Second Empire Sith


Le Second Empire Sith naquit des cendres du premier Empire Sith et après 1 300 ans d'isolation déclencha l'un des conflits les plus importants de l'Histoire galactique.

Continuité : Legends


  Le Second Empire Sith était un gouvernement fondé par le Seigneur Vitiate sur les ruines de l'Empire Sith. Lorsque ce dernier fut vaincu par les Jedi, Vitiate sauva une partie de son peuple d'un génocide mis en place par la République. Il fonda un Empire en secret dans un coin reculé de la galaxie et le développa militairement dans l'unique but de se venger de ses ennemis. En réalité, le Second Empire Sith n'était qu'un instrument de l'Empereur pour parvenir à des fins plus personnelles, même si le gouvernement lui survécut.

  Après avoir participé à plusieurs conflits étendus sur des décennies, le Second Empire Sith finira par disparaître avec son organisation politique et sociale unique dans l'histoire galactique. Bien qu'il laissa une trace plus profonde sur la galaxie et bien plus de victimes, le Second Empire Sith semblait avoir perduré moins longtemps que son prédécesseur.

Second Empire Sith

La Citadelle de Kaas City, symbole du pouvoir impérial
Concept Art de Dromund Kaas


I. Naissance du Second Empire Sith



1. Origine sanglante



  Pendant longtemps, les Sith dirigeaient un Empire isolé du reste de la galaxie. Mais lors de sa découverte par les explorateurs Gav et Jori Daragon, les Sith se virent offrir de nouvelles perspectives de conquête. Sous l'impulsion de Naga Sadow, l'Empire Sith s'attaqua à la République lors de ce qui fut connu comme étant la Grande Guerre de l'Hyperespace. À son terme, les Sith avaient perdu et la République pratiqua un génocide envers la population de l'Empire, faisant disparaître le gouvernement des utilisateurs du Côté Obscur.

  Les Sith firent après cela quelques apparitions ponctuelles, mais rien qui ne laissait présager que leur culture avait survécu. Pourtant, avant le génocide, le Seigneur Vitiate avait réuni de nombreux autres Sith sur Nathema et exécuta un rituel le rendant quasi immortel. Il devint un guide pour son peuple en leur promettant de retrouver leur planète d'origine, Dromund Kaas, et emmena avec lui des centaines de Sith et leurs esclaves dans un long exil.

  Pendant des décennies à errer dans l'espace, Vitiate prit le titre d'Empereur et commença à régenter une nouvelle société Sith. Il nomma un Conseil Noir pour l'aider à diriger son peuple et commença à esquisser les plans de ce que serait son nouvel Empire basé sur une force militaire et capable de faire plier la galaxie à sa volonté. Son peuple était ravi de le suivre, croyant à la promesse de se venger un jour de la République et des Jedi qui tentèrent de les exterminer. Mais la réalité était tout autre pour Vitiate. Le Second Empire Sith n'était qu'une expérience pour lui, une tentative de créer une société qui lui convenait et qui serait un moyen d'accomplir ses plans personnels, à savoir obtenir une immortalité totale en détruisant pour cela la galaxie.

Second Empire Sith

Les Sith en exil vont former le Second Empire Sith.
Image extraite du Journal de Gnost Dural


2. Dromund Kaas, la terre promise



  La flotte des Sith arriva finalement après de longues années sur Dromund Kaas. Un camp fut installé et la conquête de la planète démarra. Grâce à leur ferveur en l'Empereur, les Sith investirent rapidement la planète et fondèrent une métropole, Kaas City, capitale de leur nouvel Empire. L'efficacité martiale de la civilisation impériale leur permit d'évoluer rapidement. Odile Vaiken, un humain talentueux, reforma complètement l'armée qui prit le contrôle des divers moyens de production de l'Empire. Il redessina complètement la flotte des Sith et sa stratégie militaire à travers un projet de plusieurs siècles. Chaque citoyen de l'Empire intégrait de fait l'armée à un moment de sa vie, renforçant une fois de plus le pouvoir martial de l'Empire.

  La force militaire ne fut pas la seule à croître à partir de là. Les utilisateurs du Coté Obscur fondèrent une Académie sur Dromund Kaas et de nombreux Seigneurs prirent le titre de Dark une fois leur formation complètement achevée. Cette distinction, encore rare avant cette époque, devint de fait presque systématique, bien que certains Sith n'obtinrent jamais ce titre malgré leur puissance et leur rang dans l'Empire.

  À partir de Dromund Kaas, les Sith commencèrent à conquérir les secteurs avoisinants en asservissant les peuples présents sur chaque planète et les incorporant dans l'organigramme social. De son côté, l'Empereur cessa ses apparitions publiques et laissa le Conseil Noir, toujours sous sa supervision discrète, gouverner l'Empire.

Second Empire Sith

Le premier campement sur Dromund Kaas.
Image extraite du Journal de Gnost Dural


II. Organisation



1. Hiérarchie politique



  Le pouvoir politique au sein de l'Empire Sith s'était développé autour de l'Empereur qui correspondait à la régence suprême. Fondateur de l'Empire, immortel, et d'une puissance inimaginable, il était à la fois respecté et craint par les autres Sith, ce qui le maintint au pouvoir. Les ordres de l'Empereur étaient incontestables et sa volonté s'étendait sur tout son Empire. Après sa retraite, il s'adressait à ses sujets via la voix de l'Empereur, représentant de son autorité. Plus tard, il eut des serviteurs nommés la Main, qui gardait un œil sur les affaires des Sith et leurs possibles complots. La Furie de l'Empereur, ne répondant également qu'à sa seule volonté, était son exécuteur personnel.

  L'échelon du pouvoir inférieur était le Conseil Noir. Il s'agissait de douze Sith occupant chacun un rôle défini désigné sous le nom de Sphère d'influence, qui allait des savoirs Sith à la maîtrise de la technologie, en passant par les renseignements et l'offensive militaire. Pendant des siècles de retraite de l'Empereur, ils furent véritablement les représentants du pouvoir impérial. Le Conseil devait toutefois obéissance à l'Empereur et à ses directives, ainsi qu'à ses représentants. Bien qu'il s'agissait de la position la plus haute que pouvait un jour espérer atteindre un Sith, certains tentèrent de se rebeller contre l'Empereur, en vain.

  Le troisième échelon du pouvoir était représenté par les Ministères. Ces derniers étaient dirigés respectivement par le Ministre des Services Secrets, le Ministre de la Logistique et le Ministre de la Guerre. Le poste de Ministre était la plus haute fonction que pouvait espérer remplir un être non sensible à la Force, et plus précisément les humains. Comme leurs noms l'indiquaient, le premier était en charge des renseignements, de l'espionnage et de la propagande, le deuxième contrôlait les moyens de production du Second Empire et connaissait sa capacité en ressources industrielles et militaires tandis que le troisième gérait spécifiquement ce qui touchait au conflit armé.

  En dessous, se trouvait la Marine et l'armée impériale sous l'autorité directe des Grands Moffs (dont le premier fut Odile Vaiken lui-même), des Moffs, des amiraux et du reste des grades de l'armée impériale. D'eux dépendait le Service de Récupération, fondé par Dark Zavakon du Conseil Noir, tandis que le Service Diplomatique était rattaché aux Sith. En bas de l'échelle politique se trouvaient les citoyens, les derniers représentants du pouvoir de l'Empire.

Second Empire Sith

L'Empereur Vitiate s'adresse à son peuple plein d'espoir sur Dromund Kaas.
Image extraite du Journal de Gnost Dural


2. Discrimination sociale



  La société du Second Empire Sith n'était pas seulement divisée selon un ordre politique. L'espèce d'appartenance ou encore la sensibilité à la Force jouaient un rôle essentiel. L'espèce des Sith, sensible par nature à la Force, se considérait comme supérieure aux autres races et il était plus aisé pour eux de s'élever dans la société. Il fallait cependant noter que les Sith non sensibles à la Force étaient considérés comme des parias qui ne valaient pas plus qu'un esclave dans l'ordre impérial. Les humains quant à eux, plus nombreux, se considéraient également comme supérieurs aux autres. Socialement, ils étaient toutefois inférieurs aux Sith, mais ne disposaient d'aucune restriction légale sur le territoire impérial.

  Quant le métissage Sith-humain se rependit, le matériel des Sith se retrouva dans 97,8 % de la population. Ceux qui n'étaient pas des sang-mêlé (et qui étaient caractérisés le plus souvent par la présence d'appendices faciaux), se firent alors appeler Sith aux sang pur pour se distinguer. Que ce soit pour une histoire de pureté, de sensibilité à la Force ou de prestige social, la société Sith était secrètement régie par de nombreuses unions arrangées. Ces derniers étaient orchestrés par le Conseil Noir qui disposait d'une énorme base de données sur les individus entrant dans une académie Sith afin d'en tirer tout le potentiel pour l'avenir.

Second Empire Sith

L'Académie Sith de Korriban, puissance historique de l'Empire Sith.
Image extraite du jeu : The Old Republic


  À la suite de l'espèce des Sith puis des humains se trouvaient les autres espèces de la galaxie. Ces dernières possédaient moins de droits que les humains et même ceux ayant une sensibilité à la Force étaient mal perçus et étaient confrontés à la xénophobie de la société. Les grands alliés qu'étaient les Chiss étaient également classés dans cette catégorie, ce qui ne les empêchait pas parfois d'obtenir de hauts postes dans l'armée impériale. En-dessous d'eux se trouvaient les populations récemment annexées et qui ne disposaient pas encore de tous les droits de citoyen impérial. Une autre stratification de la société qui était également à part était celle des marchands qui venaient dans l'Empire pour le commerce. Disposant de moins de droits qu'un citoyen, ils étaient mieux reçus et avaient plus de possibilités sociales qu'un esclave.

  Les esclaves formaient la couche la plus basse, et néanmoins pas la moins nombreuse, de la société impériale. Parfois équipée de collier électrique en public, la caste des esclaves ne valait socialement et politiquement rien. Elle était composée des descendants des esclaves de l'Empire Sith qui partirent en même temps que leur maître, où ceux issus des conquêtes impériales. De plus, l'Empereur lui-même avait décrété que ni un esclave ni sa descendance ne pouvait être affranchi, brisant tout espoir pour l'un d'entre eux (parmi lesquels se trouvaient par exemple des humains), d'améliorer sa condition.

  Une sensibilité à la Force permettait à quiconque de s'élever dans la société de manière plus probante que par la richesse. Un enfant retiré de son foyer pour rejoindre l'Académie était un honneur pour la famille. Il arrivait que certains protestent contre cette pratique, mais les parents récalcitrants étaient simplement éliminés.

Second Empire Sith

Des esclaves sur Dromund Kaas
Image extraite du jeu : The Old Republic


III. Expansions militaires



1. Une croissance sous le signe de la Guerre



  Dès l'arrivée sur Dromund Kaas, la population se militarisa et ne tarda pas à prendre possession de toute la planète malgré les nombreux dangers qu'elle abritait. Une fois que ce fut fait, l'Empire commença sa politique d'extension et conquit les systèmes voisins. Les prises de guerre finissaient par s'intégrer pleinement dans l'Empire avec le temps et ses habitants devenir des citoyens à part entière (sauf les esclaves). Bien entendu, tous ne se rallièrent pas facilement et certains continuèrent la lutte après leur annexion. L'histoire impériale était ponctuée de complots et de soulèvements locaux, mais rien que le gouvernement ne sut juguler.

  Les Sith reprirent Ziost, l'une de leurs anciennes possessions, et en firent l'un des piliers de l'Empire. Sur Hallion par exemple, conquise beaucoup plus tard, l'Empire fit prospérer de grosses industries. Au fil des siècles, le territoire de l'Empereur s'agrandissait. Mais les envahisseurs prenaient le plus grand soin de ne pas s'approcher des territoires contrôlés par la République afin de rester dans l'anonymat le plus complet. La prudence et l'isolationnisme des Sith leur permirent de se renforcer pendant plus d'un millénaire sans réellement se soucier de leur voisin dans la galaxie. Et bien que l'Empereur avait permis dès le départ la vengeance, beaucoup de Sith se complurent dans cette politique isolationniste et redoutaient un conflit contre la République.

Second Empire Sith

Les Sith et l'armée impériale sont prêt pour la guerre.
Image extraite du Journal de Gnost Dural


2. La revanche des Sith



  L'Empereur n'oublia jamais la promesse qu'il avait faite à son peuple (ni sa volonté propre de détruire la galaxie), et il laissa le Grand Moff Vaiken redéfinir ce que serait son armée. Tandis qu'elle prenait des siècles pour se renforcer, l'Empereur étudia avec soin la stratégie militaire et élabora un plan ingénieux et redoutable pour affronter la République. Il comprit que se renforcer était une chose, mais l'ennemi était fort, suffisamment puissant pour réduire à néant l'Empire Sith. Il lui fallait un moyen de l'affaiblir et Vitiate passa une partie de son temps à tester les forces de la République.

  Des émissaires de l'Empereur s'en allèrent trouver les mandaloriens et convainquirent leur Mandalore de se lancer dans une guerre contre la République. L'Empereur mentit sur une prétendue vision qu'il avait eue du peuple guerrier renversant le gouvernement galactique. Les Guerres mandaloriennes ravagèrent alors la République avant de prendre fin par l'intermédiaire du Jedi Revan. Ce dernier parvint à remonter jusqu'à l'Empereur avec son compagnon d'armes Malak.

  Devant cette tentative d'assassinat imprévue, l'Empereur décida de revoir ses plans et de tourner l'arrivée de Revan à son avantage. Il corrompit l'esprit du puissant Jedi et en fit un Sith, ainsi que Malak. Il les envoya à la recherche de la Forge Stellaire, une station appartenant à l'ancien peuple des Rakata et capable de produire des machines de guerre à grande vitesse. Dark Revan et Dark Malak décidèrent finalement de créer leur propre Empire et d'affronter la République. Les deux Sith échouèrent et Revan, repassé du Coté Lumineux, vainquit Malak et détruisit la Forge Stellaire.

  La Forge Stellaire n'avait jamais été pour l'Empereur un rouage essentiel de son plan militaire et il ne fut pas déstabilisé par sa perte. Mais quand Revan revint, l'Empereur le fit cette fois prisonnier pour lui arracher à travers la Force tous les secrets dont il disposait ainsi que tout son savoir sur les forces de la République avant d'entrer en guerre. L'Empereur ignorait que le Jedi était assez puissant pour le manipuler également. Le Jedi fit de son mieux pour repousser le plus longtemps possible l'invasion Sith dans l'espoir que la République soit suffisamment forte le moment venu. Ainsi, l'Empire demeura un gouvernement secret pendant quelques siècles.

Second Empire Sith

La première intervention de Revan contre l'Empereur, sera au cœur de nombreux bouleversements pour l'Empire.
Image extraite du Journal de Gnost Dural


  Finalement, lorsque l'Empereur fut prêt, il plaça ses dernières pièces sur l'échiquier galactique. D'un côté, Vitiate infiltra des utilisateurs de la Force dans les rangs des Jedi. Les Sith dont les esprits erraient deçà delà sur de lointaines planètes pouvaient s'avérer un danger pour lui. Ces derniers ne voyaient pas forcément d'un bon œil ses machinations et son rituel et d'autres comme l'esprit de Naga Sadow pouvait également vouloir se venger. D'un autre côté, il conduisit sa flotte près des frontières de la République.

  La guerre fut déclarée en 3.681 avBY. Une attaque-surprise près du Bras de Tingel attira l'attention du Sénat. Le Second Empire Sith en profita pour lancer une autre attaque sur Korriban et reprit ce monde historique pour leur peuple. Des systèmes entiers se retournèrent ensuite contre la République. L'avantage de la surprise fut si grand pour le Sénat Galactique qu'il se perdit dans d'incessants débats. L'Empire progressa jusqu'à la Bordure Médiane. Alors que l'Empereur avait prévu une conquête éclair, la guerre commença à s'enliser et les Jedi furent vainqueurs sur Bothawui.

  Une nouvelle stratégie fut alors élaborée par le Second Empire. Il ne se tourna pas vers les Hutts qui leur tenaient rigueur de ne pas les avoir intégrés à leurs vastes complots. Les Services Secrets s'arrangèrent sur Géonosis pour favoriser l'ascension d'un nouveau Mandalore. Ce dernier jura secrètement allégeance à l'Empire et installa un blocus privant de ressources les mondes du Noyau. L'Empire eut alors un avantage tactique et psychologique. Mais le blocus fut brisé par les efforts de la contrebandière Hylo Visz.

  Le conflit se prolongea, affaiblissant les deux camps. L'Empereur opta alors pour un répit et décida de préparer la paix. Les Sith firent le premier pas dans les négociations et un sommet eut lieu sur Alderaan en 3.653 avBY. Pendant ce temps, le Second Empire Sith attaqua par surprise Coruscant et y posa une force d'occupation, forçant ainsi la République à signer la paix sous certaines conditions. L'Empereur obtint la garde de ses systèmes et en obtint d'autre particulier sur lesquelles Dark Mekhis pourrait construire des usines à superarmes pour renforcer l'Empire quand il déciderait de reprendre le conflit.

Second Empire Sith

Le peuple impérial célèbre ses victoires contre la République et les Jedi.
Image extraite de : The Old Republic - Le Sang de l'Empire


3. Une guerre froide



  Bien qu'il s'agisse d'une période de paix, la Guerre Froide ne fut pas pour autant exempte de conflits. Le Traité de Coruscant qu'ils avaient minutieusement préparé fut menacé dès sa création par des opposants trop zélés. En effet, un complot fut immédiatement ourdi par des républicains pour relancer la guerre. Mais Dark Baras, l'un des instigateurs de cette manœuvre politique, entérina la paix avec la Jedi Satele Shan à la suite d'un duel sur Dantooine. Bien que plus rien ne les liait de facto, les Sith gardèrent contact avec les mandaloriens qui étaient les bienvenus dans l'enclave qui leur était allouée au sein de la Citadelle de Kaas City.

  Les Sith en profitèrent pour consolider leur assise et faire tourner à plein régime leurs fabriques d'armes. Les mange-soleils installés sur les systèmes négociés à la République commencèrent à fabriquer des superarmes installées sur des vaisseaux. À une époque indéterminée, l'Empereur lui-même avait infiltré ses enfants (des êtres lui étant entièrement dévoués), comme agents dormants dans les hautes sphères de la République, et même jusqu'au sein du Conseil Jedi. Vitiate continua toutefois à se faire de moins en moins présent pour l'Empire, laissant au Conseil Noir une impression d'abandon, pour poursuivre ses projets au détriment un jour du Second Empire Sith

  Avec des cohabitations et une certaine entraide face à une menace commune, comme il fut le cas sur Sebaddon en 3.643 avBY, il était possible de croire à une pérennité du traité. Mais vers cette époque, de nombreux événements et tensions vinrent effriter la cohabitation galactique et auront finalement raison d'elle. Dark Angral attaqua Tython avec une superarme et fut vaincu par un Jedi prometteur. Dark Baras lui-même tenta quelques manœuvres pour relancer le conflit. À cela s'ajoutait la Cabale Stellaire, une organisation secrète qui passa des années à remettre le feu aux poudres. Les républicains ne furent pas en reste en détruisant le premier Mange-soleil dans le système Vesla et en éliminant Dark Mekhis.

  Avec une succession d'actes dont chaque camp était responsable, le Second Empire Sith reprit le chemin de la guerre en 3.640 avBY environ, ce qui allait déclencher de grand bouleversement dans sa structure même.

Second Empire Sith

La destruction de l'œuvre technologique de Dark Mekhis, l'un des derniers actes de la Guerre Froide.
Image extraite de : The Old Republic - Soleils Perdus


IV. Changement de visage



1. Pouvoir politique mis à mal



  La reprise de la Guerre ne fut pas sans grandes pertes pour le Second Empire Sith. Manipulés par la Cabale Stellaire, les Services Secrets furent fermés, privant de ce fait l'armée d'informations capitales. Peu après, le Conseil Noir perdit plusieurs de ses membres à cause d'ambitions personnelles de certains d'entre eux ou du conflit. La bataille de Corellia coûta également de nombreuses ressources à l'Empire.

  Si la victoire de l'Empire sur son ennemi ne semblait pas garantie dès le début de cette nouvelle guerre, le gouvernement millénaire connut également le plus grand bouleversement de son histoire. Un commando Jedi parvint à s'infiltrer sur Dromund Kaas et à affronter l'Empereur. Le Héros de Tython élimina l'Empereur, ou plutôt l'un de ses avatars, tandis que le Barsen'thor avait précédemment neutralisé ses enfants. L'information circula et le Conseil Noir jugula cette débâcle en la faisant passer pour une rumeur.

  Dark Malgus, un puissant Sith, vit dans la mort de l'Empereur une opportunité. Progressiste, il avait toujours désiré à la fois le conflit et une meilleure reconnaissance des espèces aliens, pour la grandeur de l'Empire. Il déserta avec une partie des forces impériales et leur nouvelle technologie : des vaisseaux furtifs. Le Second Empire Sith se fragilisa encore plus en devant combattre ce nouvel Empereur dissident. Par la suite, les Maîtres d'Effroi, de puissants Seigneur Sith jadis au service de Vitiate, s'en prirent également à toute la galaxie, rajoutant une épreuve pour le gouvernement bien en peine.

Second Empire Sith

Dark Marr et Satele Shan en pourparler sur Rishi
Image extraite du jeu : The Old Republic - Shadow of Revan


  Pourtant, l'Empire garda la tête haute. Dark Marr du Conseil Noir prit la tête des opérations de l'Empire et fit son possible pour redresser la situation en faveur des Sith. Il supervisa l'opération réussie sur Makeb qui permit aux Sith de récupérer la seule source d'Isotope 5 afin d'alimenter en énergie leurs armes et vaisseaux permettant d'en créer des modèles plus performants pour la suite de la guerre.

  Une nouvelle menace vint encore par la suite fracturer l'Empire. L'ordre des révanites, dirigés en secret par un Revan toujours vivant, avait conquis des partisans dans toutes les Sphères de l'Empire jusqu'à Dark Arkous au Conseil Noir. Pour lutter contre cette menace, Dark Marr s'allia avec le  Grand Maître Jedi Satele Shan. La Coalition ainsi créée lutta contre les forces de Revan. Ce dernier avait pour objectif de réanimer l'Empereur afin de le vaincre définitivement. Vitiate fut sorti de sa léthargie suite à sa défaite, mais au lieu de reprendre son trône, il dévora la planète Ziost et disparut. Le Second Empire Sith perdit l'une de ses planètes les plus importantes, soufflée dans la Force à la manière de Nathema des siècles plus tôt.

  À la suite de la crise avec Revan, Dark Marr fut l'instigateur des Services Secrets Sith, venant remplacer le service démantelé au début de cette guerre. Malgré les grandes capacités de Lana Beniko, qui fut un temps à leur tête, l'Empire ne parvint pas en peu de temps à refonder une organisation aussi précise et fiable que sa prédécesseur.

Second Empire Sith

Le Second Empire Sith perd Ziost, dévoré par Vitiate.
Image extraite du jeu : The Old Republic - Shadow of Revan


2. Soumission et mutation



  Dark Marr avait parfaitement compris la menace que représentait Vitiate. Il fit perdurer la Coalition avec Satele Shan malgré la guerre entre les deux camps. Il traqua l'Empereur jusque dans l'Espace Sauvage. Ses troupes y affrontèrent l'Empire Éternel de Valkorion, une autre identité de l'Empereur Sith. Le Second Empire Sith perdit des troupes ainsi que Dark Marr. Valkorion se fit éliminer par un allié de Marr surnommée à présent l'Étranger. Son fils, Arcann, reprit la tête de l'Empire Éternel et envahit la galaxie en représailles. Le Second Empire Sith, sans dirigeant, se vit une fois de plus contraint d'affronter un nouvel ennemi supplémentaire.

  La supériorité technologique de l'Empire Éternel eut raison des Sith (et de la République). Le gouvernement n'eut d'autre choix que de se soumettre à Arcann et devint une province conquise qui reversait un tribut à son nouveau maître. La guerre avec la République cessa à nouveau pour des années. Dark Acina profita de tout le tumulte politique pour tenter de se hisser sur le trône. Par quelques manigances et la disparition ou la mort des membres du Conseil Noir, elle devint à son tour Empereur. Depuis sa nouvelle fonction et malgré l'asservissement de l'Empire, Acina modifia profondément le visage du Second Empire Sith.

  La plus grande réforme politique entreprise par Acina fut la reformation du Conseil Noir. Elle fusionna différentes Sphères d'influence de celui-ci afin de ne laisser que cinq sièges au lieu des douze initiaux. Elle maintint également sa présence auprès du Conseil afin de le diriger et éviter les erreurs commises par Vitiate. La vie sociale fut également basculée avec une plus grande ouverture aux autres cultures. De nombreuses espèces aliens purent plus facilement intégrer l'armée par exemple, et ce afin de renforcer l'Empire meurtri et les désertions au profit d'une nouvelle alliance contre Arcann.

Second Empire Sith

Dark Acina et son nouveau Conseil noir renforce le Second Empire Sith.
Image extraite du jeu : The Old Republic - Ongslaught


  Dark Acina et le Second Empire Sith firent profil bas pendant des années jusqu'à ce que l'Étranger revint sur le devant de la scène à la tête de l'Alliance contre Arcann. L'Empereur de Zakuul fut renversé, mais sa sœur Vaylin prit sa place. Lors de la bataille de Voss opposant l'Alliance et L'Empire Éternel, Dark Acina envoya une partie de sa flotte prêter main forte à l'Étranger. Elle l'invita alors sur Dromund Kaas pour négocier une véritable alliance afin de libérer le Second Empire Sith.

  Par cette manœuvre, Acina avait prouvé que le Second Empire Sith était encore puissant et rusé, ce qui ne pouvait que plaire à son peuple l'ayant considérée comme une lâche. Il fallait également noter que l'initiative de renverser l'Empire Éternel n'avait été prise que par Acina et non par la République également. Pourtant, Dark Acina fut victime d'une tentative d'assassinat impliquant des impériaux, mais également des républicains et l'organisation secrète du GenoHaradan. Il fut difficile pour Acina de prouver sa bonne foi et les changements qu'elle avait opérés dans l'Empire, et rien n'indiquait qu'un véritable pacte fut scellé avec l'Étranger.

  L'Alliance finit par vaincre Vaylin et s'emparer de la Flotte Éternelle, surpassant alors la puissance du Second Empire Sith. Elle ne se montra toutefois pas hostile et Dark Acina n'envisagea pas non plus de reprendre le conflit contre la République, le temps de regagner en puissance après une économie et une puissance militaire mise à mal pendant plusieurs années. Ce fut pour ça que Dark Acina prit la tête d'une mission impériale sur Iokath, la planète d'origine de la technologie de l'Empire Éternel, quand elle eut vent de l'existence d'une superarme.

  L'Empire espérait récupérer des ressources et de la puissance pour lutter contre la République aussi mal en point. Mais sur place, Acina tomba sur une mission républicaine possédant le même objectif. Les deux gouvernements étaient tombés sur un traquenard de l'Ordre de Zildrog, un groupuscule secret voué à détruire l'Alliance. Les pertes furent importantes pour l'Empire qui ne mit pas la main sur de la technologie avancée. Le statu quo se maintint avec la République. Quand l'Alliance perdit la Flotte Éternelle, elle ne devint qu'un gouvernement comme un autre, et une partie de ses soldats firent défection, certains retournant alors dans le giron des Sith.

Second Empire Sith

Une partie de la force d'invasion de Iokath.
Image extraite du jeu : The Old Republic - Knights of the Eternal Throne


3. Nouvelle guerre



  Le Second Empire ne perdit pas de temps et essaya de retrouver sa gloire passée en appliquant des méthodes similaires. Elle tenta de perturber l'approvisionnement de ressources de la République en envoyant des pirates sur la planète Dantooine. Juste avant, les Sith fomentèrent un nouveau plan de guerre et lancèrent une nouvelle attaque-surprise sur Ossus qui porta un coup aux Jedi. Une nouvelle guerre embrasa la galaxie. L'Empire attaqua notamment politiquement à ce moment-là sur Ondéron, tendit un piège sur Mek-Sha et frappa militairement le nouveau chantier naval républicain sur Corellia.

  Pour parfaire ses opérations, l'Empereur en place décida de reformer la Main, un groupe agissant en dehors de l'influence du Conseil Noir et ne répondant qu'aux ordres du dirigeant de l'Empire. La Main récupéra également la gestion des opérations secrètes pour la suite du conflit.

  Le premier bilan était encourageant et l'Empire était décidé à anéantir la République et d'accomplir ainsi sa fonction première : la vengeance.

Second Empire Sith

Le Second Empire Sith ré-attaque la République avec toute sa puissance.
Image extraite du jeu : The Old Republic - Ongslaught


V. La fin d'un Empire



  Pendant plusieurs siècles, le Second Empire Sith s'adapta à la galaxie et survécut à plusieurs conflits meurtriers avec la République et d'autres adversaires. Mais sa puissance militaire et le Côté Obscur ne suffirent pas à le faire triompher. Les Sith disparurent de nouveau et ne ressurgiront que bien plus tard pour s'opposer aux Jedi lors des Nouvelles Guerres Sith


Second Empire Sith

Kaas City détruite, une projection mentale de l'Empereur à l'Etranger.
Image extraite du jeu : The Old Republic - Knights of the Fallen Empire



En savoir plus

  La désignation « Second Empire Sith » ne se retrouve dans aucune source officielle et relève d'un choix de la rédaction de Star Wars: HoloNet pour les raisons suivantes :
• Il existe une dizaine de factions répondant au nom d'Empire Sith. Afin de garder nos textes clairs, il nous revient de parvenir à un consensus et de choisir un nom plus précis lorsque les sources officielles n'en fournissent pas.
• Nous considérons historiquement l'Empire Sith fondé par les Jedi exilés suite au Second Grand Schisme comme étant la seule faction méritant de conserver ce nom sans distinction.
• On ne peut considérer le Second Empire Sith et l'Empire Sith comme une seule et même nation. Les différences étant trop nombreuses dès qu'on s'intéresse à chaque aspect de leurs sociétés respectives.
• L'empire décrit ici descend directement - politiquement, philosophiquement et chronologiquement - de l'Empire Sith et par conséquence se voit considérer comme le Second Empire Sith.
  Lors de la réalisation des première fiches en relation avec cet empire, il a d'abord été décidé de le désigner par le nom d'Empire Sith des Régions Inconnues du fait de sa localisation, seul élément le définissant à l'époque.

  Le jeu The Old Republic offre de nombreux choix aux joueurs qui modifient alors son histoire. La fiche ne prend pas parti entre les différentes possibilités. Parmi les plus importantes concernant le Second Empire Sith se trouve dans l'extension Knights of the Eternal Throne. En effet, l'Alliance peut rejoindre ou non l'Empire et travailler avec lui à partir des événements de Iokath. Si l'Alliance prend plutôt le parti de la République, Dark Acina périt, laissant le trône à Dark Vowrawn (ce qui modifie également la composition du Conseil Noir lors de la troisième Grande Guerre Galactique).


Actualités en relation

Panini Comics | Sortie de Dark Vador (2020) Tome 1 - Le Coeur sombre des Sith

Et c'est parti pour le premier tome de la série Dark Vador (2020) chez Panini Comics ! L'éditeur fait paraître aujourd'hui le premier volume de la continuation du Dark Vador 2015, qui poursuit les aventures du Seigneur...


Le programme Star Wars pour la fin 2021

Bonne rentrée de septembre 2021 toutes et à tous ! En complément de notre habituel programme Star Wars de début d'année, nous vous proposons aujourd'hui un petit point sur ce qu'il nous attend de beau (ou...


Battlefront II (2005) | 10 mods pour le faire renaître !

Vous êtes fan de Star Wars ? Puisque vous êtes sur ce site, certainement. Vous êtes gamer ? Puisque vous lisez cette actu, c'est très probable. Vous êtes en vacances et vous ne savez pas quoi faire avec vos potes ? C...


The Bad Batch | La série d'animation renouvellée pour une seconde saison

La nouvelle était ni attendue, ni inattendue : Lucasfilm a annoncé hier renouveler la série d'animation Star Wars : The Bad Batch pour une seconde saison. Les aventures des soldats clones de la Force 99 aux tout premiers temps de l...


Legacy of the Sith, une extension pour les 10 ans de The Old Republic

Afin de fêter dignement les 10 ans de la sortie du MMO Star Wars : The Old Republic, une nouvelle extension vient d'être annoncée. Répondant au doux nom de "Legacy of the Sith", cette extension promet de nouvelles...


Informations encyclopédiques
Second Empire Sith
Nom
Second Empire Sith
Nom original
Sith Empire
Autre(s) nom(s)
Empire Sith
Type
Organisation gouvernementale
Origines
Destruction du premier Empire Sith
Génocide et Exode Sith
Fonctions
Domination galactique sous le contrôle des Sith
Production de droïdes
Production de Véhicules & Vaisseaux
Production de Technologies

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
01/07/2011

Date de modification
20/12/2020

Nombre de lectures
67 617


Note de la fiche
4 membres ont noté la fiche "Second Empire Sith" 4.5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.