Jabba Desilijic Tiure


Jabba le Hutt, de son nom complet Jabba Desilijic Tiure, fut l'un des plus grands seigneurs du crime hutt de l'ère impériale avant d'être tué par Leia Organa sur Tatooine.

Continuité : Legends


  Jabba Desilijic Tiure était un Hutt qui connut les derniers siècles de la République Galactique ainsi que l'Empire Galactique de Palpatine. Fils de Zorba, chef des Desilijics, et neveu de Jiliac, Jabba eut rapidement accès à des responsabilités au sein du Kajidic, étant un criminel très puissant dans la galaxie. Héritant de l'empire de son père suite à l'arrestation de ce dernier, et du titre de chef après la mort de Jiliac, Jabba étendit encore plus son trafic depuis son palais sur Tatooine.

  De par sa longévité ou encore ses relations, Jabba participa à un grand nombre d'événements importants dans la galaxie. On pouvait par exemple citer l'aide qu'il apporta à Dark Plagueis, ou encore le jour où il assista à la victoire d'Anakin Skywalker lors d'une course de podracer. Parmi ses esclaves, il eut également plusieurs héritières politiques, comme la Twi'lek Oola et la chef rebelle Leia Organa. Ce fut cette dernière qui mit fin à sa vie lors de la très célèbre bataille de Carkoon.


I. Sous l'Ancienne République [- 600/ -19]



1. Né pour être un criminel



  Jabba Desilijic Tiure était le fils de Zorba Desilijic Tiure, l'un des grands criminels hutts de son époque et le chef du clan Desilijic. Le reste de sa famille était constitué de ses oncles Jiliac et Pazda, et ses neveux Gorga et Grubba. Zorba lui apprit toutes les ficelles de la criminalité et de la politique entre les clans Hutts. Le rôle de Jabba au sein des Desilijics prit de l'importance et il commença à s'occuper de nombreuses opérations du clan à travers les siècles durant lesquels il exerçait de très nombreux larcins et trafics en tout genre comme celui d'esclaves, d'épices, d'armes, de contrebande, ou encore l'assassinat.

  Parmi ses méfaits et ses triomphes, Jabba avait notamment dépouillé les célèbres jardins de Nuswatta et survécut aux dangereuses et infâmes orgies de Spunchina. Une autre de ses opérations non datée, mais située toutefois sous l'ère impériale, était son raid avec Ephant Mon pour voler des armes sur la planète glaciale Glakka. Bien que l'opération tourna mal, leur amitié en sortit plus solide : le Chevin protégea Jabba du mieux qu'il put, tandis que ce dernier préserva son compagnon du froid.

  Les lieux où Jabba résidait ressemblaient souvent à des endroits de débauches où des musiciens, des danseuses et des esclaves étaient légions. Il y avait également un grand nombre d'individus peu recommandables qui gravitaient autour de lui et qui complotaient pour l'assassiner, mais à chaque fois sans succès. Considérant toutes les autres espèces inférieures à lui, à l'instar de tout autre Hutt qui se respectait, Jabba ne parlait que le huttese lors de ses entretiens avec d'autres individus. Il utilisait alors des droïdes interprètes, comme par exemple TC-70, pour traduire ses paroles à ses interlocuteurs.

Jabba Desilijic Tiure

Le seigneur du crime Jabba le Hutt.
Image extraite de The New Essential Guide to Character


  Jabba était également entouré de nombreux hommes de mains, qui n'étaient pas forcement des mâles humains mais des représentants de diverses espèces. Accompagné de son acolyte et unique ami Ephant Mon, Jabba était servi par une succession de majordomes dont  Naroon Cutha et ses successeurs Bidlo Kwerve et Bib Fortuna. Pour sa protection il engageait des crapules de tout poil et des Gamorreens. Pour anecdote, il usa de ruse lorsqu'il engagea ces derniers. La coutume des guerriers porcins était que leur employeur devait se batte contre eux, coutume que Jabba accepta à la condition d'appliquer une fausse coutume Hutt consistant à se bander les yeux pour le combat. Une fois aveuglés, les guerriers porcins se firent battre par les malandrins de Jabba qui put donc les avoir à son service.

  En plus de tout cela, que se soit l'argent, les palais ou encore sa cours, Jabba avait besoin de véhicules pour se déplacer. On ignorait à chaque fois comment il les obtenait, mais Jabba possédait plusieurs vaisseaux personnels qui lui furent utiles dans sa vie de criminel. Le plus célèbre d'entre eux était le Joyau des Étoiles, son yacht privé, qu'il avait fait modifié et qui lui servait lors de ses déplacements d'affaires sur d'autres planète. Quand il obtint Tatooine, il cacha un autre vaisseau, l'Esprit de Jabba et il paya la créature du nom de Onoh pour le garder. Ce dernier vaisseau possédait un système de sécurité reprenant sa personnalité et renfermait des trésors d'art. Il possédait également le Khetanna, une barge à voile ayant la capacité de transporter une partie de sa cours.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba et le Joyau des Etoiles.
Image extraite de The Gaar Suppoon Hit


2. La domination de Tatooine [-67/ -22]



a. La conquête de la planète [-67/ -33]


  Le clan de Jabba gagna en importance et commença à représenter une gène pour ses rivaux Besadiis dont la célèbre Gardulla faisait partie, dans le dernier siècle de la République. Celle-ci finit par quitter ce conflit en partant de Nar Shaddaa pour s'installer sur Tatooine et relança par l'occasion le podracing sur la planète. Une douzaine d'année plus tard, soit aux alentours de l'an -53, Jabba manifesta son intérêt pour le contrôle de cette désertique planète et finit évidemment par être en conflit avec Gardulla. Le Hutt s'installa même dans un monastère B'omarr dans la mer des dunes. Il lui arriva également de traiter un petit peu avec le Muun Hego Damask, en réalité Dark Plagueis.

  Un coup dur frappa Jabba à cette époque : son père, et chef du clan, Zorba avait écopé d'une peine de prison, après son arrestation pour usage illégal d'installation minière, et fut enfermé sur Kip. Jabba tenta à plusieurs reprises de le faire évader, sans aucun succès. Son successeur à la tête des Desilijic ne fut pas Jabba, malgré sa puissance et son influence, mais Jiliac Desilijic Tiron. Jabba devint rapidement le second du clan, mais, non content de voir la tête du clan lui filer entre les doigts, resta sur Tatooine et ne passa que peu de temps au Bijou, quartier général du clan sur Nar Shaddaa.

Jabba Desilijic Tiure

Le palais du futur maître de Tatooine
Image extraite du film : Le retour du Jedi


  Dans les vingt années suivantes, Jabba n'avait toujours pas la main-mise totale sur Tatooine. Pour calmer un peu Gardulla, il lui offrit même la Diva Funquitamais qu'il avait reçut suite à une dette, en vain. Cela ne suffisant pas, il se rendit sur Sojourn avec quelques membres de sa cours afin de rencontrer une fois de plus Hego Damask. Ayant appris que sa rivale n'avait pas remboursé ses dettes à Damask, il demanda au Muun de l'aide pour lui couper les vivres. En échange, le Hutt lui céderait une partie des recettes des courses de podracer et diminuerait son l'influence en faveur du Soleil Noir. Damask accepta et lui offrit une information qu'il avait récemment apprise concernant le trafic d'épice de Gardulla avec l'organisation Bando Gora ; évidemment, Jabba sut exploiter cette annonce et put étendre sa domination sur Tatooine.

  Le clan Desilijic éprouva également à cette époque un intérêt pour Iram Radique, un fabricant d'armes se trouvant à la prison Engrenage 7. Jabba falsifia les dossiers de certains de ses hommes de main et les infiltra dans la prison afin de collecter des informations et localiser Radique. Au final, la directrice Blirr Sadiki en fut informée et interrogea quelques-uns de ses gardiens. Elle entra en contact avec Jabba pour qu'il dénonce de lui-même ses taupes afin qu'elle puisse les lui renvoyer. Le Hutt feignit l'ignorance et il put observer la pression psychologique qu'elle effectua sur les gardes jusqu'à faire parler l'un d'eux. Jabba se vit trahir devant lui, et les gardiens punis de mort.

  Ne supportant pas cette offense, Jabba partit pour Engrenage 7 à bord du Joyau des Étoiles. En approche de la prison, il coupa l'alimentation du navire malgré les protestations de son pilote Scuppa. Il réalimenta son vaisseau à l'approche du vaisseau pénitencier Purge afin de l'aborder. Il embarqua à son bord une partie de ses mercenaires ainsi que ses dragons Kell équipés d'un dispositif holographique. Il renvoya alors le vaisseau à la prison. À l'intérieur d'Engrenage 7, les troupes de Jabba débarquèrent et le Hutt entra en communication avec Sadiki. Cette dernière refusa de s'avouer vaincue et de sacrifier ses hommes pour le pardon du Hutt. Elle lança les hostilités et parvint à tenir tête à l'envahisseur.

  Le chaos finit par se propager dans toute la prison à cause d'invités surprises : Dark Maul d'un côté et Komari Vosa du Bondo Gora de l'autre. Jabba ordonna alors d'arrêter la criminelle sans succès. Il ne put que la faire enrager en lui rappelant son ancienne condition de Jedi. Le Hutt essaya ensuite de l'attirer dans son camp afin qu'elle élimine Gardulla, mais l'utilisatrice de la Force refusa. Ne pouvant rien faire d'autre à la station, Jabba se retira et laissa vivre ses ennemis. Toutefois, Engrenage 7 finit rapidement en tas de débris à cause de l'intervention des autres protagonistes et Radique n'était alors plus à l'ordre du jour.

  Dans les temps qui suivirent, Jabba découvrit par son réseau d'espion que Hego Damask était menacé par ses ennemis et entreprit de prévenir son allié, ce qui sauva la vie du Muun. Il assista à l'attaque de Sojourn depuis l'espace à bord du Joyau des Étoiles et fut ravi de voir son allié quitter vivant la planète. Malgré cela, Damask finit par mourir et Jabba perdit un allié qui lui fut précieux pour son règne sur Tatooine.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba le Hutt
Image extraite de : The Essential Guide to Characters


b. Le règne de Jabba [-33/ -22]



  Jabba eut l'idée d'aider quelque peu la Fédération du Commerce, cette entité politique neimoidienne aux branches pourries si influentes, en lui fournissant du matériel illégalement. Il envoya également Ephan Mon sur Céréa pour son trafic en fournissant des swoops contre du Malium, une plante convoitée. Lorsque Ki Adi Mundi, le Jedi originaire de Céréa enquêta sur sa planète, Ephan Mon repartit pour Tatooine avec deux filles, dont l'une était celle de Mundi. Jabba fut furieux de voir son bras droit revenir avec un Jedi à ses trousses qui risquait de mettre en péril son trafic, mais le Chevin lui répondit que ce n'était pas un souci.

  Tandis qu'il faisait attacher les filles quelque part dans le désert, le long d'un paratonnerre servant aux prévisions de l'orage immédiat, Jabba prépara ses chasseurs pour intercepter Mundi. Le Jedi fut apparemment touché et son vaisseau se crasha mais Jabba n'était pas dupe et se doutait bien que le Céréen était toujours vivant. Toutefois, le Hutt laissa le Jedi libérer les filles et en profita pour faire décoller le ravitailleur destiné à la Fédération du Commerce. Mal lui en prit car Ki Adi Mundi parvint à mettre la main sur le vaisseau et sur sa marchandise, preuve que le Hutt était dans l'illégalité la plus complète. Mais cette perte qui prouvait son implication dans une affaire criminelle n'empêcha pas Jabba de poursuivre son trafic en toute impunité.

  Peu après ça, la Fédération du Commerce envahit Naboo, ce dont Jabba se moquait éperdument. Il était pris sur Tatooine par la course de la Boonta Eve, une immense source de profit et une occasion de montrer sa domination sur la planète. Il décida même d'inviter Gardulla à sa loge pour assister à l'événement, montrant ainsi son assise sur elle. Peu avant le départ, il lui rendit visite et proposa un pari à sa rivale concernant l'hypothétique victoire de Skywalker, bien que le favori de son droïde analyste R5-X2 était le célèbre Sebulba.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba discute de la course de la Boonta avec Gardulla
Image extraite de Podracing Tales


  La légende affirme que, le jour de la course, un Jedi du nom de Qui-Gon Jinn vint le voir pour demander un prêt afin de pouvoir parier sur la course. Jabba aurait alors fait combattre le Jedi face à un monstre dans la fosse se trouvant sous sa loge et lui aurait laisser les crédits après la victoire de Jinn sur la créature. Le seul fait certain, c'est que le Hutt prit place sur son balcon entouré d'une partie de sa cour et de Gardulla, pour assister à la course ; il donna même le signal de départ de cette dernière. Étant plus intéressé par le profit que par la distraction proposée par le jeu en lui même (la preuve en était que Bib Fortuna s'occupait de l'organisation de l'événement), Jabba s'endormit pendant la Boonta qui vit finalement la victoire du jeune Skywalker.

  Plus tard, Jabba voulut faire grandir encore plus ses profits sur Tatooine avec une nouvelle vente d'armes. En contact avec le trafiquant Dreddon qui avait un surplus d'armes dépassés mais toujours utiles, le Hutt monta une machination visant à faire entrer en conflit les Tuskens et ses potentiels clients, les colons de la planète, afin de créer un contexte favorable à la vente d'armes. Pour cela, il paya des individus pour s'attaquer aux Hommes des Sables afin de tourner leur colère vers les autres habitants de la planète qui, pour se défendre, lui achèteraient ses marchandises. Ainsi Jabba deviendrait le sauveur de Tatooine, titre que tenta de lui ravir Gardulla en éliminant quelques tribus Tuskens, dont celle de Sharad Hett.

  Cette opération ne fut pas un franc succès, même avec l'intervention de la chasseuse de primes Aurra Sing, engagée par Jabba. Mais le Hutt sut saisir l'occasion d'humilier sa rivale lorsque celle-ci, au cours d'une attaque contre les Tuskens, se retrouva vite en mauvaise posture ; Jabba, prévenu par Sing, lui porta secours et la tira d'une bien mauvaise posture. Jabba conserva son influence sur le cours des choses sur la planète désertique, et ne céda en aucune façon à Gardulla.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba assistant à la course de la Boonta.
Image extraite du film Star Wars Episode I : La Menace Fantôme


3. Guerre des Clones[- 22/ -19]



  Dès le début de la Guerre des Clones, certains Hutts y virent une aubaine pour gagner du pouvoir. Parmi ceux-ci se trouvait Boorka qui passa une alliance avec la Confédération des Systèmes Indépendants afin qu'elle installe une base sur Tatooine qui lui permettrait aussi de renverser Jabba. Malheureusement pour lui, le seigneur de Tatooine reçut la visite du Jedi Echuu Shen-Jon qui enquêta sur l'implication des Hutts dans la guerre. Jabba l'informa de ce qu'il savait et en échange, la République s'occupa du cas de Boorka. Jabba pouvait alors penser qu'il allait enfin être tranquille loin de cette guerre, et il ne s'impliqua pas plus dans le conflit entre la République et la CIS.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba rencontre Echuu Shen-Jon pour lutter contre Boorka.
Image extraite du jeu Galactic Battleground : Clone Campaign


II. Sous l'Empire Galactique [-19/4]



1. Négociations entre criminels.



  La République Galactique céda sa place à l'Empire Galactique et le nouveau régime fut encore moins regardant sur ses activités que le précédent. Jabba devait se rendre chez le baron du crime Gaar Suppoon afin de négocier des tromonids, de terrifiants insectes qu'il comptait élever pour ensuite récolter de grandes quantités du poison mortel qu'elles produisaient. Afin de s'assurer que Suppon ne le double pas, il l'avait prévenu qu'il comptait poser une bombe chez lui, mais le criminel n'était guère inquiet car il fit appel à Kosh Kurp, un spécialiste impérial des explosifs et de la sécurité. Ce dernier passa au peigne fin le palais et ne trouva nul bombe, ce qui agaça Gaar croyant à un bluff. Les transactions entre Jabba et Suppoon étaient purement illégales : le Hutt voulait échanger une hyperglande fabriquée biologiquement dans le laboratoire du tristement célèbre Docteur Pontak contre une femelle tromonid. Si ce premier accord fut rapidement conclu, Gaar, bien que satisfait de l'hyperglande, voulait le docteur. Jabba l'avait prévu et amena Pontak à lui en exigeant un mâle tromonid. Le docteur n'était pas au mieux de sa forme et bavait, un état que le Hutt justifia par l'administration massive de drogue.

  Le marché fut en apparence conclu mais Jabba remarqua aussitôt que le mâle tromonid avait une brûlure sur le dos : il avait été irradié pour être stérilisé ! En colère, le Hutt protesta mais avait prévu l'escroquerie car il avait fait retirer le cerveau de Pontak. Il joua son atout en négociant un spécimen viable contre le cerveau. Refusant d'accepter sa défaite, Suppoon menaça alors la vie de Jabba avec un blaster sur la tempe. Le Hutt conserva son sang-froid et ouvrit la cage de la femelle tromonid qui s'échappa et s'enroula autour du poignet de Gaar et le piqua.

  Une douloureuse agonie attendait Suppoon, sauf que Jabba avait apporté une dose d'antidote. Suppoon ne semblait pas réalisé la dangerosité de sa situation et pressa le canon de son arme sur la tempe du Hutt qui ne s'avoua toujours pas vaincu ; il empoigna une grenade qui les tuerait tous les deux s'il la déclenchait. Alors qu'il allait accepter ses termes, Suppoon demanda à Kosh Kurp qui avait assisté au loin à tous ces rebondissements, d'examiner la grenade. L'expert en sécurité saisit l'objet des mains du Hutt et la fit exploser contre lui sans que cela ne lui cause de blessures mortels. Gaar se targua que l'histoire de la bombe était un leurre. Jabba était cerné mais avait un ultime atout : il appela Suppoon par un de ses anciens pseudonymes, Sonopur Bomoor.

  En entendant ce nom, le sang de Kosh Kurp ne fit qu'un tour : c'était Gaar Suppoon qui avait massacré sa famille quelques années plus tôt ! Le baron du crime, découvert, lui tira alors dessus mais sur le corps extraterrestre de l'expert repoussa la décharge et tua son employeur, à la grande joie de Jabba.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba en pleine négociation avec Gaar Suppoon.
Image extraite de The Gaar Suppoon Hit


  Avant de repartir pour Tatooine, Jabba, magnanime dans la victoire, confia le royaume de Gaar Suppoon à Kosh qui lui avait été d'une grande utilité. Il quitta ensuite les lieux à bord du Joyau des Étoiles. Sur le chemin le ramenant sur Tatooine, le Joyau croisa un vaisseau Nuffin. Heureux de pouvoir le piller, Jabba, avec l'aide de Bib Fortuna, envoya un faux message vidéo leur demandant de l'aide et s'amarra à sa proie. Jabba rejoignit l'équipe d'abordage sur sa plate-forme antigrav mais, à sa grande surprise, la proie était en fait le chasseur, et des gardes les accueillirent et les arrêtèrent : Jabba et sa bande étaient piégés !

  Jabba et son second, Scuppa, furent conduits devant la princesse Nampi qui dirigeait le vaisseau. Cette espèce de vers géant mit Jabba en prison et négocia avec Scuppa. Devant la fureur de Nampi, le second du Hutt chercha à calmer cette grosse extraterrestre de couleur violette en lui parlant gentiment, une flatterie que plut tellement à Nampi qu'elle décida d'organiser rapidement un mariage. Malheureusement pour Scuppa, ce fameux mariage avait un rituel très spécial : après avoir épousé et embrassé la répugnante Nampi, cette dernière lui fit subir le même sort de tous ses futurs maris le soir des noces en le dévorant.

  Sentant que son tour allait venir, Jabba proposa, en échange de sa vie, 30 korgs de son trésor. Après hésitation, la princesse accepta et autorisa le Hutt à retourner à son navire chercher le trésor. Des gardes conduisirent Jabba jusqu'au sas menant à son vaisseau mais, grâce au dispositif de défenses dont les commandes se trouvaient sur sa plate-forme anti-grav, le Hutt les élimina et récupéra un petit objet, avant de retourner dans la salle du trône de Nampi. Là, il lui révéla que, par mesure de sécurité, il avait implanté une dose d'acide xénoborique dans le cerveau de Scuupa qui se trouvait à présent dans l'estomac de la princesse. Cette capsule allait s'ouvrir grâce à la télécommande qu'il tenait entre ses mains. Le Hutt pressa alors le bouton et le résultat ne fut pas beau à voir, Nampi gonflant jusqu'à éclater, ses organes gluants éclaboussant les murs de la salle du trône. Le criminel libéra ensuite son équipage et s'empara du vaisseau Nuffin. Il éjecta tout l'équipage par un sas et décida de revendre le vaisseau après l'avoir pillé de tout ses biens.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba n'a aucune pitié pour ses ennemis.
Image extraite de The Hunger of Princess Nampi


  Désormais, il devait écouler l'ancien vaisseau de Nampi sur le marché. Pour cela, il rendit visite à son vieil associé Cabrool Nuum, une personne erratique et veuf de fraîche date qui avait du mal à contrôler ses enfants, Rusk et Norba. Si Cabrool accepta de prendre le vaisseau pour moins d'argent que Jabba ne l'aurait voulu, il proposa au Hutt d'assassiner un ennemi, Vu Chusker, proposition qui fut refusée par Jabba ; il n'était le larbin de personne. Face à ce refus, Cabrool appela ses gardes et consigna le Hutt dans ses quartiers. La négociation avait mal tourné pour Jabba qui attendait désormais dans une chambre du domaine le moment de son exécution. Il reçut rapidement la visite de Rusk, qui lui suggéra d'assassiner son père contre la liberté. Jabba accepta, certainement par pure bonté d'âme pour arranger la famille et ses employés, et étouffa son rival pendant son sommeil, aidé par des gardes. Malheureusement pour le Hutt, Rusk était aussi avide que son père et négocia une fois de plus la liberté de Jabba contre la mort de Chusker. Pour son refus obstiné, le seigneur Hutt se retrouva cette fois-ci dans les catacombes sordides de la maison.

  Il arrivait parfois qu'on obtenait une succession d'opportunité, et ce fut ce qui arriva à Jabba. Il fut contacté par la sœur de Rusk, Norba, qui désirait s'associer avec lui pour éliminer son frère. Encore une fois, le Hutt accepta et Rusk sentit le poids de toute la colère du baron criminel de Tatooine. Mais, lorsque les gardes arrivèrent, il fut trahi à nouveau et retourna vite dans sa cellule. La traîtresse vint lui rendre visite pour s'excuser, expliquant qu'elle voulait gagner la loyauté des gardes. Jabba s'approcha d'elle et, avec sa langue, attrapa les cheveux de la fille et la fit passer à travers les barreaux pour la dévorer, avant de s'enfuir sans difficultés. Les Nuum avaient fait l'erreur de le trahir : leur sort avait été épouvantable.

Jabba Desilijic Tiure

On ne trahit pas Jabba impunément !
Image extraite de The dynasty Trap


  En sortant de la demeure des Nuum, Jabba croisa un individu rendant visite à Cabrool. Il se montra très désagréable envers le Hutt, et eut la mauvaise idée de se présenter : Vu Chusker. Très irrité par tout ce qui venait de se passer, Jabba l'écrasa de sa queue avec plaisir, regrettant de ne pas avoir finalement accepté le travail que lui avait proposé feu Cabrool Nuum. Il retourna à bord du Joyau qui repartit en direction de Tatooine.

  Jabba fut content de retrouver son domaine après un voyage qui l'avait fatigué et affamé. Il se posa dans sa salle du trône pendant que Bib Fortuna feignit d'aller vérifier que tout était en ordre dans le palais. Le majordome Twi'lek complotait en fait pour renverser Jabba ; il ne voulait pas sa mort, préférant l'emprisonner, le torturer pour qu'il lui révèle tous ses secrets. Pour cela, il avait engagé sept individus qui l'aideraient à éliminer son patron et qui attendaient le signal de Fortuna pour attaquer. Lorsque Bib retourna dans la salle du trône, Jabba était en train de recevoir un vieil ami, le voleur et contrebandier Gru'um Ropple, ainsi qu'une drôle de fille bien mystérieuse qui l'accompagnait, Miramba. Il fallait mettre rapidement un terme à cette entrevue, aussi Fortuna, à l'aide d'un blaster dissimulé, fit croire au Hutt que son ami avait enfreint l'une de ses lois sacrés qui était de ne pas venir armé à une audience dans son palais. Jabba fut offusqué par cette violation et le fit enfermé avec sa compagne, malgré leurs suppliques. Le Hutt congédia ensuite son dévoué majordome afin de se reposer.

  Pendant son sommeil, la prisonnière Miramba, qui n'était autre qu'un androïde relâcha une horde de petits prédateurs qu'elle cachait à l'intérieur de son armature afin d'éliminer le maître des lieux. Jabba se fit donc surprendre en plein sommeil par ces créatures et appela à l'aide. Ce fut Bib, qui voulait Jabba vivant, et sa bande qui accoururent. Dans le combat qui se déroula dans la salle du trône, seul le Twi'lek et le Hutt, qui se sauvèrent mutuellement la vie, survécurent. Ravi du dévouement de Bib, il remercia ce dernier sans vraiment prendre conscience que ce dernier avait failli commettre un acte de trahison à son égard.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba subit une tentative d'assassinat.
Image extraite Betrayal


2. Rivalité avec les Besadii



a. La perle des contrebandiers



  Aux alentours de l'an -5, Jabba, qui assistait Jiliac dans les affaires du clan au Bijou, remarqua la visite d'un jeune humain du nom de Han Solo qui avait été recommandé par Tagta, un autre membre du clan. Rapidement, pendant que son oncle menait l'entretien, Jabba commença à apprécier cet humain qui savait se mettre bien en valeur, sans aucune modestie. Cependant, le jeune homme semblait ne pas vouloir faire dans le transport d'esclaves, mais le seigneur criminel de Tatooine ne considéra pas cela comme une gène.

  Dans les temps qui suivirent, Jabba récupéra un Oskan « mangeur de sang » et décida de le ramener à son palais de Tatooine. Han Solo pilota le Joyau des Étoiles, tandis que Jabba se prélassait tranquillement avec ses danseuses. Soudain, le voyage se fit plus mouvementer. En effet, le yacht fut attaqué par des pirates Drells voulant la peau du Hutt. Heureusement pour Jabba, son nouveau pilote était à la hauteur et sauva la vie de son employeur.

  Suite à cette attaque, Jabba n'hésita pas à récompenser son sauveur. Restant toutefois méfiant, il vérifia les ordinateurs de bord et constata que Han avait anticipé l'attaque à l'approche des Drells. Il contacta également ses espions auprès des autres membres du Kajidic pour vérifier si l'attaque ne provenait pas d'un éventuel mécontentement quant à la direction du clan. Deux semaines plus tard, il fit convoquer Han auprès de Jiliac. Face à la suspicion des Hutts, ce dernier révéla avoir déjà eu affaire aux Drells lorsqu'il était lieutenant dans la Marine Impériale, ce qui expliquait sa réaction rapide à leur arrivée. L'humain avoua également avoir travaillé à une époque pour les Besadiis et avoir provoqué la mort du Hutt Zavval sur Ylesia. Jabba et son oncle ne lui en tinrent pas rigueur, mais lui firent promettre de ne jamais révéler ce détail à quiconque.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba de retour sur Tatooine suite à un voyage.
Image extraite Betrayal


  Face à la puissance des Besadiis dont ils connaissaient à présent mieux, grâce à ce fameux Han Solo, les détails de leurs opérations sur Ylesia (extraction et traitement de l'épice), Jabba et Jiliac organisèrent une réunion avec les Besadiis, dont Aruk était le chef, et qui eut pour résultat de calmer légèrement les tensions entre les deux clans. Ce fut également ce moment là que choisit Jiliac pour tomber enceinte, ce qui donna une charge de travail supplémentaire à Jabba au sein du clan. Toutefois, ce fut ensemble qu'ils décidèrent d'éliminer leur rival Aruk par le biais du gourou d'une secte importante d'Ylesia, Teroenza, afin de faire plier les Besadiis.

  De son côté, Jabba souffrit un peu de la perte de Solo, son meilleur contrebandier, qui s'absenta pendant un temps. Son « affection » pour Solo le poussa même à convoquer le très célèbre chasseur de primes Boba Fett pour lui proposer vingt-cinq milles crédits afin de laisser Solo tranquille, ce dernier ayant contracté une prime de vingt milles crédits suite à ses démêlés avec Teroenza et Aruk sur Ylesia.

  Les affaires repartirent pour les Desilijics, puisque Han Solo revint dans la course quelques temps plus tard. De plus, la rencontre avec Teroenza avait porté ses fruits puisque celui-ci empoisonna son supérieur Aruk. Malheureusement pour Jabba, son valet Lobb Gerido l'informa d'une mauvaise nouvelle : sur les ordres de l'Empereur Palpatine, le Moff Sarn Shild allait attaquer les Hutts en frappant Nar Shaddaa, du fait que son peuple vendait des armes à l'Alliance Rebelle. Ce furent les contrebandiers qui défendirent la lune avec leurs propres ressources et le yacht de Jiliac, le Perle du Dragon. Peu après la victoire inespérée des contrebandiers sur les forces impériales, Jabba se mit à la recherche du yacht de Jiliac et le trouva en piteux état dans les débris autour de Nar Shaddaa. S'il le fit réparer, il chercha en vain à connaître les noms de ceux qui avaient osé de servir de ce luxueux appareil. Sa frustration augmenta lorsqu'il remarqua que Jiliac se désintéressait de plus en plus des affaires depuis la naissance de son bébé.

  De plus, Han Solo était parti dans le Secteur Corporatif, et Jabba ne pouvait plus se servir de lui pour leurs bénéfices. Ce fut d'ailleurs suite au départ de Han que Jabba découvrit sur la station Kwenn un petit singe-lézard kowakien, Salacious Crumb, qui le fit rire par ses facéties. Le Hutt décida de l'adopter et ce dernier devint son bouffon officiel.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba « adopte » Salacious Crumb.


b. Chef du Kajidic



  Jiliac ne s'occupant presque plus que de son petit, Jabba possédait presque le contrôle du Kajidic Desilijic, ce qui l'empêchait de mener ses affaires sur Tatooine où Ephant Mon assurait l'intérim. Les problèmes du clan s'accentuèrent et la faillite s'approchait dans la cinquantaine d'année qui venait. Furieux, Jabba parvint à réveiller quelques peu Jiliac et participa à une séance du Grand Conseil Hutt. Devant l'ensemble des Kajidics, Jabba fit un discours éloquent et convainquit les autres clans de punir les Besadiis à qui Jabba reprochait de se nourrir sur le dos des autres Hutts.

  Peu après, une nouvelle opportunité de faire de l'ombre aux Besadiis frappa à la porte de Jiliac. La chef rebelle Bria Tharen vint les voir pour leur proposer une alliance : les Rebelles avaient l'intention de lancer un raid sur Ylesia contre la secte de l'unicité et demandaient aux Hutts de financer cette attaque. Frapper cette grande source de revenus des Besadiis était une opportunité en or et Jabba trouva cela fort alléchant. Hélas, Jiliac, par souci de neutralité dans les grandes affaires galactiques, refusa de porter son soutien à ce raid, au grand désarroi de son neveu. Toutefois, ce dernier accepta la carte de Bria pour la contacter, au cas où il y aurait des changements.

  Cette décision de Jiliac ne fit que renforcer l'idée chez Jabba que sa tante avait fait son temps et qu'il était grand temps pour le Kajidic de changer de chef. En attendant de prendre le pouvoir, Jabba eut la chance de voir revenir Han Solo du Secteur Corporatif. Lors d'une audience pour parler affaires, Jabba lui offrit même le privilège immense de pouvoir s'asseoir sur sa queue, une chose rare qui montrait tout le respect et toute l'affection qu'il avait pour le contrebandier.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba déguste sereinement un repas dans son palais.
Image extraite de la bande dessinée : Les Ombres de l'Empire


  Le grand bouleversement dans le clan tant réclamait par Jabba survint bientôt. Durga qui avait prit la place d'Aruk suite à l'empoisonnement de ce dernier, avait découvert la vérité et la responsabilité des Desilijics dans cet assassinat. Il défia Jiliac selon la loi ancienne hutt. Suite au violent affrontement entre les deux, Durga repartit victorieux, et Jabba se vit prendre la place de sa défunte tante. Conscient que le petit de Jiliac, qui avait survécu dans la poche de sa mère, allait lui porter préjudice plus tard concernant le contrôle du Kajidic, Jabba l'élimina lui-même.

  Pour son premier acte en tant que chef des Desilijics, Jabba contacta Bria Tharen pour lui assurer son soutien pour l'attaque sur Ylesia. L'opération fut une réussite pour les Rebelles et Jabba se réjouit de voir ses rivaux affaiblis : l'équilibre des forces et des richesses entre Desilijic et Besadii était à présent rompu et son clan avait pris le dessus sur ses ennemis. Il profita de l'occasion pour acheter une cargaison d'épice en provenance de Kessel au criminel Moruth Doole. Il contacta ensuite Han Solo pour qu'il l'achemine rapidement. Malheureusement, le contrebandier lui fit défaut puisque celui-ci perdit sa cargaison à cause d'un contrôle impériale. Quand le Corellien le contacta, Jabba qui était fou de rage lui laissa dix jours pour rembourser le prix de l'épice.

  Ce fut également à cette période qu'il entra dans une chasse au trésor avec deux autre membres du clan, Embra et Malta. En effet lors d'une réunion avec eux où ils discutèrent de la récente opération sur Ylesia, la serviteur Jozzel leur proposa cette chasse. Intéressé par la chasse au Vassilika de Yavin, une statue perdue de très grande valeur, Jabba se prit à ce jeu et il contacta notamment son débiteur Han Solo, ainsi que Boba Fett pour le protéger. Malheureusement, la chasse du Vassilika profita surtout aux Rebelles et à l'escadron Main Rouge qui finirent par s'en emparer.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba lors de sa réunion avec Embra et Malta
Image extraite de Underworld : The Yavin Vassilika


  Jabba tenait tellement à cette affaire d'épice avec Solo qu'il finit par se rendre directement, avec plusieurs chasseurs de primes (dont Boba Fett), au hangar où se trouvait le vaisseau du contrebandier, le Faucon Millenium, pour s'adresser en personne à lui. Accompagné par son copilote de toujours, Chewbacca, Han lui déclara qu'il était sur un bon coup (il venait d'accepter d'acheminer des passagers vers Alderaan) et lui promit de le rembourser sous peu. Jabba le laissa donc tranquille, mais l'histoire galactique rattrapa le contrebandier puisqu'il participa héroïquement à la bataille de Yavin et gagna un statut de héros rebelle qui ne lui laissa pas le temps de rembourser sa dette. C'en était trop pour Jabba qui mit ainsi une grosse prime sur la tête de son ancien employé avec l'espoir de le voir tomber entre ses griffes tôt ou tard.

  Ce fut également à cette période que Jabba reçut un présent de la part de l'un de ses majordomes, Bidlo Kwerve : un rancor. La première victime que Jabba laissa à son nouvel animal fut Bidlo en personne. Ainsi Bib Fortuna devint son seul et unique majordome pour le reste de sa carrière.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba rencontre Han Solo au hangar du Faucon Millénium pour bien lui faire comprendre qu'il vaut mieux rembourser ses dettes rapidement.
Image extraite du film : Star Wars Épisode IV : Un Nouvel Espoir


  À côté de ça, Jabba ouvrit un nouveau trafic. Il donnait un nouveau corps à des criminels, contre de l'argent, grâce au moine B'omaar Grimpen qui s'occupait des transferts de cerveaux. Puis Jabba revendait les dépouilles aux agents de l'Empire afin de s'enrichir encore plus. Dans l'année qui suivit la bataille de Yavin, Jabba reçut à son palais Mammon Hoole accompagné de ces neveux à deux reprises. La première fois, alors que le Shi'ido voulait contacter l'Alliance rebelle, Jabba le conduisit à la seule piste qu'il avait. La seconde fois, Hoole voulait que Jabba efface leurs noms de la banque de données impériale comme il l'avait fait des années plus tôt lorsque Hoole avait eut quelques soucis avec l'Empire. En échange, le Hutt lui demanda de traduire un parchemin des B'omaars afin de découvrir leur secret. Mais depuis le vol des plans de l'Étoile de la Mort, la sécurité impériale s'était renforcée et il ne put faire ce qu'on lui demandait. Avant son départ, Hoole ne lui rendit pas le parchemin. Pire encore, il mit fin à son trafic de corps et Jabba perdit Grimpen.

c. Face au Consortium de Zann



  Les soucis avec Han Solo n'étaient pas la seule préoccupation du Hutt. A cette même période, il déboursa une fortune pour mettre la main sur un vieil et précieux artefact, avec l'aide d'un rival pour qui il avait quand même du respect, le prince Xizor, le chef du Soleil Noir. Mais, hélas pour lui, le pirate qu'il engagea, Tyber Zann, décida de garder l'artefact pour lui et le cacha. Fou de rage, Jabba entra dans une colère noire et contacta les hautes autorités impériales pour que Tyber soit arrêté et envoyé dans les mines de Kessel. Il envoya également plusieurs chasseurs de primes à ses trousses afin d'être sûr que cet humain payerait pour sa traîtrise, quitte à ne jamais remettre la main sur le précieux artefact ; si lui, le grand et puissant Jabba le Hutt ne pouvait le récupérer, personne ne le fera !

  Se voyant déjà gagnant et vengé puisque le Consortium de Zann agonisait sans son leader enfin arrêté, Jabba envoya un droïde jusque dans la cellule de son ancien associé afin de lui proposer un marché : l'artefact contre la vie. Comme Jabba s'y attendait, Tyber refusa le marché, et le Hutt laissa ses sbires s'occuper de lui. Malheureusement pour lui, Zann s'échappa grâce notamment à Han Solo et prépara sa vengeance contre le chef des Desilijics.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba propose un marché à Tyber Zahn pour récupérer l'artefact.
Image extrait du jeu Empire at war : Force of Corruption


  Refusant de se laisser battre par un humain, Jabba fit installer un poste d'écoute sur Saleucami afin de surveiller les affaires du Consortium et débusquer leur base. Avant que Tyber ne s'en prenne à ses biens, les mignons de Jabba débusquèrent le palais de Zann et le baron du crime y envoya ses troupes et le réduisit en cendres. Le bras de fer entre les deux seigneurs du crime commença alors à prendre de l'ampleur. Ayant prévu que son adversaire découvrirait son avant poste, le seigneur du crime Hutt prépara une embuscade sur Saleucami. Il mina la zone propice à l'atterrissage se trouvant à proximité de son poste d'écoute et plaça de nombreux gardes Weequays pour le défendre. Malgré l'efficacité des mines, Jabba ne prit pas en compte que le second du Consortium, Urai Fen, serait présent. Ce dernier fit tourner le combat à son avantage, et Jabba perdit son poste d'écoute.

  Sa défaite sur Saleucami n'était que le début de la perte de ses installations. En effet, le Consortium s'en prit ensuite à une usine de vieux droïdes destroyers qu'il avait déniché sur Hypori et que le clan Desilijic gardait pour se construire une armée. Jabba se rendit sur place pour voir finalement Tyber s'emparer de l'usine avec l'aide de Bossk qui préféra s'associer avec l'humain plutôt que de l'arrêter suite à une proposition très alléchante. Le Hutt repartit à bord de sa navette, laissant derrière lui ses troupes pour éliminer Tyber Zann. Mais les laquais du Hutt ne furent pas à la hauteur et furent massacrés. Contrarié devant la perte de son usine sur Hypori, Jabba décida de passer un marché avec son adversaire : contre la tranquillité de ses possessions et de celles des Hutts, il levait la marque de mort sur le chef du consortium et lui laissait le contrôle de Saleucami et d'Hypori, tout en veillant à ce que ses hommes n'interfèrent plus avec eux. Malgré sa défaite face à Tyber Zann et l'accord passé avec lui, Jabba continua de diriger son clan, et il put se consacrer à d'autres affaires, notamment celle concernant la poursuite de Han Solo.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba négocie une dernière fois avec Tyber Zann sur Hypori.
Image extrait du jeu vidéo Empire at war : Force of Corruption


3. La mort du Hutt



a. Un trophée nommé Solo



  Han Solo avait été capturé par Boba Fett sur Bespin, mais ce dernier ne l'avait toujours pas livré à Jabba puisque tous les chasseurs de primes de la galaxie étaient à ses trousses. Jabba attendit patiemment dans son palais l'arrivée du Mandalorien. Tandis qu'il prenait un repas, un gang de swoop dirigé par Gizman débarqua dans le palais pour l'informer que Luke Skywalker, le célèbre héros Jedi de l'Alliance Rebelle , était sur Tatooine. Renonçant à sa capture, sachant qu'il valait plus en étant mort (en effet, il croyait que le Seigneur Sith Dark Vador, bras-droit de l'Empereur, avait mit une prime sur lui alors qu'il s'agissait en fait du Prince Xizor), Jabba envoya Gros Gizz et ses hommes l'éliminer. Il les vit revenir peu après avec leur échec, mais cela importait peu pour lui.

Tout vient à point à qui sait attendre, et force de prime et de chasseurs pour la toucher, Jabba put enfin mettre la main sur Han Solo afin de lui faire payer la dette qu'il avait auprès de lui. Boba Fett lui amena le contrebandier dans un bloc de carbonite, après avoir coiffé au poteau tous ses concurrents et ce, jusque devant les portes du palais du seigneur Hutt. Satisfait, Jabba paya comme il se dut le chasseur de primes qui, à sa grande joie (les puissants amis de Solo allaient certainement tenter de le sauver), décida de rester quelques temps au palais (il ignorait que Fett s'intéressait surtout à l'une de ses danseuses humaines pour affaire). Il accrocha le bloc contenant Solo sur un des murs de la salle du trône, au milieu de ses autres trophées et à la vue de tous, marquant ainsi sa victoire et son pouvoir.

  Jabba continua à vivre dans l'opulence sans vraiment se douter que sa victoire sur Solo allait débouché sur sa défaite et sa mort. Suite à cela, il reçut la visite de deux droïdes, R2-D2 et C-3PO qui venaient lui apporter un message du Jedi Luke Skywalker l'informant qu'il désirait négocier la liberté du contrebandier corellien. Jabba ne voulait pas relâcher son trophée, mais peu importait, les droïdes lui étaient offerts par ce Skywalker et il pouvait les utiliser à sa guise. Le droïde de protocole fut assigné à la traduction pour les futures transactions qu'effectuerait le seigneur du crime, tandis que l'unité R2 fut affectée comme serveur sur la barge de Jabba.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba se fait livrer Han Solo par Boba Fett.
Image extraite de la bande dessinée : Les Ombres de l'Empire


   Lors d'un moment de détente, Jabba décida de jeter Oola, une de ses danseuses Twi'lek, à son rancor sur un caprice. Après tout, en tant que maître incontesté de Tatooine, il pouvait se le permettre, et ce n'était pas les femelles esclaves qui manquaient à son palais. Ce fut peu après qu'il reçut la visite du chasseur de primes Boushh qui lui apportait Chewbacca, l'associé de Solo. Jabba voulut se montrer généreux en offrant vingt cinq milles crédits, et il fut fort étonné (et satisfait) quand son interlocuteur eut la témérité de négocier un détonateur thermal à la main. Finalement les deux parties se mirent d'accord, et le Hutt envoya le Wookie en cellule.

  Le soir même, se préparant à un mauvais coup des Rebelles, Jabba et quelques individus de sa cour se tinrent embusqués près du bloc de carbonite. Ainsi, il démasqua la princesse Leia Organa, ayant accaparé l'identité de Boushh, et la captura, après qu'elle eut libéré Solo. Raffolant encore et toujours de femelles pour danser devant lui, il transforma la chef rebelle en esclave, la vêtit d'une petite tenue affriolante, et la tint à ses côtés grâce à une chaîne.

  Han Solo, Chewbacca, Leia, il ne manquait plus que Luke Skywalker soit entre ses mains, malgré ses ordres de ne pas le laisser entrer. Le Jedi pénétra dans le palais malgré tout et, grâce à la persuasion de Force, se fit introduire auprès du maître des lieux par Bib Fortuna. Fou de rage, Jabba congédia son majordome pour son erreur puis se fit clair avec le Jedi : ses ruses mentales ne marcheraient pas sur lui et ,comme par le passé, il était prêt à défier un membre de son ordre millénaire. Il ouvrit la trappe se trouvant sous le Jedi qui atterrit dans la fosse du rancor. Heureux de son divertissement fort alléchant, Jabba fut pourtant déçu et horrifié de voir sa malheureuse et innocente créature se faire tuer par le jeune homme. Il enferma Skywalker alors avec ses amis et décida de les éliminer une bonne fois pour toutes.

Jabba Desilijic Tiure

Mara essayant de convaincre Jabba de l'emmener à l'exécution de Luke.
Image extraite de la bande dessinée Mara Jade


  Peu avant d'emmener les prisonniers à la fosse de Carkoon, Luke Skywalker lui adressa un avertissement : il s'agissait de la dernière erreur du Hutt. Ne voyant pas ce qui pouvait lui arriver de mal, contrairement à ses prisonniers, Jabba prit place dans sa barge et, escorté par des skiffs bondés de gardes, se rendit auprès du sarlacc afin que ses ennemis y soient digérés pendant mille ans. Juste avant le départ, Arica, l'une de ses danseuses qu'il ne prit pas à son bord, le supplia de la laisser venir. Mais le Hutt refusa catégoriquement, sa cours étant largement suffisante (là aussi, il commit une erreur puisqu'il s'agissait en fait de Mara Jade, l'une des Mains de l'Empereur qui était chargée de détruire Skywalker).

  Une fois sur les lieux de l'exécution, Jabba permit à ses trois prisonniers de supplier sa clémence. Skywalker lui répondit avec défi qu'il allait mourir s'il ne les libérait pas, ce qui amusa le Hutt qui ordonna aussitôt le début des exécutions. Luke monta sur la planche qui allait l'envoyer dans la bouche du Sarlacc et ce fut à ce moment-là que tout bascula, R2-D2 présent à bord envoyant son sabre laser à Luke qui déclencha les hostilités. Une bataille fit rage au dessus de la fosse de Carkoon, et Jabba y fut impliqué malgré lui. Leia, toujours attachée à lui, profita de la confusion pour s'attaquer à son maître baveux. Elle lui passa sa chaîne autour du coup et l'étrangla. Le Hutt tenta désespérément de se libérer de l'étreinte de sa jeune esclave. Hélas pour lui, Luke avait eu raison : il avait commis sa dernière erreur en refusant de libérer Solo. Malgré la robustesse de son espèce, le grand et puissant Jabba le Hutt périt des mains de Leia. Peu après, sa barge fut détruite par le Jedi, ne laissant rien de son corps.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba est prêt à assister à l'éxecution de Han Solo et de ses compagnons.
Image extraite du film Star Wars Épisode VI : Le Retour du Jedi


b. Héritage



  La mort de Jabba laissa  la place de chef du Kajidic Desilijic vacante. La fortune du Hutt, se composant de nombreux crédits, objets d'art, vaisseaux et propriétés terrestres, ne demandait également plus qu'à être récupérée. Plusieurs Hutts se lancèrent alors dans une guerre de succession et du partage de l'Héritage de Jabba.

  Son testament fut lu au palais en présence de certains membres de sa famille qui se partagèrent une partie de ses biens. Mais Jabba oublia plusieurs choses dedans comme des objets d'art d'une grande valeur ainsi que l'un de ses vaisseaux, l'Esprit de Jabba. Gorga, son neveu, tenta de s'en emparer, mais son affrontement avec deux swoopers de Jabba, Spiker et Gizman valut la destruction de ces deux biens. Un autre testament était caché à l'intérieur d'un droïde situé dans une cache secrète de son palais. Ce fut son père Zorba qui ne mit la main dessus que plus tard, sachant pertinent où chercher. Il put également récupérer légitimement des biens de son fils.

Jabba Desilijic Tiure

Certains de ses « proches » assistent à l'ouverture de son testament.
Image extraite de The Jabba Tape


  Côté succession, plusieurs Hutts tentèrent de s'emparer du pouvoir. Parmi eux, se trouvaient Kumac et Jelasi qui finirent par gérer à eux deux le clan. Et bien évidemment, une marque de mort apparut sur Leia pendant une période. Jabba marqua encore les esprits dans les décennies qui suivirent, ceux qui l'avaient côtoyé ou affronté ne l'ayant jamais vraiment oublié.


Actualités en relation

Marvel | Sortie de War of the Bounty Hunters: Jabba the Hutt #1

Jabba le Hutt entre dans la danse ! L'événement crossover Star Wars de cet été se décline en one-shots avec la sortie chez Marvel de War of the Bounty Hunters: Jabba the Hutt #1 ! Le puissant seigneur du...


Encyclopédie | Grievous et Jabba à l'honneur de notre mise à jour The Clone Wars

Bonjour à tous ! Alors que The Bad Batch bat son plein, Islerding Minor, Firegantelet et Raventorn vous proposent un pack de 43 nouvelles fiches sur la série The Clone Wars, qui ne manque décidément pas de nous occuper. Ce...


Marvel | Sortie de Bounty Hunters #16

Le fil rouge de ce milieu d'année 2021 chez les comics Marvel commence petit à petit à toucher à sa fin ! Renouons donc, avec Bounty Hunters #16, la suite de cette longue "guerre des chasseurs de prime qui tient lecteurs et lectrices...


Marvel | Sortie de War of the Bounty Hunters #3

C'est le rendez-vous Star Wars de l'été dans les comics américains : l'arc crossover sur la guerre des chasseurs de prime progresse de nouveau avec la sortie, aujourd'hui, de War of the Bounty Hunters #3 ! Ayant...


Marvel | Sortie de War of the Bounty Hunters - 4-LOM & Zuckuss #1

Nous avions eu droit à un numéro spécial Jabba le Hutt il y a deux semaines, donc voilà la suite de l'arc crossover Star Wars de cet été : War of the Bounty Hunters - 4-LOM & Zuckuss paraît...


Informations encyclopédiques
Jabba Desilijic Tiure
Nom
Jabba Desilijic Tiure
Autre(s) nom(s)
Jabba le Hutt
Espèce
Date de naissance
600 Av. BY (environ)
Lieu de naissance
Date de décès
4 Ap. BY
Lieu de décès
Taille
3,90 m
Fonctions
Chef de gang
Vaisseau
Affiliation
Milieu du Crime Hutt
Desilijic

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
24/05/2021

Nombre de lectures
122 943


Note de la fiche
3 membres ont noté la fiche "Jabba Desilijic Tiure" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire
Jabba Desilijic Tiure

Jabba Desilijic Tiure, dit Jabba le Hutt, était un baron du crime qui régnait sur son empire criminel depuis son palais de Tatooine.

Continuité : Canon


  "Il est trop tard Solo. Tu as peut-être été un bon contrebandier, mais maintenant, tu es de la chair à bantha."
Jabba à Han Solo, après que Leia l'ait sorti de la carbonite


  Jabba Desilijic Tiure était sans aucun doute le Hutt le plus célèbre mais également le plus puissant de son temps. Né sur Nal Hutta comme la majorité des membres de son espèce, il se hissa au sommet du Clan des Hutts, parfois également appelé le Cartel des Hutts, l'organisation criminelle la plus puissante, influente et riche de la galaxie. Jabba était le petit-fils de l'imposante Mama (et pesait d'ailleurs lui-même 1.358 kg au moment de sa mort) et le neveu du gangster Ziro, et avait eu un fils, le petit Rotta.

  Au cours de sa longue existence de plus de six siècles, il embaucha les contrebandiers et chasseurs de primes les plus renommés, à l'image de Han Solo et Boba Fett, et s'associa aussi bien avec les Jedi sous la République qu'avec Dark Vador à l'époque de l'Empire.

Jabba Desilijic Tiure


1. L'ère de la République


  
  Dans les dernières décennies de la République Galactique, Jabba Desilijic Tiure se trouvait à la tête du Clan des Hutts, l'organisation criminelle la plus puissante de la galaxie, surpassant le Soleil Noir, la Clé Rouge, le Syndicat des Pykes, le Gang de la Mort Guavian, le Kanjiklub et le cartel de Xev Xrexus.
  Néanmoins, Jabba présidait rarement les réunions du conseil sur Nal Hutta, préférant le confort de son palais de Tatooine, depuis lequel il gérait son empire criminel. Gardulla le remplaçait donc, et Jabba assistait majoritairement par hologramme aux réunions, ce qui lui permettait de garder un œil sur ses pairs, les autres membres du Conseil, à savoir Arok, Marlo, Oruba et Gorga.

  Jabba le Hutt était un criminel notoire et trempait dans des activités toutes plus méprisables les unes que les autres : trafic d'épices et d'esclaves arrivaient en tête de ses activités les plus répréhensibles. Il se trouvait également à la tête d'un syndicat du crime plus modeste, le Crymorah. Ainsi, en dépit de son statut de bandit connu de tous, Jabba jouissait d'un pouvoir inégalé sur Tatooine et dans la Bordure Extérieure, si bien que la République fermait les yeux sur ses pratiques, et notamment sur l'esclavagisme.
  Entouré de gardes gamorréens, weequays et niktos, et de mercenaires tous plus dangereux les uns que les autres, Jabba était quasiment intouchable et se montrait en public à l'occasion d'événements populaires, à l'image de la Boonta Eve. Lors de l'édition de -32, comme à son habitude, il annonça le départ de la course qui vit cette année-là la victoire d'Anakin Skywalker.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba à l'occasion de la Boonta Eve sur Tatooine


2. La Guerre des Clones



  Dix ans après la bataille de Naboo qui avait chamboulé l'échiquier politique de la République, la Guerre des Clones éclata, opposant la nouvelle Grande Armée de la République aux états séparatistes qui avaient fait sécession sous l'impulsion du Comte Dooku. La Guerre des Clones fut une période prospère pour les syndicats criminels, à l'image du Clan des Hutts, qui purent piller et étendre leurs réseaux de trafic sans craindre de représailles de la République, bien trop occupée sur les différents fronts par l'armée droïde du général Grievous.

2.1 L'enlèvement de Rotta



  En -22, après la bataille de Géonosis, la guerre avait gagné la Bordure Extérieure et la Bordure Médiane, si bien que le contrôle des voies hyperspatiales dans ces régions de la galaxie donnerait un avantage décisif dans le conflit. Les Hutts étaient volontairement restés à l'écart du conflit, ne souhaitant évidemment pas aider la République, mais ni s'allier aux Séparatistes. Toutefois, un jour, malgré tout le dispositif de sécurité de Jabba, son fils Rotta fut enlevé et conduit sur Teth. Ni une ni deux, le seigneur du crime envoya des mercenaires au secours de son petit loukoum, mais seules les têtes de ses hommes de main lui revinrent. Furieux et désemparé, Jabba se tourna vers les Jedi de la République et contacta le Chancelier Palpatine pour solliciter son aide. Si les Jedi retrouvaient Rotta, Jabba promit un passage sécurisé aux convois de la République dans la Bordure Extérieure. Ce fut TC-70, le droïde protocolaire du Hutt, qui assura la traduction de ses exigences du huttese au basic. Le Conseil Jedi accepta d'aider à retrouver Rotta.

  Jabba reçut alors Obi-Wan Kenobi dans son palais sur Tatooine et lui fit part de sa grande inquiétude. Il laissait aux Jedi une rotation pour retrouver Rotta, sans quoi il se tournerait vers le Comte Dooku. Le Maître Jedi assura au Hutt qu'Anakin Skywalker et sa Padawan se trouvaient déjà sur Teth pour retrouver Rotta. Obi-Wan quitta ensuite Tatooine pour rejoindre lui-même Teth où une bataille contre des forces droïdes avait éclaté.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba dans son palais de Tatooine après l'enlèvement de son fils Rotta


  Seulement, aussitôt le Jedi parti, le Comte Dooku fit irruption dans le palais de Jabba avec des nouvelles troublantes. Le leader des Séparatistes affirma en effet que c'étaient les Jedi qui avaient kidnappé et s'engagea à montrer une preuve au Hutt : il s'agissait d'une courte vidéo holographique, dans laquelle on entendait Anakin Skywalker et Ahsoka Tano insulter Rotta, avec un angle de vue qui pouvait suggérer que le petit hutt était maltraité.

  La vérité était toute autre : c'était Asajj Ventress qui avait enlevé Rotta pour le compte des Séparatistes et qui avait filmé cette séquence troublante. Malheureusement pour les Séparatistes, et heureusement pour la République, Anakin Skywalker et Ahsoka Tano parvinrent à sauver Rotta des griffes de Ventress et à quitter Teth.
  Mais à leur arrivée sur Tatooine, les deux Jedi durent encore affronter Dooku et ses droïdes Magna. La Padawan togruta parvint néanmoins à ramener Rotta sain et sauf dans les bras de son père. La responsabilité des Séparatistes dans l'enlèvement ne faisait plus aucun doute désormais pour Jabba, et le Hutt tint sa promesse auprès du Chancelier Palpatine.
  Par ailleurs, sur Coruscant, Padmé Amidala avait mené sa propre enquête et avait découvert que Ziro, l'oncle de Jabba, était en partie responsable de l'enlèvement de Rotta. Ziro fut évidemment conduit en prison, mais Jabba n'allait pas le laisser s'en tirer à si bon compte pour autant.

Jabba Desilijic Tiure

Ahsoka Tano ramenant Rotta dans les bras de son père
Image extraite du jeu Fantasy Flight Games : - "Star Wars: Destiny - Convergence"


2.2 L'affaire Ziro



  Jabba avait un contrôle presque total sur les chasseurs de primes et autres âmes qui composaient sa cour et qui craignaient son courroux. Seulement, le Hutt n'était pas responsable des agissements de tous ces mercenaires. Ainsi, quand le baron Papanoida se rendit au palais de Tatooine avec son fils pour enquêter sur la disparition de ses deux filles, Che Amanwe et Chi Eekway, Jabba l'autorisa à étayer des soupçons qu'il avait sur Greedo, un Rodien qui n'était pas le meilleur des chasseurs de primes au service du Hutt. Jabba n'ayant rien à voir avec l'enlèvement des filles du baron de Pantora, il n'avait absolument aucun intérêt à protéger Greedo.

  La question du sort de Ziro, l'oncle de Jabba qui pourrissait dans une cellule du centre de détention de Coruscant depuis plus d'un an, revint soudainement parmi les préoccupations principales du Conseil des Hutts. Ziro prétendait détenir un journal dans lequel il avait consigné certains faits qui pourraient causer du tord à Jabba, Gardulla, Arok, Marlo, Oruba et Gorga. Bien sûr, sans Ziro, il était impossible de mettre la main sur ledit journal, et donc Jabba entreprit donc de faire évader son oncle.
  Le seigneur du crime embaucha ainsi Cad Bane, un chasseur de primes dont la renommée n'était plus à faire, pour voler les plans du bâtiment sénatorial. Une fois les documents en sa possession, le Duro accepta de poursuivre sa mission moyennant un financement supplémentaire, chose à laquelle Jabba consentit évidemment étant donnée la gravité de la situation. Cad Bane n'eut alors aucun mal à faire évader Ziro grâce à un audacieux plan, qui avait commencé avec la prise d'otages de plusieurs sénateurs pour faire pression sur le Chancelier Palpatine. Le Hutt en disgrâce fut ensuite conduit sur Nal Hutta. Au cours de la session du Conseil que Gardulla présidait, et que Jabba n'avait pas daigné rejoindre, il fut décidé que Ziro devait rester en vie : c'était en effet le seul moyen pour que ses données compromettantes ne fuitent pas.

  Toutefois, Jabba était retors et avait embauché Sy Snootles, la compagne de Ziro, pour qu'elle le trahisse et récupère le journal. Et tout se passa comme prévu : la Pa'lowick fit évader Ziro, qui, ne se doutant de rien, la conduisit sur Teth où il avait caché son journal holographique. Sans scrupule, Snootles élimina le Hutt et retourna auprès de Jabba, qui la paya relativement peu pour son service. Le seigneur de Tatooine était désormais débarrassé de son oncle gênant, et disposait d'un moyen de pression sur ses pairs du Conseil.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba sollicitant Cad Bane pour faire évader Ziro de prison


2.3 Le Collectif de l'Ombre



  Deux ans s'écoulèrent sans que Jabba et les Hutts soient impliqués dans des faits marquants de la Guerre des Clones. Seulement, une nouvelle force venait d'émerger, distincte de la République et des Séparatistes : le Collectif de l'Ombre de Maul et Savage Opress. Les deux Frères de la Nuit s'étaient alliés à la Death Watch de Pre Vizsla, et souhaitaient s'emparer de Mandalore pour établir leur nouvel empire criminel. Avec l'aide des Mandaloriens, Maul et Savage avaient forcé le Soleil Noir et le Syndicat des Pykes à rejoindre leur organisation. Et naturellement, le Collectif de l'Ombre se tourna ensuite vers les Hutts.

  Les Zabraks et les Mandaloriens interrompirent donc une séance du Conseil des Hutts sur Nal Hutta à laquelle Jabba participait en hologramme. Le seigneur du crime se rit des Frères de la Nuit lorsque ceux-ci exigèrent que les Hutts rejoignent le Collectif de l'Ombre. Jabba coupa la communication alors que Latts Razzi, Dengar, Embo et Sugi sortirent de leur cachette pour protéger les membres du Conseil s'échappaient. Les chasseurs de primes durent néanmoins battre en retraite et Oruba fut sauvagement exécuté.
  Maul, Savage Opress et les Mandaloriens ne tardèrent pas à faire irruption dans le palais de Tatooine et Jabba les reçut après que plusieurs de ses gardes gamorréens aient été massacrés. Contraint, le Hutt accepta avec une joie feinte de rejoindre le Collectif de l'Ombre et mit ses troupes à disposition des Frères de la Nuit.

  Grâce aux ressources des Hutts, le Collectif de l'Ombre parvint à prendre le contrôle de Mandalore. Seulement, le règne de Maul et Savage Opress fut écourté quand Dark Sidious s'impliquant dans l'affaire, emprisonna le premier et tua le second. Quand Maul s'échappa et rassembla ses troupes, les mercenaires des Hutts ne participèrent pas aux multiples batailles. Lors de la bataille de Mandalore qui s'acheva sur l'exécution de l'Ordre 66 et la fin de la Guerre des Clones, les Hutts étaient également absents.

Jabba Desilijic Tiure

Maul, Savage Opress et Pre Vizsla forçant Jabba à rejoindre le Collectif de l'Ombre


3. L'ère de l'Empire



"Ce chasseur de primes est mon genre de vaurien, intrépide et inventif."
Jabba à l'attention de Leia Organa, déguisée en Boushh

3.1 Prospérité menacée



  Avec l'avènement de l'Empire et la traque des Jedi ayant survécu à l'Ordre 66, le visage de la galaxie changea. Les années qui suivirent la Guerre des Clones furent ainsi difficiles pour les gangs, et donc pour les Hutts également. Mais Jabba n'était pas le plus à plaindre : son empire criminel était tel qu'il embauchait une multitude de chasseurs de primes et mercenaires, les crédits coulaient à flots, tandis qu'à l'abri dans son palais, musiciens et danseurs du groupe de Max Rebo animaient sans discontinuer.
  Avec les années, Jabba se sépara de son droïde TC-70, et l'intendance fut laissée exclusivement aux bons soins de Bib Fortuna, l'énigmatique Twi'lek à la peau blanche qui l'accompagnait depuis tant d'années. Jabba fit également l'acquisition d'un rancor, nommé "Pateesa" ["Ami" en huttese], dont il confia le dressage à Malakili. Enfin, Jabba était rarement vu sans Salacious Crumb, dont le travail consistait à faire rire le Hutt au moins une fois par jour.

  Par ailleurs, un nouveau venu avait secrètement rejoint Tatooine depuis la chute de la République. En effet, Obi-Wan Kenobi, qui se faisait désormais appeler Ben, vivait dans une hutte isolée et veillait discrètement sur le jeune Luke Skywalker, qui grandissait dans la ferme des Lars.
  Sur Tatooine, une année avait été particulièrement difficile, aux alentours de -10, connue sous le nom de Grande Sécheresse, durant laquelle les mercenaires de Jabba avaient mis en place une nouvelle taxe. Ses hommes de main avaient cependant été neutralisés par un mystérieux individu, et l'affaire avait coûté cher au seigneur du crime. Ainsi, l'année suivante, Jabba fit embaucher Krrsantan le Noir, qui était venu faire une démonstration de ses capacités au palais, pour retrouver l'individu et l'éliminer. Le Wookiee échoua cependant, et Jabba était furieux ; Krrsantan, qui avait survécu à son affrontement avec le Maître Jedi, avait discrètement quitté Tatooine dans la crainte de représailles du Hutt.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba, acceptant que Krrsantan le Noir fasse une démonstration de ses capacités


3.2 La traque de Solo et Skywalker



  À peu près à la même période, Tobias Beckett, un autre mercenaire connu pour avoir éliminé Aurra Sing, devait entrer au service de Jabba après avoir quitté l'Aube Ecarlate. Seulement Tobias fut éliminé sur Savareen par Han Solo et Chewbacca, qui entrèrent par la suite tous les deux au service de Jabba.
  
  Les deux compagnons, qui pilotaient le Faucon Millenium, devinrent les meilleurs contrebandiers au service du Hutt. Seulement, bien des années après leur embauche, Han et Chewbacca durent abandonner leurs cargaisons d'épices avant un contrôle impérial. Les pertes en crédits étaient phénoménales, et le contrebandier ne pouvant remplacer la cargaison, Jabba plaça une prime sur sa tête.
  Ce fut Greedo qui retrouva Han Solo à la cantina de Mos Eisley. Seulement le Rodien fut tué par Han, qui tenta ensuite de quitter le spatioport incognito avec ses nouveaux passagers, Luke Skywalker et Ben Kenobi. Seulement, Jabba avait pris la peine, pour son meilleur contrebandier, de se traîner jusqu'au hangar où se trouvait le Faucon Millenium avec Boba Fett et d'autres mercenaires. Le Hutt accepta de lever temporairement la prime sur la tête de Han le temps qu'il le rembourse, avec un surplus négocié à 15%.

  Seulement, Han ne remboursa jamais Jabba et rejoignit plutôt l'Alliance rebelle après la bataille de Yavin. Le Hutt replaça donc une prime colossale sur la tête du contrebandier, afin que tous les chasseurs de primes de la galaxie se lancent à ses trousses.

Jabba Desilijic Tiure

Han Solo négociant avec Jabba au hangar 94 du spatioport de Mos Eisley


  La perte de l'Étoile de la Mort était dramatique pour l'Empire. Outre le symbole d'espoir pour les Rebelles, les pertes humaines et matérielles étaient colossales. L'Empire chercha donc à négocier de nouveaux contrats, obtenir d'autres sources d'approvisionnement, et Jabba fut sollicité. Cependant, des négociations devaient se tenir sur Cymoon I, qui abritait une immense usine d'armement impériale, mais l'émissaire du Hutt fut intercepté par les Rebelles qui attaquèrent et détruisirent l'usine : l'Empire était aux abois, et Dark Vador en personne devait venir sur Tatooine pour négocier avec Jabba.

  La veille du rendez-vous, le Seigneur Noir se rendit officieusement au palais du Hutt pour une requête personnelle. Jabba fit l'erreur d'appeler Vador deux fois de suite "Jedi". Le Seigneur Noir tua plusieurs mercenaires de la cour du Hutt avant de l'étrangler avec la Force, contraignant ainsi Jabba à accéder à sa requête : Vador sollicitait les deux meilleurs chasseurs de primes du Hutt, l'un pour lui amener Cylo, qui évoluait dans l'ombre de l'Empereur, l'autre pour découvrir l'identité du pilote rebelle qui avait fait exploser l'Étoile de la Mort. Jabba choisit Krrsantan le Noir et Boba Fett respectivement, et promit à son hôte de ne plus jamais mentionner leur accord.
  Le lendemain, Vador revint conclure l'accord commercial entre l'Empire et les Hutts, qui mettaient à disposition leurs ressources en échange d'un paiement substantiel. L'accord assurait également à l'Empire une certaine sécurité de leurs convois dans la Bordure Extérieure. Pour célébrer cet accord, Jabba invita Vador à le suivre à bord du Khetanna pour regarder plusieurs banthas se faire tuer, puis admirer le sarlacc de la fosse de Carkoon. Jabba aimait désormais appeler Vador son "ami", même s'il n'en était rien, mais le Hutt avait désormais bien compris la différence entre un Sith et un Jedi.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba et Dark Vador scellant leur accord après la bataille de Yavin


3.3 L'arnaque du Vent des Tuskens



  En tant que seigneur du crime établi sur Tatooine, les locaux se tournaient souvent vers Jabba pour régler leurs problèmes. C'est ainsi qu'un beau jour, les Tuskens vinrent se plaindre au Hutt qu'ils étaient sans cesse dérangés par les Jawas et les patrouilles impériales qui piétinaient leurs dunes sacrées sans vergogne. Jabba les congédia sans vergogne mais s'attacha tout de même à résoudre ce problème, définitivement. Il appréciait tout particulièrement un vin distillé par les Hommes des Sabres, le Vent des Tuskens, qu'il exportait un peu partout dans la galaxie, jusque Canto Bight sur Cantonica par exemple, à un prix exorbitant. Toutefois, Jabba volait ce vin aux Tuskens, ce qui rendait son approvisionnement compliqué.

  Ainsi, lorsque deux individus en quête de fortune vinrent au palais de Tatooine pour demander à Jabba de faire affaires avec lui, le Hutt leur déconseilla de s'intéresser de plus près au précieux vin, tout en leur révélant toutefois où en trouver le soir même. En effet, les Hommes des Sables seraient en pleine cérémonie, et voler leur vin serait aisé. Trop avides, les deux individus décidèrent de franchir le pas, et parlèrent même un peu trop fort de leur projet dans une cantina, si bien que le mot arriva jusqu'aux oreilles des Jawas et des Impériaux. Et Jabba comptait bien là dessus. Quand tous les partis se retrouvèrent au lieu supposé de la cérémonie des Tuskens, il n'y avait personne. Hormis Boba Fett, embusqué, qui élimina tout le monde. Dès le lendemain, les Tuskens retournèrent au palais pour remercier Jabba et lui offrir en remerciement une importante quantité de leur précieux vin.

  La bonne nourriture était le péché mignon de Jabba, et le vin tusken n'était pas sa seule faiblesse. En effet, il était de notoriété publique que le Hutt raffolait des scurriers. Aphra, Winloss, Nokk et Krrsantan se servirent de cette information pour piéger Shrem et Skikkesk, deux individus peu recommandables, le second faisant l'objet d'une prime émise par Jabba depuis un certain temps.

Jabba Desilijic Tiure

Les Tuskens sollicitant l'aide de Jabba le Hutt


3.4 L'affaire des 13 caisses



  La chance sourit un jour à Jabba lorsqu'une avarie bloqua un cargo impérial en orbite de Tatooine, tuant tout son équipage. Le vaisseau contenait treize caisses de fusils blaster de dernière génération, que les mercenaires du Hutt s'empressèrent de ramener auprès de son maître. Jabba se garda bien d'ébruiter cette acquisition, car le trafic d'armes - impériales qui plus est - était formellement interdit, et le Hutt était lié à l'Empire par un accord passé avec Dark Vador. Toutefois, l'une des treize caisses fut volée, et les possibilités de Jabba pour la retrouver étaient limitées.

  Ainsi, quelle ne fut pas la surprise du Hutt lorsque Sana Starros et Lando Calrissian se présentèrent à lui. La contrebandière - dont le bruit courrait qu'elle avait été un temps la femme de Han Solo, que Jabba recherchait toujours - affirmait savoir qui avait volé la treizième caisse, et exigeait vingt mille crédits pour cette information. Les doutes de Jabba furent rapidement levés lorsque Sana tua dans l'assemblée un pirate krawg armé d'un des fameux fusils impériaux. Jabba paya donc Sana, et le Hutt célébra la résolution de cette affaire avec Lando, et profusion d'alcool et de danseuses.
  Seulement, pendant ce temps, le Hutt ignorait que Sana lui dérobait les douze autres caisses, qu'elle acheminait tranquillement dans son Cobra Volt. La supercherie allait en fait bien au-delà, et cela le Hutt ne le sut probablement jamais. C'était en réalité la contrebandière qui lui avait volé une caisse, qu'elle avait ensuite revendue cinq mille crédits aux Krawgs en leur faisant croire qu'elle disposait de l'intégralité de la cargaison. Sana s'était ensuite rendue auprès des Impériaux, qui l'avait payée vingt mille crédits pour la même information qu'elle avait donnée à Jabba. Ainsi, quand le Cobra Volt décolla de Tatooine, poursuivi par les Krawgs furieux d'avoir été trompés, un destroyer impérial surgit de l'hyperespace pour appréhender les pirates. Sana Starros s'était donc fait quarante-cinq mille crédits sur le dos de Jabba.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba recevant Sana Starros et Lando Calrissian dans son palais de Tatooine


3.5 Le double jeu de Lando



  Trois ans s'étaient écoulés depuis que Han Solo avait promis à Jabba qu'il le rembourserait avec un petit bonus. Mais depuis, le contrebandier était insaisissable et œuvrait sans relâche pour l'Alliance rebelle. Toutefois, après la bataille de Hoth, Dark Vador avait réuni plusieurs chasseurs de primes pour retrouver et capturer l'équipage du Faucon Millenium. Sans surprise, c'était Boba Fett qui avait retrouvé Han Solo sur Bespin et qui l'avait piégé. Alors que Vador s'occupait du pilote qui avait détruit l'Étoile de la Mort, le contrebandier était plongé dans la carbonite. Boba Fett quitta la Cité des Nuages avec le Slave I et sa proie figée dans sa soute, mais ne livra pas directement son trophée à Jabba sur Tatooine. En effet, il s'attela tout d'abord à une autre mission, consistant à retrouver Nakano Lash, et il n'était pas le seul sur le coup, puisque Beilert Valance était également de la partie.

  Quoi qu'il en soit, alors que la flotte rebelle était traquée par l'armada impériale d'Ellian Zahra, Lando Calrissian se rendit sur Tatooine, et pour passer les gardes de Jabba, prétendit qu'il était en pleine négociation d'un contrat de gaz tibanna avec le Hutt. Seulement, Jabba savait déjà que l'Empire avait pris le contrôle de Bespin : Lando mentait donc, et il allait payer pour cela. Il était de plus venu sur Tatooine avec le Faucon, que Jabba comptait bien réquisitionner pour éponger partiellement la dette de Han. Lando conclut toutefois un marché peu honorable pour sauver sa peau : maintenant qu'il travaillait avec les Rebelles, il pourrait fournir des informations précieuses à Jabba. Le Hutt accepta et laissa le baron quitter Tatooine avec le Faucon.
  Quelques jours plus tard, Bib Fortuna recontacta Lando au nom de Jabba. Calrissian l'informa que l'Empire avait craqué les codes de transmission de la flotte rebelle, qui était désormais traquée. Seulement, les Pathfinders et l'Escadron Starlight étaient en train de se surpasser pour changer les codes. À défaut de pouvoir les fournir directement à Jabba, Lando promit de livrer au Hutt le droïde à l'origine du nouvel encryptage.

Jabba Desilijic Tiure

Lando rendant visite à Jabba après la bataille de Hoth


3.6 La mort de Jabba le Hutt



"Tes pouvoirs spirituels ne marcheront pas sur moi !"
Jabba à Luke Skywalker, venu sur Tatooine pour sauver Han Solo


  Un an s'était écoulé depuis que Han Solo avait été plongé dans la carbonite et livré à Jabba, qui exposait fièrement son trophée dans son palais, à la vue de tous. Mais le Hutt était loin de se douter que les Rebelles avaient mis en place un plan audacieux pour sauver leur ami. Tout commença avec la venue de deux droïdes, R2-D2 et C-3PO, qui délivrèrent à Jabba un message de la part de Luke Skywalker, qui conseillait au Hutt de libérer Han. Cela fit bien rire Jabba qui réassigna plutôt les deux droïdes à son service.
  Peu de temps après, ce fut Boushh qui fit une entrée fracassante dans la palais. Le chasseur de primes, sur qui personne n'aurait parié, avait capturé le puissant Chewbacca. Boushh fit monter la valeur de sa récompense avec un détonateur thermique, et Jabba consentit à rémunérer davantage l'intéressé, tant d'audace l'amusant beaucoup. Seulement le Hutt n'était pas dupe et savait très bien qu'il ne s'agissait pas de Boushh sous l'armure. À la tombée de la nuit, le faux chasseur de primes fit sortir Han Solo de la carbonite et révéla sa véritable identité : il s'agissait ni plus ni moins de la très recherchée princesse Leia Organa. Jabba fit jeter le contrebandier en cellule avec le Wookiee, et força la princesse à revêtir une tenue dégradante, puis l'enchaîna et la força à rester à ses pieds, sur son piédestal.

  Le lendemain, le seigneur du crime reçut un nouvel invité de marque. Il s'agissait cette fois-ci de Luke Skywalker. Trop orgueilleux, Jabba ne pensa pas un instant que tous ces Rebelles qui se jetaient dans son antre avaient un plan. Le Hutt refusa une nouvelle fois d'écouter le Jedi et le fit chuter dans la grotte de Pateesa. Seulement, Luke Skywalker vainquit le rancor, ce qui énerva profondément Jabba, qui ordonna l'exécution des prisonniers rebelles à la Grande Fosse de Carkoon. Le sarlacc allait lentement digérer Han Solo, Chewbacca et Luke Skywalker.
  Jabba, qui observait la scène depuis sa barge, ne se doutait pas un seul instant de ce qui allait se produire. R2-D2 envoya à Luke son sabre laser, et Lando Calrissian, qui se trouvait caché parmi ses gardes, libéra Han et Chewbacca. La bataille dégénéra rapidement et Jabba observa, stupéfait, Boba Fett chuter dans la gueule du sarlacc. Leia saisit cette opportunité pour étrangler Jabba avec la chaîne qui la retenait. Dans le chaos ambiant, personne ne vint au secours du Hutt, qui mourut finalement.

Jabba Desilijic Tiure

Leia étranglant Jabba à mort à bord de sa barge au-dessus de la fosse de Carkoon


4. Héritage



  La mort de Jabba fut un véritable cataclysme au sein des organisations criminelles. Sa disparition laissa penser que le trône de Tatooine serait aisément accessible et beaucoup s'écharpèrent en vain pour s'assoir sur le trône de l'empire criminel du Hutt. Dans le sillage de la bataille d'Endor et de la défaite de l'Empire, Tatooine était en proie au chaos, la Clé Rouge tentant notamment d'assoir son autorité. C'était sans compter sur Cobb Vanth, qui réinstaura un semblant d'ordre sur Tatooine.
  Dans le même temps, les Hutts du conseil ne parvenaient pas à se mettre d'accord sur qui allait succéder à Jabba. Et ce flou faisait les affaires d'autres gangs plus modestes, qui avaient désormais de la place pour exister. C'était finalement Bib Fortuna qui avait fini par s'assoir sur le trône de Jabba. Mais en +9, le Twi'lek fut exécuté sommairement par Boba Fett et Fennec Shand qui reprirent les rennes de l'empire criminel de Jabba le Hutt.

  Une partie des mercenaires au service de Jabba s'étaient par ailleurs retrouvés libérés après sa mort, dont les Niktos, qui vouaient depuis un immense respect à Leia Organa. Les Hutts du conseil avaient cherché à effacer toute preuve du meurtre de Jabba par Leia dans les débris de sa barge sur Tatooine, mais certains avaient réussi à se procurer les enregistrements holovidéos. Une telle preuve demeura secrète pendant des années, mais Rinnrivin Di mit la main sur un exemplaire de l'enregistrement et le montra à Leia Organa en +28, alors sénatrice de la Nouvelle République, espérant ainsi s'attirer sa sympathie, ce qui ne fonctionna pas comme escompté.

Jabba Desilijic Tiure

Jabba, Bib Fortuna et Salacious Crumb





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Jabba Desilijic Tiure
Nom
Jabba Desilijic Tiure
Surnom
Jabba le Hutt
Espèce
Date de naissance
-600
Lieu de naissance
Date de décès
+4
Lieu de décès
Taille
3,9 m (longueur)
Fonctions
- Baron du crime
- Leader du Clan des Hutts
Vaisseau
Affiliation
Interprété par
Larry Ward (Episode VI), Kevin Michael Richardson (Episode I et The Clone Wars)

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
26/04/2021

Date de modification
26/04/2021

Nombre de lectures
21


Note de la fiche
3 membres ont noté la fiche "Jabba Desilijic Tiure" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.