernant sa lente déchéance forcée vers le côté obscur de la Force. Les deux Jedi étaient Padawan et amis lors de la Guerre Hyperspatiale de Stark. Kenobi lui accorda le bénéfice du doute au nom de cette vieille amitié, et lui tendit la main pour qu'ils continuent la marche.

  Vos poursuivit son récit : il avait en fait effectué des sauts de puce dans l'hyperespace dans le but de semer les deux Jedi Noirs de Dooku, jusqu'à ce que son vaisseau, le Skorp-Ion, soit endommagé. Il dut donc s'arrêter sur le Titavian IV pour effectuer les réparations nécessaires. Alors qu'il était à la recherche de provisions, Ventress et Skorr débarquèrent et firent main basse sur son vaisseau, le faisant alors prisonnier du Titavian IV. Mais les deux Jedi furent interrompus par une véritable armée de droïdes Morp, machines de mort qui électrocutent tout ce qu'elles touchent. Ils sautèrent dans un puits d'aération et se retrouvèrent finalement nez à nez avec Ventress et Skorr.

  Humiliée devant le Comte Dooku par l'évasion de Kenobi de sa prison sur Rattatak, Ventress se rua sur Obi-Wan tandis que Vos, épuisé par sa longue fuite,  essuyait un sérieux revers contre Skorr.

Sauvetage sur le Titavian IV [-20]


  Voyant la mort de son ami imminente, Obi-Wan libéra un rancor, ce qui occupa suffisamment longtemps les deux Jedi Noirs pour qu'Obi-Wan puisse fuir avec Vos. Kenobi voulut se servir des armes de son chasseur sur Ventress et Skorr, mais ceux-ci étaient déjà passés par là et avaient endommagé les commandes, rendant l'utilisation des armes impossible. De plus, il n'y avait qu'une seule place. Heureusement, il avait appris de son ex-Padawan Anakin Skywalker six manières différentes de démarrer un chasseur stellaire. Le deuxième plan consistait à ce que l'un prenne le chasseur pour tracter le Skorp-Ion à l'intérieur du Titavian pendant que l'autre se cachait et se battait pour retarder Ventress et Skorr. Malgré les réticences de Vos, Obi-Wan décida que c'était à lui de rester se battre, Vos étant trop épuisé pour pouvoir être en mesure de mener un combat.

  Obi-Wan eut un grand moment de doute en laissant partir Vos, et la situation ne s'arrangea pas lorsqu'il fut surpris par Ventress, qui avait réussi à prendre le contrôle mental du rancor et qui le chevauchait pour le poursuivre. Utilisant la technique du Dun Möch, Ventress essaya de briser Kenobi en voulant le persuader que quelle que soit la cause pour laquelle Vos œuvrait, il avait définitivement basculé du côté obscur et allait l'abandonner à son sort. Après avoir infligé quelques coups de sabre-laser au rancor impassible, le vaillant Jedi s'enfuit et se cacha dans les sombres recoins du Titavian. Il eut quelques précieuses secondes qui lui permirent de contacter Vos, qui lui annonça un "petit changement de programme". Mais Ventress le retrouva très rapidement, et il dut essuyer toutes les attaques de la Jedi Noire. Cependant, il parvint à la déstabiliser un temps en lui parlant de son défunt maître Ky Narec, mais au final, sa haine envers lui n'en fut que renforcée.

Sauvetage sur le Titavian IV [-20]


  Pendant ce temps, Quinlan Vos était parvenu à tracter le Skorp Ion dans un hangar voisin de celui dans lequel se trouvait Obi-Wan. Il monta à bord de son vaisseau et réduisit en cendres le chasseur Jedi avant de redécoller et repartir dans l'espace. Obi-Wan quant à lui parvint à prendre la place de Ventress sur la tête du rancor, puis le tua de la même manière qu'il avait achevé le Acklay sur Géonosis. En plus de lutter face à Ventress, il devait à présent subir les tirs de Skorr, en vol stationnaire dans son vaisseau au dessus du hangar. C'est alors que Quinlan Vos entra en trombe dans le hangar et descendit le vaisseau de Skorr. Obi-Wan sauta à bord du Skorp-Ion et les deux Jedi purent s'échapper du Titavian, laissant leurs ennemis prisonniers sans moyens de transport. Vos avait ciblé le Titavian pour le faire entièrement exploser. Obi-Wan lui affirma que c'était inutile, ce à quoi Vos répondit qu'ils en feraient autant à leur place. Kenobi le raisonna finalement en lui disant que c'est exactement ce que l'on pouvait attendre de la part d'un utilisateur du côté obscur, et que détruire le vaisseau confirmerait toutes les rumeurs à son sujet. Ils regagnèrent la flotte de Rendili, où se déroulaient une intense bataille.

II. Conséquences

  Quinlan Vos fut ensuite jugé par les membres du Conseil Jedi de Coruscant. Ses exploits lors de la Bataille de Rendili pesèrent lourd dans la balance, ainsi que les informations qu'il avait rapporté de sa mission d'infiltration, qui permirent à Tholme de découvrir l'armée secrète de clones morgukais créée par la CSI sur Saleucami. Il s'expliqua longuement sur tous les actes qu'il avait dû commettre pour pouvoir gagner la confiance du Comte Dooku, et reçut un fort soutien de la part d'Obi-Wan Kenobi. Tous les membres du Conseil s'en remirent au jugement de maître Rancisis, membre senior du Conseil sur place, qui décida de réintégrer Quinlan Vos dans l'Ordre Jedi.

  Mais le rôle d'agent double de Vos n'était pas encore terminé : tout ce sauvetage n'était en réalité qu'un subterfuge élaboré par le Comte Dooku, qui attendait toujours des informations de la part de Vos. Cependant, celui-ci n'avait cessé de servir la République tout au long de son périple, et continua sur cette voie en se servant de la confiance de Dooku pour remporter une victoire décisive pour la Guerre des Clones lors de la Bataille de Saleucami.
Informations encyclopédiques
Sauvetage sur le Titavian IV [-20]
Nom
Sauvetage sur le Titavian IV [-20]
Classe
Evènement important
Date
-20
Lieu
Acteurs
Obi-Wan Kenobi
Quinlan Vos
Asajj Ventress
Tol Skorr                    
Conséquences
Les deux Jedi parvinrent à semer leurs poursuivants et rejoignirent la Bataille de Rendili
Quinlan Vos fut officiellement réintégré à l'Odre Jedi

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
08/10/2019

Nombre de lectures
8 502


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.