Dantooine - Enclave Jedi


L’Enclave Jedi était un modeste havre de paix utilisé par l’Ordre au cours de la Guerre Civile des Jedi. Elle fut détruite par Dark Malak.

Continuité : Légendes


  L'Ordre Jedi n'était pas uniquement regroupé dans son Temple de Coruscant ; d'autres établissements, plus ou moins importants, furent bâtis à travers la galaxie : un Temple sur Taris, un autre sur Iktotch, une récente bibliothèque sur Ossus, et une Enclave sur Dantooine.

  Sa date de construction exacte est inconnue, mais remonte à avant la Grande Guerre des Sith, au début du IVe millénaire avant la bataille de Yavin. Bâtie sur l'initiative du Maître Jedi Vodo-Siosk Baas, il s'agissait d'une bâtisse relativement modeste et discrète, en comparaison des temples somptueux que l'on connaissait. Elle disposait de nombreux dortoirs, d'une salle d'entraînement, d'une salle du conseil, d'une réserve de droïdes de protocole dont les Jedi se servaient souvent. L'entretien de ces droïdes était supervisé par un technicien en chef du nom de Dergar Chester, probablement un civil engagé par les Jedi, assisté d'un homme assez âgé et moyennement efficace, Tarn.

Dantooine - Enclave Jedi
La grande fontaine à l'entrée des niveaux inférieurs
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic II: The Sith Lords

  En dépit de son aspect moindre, l'Enclave restait un point stratégique de l'Ordre Jedi dans ce secteur de la galaxie avec une part d'histoire. En effet, elle accueillit en son sein de nombreux membres qui marquèrent les esprits à travers le temps : le plus célèbre fut Revan, Jedi ayant été devenu Seigneur Noir des Sith à la suite des Guerres mandaloriennes mais, devenu amnésique et capturé par la République, entama une nouvelle formation au sein de l'Enclave. Un autre très connu, lui aussi Jedi déchu, fut Exar Kun, qui fut par ailleurs à l'origine de la Grande Guerre des Sith, ainsi que ses contemporains cathars Crado et Sylvar.


Organisation du bâtiment


   L'Enclave se partageait en trois étages. Le rez-de-chaussée était en accès libre : tout le monde pouvait y accéder, qu'il s'agisse de Jedi, de colons, de marchands ou de voyageurs - le cœur de l'Enclave constituait d'ailleurs un hangar à ciel ouvert. Ainsi, des civils pouvaient demander asile dans le cas où ils étaient menacés ou sans toit sur la tête : ce fut le cas notamment de Rahasia Sandral et Shen Matale, deux jeunes amoureux qui fuyaient leurs familles respectives empêtrées dans une vendetta démesurée.

Dantooine - Enclave Jedi
Rahasia Sandral (gauche) et Shen Matale dans une chambre typique de l'Enclave, en accès libre
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic

  Parmi les demandeurs d'asile, l'Enclave accueillit également Yuthura Ban, une Twi'lek faisant à l'origine partie de l'Académie Sith de Korriban mais qui fut épargnée par Revan au cours de la rédemption de ce dernier ; il lui suggéra de demander pardon pour ses errements et les Jedi accueillirent Yuthura, qui avait encore besoin de temps pour se sentir comme l'une des leurs.
   Au rez-de-chaussée se trouvait également ce qui faisait office de salle du conseil. Cette dernière ne fut pas toujours située à ce niveau : en effet, jusqu'en -3.964, la chambre du Conseil se tenait à l'étage, arrangée pour ressembler à la célèbre chambre du Temple de Coruscant. Étant donné l'importance des Jedi auprès de la population, la chambre fut donc déménagée au rez-de-chaussée, certainement pour recevoir plus facilement les requêtes des civils.

Dantooine - Enclave Jedi
La salle du Conseil en -3.956, avec les Maîtres (de gauche à droite) Dorak, Tokare, Lamar et Lestin
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic

  À côté du Conseil se trouvait également une salle d'entraînement au combat au sabre laser. Les deux pièces accessibles au public, assez peu d'étrangers s'y rendaient pour autant. Les alentours directs de l'Enclave étaient pleinement accostables et très souvent s'y côtoyaient civils et Jedi.

Dantooine - Enclave Jedi
La salle d'entraînement au combat
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic

  Le premier étage comprenait la majeure partie du temps des chambres ; il s'agissait d'une zone parmi les moins connues de l'Enclave, ce qui laisse à penser que peu de lieux d'intérêt s'y trouvaient.
  Les sous-sols de l'Enclave, à l'accès restreint, étaient constitués dans l'entrée d'une grande fontaine. Comme dans les autres zones, quelques dortoirs étaient parsemés afin de pouvoir loger les nombreux Jedi. La réserve des droïdes s'y trouvait également, ainsi qu'une bibliothèque aux dimensions des plus honorables pour un bâtiment de cette taille.
  
Dantooine - Enclave Jedi
Ce qu'il reste des archives de l'Enclave en -3.951
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic II: The Sith Lords


Déclin de l'Enclave


---------------------
"À tort ou à raison, les colons pensent que l'Enclave secrète des Jedi est la cause de tous leurs tourments."
Terena Adare à l'Exilée
---------------------

  Au début, la présence de l'Enclave ne dérangeait gère les civils, qui au contraire y voyaient une forme de protection. Mais plusieurs événements tragiques effritèrent cette sympathie au point de totalement changer l'opinion des colons.
  Le premier événement était, au moins en -3.956, la prolifération de maraudeurs mandaloriens dans les plaines de Dantooine. Ces anciens soldats des Guerres mandaloriennes, n'ayant plus de raison de travailler et sans ressource, commencèrent une vie de pillages et de meurtres dans les environs. Plusieurs colons, incapables de se défendre, en appelèrent à l'Enclave ; mais les Jedi restaient passifs, préoccupés par une autre question plus dramatique : la Guerre Civile des Jedi qui faisait rage et l'avantage que prenaient les Sith.
  Cette guerre, justement, rattrapa Dantooine alors que les membres du Conseil de l'époque - Vrook Lamar, Vandar Tokare, Dorak et Zhar Lestin - étaient convaincus de leur présence secrète. Dark Malak les avait en effet découverts et lança une attaque violente sur l'Enclave, d'abord par un bombardement massif qui tua une majorité des gens présents. Des troupes au sol furent ensuite envoyées pour éliminer d'éventuelles poches de résistance. Les civils en pâtirent : ceux vivant aux alentours subirent eux aussi des destructions et des massacres - à l'instar de la famille Matale, dont la maison fut détruite et tout le monde se trouvant à l'intérieur assassiné.

Dantooine - Enclave Jedi
L'Enclave avant et après le bombardement
Images extraites des jeux vidéo Knights of the Old Republic et Knights of the Old Republic II: The Sith Lords

  La rapidité de l'assaut permet de supposer que bien peu de gens présents dans l'Enclave et dans les environs y survécurent. On sait seulement que les Maîtres du Conseil avaient quitté les lieux avant le drame. Deux autres survivants furent connus : Tarn, l'assistant de Dergar Chester - ce dernier mourut prisonnier des gravats - et Adum Larp, un marchand rodien.

  Par la suite, les ruines de l'Enclave attirèrent bien des convoitises pour des pillards en tous genres, apportant donc des individus peu scrupuleux prêts à tout - mêmes aux plus viles bassesses - pour récupérer des artéfacts. Cela causa une criminalité supplémentaire, et les colons qui se rassemblaient pour survivre ne pouvaient pas compter beaucoup sur l'aide des voyageurs, uniquement intéressés par l'Enclave. Tous ces malheurs accumulés en peu de temps causèrent donc un ressentiment croissant de la population à l'égard de ce lieu initialement fondé comme un havre de paix et d'harmonie.

  Cinq ans après la fin de la Guerre Civile des Jedi, l'Ordre était à l'agonie : les derniers Jedi survivants ne se comptaient que sur les doigts d'une main, des Maîtres pour la plupart, tandis que les Sith vivaient à l'apogée de leur puissance. Revenue des Régions inconnues, Meetra Surik, aussi appelée l'Exilée, chercha à racheter son passé belliqueux lors des Guerres mandaloriennes, un comportement qui l'avait coupée de la Force. Elle se rendit à l'Enclave pour la retrouver en grande partie mise à sac. Se rendant dans les sous-sols effondrés, elle affronta de nombreux laïgreks, des prédateurs insectoïdes particulièrement agressifs qui s'étaient nichés dans les ruines abandonnées, attaquant tout intrus. Elle permit même à un pillard, Jorran, de sortir de sa cachette alors qu'il s'était enfermé dans une salle pour se garder des monstres.

  Recouvrant peu à peu ses talents, elle retrouva probablement les derniers Maîtres survivants : Lamar, Kavar et Zez-Kai Ell, qui se rassemblèrent à l'Enclave et la rebâtirent partiellement.
  Alors qu'ils étaient en train de juger à nouveau l'Exilée pour ses actes passés, Dark Traya, dite Kreia, s'interposa et tua les trois Maîtres, laissant également Surik pour morte. Revenue à ses esprits, la Jedi quitta l'Enclave pour poursuivre celle qui lui servit de mentor au cours de ces récentes aventures.


Au fil du temps


   Au cours de la Troisième Grande Guerre Galactique, après un long moment sans donner signe de vie, Dark Malgus fut repéré dans les ruines de l'Enclave. La République et l'Empire Sith envoyèrent en même temps des agents pour tenter de le retrouver. Mais il leur échappa à tous encore une fois, après avoir volé un puissant artéfact ayant appartenu à Dark Nol, qui n'avait soit pas encore été pillé au cours des siècles, soit qui avait été déposé après.

Dantooine - Enclave Jedi
Les ruines de l'Enclave en -3.629
Image extraite du jeu vidéo The Old Republic

  Trois mille cinq cents ans plus tard, les restes de l'Enclave abandonnée de longue date servirent de champ de bataille après la fin de la Guerre des Clones, entre le tout naissant Empire Galactique et des résistants locaux, menés par le Jedi Falon Grey. Ce dernier y affronta le soldat X1, un clone dont les gènes consistaient en un mélange de ceux de Jango Fett et de Falon, pour créer des soldats sensibles à la Force. Après un duel difficile, le Jedi fut finalement vaincu dans le hangar de l'Enclave. Suite à cet événement, on ignore si l'Empire abandonna l'Enclave ou détruisit le reste des ruines, rasant tout héritage de l'Ordre Jedi. Quoi qu'il en soit, elle ne fit jamais parler d'elle après le règne de l'Empire, même quand l'invasion des Yuuzhan Vong arriva jusque sur Dantooine.


Membres de l'Enclave


Jedi présents à l'Enclave en -3.993 :
• Maître Vrook Lamar ; Humain, membre du Conseil Jedi
• Maître Bala Nisi ; Humaine, membre du Conseil Jedi
• Maître Qual ; Selkath mâle, membre du Conseil Jedi
• Maître Aleco Stusea ; proche-humaine, membre du Conseil Jedi
• Chevalier Cale Berkona ; Humain, grand chasseur
• Chevalier Shaela Nuur ; Humaine, grande chasseresse
• Chevalier Duron Qel-Droma ; Humain, grand chasseur
• Chevalier Guun Han Saresh ; Twi'lek, grand chasseur


Jedi présents à l'Enclave en -3.956 :
• Maître Dorak ; Humain, historien et chroniqueur de l'Ordre et membre du Conseil Jedi - survit au bombardement
• Maître Vrook Lamar ; Humain, membre du Conseil Jedi - survit au bombardement
• Maître Zhar Lestin ; Twi'lek, membre du Conseil Jedi - survit au bombardement
• Maître Nemo ; Humain - mort avant le bombardement dans une ruine rakata
• Maître Quatra ; maître de Juhani
• Maître Vandar Tokare ; espèce inconnue, membre du Conseil Jedi - survit au bombardement
• Chevalier Belaya ; Humaine, amie proche de Juhani
• Padawan Juhani ; Cathar, apprentie de Quatra et amie proche de Belaya - absente lors du bombardement
• Padawan Deesra Luur Jada ; Twi'lek, historien et élève de Dorak - survit au bombardement
Revan ; Humain - absent lors du bombardement
• Padawan Bastila Shan ; Humaine - absente lors du bombardement
Yuthura Ban ; Twi'lek et guerrière Sith repentie
Bolook ; Twi'lek et enquêteur de l'Ordre
• Quatre Jedi humains anonymes
• Deux Jedi humaines anonymes
• Treize Jedi anonymes - périssent dans le bombardement


Civils présents à l'Enclave en -3.956 :
Lur Arka Sulas ; Twi'lek, représentant d'un riche propriétaire
Dergar Chester ; technicien en chef de l'Enclave - périt dans le bombardement
Jon ; colon humain voulant venger sa fille des raiders mandaloriens
Karal Kaar ; Twi'lek, marchand représentant d'Aratech
Kni, réfugié duro
Adum Larp, Rodien et marchand d'armes indépendant - survit au bombardement
Shen Matale ; Humain, fils d'Ahlan Matale et amant de Rahasia Sandral
Elise Montagne ; fermière humaine à la recherche de son droïde
Samnt ; Humain et amant d'Elise Montagne
Rahasia Sandral ; Humaine, fille de Nurik Sandral et amante de Shen Matale
Sol'aa ; Twi'lek et joueur itinérant de pazaak
Tarn ; Humain, technicien et assistant de Dergar Chester - survit au bombardement
Crattis Yurkal ; Twi'lek et marchand indépendant
• Cinq colons humaines anonymes


Pilleurs de l'Enclave en -3.951 :
Daraala ; Humaine
Gerevick ; Humain - tué dans l'Enclave par l'Exilée
Jorran ; Humain
Ralon ; Humain
Taepalae ; Humaine
• Quatre ferrailleurs humains anonymes


En savoir plus

  L'Enclave Jedi de Dantooine apparaît pour la première fois dans le jeu vidéo de rôle Knights of the Old Republic (2003), puis dans la suite Knights of the Old Republic II: The Sith Lords. Elle est aussi présente dans plusieurs bandes dessinées se déroulant à l'époque de KOTOR. On la retrouve finalement en 2009 dans le jeu Battlefront: Elite Squadron. On y retourne enfin dans le MMO The Old Republic.
  Ses ruines, beaucoup plus modestes et sans réelle trace de l'Enclave, étaient présentes dans le MMO Star Wars Galaxies.

  Les treize Jedi anonymes tués correspondent aux squelettes qui peuvent être trouvés dans les ruines de l'Enclave. Comme il n'existe aucun moyen de les identifier, il est possible qu'ils représentent les autres Jedi cités plus tôt et dont le sort est inconnu.

Dantooine - Enclave Jedi  Pour des raisons d'agenda, KOTOR 2 a dû se faire retirer ou "déprogrammer" du contenu. Celui-ci, partiellement récupéré par des fans grâce au The Sith Lords Restoration Mod (TSLRM), présente dans les sous-sols de l'Enclave Kaevee (ci-contre, telle qu'elle apparaît dans le mod : l'officialité n'est pas garantie), une padawan de dix-sept ans ayant survécu au bombardement et devenue un peu folle à cause du massacre et de la solitude, qui a en réalité dressé la plupart des laïgreks. Elle aurait aussi vu la mort des Matale, ainsi qu'avoir été possédée par le côté obscur à cause d'un holocron laissé par les Sith après la bataille et dont elle aurait fini par se débarrasser par peur. Elle aurait été également la vraie coupable du vol du matériel de Suulru ; dans le jeu de base, c'est Jorran.
  Bien qu'il s'agisse de contenu officiel créé par les studios Obsidian, son retrait du produit final l'a par extension sorti de la continuité et c'est pour cette raison que ni Kaevee ni ce qui lui est lié (dressage des laïgreks, vol de Suulru, témoignage sur les actions des Sith) ne font partie de la fiche.
Informations encyclopédiques
Dantooine - Enclave Jedi
Nom
Dantooine - Enclave Jedi
Nom original
Jedi Enclave
Situation
Terrain
Bâtiment
Habitants
Jedi
Marchands
Colons
Evènements
Formation de Jedi
Réinitiation de Revan
Attaque de Dark Malak
Morts de Kavar, Vrook Lamar et Zez-Kai Ell
Bataille de Dantooine [> -19] et mort de Falon Grey

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
01/01/2022

Date de modification
01/01/2022

Nombre de lectures
2 856


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.