Cal Kestis


Cal Kestis était un Padawan qui échappa à l'Ordre 66 et fut traqué par les Deuxième et Neuvième Sœurs. Il voyagea aux côtés de BD-1, Cere Junda, et Greez Dritus dans sa quête de rebâtir l'Ordre Jedi.

Continuité : Canon


  

1. Padawan survivant


1.1 L'Ordre 66



  Cal Kestis était un jeune humain aux cheveux châtains et aux yeux marrons qui était un Padawan lors des dernières années de la République Galactique. Le destroyer de classe Venator du 13ème bataillon et de Jaro Tapal, son Maître Lasat, fut sa seconde maison après le temple Jedi. C'était à bord de ce vaisseau qu'il s'entraînait et qu'il affinait ses pouvoirs de Force.

  Habitué à la présence des clones qu'il considérait comme ses amis, leur trahison au moment de l'Ordre 66 ne fut que plus traumatisante. Un commandant clone visa Jaro Tapal par derrière alors que Cal finissait tout juste son entraînement. Le Lasat sentit heureusement le danger à temps et tua le clone, avant d'ordonner à son Padawan de fuir vers une capsule de sauvetage. Cal ne comprenait pas ce qu'il se passait, et son maître non plus.
  Dans son ascension du turbo-élévateur, Cal perdit toutefois son sabre laser, mais fut sauvé par son maître de deux clones. Le Padawan retrouva ensuite Jaro Tapal au niveau des capsules de sauvetage où ils furent rattrapés par tout un contingent de soldats du 13ème bataillon. Le Lasat se sacrifia pour protéger son apprenti, qui utilisa à son tour ses pouvoirs pour ralentir littéralement les clones, lui donnant ainsi suffisamment de temps pour éjecter la capsule avec son maître.
  Dans son dernier souffle, Jaro Tapal exigea de Cal Kestis qu'il reste attentif sur Bracca, qu'il attende les consignes du Conseil Jedi, et qu'il ne fasse confiance qu'à la Force. Cal, seul face au corps sans vie de son maître, récupéra la moitié de son sabre laser à double lame et pleura. Au loin, le destroyer de classe Venator explosa, piégé par le défunt Maître Jedi.

Cal Kestis

Le Padawan Cal Kestis écoutant les conseils de son maître Jaro Tapal


1.2 Le monde-décharge de Bracca



  Cal se réfugia sur Bracca, le monde-décharge au-dessus duquel il se trouvait avec son maître avant l'Ordre 66, là où les vaisseaux endommagés étaient démantelés et reconstruits. Pendant ce temps, l'Empire Galactique récemment formé entamait la Purge orchestrée par Dark Vador. Humble et discret, le jeune Padawan fit profil bas et intégra la Guilde des Ferrailleurs pour exécuter ce travail de démantèlement quotidien épuisant. Cal ne parlait pas de son passé et restait énigmatique, mais se rapprocha toutefois de Prauf Boudey, un colossal Abednedo avec qui il sympathisa au gré des années.

  Cinq ans après le drame qui avait frappé l'Ordre Jedi, alors que Cal et Prauf s'attelaient à un nouveau chantier, une avarie mécanique fit chuter l'Abednedo. Abandonnant toute prudence, le Padawan se reconnecta aussitôt avec la Force et sauva son ami d'une chute mortelle. Prauf, qui n'était pas bête, avait compris ce qui venait de se produire, mais ne dénonça pas Cal pour autant. Au contraire, l'Abednedo était inquiet pour son ami puisque les gens comme lui étaient traqués par l'Empire.

Cal Kestis

Cal Kestis arpentant les chantiers de démantèlement de Bracca


  Alors que Cal et Prauf quittaient le chantier à bord du train qui ramenait les ouvriers chez eux, le transport fut soudainement arrêté et des stormtroopers entamèrent un contrôle d'identité. Les deux compagnons et les autres passagers furent sortis du train et conduits devant des Purge Troopers, en rang. Mais ce n'était pas le pire, puisque deux Inquisitrices étaient venues, très certainement puisqu'elles avaient senti la présence d'un Jedi sur Bracca : les Neuvième et Deuxième Sœurs. Cette dernière indiqua aux ouvriers qu'un dangereux fugitif se trouvait parmi eux et l'invita à se dénoncer.

  Prauf s'avança alors, mais plutôt que de révéler ce qu'il savait, dénonça les agissements de l'Empire sur Bracca, qui avaient réduit les ingénieurs et ouvriers en esclavage. L'Inquisitrice fit définitivement taire l'Abednedo d'un coup de sabre laser. Furieux, le Padawan alluma sa propre arme et attaqua avant d'être repoussé, de chuter et de tomber dans un train de marchandises lancé à vive allure.

Cal Kestis

Cal et Prauf face à la Deuxième Sœur


  Les capacités de Cal à utiliser la Force s'étaient émoussées après cinq ans à se cacher, mais la sensation de brandir le sabre laser lui était toujours familière. Il se fraya un chemin à travers les stormtroopers jusqu'à atteindre la tête du train. Mais il distingua aussi le chasseur TIE intercepteur de l'Inquisitrice qui n'avait pas perdu sa trace. Une aide inespérée arriva alors : le Stinger Mantis se positionna au niveau du train, et une femme cria à Cal Kestis de poursuivre jusqu'au bout où il pourrait être récupéré. Le Padawan reprit alors sa course, éliminant les derniers stormtroopers et évitant les tirs d'une canonnière de police.

  Mais il se retrouva finalement confronté à la Deuxième Soeur qui avait hâte d'affronter un Jedi. Le combat fut bref puisque Cal était dépassé. Heureusement le Mantis revint et fit feu sur la plateforme, offrant ainsi au Padawan l'opportunité de sauter à bord du vaisseau. Cere Junda le récupéra et ordonna au capitaine, Greez Dritus, de fermer le sas et de s'échapper. Mais l'Inquisitrice bondit et s'accrocha au vaisseau, utilisant la Force pour contrôler sa trajectoire. Ce fut finalement Cere Junda qui libéra le Mantis de l'emprise de l'Impériale et le vaisseau bondit aussitôt en hyperespace.
  À bord du Mantis, les deux sauveurs de Cal se présentèrent : le capitaine Greez Dritus et Cere Junda, qui était une ancienne Jedi, qui comme lui avait survécu à la Purge. Junda confirma à Cal que le Conseil Jedi n'était plus et qu'à sa connaissance, il n'y avait pas d'autres membres de l'Ordre en vie.

Cal Kestis

Cal Kestis affrontant la Deuxième Soeur sur Bracca


2. La quête de l'holocron de Cordova


2.1 Mission sur Bogano



  Après que Cal se fut reposé - son sommeil agité par des cauchemars lui faisant revivre les derniers instants de son Maître - Cere Junda annonça au Padawan que le temps de fuir était terminé. Il leur incombait maintenant de rebâtir l'Ordre Jedi. Elle-même n'étant plus une Jedi, elle avait besoin qu'il rencontre quelqu'un sur Bogano, un monde qui ne figurait sur aucune carte et inconnu de l'Empire.

  Sur place, Cal Kestis fit la rencontre de BD-1 qui ne le quitterait plus par la suite. Le petit droïde disposait de stims de santé - bien pratique pour s'aventurer en territoire sauvage -, d'un système de scan perfectionné et de cartographie poussé. Affrontant les sploxs, bograts et oggdos de Bogano, Cal Kestis se fraya un chemin jusqu'au sanctuaire de la planète, renouant peu à peu avec des sensations qu'il avait oubliées : la Force s'écoulait de nouveau naturellement à travers lui, notamment sa capacité à sentir les échos du passé.
  À l'intérieur, BD-1 diffusa un message holographique du Maître Jedi Eno Cordova, qui lui révéla qu'il avait dissimulé ici un holocron contenant une liste des enfants sensibles à la Force, holocron qui serait indispensable pour rebâtir l'Ordre Jedi. Mais pour accéder à l'holocron, Cal devait trouver les tombeaux de trois sages zeffos.

Cal Kestis

Cal Kestis face à l'hologramme d'Eno Cordova dans le sanctuaire de Bogano


2.2 Enquête sur Zeffo



  Après Bogano, le Mantis mit le cap sur Zeffo, le monde d'origine de l'espèce du même nom où se trouvait l'un des trois tombeaux recherchés, celui du sage Eilram. Mais contrairement à Bogano, Zeffo était occupé par l'Empire, qui avait délogé les habitants et épuisé les ressources naturelles de ce monde riche balayé par les vents. L'Empire avait toutefois laissé une garnison pour empêcher que des pilleurs s'approprient du matériel de pointe.
  Ainsi, la faune hostile de Zeffo n'était pas le seul obstacle de Cal dans sa quête du tombeau d'Eilram. En effet, les scazzs n'aidaient pas, mais la réelle menace venait des Stormtroopers et Scout Troopers postés dans les villages où les habitants avaient été délogés de force. Certains des Impériaux, munis de matraques électriques, donnèrent du fil à retordre au Padawan, qui progressa difficilement jusqu'aux montagnes où se dessinait enfin le chemin vers le tombeau.

  Des chasseurs TIE survolaient régulièrement la base impériale d'où partaient occasionnellement des transports remplis d'artefacts zeffos qui intéressaient l'Empereur. Guidé par Cere Junda grâce à son comlink, Cal Kestis utilisa les ailes des moulins mécaniques, répartis sur les flancs de falaise pour capter l'énergie éolienne des vents violents de la planète, pour progresser rapidement : sa capacité à ralentir les objets en mouvement grâce à la Force lui fut d'une grande utilité.

Cal Kestis

Cal Kestis approchant du tombeau d'Eilram sur Zeffo


  À plusieurs reprises, Cal dut se confronter aux mitrailleurs lourds et aux Rocket Troopers qui étaient venus renforcer les rangs des Impériaux. Il trouva finalement l'entrée du tombeau en se frayant un chemin à travers les insupportables skungus et redoutables phillaks. Un ascenseur le conduisit profondément sous terre où le Padawan dut redoubler d'intelligence pour déverrouiller certains mécanismes qui nécessitaient d'utiliser le vent judicieusement.

  À force de patience et de vigilance, Cal Kestis arriva enfin dans la salle du sarcophage où il dut affronter et vaincre un Gardien des Tombeaux, des automates conçus par les Zeffos pour protéger leurs sites sacrés. Une fois le Gardien vaincu, BD-1 s'agita et diffusa un nouveau message d'Eno Cordova, qui s'intéressa alors à une immense fresque qui tapissait le mur de la salle. Il s'agissait d'un arbre wroshyr de Kashyyyk, indiquant par la même occasion la prochaine destination de Cal Kestis.

Cal Kestis

Cal Kestis affrontant un Gardien des Tombeaux dans le tombeau d'Eilram


  La présence des Impériaux s'était renforcée depuis que Cal avait réactivé les mécanismes à l'œuvre dans le sanctuaire d'Eilram, forçant le jeune Jedi à emprunter des chemins encore plus périlleux qu'à l'aller. Il arriva dans une région de Zeffo où un destroyer de classe Venator s'était écrasé, une zone infestée de jotazs et de droïdes sondes. Les locaux avaient érigé des monuments funéraires rudimentaires pour les clones.
  Cal poursuivit son chemin jusque dans les cavernes de glace de la planète, où les excavations avaient été très profondes. Ci et là, le Padawan captait des échos de Force, provenant des Zeffos où des colons humains qui avaient été délogés par l'Empire. Certaines voix qu'il percevait prouvaient également que les Impériaux étaient particulièrement intéressés par la découverte d'artefacts liés aux Zeffos. Mais rien de ce que percevait Cal faisait mention d'Eno Cordova, ce qui était plutôt une bonne nouvelle.

  Finalement, Cere Junda contacta Cal : les Impériaux les avaient repérés et un TR-TT s'en prenait dorénavant au Mantis. Le Jedi, qui n'était plus loin, emprunta un élévateur qui le ramena à la surface de Zeffo et courut jusqu'à la plateforme où le vaisseau de Greez s'était posé. Le Padawan parvint à détruit le bipode, ce qui renforça la confiance qu'il avait en ses capacités. À bord, tandis que Greez faisait chauffer les moteurs, Cal expliqua à Cere ce qu'il avait appris : tout indiquait qu'il fallait se rendre sur Kashyyyk pour trouver un certain Tarfful.

Cal Kestis

Cal à bord du Mantis avec Cere et Greez


2.3 Direction Kashyyyk



  Avant de rejoindre Kashyyyk, sur les conseils de Cere Junda, Cal Kestis fit un petit détour par Bogano, puisque grâce à ses nouveaux pouvoirs, il était désormais capable d'explorer des lieux qui lui étaient jusqu'alors inaccessibles. Il retrouva ainsi des dispositifs similaires à ceux de Zeffo - les sphères métalliques à déplacer dans des réceptacles pour activer des mécanismes - et découvrit un atelier secret où Eno Cordova avait probablement passé beaucoup de temps. Il put ainsi améliorer son sabre laser pour y ajouter la poignée du Maître Jedi : le Padawan pouvait désormais utiliser son arme comme un sabre à double lame.
  Le Mantis mit ensuite le cap sur Kashyyyk. En chemin, Cere révéla à Cal que si elle s'était coupée de la Force, c'était parce qu'après l'Ordre 66, elle avait échoué à protéger sa Padawan Trilla. En effet, en voulant éloigner une patrouille de clones, elle avait été capturée, torturée, et avait finalement révélé où se cachait sa Padawan ainsi que d'autres Novices. Cere avait ensuite saisi sa chance pour s'échapper, contrainte d'abandonner Trilla. Elle ne se l'était jamais pardonnée et s'était donc coupée de la Force.

  L'Empire avait établi un blocus autour de Kashyyyk : en effet, plusieurs destroyers patrouillaient, mais en émettant la bonne signature, le Mantis put passer et entrer en atmosphère sans problème. Cal, Greez et Cere furent toutefois surpris par le passage de chasseurs TIE pourchassés par une canonnière clone. Visiblement, la résistance sur Kashyyyk pour libérer les Wookies réduits en esclavage était active. Détectant des TB-TT qui convergeaient vers les canonnières rebelles, Cal Kestis plongea dans les eaux boueuses de Kashyyyk, nagea jusqu'à l'un des mastodontes métalliques, grimpa et tua ses pilotes avant d'en prendre le contrôle.

Cal Kestis

Cal grimpant sur le flanc d'un TB-TT sur Kashyyyk


  Pilotant son TB-TT, Cal explosa un autre quadripode avant de décimer la garnison impériale que les rebelles tentaient de prendre. Stormtroopers, chasseurs TIE, rien ne lui résista. Mais quand le Padawan détruisit une navette cargo de classe Zeta qui prenait son envol, celle-ci percuta son TB-TT. Le Jedi sortit indemne avec BD-1 de la carcasse du quadripode et fut salué par Saw Gerrera, qui menait le combat avec ses Partisans pour aider les Wookies. Cal fut accueilli en héros par les Rebelles, tous loyaux à Gerrera et galvanisés par l'arrivée d'un Jedi à leurs côtés.

  La cible principale de Saw était une raffinerie où les Impériaux modifiaient de la sève pour des raisons encore inconnues. Les Partisans allaient faire diversion pendant que Cal s'introduirait dans le complexe et libérerait les Wookies : l'un d'eux saurait certainement où se trouvait Tarfful.
  L'opération se déroula comme prévu, mais le Padawan dut encore affronter de nombreux Stormtroopers, Scout Troopers et Flametroopers, ainsi que les redoutables Purge Troopers, qui n'avaient qu'une envie : tuer un Jedi. Par ailleurs, les Impériaux ne représentaient pas le seul danger de Kashyyyk, puisque la jungle abritait une faune et une flore hostiles, à l'image des scarabée-flammes qui harcelaient les stormtroopers, mais aussi les féroces slyyygs et les non moins dangereuses wyyyschokk.

Cal Kestis

Cal Kestis, à bord du TB-TT volé, faisant la rencontre de Saw Gerrera


  Les Partisans sabotèrent de gigantesques machines scies, ce qui détourna l'attention des Impériaux et permit à Cal de s'enfoncer un peu plus profondément dans la raffinerie. Grâce à BD-1 qui pirata plusieurs terminaux et points d'accès, le Jedi put libérer plusieurs Wookies qui vinrent immédiatement renforcer les rangs des Partisans. Cal dut se débarrasser à plusieurs reprises des coriaces droïdes de sécurité de série KX, mais rien ne l'arrêta dans sa tâche.
  Quand Cal atteignit enfin le toit de la raffinerie, il dut de nouveau détruire un TR-TT et éliminer l'escorte de stormtroopers qui l'accompagnaient. Une fois ceci fait, la raffinerie tomba finalement sous le contrôle des Partisans : Saw Gerrera prononça un discours galvanisant qui gagna même le jeune Jedi. Les Partisans allaient poursuivre la lutte et continuer à se battre pour les opprimés. C'était une stratégie risquée, mais il fallait bien que quelqu'un s'oppose à l'Empire. D'un certain côté, le Jedi était heureux que quelqu'un comme Saw ait le courage de se dresser contre l'Empire, mais de l'autre, il réalisa que bien des rebelles allaient périr sous son commandement.

  Personne ne savait où se trouvait Tarfful. Mais l'un des Wookies libérés avait combattu sous ses ordres et promit à Cal d'essayer de le retrouver. Le Jedi, quant à lui, ne pouvait pas s'attarder davantage avec les Partisans, car sa mission ne pouvait attendre. Le vétéran d'Onderon regrettait que Cal ne reste pas à ses côtés, mais il comprenait. Le Jedi retourna ensuite au Mantis, où Cere avait intercepté des transmissions indiquant que l'Empire reprenait son projet Foreuse sur Zeffo, puisqu'un deuxième sanctuaire avait été exhumé. Il fallait donc y retourner immédiatement.

Cal Kestis

Cal, au milieu des Wookies libérés, et félicité par Saw Gerrera


2.4 Confrontation et révélation sur Zeffo



  De retour sur la planète natale des Zeffos, Cal se rendit immédiatement sur le nouveau site d'excavation de l'Empire dans la zone du crash du destroyer de classe Venator. La présence impériale était toujours importante, évidemment, mais Cal s'était également renforcé depuis son évasion de Bracca. Cependant, le jeune Jedi se précipita malgré lui dans un piège : en bas d'un ascenseur, aux pieds du temple, l'attendait la Deuxième Sœur. L'Inquisitrice savait qui il était et dégaina son sabre laser : il n'y avait aucune échappatoire pour Cal.
  Le jeune Jedi se défendit plus honorablement que sur Bracca, mais il fut tout de même dépassé après quelques instants d'affrontements, quand l'Inquisitrice l'étrangla avec la Force et le repoussa violemment. Ce fut BD-1 qui sauva son maître en activant un mur de plasma entre les deux adversaires, ce qui amusa la Deuxième Sœur. Celle-ci retira alors son casque, révélant ainsi le visage d'une humaine aux longs cheveux bruns. Elle se présenta comme Trilla Suduri, la Padawan que Cere Junda avait abandonnée cinq ans plus tôt. Cal en fut profondément choqué et se demanda immédiatement pourquoi Cere ne lui avait pas dit la vérité. La Deuxième Sœur sema ensuite le doute chez le jeune Jedi, en lui répétant qu'il ne pouvait pas faire confiance à Cere, qu'elle le trahirait - comme elle l'avait trahie elle - dès qu'il découvrirait l'holocron d'Eno Cordova. Car oui, la Deuxième Sœur savait aussi ce que les Jedi recherchaient.

  Quand Trilla Suduri se retira finalement, Cal tenta de contacter Cere Junda, mais ce fut la Deuxième Sœur qui lui répondit : elle avait piraté ses fréquences de communications. Pour semer le doute en lui, elle le remercia d'avoir attiré l'attention de l'Empire depuis Bracca, car grâce à ses voyages, elle découvrait de nouveaux artefacts zeffos et mettrait bientôt la main sur l'holocron d'Eno Cordova. Résiliant, Cal Kestis poursuivit toutefois sa route et pénétra dans le sanctuaire de Miktrull, le deuxième Sage zeffo.

Cal Kestis

La Deuxième Sœur, Trilla Suduri, révélant sa véritable identité à Cal Kestis


  Les épreuves du sanctuaire de Miktrull s'avérèrent différentes de celles d'Eilram. En effet, les énigmes à résoudre par le Jedi tournaient cette fois-ci davantage autour de la thématique du magnétisme. D'autre part, Cal dut utiliser à bon escient nombre des lanternes qui avaient été offertes en offrandes à Miktrull par son peuple. Mais les défis du sanctuaire ne constituaient pas la seule difficulté de cet immense édifice, qui regorgeait également de Stormtroopers, Scout Troopers et Purge Troopers, mais aussi de Gardiens d'un autre genre.
  Grâce à sa connexion avec la Force qui revenait d'heures en heures, Cal put surmonter les différentes épreuves et survivre à ses nombreux adversaires, jusqu'à atteindre le cœur du tombeau. Là, BD-1 révéla un nouveau message holographique d'Eno Cordova, dans lequel le Maître Jedi expliqua qu'il fallait un Astrium, un artefact zeffo, pour débloquer le sanctuaire de Bogano. Fort de cette information, Cal Kestis entreprit de retourner au Mantis.

  Il n'y avait plus de traces de la Deuxième Soeur, mais cette dernière le narguait toujours par comlink, le remerciant d'avoir résolu les mystères du tombeau de Miktrull pour elle. À un moment, Cal trouva de quoi bricoler BD-1 pour que son droïde coupe les transmissions de l'Inquisitrice et rétablisse les communications avec le Stinger Mantis. Seulement, Cere Junda et Greez Dritus demeuraient injoignables, ce qui n'était pas normal.
  Alors que Cal passait par les cavernes de glace où un ascenseur menait directement au vaisseau, il fut surpris par Daschorb, un droïde chasseur de primes qui l'assomma et le conduisit captif sur Ordo Eris.

Cal Kestis

Cal Kestis écoutant le nouveau message d'Eno Cordova dans le tombeau de Miktrull sur Zeffo


2.5 Prisonnier de la Nuée d'Haxion



  Quand Cal retrouva ses esprits, il était seul dans une sinistre cellule, sans son sabre laser ni BD-1. Toutefois, la Force demeurait son alliée et il put s'évader, découvrant un paysage perturbant autour de lui : des cellules dans lesquelles toutes sortes de créatures étaient enfermées, qu'il avait pu croiser sur Bogano, Kashyyyk ou encore Zeffo. Le Jedi ignorait qu'il se trouvait sur Ordo Eris, le quartier général de la Nuée d'Haxion, une organisation criminelle auprès de laquelle Greez avait contracté de nombreuses dettes aux jeux.
  Cal retrouva toutefois BD-1, qu'il libéra, et le petit droïde l'aida à surcharger différents terminaux et réparer un ascenseur pour atteindre enfin la surface, où une musique punk assourdissante résonnait, couvrant des acclamations d'une foule en délire. Le jeune Jedi s'avança alors au centre d'une arène où l'image holographique géante de Sorc Tormo l'accueillit. Cal comprit que pour sortir d'ici vivant, il devrait se battre. Son sabre laser lui fut rendu et le combat commença.

  Le Jedi affronta plusieurs vagues de créatures, dont les redoutables wyyyschokks et jotazs, avant d'être de nouveau confronté à Daschorb, le chasseur de primes qui l'avait capturé. Le droïde était un redoutable adversaire, mais pas de taille face à un Jedi entraîné et armé de son sabre laser. Une fois Daschorb détruit, le Stinger Mantis arriva en trombe dans l'arène et Cal bondit dans le vaisseau.
  À bord, il fit part à Cere Junda de ce que la Deuxième Sœur lui avait appris, ne cachant pas la colère qu'il éprouvait : pourquoi diable Cere lui avait-elle menti ? Néanmoins, l'heure n'était pas à la dispute puisque Dritus reçut un message des Partisans de Saw Gerrera, qui avaient retrouvé Tarfful sur Kashyyyk. En route, Greez Dritus profita d'un moment de calme pour assurer à Cal qu'il pouvait faire confiance à Cere.

Cal Kestis

Cal Kestis face à l'hologramme de Sorc Tormo dans l'arène d'Ordo Eris


2.6 Les Terres Sombres de Kashyyyk



  Sur Kashyyyk, l'Empire avait repris le contrôle de la raffinerie, et les Partisans, en déroute, avaient fui dans la jungle des Terres Sombres aux côtés des Wookies ; Saw avait quitté la planète, pensant le combat pour Kashyyyk perdu. Cal Kestis dut donc retrouver les Partisans qui étaient restés et qui avaient trouvé Tarfful pour lui. En chemin, il fut confronté à deux chasseurs de primes de la Nuée qu'il élimina avant de reprendre sa route et de se plonger un peu plus dans la jungle.
  Cette fois, le danger n'était plus les Impériaux, mais bien la faune et la flore hostiles, qui représentaient pourtant la meilleure défense des Wookies contre l'envahisseur. Dans l'obscurité des Terres Sombres, le Jedi se fraya un chemin à travers les wyyyschokks et slyyygs, évitant d'être dévoré par les liacérées et empoisonné par les tiges de saava, tout en évitant les charges sournoises des scarabées-flammes et des mykals.

  Cal Kestis finit par retrouver, non sans mal, son contact et Tarfful. Le Wookie au pelage noir lui indiqua qu'Eno Cordova était bien venu sur Kashyyyk il y a de cela bien longtemps, et qu'il avait trouvé ce qu'il cherchait au sommet de l'Arbre des Origines, le gigantesque arbre wroshyr que vénérait les Wookies. Le Jedi devait donc escalader l'arbre pour trouver ce qu'il cherchait.

Cal Kestis

Cal Kestis retrouvant Tarfful dans les Terres Sombres de Kashyyyk


  On offrit au Jedi un respirateur afin qu'il puisse plonger dans les eaux de Kashyyyk et entamer son ascension par les racines submergées. Cette épreuve fut des plus éprouvantes mais permit à Cal de retrouver sa capacité à faire des bonds de Force. Alors que le Jedi avait bien progressé, il eut la mauvaise surprise de se retrouver face à un TIE Reaper qui le fit brusquement chuter. Cal bondit de lianes en lianes, forcé de redescendre pour éviter les tirs du vaisseau de la Neuvième Sœur qui avait retrouvé sa trace. Mais alors qu'il se retrouvait pris au piège, sans défense face à l'imposant TIE, un immense oiseau shyyyo vint à son secours et percuta de plein fouet le vaisseau de la Neuvième Sœur.

  Cal, qui ne perdait pas sa motivation, reprit son ascension par un autre endroit, rencontrant les mêmes difficultés que lors de sa première tentative. Mais il reçut cette fois-ci une aide inattendue. En effet, le Jedi tomba sur l'oiseau shyyyo, blessé, qu'il aida à guérir. Reconnaissant, l'animal de légende s'envola et emporta Cal vers la cime de l'Arbre des Origines. Au sommet se trouvait une silhouette de Zeffo gravée à même l'écorce. BD-1 activa alors un nouveau message holographique d'Eno Cordova, qui se réjouissait d'avoir découvert un Astrium au sommet de l'Arbre des Origines. Cela lui évitait ainsi de se rendre dans le tombeau de Kujet sur Dathomir. C'était exactement l'information dont Cal avait besoin. Il lui fallait désormais redescendre et rejoindre le Mantis, et l'oiseau shyyyo était encore là pour l'aide.
  Mais le TIE Reaper refit son apparition et ouvrit le feu sur l'animal mythique ; l'Inquisitrice quant à elle bondit pour affronter Cal. La Dowutin, beaucoup plus imposante que la Deuxième Sœur, n'en était pas moins vive et redoutable. Le Jedi parvint cependant à lui trancher son bras armé. Mais la Neuvième Sœur ne semblait pas dérangée : son entraînement avait été si difficile qu'elle attachait peu d'importance à la perte d'un membre et reprit le combat. Cal bondit et lui asséna un coup dans le dos avant de la propulser du sommet de l'Arbre des Origines.
  L'oiseau shyyyo était toujours en vie et donna un dernier coup de main à Cal Kestis, qui regagna enfin le Mantis, fier d'avoir pu vaincre une Inquisitrice.

Cal Kestis

Cal Kestis face à la Neuvième Sœur au sommet de l'Arbre des Origines sur Kashyyyk


2.7 Échec sur Dathomir



  Le prochain arrêt du Stinger Mantis fut Dathomir, un monde lugubre bercé par la lumière rouge de son soleil, à l'air chargé en souffre. L'environnement sinistre n'avait rien à voir avec Bogano ou Zeffo, et Cere Junda trouvait cela surprenant qu'Eno Cordova se soit rendu ici. Cal Kestis s'aventura donc seul dans les ruines au sommet desquelles se trouvait le sanctuaire de Kujet. Mais l'accès était loin d'être évident, et des créatures qui n'avaient rien à envier aux monstres de Zeffo se dressèrent sur la route du Padawan : les araignées-fléau et les furieux nydaks.
  Mais la rencontre la plus intrigante de Cal fut celle d'une Sœur de la Nuit. Probablement la dernière de sa caste, celle-ci ne se présenta pas et ordonna à Cal de quitter Dathomir : elle haïssait visiblement les Jedi et ne souhaitait pas discuter davantage. Avec ses pouvoirs mystiques, elle fit apparaître deux Frères de la Nuit, des Zabraks entraînés au combat qui attaquèrent immédiatement le Jedi. Cal s'en débarrassa non sans peine, et il dut affronter bien d'autres Dathomiriens par la suite.

  Quand le jeune Jedi reprit son chemin vers le sanctuaire, il fit la rencontre d'un curieux personnage, un vieillard encapuchonné qui ne présenta pas non plus, et prétendit être en exil sur Dathomir depuis longtemps. Il semblait en savoir long sur les Sœurs de la Nuit, ce qui intriguait Cal qui le laissa derrière lui avant de reprendre sa route. Le Jedi atteignit finalement le village des Frères de la Nuit et fut contraint de battre en retraite, s'enfonçant encore plus profondément sous la surface de Dathomir.

Cal Kestis

Cal faisant la rencontre d'un mystérieux voyageur sur Dathomir


  Cal Kestis arriva finalement dans une sorte d'arène où grâce à ses pouvoirs de Force, il perçut que c'était un lieu où les Frères de la Nuit affrontait les nydaks pour prouver leur valeur. Mais le Jedi dut également faire face à une nouvelle menace : la Sœur de la Nuit réapparut dans une brume verte et anima les cadavres de ses sœurs tombées au combat durant la Guerre des Clones. Cal élimina ses nombreux adversaires, qui allaient des expérimentés Frères de la Nuit à la faune hostile en passant par des zombies agressifs, et reprit sa route. Le Jedi percevait toutefois comme une gêne dans la Force : quelque chose s'était passé sur Dathomir qu'il ne comprenait pas encore.

  Son exploration le conduisit finalement dans l'antre de Gorgara, une chirodactyle géante qu'il avait pu apercevoir planant dans le ciel écarlate de Dathomir. Ce monstre ailé le défia alors que le Jedi se trouvait dans son antre, et ce fut non sans difficulté qu'il le fit fuir.
  Sur le corps d'un Frère de la Nuit, Cal trouva des griffes d'escalade, des sortes de gants qu'il enfila pour grimper plus facilement aux parois et ainsi reprendre son ascension. Mais alors qu'il revenait à son point de départ, Gorgara contre-attaqua, et par un concours de circonstance, le Jedi se retrouva accroché à son col tandis que le monstre s'envolait. Cal lâcha prise plusieurs fois, mais garda son calme même en chute libre et rattrapa la chirodactyle, qui, blessée, percuta plusieurs rochers avant d'effectuer sa chute mortelle.

Cal Kestis

Cal face au village des Frères de la Nuit sous les ruines du sanctuaire de Kujet


  Cal Kestis remonta finalement par le village des Frères de la Nuit et reprit la route du sanctuaire. Le mystérieux vieillard avait disparu, et Cere le contacta par comlink : Greez se comportait étrangement apparemment, et prétendait avoir vu quelqu'un rôder autour du Mantis. Cal pressa alors l'allure et tua un nydak alpha non loin de l'entrée du sanctuaire, une bête presque aussi redoutable que l'oggdo bogdo de Bogano.
  Quand le Jedi pénétra finalement dans le sanctuaire, dont la porte se referma derrière lui, il fut soudain assailli par les souvenirs traumatisants de l'Ordre 66 et de la mort de son Maître. Dans une vision alimentée par sa culpabilité, il se vit tuer Jaro Tapal de ses propres mains ; quand Cal retrouva ses esprits, il découvrit le cristal de son sabre laser détruit par la colère qu'il avait éprouvée. Il ne pouvait désormais plus pénétrer dans le sanctuaire de Kujet et en surmonter les épreuves. Il avait échoué, et il lui fallait désormais retourner au Mantis.

  Seulement, le mystérieux homme l'attendait à l'extérieur et se présenta comme Taron Malicos, un ancien Jedi qui avait également survécu à l'Ordre 66 et qui s'était réfugié sur Dathomir depuis. Cal ne lui faisait pas confiance et comprit que c'était lui qui avait pris le contrôle des Frères de la Nuit en utilisant la Force, ce qui était le chemin du Côté Obscur. La Sœur de la Nuit Merrin apparut alors, comprenant qu'elle avait été trompée par Malicos : en effet, le Jedi déchu lui avait dit que c'était les Jedi qui avaient massacré les Sœurs de la Nuit : et voilà que maintenant, il proposait à Cal de s'allier à lui. Désarmé, le jeune Jedi courut rejoindre le Mantis tandis que Taron Malicos retenait la horde de Sœurs de la Nuit zombies qui se lançaient à ses trousses.

Cal Kestis

Cal Kestis et Taron Malicos face à la Sœur de la Nuit Merrin sur Dathomir


2.8 Nouveau départ sur Ilum



  Cal arriva sur le Mantis et Greez décolla immédiatement pour éviter qu'une horde de zombies s'accroche au vaisseau. Le jeune Jedi était effondré et laissa éclater ses doutes et sa culpabilité face à Cere. L'ancienne Jedi décida de partager un secret qu'elle cachait refoulé au fond d'elle. Après avoir été contrainte d'abandonnée Trilla, elle avait elle-même sombré du Côté Obscur un instant en découvrant que sa Padawan était devenue une Inquisitrice. Elle avait tué tous ceux se trouvant autour d'elle puis avait eu honte de ce moment depuis : c'était la raison pour laquelle elle s'était coupée de la Force. Il ne fallait pas que Cal commette la même erreur : il fallait qu'il poursuive le combat et qu'il n'abandonne pas.

  Revigoré par la confiance que Cere Junda plaçait en lui, Cal accepta de poursuivre le combat. Leur prochaine destination était Ilum: le jeune Jedi allait se chercher un nouveau cristal kyber pour reconstruire son sabre laser. Il n'y était pas retourné depuis longtemps, mais comme Cere Junda, il se souvenait de Maître Yoda accompagnant les Novices sur ce monde de glace.

Cal Kestis

Cal Kestis abattu à bord du Mantis après la destruction de son sabre laser


  Cal s'aventura donc seul sur Ilum : Cere lui avait confié son ancienne poignée de sabre laser afin qu'il puisse réparer le sien. Le jeune Jedi brava le froid et la tempête de neige pour retrouver l'entrée du temple Jedi et escalader la paroi grâce à ses nouvelles griffes. À l'intérieur, il reconnut la salle où Maître Yoda briefait les Novices. Utilisant ingénieusement les cristaux comme lentille amplificatrice, Cal fit fondre des parois de glace afin de progresser plus en profondeur sous la montagne, jusqu'à ressentir l'appel de son cristal kyber. Mais lorsque Cal atteignit enfin son objectif, le cristal se brisa en deux. Mort de froid et épuisé, le Jedi s'effondra, prêt à abandonner. C'est alors que BD-1 diffusa un nouveau message d'Eno Cordova : le dernier message du Maitre Jedi, qui confiait à son droïde la tâche de trouver quelqu'un de confiance pour achever son travail. Dans le message holographique, le BD-1 de l'époque acceptait que sa mémoire lui soit effacée, et restaurée uniquement en présence de quelqu'un de confiance.

  Cal comprit alors ô combien le petit droïde croyait en lui et ce qu'il avait représenté pour Eno Cordova. Cal reprit alors son courage à deux mains et promit à BD-1 de ne pas abandonner. Avec les deux morceaux de cristaux kyber, il construisit une sabre laser à double lame, scindable en deux sabres laser indépendants, et entreprit de rejoindre le Mantis. Cependant, les Impériaux qui se trouvaient en force sur Ilum, convergèrent vers sa position.
  Plus puissant que jamais avec sa nouvelle détermination, Cal terrassa les Scout Troopers, Purge Troopers et droïdes de sécurité KX qui se dressaient devant lui. L'Empire forait visiblement à l'intérieur des montagnes pour récupérer des tonnes de cristaux kyber, ce qui n'était pas une bonne nouvelle. Mais la préoccupation de Cal Kestis était ailleurs : il devait retourner sur Dathomir.

Cal Kestis

Cal Kestis écoutant BD-1 révéler le dernier message d'Eno Cordova sur Ilum


2.9 Une nouvelle alliée



  S'échapper d'Ilum ne fut pas chose aisée puisque les Impériaux grouillaient autour des cavernes et se regroupaient sur la position de Cal et du Mantis. Quand le Padawan retrouva enfin l'air libre, il dut neutraliser deux TR-TT, ce qui ne fit que renforcer sa nouvelle détermination. Cal Kestis était désormais prêt à affronter son passé et à confronter ses pires souvenirs pour pénétrer dans le tombeau de Kujet sur Dathomir.

  Sur place, après s'être frayé un chemin à travers les zombies Sœurs de la Nuit, le Padawan pénétra de nouveau dans le sanctuaire zeffo. Il n'y avait autour de lui aucune trace de Merrin ou Taron Malicos. Cal posa alors sa main sur la porte du tombeau et fut de nouveau transporté par ses visions : il se retrouva face à un Jaro Tapal qui le blâma pour sa mort. Cal accepta la réprimande : désormais, il ne refoulait plus son passé et l'embrassait pleinement, le bon comme le mauvais. Le Maître Jedi Lasat, fier, s'évanouit alors et la porte du tombeau s'ouvrit. Cal Kestis avait réussi.

Cal Kestis

Cal Kestis face à son maître dans une vision, avant de pénétrer dans le tombeau de Kujet sur Dathomir


  Cal pénétra donc dans le tombeau des derniers Sages zeffos : sa quête pour retrouver l'holocron d'Eno Cordova était sur le point de s'achever. Merrin lui apparut alors, capuche rabaissée, plus amicale que lors de ses dernières apparitions. Cal remarqua qu'elle devait avoir son âge, et que comme lui, elle avait vécu seule pendant trop longtemps, apeurée et en colère. Le Padawan lui expliqua que les Jedi n'étaient pas les monstres que Taron Malicos avait décrits, bien au contraire. Malicos était devenu quelque chose d'autre, et porter un sabre laser ne faisait pas de lui un Jedi : pour preuve, Cal confia son sabre à Merrin. La Sœur de la Nuit accepta donc de faire confiance au Padawan : non seulement elle allait l'aider, mais elle allait l'accompagner dans sa quête.

  Mais il restait un dernier obstacle à franchir avant d'atteindre le bout du tombeau : vaincre Taron Malicos. Cal Kestis refusa de nouveau de se joindre au Jedi déchu qui lui avait pourtant offert de partager ses nouveaux pouvoirs. Taron Malicos dégaina ses deux sabres laser aux lames rouges et chargea. Mais après avoir survécu à la Deuxième Sœur et vaincu la Neuvième Sœur, Cal était préparé pour résister au Côté Obscur. Il para les assauts du Jedi déchu et répliqua coup pour coup. Mais quand Malicos l'étrangla avec la Force, Merrin vint à son secours et le libéra, l'aidant par la suite à désarmer leur adversaire commun. La Sœur de la Nuit se débarrassa finalement définitivement de Taron Malicos.
  Cal put ensuite récupérer l'Astrium, l'artefact zeffo qui permettait de pénétrer dans le sanctuaire de Bogano. Sa quête touchait à sa fin et Merrin allait l'accompagner jusqu'au bout. Le Padawan était touché et accepta, probablement pas complètement insensible au charme de la Sœur de la Nuit.

Cal Kestis

Cal Kestis pouvant désormais compter sur Merrin pour l'aider


2.10 Le sanctuaire de Bogano



  Le Mantis remit le cap sur Bogano : cette fois, plus rien ne pouvait empêcher Cal d'accomplir sa mission. Avant qu'il s'élance vers le sanctuaire zeffo, Cere Junda le mit en garde contre les dangers que pouvait receler le temple : en effet, Eno Cordova avait probablement mis en place des défenses subtiles. Mais le Padawan était prêt et gravit le mont qui le mena à l'entrée du sanctuaire. Au centre du dôme, il plaça l'Astrium qui activa un mécanisme, révélant un miroir sur l'une des façades, mais il n'y avait toujours aucun signe de l'holocron. Prudent, Cal s'avança et posa sa main sur le miroir : là, il fut saisi d'une nouvelle vision de Force.
  Cal était entouré de jeunes Novices qui l'appelaient Maître Kestis. Mais la vision prit une tournure bien plus sombre quand l'Empire découvrit les enfants sensibles à la Force, les traqua et les tua, jusqu'à ce que Cal lui-même devienne un Inquisiteur. Le Padawan brisa alors le miroir, et en se retournant, vit l'holocron flotter au centre du dôme. Il s'en empara et fut aussitôt attaqué par la Deuxième Sœur.

  Le Padawan se défendit honorablement contre l'Inquisitrice et parvint même à la désarmer. Seulement, dès qu'il empoigna l'arme, il fut submergé par la souffrance, ressentant toute la peine que Trilla Suduri avait endurée depuis sa capture cinq ans plus tôt. Tétanisé, Cal ne put empêcher la Deuxième Sœur de voler l'holocron et de s'échapper.
  Cal quitta le sanctuaire quand il revint à lui, avec l'arme de l'Inquisitrice, et dut affronter un grand nombre de Stormtroopers avant de pouvoir rejoindre le Mantis. Là, il déclara à Cere Junda avoir perdu l'holocron, qui était désormais en la possession de l'Empire.

Cal Kestis

Cal Kestis découvrant l'holocron d'Eno Cordova


3. Le Chevalier Jedi



  Malgré cet échec, Cal Kestis était toujours déterminé à retrouver l'holocron, et par chance, Cere Junda savait où Trilla s'était rendue : sur Nur, à la Forteresse Inquisitorius, l'endroit même où elle avait été torturée. Cere appréhendait d'y retourner, mais Cal lui assura que cette fois-ci, ce serait différent, car elle serait accompagnée d'un ami. Cere ajouta que non, elle serait accompagnée d'un Jedi. Attrapant le sabre de sa Padawan déchue, l'ancienne Jedi fit agenouiller Cal Kestis et le promut Chevalier Jedi.

  Le Mantis mit donc le cap sur Nur, dans le système de Mustafar, et à l'approche de la lune océanique, Merrin utilisa ses pouvoirs pour camoufler le vaisseau afin qu'il ne soit pas détecté par les senseurs des deux destroyers stellaires qui patrouillaient. La Forteresse Inquisitorius étant en grande partie immergée, Cal et Cere plongèrent et se séparèrent. Pendant que le Chevalier Jedi irait droit vers l'holocron, Cere allait désactiver les boucliers et armements extérieurs de la forteresse afin que le Mantis puisse s'échapper une fois la mission accomplie.
  Cal élimina méthodiquement les stormtroopers qui se dressaient sur son chemin, puis inonda son secteur de la forteresse à la demande de Cere. Il put ainsi rejoindre le couloir central et la zone d'entraînement des Impériaux. Là, le Chevalier Jedi affronta et vainquit des dizaines de Stormtroopers, Scout Troopers, Purge Troopers et droïdes de sécurité avant de pouvoir reprendre son chemin. DB-1 pirata plusieurs terminaux afin de déployer une passerelle qui enjambait un grand vide, et Cal Kestis atteignit enfin la salle d'interrogatoire.
  Là, pour la quatrième fois, il affronta la Deuxième Sœur, qui se trouvait en possession de l'holocron. L'Inquisitrice redoubla de violence, mais Cal Kestis était un Chevalier Jedi désormais et triompha. Il désarma Trilla Suduri et la blessa à l'épaule : elle était à sa merci, et ce fut au tour de Cere Junda d'arriver.

Cal Kestis

Cal Kestis et Cere Junda face à Trilla Suduri, vaincue dans la Forteresse des Inquisiteurs de Nur


  La Deuxième Sœur était prête à accepter son sort, mais Cere Junda la prit par surprise en s'excusant. Elle s'excusa de l'avoir déçue et abandonnée cinq ans plus tôt. Cal pouvait voir dans le regard de l'Inquisitrice toute haine la quitter. Mais la rédemption ne pouvait pas durer : en effet, une respiration mécanique se fit entendre, et l'effroi remplaça la quiétude sur le visage de Trilla Suduri. Cere reconnut la silhouette de Dark Vador, celui qui l'avait torturée, et son ancienne Padawan lui hurla de fuir. Le Seigneur Noir tua son Inquisitrice sans cérémonie et Cal était comme pétrifié face au Côté Obscur qui se dégageait de cet être.

  Cere, elle, bondit sur Vador qui la propulsa dans le vide d'un revers de la main. Cal se retrouvait désormais seul face à Vador et attaqua. Mais le Seigneur Noir le stoppa dans sa course et l'étrangla avec la Force. Le Chevalier Jedi attrapa un tuyau à distance qu'il fit s'effondrer sur son adversaire, ce qui lui donna le temps de battre en retraite. Cal regagna le couloir principal puis le turbo-élévateur, et contacta Greez en chemin pour lui dire de venir le chercher à la surface : Cere, elle, ne reviendrait pas. Seulement, Vador l'attendait déjà et l'attaqua : Cal para, mais n'avait pas assez de force pour résister.

Cal Kestis

Cal parant l'attaque de Dark Vador


  BD-1 sauta soudain sur l'épaule de Dark Vador et commença à foutre le bazar dans ses circuits, permettant ainsi à Cal de se désengager et de reprendre son souffle. Il ne pouvait pas gagner ce combat, et il lui faudrait un miracle. Et ce miracle s'appelait Cere Junda : elle avait survécu et attaqua par surprise le Seigneur Noir avant d'utiliser la Force pour restreindre ses mouvements.
  Un tel rebondissement semblait plaire à Vador, qui sentait le Côté Obscur émaner de son adversaire. Cal stoppa alors Cere avant qu'elle ne fasse le pas de trop vers l'obscurité : le Seigneur Noir contre-attaqua immédiatement et Cere se protégea dans un bouclier de Force. Cal prit alors la seule décision raisonnable pour mettre fin au combat : il fit exploser les vitres autour d'eux, inondant immédiatement le couloir. Il attrapa ensuite Cere, qui était inconsciente, et plaça sur son visage son respirateur avant d'entamer l'ascension jusqu'à la surface. Malheureusement, le Chevalier Jedi manquait d'air ; il aurait péri si Merrin n'avait pas plongé pour les sauver.

  Quand Cal revint à lui, il se trouvait à bord du Stinger Mantis : Greez, Merrin et Cere étaient là aussi, tous sains et saufs, ils avaient réussi. Le Chevalier Jedi ouvrit alors l'holocron d'Eno Cordova avec la Force, et repensa à la vision qu'il avait eue sur Bogano, et à ce qu'avait pu lui dire Merrin. En tentant de retrouver les enfants listés par Maître Cordova, et en voulant les former aux arts Jedi, lui et Cere les mettraient forcément en danger en attirant l'attention de l'Empire sur eux. La chose la plus raisonnable à faire pour protéger les enfants était encore de détruire l'holocron. C'est ce que fit Cal Kestis sans hésiter.

Cal Kestis

Cal et ses compagnons face à l'holocron d'Eno Cordova




Actualités en relation

Notre avis sur Alphabet Squadron : Victory's Pryce

Alphabet Squadron : Victory's price est le troisième et dernier tome de la série Alphabet Squadron d'Alexander Freed. Le roman est édité chez Del Rey et sortira la semaine prochaine, le 2 mars 2021 pour le grand public...


Encyclopédie | Des planètes légendaires au menu du nouveau pack de fiches

Bonjour à tous ! C'est un total de 53 nouvelles fiches de la continuité Légendes qui rejoignent aujourd'hui l'encyclopédie. Pour ce gros arrivage, de nombreux rédacteurs se sont mobilisés, avec Whiterevan, Islerding Minor, Ravaak, Korriban_Sith, Firegantelet...


Star Wars : The High Republic, pour tout savoir sans spoiler

Cela fait maintenant plusieurs mois que vous entendez parler de The High Republic, et si vous n'êtes pas des lecteurs assidus de toutes les actualités, peut-être que vous avez décroché 😉. Nous vous avons donc concocté une...


Marvel | Sortie de Darth Vader (2020) #10

Retour à un peu de tranquillité après les nombreuses sorties de la semaine dernière ! Aujourd'hui voit donc la parution d'un seul nouveau comics du côté de chez Marvel, avec la sortie de Darth Vader (2020) #10 ! Apr...


Marvel | Sortie de Star Wars (2020) #11

C'est aujourd'hui, au milieu de toutes les sorties de la semaine, que Marvel fait paraître aux États-Unis son comics Star Wars #11. Après plusieurs numéros de mise en place, voilà enfin venu le moment tant...


Informations encyclopédiques
Cal Kestis
Nom
Cal Kestis
Espèce
Fonctions
- Padawan
- Chevalier Jedi
Armes
- Sabre laser à simple lame (poignée de Jaro Tapal)
- Puis sabre laser à double lame (poignée d'Eno Cordova)
- Puis sabre laser scindable en deux (poignée de Cere Junda)
Affiliation
Interprété par

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
09/06/2019

Date de modification
03/01/2021

Nombre de lectures
12 933


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.