Opérations Spéciales de l'Alliance


Groupe de combat d'élite de l'Alliance Rebelle, les Opérations Spéciales accomplissaient les missions les plus risquées contre l'Empire

Continuité : Légendes


  Considéré comme des "groupes de combat avancé", les SpecOps opèrent la grande majorité du temps sans aucun encadrement de l'Alliance Rebelle et doivent donc se débrouiller seuls en plein territoire ennemi pour mettre à mal l'Empire et ses structures sans espérer recevoir le moindre soutien.

  Selon leurs propres termes, pour réaliser leurs missions délicates, ils n'ont nul besoin de l'aide de X-Wing ou de l'aide des SpecForces (les commandos d'élite de l'Alliance), qui pour eux ne sont que des enfants trop gâtés.

  La principale différence entre les SpecOps et les SpecForces est visible dès le briefing. On donne une mission précise aux SpecForces qu'ils doivent accomplir, tandis que les SpecOps peuvent accepter ou refuser la mission (le taux de survie est tellement bas qu'ils ont la liberté de choisir). Si bien sûr le briefing existe ! En effet, certains groupes de SpecOps sont totalement en marge de la hiérarchie militaire de l'Alliance et vagabondent de système en système pour gêner l'administration impériale. Bien entendu, les SpecOps ne refusent jamais les missions suicides qui sont presque devenues une routine au fil du temps.

  Contrairement aux SpecForces, les SpecOps ont recruté dès le début de nombreux non humains parmi leurs rangs car leur haine pour l'Empire permet d'assurer facilement une cohésion de groupe et d'infiltrer différents milieux.

  Le jargon employé par les Opérations Spéciales est unique car ils sont les seuls à se comprendre entre eux, leur vocabulaire changeant rapidement pour éviter que l'ennemi l'apprenne, il est difficile de suivre une conversation tant on ignore si celle-ci est codée ou non.
  
Opérations Spéciales de l'Alliance

  
  Sur le terrain, les SpecOps disposent du droit d'user de tous les moyens nécessaires pour saper les forces ennemies ; étant de véritables experts en infiltration locale, ils utilisent le peu de moyens que leur commandement a mis à leur disposition pour créer tout un réseau propice à soulever la population locale contre la tyrannie impériale. Les unités infiltrées n'hésitent pas à voler ou contraindre les civils à les aider dans l'accomplissement de leurs tâches.
  Sur le terrain, le peu de contacts entre les SpecOps et l'Alliance se font par le biais de sondes ou de contacts locaux.
  
  Bien que considérés comme mentalement atteints par leurs collègues des autres branches armées de l'Alliance, les SpecOps coopèrent volontiers avec leurs camarades à la condition que ceux-ci ne soient pas un poids dans l'accomplissement de leurs tâches. Bien que ces unités aient une réputation moins féroce que les Specforces, les Services de Renseignements impériaux ont toujours considéré ces unités infiltrées comme des menaces terroristes aptes à faire beaucoup de dégâts dans leurs rangs et c'est une véritable guerre de l'ombre qui se joue chaque jour sans que personne (ou presque) ne le sache.

  Les différents types d'agents :
  
  Les équipes des Opérations Spéciales

  Plusieurs membres des SpecOps vont de systèmes en systèmes à la recherche de mouvements de contestation anti impériale, une tentative de fédération des mouvements est opérée, puis on lance une résistance basée sur des techniques de guérilla, ces groupes de combattants encadrés par les SpecOps permettent de créer des réseaux utiles à l'Alliance lors de la libération de la planète.
  Sur l'échelle du facteur poulet : l'indicatif de danger est de 2 ou 3  en moyenne, voire 5 au maximum.

  Les Groupes de Missions
  
  L'Alliance confie une mission (si elle est acceptée) à un groupe de reconnaissance visant à observer l'ennemi, évaluer sa combativité et si besoin est participer au combat pour ralentir l'ennemi.
  Sur l'échelle du facteur poulet : l'indicatif de danger est de 5 minimum.

  Agents de terrain

  Un agent de terrain a des objectifs spécifiques à court et moyen terme qui lui ont été confiés par l'Alliance. Après avoir accompli vingt missions avec succès, l'agent se voit proposer 3 offres : à savoir un transfert vers une structure de l'Alliance plus calme, une mise en retraite ou bien continuer à servir les SpecOps.
  Sur l'échelle du facteur poulet : l'indicatif de danger est de 1 à 3 par mission.

  Agent libre

  Un agent libre doit disposer d'une dispense remise par le Haut Commandement de l'Alliance en personne et opère ses missions en solitaire. La différence avec un agent de terrain est que l'agent libre ne remet ses informations et rapports qu'au membre le plus haut gradé des Services Secrets de l'Alliance.
  Sur l'échelle du facteur poulet : l'indicatif de danger est de 8 ou plus par mission.

  Agent Spécial

  Un agent spécial est un membre des SpecOps qui occupe un poste très important nécessitant des compétences spécifiques et qui est vital pour l'Alliance. L'exemple de Greg Somax est le plus célèbre, ce professeur de l'Académie Impériale est le premier à fournir des informations sur les nouvelles tactiques impériales auprès de l'Alliance et sa position est tout bonnement irremplaçable.
  Sur l'échelle du facteur poulet : l'indicatif de danger est de 3 minimum par mission.

  Agent de Recrutement
  
  Considéré comme le poste le plus dangereux parmi les SpecOps : ce type d'agent doit recruter des membres pour constituer des cellules rebelles en sachant pertinemment qu'il y a de fortes chances de se faire trahir, capturer puis torturer. Tout agent remis aux autorités impériales entraine une récompense de 10.000 crédits sur certaines planètes. Devant un tel argument, nombreux sont les dénonciateurs. Les deux pires facteurs qui compromettent la mission de l'agent de recrutement sont un trop grand nombre de personnes hostiles à l'Empire - en effet si la nouvelle se répand trop vite parmi la population, la mission sera rapidement compromise; le second facteur consiste à se tromper sur le compte de certaines recrues qui sont en réalité des espions à la solde de l'Empire. Ces derniers, une fois implantés, peuvent commettre des dégâts irréparables au sein des structures rebelles et malheureusement pour le recruteur, l'Alliance le considérera responsable et l'Empire connaitra aussi son signalement.
  Sur l'échelle du facteur poulet : l'indicatif de danger est de 7 minimum par mission.

  Agent d'approvisionnement

  Ces agents de soutien permettent le ravitaillement matériel pour les SpecOps et les cellules rebelles locales. La plupart du temps, leur mission est de déjouer les blocus et diverses restrictions liés à l'achat de matériel militaire en passant par diverses sources d'approvisionnement, bien que la méthode la plus fréquemment employée soit de verser des pots de vin à des responsables impériaux chargés de surveiller les stocks de marchandises en se faisant passer pour un groupe criminel.
  Sur l'échelle du facteur poulet : l'indicatif de danger est de 3 minimum par mission.

  Agent d'Observation

  Considéré comme un poste moyennement dangereux, le rôle de l'observateur est de tenir informé les SpecOps des mouvements ennemis ou d'une chose bien particulière en n'oubliant aucun détail. Si la mission s'est avérée être un échec à cause du manque de perception de l'observateur, son futur sera très incertain si un de ses collègues parvient à mettre la main dessus.
  Sur l'échelle du facteur poulet : l'indicatif de danger est de 3 minimum par mission, tout dépend de ce qui doit être observé.

  Agents Préférés

  Selon l'avis de la majorité de l'Alliance, ce poste est probablement le plus dangereux : l'objectif de ces hommes d'exception est d'extraire en solitaire et dans les pires conditions des prisonniers rebelles fraichement capturés et les faire évader avant qu'ils parlent. Un pilote de X-Wing n'étant pas entrainé à résister à la torture peut facilement craquer et indiquer la position de sa flotte, le but de l'agent préféré est donc de le sortir de là par tous les moyens nécessaires, car après avoir parlé il y a de fortes probabilités que le prisonnier soit conditionné et se transforme en agent double comme cela fut le cas pour Jorin Sol. Dans ce cas de figure, l'agent a carte blanche pour régler la situation...
  Les préférés disposent aussi d'une formation spéciale de résistance à la torture très utile en cas de capture, ces hommes connaissent les risques et les assument pleinement.
  Sur l'échelle du facteur poulet : l'indicatif de danger est de 11.
Informations encyclopédiques
Opérations Spéciales de l'Alliance
Nom
Opérations Spéciales de l'Alliance
Type
Organisation militaire
Origines
Fonctions
Guérilla / Sabotage
Renseignement / Reconnaissance
Exfiltration

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
03/09/2009

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
6 348


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.