Bo-Katan Kryze


Bo-Katan Kryze était la sœur de la duchesse Satine de Mandalore. Membre du Death Watch, elle se battit contre Maul et le Collectif de l'Ombre durant la Guerre des Clones pour libérer Sundari avant de devenir Mandalore grâce à Sabine Wren.

Continuité : Canon


  "Oui et Maul mourra. Mais Mandalore survivra. Nous avons toujours survécu à tout. Partez maintenant."
Bo-Katan à Obi-Wan Kenobi après la mort de Satine durant la guerre civile de Sundari


  Bo-Katan Kryze était la sœur de la duchesse Satine Kryze qui dirigeait Mandalore durant la Guerre des Clones. Jeune femme rousse aux yeux verts, au caractère bien trempé et féroce guerrière, Bo-Katan n'adhérait pas du tout à la nouvelle vision des Mandaloriens que sa sœur tentait de répandre dans la galaxie en ces temps troublés. Les Mandaloriens étaient selon elle des guerriers conquérants et belliqueux qui ne reculaient devant rien : vouloir faire des Mandaloriens un peuple pacifique était un outrage à la culture de son peuple. C'est pour cette raison que Bo-Katan rejoignit le Death Watch de Pre Vizsla lorsque l'identité de ce dernier fut publiquement révélée après une altercation sur Concordia et un attentat sur Sundari.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan et ses Nite Owls en plein combat.
Illustration tirée de la série The Mandalorian


1. Membre du Death Watch


1.1 La lieutenante de Pre Vizsla



  Grâce à son identité et ses talents, Bo-Katan devint rapidement un des principaux lieutenants de Pre Vizsla. En -20, elle dirigeait les Nite Owls, une faction du Death Watch facilement reconnaissable grâce à l'armure bleue et blanche que ses Mandaloriens portaient. La sœur de la duchesse, comme ses congénères, portait une armure en beskar, des pistolets blaster WESTAR, un jetpack et des gantelets multifonctions. Le Death Watch avait passé un accord avec Lux Bonteri dont la mère Mina, une sénatrice séparatiste, avait été assassinée par le Comte Dooku. Bonteri s'était proposé de fournir au Death Watch la localisation du leader des Séparatistes en échange de la mort de ce dernier.

  Lorsqu'elle fut alertée de l'arrivée de Bonteri sur Carlac où les Nite Owls avaient établi un campement provisoire, Bo-Katan s'en alla à sa rencontre avec une escorte. Contrairement à ce qui était prévu, le jeune homme n'était pas venu seul mais avec sa soit-disant fiancée Togruta. Bo-Katan les conduisit tout de même au campement où Vizsla les attendait. Une fois les données sur la localisation de Dooku récupérées, les Nite Owls entreprirent de massacrer les Ming Po qui vivaient non loin : Pre Vizsla tua Tryla lui-même, la fille du chef de village Pieter, avant d'ordonner à ses hommes de massacrer tout le monde. C'est alors que la Togruta prit la défense des habitants, en vain : il s'agissait en fait d'Ahsoka Tano, une Jedi. De retour au campement, les deux "amoureux" reçurent l'aide inattendue de R2-D2 qui donna à la Padawan ses sabres laser. Pendant que Pre Vizsla combattait Ahsoka Tano, Bo-Katan envoya ses hommes réduire en poussières les droïdes réparés par R2-D2 qui se rebellaient.

  Mais Lux Bonteri avait profité du chaos pour s'échapper et il fut vite rejoint par la Togruta. Équipée de son jetpack, Bo-Katan s'élança à la poursuite de leur speeder avec deux hommes qui furent finalement éliminés. Elle-même fut neutralisée après une courte confrontation avec la Jedi, et dut donc laisser Ahsoka et Lux quitter Carlac.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan rencontrant Lux Bonteri et Ahsoka Tano sur Carlac


1.2 Le coup d'état



"C'est risqué de faire confiance à ces monstres. Comment être sûr qu'ils vont tenir leurs engagements ?"
Bo-Katan à Pre Vizsla à propos de Maul et Savage


  En -19, Bo-Katan et Pre Vizsla firent une découverte qui allait changer le cours de l'histoire. Alors qu'ils patrouillaient à bord d'un chasseur Kom'rk, ils tombèrent sur une capsule de sauvetage dérivant dans l'espace en piteux état : à bord se trouvaient deux Zabraks agonisants, Maul et Savage Opress. Les deux Frères de la Nuit avaient été traqués par les Jedi, et plus précisément par Obi-Wan Kenobi qui était déjà responsable de l'exil de Vizsla. Misant sur de potentiels alliés, Bo-Katan et son supérieur ramenèrent les deux Sith sur Condordia pour les soigner. La sœur de Satine n'hésita pas à provoquer le Sith à la peau rouge pour tester sa puissance, jusqu'à se faire étrangler. Quand il fut clair que Maul et Savage pouvaient aider le Death Watch à reprendre le contrôle de Mandalore et écarter Satine du trône, les Mandaloriens conclurent un marché avec les Frères de la Nuit. Bo-Katan était méfiante et ne faisait pas confiance aux deux Zabraks, mais décida de suivre Vizsla qu'elle admirait.

  Pour préparer la prise de contrôle de Mandalore et de sa capitale Sundari, Maul avait un plan qui consistait à rallier à leur cause une armée : le Collectif de l'Ombre. En effet, le Death Watch devait apparaître en tant que libérateur de Mandalore pour obtenir le soutien du peuple : un coup d'état frontal était donc inenvisageable. Bo-Katan, les Frères de la Nuit et Vizsla se rendirent donc d'abord sur Mustafar pour rencontrer les leaders du Soleil Noir. Devant le refus de Xomit Grunseit de rallier le Collectif de l'Ombre, Savage décapita tous les chefs falleens. Convaincu, le capitaine de la garde Ziton Moj accepta finalement l'offre. Ensuite, le syndicat Pyke de Lom Pyke choisit de sa propre initiative de rejoindre l'alliance naissante dirigée par les Dathomiriens.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan exprimant ses craintes à Pre Vizsla au sujet de Maul et Savage


  La dernière étape fut Nal Hutta, où les Sith et Pre Vizsla interrompirent une réunion du conseil Hutt tenue par Jabba à distance. La présence surprise des chasseurs de primes Latts Razzi, Sugi, Embo et Dengar repoussa le Collectif de l'Ombre. Bo-Katan arriva à ce moment avec ses Nite Owls, ses guerriers aéroportés : elle n'attendait qu'une chose, que les négociations dégénèrent. Les Mandaloriens envoyèrent des missiles et repoussèrent les protecteurs des Hutts jusqu'à ce que les chasseurs de primes fuient. À la fin, seul le Hutt Oruba demeurait : Savage l'exécuta. Le Death Watch et le Collectif de l'Ombre mirent ensuite le cap sur Tatooine où les gardes du corps du palais de Jabba furent neutralisés avant que le tout puissant Hutt n'accepte finalement l'offre de Maul.

  Bo-Katan et Pre Vizsla devaient maintenant choisir des cibles pertinentes sur Sundari. Pendant que les criminels du Collectif attaqueraient, le Death Watch se présenterait en sauveur et forcerait la Duchesse Satine à se retirer pour cause de passivité face à l'escalade de la violence. Sur le papier, le plan avait l'air infaillible, mais Bo-Katan n'appréciait pas être entourée de malandrins à l'honneur douteux. Vizsla la rassura : il comptait trahir les Sith et éliminer les brigands une fois que Mandalore serait sous son contrôle.

  Tout se déroula comme prévu et le peuple de Sundari accueillit les guerriers Mandaloriens en héros. Le calme fut restauré rapidement dans la capitale, et la duchesse Satine fut emprisonnée. Bien qu'il s'agisse de sa sœur, Bo-Katan ne semblait pas émotionnellement concernée : ses valeurs étaient celles du Death Watch, et elle était fière que Pre Vizsla ait atteint ses objectifs. Comme prévu, Maul et Savage furent également arrêtés. Mais les Sith n'avaient pas dit leur dernier mot : ils se libérèrent aisément et Maul provoqua Vizsla en duel. Bo-Katan observa le combat avec appréhension et ne put intervenir lorsque le Zabrak désarma le leader du Death Watch, s'empara du Sabre Noir et le décapita. Sous le choc, Bo-Katan et ses fidèles Nite-Owls refusèrent de servir un étranger qui avait usurpé le trône de Mandalore et s'échappèrent de la salle du trône, sous le feu des traîtres Mandaloriens qui avaient rejoint les Sith.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan et ses hommes ont sécurisé l'entrée du palais de Jabba


2. Sauver Mandalore


2.1 La guerre civile



  Bo-Katan ne comptait pas laisser sa patrie tomber aux mains du monstre qui avait tué Pre Vizsla. Avec ses Nite Owls encore loyaux, elle mena plusieurs actions contre les patrouilles des Sith qui arpentaient Sundari pour éliminer tous les foyers de résistance. Les commandos Mandaloriens de Maul revêtaient désormais l'armure du Death Watch, mais en rouge et noir, et étaient sans pitié. Bo-Katan savait que si elle voulait sauver Sundari, elle devait libérer sa sœur et expliquer au peuple la vérité. Avec l'aide de Korkie - le neveu de Satine - et de ses amis, Bo-Katan força donc la prison et fit évader la duchesse. Elle ignorait cependant que tout ceci faisait partie du plan des deux Frères de la Nuit. Bo-Katan et ses Nite Owls furent pourchassés dans toute la capitale jusqu'à la frontière de Sundari où les communications vers l'extérieur pourraient sûrement passer : la guerrière rousse élimina plusieurs adversaires alors qu'elle volait avec son jetpack et fit gagner un temps précieux à Satine qui put contacter Obi-Wan Kenobi. Malheureusement, la duchesse fut aussitôt arrêtée, et Bo-Katan se replia avec ses hommes, abandonnant sa sœur pour mieux revenir.

  Quand Obi-Wan arriva à bord du Twilight vêtu d'une armure Mandalorienne rouge et noire, elle le surveilla de loin et le suivit sans se faire repérer lorsqu'il alla libérer Satine une nouvelle fois. Cependant, Maul et Savage avaient tout anticipé : le Twilight fut détruit avant que le Jedi et la Duchesse n'aient le temps de quitter Sundari, et furent ensuite capturés. Alors qu'Obi-Wan Kenobi était reconduit seul en prison, Bo-Katan attendit la tombée de la nuit pour le libérer. La guerrière devina que sa sœur avait été exécutée, mais refoula ses sentiments car il y avait plus urgent à faire que de larmoyer : elle devait s'assurer que le Jedi retourne sur Coruscant pour avertir la République de la situation sur Mandalore. En effet, Sundari était désormais en proie à la guerre civile depuis que Maul avait envoyé tout le Collectif de l'Ombre traquer les Mandaloriens fidèles à Bo-Katan. Cette dernière savait que si la République intervenait, Mandalore passerait probablement sous le contrôle du Sénat et que ce serait la fin de la neutralité de son monde. Mais cela importait peu : c'était un sacrifice à faire, car une fois libérée de Maul, Mandalore saurait se relever. Dès qu'Obi-Wan Kenobi put quitter Sundari, Bo-Katan reprit le combat, prête pour la bataille de Mandalore, imminente désormais.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan et ses Nite Owls sauvant Obi-Wan


2.2 La bataille pour Mandalore



  Mandalore était toujours en proie au chaos. Pour mettre fin à la guerre civile, Bo-Katan savait qu'il n'y avait qu'un seul moyen : tuer Maul et anéantir le Collectif de l'Ombre. Bo-Katan abandonna donc temporairement sa patrie et partit à la recherche du Frère de la Nuit avec Ursa Wren, qui, comme elle, avait un temps appartenu au Death Watch avant de le quitter.

  En plusieurs mois, les deux mandaloriennes remontèrent la trace de Maul par le Syndicat Pyke jusqu'à Oba Diah. Sur place, Bo-Katan et Ursa découvrirent, en espionnant Marg Krim et ses activités, qu'Ahsoka Tano et deux autres femmes avaient été capturées par les Pykes. Quand la Togruta parvint à s'échapper et à quitter Oba Diah à bord du Silver Angel, les Mandaloriennes suivirent le vaisseau jusqu'au niveau 1313 de Coruscant à bord d'un chasseur Kom'rk. Là, Bo-Katan invita sans détour l'ancienne Padawan à se joindre à elle pour défaire leur ennemi commun, Maul. Ahsoka Tano accepta.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan sollicitant l'aide d'Ahsoka Tano pour vaincre Maul et libérer Mandalore


  Bo-Katan ne voulait pas perdre de temps : chaque jour passé sans rien faire, son peuple souffrait davantage de la tyrannie de Maul et de son pantin Almec. C'est donc à reculons qu'elle accepta la proposition d'Ahsoka de contacter la République pour solliciter l'aide des Jedi : le sujet était compliqué, puisque des accords stricts régissaient les relations entre les mondes neutres affiliés à Mandalore et le Sénat. L'ancienne Padawan contacta donc l'amiral Wullf Yularen alors que la bataille de Yerbana venait de s'achever. Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi, surpris de voir Ahsoka Tano, convinrent d'un rendez-vous pour discuter du retour de Maul et de son élimination potentielle.
  Bo-Katan et Ahsoka rejoignirent donc le destroyer de classe Venator, et après de brèves retrouvailles, la Mandalorienne évoqua la souffrance de son peuple sous le règne de Maul et la nécessité d'agir au plus vite. Elle n'avait pas les ressources suffisantes pour assiéger Sundari : et il fallait bien un siège pour éviter que Maul ne s'échappe de nouveau. Seulement, Obi-Wan Kenobi pointa la difficulté pour la République d'intervenir à cause des traités en vigueur : le Maître Jedi se proposa d'en référer au Conseil, ce qui agaça au plus haut point Bo-Katan, qui contenait à peine ses émotions. Il n'y avait plus de temps à perdre, il fallait intervenir maintenant. Souffrant intérieurement, la Mandalorienne eut des mots durs pour le Maître Jedi qui avait vu sa sœur mourir des mains de Maul : Obi-Wan lui rétorqua que c'était justement parce qu'il avait toujours des sentiments pour Satine qu'il ne devait pas laisser ses émotions contrôler ses actions, avant de s'en aller discuter avec le Conseil.

  Bo-Katan déclara sèchement à Ahsoka que c'était une erreur d'être venues solliciter l'aide des Jedi avant de retourner préparer son vaisseau. Néanmoins, Ahsoka put obtenir le soutien d'une partie de la 501ème légion, qui serait commandée par Rex, promu commandant à l'occasion. Le reste de la flotte de la République devait retourner sur Coruscant, qui avait été attaquée par le général Grievous.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan et Ahsoka exposant leur plan aux Jedi


  La bataille de Mandalore débuta. Les canonnières clones fondirent sur Sundari aux côtés des chasseurs Kom'rk des Nite Owls. À bord de l'une des canonnières, Bo-Katan reçut une communication d'Almec qui se demandait bien ce que cette invasion signifiait : en réalité, le Ministre agissait sur les ordres de Maul et savait parfaitement ce qui se passait.
  Bo-Katan activa son jetpack et sortit affronter les supers commandos de Maul, vêtus de rouge et de noir, qui attaquaient les canonnières. La descente sur Sundari fut donc un succès, et les Nite-Owls envahirent bientôt les rues de la capitale aux côtés des clones. Mais la résistance des fidèles du Frère de la Nuit, menée par Gar Saxon, était féroce : Bo-Katan ordonna qu'Ahsoka parte à la recherche de Maul dans les souterrains avec Rex, tandis qu'elle allait regagner la salle du trône pour arrêter Almec.

  Les Nite-Owls firent donc irruption dans la salle du trône et éliminèrent rapidement la garde rapprochée du Ministre, qui avait revêtu son armure pour l'occasion de la bataille. Bo-Katan l'attaqua directement et le surpassa complètement. Elle lui asséna un nombre de coups impressionnants et en encaissa seulement quelques-uns, sans jamais être inquiétée. Elle neutralisa finalement Almec, qui se retrouvait désormais à sa merci. Le Ministre révéla cependant que tout ce qui se produisait était le plan de Maul : à l'exception du Jedi, qui n'était pas celui que son maître attendait. Paniquée, Bo-Katan contacta immédiatement Ahsoka pour l'avertir qu'elle se dirigeait vers un piège, mais elle ne parvint pas à la joindre…

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan, après avoir vaincu le Premier Ministre Almec


2.3 La capture de Maul



  Heureusement, Ahsoka Tano échappa au piège de Maul grâce à l'intervention du commandant Rex. Quand tous les deux revinrent à la salle du trône, Bo-Katan se trouvait en communication avec Obi-Wan Kenobi qui venait aux nouvelles. Le Comte Dooku avait été tué et lui-même se dirigeait vers Utapau pour arrêter le général Grievous. Ahsoka rapporta ensuite les dires de Maul, sur le complot de son ancien maître Dark Sidious, et Bo-Katan écouta avec attention le Maître Jedi expliquer ce que le Conseil redoutait : Dark Sidious était l'instigateur de la Guerre des Clones et avait joué sur les deux tableaux depuis le début. Avec la mort du Comte Dooku, la capture de Maul était encore plus importante pour essayer de mieux comprendre les plans de ce Dark Sidious.

  Quand Ahsoka et Rex revinrent d'un signalement près du Pont C, Bo-Katan se rendit avec eux à la prison de Sundari pour interroger Almec. Mais alors que celui-ci s'apprêtait à révéler que Maul n'avait pas seulement cherché à attirer Kenobi sur Mandalore mais également quelqu'un d'autre, il fut tué par deux tirs de blaster dans la poitrine. En se retournant, Bo-Katan reconnut Gar Saxon et se lança à sa poursuite avec trois de ses Nite Owls.
  Elle se retrouva bientôt seule face au commandant des supers commandos dans une cage de turbo-élévateur. Avec le bouclier de plasma de son gantelet, elle arrêta les flammes de son adversaire avant d'être propulsée sous un ascenseur qui descendait. Bo-Katan poussa son jetpack aux limites de sa puissance pour arrêter la machine et éviter d'être écrasée. Quand elle sortit, Saxon était déjà loin.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan, Ahsoka et Rex dans la prison pour interroger Almec


  Malgré la fuite de Gar Saxon, Sundari avait été pacifiée. Les soldats clones agissaient désormais comme une force de police et conduisaient la population dans des abris. Depuis la balustrade du palais, Bo-Katan observait la scène, préoccupée. Les soldats de la République n'étaient pas les bienvenus et elle craignait que cette présence militaire ne mette le feu aux poudres. Rex lui rappela que les clones étaient intervenus à la demande de Bo-Katan, et Ahsoka lui assura qu'ils partiraient une fois Maul capturé.
  En pénétrant dans la salle du trône, Bo-Katan, Rex et Ahsoka découvrirent le Zabrak assis tranquillement avec Jesse à ses côtés, prisonnier. Prise de colère, la Mandalorienne dégaina ses pistolets blaster et fonça vers le Frère de la Nuit. Mais Maul dévia ses tirs avec la Force et la stoppa nette en l'étranglant à distance. C'était la deuxième fois qu'elle se faisait avoir depuis qu'elle connaissait le Zabrak ; il la relâcha finalement et libéra Jesse en guise de bonne foi. De toute évidence, Maul voulait simplement discuter. Rex accompagna Jesse auprès d'un médecin laissant ainsi les deux femmes en présence de leur adversaire.

  Mais soudain, des explosions secouèrent les alentours du palais. Ahsoka encouragea Bo-Katan à aller voir ce qui se tramait, mais la Mandalorienne rechignait à abandonner la Togruta face à Maul. Quand les explosions se firent de plus en plus violentes, Bo-Katan enfila cependant son casque et sortit du palais. Les supers commandos avaient lancé une offensive massive et les clones étaient en grande difficulté. La cheffe des Nite Owls mit du temps à réunir suffisamment de guerriers mais son groupe arriva finalement dans les airs et fit pleuvoir un déluge de missiles sur les rangs des supers commandos. Ces derniers battirent en retraite : Gar Saxon et Rook Kast furent appréhendés.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan arrêtant les flammes de Gar Saxon avec son bouclier


2.4 Une planète libérée ?



  Le point culminant du siège fut la capture de Maul : Ahsoka Tano avait vraisemblablement réussi là où tous avaient échoué avant elle. Au matin, les supers commandos encore en vie furent conduits en détention, et Bo-Katan supervisa les dernières opérations. Sundari retournait enfin au calme, ses rues encore fumantes de l'attaque meurtrière de la veille et son peuple encore profondément choqué. Quand Ahsoka Tano arriva à bord d'une canonnière avec Maul ligoté à l'intérieur, Bo-Katan la félicita tout en lui rendant ses sabres laser qu'elle avait ramassés. La Togruta tint à partager sa victoire avec Bo-Katan qui avait été d'une grande source d'inspiration pour elle.
  En regardant les clones se préparant à lever le camp et aidant les Mandaloriens toujours confus au milieu des ruines, Bo-Katan savait que des heures difficiles l'attendaient. Elle se souvint alors de la voie plus pacifiste que sa défunte sœur Satine avait entreprise, et Bo-Katan comprit enfin ses motivations.

  La page de la Guerre des Clones serait bientôt tournée. Ahsoka et Rex allaient escorter Maul jusqu'à Coruscant où le Conseil Jedi prendrait la relève. Au cours d'une ultime parade réunissant les Mandaloriens, les Nite Owls et les clones de la 501ème légion, Bo-Katan Kryze et Ursa Wren conduisirent le Zabrak entravé aux soldats de choc de la République qui assureraient sa sécurité pendant le transfert. Le Frère de la Nuit était enfermé dans un caisson de confinement que les Mandaloriens du passé utilisaient jadis pour enfermer les Jedi. Bo-Katan assura à Ahsoka qu'il s'agissait là du dernier exemplaire. Les deux femmes se dirent finalement adieu, et le dernier destroyer de la République quitta l'espace de Mandalore. Quelques instants après seulement, l'ordre 66 fut exécuté.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan ayant fait ses adieux à Ahsoka Tano


3. La nouvelle Mandalore



  Environ dix-huit ans après la fin de la Guerre des Clones et l'avènement de l'Empire, les Mandaloriens se retrouvèrent bientôt propulsés au cœur de la Guerre Civile Galactique. Alors que Bo-Katan était Régente de Mandalore depuis que la planète avait été libérée du Collectif des Ombres de Dark Maul, elle refusa de plier le genou devant l'Empire afin que les Mandaloriens conservent leur indépendance. Elle fut cependant trahie par le clan Saxon, un clan belliqueux mené par Gar Saxon, qui fut proclamé Gouverneur de Mandalore par l'Empereur. Bo-Katan et les siens durent donc se cacher.

  Mais le temps de la révolte avait sonné : sur Krownest, en -2, le clan d'Ursa Wren, la mère de la tristement célèbre Sabine Wren, avait résisté aux impériaux et éliminé Gar Saxon. Depuis lors, l'insurrection était en marche et Bo-Katan choisit d'y participer. En -1, alors que le clan Wren - épaulé des Jedi Kanan Jarrus et Ezra Bridger et de Fenn Rau - attaquait une prison impériale dans l'espoir d'y sauver Alrich Wren, Bo-Katan Kryze arriva avec des renforts plus que bienvenus contre les MD-TT, Stormtroopers et Jump Troopers. Alrich Wren ne se trouvait cependant pas dans la prison et était en train d'être déplacé vers Sundari afin d'y être publiquement exécuté, à la demande du nouveau gouverneur Tiber Saxon.

  Suite à cette déconvenue, Fenn Rau présenta Sabine Wren à Bo-Katan Kryze. L'ancienne régente connaissait la Mandalorienne extravagante de nom pour avoir abandonné son clan. Bo-Katan refusa le Sabre Noir que lui offrait Sabine car elle n'en était plus digne : en effet, elle estimait avoir échoué à protéger Mandalore de l'Empire et donc ne plus mériter le symbole que représentait cette arme ancestrale.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan, refusant le Sabre Noir offert par Sabine Wren


  Bo-Katan et ses hommes aidèrent ensuite Sabine, Ezra, Kanan, Fenn Rau et les autres à libérer Alrich Wren du convoi qui le conduisait jusqu'à Sundari. Le plan était audacieux mais fonctionna à merveille. Cependant, une grande partie des hommes d'Ursa Wren furent tués par une nouvelle arme, le générateur ARC : Tiber Saxon avait retrouvé d'anciens plans développés par Sabine d'une technologie permettant de viser uniquement le beskar. Bo-Katan était furieuse contre Sabine d'avoir ainsi réalisé une arme mortelle contre son peuple : c'était cette raison qui l'avait poussée à quitter son clan. Sabine pensait toutefois sincèrement avoir détruit les plans et découvrait avec horreur que l'Empire avait trouvé un moyen de les restaurer ; Bo-Katan sut alors faire preuve de discernement, et plutôt que d'accabler la jeune femme, lui proposa une nouvelle fois son aide, impressionnée par sa détermination.

  Bo-Katan, Sabine, les Jedi, Fenn Rau et plusieurs soldats Mandaloriens prirent donc d'assaut le hangar du destroyer de Tiber Saxon stationné à Sundari. Les deux Mandaloriennes retrouvèrent bien vite le réacteur du générateur ARC mais furent prises au piège par Tiber Saxon. Sabine parvint toutefois à reconfigurer l'arme pour qu'elle ne vise que les armures de Stormtroopers. Alors que la bataille faisait rage dans le hangar, Bo-Katan raisonna Sabine et la convainquit de ne pas exécuter sommairement Tiber Saxon, auquel elle ne vaudrait pas mieux que les impériaux. Après avoir détruit le générateur d'un coup de Sabre Noir, les deux Mandaloriennes s'échappèrent avec le reste de leur force tandis que le destroyer volait en éclats. L'insurrection de Mandalore venait de commencer.

  Après ces événements, Sabine proposa une nouvelle fois le Sabre Noir à Bo-Katan, qui accepta. Elle le brandit alors fièrement devant ses hommes, qui, au nom de chaque clan, avaient plié le genou pour lui jurer allégeance. Bo-Katan Kryze devint ainsi la nouvelle Mandalore.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan Kryze, brandissant le Sabre Noir aux côtés de Sabine et Ursa Wren


4. Reconquérir Mandalore


4.1 Rencontre avec Din Djarin



"Nos ennemis veulent nous diviser. Mais les Mandaloriens sont plus forts ensemble."
Bo-Katan Kryze à Din Djarin sur Trask


  On ignore dans quelles circonstances précisément, mais Bo-Katan perdit le Sabre Noir lors de la Grande Purge perpétrée par l'Empire. Même si elle n'en était pas certaine, la nouvelle Mandalore savait que c'était le Moff Gideon, l'instigateur de ce massacre, qui avait récupéré l'arme sacrée.
  Les Mandaloriens survivants furent forcés de quitter Mandalore et de vivre clandestinement, à l'image de la Tribu qui avait trouvé refuge sur Nevarro. Mais les Nite Owls, eux, décidèrent de se battre pour reconquérir leur monde natal. Ainsi, en +9, Bo-Katan et deux de ses guerriers, Koska Reeves et Axe Woves, se battaient quotidiennement sur la lune portuaire de Trask pour empêcher les Impériaux de s'approvisionner en armes au marché noir.

  Un beau jour, après les incidents survenus sur Nevarro, Bo-Katan fut informée par Koska de l'arrivée du Razor Crest de Din Djarin sur Trask. Alors que le Mandalorien s'engageait sur un vaisseau de pêche avec l'Enfant et un équipage de Quarrens, ces derniers se retournèrent soudainement contre leurs passagers afin de récupérer le beskar. Les Quarrens poussèrent l'Enfant puis Din Djarin dans un bassin où se nourrissait un mamacore.
  Heureusement, Bo-Katan ne tarda pas à arriver avec ses deux guerriers Nite Owls, et il ne leur fallut pas longtemps pour éliminer les pirates Quarrens, sauver Din Djarin et secourir l'Enfant du mamacore. Une fois le calme revenu à bord du navire de pêche, Bo-Katan ôta son casque pour se présenter, ce qui choqua Din Djarin : elle en déduisit qu'il faisait partie de la Tribu, les descendants de la Death Watch qui respectaient les anciennes voies de Mandalore. Sans plus de cérémonie, Din Djarin décolla avec son jetpack. Les Nite Owls détruisirent le navire et retournèrent au port.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan Kryze avec Koska Reeves et Axe Woves, après avoir sauvé Din Djarin et l'Enfant des Quarrens


  À la nuit tombée, Bo-Katan, Koska et Axe prêtèrent de nouveau main forte à Din Djarin lorsque celui-ci se retrouva encerclé par d'autres pirates quarrens sur les quais. Une fois les malandrins éliminés, elle invita l'étranger à partager un verre avec eux à la cantina. Là, ils purent discuter calmement : Din Djarin lui exposa l'objet de sa mission, à savoir retrouver les Jedi pour leur apporter l'Enfant. Bo-Katan savait où Ahsoka Tano se trouvait, mais elle n'était pas prête à donner l'information gratuitement. Elle demanda donc de l'aide à Din Djarin pour voler la cargaison d'un croiseur gozanti impérial qui décollerait à l'aube. En effet, les pirates du marché noir de Trask revendaient des armes aux Impériaux ; en les récupérant, les Nite Owls empêchaient leurs ennemis de se renforcer et s'armaient pour récupérer Mandalore.

  Les Mandaloriens attaquèrent quand le croiseur gozanti commença à s'élever dans le ciel. A eux quatre, ils éliminèrent les quelques stormtroopers de garde, mais pas suffisamment rapidement pour éviter que l'alarme soit déclenchée. A l'intérieur du vaisseau, Bo-Katan et les autres se frayèrent un chemin jusqu'à la soute d'où ils purent éjecter une partie des stormtroopers restant. La cargaison d'armes était à eux.
  Mais Bo-Katan revint sur son accord avec Din Djarin : les armes ne suffisaient pas, il lui fallait le vaisseau. Le Mandalorien de la Tribu refusa de faire davantage, mais Bo-Katan insista. Quand le croiseur gozanti commença soudain à piquer à vive allure vers la surface de Trask, les Mandaloriens se remirent en route vers le cockpit. Dans un geste héroïque, Din Djarin se débarrassa du dernier groupe de stormtroopers et Bo-Katan arrêta le capitaine impérial, pendant que Koska reprenait le contrôle du vaisseau. L'officier impérial se suicida cependant avant de révéler quoi que ce soit à Bo-Katan au sujet du Sabre Noir.
  Malgré cette déception, la mission était un succès : Bo-Katan et ses Nite Owls avaient récupéré le croiseur gozanti et sa cargaison. Comme convenu, elle révéla à Din Djarin qu'Ahsoka Tano se trouvait sur Corvus, et lui répéta qu'il était toujours le bienvenu pour se joindre à son combat. Din Djarin s'en alla finalement, laissant Bo-Katan seule avec Koska et Axe aux commandes du croiseur volé.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan éliminant l'un des nombreux stormtroopers du croiseur gozanti


4.2 La défaite de Gideon



  Alors que Bo-Katan se trouvait aux côtés de Koska Reeves dans une cantina d'un monde industriel, elle eut la surprise de voir arriver Din Djarin et un chasseur de primes dans une armure qui lui était familière : Boba Fett. La leader des Nite Owls n'avait aucun respect pour cet individu qui n'était pas un Mandalorien, mais son intérêt se porta plutôt sur ce que venait de déclarer Din Djarin : Grogu avait été enlevé par Gideon, et il savait où trouver son vaisseau. Il ajouta qu'un tel croiseur de classe Arquitens pourrait être utile à Bo-Katan dans sa lutte pour reconquérir Mandalore. À la mention de cette planète qui avait été vitrifiée par l'Empire, Boba Fett se moqua, chose que la Mandalorienne ne laissa pas passer : elle évoqua alors le "donneur" du chasseur de primes plutôt que son père, ajouta qu'il n'était pas digne de porter son armure, et conclut par le fait qu'elle avait entendu sa voix des milliers de fois durant la Guerre des Clones. Piqué au vif, Boba menaça Bo-Katan, et Koska l'attaque immédiatement. Bo-Katan mit fin à cet affrontement futile quelques secondes plus tard, et conseilla aux deux guerriers de préserver leur énergie pour le combat contre l'Empire.

  Bo-Katan accepta d'aider à sauver Grogu, mais à deux conditions : elle garderait le croiseur et récupérerait le Sabre Noir de Gideon, arme symbolique dont elle avait besoin pour unifier les clans et reconquérir Mandalore. Din Djarin accepta sans hésiter, et tous les quatre se retrouvèrent dans la navette Lambda qui avait été abordée un peu plus tôt, et à bord de laquelle se trouvait le docteur Pershing. Ce dernier révéla de nombreuses informations sur le croiseur de Gideon : où se trouvaient les Dark Troopers notamment, mais aussi là où était détenu Grogu. Avec ces éléments, Bo-Katan échafauda une mission de sauvetage : elle, Cara Dune, Fennec Shand et Koska Reeves allait faire diversion en prenant le pont et en affrontant Gideon le temps que Djarin retrouve et sauve Grogu.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan acceptant d'aider Din Djarin à sauver Grogu des mains du Moff Gideon


  Pour pénétrer dans le croiseur sans se faire atomiser à l'approche, le commando allait prétendre être poursuivi par Boba Fett. Ainsi, quand la navette impériale pilotée par Koska Reeves jaillit de l'hyperespace non loin du vaisseau du Moff, le Slave I la poursuivit et ouvrit le feu. Bo-Katan demanda l'autorisation d'atterrir d'urgence, chose qui lui fut refusée le temps que les chasseurs TIE soient déployés. Mais la navette maintint son cap après le lancement du deuxième TIE et força l'entrée dans le hangar. Le Slave I décrocha de sa trajectoire et disparut en hyperespace.
  Bo-Katan, Koska, Fennec et Cara descendirent aussitôt de la navette et profitèrent de l'élément de surprise pour éliminer tous les stormtroopers et officiers présents. Les quatre femmes se frayèrent un chemin jusqu'à la passerelle de commandement sans rencontrer de difficulté majeure. Bo-Katan progressait méthodiquement avec Koska à ses côtés, tandis que Cara avançait tête baissée, protégée par une Fennec Shand qui ne manquait aucune cible.

  Mais une fois la passerelle sécurisée, Bo-Katan ne vit aucune trace de Gideon. Ce ne fut que quelques instants plus tard que Din Djarin arriva avec Grogu dans ses bras, le Sabre Noir en main et le Moff menotté qui marchait devant lui. La Mandalorienne ne cacha pas sa surprise et contenait à peine sa colère. Et Gideon comprit aisément pourquoi : comme l'Impérial avait été vaincu par Djarin et non par Bo-Katan, elle n'avait aucunement le droit de réclamer le Sabre Noir. Et pourtant, elle avait besoin de l'arme que lui tendait Djarin pour réclamer symboliquement le trône de Mandalore, mais elle ne pouvait pas la prendre. Il n'y avait a priori qu'une seule issue possible à ce cruel dilemme : Bo-Katan devait affronter et vaincre Din Djarin en duel, perspective réjouissante pour leur prisonnier.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan, Koska, Cara et Fennec progressant dans le croiseur de Gideon


  Un retournement de situation plus urgent attira toutefois l'attention du commando : les Dark Troopers étaient de retour et progressaient irrémédiablement vers le pont. Koska verrouilla la pièce, mais ce n'était qu'une question de minutes avant la confrontation. Gideon était serein et se voyait déjà seul au milieu des cadavres de ses adversaires.
  Soudain, un X-Wing arriva et un mystérieux Jedi en sortit, que chacun put voir, sur les écrans de contrôle, détruire les Dark Troopers un à un. Gideon saisit alors sa chance, se releva et ouvrit le feu sur Bo-Katan : surprise, la Mandalorienne s'effondra, mais son armure l'avait protégée. Le Moff fut neutralisé, et peu de temps après, Luke Skywalker arriva sur la passerelle après avoir détruit tous les droïdes d'élite.

  Dans un moment émouvant, Din Djarin confia Grogu au Maître Jedi qui s'en alla sans plus de cérémonie après avoir promis de veiller sur lui et de le former. La mission avait donc été un succès pour le groupe, mais pas pour Bo-Katan : car même si elle avait récupéré un croiseur et arrêté Gideon, le Sabre Noir lui échappait.

Bo-Katan Kryze

Bo-Katan ne pouvant accepter le Sabre Noir tendu par Din Djarin




Actualités en relation

The Bad Batch | L'avis de la rédaction sur la saison 1

La série The Bad Batch, débutée le 4 mai, s'est achevée le 13 août sur Disney+ après 16 épisodes. Quel bilan pour cette série inattendue, annoncée peu de temps après la...


Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.