Derrown


Derrown était un chasseur de primes Parwan qui participa aux épreuves de sélection sur Serenno et intégra le commando de Moralo Eval pour kidnapper le Chancelier Palpatine pendant la Guerre des Clones.

Continuité : Canon


  Né sur la planète Parwa, Derrown était un chasseur de primes Parwan qui vécut au temps de l'Ancienne République. Ses méthodes très brutales faisaient de lui un chasseur redoutable si bien qu'il se faisait surnommer "L'Exterminateur". Comme ses congénères, il avait une tête semblable à celle d'un champignon rouge et blanc, trois yeux, un corps maigre et plusieurs appendices tentaculaires orange foncé. Il portait une ceinture de munitions au niveau du torse et un petit canon à rayon paralysant sur l'épaule gauche. Il disposait aussi d'un système lui permettant d'électrocuter quelqu'un avec ses tentacules.

1. Les épreuves de la Boîte



  Deux ans après la début de la Guerre des Clones, le Parwan fut sollicité par le Comte Dooku, leader de la Confédération des Systèmes Indépendants, et se rendit sur Serenno. En compagnie des chasseurs de primes Bulduga, Cad Bane, Embo, Jakoli, Kiera Swan, Mantu, Onca, Rako Hardeen (en réalité le Jedi Obi-Wan Kenobi), Sinrich, Sixtat et Twazzi, il assista au discours de Moralo Eval qui expliqua son plan pour capturer le Chancelier Palpatine. Mais avant cela, il imposa une série d'épreuves à tout le monde. En effet, pour être sélectionné, il fallait braver les défis de la Boîte. Rempli de pièges auxquels il fallait échapper, ce lieu provoqua la mort de plusieurs chasseurs de primes comme Kiera Swan et Mantu.

  L'agilité et les tentacules de Derrown lui furent d'un grand secours comme par exemple lorsqu'il lui fallut escalader un mur aux parois se déplaçant à rythme intermittent et qui se terminaient par des piques laser mortelles. Lors de la troisième épreuve, le Parwan se distingua en sauvant les chasseurs de primes encore en vie en s'injectant un sérum chimique que lui seul était en mesure de supporter, afin de pouvoir désactiver le bouclier laser qui menaçait de les électrocuter. Mais c'était aussi grâce à Hardeen, qui avait expliqué à Bane que les Parwans pouvaient supporter ce genre de liquide en fonction de leur groupe sanguin.
  Une fois le bouclier désactivé, le Duro fut impressionné et demanda à Rako comment il avait deviné que Derrown supporterait le sérum. Hardeen lui répondit qu'il avait déjà tué des Parwans par le passé, ce qui ne manqua pas de déstabiliser Derrown. Après avoir assisté à la chute mortelle de Sixtat, il resta à l'écart lors du duel entre Eval et Hardeen. Ce dernier eut le dessus sur le Phindien. Les survivants, dont Derrown, furent donc sélectionnés pour participer à la mission d'Eval.

Derrown

Derrown franchissant le mur d'énergie de la Boîte
Image extraite de The Clone Wars S04E17 - La Boîte


2. Mission d'enlèvement sur Naboo



  Après avoir été congratulés par le Comte Dooku suite à la réussite des épreuves de La Boîte, les membres du commando s'envolèrent pour Naboo. Ils infiltrèrent un des hangars où des techniciens s'affairaient aux tâches de maintenance. Embo, Twazzi et Eval en mirent plusieurs KO. Derrown attrapa un ouvrier qui faisait une soudure sur un Flaspeeder, le maîtrisa avant de lui briser la nuque. Il en aperçut un autre, portant une caisse de matériel. Le Parwan fit une grimace grotesque ce qui effraya le technicien qui s'enfuit en courant vers la sortie. Il se heurta à Bane qui le maîtrisa avec son lasso et l'abattit d'un coup de blaster.
  Dooku et Hardeen purent ensuite faire leur entrée. Désigné comme le chef du groupe, Bane briefa ensuite ses complices et leur distribua des matrices de déguisement holographique. Twazzi et Embo se déguiseraient en Gardes du Sénat afin d'approcher le Chancelier. Bane utilisa la matrice pour se changer en administrateur neimoidien. Hardeen serait le tireur d'élite et utiliserait un rayon paralysant pour assommer leur cible et ainsi faciliter son enlèvement. Quant à Derrown, il fut chargé de détruire le bouclier sous lequel le Chancelier et les spectateurs se tiendraient durant son discours pour la Fête des Lumières.

  Une fois celui-ci détruit, la panique gagna tout le monde et le plan put se dérouler comme prévu. Dans la cohue, Derrown se révéla et dégaina ses pistolets blaster. Tirant sur le Jedi Anakin Skywalker, il fut désarmé par celui-ci qui trancha ses armes à coups de sabre laser. Le Jedi se rua ensuite sur le Parwan et les deux hommes s'empoignèrent. Ce fut finalement Derrown qui eut le dessus en électrocutant Skywalker. Mais Hardeen, en réalité Obi-Wan Kenobi, tira sur le jetpack du Parwan, qui fut déréglé. Le chasseur de primes tomba dans le vide mais réussit à réactiver son jetpack et à s'enfuir.
  On n'entendit plus parler de Derrown par la suite.

Derrown

Derrown désactivant le bouclier protégeant le Chancelier sur Naboo
Image extraite de The Clone Wars S04E18 - Crise sur Naboo




En savoir plus

L'espèce des Parwans et donc le personnage de Derrown sont inspirés du champignon vénéneux l'Annamite Tue-mouches, très présents dans les forêts de nombreux pays du Monde.
Informations encyclopédiques
Derrown
Nom
Derrown
Surnom
L'Exterminateur
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Armes
Blaster
Epaulière avec canon à rayon paralysant
Affiliation
Indépendant
Interprété par

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
13/02/2021

Date de modification
13/02/2021

Nombre de lectures
946


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.