Wrecker


Wrecker était la montagne de muscles de l'Escouade 99 de la Grande Armée de la République, dite la Bad Batch.

Continuité : Canon


  "Boum !"
Exclamation de Wrecker après chaque attaque ou réflexion percutante


  Wrecker était un soldat clone de l'Escouade 99 de la Grande Armée de la République qui combattit durant la Guerre des Clones comme tous ses semblables. Cependant, à l'instar des autres membres de l'Escouade 99 - Hunter, Crosshair et Tech -, Wrecker avait subi des expérimentations génétiques sur Kamino au début des procédures de clonage. Ainsi, ni lui ni ses compagnons ne ressemblaient aux autres clones, ce qui valut pour leur groupe le surnom de "Bad Batch", et le matricule 99 en hommage au clone mal formé mort durant la bataille de Kamino.

  Wrecker était un véritable colosse, une montagne de muscles à la force incomparable : il s'agissait là de sa mutation génétique. Il parlait fort, n'était pas très subtil et faisait de grands gestes en ponctuant ses coups d'éclat d'un "Boum !". Probablement au cours d'une des nombreuses batailles qu'il avait menées, il avait perdu l'usage de son œil gauche, qui avait été remplacé par un œil de verre. Sa seule faiblesse était qu'il avait le vertige, ce qu'il qualifiait plutôt d'un rapport particulier à la gravité.
  Il portait une armure sombre agrémentée de quelques marques rouges et du logo "99" ainsi qu'un casque intimidant. Véritable force de la nature, il avait pris l'habitude de foncer dans le tas avec le reste de son escouade, mais obéissait pourtant sans discuter aux ordres de Hunter. Il utilisait une vibrolame au corps à corps, et alternait avec un canon blaster rotatif Z-6 et un  fusil Blaster DC-17m pour le combat à distance.

Wrecker

Wrecker (à gauche) lors de son arrivée sur Anaxes


1. La Guerre des Clones


1.1 La bataille d'Anaxes



  Quand Cody demanda à Hunter de l'aide pour une mission très risquée sur Anaxes, décisive pour la bataille que livrait la République depuis plusieurs semaines contre les troupes séparatistes de l'amiral Trench, l'Escouade 99 accepta.
  Une fois à la base républicaine d'Anaxes, Hunter fit la présentation de son escouade à Cody, le capitaine Rex, et les soldats Jesse et Kix. Les huit clones embarquèrent sans tarder dans une canonnière TIO/BA et mirent le cap vers leur objectif : le centre cybernétique séparatiste, situé derrière les lignes ennemies, d'où les stratégies innovantes des droïdes étaient émises d'après Rex et Cody.
  En trajet, Wrecker prétendit pouvoir détruire à lui seul tout le centre : mais là n'était pas l'objectif, puisqu'il fallait obtenir des informations, et non tout réduire en cendres.

  La canonnière s'écrasa quelques instants plus tard après avoir été prise pour cible par un droïde araignée nain DSD1. Tous les clones purent s'extirper de la carcasse fumante à l'exception de Cody qui se retrouvait coincé. Wrecker ne se le fit pas répéter et mit à contribution sa force titanesque pour renverser la canonnière avant qu'elle n'explose et sauver Cody.
  Le commandant étant dans l'impossibilité de se déplacer, Rex ordonna de tenir la position quand un régiment de droïdes de combat B1 fit son apparition. Hunter suggéra plutôt au capitaine de le laisser faire avec ses hommes : le sergent ordonna donc d'exécuter le plan 82 "Onde de choc" et l'Escouade 99 partit à l'attaque. Wrecker arracha un bout de la carcasse métallique de la canonnière et s'en servit comme bouclier pendant la charge de la Bad Batch. À couvert derrière cette protection de fortune, Tech déterminait l'angle d'attaque optimal, Hunter lançait des grenades à impulsion électromagnétique que Crosshair faisait exploser au-dessus des droïdes d'un tir ultra précis. Bientôt, il ne resta plus rien des droïdes.

  À la tombée de la nuit, Wrecker provoqua une nouvelle fois Jesse sans véritable raison, le prit par le cou et le souleva de terre. Une telle attitude gênait Tech, mais pas Crosshair qui écarta Kix. Ce fut Hunter qui dut mettre un terme à ces chamailleries mal venues. Le calme revint donc et Rex en fut soulagé. C'était désormais au capitaine clone de la 501ème Légion que revenait la direction de la mission puisque Cody avait été évacué par Kix.

Wrecker

Wrecker soulevant la carcasse de la canonnière pour sauver Cody


  Le lendemain, les six clones reprirent donc leur route vers le centre cybernétique. En chemin, ils tombèrent sur un avant-poste qu'il aurait été trop long de contourner : emmenés par Rex, Hunter, Tech, Jesse et Crosshair attaquèrent et investirent le bâtiment, pendant que Wrecker couvrait leurs arrières. L'avant-poste fut sécurisé en quelques minutes seulement. Quand Wrecker rejoignit ses compagnons, la bataille était déjà terminée, à son plus grand regret.
  Du sommet de l'avant-poste, les clones avaient une vue dégagée sur leur objectif, situé à quelques centaines de mètres. Quand Tech annonça que tout un régiment de droïdes convergeait vers leur position, ils volèrent des speeders et se rendirent au centre cybernétique qu'ils encerclèrent.

  Wrecker se positionna avec Hunter et Tech, et attendit que Rex, Jesse et Crosshair lancent l'assaut sur l'entrée principale. Le moment venu, Wrecker, Hunter et Tech atteignirent discrètement la porte arrière que le colosse défonça. À l'intérieur, ils neutralisèrent méthodiquement les droïdes de combat et les trois droïdes tactiques. Pendant que Tech accédait aux données cryptées du centre, Hunter et Wrecker rejoignirent Rex et Jesse à l'extérieur. Quand il fut clair que des renforts arrivaient en Transport Multi-Troupes, Hunter envoya Crosshair chercher un véhicule pour les évacuer.

  À l'intérieur du complexe, Rex et Tech découvrirent que des informations sur les stratégies des clones étaient envoyées sur Anaxes depuis Skako Mineure : l'Escouade 99 avait rempli sa mission. Les clones se frayèrent un chemin à travers les supers droïdes de combat B2, sautèrent dans le speeder de Crosshair, puis regagnèrent la base de la République.

Wrecker

Hunter, Wrecker et Tech ayant pris le contrôle du centre cybernétique


1.2 Le sauvetage d'Echo



  Maintenant que Tech et Rex avaient découvert qu'un signal était émis depuis Skako, la Bad Batch devait se rendre sur place avec le général Anakin Skywalker pour enquêter. Wrecker grimpa donc dans le Havoc Marauder avec le reste de son groupe, Rex et le général Jedi. Il mit à profit le temps du trajet pour s'empiffrer et se muscler en soulevant d'un bras un pauvre droïde qui n'avait rien demandé.
  La rentrée dans l'atmosphère jaunâtre de Skako fut toutefois mouvementée puisqu'un keeradak chevauché par un Poletec attaqua le vaisseau. Les clones sortirent aussitôt de la navette, et quand deux autres créatures ailées fondirent sur eux, Anakin se fit surprendre et attraper. Crosshair visa aussitôt la bête avec son lance-grappin que Hunter empoigna.
  Le sergent indiqua sa position quelques minutes plus tard, et Wrecker le rejoignit avec les autres à bord du Havoc Marauder, sur un promontoire rocheux qui surplombait le village des Poletecs. La montagne de muscles créa ensuite une diversion en poussant un rocher dans la cuvette où se trouvait le village : l'éboulement permit à Rex et la Bad Batch de faire irruption parmi les Poletecs et de les désarmer sans les blesser. Tech apprit ensuite du chef des autochtones que le Techno Syndicat avait établi son quartier général dans la ville de Purkoll.

  Mais sur le chemin, Tech perdit le signal de l'algorithme, et Hunter en profita pour rappeler qu'il pensait qu'il s'agissait d'un siège. Crosshair ajouta qu'il était d'accord, et qu'il aurait agi pareil que Rex en abandonnant Echo sur Lola Sayu, puisqu'après tout l'ARC Trooper n'était qu'un "régulier". Devant cette provocation, Rex frappa Crosshair au visage, et Wrecker souleva immédiatement du sol le capitaine clone pour protéger son compagnon. Anakin mit aussitôt un terme à la dispute et les clones reprirent leur route vers Purkoll.
  Tech avait retrouvé le signal de l'algorithme, et guida ainsi le groupe vers une des hautes tours de Purkoll. À l'intérieur, les clones se débarrassèrent de nombreux droïdes D-Wing : gagné par l'excitation du combat, Wrecker exulta de nouveau, ce qui surprit ses compagnons. Ils tombèrent ensuite sur le sas derrière lequel l'algorithme émettait vers Anaxes.
  Pendant que Wrecker repoussait une nouvelle vague de droïdes envoyés par Wat Tambor avec Hunter, Crosshair et le Jedi, Tech et Rex découvrirent que c'était bien Echo, plus machine que homme, qui aidait les Séparatistes contre son gré, câblé à toute une interface depuis une chambre de stase.

Wrecker

Wrecker neutralisant des droïdes D-Wing dans une des tours de Purkoll


  Pendant que Tech essayait avec Rex de déconnecter Echo de l'interface, Wrecker, Hunter, Crosshair et Anakin repoussaient les droïdes D-Wing qui arrivaient toujours plus nombreux. Les membres de la Bad Batch profitèrent d'une courte accalmie pour se replier dans la salle avec Anakin Skywalker : d'autres droïdes arrivaient avec le soutien du Décimateur organique. Le temps que ce dernier perce les deux sas blindés, Tech annonça à Rex qu'il pouvait retirer les câbles d'Echo, ce que le capitaine clone fit immédiatement.
  Aussitôt, Echo sembla retrouver ses esprits et montra du doigt un conduit d'aération au plafond par lequel ils pouvaient tous s'échapper. Wrecker ne réfléchit pas longtemps sur le moyen d'atteindre l'étroit conduit en hauteur : il attrapa Hunter par le plastron et le lança verticalement grâce à sa force prodigieuse. Il fit de même avec les autres clones, et avant que le Jedi ne le fasse monter avec la Force, le colosse plaça des explosifs dans la salle pour détruire toutes les recherches de Wat Tambor. Puis, dans le conduit, Echo guida ses sauveurs jusqu'à une sortie, qui s'avéra être une passerelle entre deux tours de la ville de Purkoll.

  Même si la passerelle de fortune se trouvait au-dessus du vide, les clones s'engagèrent sans hésiter. Cependant, ils furent bientôt tous pris en tenailles par des droïdes D-Wing ; Wrecker se jeta pour rattraper Hunter qui avait perdu l'équilibre et s'accrocher de l'autre main à la passerelle. De son côté, Tech réémit le cri des keeradaks qu'il avait enregistré par curiosité scientifique. Les reptiles volants surgirent du brouillard jaunâtre presque aussitôt : Wrecker et Hunter lâchèrent prise et atterrirent sur un des keeradaks. Les reptiles distancèrent rapidement les droïdes D-Wing encore à leurs trousses.
  De retour au village des Poletecs, le chef du clan reprocha aux clones d'avoir amené la guerre à son peuple. Rex le reconnut mais rétorqua que, dans un conflit, il fallait choisir un camp, tout en montrant aux Poletecs ce que les Séparatistes avaient fait de son ami Echo. Les autochtones acceptèrent donc d'aider les clones, et ensemble, ils parvinrent à repousser tout un contingent de droïdes D-Wing et deux tri-droïdes magna Octuptarra. Les Poletecs avaient subi de lourdes pertes malgré les efforts de la Bad Batch pour les protéger : Wrecker avait même risqué sa vie pour empêcher un villageois de se faire écraser par un pied de tri-droïde.
  Wrecker retourna ensuite au Havoc Marauder avec le reste de l'escouade : il était désormais temps de retourner sur Anaxes.

Wrecker

Wrecker, Hunter et Rex à l'issue de la bataille dans le village des Poletecs sur Skako


  Il fallut cependant rapidement repartir pour une ultime mission. Echo souhaitait profiter que Trench n'avait pas été alerté par Wat Tambor de l'évasion de Purkoll pour infiltrer le destroyer de classe Providence de l'amiral et utiliser l'algorithme à l'avantage de la République.  Pendant ce temps, Mace Windu et Obi-Wan Kenobi lanceraient avec le 212ème bataille une attaque sur l'usine d'assemblage de droïdes pour attirer l'attention du Harch. Le Havoc Marauder transporta donc Wrecker, Rex, Echo, Anakin Skywalker et le reste de la Bad Batch jusqu'au destroyer séparatiste. La perspective d'une nouvelle mission d'infiltration n'enchantait toutefois pas le colosse.
  À bord, pendant qu'Echo se connectait au réseau et conseillait l'amiral Trench d'envoyer tous ses droïdes contre les Jedi à l'usine d'assemblage, Wrecker montait la garde avec Crosshair. Après quelques minutes, Echo put neutraliser à distance tous les droïdes de combat qui étaient sur le point de submerger Obi-Wan Kenobi et Mace Windu.

  Mais Trench avait prévu un autre plan au cas où l'algorithme viendrait à défaillir : il avait caché sous l'usine une bombe capable d'anéantir Anaxes. Tandis qu'Echo communiquait à Mace Windu les codes pour désamorcer la bombe, il fut neutralisé avant de terminer. Il fallut alors évacuer le destroyer pendant qu'Anakin se rendait à la passerelle.
  Wrecker et les autres se frayèrent un chemin à travers les droïdes de combat jusqu'au Havoc Marauder. Le colosse, alors que ses compagnons se retrouvaient encerclés, fonça tête baissée dans un régiment de droïdes et les réduisit en miettes. Fier, Wrecker fut cependant battu en termes d'exploit par Crosshair qui fit une nouvelle démonstration de ses talents de sniper.
  Le général Skywalker rejoignit la Bad Batch au Havoc Marauder quelques secondes plus tard, après avoir obtenu auprès de Trench le chiffre manquant pour désamorcer la bombe. Dès que le Havoc Marauder fut suffisamment éloigné, Anakin offrit à Wrecker le bouton qui déclencherait l'autodestruction du destroyer séparatiste. Ému, le colosse appuya aussitôt sur le dispositif : le destroyer de Trench vola en éclats, emportant avec lui une partie de la flotte séparatiste. La bataille d'Anaxes était désormais terminée ; mais ce n'était pas dans le genre de Wrecker et de ses compagnons d'aller réclamer des médailles pour leur bravoure. La bonne surprise fut qu'Echo accepta de rejoindre l'Escouade 99.

Wrecker

Wrecker, prêt à appuyer sur le bouton pour faire exploser le destroyer de Trench


1.3 Kaller et l'Ordre 66



  La Bad Batch fut envoyée sur de nombreux fronts après Anaxes et Skako Mineure. Mais avec la bataille de Coruscant et la mort du Comte Dooku, la fin de la guerre approchait. Cela n'empêcha pas Wrecker et ses compagnons d'être envoyés sur Kaller pour prêter main forte à Depa Billaba et son Padawan Caleb Dume, dont les troupes se trouvaient empêtrées dans un affrontement avec les Séparatistes.
  Après une entrée fracassante sur le champ de bataille, l'élimination rapide des régiments de droïdes de combat ainsi que la destruction de trois chars d'assaut que Wrecker poussa par-delà un flanc de falaise, les clones de la Bad Batch furent présentés par Caleb à Depa, qui les remercia sincèrement. Alors que la Maître Jedi ordonnait la contre-attaque, Tech expliqua que d'après les informations dont il disposait, la guerre était sur le point de s'achever. Néanmoins, le conflit se poursuivait sur Kaller, et Caleb bondit de joie lorsqu'il sut qu'il pouvait accompagner la Force Clone 99 : Wrecker était tout aussi enjoué à l'idée de détruire d'autres droïdes.

  Mais soudain, les clones réguliers se retournèrent contre Depa Billaba et la tuèrent. Ne comprenant pas ce qu'il se produisait et quel était cet ordre 66 qui était diffusé sur tous les canaux de communication, Hunter tenta de rassurer Caleb, mais le Padawan prit peur et s'échappa. Alors que le sergent se lançait à sa poursuite avec Crosshair, Wrecker s'assura que d'autres clones réguliers ne les suivaient pas. Quand deux d'entre eux s'enquirent du sort du Padawan, Wrecker leur assura que Hunter se chargeait de lui. Finalement, Caleb Dume disparut dans les forêts enneigées de Kaller, et la Bad Batch retourna au Havoc Marauder, direction chez eux, Kamino. En route, Tech partagea au groupe des nouvelles troublantes : tous les clones de la Grande Armée avaient exécuté l'ordre 66, car les Jedi auraient trahi la République.

Wrecker

Wrecker mentant à deux clones réguliers sur Kaller après l'ordre 66


2. L'ère de l'Empire Galactique


2.1 Rébellion



  De manière surprenante, Kamino grouillait de troupes de choc, et une atmosphère étrange régnait dans les complexes de Tipoca City : la guerre était terminée, et pourtant, quelque chose n'allait pas. Dès qu'il pénétra dans les quartiers de la Bad Batch qui dégageaient un fumet familier, Wrecker ajouta onze encoches supplémentaires dans le mur, pour autant de nouvelles missions accomplies. Tech expliqua ensuite à ses compagnons que le comportement anormal et soudain des clones venait certainement de la programmation des Kaminoans. Les membres de la Force Clone 99 n'y étaient pas sensibles car leurs puces avaient probablement été altérées, ce qui amusait Wrecker. Le colosse ne se rendait toutefois pas compte que la situation n'était pas aussi claire pour Crosshair, qui semblait réceptif à l'ordre 66 et présentait une certaine volonté de tuer les Jedi.
  Les clones se rendirent ensuite à un rassemblement général pour assister au discours retransmis de Palpatine, qui proclama l'instauration d'un nouvel Empire Galactique. Puis, sur le chemin de leur baraquement, l'Escouade 99 fut interpellée par Omega, une fillette blonde qui semblait les connaître. Avant qu'elle puisse davantage se présenter, Nala Se vint la chercher.
  
  Plus tard, Omega vint s'assoir à la table de l'Escouade 99 dans le réfectoire. Ses membres furent surpris par l'enthousiasme de l'adolescente, surtout quand elle jeta sa nourriture au visage d'un clone qui s'était moqué de la Bad Batch. Wrecker renchérit immédiatement pour protéger la gamine, ce qui déclencha une bagarre générale. Echo reçut un coup en pleine tête, et quand il revint à lui, avec Omega et AZI-3 à ses côtés, Wrecker, Tech, Hunter et Crosshair s'enquirent de son état. L'ancien ARC Trooper était inquiet : Tarkin se trouvait sur Kamino pour évaluer les clones, et il détestait justement les clones.
  Cette haine se fit sentir lorsque l'Escouade 99 fut invitée à faire la démonstration de ses compétences lors d'une séance d'entraînement. Sauf qu'au milieu de la session, Tarkin autorisa les tirs létaux pour les droïdes sans en avertir les clones : surpris, Wrecker fut touché à l'épaule. Malgré cette mauvaise surprise, les clones surent toutefois s'adapter en répliquant une stratégie adoptée par le passé sur Felucia : le colosse, comprenant l'allusion à défaut de comprendre les signes de son sergent, fonça sur deux droïdes sentinelles pour les immobiliser ; Tech les reprogramma afin de les utiliser contre leurs pairs. La Force Clone 99 sortit victorieuse de cette épreuve inattendue.

Wrecker

Wrecker assistant au discours de l'Empereur Palpatine sur Kamino


  Après l'exploit de l'Escouade 99, Tarkin vint féliciter en personne les clones et leur assigna une nouvelle mission : éliminer des insurgés sur Onderon. Ce que la Bad Batch découvrit sur place inquiéta toutefois grandement les clones : en effet, les relevés de Tech n'indiquaient la présence d'aucun droïde séparatiste, seulement d'hommes, de femmes, et d'enfants. Crosshair voulut les exécuter pour accomplir leur mission mais Hunter lui interdit.
  Les clones furent finalement conduits devant Saw Gerrera : ce vétéran de la Guerre des Clones, combattant de la République, avait dû fuir son foyer avec ses Partisans depuis que Palpatine s'était autoproclamé Empereur. Les clones retournèrent donc au Havoc Marauder, et Crosshair exigea une nouvelle fois d'achever la mission. Le sergent s'y opposa et détruisit soudain un droïde sonde : l'Empire les surveillait, et ceci ne présageait rien de bon. Avant de quitter Onderon, Tech confirma à ses compagnons qu'Omega était comme eux, une clone défectueuse qui avait été génétiquement modifiée par les Kaminoans. Wrecker crut à une blague, mais il s'agissait bien de la vérité. Fort de cette information, Hunter décida qu'il fallait la sauver de l'Empire et lui faire quitter Kamino.

  Seulement, dès leur arrivée, les membres de la Bad Batch furent arrêtés par les troupes de choc pour trahison, puis conduits en cellule, où se trouvait déjà Omega. Des soldats impériaux vinrent ensuite chercher Crosshair. Les clones finirent par s'échapper de leur cellule grâce à l'ingéniosité de Tech, la force brute de Wrecker et la petite taille d'Omega, puis à rejoindre le hangar où tout leur équipement avait été transféré. Le colosse paniqua quand il ne trouva pas dans ses affaires une peluche qu'il affectionnait tout particulièrement.
  Soudain, des troupes de choc sous les ordres de Crosshair arrivèrent dans le hangar, et une bataille rangée débuta. Wrecker fut de nouveau touché et s'effondra, avant d'être secouru par Hunter et Echo pendant que Tech démarrait le Havoc Marauder. Parallèlement, un tir précis d'Omega désarma Crosshair et permit à la Bad Batch et la jeune fille de monter à bord du Marauder, qui quitta aussitôt Kamino. Wrecker fut immédiatement soignée et s'amusa de cette nouvelle blessure, qu'il tenta de minimiser. Omega lui tendit alors sa peluche, Lula, qu'il attrapa avec joie. Il était désormais temps pour la Bad Batch de faire profil bas et d'aller retrouver un vieil ami…

Wrecker

Wrecker et ses compagnons sur Onderon, décidant d'aller sauver Omega


2.2 Escales sur Saleucami et Ordo



  Les clones de la Bad Batch se réfugièrent sur Saleucami pour faire profil bas, où ils retrouvèrent Cut Lawquane dans sa ferme, un clone qui avait déserté la Grande Armée au début de la guerre, avec sa femme Suu et leurs deux enfants, Shaeeah et Jek, qui sautèrent dans les bras de Wrecker en le retrouvant : les deux petits Twi'leks l'appelaient affectueusement "tonton Wrecker".
  Pendant que Hunter et Cut allèrent en ville, Wrecker demeura à la ferme avec Echo, Tech et le reste des Lawquane : le colosse avait laissé tomber l'armure pour un vêtement plus confortable et léger. Hunter et Cut revinrent avec de mauvaises nouvelles : pour que les Lawquane puissent quitter Saleucami, avec la présence impériale qui se renforçait, il leur fallait se procurer des codes d'identité. Jek et Shaeeah donnèrent soudain l'alerte : Omega avait franchi la clôture de la ferme pour récupérer un ballon, et se trouvait désormais menacée par un nexu. Ce furent les tirs précis de Suu qui firent fuir le nexu. Wrecker s'inquiéta pour Omega, mais elle n'avait rien, elle était simplement triste.

  Echo et Tech avaient profité du temps dont ils disposaient pour concocter un plan afin d'obtenir des codes d'identité aux Lawquane. Ils s'étaient cachés à bord du Havoc Maradeur et avaient laissé leur navette se faire saisir par les forces impériales, puis conduire au spatioport pour y être scellée. Là, Echo et Tech comptaient pirater les systèmes informatiques de l'Empire pour créer de faux codes d'identité. Placés devant le fait accompli, Wrecker et Hunter durent accompagner dans la précipitation les Lawquane au quai d'embarquement en ville, tous les deux inquiets pour Omega, qui se trouvait également à bord du Havoc Marauder.
  Seulement, Echo et Tech avaient attiré l'attention des soldats clones, et Wrecker s'en alla donc les aider. En chemin, il tomba sur Omega, qui apportait aux Lawquane leurs codes d'identité fraîchement concoctés par Tech ; la fillette avait percuté un astromécano impérial que Wrecker défonça d'un coup de poing. Omega reprit sa route pour délivrer les disques de données tandis que Wrecker retrouvait Echo et Tech, aux prises avec des clones. Le colosse détruisit finalement le verrou qui bloquait le Havoc Marauder, et bientôt Hunter puis Omega les rejoignirent. Tous les cinq s'engouffrèrent dans leur navette, qui décolla peu après le transport civil à bord duquel se trouvaient les Lawquane.

Wrecker

Wrecker et Hunter face aux clones impériaux avant d'embarquer à bord du Havoc Marauder


  Certains systèmes du Havoc Marauder ayant été endommagés par les clones impériaux au départ de Saleucami, une avarie soudaine força la navette à sortir de l'hyperespace et à s'écraser sur Ordo, une lune désertique à l'atmosphère irrespirable. Les dégâts suite au crash étaient importants et il fallait changer le condensateur de la navette. En voulant sortir celui de rechange, Omega exhiba les affaires de Crosshair, ce qui fit réaliser à Wrecker que le sniper du groupe lui manquait, même s'il lui avait tiré dessus.

  Malheureusement, après que Tech et Echo eussent changé le condensateur de la navette, la pièce se fit voler par un dragon de lune Ordo qui était naturellement attiré vers les objets contenant de l'énergie, dont il se nourrissait. Hunter et Omega sortirent à sa poursuite, et Wrecker reçut l'ordre de rester à bord jusqu'à ce que son mal de crâne se dissipe. Le colosse profita de ce temps mort pour aménager à l'adolescente un espace privé dans la navette, avec un petit lit et un rideau pour son intimité. Quand Hunter et Omega revinrent de leur traque avec le condensateur, Wrecker lui fit la surprise, et l'adolescente fut ravie de découvrir sa chambre, avec en plus la peluche Lula de Wrecker.

Wrecker

Wrecker et ses compagnons après le crash du Havoc Marauder sur la lune Ordo


2.3 Ravitaillement sur Pantora



  Le Havoc Marauder avait désormais cruellement besoin de carburant, et son équipage de nourriture. Une pause logistique s'imposa donc sur Pantora, surtout maintenant que la navette de la Bad Batch était recherchée par l'Empire. Les clones se posèrent dans un hangar appartenant à un Sullustéen. Ce dernier, répondant au nom de code Raspar 6, accepta de passer outre l'enregistrement de la navette en échange d'une rétribution, ce que Wrecker mit du temps à comprendre. Le colosse fut ensuite contraint de rester aider Tech à modifier la balise du vaisseau pour le rendre indétectable, pendant que Echo, Hunter et Omega allaient en ville pour vendre une partie de leur équipement militaire afin d'acheter des vivres.
  Mais alors que Wrecker utilisait sa force surhumaine pour vider le vaisseau de ses composants les plus lourds afin que Tech puisse atteindre la balise, tous les deux furent contactés par Hunter : il avait perdu la trace d'Omega, qui était pourchassée par la chasseuse de primes Fennec Shand. Tech se proposa de se connecter au système de vidéo surveillance pour retrouver l'adolescente pendant que Wrecker se précipitait en ville pour aider Hunter.

  Dans les égouts, Wrecker retrouva Omega essoufflée : derrière elle se trouvait Fennec Shand, visiblement prête à en découdre. Le colosse ordonna à l'adolescente de grimper à une échelle pour sortir des égouts et retourner au vaisseau, pendant que lui se chargeait de la mercenaire. Toutefois, Fennec Shand était plus vive que Wrecker et l'assomma. Quand il revint à lui, le clone était seul et sonné. Il reçut l'ordre par comlink de rejoindre le Havoc Marauder, et le temps qu'il y arrive, Hunter et Omega étaient revenus sains et saufs, et la navette était fin prête à décoller, grâce à l'aide d'Echo et des droïdes de CG-67 qu'il avait réquisitionnés.

Wrecker

Wrecker retrouvant Omega dans les égouts de Pantora


2.4 Les missions de Cid



  Le prochain arrêt de la Bad Batch fut sur Ord Mantell, où Echo connaissait l'emplacement d'un informateur de confiance qui avait renseigné les Jedi durant la Guerre des Clones. Il s'avéra que ledit informateur était une Trandoshan répondant au nom de Cid, propriétaire d'un bar qui ne payait pas de mine. En échange de l'identité de la chasseuse de primes qui s'en était pris à Omega sur Pantora, Cid exigea des clones qu'ils accomplissent pour elle une mission de sauvetage : une certaine Muchi avait été enlevée par des esclavagistes zygerriens qui s'étaient établis dans la cité en ruines d'Ord Mantell, de l'autre côté de la planète.

  Sur place, Wrecker, Hunter, Tech et Echo se dirigèrent discrètement vers le repaire des Zygerriens tandis qu'Omega restait à l'intérieur du Havoc Marauder avec Gonky. Les clones avaient vu sur les prisonniers, en particulier Muchi, qui devait certainement être la jeune falleen enchaînée avec son père et une autre humaine. Seulement, malgré leur vigilance, les clones se firent surprendre par un brezak, avant d'être encerclés puis capturés par les esclavagistes.
  Toutefois, la Bad Batch pouvait compter sur la détermination d'Omega, qui rejoignit plus ou moins discrètement le camp des Zygerriens alors que Raney, le leader des esclavagistes, exultait devant ses captifs et appelait à la renaissance de l'empire zygerrien. Avant d'être elle-même arrêtée, Omega était parvenue à déverrouiller une cage de laquelle s'échappa une jeune femelle rancor. Il s'avéra que la bête était Muchi, et grâce au chaos qui s'ensuivit, les clones purent se libérer. Pendant que Echo et Omega évacuaient les prisonniers, et que Hunter s'occupait de Raney, Wrecker et Tech suivirent la rancor. Une fois que Muchi eût vaincu le brezak, ce fut au tour de Wrecker de la défier : il n'y avait que par la force brute qu'un rancor pouvait être soumis. Le clone et la bête se rendirent coup pour coup avant de tomber de fatigue, épuisés. Muchi fut ensuite ramenée auprès de Cid ; Bib Fortuna, le bras droit de Jabba le Hutt, vint la chercher et paya à la Trandoshan la somme convenue par la prime, dont un tiers fut redistribué aux clones. Comme promis, les clones apprirent ainsi l'identité de la chasseuse de primes de Pantora : il s'agissait de Fennec Shand, une nouvelle dans le milieu, mais qui s'était déjà fait un nom.

Wrecker

Wrecker, libérant les prisonniers grâce à la diversion produite par Muchi


  Même si les clones n'appréciaient pas particulièrement l'idée d'être employés comme mercenaires, il fallait reconnaître qu'ils avaient besoin de crédits pour échapper à l'Empire. Hunter, qui faisait confiance à Cid pour garder le passage de la Bad Batch sur Ord Mantell secret, accepta une nouvelle mission de la Trandoshan. Il s'agissait cette fois-ci de récupérer dans une usine de reconditionnement sur Corellia une tête de droïde tactique, qui contenait des données pointues sur les clones, fruits de quatre années d'analyse durant la Guerre. Maintenant que les clones servaient l'Empire, ces données étaient précieuses. Wrecker, Tech, Echo, Hunter et Omega se rendirent sur Corellia, puis infiltrèrent aisément l'usine après avoir évité une patrouille de droïdes de police.

  Toutefois, les clones n'étaient pas les seuls à convoiter les données des droïdes tactiques : en effet, les sœurs Trace et Rafa Martez étaient également sur le coup, et ce fut Trace qui déroba l'unique tête de droïde tactique de l'usine. L'alarme fut finalement déclenchée par les ouvriers corelliens, et une multitude de droïdes de police investirent l'usine, bouclée. Wrecker, qui occupait pour cette mission le poste de Crosshair, était positionnée dans le hauteur et élimina les premiers droïdes qui convergeaient vers Omega et Rafa.
  Wrecker fut ensuite sollicité par Tech et Echo pour rétablir manuellement le courant dans l'usine, afin de lever le confinement et permettre aux clones de s'échapper. Le colosse surmonta sa peur du vide pour bondir sur une plateforme, mais se réceptionna mal et se cogna violemment la tête. Sonné, il actionna le commutateur qui permit de rétablir le courant dans l'usine, mais ressentit soudain une vive douleur dans le crâne, comme quelques jours plus tôt : sa puce inhibitrice tentait de prendre le contrôle sur sa personnalité. Wrecker fut ensuite surpris par des tirs de droïdes de police et perdit connaissance.
  Quand il revint à lui, Echo et Tech l'enjoignaient à les rejoindre immédiatement. Sans transition, et ayant retrouvé toutes ses capacités, Wrecker bondit en contrebas au milieu des droïdes de police et en élimina plusieurs, ce qui permit à ses compagnons et aux sœurs Martez d'achever leur diversion de premier choix : l'activation les droïdes de combat prêts à être reconditionnés. Ainsi, tous purent s'échapper, puis Rafa et Trace reconduisirent les clones à bord du Silver Angel jusqu'au Havoc Marauder. Enfin, plutôt que de garder les données pour lui, Hunter les offrit à Rafa Martez, puisque le groupe auquel elle appartenait en avait besoin pour lutter contre l'Empire. La Bad Batch quitta finalement Corellia et retourna sur Ord Mantell.

Wrecker

Wrecker bondissant au milieu des droïdes de police dans l'usine de reconditionnement de Corellia


2.5 Accrochages sur Bracca



  Auprès de Cid, les clones de la Bad Batch cumulaient davantage de dettes que prévu : en effet, les petites missions qu'ils remplissaient pour la Trandoshan étaient insuffisantes pour compenser les dépenses de carburant, de nourriture et l'hébergement. De plus, Cid avait fait savoir son mécontentement concernant l'échec de la mission de récupération d'un droïde tactique sur Corellia : il fallait donc accepter tous les petits boulots pour compenser.
  Pendant que Hunter, Tech et Echo négociaient avec Cid dans la taverne, Wrecker et Omega allèrent savourer quelques Mantell Mix, des friandises locales que le colosse passait sur la facture de la Trandoshan. Quand Wrecker et la fillette retournèrent au bar, Rex se trouvait là. Ce dernier avait retrouvé les traces de la Bad Batch grâce aux informations données par Trace et Rafa Martez. Wrecker prit le capitaine dans ses bras avant de demander à Tech des médicaments pour ses maux de tête : Rex comprit aussitôt que les membres de la Bad Batch n'avaient toujours pas ôté leur puce inhibitrice. Hunter désamorça immédiatement la situation, puis Rex donna rendez-vous aux clones sur Bracca pour leur retirer leur puce.

  Sur le monde-décharge où se côtoyaient d'innombrables carcasses des vaisseaux datant de la Guerre, les clones progressèrent discrètement pour éviter les patrouilles de la Guilde des Ferrailleurs, jusqu'à un destroyer de classe Venator. Quand il fallut franchir un vide perché à un câble, Wrecker prit de nouveau son courage à deux mains, mais le câble céda sous son poids : le colosse échappa ensuite de justesse à un féroce dianoga, puis se hissa avec l'aide de ses compagnons jusqu'à la passerelle. Le groupe, guidé par Rex, atteignit finalement la baie médicale du vaisseau.
  Seulement, au moment d'opérer Wrecker pour lui retirer sa puce, le colosse perdit le contrôle de ses mouvements, et sa personnalité fut effacée par l'implant. Ne parvenant pas à se contrôler, Wrecker attrapa au cou Tech et le jeta contre un mur, avant d'envoyer Echo sur Rex, puis de désarmer et assommer Hunter. Le colosse marcha ensuite vers Omega, qui tenta de fuir et d'évoquer à Wrecker le souvenir de leur amitié, mais l'effet de la puce inhibitrice était trop puissant. Wrecker fut finalement neutralisé par un tir incapacitant de Rex, et sa puce lui fut retirée. Quand il revint à lui, Wrecker s'excusa aussitôt auprès d'Omega, qui avait déjà oublié ce mauvais épisode et proposa à son ami une poignée de Mantell Mix. Puis ce fut au tour de Hunter, Echo et Tech de se faire retirer leur puce.

Wrecker

Wrecker et Omega savourant des Mantell Mix bien mérités sur Ord Mantell


  Une fois Rex reparti, les clones restèrent un peu sur Bracca pour récupérer des armes et du matériel qui pourraient être revendus à Cid afin d'éponger les dettes de la Bad Batch. Pendant que Tech et Hunter procédaient à l'inventaire, Wrecker formait "à la dure" Omega à désamorcer un explosif enclenché. L'adolescente, sous pression, échoua : heureusement, Wrecker avait remplacé l'explosif par une bombe fumigène, et se moqua de l'expression de sa jeune amie. Ils furent ensuite tous les deux rejoints par Echo qui venait les chercher, et remarquèrent un reflet au loin : trois Ferrailleurs les espionnaient. Ils les neutralisèrent finalement, mais trop tard, puisque l'alerte avait été donnée.
  Malgré cette déconvenue, il fut tout de même décidée de récupérer des explosifs à l'armurerie, et Wrecker s'extasia en découvrant des torpilles à protons, alors qu'Echo faisait part de son mécontentement à Hunter sur leur activité de mercenaires. Soudain, Tech et Omega, sur la passerelle, repérèrent trois navettes d'attaque de classe Nu : en sortirent des clones impériaux, commandés par Crosshair, lui-même accompagné des Elite Troopers ES-02, ES-03 et ES-04. Wrecker, Echo et Hunter les rejoignirent, le colosse portant à bout de bras des caisses d'explosifs.

  Tech pirata les communications des Impériaux et apprit ainsi que les clones se dirigeaient vers le hangar principal. La Bad Batch emprunta donc plutôt les couloirs menant au pont de l'artillerie, mais tomba dans une embuscade tendue par Crosshair et ses hommes, qui avaient parfaitement anticipé les actions des fugitifs. Les Elite Troopers en avaient après Omega et donc Hunter se plaça devant sa protégée. Tech activa soudain les batteries lourdes du pont, ce qui ébranla la structure déjà vacillante de la pièce, qui s'effondra partiellement. Les clones profitèrent du chaos pour s'échapper et éliminer plusieurs Impériaux. Wrecker envoya même une torpille à protons en plein sur ES-04 qui leur barrait la route avec son lance-flammes.
  La Bad Batch mit ensuite le cap sur le moteur ionique, mais se retrouva une nouvelle fois coincée par Crosshair, qui avait trouvé une position de sniper à l'opposé. Wrecker était désemparé, mais Hunter et Tech établirent rapidement un plan : les clones installèrent aussitôt des explosifs tout autour du cylindre encadrant le moteur alors que le réacteur démarrait. La structure s'effondra, permettant ainsi à la Bad Batch d'échapper aux Impériaux, qui devaient maintenant se mettre à l'abri des rayonnements ioniques.
  Dans la chute, Wrecker, Echo et Tech furent séparés de Hunter et Omega. Quand ils arrivèrent tous les trois au Havoc Marauder, poursuivis par les clones impériaux, seul s'y trouvait Hunter, inconscient. Le chasseur de primes Cad Bane avait capturé Omega. Contraints de fuir, les quatre clones montèrent dans le Havoc Marauder et décollèrent, sans Omega.

Wrecker

Wrecker, portant les explosifs, et ses compagnons prêts à fuir le destroyer sur Bracca


Informations encyclopédiques
Wrecker
Nom
Wrecker
Nom original
Wrecker
Espèce
Humain (clone)
Lieu de naissance
Taille
1,83 m
Fonctions
Soldat de la Bad Batch
Armes
Vaisseau
Affiliation
- Grande Armée de la République
- Escouade 99 (dite la Bad Batch)
Interprété par
Dee Bradley Baker

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
22/02/2020

Date de modification
20/06/2021

Nombre de lectures
5 081


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.