Cody (CC-2224)


Cody était un vaillant commandant clone ayant servi sous les ordres du général Jedi Obi-Wan Kenobi.

Continuité : Legends


  Répondant au matricule CC-2224, le Commandant clone Cody fait partie des quelques soldats de l'Armée Clone à s'être vu attribuer un nom et à assister directement un général Jedi. En l'occurence, Cody servit durant la Guerre des Clones sous les ordres directs du Général Obi-Wan Kenobi. Bien qu'il ait été conçu et élevé comme tous les autres commandants clones, Cody a développé tout au long du conflit sa propre personnalité, fait ses propres expériences, tout en restant un fidèle pion au service de la République - et plus particulièrement de son chancelier, Palpatine.

  Le Commandant Cody fait partie des soldats ayant livré le plus de batailles durant ce long conflit qui embrasa toute la galaxie. Pour chacune de ces batailles dont il est sorti vivant, le Commandant CC-2224 a peint une marque sur son armure. Aargonar. Skorr II. Tibrin. Praesitlyn. Autant de batailles sanglantes, livrées aux quatre coins de l'univers, durant laquelle le Commandant Cody s'est forgé une solide expérience du terrain et une réputation d'excellent soldat. Chose exceptionnelle dans l'armée clone, il devint même l'objet d'une grande admiration de la part de ses troupes et devint réputé pour son charisme et sa combativité. Il fut tout naturellement choisi pour assister l'un des Chevaliers Jedi les plus connus de son temps, Obi-Wan Kenobi. Le Jedi et le Clone se battirent ensemble à de nombreuses occasions, notamment sur Cato Neimoidia et Utapau. Au fil du temps passé à se battre l'un à côté de l'autre, les deux hommes développèrent une amitié et un respect profonds. Comme bien d'autres belles histoires, celle-ci prit fin de manière tragique dans les tourments de la guerre.

  Alors qu'ils se trouvaient sur Utapau pour traquer et capturer le Général Grievous, chef militaire des Séparatistes après la mort de Dooku, Cody et Kenobi furent rattrapés par des évènements qui se jouaient bien loin d'eux, sur Coruscant : le chancelier Palpatine, alias Dark Sidious, activa l'ordre 66 enjoignant tous les soldats clones de tuer les Jedi. Comme tous les autres, Cody ne put résister au conditionnement implanté par les généticiens de Kamino, et tenta de tuer son ami Jedi. Fort heureusement, les réflexes de ce dernier ( et la présence d'une fidèle Varactyl nommée Boga ), lui permirent d'échapper à un sort funeste, contrairement à la plupart des autres Jedi qui dirigeaient les armées clones au même moment. Ainsi prenait fin l'une des rares amitiés - sinon la seule - entre un Chevalier Jedi et un Soldat Clone...

Cody (CC-2224)



Actualités en relation

Panini Comics | Sortie du magazine Star Wars (2021) #1

Vous connaissez l'adage : nouvelle année.... nouveau relaunch du magazine Star Wars chez Panini Comics ! Pour cette quatrième mouture du magazine, l'éditeur entame la publication des nouvelles séries principales entamées l'an passé aux États-Unis...


Informations encyclopédiques

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
08/10/2019

Nombre de lectures
104 192


Note de la fiche
5 membres ont noté la fiche "Cody (CC-2224)" 4.5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire
Cody (CC-2224)

Le commandant clone Cody se trouvait à la tête du 7ème Corps Céleste et du 212ème bataillon d'attaque de la Grande Armée de la République, sous les ordres du général Obi-Wan Kenobi.

Continuité : Canon


  "- Ce sera beaucoup moins excitant qu'une bataille, j'en ai bien peur, commandant.
- C'est possible, Monsieur, mais j'estime que nous pouvons nous contenter d'un peu moins d'excitation si cela signifie plus de vies sauvées.
"
Cody répondant à Obi-Wan Kenobi, à propos de la mission avec Quinlan Vos


  Cody, de matricule CC-2224, était un commandant clone de la Armée Clone de la République Galactique qui combattit comme tous ses pairs durant la Guerre des Clones. Relativement tôt durant le conflit galactique contre les Séparatistes, Cody fut promu Commandant Maréchal et ainsi placé à la tête du 7ème Corps Céleste. Il dirigea en personne et à de nombreuses reprises le 212ème bataillon d'attaque qui en faisait partie, toujours sous les ordres du général Obi-Wan Kenobi qui avait toute confiance en lui.

  Le commandant Cody était reconnaissable à son armure blanche du 7ème Corps Céleste et la visière de son casque typique des Forces de Reconnaissance Avancée, ainsi qu'à la petite antenne qu'il arborait sur son épaulière gauche. Comme le général Kenobi fut affecté à de nombreuses missions avec son disciple, le Chevalier Jedi Anakin Skywalker, le commandant Cody mena de nombreuses missions conjointement avec la 501ème légion et le capitaine Rex.

Cody (CC-2224)
Légende


1. Les batailles de Christophsis et Teth



  Le commandant Cody ne participa pas à la bataille de Geonosis qui avait marqué le début de la Guerre des Clones. Néanmoins, lui et son 212ème bataillon furent mobilisés aux côtés de la 501ème légion durant la bataille de Christophsis. Le blocus de l'amiral Trench avait été levé grâce à Anakin Skywalker et à Wullf Yularen, permettant ainsi à la Grande Armée de la République de faire débarquer ses troupes.

  Les clones investirent les hautes tours de la cité de Christophsis, mais une de leurs opérations échoua prématurément, ce qui les conduisit à penser qu'un traître se trouvait dans leurs rangs. Cody et Obi-Wan se retrouvèrent bientôt encerclés par des droïdes de combat et ils ne durent leur survie que grâce à l'intervention d'Anakin Skywalker et du capitaine Rex. Pour trouver l'identité du traître, les deux Jedi passèrent derrière les lignes ennemies à la tombée de la nuit. Pendant ce temps-là, Cody et Rex passèrent en revue leurs hommes depuis leur base. L'analyse des transmissions sortantes effectuée par R2-D2 les dirigea rapidement vers l'escouade de Slick. Et Slick était bien le traître : Cody et Rex eurent du mal à l'appréhender, et le commandant clone dut même servir d'appât pour l'arrêter. Malgré tout, le clone renégat était parvenu à faire exploser de nombreux véhicules blindés, ce qui mettrait en difficulté les forces d'invasion.

Cody (CC-2224)

Cody affrontant les droïdes sur Christophsis


  Sachant pertinemment que la République venait d'être amputée de nombreux RT-TT, le général séparatiste Whorm Loathsom envoya ses droïdes de combat et chars d'assaut attaquer la base des clones. Entre deux vagues offensives, Ahsoka Tano, la nouvelle Padawan du général Skywalker, arriva. La Togruta et son maître parvinrent à neutraliser le champ de force qui protégeait les régiments droïdes en passant derrière les lignes ennemies ; pendant ce temps-là, Cody, Rex et Obi-Wan avaient gagné autant de temps que possible.

  Après la victoire sur Christophsis, Cody et son bataillon retournèrent à leur destroyer de classe Venator pendant qu'Obi-Wan Kenobi se rendait Tatooine : Jabba le Hutt avait sollicité l'aide des Jedi pour retrouver son fils Rotta qui avait été enlevé. Les mercenaires de Jabba avaient découvert, au prix de leur vie, que le petit Hutt était détenu sur Teth.
  La 501ème légion avait engagé la bataille et sécurisé le temple où Rotta était emprisonné. Cody et ses hommes vinrent leur prêter main forte avec Obi-Wan Kenobi, mettant ainsi en déroute les droïdes d'Asajj Ventress. Le Maître Jedi confronta la Dathomirienne tandis qu'Anakin Skywalker et Ahsoka Tano s'envolaient pour Tatooine afin de remettre Rotta à son père, après quelques péripéties.

Cody (CC-2224)

Cody et Rex arrêtant le traître Slick


2. Inspection sur la lune de Rishi



  Après la destruction du Malevolance de Grievous, Cody et Rex se rendirent sur la lune de Rishi afin de procéder à l'inspection de la station d'écoute de la République. Les deux officiers étaient relativement préoccupés à bord de l'Obex puisque personne ne répondait à leur appel : pourtant, le rôle assuré par cet avant-poste était essentiel puisque c'était l'un des derniers points de défense de Kamino. Lors d'un ultime appel, un clone à la voix haché leur répondit enfin et termina sa phrase étrangement, ce qui interpella Cody et Rex.

  En fait, des droïdes commandos avaient pris le contrôle de la base afin que la flotte de Grievous puisse atteindre secrètement Kamino. Cody et Rex survécurent à l'embuscade tendue par les droïdes puis rejoignirent, en contrebas de l'avant-poste, les quelques clones qui avaient survécu au raid assassin : Fives, Echo, Cutup et Hevy. La situation semblait désespérée, d'autant plus que Cutup venait de se faire dévorer par une anguille géante, mais les deux officiers remobilisèrent leurs troupes. À eux cinq, ils parvinrent à reprendre le contrôle de l'avant-poste et y placèrent des explosifs. Une fois la station d'écoute détruite, la flotte de la République ne recevrait plus le signal automatique et devinerait que quelque chose n'allait pas.
  Toutefois, des renforts droïdes de combat B2 arrivèrent par barge, redistribuant ainsi les cartes. Les clones devaient évacuer rapidement : Hevy se sacrifia pour terminer l'installation des explosifs au tibanna afin de permettre à ses frères d'armes de s'échapper. La déflagration souffla les renforts droïdes et la flotte de l'amiral Yularen arriva aussitôt pour repousser les vaisseaux de Grievous.

Cody (CC-2224)

Cody et les clones repoussant la seconde vague de droïdes


3. La libération de Ryloth



  Le commandant Cody et son 212ème bataillon participèrent ensuite à la deuxième phase de la bataille de Ryloth. La planète des Twi'leks avait été envahie par les Séparatistes, et la capitale Lessu était depuis occupée par Wat Tambor du Techno-Syndicat. Le général Anakin Skywalker était parvenu à franchir le blocus de Mar Tuuk avec la 501ème légion, ce qui avait permis aux trois transports de classe Acclamator du 212ème bataillon d'entamer une descente vers la capitale.

  Dans une des canonnières qui descendait vers la ville, le général Kenobi rappela à ses hommes qu'ils étaient sur Ryloth pour sauver les Twi'leks et non pour tout détruire. Seulement, les canons à protons du droïde tactique TX-20 empêchèrent les forces d'invasion de débarquer. C'était à la Compagnie Ghost qu'incombait la tâche de libérer le village de Nabat et de détruire l'artillerie lourde séparatiste.
  Cody et ses hommes quittèrent la canonnière et s'abritèrent dans une jungle qui bordait la ville. Ils furent cependant repérés par les droïdes de combat. Obi-Wan Kenobi emmena Waxer et Boil avec lui et ils neutralisèrent les droïdes B1, ce qui permit d'investir le village. Étrangement, Nabat était complètement désert sans pour autant que le sol soit jonché de cadavres.
  Pour explorer les alentours, Cody n'hésita pas une seule seconde et choisit Waxer et Boil pour l'accompagner, ainsi qu'un quatrième clone. À une intersection, le commandant du 212ème bataillon se sépara de Waxer et Boil et poursuivit son repérage. Cody et le clone qui l'accompagnait découvrirent finalement l'endroit où TX-20 retenait les Twi'leks, cernés par des chars d'assaut et les canons à protons. Fort de cette information, le commandant clone retourna à la base et fit son rapport au général.

Cody (CC-2224)

Cody examinant la position des Séparatistes et des prisonniers Twi'leks


  Le commandant Cody contacta finalement Waxer qui avait manqué l'heure du rendez-vous. Les clones furent soudain attaqués par des gutkurrs affamés à dessein par le droïde tactique séparatiste. Grâce à Obi-Wan Kenobi, les victimes furent peu nombreuses et les créatures furent piégés derrière des éboulis. Waxer et Boil ne tardèrent ensuite pas à arriver, en compagnie de la petite Numa qu'ils avaient secourue en chemin. La jeune Twi'lek connaissant les réseaux de tunnels souterrains, Cody et Obi-Wan décidèrent d'exploiter ceci à leur avantage. Pendant que le général, Waxer, Boil et Numa contourneraient les lignes de défense ennemies par les souterrains, Cody attaquerait de front avec le reste de la Compagnie Ghost pour faire diversion.

  Le plan fonctionna puisque Cody et ses hommes attirèrent rapidement l'attention des droïdes de combat et des chars d'assaut. Pendant ce temps, l'autre groupe put faire évacuer les prisonniers et détruire les canons à protons. Les Twi'leks libérés se chargèrent de mettre en pièce TX-20. La ville de Nabat fut donc libérée et Numa retrouva même son oncle Nilim Bril qui faisait partie des prisonniers.
  La campagne de Ryloth pouvait reprendre son cours et les troupes de Mace Windu débarquèrent sans tarder. Grâce au soutien de Cham Syndulla et de ses Combattants de la Liberté, la capitale Lessu fut également libérée et Wat Tambor fut arrêté.

Cody (CC-2224)

Cody et Obi-Wan découvrant la petite Numa, cause du retard de Waxer et Boil


4. La seconde bataille de Géonosis



  Après déjà une année de conflit acharné, la fin de la guerre semblait encore loin. Cody participa à la bataille de Felucia aux côtés des généraux Kenobi et Skywalker, de Rex et d'Ahsoka Tano. L'armée de la République essuya cependant de lourdes pertes et dut finalement abandonner Felucia aux Séparatistes.

  Plus tard, après le vol d'un holocron au temple Jedi de Coruscant et la supposée mort de Cad Bane au-dessus de Devaron, le chasseur de primes Duro parvint finalement à s'échapper après avoir revêtu l'armure d'un clone. Les Jedi le pourchassèrent sur différentes planètes mais arrivèrent toujours trop tard, permettant ainsi à Bane d'enlever des enfants sensibles à la Force.
  Quand il fut enfin appréhendé, le commandant Cody accompagna Obi-Wan Kenobi et Mace Windu à la station Black Stall. Chargé de protéger la navette, Cody demeura en retrait, toutefois prêt à décoller en urgence puisqu'il suspectait un piège. Et en effet, il s'agissait là d'un piège puisque Cad Bane parvint de nouveau à s'échapper : les Jedi et Cody durent partir dans la précipitation avant que la station n'explose. Malgré cette déconvenue, le plan de Bane échoua et les enfants capturés furent retrouvés sains et saufs et reconduits à leur famille.

Cody (CC-2224)

Cody, Obi-Wan Kenobi, Mace Windu et Cad Bane arrivant sur la station Black Stall


  Cody n'avait certes pas participé à la première bataille de Géonosis, mais il fut impliqué dans la seconde. En effet, la sénatrice Padmé Amidala avait découvert que Rush Clovis travaillait secrètement pour Lott Dod et Poggle le Bref, et que les Séparatistes construisaient secrètement une nouvelle usine encore plus imposante que la première. Le plan d'attaque pour cette deuxième bataille de Géonosis était complexe puisque l'usine était lourdement protégée par l'armée de géonosiens et par des régiments entiers de droïdes. D'autre part, un bombardement était impossible à cause des canons anti-aériens.

  Avec le général Obi-Wan Kenobi et le 212ème bataillon, Cody devait mener l'assaut par le centre. En parallèle, Ki-Adi Mundi et le commandant Jet d'un côté, Anakin Skywalker, Ahsoka Tano et le capitaine Rex de l'autre, attaqueraient par le nord et le sud respectivement. Les trois groupes devaient se retrouver à 7h. En chemin, Obi-Wan raconta à Cody sa précédente visite sur Géonosis, où il avait été contraint de se donner en spectacle et d'affronter des monstres dans une arène : le commandant clone regrettait de ne pas avoir vu cela.
  Le débarquement ne se déroula pas du tout comme prévu. La canonnière de Skywalker avait été touchée, et Cody reçut l'ordre de déployer ses RT-TT. Le transport du général Kenobi fut touché peu après. Face à cette situation désespérée, le commandant clone fit déployer les forces de reconnaissance avancée pour sécuriser un périmètre. Cody retrouva finalement la trace de la canonnière de Kenobi, qui s'était écrasée non loin. Comme sur Ryloth, le commandant envoya Waxer et Boil au secours du général, ce qui fut un succès.
  Toutefois, les clones du groupe de Cody étaient encerclés et harcelés par les Géonosiens, qui faisaient pleuvoir sur eux les tirs redoutables de leurs blasters soniques. Heureusement, l'amiral Yularen put envoyer des bombardiers Y-Wing nettoyer la zone. Les trois groupes se retrouvèrent finalement au point convenu puis neutralisèrent les boucliers de l'usine de fabrication de droïdes.

Cody (CC-2224)

Cody, Waxer et Boil sur Géonosis


  Le reste de l'opération fut laissée à Anakin Skywalker et Luminara Unduli, qui détruisirent, avec leur Padawan respective Ahsoka Tano et Barriss Offee, l'usine de fabrication de droïdes. Toutefois, Poggle le Bref était toujours en fuite, et Luminara Unduli avait été portée disparue en le poursuivant dans le temple Progate.
  Dès que les tempêtes de sable se calmèrent, Cody et ses hommes rejoignirent le temple Progate et s'engouffrèrent dans les souterrains avec Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi. Suivant les traces de Poggle le Bref dans l'obscurité, ils s'enfoncèrent toujours plus profondément jusqu'à être confrontés à des Géonosiens zombies, esclave de la reine Karina. Face à l'originalité morbide de la situation, Obi-Wan envoya deux clones remonter à la surface pour avertir Ki-Adi-Mundi de la situation. Cody perçut cependant leurs cris peu de temps après et ne retrouva que leurs cadavres.

  Les clones et les Jedi investirent finalement la pièce où se tenaient la reine, ses esclaves zombies, Poggle et Luminara, captive. Cody la repéra grâce aux détecteurs de son casque et positionna ses hommes discrètement tout autour de la cavité. Au signal d'Obi-Wan, le commandant ordonna aux clones de faire feu sur le plafond. Les éboulis ensevelirent la reine et créèrent un chaos propice au sauvetage de la Jedi Mirialan. Cody et ses hommes maintinrent ensuite un tir de barrage sur les Géonosiens jusqu'à la sortie du temple.
  Beaucoup de clones avaient perdu la vie dans les souterrains, mais Poggle le Bref avait été capturé, et la menace d'une nouvelle ruche géonosienne hostile éliminée.

Cody (CC-2224)

Cody, ses hommes et les Jedi avançant vers le temple Progate


5. Eeth Koth et Grievous



  Avec le conflit qui s'éternisait, la capture du général Grievous était devenue un objectif primordial pour mettre fin à la guerre. Le Kaleesh échappait pourtant à toutes les manœuvres de la République et redoublait d'imagination pour nuire aux Jedi. En effet, le général droïde venait de capturer le Maître Eeth Koth, membre du Conseil Jedi, lors d'un abordage audacieux au-dessus de Saleucami.
  Pour le sauvetage, Cody écopa du sale boulot avec Obi-Wan Kenobi : attirer l'attention du destroyer de classe Recusant de Grievous pendant qu'une navette attendait le signal pour sauter en hyperespace espace depuis Coruscant et infiltrer le vaisseau ennemi. Ainsi, pendant que le croiseur léger de Cody et Obi-Wan se faisait aborder, Rex, Anakin Skywalker et Adi Gallia infiltrèrent le vaisseau de Grievous pour sauver le Zabrak.

  L'objectif de la mission pour Cody et ses hommes du 212ème bataillon était de retenir le général droïde aussi longtemps que possible. Ainsi, alors qu'Obi-Wan affrontait Grievous et ses gardes Magna, le commandant et ses clones affrontaient tout un groupe de droïdes commando. Quand Grievous tenta de s'échapper, Cody et ses hommes firent barrage en s'accrochant avec des grappins au cyborg, qui trouva tout de même la force de poursuivre son chemin jusqu'au couloir qui reliait le croiseur républicain à son destroyer.
  Quand le couloir d'abordage fut rompu du côté du croiseur, Obi-Wan fut aspiré dans le vide et Cody l'agrippa aussitôt, lui sauvant ainsi la vie tandis que d'autres clones disparaissaient dans le néant. Grievous planta ses griffes dans le métal et, tel une araignée, avança jusqu'à son destroyer. Il s'échappa avant d'être rattrapé par les Jedi, qui privilégièrent l'évacuation d'Eeth Koth, vivant mais blessé, à la capture du général. Mais ce n'était que partie remise puisque Cody, Rex et Obi-Wan débarquèrent sur Saleucami pour retrouver Grievous. Malgré tous les efforts déployés sur place, le général droïde s'échappa de nouveau.

Cody (CC-2224)

Cody sauvant Obi-Wan Kenobi


6. La défense de Kamino



  Après les événements de Saleucami, Cody fit partie de l'escorte de la duchesse Satine Kryze de Mandalore qui avait entrepris de rejoindre Coruscant à bord du Coronet pour plaider la cause de son peuple. Le commandant patientait avec Rex et d'autres clones comme Mixer et Redeye dans les étages inférieurs du vaisseau de luxe, tandis qu'Obi-Wan et Anakin se trouvaient aux côtés de la duchesse. Pendant le trajet, les clones et les Jedi déjouèrent une attaque de droïdes assassins organisée par le traître Tal Merrik.

  Plus tard, les Jedi interceptèrent une communication entre Grievous et Asajj Ventress, laissant présager d'une attaque imminente sur Kamino. Alors à bord d'un des nombreux croiseurs de classe Venator qui assuraient la défense du monde natal des clones, Cody et Rex rejoignirent Tipoca City avec Obi-Wan Kenobi, ville où Shaak Ti avait établi le quartier général.
  Comme attendu, la flotte de Grievous arriva, imposante mais pas autant qu'elle le devrait pour prendre Kamino, ce qui éveilla les soupçons des Jedi. La bataille commença quand les croiseurs de l'amiral Yularen ouvrirent le feu sur la flotte séparatiste, dont les débris s'abîmèrent dans les océans déchaînés de Kamino. En réalité, la véritable menace venait d'Asajj Ventress qui conduisait des vaisseaux-perceurs sous-marins cachés dans les débris, qui jaillirent des eaux et percèrent les infrastructures de Tipoca City, libérant ainsi une multitude de droïdes Aqua au cœur de la ville.

  Cody, Rex, Echo et Fives se battirent vaillamment contre les droïdes, puis tombèrent sur des cadets et 99 durant leur retraite face aux légions adverses. Ils se réfugièrent à l'armurerie et trouvèrent de quoi s'équiper pour repousser les vagues successives de droïdes de combat qui déferlaient : 99 se sacrifia pour protéger ses frères clones.
  Grievous fut finalement repoussé par le général Obi-Wan Kenobi et Asajj Ventress échoua dans sa quête de voler l'ADN des clones. De très nombreux clones avaient péri pour défendre leur monde natal. Pour récompenser Fives et Echo de leur courage, Cody et Rex les promurent au rang d'ARC Troopers.

Cody (CC-2224)

Cody écoutant Rex annoncer à Fives et Echo leur promotion


7. Sauvetage à la Citadelle



  Après la capture d'Eeth Koth et sa libération au-dessus de Saleucami, c'était cette fois-ci le Maître Jedi Even Piell qui avait été capturé par les Séparatistes et conduit à la Citadelle de Lola Sayu, un bastion réputé imprenable tenu par Osi Sobeck et conçu pour torturer les Jedi. Le sauvetage du Lannik était crucial puisqu'il détenait les coordonnées de la route Nexus, un chemin hyperspatial secret qui reliait les mondes du Noyau à ceux Séparatistes. En d'autres termes, celui qui détiendrait les coordonnées de cette route pourrait achever la guerre en portant un coup fatal à son adversaire.
  Infiltrer la Citadelle était quasiment impossible, mais c'était sans compter sur les idées audacieuses du général Skywalker, qui proposa que le commando soit cryogénisé dans la carbonite afin d'être indétectable. R2-D2 et trois droïdes B1 reprogrammés piloteraient la navette en prétendant apporter du ravitaillement. Cody était évidemment de la partie avec plusieurs clones du 212ème bataillon et de la 501ème légion, dont Rex, Echo et Fives, en plus des Jedi Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker et Ahsoka Tano, qui s'était invitée sans l'autorisation de son maître.

  Le plan d'approche se déroula comme prévu, et le commando atteignit Lola Sayu sans avoir été détecté. Cependant, l'ascension du mur de la citadelle parsemé de mines se révéla être un premier défi : un clone mourut et l'alarme se déclencha. Les Républicains s'adaptèrent alors et foncèrent vers les cellules en évitant les droïdes de combat et en déjouant différents pièges mortels, mettant de côté la discrétion. Ils atteignirent enfin le lieu où Maître Piell était torturé et le sauvèrent.  
  En revanche, le Lannik ne détenait que la moitié des coordonnées, le reste ayant été mémorisé par son capitaine, Tarkin, emprisonné avec le reste des officiers. Se frayant un chemin cette fois-ci à travers les droïdes commando déployés par Osi Sobeck, le commando parvint à libérer le reste des prisonniers. Afin de maximiser leurs chances d'évasion, les Républicains se séparèrent ensuite en deux groupes : Cody se retrouva avec Obi-Wan Kenobi et Piell, tandis qu'Anakin, Ahsoka et Rex demeurèrent avec Tarkin. Le groupe de Cody créa une diversion à l'aide de détonateurs thermiques, permettant ainsi à l'autre groupe de quitter la forteresse et de s'engouffrer dans les tunnels de Lola Sayu.

Cody (CC-2224)

Cody et ses hommes face aux droïdes commando de la Citadelle


  Cody, Obi-Wan, Piell et les autres clones du groupe s'engagèrent alors dans un conduit d'aération étroit pour atteindre le niveau supérieur de la Citadelle. Osi Sobeck détecta leur présence et activa de nouveaux pièges qui réduisirent encore le groupe. Néanmoins, ils atteignirent le lieu où R2-D2 devait les attendre, mais la navette ne se trouvait pas là. Redoutant un piège, ils s'approchèrent tout de même et tombèrent effectivement dans une embuscade, encerclés par des droïdes crabe et des droïdekas. Le groupe de Cody fut conduit devant Osi Sobeck qui exécuta un clone avant de tous les envoyer en détention pour se concentrer sur la capture du second groupe. Heureusement, les Jedi et les clones tombèrent sur R2-D2 qui avait lui-même été obligé d'entrer dans la Citadelle. L'astromécano les libéra et le groupe de Cody put donc rejoindre la plateforme avec la navette.
  Le second groupe, qui avait fait un long détour par l'extérieur, arriva bientôt et tous les Républicains durent affronter les systèmes de défense d'Osi Sobeck qui leur donnèrent du fil à retordre. Dans un geste héroïque, Echo tenta d'atteindre la navette pour la sécuriser, mais celle-ci fut détruite et l'ARC Trooper périt dans l'explosion. Privés de leur moyen de quitter la planète, les Républicains se replièrent dans les tunnels et contactèrent le temple Jedi pour demander une exfiltration.

  Du commando, il ne restait désormais que les Jedi, Cody, Rex, Fives, Tarkin et quelques membres d'équipage. Les Républicains avaient entamé leur marche forcée jusqu'au point d'extraction, et la plupart des soldats avaient succombé sous les attaques répétées des droïdes lancés à leur poursuite. Le commando fut finalement rattrapé par des anoobas, et cet assaut sauvage coûta la vie à Even Piell ; dans son dernier souffle, le Lannik confia les coordonnées de la route Nexus à Ahsoka.
  Une dernière escouade de droïdes commando menée par Osi Sobeck en personne cueillit les Républicains au point d'extraction : mais Ahsoka élimina le Phindien avant qu'il ne se débarrasse de Tarkin. Dans les secondes qui suivirent, une canonnière avec Plo Koon à l'intérieur se posa, escortée par trois chasseurs, dont celui de Saesee Tiin. Le dénouement de cette mission avait un goût amer, car même si les Séparatistes n'avaient pas obtenu les coordonnées qu'ils convoitaient, Maître Piell, Echo et de nombreux autres Républicains avaient perdu la vie.

Cody (CC-2224)

Le groupe de Cody piégé par les Séparatistes


8. Umbara, Kiros et les Padawans



  La troisième année de la Guerre des Clones fut marquée par la violente invasion d'Umbara, un monde dangereux rallié aux Séparatistes, et par la trahison d'un Maître Jedi qui coûta la vie à de nombreux clones. Le commandant Cody, qui arborait désormais une toute nouvelle armure de phase II, accompagna avec le 212ème bataillon Obi-Wan Kenobi et Pong Krell pour prendre la capitale par le sud, pendant qu'Anakin Skywalker progressa par le nord. Les clones essuyèrent de lourdes pertes face à la milice umbarane, et quand Anakin Skywalker fut rappelé sur Coruscant, Pong Krell prit les commandes de la 501ème légion.
  Le Maître Jedi Besalisk avait toutefois sombré du Côté Obscur de la Force et œuvra pour décimer les rangs des clones et ainsi impressionner le Comte Dooku. Au pire moment de l'invasion, alors que la 501ème légion avait pris le contrôle d'une base aérienne ennemie, Pong Krell envoya les clones de Rex affronter ceux de la Compagne Ghost, affirmant que les Umbarans avaient revêtu des armures clones. Les clones s'entretuèrent avant de comprendre la supercherie. Cody ne participa pas à cette confrontation sanglante, mais la mort de Waxer lui fut rapportée. Pong Krell fut finalement arrêté et tué, et Umbara passa sous le contrôle de la République.

  Plus tard, une partie du 212ème bataillon et de la 501ème légion se rendit sur Kiros, monde colonisé par les Togrutas, suite à la demande du gouverneur Roshti qui avait sollicité la protection des Séparatistes. Cependant, quand Cody, ses hommes et les généraux Kenobi et Skywalker arrivèrent sur Kiros, le monde était complètement désert : les colons togrutas avaient disparu. Après avoir éliminé la faible garnison de droïdes de combat, Cody découvrit que le lieutenant séparatiste Darts D'Nar était retranché dans la tour du gouverneur.

Cody (CC-2224)

Cody durant le briefing avant la descente sur Umbara


  Le général Kenobi se rendit à la rencontre du Zygerrien et somma Cody de retrouver au plus vite les bombes cachées dans la ville par D'Nar. Les clones, aidés d'Ahsoka Tano et Anakin Skywalker, désamorcèrent les explosifs, ce qui permit à Obi-Wan - qui savait désormais ses compagnons hors de danger - de reprendre le dessus sur le Zygerrien. Ce dernier s'échappa mais fut finalement arrêté par Ahsoka et Anakin. Cody ne participa ensuite pas à la mission de sauvetage des colons togrutas sur Zygerria.

  Un peu plus tard la même année, alors que Cody se trouvait à bord du Negotiator, le général Kenobi reçut un appel de détresse de Katooni, l'un des Padawans qu'Ahsoka Tano avait accompagnés sur Ilum à la recherche de leur cristal kyber. Le vaisseau des jeunes Jedi avait été attaqué par les pirates de Hondo Ohnaka, et Ahsoka avait été emmenée captive sur Florrum. Katooni avait aussitôt contacté Kenobi pour lui demander son aide. Le Maître Jedi invita les novices à attendre l'arrivée de Cody qui se chargerait de leur sécurité en attendant que des troupes aillent au secours d'Ahsoka.
  Seulement, le Negotiator fut soudainement attaqué par une flotte du général Grievous et essuya rapidement un feu nourri, empêchant ainsi Cody de partir au secours des Padawans. Le général droïde et sa garde rapprochée abordèrent ensuite le croiseur de classe Venator ce qui força Obi-Wan à donner l'ordre d'évacuer. Cody n'était pas spécialement pour mais s'exécuta, et tout l'équipage gagna des capsules de sauvetage. Quand Grievous comprit que le Negotiator allait exploser, il quitta le croiseur. Cody et Obi-Wan retrouvèrent les Padawans et Ahsoka plus tard, après qu'ils se soient eux-mêmes échappés de Florrum.

Cody (CC-2224)

Obi-Wan Kenobi demandant à Cody d'aller secourir les Novices


9. Quinlan Vos et Maul



  Dans la dernière année de la Guerre des Clones, le commandant Cody participa à deux missions de reconnaissance sur des entrepôts séparatistes avec les généraux Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker et Quinlan Vos. Cependant, les deux missions échouèrent, ce qui fit penser au Conseil Jedi que Maître Vos était peut-être passé du Côté Obscur dans sa traque du Comte Dooku. La trahison du Kiffar fut avérée et Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi l'appréhendèrent, ainsi que le leader des Séparatistes. Les deux adeptes du Côté Obscur allaient probablement être exécutés, et ce fut à Cody d'organiser la sécurité de leur transfert.
  Le commandant clone attendit l'arrivée des prisonniers sur son destroyer de classe Venator avec vingt-quatre soldats triés sur le volet comme escorte, plus des clones placés tous les deux mètres jusqu'à la prison. Cependant, l'un des soldats fut piégé par Quinlan Vos qui parvint à récupérer son arme, éliminer les gardes avant de libérer Dooku. Cody fut violemment expulsé ce qui lui brisa la jambe, et les deux prisonniers s'échappèrent. Le commandant ne participa donc pas à l'ultime mission pour les arrêter sur Christophsis.

  Plus tard, après le coup d'état sur Mandalore, Maul fut capturé par Dark Sidious et conduit captif sur Stygeon Prime, avant d'être libéré par les supers commandos de Gar Saxon envoyés par Almec. La République eut vent de la bataille d'Ord Mantell qui opposa les Séparatistes au Collectif de l'Ombre, et le 212ème bataillon du commandant Cody fut envoyé avec Obi-Wan Kenobi, Aayla Secura, Mace Windu et Tiplee. Les Républicains retrouvèrent la trace des Mandaloriens dans un complexe secret sur un astéroïde du Death Watch, où Maul s'échappa de nouveau, cette fois-ci avec Dooku, non sans avoir provoqué la mort de Tiplee.

Cody (CC-2224)

Cody informant Obi-Wan de la localisation de Darts D'Nar sur Kiros


10. La bataille d'Anaxes



  La campagne d'Anaxes fut l'un des derniers conflits majeurs de la Guerre des Clones. Les chantiers navals de la planète avaient été attaqués par l'increvable amiral Trench, qui avait mobilisé une armada impressionnante, que la Grande Armée de la République ne parvenait pas à vaincre. En effet, les droïdes s'adaptaient curieusement très vite aux différentes stratégies développées par les clones, si bien que les assauts se révélaient rapidement inefficaces. Cody et Rex avaient tous les deux fait ce constat, et le capitaine proposa donc de contourner les lignes ennemies sur Anaxes pour comprendre comment procédait Trench : les généraux Windu et Skywalker approuvèrent.
  Loin des Jedi, Cody écouta Rex lui faire part de ses doutes : la manière dont les droïdes réagissaient face aux attaques clones lui rappelait les stratégies qu'il établissait jadis avec Echo. Ce dernier ne pouvait toutefois pas être en vie puisqu'il était mort sur Lola Sayu. Cody n'y croyait pas et laissa Rex ruminer ses pensées.
  
  Pour mener à bien cette nouvelle mission, Cody fit appel à la Bad Batch, une unité de clones d'élite un peu particulière puisque ses quatre membres avaient subi des expérimentations génétiques. Rejoints par Jesse et Kix, Cody et Rex accueillirent donc Hunter, Crosshair, Wrecker et Tech à la base militaire d'Anaxes. Les clones montèrent ensuite dans une canonnière et mirent le cap vers le centre cybernétique, leur objectif.
  La tension qui monta dans le trajet entre Crosshair et Jesse fut interrompue quand la canonnière fut prise pour cible par un droïde araignée nain DSD1. Cody se retrouva coincé dans les décombres après le crash, et ce fut Wrecker qui souleva la navette pour le sauver. L'Escouade 99 neutralisa ensuite à elle seule tout un régiment de droïdes de combat B1, ce qui impressionna un vétéran comme Cody. À la tombée de la nuit, et à cause de ses blessures importantes, Cody fut évacué par Kix et ramené à la base tandis que Rex reprenait le contrôle des opérations, qui débouchèrent sur une immense victoire, le sauvetage d'Echo sur Skako Mineure, et la mort de Trench.

Cody (CC-2224)

Cody, écoutant les doutes de Rex à propos d'Echo


11. La fin de la guerre



  Peu de temps après, le général Grievous lança une attaque massive sur différents mondes de la Bordure Extérieure. La 501ème légion et le 212ème bataillon furent envoyés sur Yerbana, où une terrible bataille faisait rage. Le 212ème bataillon de Cody se trouvait en difficulté non loin d'une ville occupée par les Séparatistes puisque le super droïde tactique ennemi était introuvable. Heureusement, les troupes d'Obi-Wan Kenobi reçurent le soutien d'Anakin Skywalker et de la 501ème légion de Rex, permettant finalement de reprendre le contrôle de Yerbana.

  Le 212ème bataillon fut ensuite rappelé sur Coruscant, qui faisait l'objet d'une attaque massive par Grievous. Le commandant Cody ne participa donc pas à la bataille de Mandalore, qui fut laissée aux bons soins d'Ahsoka Tano, de Rex, de Bo-Katan Kryze et d'une partie de la 501ème légion. Malgré la mort du Comte Dooku durant la bataille de Coruscant, Grievous s'échappa.
  Le général droïde fut cependant repéré sur Utapau. Pendant que le général Kenobi se rendait sur place pour gagner du temps, le commandant Cody prépara ses troupes qui s'engagèrent dans l'ultime bataille de la Guerre des Clones. Obi-Wan Kenobi poursuivit Grievous et perdit son sabre laser en chemin, mais affronta tout de même en duel le cyborg et le vainquit. Le Maître Jedi retourna ensuite auprès de Cody qui lui rendit son arme et repartit aussitôt à dos de varactyl.
  Le commandant Cody reçut alors un appel du Seigneur Sidious, lui ordonnant l'exécution de l'ordre 66. La programmation du clone et sa puce inhibitrice lui imposèrent d'obéir à cet ordre, si bien que l'amitié entre le commandant et le général Jedi, renforcée par quatre années de lutte commune, disparut aussitôt. Cody ordonna aussitôt à ses hommes de faire feu : l'explosion fit perdre l'équilibre à Obi-Wan Kenobi et à son varactyl qui chutèrent tous les deux du haut d'une falaise. Cependant, son corps s'avéra introuvable, et Cody en déduisit qu'il était encore en vie, sans toutefois parvenir à le capturer.

  Après l'avènement de l'Empire, Cody devint un stormtrooper, et on ignore ce qui lui arriva par la suite.

Cody (CC-2224)

Cody ordonnant à ses hommes d'ouvrir le feu sur Obi-Wan Kenobi





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Cody (CC-2224)
Nom
Cody (CC-2224)
Espèce
Humain (Clone)
Lieu de naissance
Taille
1,83 m
Fonctions
Armes
Fusil blaster
Affiliation
Interprété par
Temuera Morrison (La Revanche des Sith) ; Dee Bradley Baker (The Clone Wars)

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
26/08/2020

Date de modification
26/08/2020

Nombre de lectures
29


Note de la fiche
5 membres ont noté la fiche "Cody (CC-2224)" 4.5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.