DJ


DJ était un humain hackeur entre deux âges, fatigué et désabusé, qui vivait à l’époque du conflit entre la Résistance et le Premier Ordre.

Continuité : Canon


  Environ trente ans après la chute de l'Empereur Palpatine, la main de fer impériale avait globalement disparu de la galaxie, remplacée par des années de permissivité de la Nouvelle République, laissant davantage de liberté aux individus les plus louches et marginaux de la société. L'un d'entre eux, se faisant appeler DJ, prit part aux événements sombres entre la Résistance et le Premier Ordre.

  Humain entre deux âges, il cultivait un air négligé de voyageur galactique blasé. Vêtu simplement, comme l'attestait son col détendu, il aimait porter de vieilles bottes très fonctionnelles et un long pardessus usé, l'ensemble étant de couleur sombre, probablement pour mieux se fondre dans la masse. Il semblait toutefois cacher son jeu. En effet, il arborait à l'annulaire droit une bague d'ambre provenant de Trammis III, dont on ignore s'il l'avait obtenue sur la planète ou s'il avait eue autrement. Et, en tant que droitier, il portait un holster à la cuisse droite, habilement dissimulé par son manteau, bien qu'il ne s'en serve que très rarement. Même son bégaiement occasionnel ressemblait davantage à un tic qu'à un défaut de prononciation.

DJ


  Peu de choses étaient connues à son sujet à l'exception du fait que DJ n'était pas son véritable prénom. En effet, il tirait ce pseudonyme de la plaque métallique qu'il arborait sur son chapeau de baroudeur, portant l'écriture "DON'T JOIN". Ces deux seuls mots résumaient parfaitement sa philosophie, au point que les initiales le définissent, car DJ refusait de s'affilier à quelque camp que ce soit. À ses yeux, Résistance ou Premier Ordre ne valaient pas mieux l'un que l'autre, les concepts de gentils ou de méchants ne faisaient que l'amuser.
  Voleur et hackeur expert, il ne se formalisait même pas à l'idée d'accumuler ou perdre de grandes sommes d'argent, pas davantage que lorsqu'il se faisait incarcérer. Cynique, DJ prétendait simplement que la chance était du côté des riches, dont il faisait presque ironiquement partie en raison de ses talents. Avec ses clés squelettes et ses cartes de piratage, il était en mesure de s'évader et de s'infiltrer n'importe où et n'hésitait pas à s'en vanter.

  Quelques heures après la destruction du système Hosnien par un tir de la Base Starkiller, DJ passait du bon temps dans le casino de Canto Bight sur Cantonica, appliquant sa méthode fétiche : perdre volontairement ses crédits, qui rejoignaient ensuite le système informatique de l'établissement et libéraient un virus. DJ pouvait ensuite tout contrôler et se refaire une fortune.
  Seulement, cette fois-ci il fut interpellé par deux agents de police qui enquêtaient sur Flestic Crupp, un criminel rodien qui s'était fait voler ses précieuses cartes à code. DJ était bien évidemment le responsable du méfait, ou plutôt Denel Strench, l'autre nom qu'il utilisait pour commettre divers crimes, un nom craint dans tout Cantonica.

  DJ se débarrassa des deux agents à force de patience et en se faisant escorter jusqu'à un autre casino par Moont - un individu peu recommandable - et ses gardes du corps. Mais Moont était vigilant car il connaissait les talents de DJ, et le hackeur ne put donc pas appliquer ses techniques de triche habituelles. De toute façon, il n'eut pas le temps puisque l'imposant Flestic Crupp vint s'en prendre à lui avant d'être neutralisé par les gardes. Le Rodien, avant d'être embarqué, révéla que c'était Denel Strench qui l'avait conduit jusqu'ici, ce qui inquiéta DJ : en effet, c'était tout simplement impossible puis que Denel Strench était son invention. Par ailleurs, Strench avait également révélé à Moont la technique de triche qu'utilisait, ce qui le plaça dans une situation très pénible, et il se vit contraint de s'échapper.
  Pendant la course poursuite avec la police, DJ comprit ce qui était arrivé à son insu : le droïde de protocole O1-MG qui l'assistait dans le précédent casino avait fouillé ses affaires et découvert la matrice de personnalité de Denel Strench, qu'il s'était finalement implantée. C'en était désormais fini de Denel Strench, puisque le droïde avait été détruit par les deux agents de police. Quant à DJ, il fut conduit derrière les barreaux.

DJ

DJ sirotant un verre dans un casino de Cantonica sans se méfier de O1-MG.
Image extraite de Les Secrets de la Galaxie - DJ : Ennemi public numéro 1


  Quelques heures plus tard seulement, DJ put faire la démonstration de ses talents alors que deux Résistants, Rose Tico et Finn, furent capturés et envoyés dans la cellule du casino de Canto Bight où il dormait.

  Après avoir fait la promotion de ses talents, DJ sortit de la cellule comme si de rien n'était, et croisa le droïde BB-8 qu'il aida à triompher de la police locale. Un lien de confiance s'établit immédiatement entre eux, probablement en raison des crédits semés par le droïde, et ils volèrent ensemble le Libertine, un yacht de luxe. Pour une raison indéterminée, motivé par BB-8 ou par le défi d'infiltrer le Supremacy, il sauva ensuite de justesse Rose et Finn de la police de Cantonica pour les aider à neutraliser une technologie de traçage au cœur du vaisseau amiral du Premier Ordre.

DJ

DJ est incrédule face à l'idéalisme de ses nouveaux compagnons.
Image extraite de Les Derniers Jedi


  DJ profita d'ailleurs du voyage pour expliquer à l'ancien stormtrooper sa vision de la galaxie en lui prouvant que les méchants pouvaient également être du côté des gentils : le propriétaire de la Libertine traitait autant avec les partisans de Snoke que de Leia Organa. Mais il tint sa promesse. Ils entrèrent sans encombre à bord du cuirassé de classe Mega, se déguisèrent en officier du Premier Ordre et DJ les fit accéder aisément - quoiqu'étrangement lentement au regard de ses capacités - au secteur qui les intéressait. Le tout en se montrant magnanime, car il rendit à la première occasion le pendentif de Rose qu'il avait exigé comme caution pour son engagement.

  Toutefois, repérés par le droïde BB-9E, les trois Humains se firent capturer. Se sachant en mauvaise posture, DJ se résolut à utiliser les cartes qu'il avait en main. Il négocia donc sa liberté et une prime conséquente en échange de la stratégie de la Résistance, traquée sans relâche par le Supremacy : ses transporteurs U-55 tentaient de fuir discrètement leur vaisseau-amiral, le Raddus. Finn et Rose voulurent se venger, mais le hacker se contenta de hausser les épaules : sa trahison ne faisait que correspondre à sa vision de la galaxie. On ignore néanmoins si cet acte de préservation opportuniste lui permit de survivre à l'éperonnage du cuirassé par sa cible ou s'il périt, comme des milliers de ses membres d'équipage.

DJ

DJ et Finn à bord du Libertine volé
Image extraite de Les Derniers Jedi



En savoir plus

  Les différentes images promotionnelles de DJ le montrent avec une sorte de bandage à une main, mais celle-ci varie selon l'image, tantôt à gauche, tantôt à droite.


Actualités en relation

Semaine de la Francophonie | Star Wars, ses langues et ses alphabets

Saviez-vous qu'il existe de nombreux effets grammaticaux et figures de style utilisés dans l'univers de Star Wars ? Vous êtes vous déjà demandé d'où provenaient certaines langues parlées dans les films, ou pourquoi Maître...


Notre avis sur Star Wars: Les Secrets de la Galaxie

Paru chez Panini Comics le 13 janvier 2021, Star Wars : Les Secrets de la Galaxie est une anthologie comprenant cinq récits liés aux derniers films de l'ère Disney. On y retrouve l'histoire du bras rouge de C...


Panini Comics | Sortie de Star Wars: Les Secrets de la Galaxie

Aux côtés de la parution Marvel en langue anglaise du jour, ce mercredi voit aussi la parution de Star Wars: Les Secrets de la Galaxie, du côté de chez Panini Comics. Ce volume regroupe un assortiment de cinq...


Marvel | Sortie de The High Republic #1

C'est le premier comics à sortir aux couleurs de la nouvelle ère période Star Wars lancé hier par Lucasfilm : Marvel sort aujourd'hui The High Republic #1, le numéro inaugural de la série phare consacrée à la Haute...


The Mandalorian | L'avis de la rédaction sur la saison 2

A défaut de nouveau film, c'était l'événement phare de cet automne pour les fans de la saga Star Wars : la diffusion de la seconde saison de The Mandalorian s'est achevée en trombe sur Disney+, il...


Informations encyclopédiques
DJ
Nom
DJ
Autre(s) nom(s)
Denel Strench
Espèce
Fonctions
Voleur
Hackeur
Interprété par

Informations administratives
Auteur principal

Co-auteur(s)

Date de création
02/09/2017

Date de modification
12/01/2021

Nombre de lectures
11 998


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.