Echo (CT-1409)


CT-1409, alias Echo, était un clone de l’Escouade Domino qui intégra la 501ème légion et fut promu ARC Trooper. Il fut laissé pour mort à la Citadelle, puis secouru par la Bad Batch durant la bataille d'Anaxes qu'il rejoignit finalement..

Continuité : Canon


  CT-1409 était un soldat clone membre de l'Escouade Domino ayant l'habitude de répéter les ordres de ses supérieurs aux autres membres de son unité, ce qui valut son surnom d'Echo. Il rejoignit ensuite la 501ème Légion de la Grande Armée de la République durant la Guerre des Clones, et participa à de nombreuses batailles aux côtés de son compagnon de toujours, Fives, jusqu'à être promu ARC Trooper. Il arborait sur son plastron un signe distinctif, une main.

  Echo fut supposé mort après la mission de sauvetage de la Citadelle, alors qu'il avait en réalité été capturé par les Séparatistes et utilisé par le Techno-Syndicat contre la Grande Armée de la République. Echo fut secouru par Rex et la Force Clone 99, qu'il rejoignit par la suite.

Echo (CT-1409)


1. La Guerre des Clones


1.1 Kamino et l'Escouade Domino



  Lors de sa formation au combat sur Kamino, Echo faisait partie de l'Escouade Domino, composée également des clones Hevy, Droidbait, Cutup et Fives. Afin de confirmer leurs aptitudes au combat, les membres de la section durent passer le test de la citadelle. Cette épreuve était une simulation de combat en escouade avec pour objectif la capture d'un drapeau situé au sommet d'une forteresse gardée par des droïdes reprogrammés et des tourelles automatiques.

  Après deux tentatives infructueuses, l'escouade était sur le point d'abandonner, et le clone Hevy faillit déserter, mais ce fut sans compter sur le soutien moral de 99. Ce soldat clone né malformé n'avait jamais eu la chance de passer le test de la citadelle et avait fini à la maintenance de Kamino. 99 motiva l'escouade qui passa le test avec succès au bout de sa 3ème tentative.
  Les clones avaient réussi grâce à un travail en équipe et à la confiance que leur accordaient leurs formateurs, à savoir la Jedi Shaak Ti, et les chasseurs de primes Bric et El-Les. Echo apprit à s'adapter sur le champ de bataille plutôt qu'à suivre bêtement les ordres.

Echo (CT-1409)

L'Escouade Domino


1.2 Première affectation



  Durant la première année du conflit galactique, l'escouade Domino fut affectée à la défense de l'avant-poste républicain de la lune de Rishi, dont la mission était de surveiller toutes les activités séparatistes dans le secteur.
Et en effet, les séparatistes souhaitaient envahir par surprise Kamino, ce qui nécessitait pour le général Grievous de neutraliser l'avant-poste, qui fut donc la cible de commandos droïdes largués par les airs en même temps qu'une chute de météorites.

  L'officier de pont CT-327 fut envoyé en patrouille à l'extérieur de la base et fut tué par les droïdes séparatistes. N'ayant plus de réponse de CT-327, le sergent O'Niner, commandant la base, envoya les clones Droidbait et Nub voir si tout se passait bien pour l'officier de pont. Ce fut à ce même moment que les commandos droïdes pénétrèrent dans la base républicaine et tombèrent nez à nez avec Nub et Droidbait qui furent tués. Après avoir donné l'ordre de déclencher l'alarme, qui avait été désactivée auparavant par les Séparatistes, le sergent O'Niner fut lui aussi assassiné par les droïdes.
  Réussissant à fermer la porte blindée menant au poste de commandement de la base, Echo, Fives, Cutup et Hevy prirent la fuite par les conduits d'aération, abandonnant ainsi l'avant-poste aux droïdes. Une fois dehors, l'escouade fut attaquée par une anguille géante réputée pour creuser d'énormes tunnels sous la surface de la lune de Rishi. L'anguille attrapa Cutup et l'emporta dans une de ses galeries vers une mort certaine.

Echo (CT-1409)

Le soldat clone Echo à l'avant-poste de la lune de Rishi


  Plus tard, Echo, Fives et Hevy virent arriver sur la piste d'atterrissage de la station l'équipe d'inspection constituée du capitaine Rex et du commandant Cody. Ces derniers, ignorant que l'avant-poste n'était plus sous contrôle républicain, se présentèrent à l'entrée et ce fut un droïde commando déguisé en clone qui leur ouvrit, refusant catégoriquement de les laisser effectuer l'inspection.
  Les clones survivants ne pouvant pas contacter par radio les deux officiers d'inspection, ils lancèrent une fusée de détresse qui fut remarquée par Rex et Cody. Le capitaine tira dans la tête du droïde imposteur qui leur refusait l'accès. En retour, les droïdes attaquèrent les deux officiers et détruisirent leur vaisseau. Les deux clones profitèrent de l'explosion pour se cacher sous la plateforme, laissant croire les commandos séparatistes qu'ils avaient tué leurs ennemis.
  Ensuite, Rex et Cody tombèrent nez à nez avec les survivants de l'escouade Domino avant d'être de nouveau attaqués par une anguille géante que Rex tua d'un tir direct dans la tête. C'est avec le sang de cette créature que Rex traça sur Echo sa fameuse traînée en forme de main bleue sur le plastron de son armure.

  Souhaitant reprendre l'avant-poste, l'équipe de clones prépara un plan consistant à utiliser la technique des envahisseurs pour que ces derniers ouvrent la porte. Rex se fit passer pour un droïde devant la caméra de la porte principale en utilisant la tête d'un droïde détruit plus tôt : les Séparatistes bernés ouvrirent à leurs ennemis clones.
  Pénétrant dans le poste de commandement et après des échanges de tirs, les clones parvinrent à détruire les derniers droïdes. Malheureusement la flotte séparatiste était déjà arrivée au-dessus de la lune de Rishi : une barge de transport fut déployée dans le but vérifier si le plan du Général Grievous se déroulait sans accroc.
  Ne pouvant protéger l'avant-poste assez longtemps pour désactiver le signal envoyé automatique à la République indiquant que tout allait bien, le capitaine Rex prit la décision de détruire la base : ceci couperait ainsi le signal définitivement, ce qui alerterait une patrouille.

  Après avoir défendu la base le temps de rassembler assez de gaz tibanna pour faire exploser l'avant poste, les clones prirent la fuite par les conduits d'aération utilisés plus tôt en laissant Hevy derrière pour réparer le détonateur. Les droïdes ayant pénétré le poste de commandement, Hevy dut se battre pour accomplir sa mission. Dans un dernier acte d'héroïsme, et après avoir été touché par les tirs adverses, Hevy activa les charges explosives : la base fut détruite et le signal désactivé. Alertée, la République envoya immédiatement une flotte sur place.

  Echo et Fives furent médaillés par Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi pour leurs actions héroïques sur la lune de Rishi, et intégrèrent en conséquence la 501ème légion sur demande du capitaine Rex.

Echo (CT-1409)

Echo et Fives décorés après les événements survenus sur la lune de Rishi


1.3 Bataille de Kamino



  Envoyés sur Kamino pour faire face à l'attaque imminente de leur planète natale par les Séparatistes, Echo et Fives eurent l'occasion de parler avec leur ancien ami 99, à qui ils annoncèrent avec regrets la mort d'Hevy.
  Peu de temps après, les vaisseaux séparatistes menés par le général Grievous entrèrent dans le système et la bataille de Kamino commença. Disposant d'une flotte de défense orbitale importante, la République détruisit de nombreux vaisseaux séparatistes en pensant prendre l'avantage.
  Les débris des vaisseaux ennemis allèrent s'écraser dans les eaux de Kamino, mais renfermaient en réalité les forces d'attaque terrestres d'Asajj Ventress. Surpris par cette tactique, les forces clones menées par les ARC Troopers Havoc et Colt et les Jedi se déployèrent sur les plateformes dans les hauteurs de Tipoca City.

  Echo et Fives se placèrent en sniper à un emplacement stratégique disposant d'un angle de tir sur plusieurs plateformes convergeant vers leur position. Étant occupés à détruire les droïdes Aqua qui les attaquaient, les deux clones furent ravitaillés en munitions par 99 avant de rencontrer des cadets clones qui cherchaient à se rendre aux baraquements.
  99 connaissant très bien Tipoca City, il proposa aux cadets de les accompagner jusqu'à leur destination avec l'aide de Fives et d'Echo. Une fois arrivée sans encombre à leur objectif, l'équipe fut rejointe par le commandant Cody et le capitaine Rex qui décidèrent de mener la défense depuis les baraquements. 99 se porta volontaire pour aller chercher des armes et des munitions à l'armurerie se trouvant non loin de leur position.

  Cependant, les baraquements furent attaqués par les droïdes du général Grievous : ceux-ci tombèrent dans une embuscade tendue par les clones. Les droïdes étant nombreux, les défenseurs de Kamino commencèrent à manquer de munitions et ce fut à ce moment-là que 99 s'élança pour aller chercher des grenades à l'armurerie, mais il fut tué par des droïdes de combat B1. Malgré cela, Fives et Echo parvinrent à éliminer les droïdes restants et Tipoca City fut sauvée de l'invasion séparatiste. Les codes génétiques des clones avaient été préservés.

  À l'issue de cette bataille mémorable, Echo et Fives furent promus ARC Troopers.

Echo (CT-1409)

Echo et Fives retrouvant 99 sur Kamino


1.4 Opération de sauvetage sur Lola Sayu



  En -20, une opération de sauvetage visant à sauver le maître Jedi Even Piell de la Citadelle de Lola Sayu fut organisée suite à la capture de ce dernier par les Séparatistes. En effet le maître Jedi Lannik détenait les coordonnées secrètes d'une voie d'hyperespace reliant l'espace séparatiste aux Mondes du Noyau.

  Echo et Fives furent sélectionnés pour faire partie de l'équipe de sauvetage, qui serait menée par Obi Wan Kenobi et Anakin Skywalker, et comportait également Ahsoka Tano - qui s'était ajoutée sans l'autorisation de son maître - Rex et Cody. Le petit groupe devait tout d'abord passer les scanners de formes de vie afin de pénétrer dans l'orbite de Lola Sayu : l'idée fut donc de se faire congeler dans la carbonite et d'utiliser une navette séparatiste pilotée par des droïdes B1 reprogrammés et R2-D2.

  Le plan fonctionna à merveille et Even Piell put être sauvé ainsi que son officier, le capitaine Tarkin, qui détenait la seconde partie de l'information tant désirée par les Séparatistes. Le plan du sauvetage fut ensuite adapté et les Républicains se séparèrent en deux groupes pour s'échapper de la Citadelle. Echo demeura avec Fives, Anakin, Tarkin et Ahsoka notamment. Pendant ce temps, l'équipe d'Obi-Wan et Even Piell fit diversion pour permettre au premier groupe de s'échapper par les tunnels. Ils se firent néanmoins capturer par les forces d'Osi Sobeck, avant d'être libérés par R2-D2 et de rejoindre leur navette sous haute surveillance.
  Le groupe d'Echo et Fives, après avoir échappé à des droïdes montés sur STAP, retrouva celui d'Obi-Wan Kenobi. La navette républicaine était inaccessible, clouée au sol sur une plateforme lourdement défendue par des tourelles et par une force conséquente déployée par Osi Sobeck : des dizaines de droïdes de combat, des droïdes crabes et des commandos BX.

  Dans un dernier acte héroïque, et pensant pouvoir prendre le contrôle de la navette pour décimer les forces ennemies, Echo courut jusqu'au vaisseau. Celui-ci fut néanmoins détruit par un tir ennemi et Echo perdit la vie dans l'explosion de la navette. Le casque de CT-1409 carbonisé fut la dernière chose que vit l'équipe de sauvetage avant de prendre la fuite

Echo (CT-1409)

Les ARC Troopers Echo (à gauche) et Fives avant de partir pour la Citadelle


1.5 L'algorithme des Séparatistes



  Contrairement à ce que tout le monde croyait, Echo n'était pas mort. Il avait été capturé par les Séparatistes, et il fut secrètement conduit sur Skako Mineure, dans la ville de Purkoll qui servait de bastion au Techno-Syndicat. Le clone n'était plus vraiment conscient et les Séparatistes remplacèrent les parties de son corps qui avaient été arrachées durant l'explosion : une partie de ses jambes et un bras. L'extrémité du bras fut remplacé par un embout pour se connecter à différentes interfaces comme un droïde. Echo était désormais plus machine que homme, surtout qu'il n'avait plus de conscience propre : les techniciens de Wat Tambor lui avaient ajouté des implants cybernétiques sur le crâne afin qu'Echo soit constamment connecté au réseau de Purkoll.
  Echo se trouvait donc dans une chambre de stase et le Techno-Syndicat s'attacha, pendant près d'un an, à extraire de son esprit toutes les stratégies militaires qu'il connaissait en tant que clone d'une part, et d'autre part à comprendre comment pensaient les clones afin d'anticiper leurs actions sur le champ de bataille.

  Contraint, Echo devint l'algorithme et participa donc à la Guerre des Clones, cette fois-ci du côté des Séparatistes. Son expérience militaire et ses conseils permirent à l'amiral Trench de prendre le dessus sur la République pendant la bataille d'Anaxes en -19. Les consignes d'Echo étaient envoyées directement au centre cybernétique d'Anaxes.
  Ses stratégies furent néanmoins reconnues par le capitaine Rex, qui monta avec l'aide d'Anakin Skywalker un commando pour venir le sauver des griffes du Techno-Syndicat sur Skako. Avec l'aide de la Bad Batch, la mission fut un succès, et dès qu'Echo fut débranché et sorti de sa chambre de stase, il retrouva ses esprits et reconnut avec un grand soulagement Rex.
  Les clones s'échappèrent non sans difficulté de Purkoll : heureusement, Echo connaissait désormais tous les plans des lieux puisqu'il avait été connecté au système du Techno-Syndicat. L'ARC Trooper indiqua donc un moyen de quitter la tour de Wat Tambor, puis à l'initiative de Tech, les clones sautèrent sur des keeradaks pour échapper aux droïdes D-Wing des Séparatistes. Puis, après avoir aidé les Poletecs à repousser une attaque du Techno-Syndicat, les clones retournèrent sur Anaxes avec le Havoc Marauder.

Echo (CT-1409)

Echo au village des Poletecs, après son évasion de Purkoll


  Une fois à la base Républicaine d'Anaxes, Echo était toujours affaibli : son teint gris et sa maigreur trahissaient sa condition physique, mais l'ARC Trooper désirait plus que tout réparer ses erreurs. Il avait un plan pour remporter la bataille d'Anaxes et vaincre Trench. Comme ce dernier ignorait qu'il avait été libéré, il fallait utiliser l'algorithme contre l'amiral harch.
  Echo fut équipé d'une nouvelle armure personnalisée, et un crâne rouge sur son plastron avait remplacé sa main bleue. Pendant que Mace Windu et Obi-Wan Kenobi menaient une attaque contre l'usine d'assemblage de droïdes, Echo, Rex, Anakin et la Bad Batch utilisèrent le Havoc Marauder pour infiltrer discrètement le destroyer de classe Providence de Trench.

  Avec l'aide de Tech, et pendant que Wrecker et Crosshair montaient la garde, Echo se connecta aux systèmes internes du destroyer. Quand Trench sollicita l'algorithme pour établir une réponse appropriée à l'attaque des Jedi contre l'usine d'Anaxes, Echo préconisa de rassembler toutes les forces droïdes. À ce moment-là, les compagnons de l'ARC Trooper eurent un doute sur son allégeance, mais Echo maîtrisait complètement la situation. Une fois que tous les forces séparatistes furent rassemblées autour d'Obi-Wan, Mace Windu et de leurs soldats, Echo envoya un puissant signal qui neutralisa tous les droïdes de combat.
  Cependant, et en représailles, Trench enclencha une bombe qui se trouvait cachée sous l'usine d'assemblage. Echo avertit immédiatement Mace Windu qui ordonna l'évacuation du complexe avant de se rendre auprès de la bombe. Depuis son poste, Echo parvint à décrypter les premiers chiffres pour la désamorcer, mais fut neutralisé avant de donner le dernier numéro. Heureusement, Anakin parvint à soutirer l'information à l'amiral Trench avant de le tuer. Les infiltrés quittèrent le destroyer avant de le faire exploser, ce qui marqua la fin de la campagne d'Anaxes.

  Au sol, le sergent Hunter de l'Escouade 99 proposa à Echo de rejoindre la Bad Batch, car désormais, il était comme eux : différent. Bien que cela lui déchirait le cœur, Rex donna à Echo la possibilité d'accepter. L'ARC Trooper fit donc le choix de rejoindre l'Escouade 99, où il se sentait désormais davantage à sa place.

Echo (CT-1409)

Echo et Rex après la bataille d'Anaxes


1.6 Kaller et l'Ordre 66



  La Bad Batch fut envoyée sur de nombreux fronts après Anaxes et Skako Mineure et Echo s'adapta très bien à cette nouvelle compagnie : il portait désormais l'armure sombre. Mais avec la bataille de Coruscant et la mort du Comte Dooku, la fin de la guerre approchait. Cela n'empêcha pas l'Escouade 99 d'être envoyée sur Kaller pour prêter main forte à Depa Billaba et son Padawan Caleb Dume, dont les troupes se trouvaient empêtrées dans un affrontement avec les Séparatistes.
  Après une entrée fracassante sur le champ de bataille et l'élimination rapide des régiments de droïdes de combat, les clones de la Bad Batch furent présentés par Caleb à Depa, qui les remercia sincèrement. Alors que la Maître Jedi ordonnait la contre-attaque, Tech expliqua que d'après les informations dont il disposait, la guerre était sur le point de s'achever. Néanmoins, le conflit continuait sur Kaller, et Caleb bondit de joie lorsqu'il sut qu'il pouvait accompagner la Force Clone 99.

  Mais soudain, les clones réguliers se retournèrent contre Depa Billaba et la tuèrent. Ne comprenant pas ce qu'il se produisait et quel était cet ordre 66 qui était diffusé sur tous les canaux de communication, Hunter tenta de rassurer Caleb, mais le Padawan prit peur et s'échappa. Alors que le sergent se lançait à sa poursuite avec Crosshair, Echo et Tech se rendirent auprès du capitaine des clones réguliers pour obtenir des informations sur ce revirement de situation. Finalement Caleb Dume disparut dans les forêts enneigées de Kaller, et la Bad Batch retourna au Havoc Marauder, direction chez eux, Kamino. D'après les communications officielles du commandement de la Grande Armée, les Jedi auraient trahi la République et auraient donc été éliminés par les clones. Pour Echo, cela n'avait aucun sens : ses frères avaient combattu aux côtés des généraux Jedi pendant des années… ils ne pouvaient pas se retourner contre eux d'un claquement de doigts.

Echo (CT-1409)

Echo et ses compagnons sur Kaller


2. L'ère de l'Empire Galactique


2.1 Rébellion



  De manière surprenante, Kamino grouillait de troupes de choc, et une atmosphère étrange régnait dans les complexes de Tipoca City : la guerre était terminée, et pourtant, quelque chose n'allait pas. Dans les quartiers de la Bad Batch, où Echo ne s'était pas encore accoutumé à l'odeur de renfermé, Tech expliqua à ses compagnons que le comportement anormal et soudain des clones réguliers venait certainement de la programmation des Kaminoans. Les membres de la Force Clone 99 n'y étaient pas sensibles car leurs puces avaient probablement été altérées. Echo non plus visiblement, certainement à cause du traitement qu'il avait subi sur Skako Mineur.
  Les clones se rendirent ensuite à un rassemblement général pour assister au discours retransmis de Palpatine, qui proclama l'instauration d'un nouvel Empire Galactique. Puis, sur le chemin de leur baraquement, l'Escouade 99 fut interpellée par Omega, une fillette blonde qui semblait les connaître. Avant qu'elle puisse davantage se présenter, Nala Se vint la chercher.
  
  Plus tard, Omega vint s'assoir à la table de l'Escouade 99 dans le réfectoire. Ses membres furent surpris par l'enthousiasme de l'adolescente, surtout quand elle jeta sa nourriture au visage d'un clone qui s'était moqué de la Bad Batch. La provocation finit en bagarre générale, et Echo fut distrait un instant quand il remarqua l'amiral Tarkin sur un balcon, aux côtés de Lama Su : il soudain reçut un coup à la tête. Quand il revint à lui, avec Omega et AZI-3 à ses côtés, Tech, Hunter, Crosshair et Wrecker s'enquirent de son état. L'ancien ARC Trooper partagea son inquiétude quant à Tarkin, qui se trouvait sur Kamino pour évaluer les clones, alors qu'il détestait les clones.
  Cette haine se fit sentir lorsque l'Escouade 99 fut invitée à faire la démonstration de ses compétences lors d'une séance d'entraînement. Sauf qu'au milieu de la session, Tarkin autorisa les tirs létaux pour les droïdes sans en avertir les clones. Ils surent toutefois s'adapter en répliquant une stratégie adoptée par le passé sur Felucia, en reprogrammant les droïdes sentinelles. Là où Hunter disposait de ses vibrolames pour le corps à corps, Echo pouvait compter sur son nouvel appendice au bras droit. La Force Clone 99 sortit victorieuse de cette épreuve inattendue.

Echo (CT-1409)

Les clones de la Bad Batch faisant la rencontre d'Omega


  Après l'exploit de la Bad Batch, Tarkin vint féliciter en personne les clones et leur assigna une nouvelle mission : éliminer des insurgés sur Onderon. Ce que l'Escouade 99 découvrit sur Onderon inquiéta toutefois grandement les clones : en effet, il n'y avait aucune trace de droïdes séparatistes, seulement des hommes, des femmes et des enfants. Crosshair voulut les exécuter pour accomplir leur mission mais Hunter le lui interdit.
  Les clones furent finalement conduits devant Saw Gerrera. Echo reconnut le vétéran de la Guerre des Clones et ses Partisans, qui avaient dû fuir leur foyer depuis que Palpatine s'était autoproclamé Empereur. Les clones retournèrent donc au Havoc Marauder, et Crosshair exigea de nouveau d'achever la mission. Cette fois, ce fut Echo qui s'énerva contre le sniper, qui ne semblait visiblement pas être gêné qu'on lui ordonne d'exécuter des civils. Soudain, Hunter détruisit un droïde sonde : l'Empire les surveillait, et ceci ne présageait rien de bon. Avant de quitter Onderon, Tech confirma à ses compagnons qu'Omega était comme eux, une clone défectueuse qui avait été génétiquement modifiée par les Kaminoans. Fort de cette information, Hunter décida qu'il fallait la sauver de l'Empire et lui faire quitter Kamino.

  Seulement, dès leur arrivée, les membres de la Bad Batch furent arrêtés par les troupes de choc pour trahison, puis conduits en cellule, où se trouvait déjà Omega. Des soldats impériaux vinrent ensuite chercher Crosshair. Les clones finirent par s'échapper de leur cellule grâce à l'ingéniosité de Tech, la force brute de Wrecker et la petite taille d'Omega, puis à rejoindre le hangar où tout leur équipement avait été transféré.
  Pendant que Tech s'occupait de préparer le Marauder, Echo, Wrecker et Hunter durent faire face aux troupes de choc menées par Crosshair, qui servait dorénavant l'Empire. Wrecker fut soudain touché et s'effondra ; Echo et Hunter se coordonnèrent pour aller le secourir, et un tir d'Omega désarma Crosshair et permit à la Bad Batch de monter à bord du Marauder, qui quitta aussitôt Kamino. À bord, Echo se chargea de soigner Wrecker pendant que Tech s'installait aux commandes avec Omega à ses côtés, qui allait assister à son premier saut en hyperespace.

Echo (CT-1409)

Echo dans le hangar de Kamino


2.2 Escales sur Saleucami et Ordo



  Les clones de la Bad Batch se réfugièrent sur Saleucami pour faire profil bas, où ils retrouvèrent Cut Lawquane dans sa ferme, un clone qui avait déserté la Grande Armée au début de la guerre, avec sa femme Suu et leurs deux enfants, Shaeeah et Jek. Hunter et Cut revinrent cependant de leur excursion en ville avec de mauvaises nouvelles : pour que les Lawquane puissent quitter Saleucami, avec la présence impériale qui se renforçait, il leur fallait se procurer des codes d'identité. Jek et Shaeeah donnèrent soudain l'alerte : Omega avait franchi la clôture de la ferme pour récupérer un ballon, et se trouvait désormais menacée par un nexu. Ce furent les tirs précis de Suu qui firent fuir le nexu.

  Echo et Tech profitèrent du calme pour concocter un plan afin d'obtenir des codes d'identité aux Lawquane. Le pilote proposa de se cacher à l'intérieur du Havoc Maradeur et de laisser la navette être saisie par les forces impériales, qui serait ensuite conduite au spatioport pour y être scellée. Là, ils pourrait avoir accès aux systèmes informatiques de l'Empire. Echo dut bien reconnaître qu'il s'agissait là d'un plan risqué, mais qui avait le mérite d'exister. Echo et Tech prévinrent Hunter de leur plan une fois celui-ci mis en marche, mais ils n'avaient seulement pas prévu qu'Omega se trouverait également dans la navette.
  Au spatioport, Echo infiltra le poste de garde, téléchargea les données grâce à son appendice mécanique, puis vola des disques vierges, qu'il rapport à Tech qui se mit aussitôt au travail. L'ancien ARC Trooper entreprit ensuite de débloquer le verrou installé sur le Havoc Marauder, mais fut repéré par un clone, que Tech neutralisa d'un tir incapacitant. L'alerte avait toutefois été donnée, et d'autres troupes impériales arrivèrent bientôt. Omega s'empara alors des disques de données achevés et s'en alla rejoindre Hunter et les Lawquane, qui étaient arrivés aux quais d'embarquement.

Echo (CT-1409)

Echo téléchargeant les données dans le spatioport impérial de Saleucami


  Wrecker arriva finalement pour prêter main forte à Tech et Echo, puis aida ce dernier à détruire le verrou. Hunter arriva bientôt à son tour, et au loin, la navette civile décolla avec les Lawquane à bord : la Bad Batch avait accompli sa mission et pouvait désormais partir. Les quatre clones grimpèrent dans le Havoc Marauder avec Omega qui les rejoignit finalement.

  Certains systèmes du Havoc Marauder ayant été endommagés par les clones impériaux au départ de Saleucami, il fallait désormais procéder à un certain nombre de réparations. Et comme Tech était occupé par la construction d'un appareil qui permettrait d'évaluer l'état des puces inhibitrices des clones de la Bad Batch, Echo dut se charger des réparations seul, ce qui l'agaçait, et il ne manqua pas de le faire savoir. Mais une avarie soudaine força la navette à sortir de l'hyperespace et à s'écraser sur Ordo, une lune désertique à l'atmosphère irrespirable. Les dégâts suite au crash étaient importants et il apparut après un diagnostic qu'il fallait changer le condensateur de la navette.

  Echo et Tech sortirent donc changer la pièce en question. Mais pendant que Tech œuvrait, l'ancien ARC Trooper perçut du bruit autour de lui, sans toutefois pouvoir en identifier l'origine. Une fois de retour à la navette, une rapide vérification confirma que le condensateur venait d'être volé par un dragon de lune Ordo qui était naturellement attiré vers les objets contenant de l'énergie, dont il se nourrissait. Hunter et Omega sortirent à sa poursuite, et Wrecker, victime de maux de tête, demeura à l'intérieur de la navette pendant que Echo et Tech procédaient à des réparations. Hunter et Omega revinrent finalement de leur traque avec le condensateur et le Havoc Marauder put quitter la lune Ordo.

Echo (CT-1409)

Echo et Tech changeant le condensateur de la navette sur la lune Ordo


2.3 Ravitaillement sur Pantora



  Le Havoc Marauder avait désormais cruellement besoin de carburant, et son équipage de nourriture. Une pause logistique s'imposa donc sur Pantora, surtout maintenant que la navette de la Bad Batch était recherchée par l'Empire. Les clones se posèrent dans un hangar appartenant à un Sullustéen et se divisèrent en deux groupes : Wrecker et Tech d'un côté qui allaient réparer le vaisseau et modifier sa balise pour le rendre indétectable, et de l'autre Echo, Hunter et Omega qui iraient en ville pour vendre une partie de leur équipement militaire afin d'acheter des vivres. Afin de ne pas attirer l'attention sur son apparence singulière, l'ancien ARC Trooper revêtit un casque intégral.
  Ce jour-là, la foule était rassemblée pour le défilé de clones impériaux qui célébraient la fin de la Guerre, avec en toile de fond le discours de l'amiral Rampart concernant les codes d'identité nécessaires pour voyager et changer ses crédits républicains en crédits impériaux. Les clones s'arrêtèrent finalement à l'étal d'un marchand gran, mais Hunter échoua à lui vendre un explosif Pyro-Denton. Le Gran était davantage intéressé par Echo, qu'il prenait pour un droïde. Le concerné était confus, mais accepta de jouer le jeu à la demande du sergent, qui le "vendit" au Gran pour 3.000 crédits. Le moment venu, Echo n'aurait qu'à revenir au vaisseau.

  Echo fut donc conduit dans la remise du Gran où il devait superviser un groupe de droïdes, dont CG-67 qui s'insurgea de ne plus être aux commandes. Avec un blaster, le clone n'eut aucun mal à convaincre CG-67 de ne rien révéler quant à sa véritable nature.
  Soudain, l'ancien ARC Trooper reçut une communication de Hunter qui expliquait avoir perdu la trace d'Omega, qui était pourchassée par la chasseuse de primes Fennec Shand. Il fallait absolument retourner au vaisseau. Comprenant que le Havoc Marauder n'était toujours pas en état de redécoller, Echo exigea des droïdes qu'ils viennent aider, en échange de quoi il leur retira leur boulon de rétention. La navette de la Bad Batch se trouva ainsi fin prête quand Hunter et Omega revinrent sains et saufs, et les clones purent quitter Pantora.

Echo (CT-1409)

Echo (à droite) Hunter et Omega sur Pantora


2.4 Les missions de Cid



  Le prochain arrêt de la Bad Batch fut sur Ord Mantell, où Echo connaissait l'emplacement d'un informateur de confiance qui avait renseigné les Jedi durant la Guerre des Clones. Il s'avéra que ledit informateur était une Trandoshan répondant au nom de Cid, propriétaire d'un bar qui ne payait pas de mine. En échange de l'identité de la chasseuse de primes qui s'en était pris à Omega sur Pantora, Cid exigea des clones qu'ils accomplissent pour elle une mission de sauvetage : une certaine Muchi avait été enlevée par des esclavagistes zygerriens qui s'étaient établis dans la cité en ruines d'Ord Mantell, de l'autre côté de la planète.

  Sur place, Echo, Tech, Wrecker et Hunter se dirigèrent discrètement vers le repaire des Zygerriens tandis qu'Omega restait à l'intérieur du Havoc Marauder avec Gonky. Les clones avaient vu sur les prisonniers, en particulier Muchi, qui devait certainement être la jeune falleen enchaînée avec son père et une autre humaine. L'ancien ARC Trooper gagna une position en hauteur pour couvrir ses compagnons, mais se fit surprendre par un brezak : tous les quatre furent finalement encerclés puis capturés par les esclavagistes.
  Toutefois, la Bad Batch pouvait compter sur la détermination d'Omega, qui rejoignit plus ou moins discrètement le camp des Zygerriens alors que Raney, le leader des esclavagistes, exultait devant ses captifs et appelait à la renaissance de l'empire zygerrien. Avant d'être elle-même arrêtée, Omega était parvenue à déverrouiller une cage de laquelle s'échappa une jeune femelle rancor. Il s'avéra que la bête était Muchi, et grâce au chaos qui s'ensuivit, les clones purent se libérer. Pendant que Hunter s'occupait de Raney, et que Tech et Wrecker rattrapaient la rancor, Echo et Omega escortèrent les prisonniers loin du cœur de la bataille pour les mettre à l'abri, puis retournèrent auprès de leur compagnon, pour assister au duel opposant Wrecker et Muchi, qui tombèrent finalement de fatigue. La rancor fut ensuite ramenée auprès de Cid, et Bib Fortuna, le bras droit de Jabba le Hutt, vint la chercher et paya à la Trandoshan la somme convenue par la prime, dont un tiers fut redistribué aux clones. Comme promis, les clones apprirent ainsi l'identité de la chasseuse de primes de Pantora : il s'agissait de Fennec Shand, une nouvelle dans le milieu, mais qui s'était déjà fait un nom.

Echo (CT-1409)

Echo apprenant que Muchi est en fait une rancor, dans le camp des Zygerriens sur Ord Mantell


  Même si les clones n'appréciaient pas particulièrement l'idée d'être employés comme mercenaires, il fallait reconnaître qu'ils avaient besoin de crédits pour échapper à l'Empire. Hunter, qui faisait confiance à Cid pour garder le passage de la Bad Batch sur Ord Mantell secret, accepta une nouvelle mission de la Trandoshan. Il s'agissait cette fois-ci de récupérer dans une usine de reconditionnement sur Corellia une tête de droïde tactique, qui contenait des données pointues sur les clones, fruits de quatre années d'analyse durant la Guerre : maintenant que les clones servaient l'Empire, ces données étaient précieuses. Echo, Tech, Wrecker, Hunter et Omega se rendirent sur Corellia, puis infiltrèrent aisément l'usine après avoir évité une patrouille de droïdes de police.

  Toutefois, les clones n'étaient pas les seuls à convoiter les données des droïdes tactiques : en effet, les sœurs Trace et Rafa Martez étaient également sur le coup, et ce fut Trace qui déroba l'unique tête de droïde tactique de l'usine. L'alarme fut finalement déclenchée par les ouvriers corelliens, et une multitude de droïdes de police investirent l'usine, bouclée. Alors que Wrecker occupait une position de sniper dans les hauteurs et que Hunter s'élançait à la poursuite de Trace pour récupérer la tête du droïde tactique, Echo demeura avec Tech, à l'abri derrière un poste de contrôle. Grâce à son membre cybernétique, Echo parvint à couper le courant, puis sollicita Wrecker par comlink pour le réactiver manuellement : ainsi, l'ancien ARC Trooper pourrait lever le confinement.
  Une fois cela fait, Echo et Tech furent rejoints par Hunter, Omega, Rafa et Trace. Cette dernière proposa d'utiliser la tête du droïde tactique pour commander aux droïdes de combat prêts à être reconditionnés, et ainsi créer une diversion. Pendant que Tech et Trace œuvraient à la reprogrammation, Echo, Hunter et Rafa fournissaient un feu de couverture. La diversion fonctionna finalement à merveille, puis Rafa et Trace reconduisirent les clones à bord du Silver Angel jusqu'au Havoc Marauder. Enfin, plutôt que de garder les données pour lui, Hunter les offrit à Rafa Martez, puisque le groupe auquel elle appartenait en avait besoin pour lutter contre l'Empire. La Bad Batch quitta finalement Corellia et retourna sur Ord Mantell.

Echo (CT-1409)

Trace Martez exposant son plan à Echo et Omega dans l'usine de reconditionnement de Corellia


2.5 Accrochages sur Bracca



  Auprès de Cid, les clones de la Bad Batch amassaient davantage de dettes que prévu : en effet, les petites missions qu'ils remplissaient pour la Trandoshan étaient insuffisantes pour compenser les dépenses de carburant, de nourriture et l'hébergement. De plus, Cid avait fait savoir son mécontentement concernant l'échec de la mission de récupération d'un droïde tactique sur Corellia, et les clones devaient ainsi compenser en remplissant une nouvelle mission de ce calibre.
  Alors que le ton montait dans le bureau de la Trandoshan, Echo, Tech, Hunter et Cid furent interrompus par un tir de blaster dans la salle principale, qui fit fuir Bolo et Ketch. Il s'agissait de Rex, capitaine clone et vétéran de la Guerre, qui avait fait décamper les deux clients de la cantina : ce dernier avait retrouvé les traces de la Bad Batch grâce aux informations fournies par Trace et Rafa Martez. Rex expliqua brièvement qu'il avait fait profil bas depuis l'avènement de l'Empire, mais la tension monta d'un cran quand le capitaine comprit que Hunter et ses compagnons n'avaient toujours pas ôté leur puce inhibitrice. Le sergent désamorça la situation, puis Rex donna rendez-vous aux clones de la Bad Batch sur Bracca pour leur retirer leur puce.

  Sur le monde-décharge où se côtoyaient d'innombrables carcasses de vaisseaux datant de la Guerre, les clones progressèrent discrètement pour éviter les patrouilles de la Guilde des Ferrailleurs, jusqu'à un destroyer de classe Venator. Echo avançait en tête de cortège avec Rex, et tous les deux évoquèrent Fives, qui avait tenté d'alerter Rex sur la dangerosité de la puce avant d'être tué. En pénétrant dans le vaisseau de la République en décrépitude, Echo demanda à Rex comment il avait pu ôter sa propre puce inhibitrice : le capitaine demeura évasif, évoquant simplement qu'il avait reçu de l'aide.
  Après avoir aidé Wrecker à échapper à un dianoga, Echo, Tech, Hunter et Omega atteignirent finalement la baie médicale du vaisseau, guidés par Rex. Comme l'état de Wrecker empirait, Tech procéda à son scanner de son crâne, mais la douleur ne faisait que s'aggraver. La personnalité de Wrecker fut soudainement écrasée par la programmation de la puce : le colosse attrapa Tech au cou et le jeta contre un mur. Echo, Hunter et Rex attirèrent immédiatement Wrecker à l'extérieur de la baie médicale pour protéger le matériel, et l'ancien ARC Trooper profita d'une diversion pour attaquer. Mais il se fit maîtriser et envoyer violemment sur Rex. Quand Echo reprit ses esprits, Wrecker avait été neutralisé et sa puce retirée. Ce fut ensuite au tour de Echo, Tech et Hunter d'être débarrassés du dispositif.

Echo (CT-1409)

Echo, discutant avec Rex en pénétrant dans le destroyer de classe Venator sur Bracca


  Une fois Rex reparti, les clones restèrent un peu sur Bracca pour récupérer des armes et du matériel qui pourraient être revendus à Cid afin d'éponger les dettes de la Bad Batch. Echo, qui n'était pas vraiment d'accord, sortit retrouver Wrecker qui expliquait à Omega comment désamorcer un explosif enclenché. Quand tous les trois entreprirent de retourner auprès de Tech et Hunter, Echo remarqua un reflet au loin : trois Ferrailleurs les espionnaient. Ils les neutralisèrent finalement, mais trop tard, puisque l'alerte avait été donnée.
  Alors que Echo, Hunter et Wrecker récupéraient des torpilles à protons et des explosifs dans l'armurerie du destroyer, l'ancien ARC Trooper fit de nouveau part de son mécontentement au sergent : ils étaient des soldats, pas des marchands d'armes, et ils auraient mieux fait de partir avec Rex. Mais Hunter affirma que les priorités de la Bad Batch avaient changé désormais avec Omega. Soudain, sur la passerelle, Tech et Omega repérèrent trois navettes d'attaque de classe Nu : en sortirent des clones impériaux, commandés par Crosshair, lui-même accompagné des Elite Troopers ES-02, ES-03 et ES-04.

  Tech pirata les communications des Impériaux et apprit ainsi que les clones se dirigeaient vers le hangar principal. La Bad Batch emprunta donc plutôt les couloirs menant au pont de l'artillerie, mais tomba dans une embuscade tendue par Crosshair et ses hommes, qui avaient parfaitement anticipé les actions des fugitifs. Les Elite Troopers en avaient après Omega et donc Hunter se plaça devant sa protégée. Echo, lui, se trouvait à côté de Tech, qui, depuis sa console, parvint à activer les batteries lourdes du pont, ce qui ébranla la structure déjà vacillante de la pièce, qui s'effondra partiellement. Les clones profitèrent du chaos pour s'échapper et éliminer plusieurs Impériaux.
  La Bad Batch mit ensuite le cap sur le moteur ionique, mais se retrouva une nouvelle fois coincée par Crosshair, qui avait trouvé une position de sniper à l'opposé. Les clones installèrent alors des explosifs tout autour du cylindre encadrant le moteur alors que le réacteur démarrait : les Impériaux étaient prêts à les brûler vivants ! La structure s'effondra, permettant ainsi à la Bad Batch d'échapper aux Impériaux, qui devaient maintenant se mettre à l'abri des rayonnements ioniques.
  Dans la chute, Echo, Tech et Wrecker furent séparés de Hunter et Omega. Quand ils arrivèrent tous les trois au Havoc Marauder, poursuivis par les clones impériaux, seul s'y trouvait Hunter, inconscient. Le chasseur de primes Cad Bane avait capturé Omega. Contraints de fuir, les quatre clones montèrent dans le Havoc Marauder et décollèrent, sans Omega.

Echo (CT-1409)

Echo exprimant à Hunter son désaccord concernant la vente d'armes à Cid




Actualités en relation

Panini Comics | Sortie du magazine Star Wars (2021) #1

Vous connaissez l'adage : nouvelle année.... nouveau relaunch du magazine Star Wars chez Panini Comics ! Pour cette quatrième mouture du magazine, l'éditeur entame la publication des nouvelles séries principales entamées l'an passé aux États-Unis...


Science et Star Wars | De vrais holocrons sont-ils faisables ?

Les éléments technologiques de la galaxie Star Wars sont bien souvent fantaisistes ou irréalistes, à l'image des incontournables sabres laser. Pourtant, certains peuvent trouver un écho dans notre monde bien réel, et c'est Korriban_Sith, l'une des...


Informations encyclopédiques
Echo (CT-1409)
Nom
Echo (CT-1409)
Autre(s) nom(s)
L'algorithme
Surnom
Echo
Espèce
Humain (clone)
Lieu de naissance
Lieu de décès
Taille
1,83 m
Fonctions
Armes
Affiliation
- Grande Armée de la République : 501ème Légion
- Séparatistes : contraint, en tant qu'"algorithme"
- Escouade 99
Interprété par
Dee Bradley Baker

Informations administratives
Auteur principal

Co-auteur(s)

Date de création
24/01/2020

Date de modification
20/06/2021

Nombre de lectures
9 729


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.