Wyl Lark


Wyl Lark était un pilote de l'Alliance rebelle qui fit partie de l'Escadron Riot et participa à la bataille d'Endor avant de rejoindre l'Escadron Alphabet.

Continuité : Canon


  "Ferme les yeux. Ferme les yeux. Je vais te guider."
Wyl Lark à son vaisseau


  Wyl Lark était un jeune humain né sur le monde agraire Polyneus, que les natifs appelaient "la Maison". Wyl avait grandi loin des technologies et des préoccupations des mondes opprimés par l'Empire. À sept ans, il avait chevauché pour la première fois les créatures volantes de son monde, ce qui lui prodigua une immense sensation de bonheur et lui donna certainement l'envie de devenir pilote.
  À douze ans, en -3, la présence de l'Empire se fit ressentir quand une plateforme armée en atmosphère basse fut construite sur Polyneus, ce qui modifia significativement la faune et la flore, puis la biosphère se dégrada progressivement. Les sages de Polyneus se tournèrent alors vers l'Alliance et envoyèrent cent-vingt chevaucheurs pour participer à l'effort de guerre. Wyl faisait évidemment partie des Cent-Vingt puisqu'il était le plus doué de son village.

1. Pilote rebelle



  Wyl Lark rejoignit donc l'Alliance rebelle et pilota un A-Wing durant la Guerre Civile Galactique. Il vola sous la désignation de Riot 3 avec l'Escadron Riot et participa notamment à la bataille d'Endor. Wyl Lark continua ensuite à se battre pour la Nouvelle République contre les restes de l'Empire durant l'Opération Cendres, sous le commandement de Riot Leader, la Duros Rununja.
  Comme les autres pilotes de son escadron, Wyl était talentueux et jouissait d'une certaine notoriété pour avoir participé à la bataille d'Endor. Il était d'une profonde gentillesse, courageux mais réaliste, et discutait avec son vaisseau pour tuer les longues heures qui pouvaient s'écouler, assis seul dans son cockpit, mais aussi pour se donner du courage pendant les combats aériens.

  Alors qu'il se trouvait avec son escadron et l'Escadron Hound en charge de l'escorte de la frégate Nébulon B Hellion's Dare en mission de reconnaissance sur Jiruus, la formation de la Nouvelle République fut attaquée par la 204ème escadre impériale, plus connue sous le nom d'Escadre de l'Ombre. La frégate et son escorte s'échappèrent en faisant le saut en hyperespace dans l'amas d'Oridol, mais fut rattrapée à six reprises.
  Les morts s'accumulaient, et les quelques heures de repos entre chaque assaut ainsi que les discussions entre pilotes qui se voulaient légères n'étaient pas suffisantes pour évacuer les tensions dues à la situation. Durant l'une des attaques, Wyl Lark fut sauvé par Chass na Chadic, une Theelin de l'Escadron Hound. Très reconnaissant, Wyl expliqua le concept de dette de vie à Chass, qui refusa poliment mais qui fut néanmoins touchée.
  Après trois nouvelles attaques de l'Escadre de l'Ombre, Hound Leader fut tué, et les pilotes restant, donc Chass, rejoignirent l'Escadron Riot. Le capitaine de l'Hellion's Dare décida donc qu'il était temps de contre-attaquer. L'Escadron Riot prit par surprise le croiseur de classe Quasar Fire qui transportait les chasseurs TIE de la 204ème escadre. Cette audacieuse attaque fut néanmoins insuffisante puisque la frégate républicaine fut sévèrement touchée et dut battre en retraite.

  Une accalmie de plusieurs heures permit aux deux camps d'effectuer des réparations : d'un côté les équipes du Hellion's Dare devaient réparer l'hyperdrive après avoir maîtrisé les multiples incendies, de l'autre le croiseur Quasar Fire était en réparation également, car l'Escadre de l'Ombre ne pouvait pas prendre le risque d'errer éternellement sans transporteur. Pour briser le silence assourdissant de l'espace, Wyl alluma sa radio et tenta de discuter avec les pilotes impériaux. Quand l'un d'eux répondit, les chasseurs TIE attaquèrent dans la foulée, et bientôt, Wyl se retrouva seul aux côtés de Chass na Chadic à défendre l'Hellion's Dare. D'après le capitaine Kreskian de la frégate, il n'y avait plus rien à faire. Wyl décida donc de fuir, et força Chass - qui ne voulait pas - à le suivre en détruisant son dernier canon.
  Dans les heures suivantes, les deux derniers membres de l'Escadron Riot repérèrent une sonde qui leur transmit les coordonnées d'une station de la Nouvelle République. Wyl et Chass rejoignirent ainsi le Buried Treasure où ils furent pris en charge par les équipes médicales d'Caern Adan, un agent des Renseignements. Épuisée, Chass trouva quand même la force d'aller frapper Wyl à la sortie de son B-Wing pour l'avoir forcée à abandonner l'Hellion's Dare.
  À bord du vaisseau de la République, Wyl rencontra Yrica Quell, Nath Tensent, et l'énigmatique Kairos. Après de multiples discussions et débriefings avec le droïde de torture modifié IT-O, le pilote accepta de poursuivre la lutte contre l'Escadre de l'Ombre.

Wyl Lark


2. Traque de l'Escadre de l'Ombre


2.1 L'Escadron Alphabet



  Wyl Lark rejoignit donc l'escadron formé par Caern Adan - qui avait reçu l'accord de la générale Hera Syndulla - et commandé par Yrica Quell. Les premières séances d'entraînement ne furent malheureusement pas glorieuses : le jeune homme avait certes l'habitude de voler avec Chass na Chadic, mais pas avec les autres, si bien qu'il fut sévèrement blessé et son A-Wing gravement endommagé après un exercice de vol impliquant des mines spatiales. Après cet échec retentissant du groupe chargé de traquer l'Escadre de l'Ombre, les pilotes furent contraints de travailler en simulateurs de vol pour améliorer leur cohésion.

  La tension était palpable entre Wyl et Chass ; le jeune humain était quelqu'un de foncièrement gentil, mais la Theelin avait du mal à lui pardonner sa décision d'abandonner le Helion's Dare. Chass le considérait d'autre part comme responsable de l'accident de l'entraînement et donc du fait que leur escadron soit cloué au sol.
  Heureusement, la générale Hera Syndulla finit par leur proposer une mission : se rendre sur Abednedo, qui avait subi de plein fouet l'Opération Cendres, pour retrouver un fugitif impérial qui avait émis un message. Il ne fallait pas engager le combat, et les risques étaient importants. L'enjeu de cette mission, bien que limité pour la recherche de l'Escadre de l'Ombre, était également de faire taire les moqueries du personnel du Buried Treasure, qui surnommaient déjà le groupe de Quell l'Escadron Alphabet.

  Wyl fut chargé de rester dans les airs avec Nath pendant qu'Yrica, Chass et Kairos descendaient en ville. Elles retrouvèrent leur contact Verpine qui leur confia un prisonnier stormtrooper. Pendant que Chass et Kairos échappaient à une embuscade de soldats impériaux ne portant pas d'uniformes, Yrica suivit le Verpine jusqu'à un cargo qui contenait de nombreux autres prisonniers.
  La suite de l'opération fut un fiasco puisque des bombardiers TIE arrivèrent sur Abednedo et l'un d'eux fonça sur le transporteur, le réduisant ainsi en miettes, avant que quiconque ait pu l'arrêter. De retour au transporteur de classe Acclamator de la générale Hera Syndulla, la tension fut telle entre Yrica Quell et Caern Adan que cette dernière frappa le Balosar avant de disparaître.

Wyl Lark

L'emblème de l'Escadron Alphabet


2.2 La bataille de Pandem Nai



  Cet événement n'empêcha pas Hera Syndulla de confier une nouvelle mission à l'Escadron Alphabet : une simple opération de ravitaillement où il fallait récupérer des provisions cachées dans une base de l'Alliance qui n'avait finalement pas servi. Tout se passa pour le mieux : Wyl s'entendait de mieux en mieux avec Nath - même s'il n'était pas encore certain de pouvoir le considérer comme son ami - Chass na Chadic le pardonna à demi-mot et Wyl promit à la Theelin de ne plus interférer de manière aussi radicale dans sa vie qu'au moment de la fin du Hellion's Dare, et chacun partagea des éléments de son passé, même Kairos. Wyl expliqua ainsi comment il avait été sélectionné sur Polyneus par les sages pour rejoindre l'Alliance.
  À partir de ce moment-là, l'Escadron Alphabet enchaîna les succès : missions de ravitaillement, sécurisation d'un site sur Argai Minor, traque de croiseurs impériaux s'étant réapprovisionnés sur Pandem Nai… Chacune de leurs missions les rapprochait un peu plus de leur objectif. Un matin, Wyl fut même réveillé très tôt avec ses compagnons par la lieutenante Quell qui avait fait peindre sur la coque des cinq chasseurs du groupe l'emblème désormais officiel de l'Escadron Alphabet. Wyl fut touché de cette attention.

  L'heure d'attaquer Pandem Nai était finalement arrivée. La flotte de Hera Syndulla avait sécurisé dans les derniers jours une grande partie de la route hyperspatiale menant au bastion de Shakara Nuress. L'objectif pour l'Escadron Alphabet était de neutraliser Orbitale-1, la plateforme de raffinage de gaz tibanna où Shakara Nuress avait établi son quartier général et qui avait été transformée en hangar à chasseurs TIE. Les cinq pilotes volèrent en formation serrée, franchirent le champ de mines, et utilisèrent le brouilleur du U-Wing de Kairos pour dissimuler leur nombre. Le groupe se sépara ensuite en trois pour diviser la douzaine de TIE qui avaient été déployés, pendant que derrière le champ de mines, la flotte de Hera Syndulla établissait le blocus.
  Wyl et son A-Wing couvrirent Nath pendant qu'il bombardait le hangar le plus proche et que Chass et Yrica faisaient de même à l'opposé. Quant à Kairos, elle s'approchait discrètement par dessous d'Orbitale-1 avec toute une équipe des Forces Spéciales à bord de son U-Wing qui installèrent des explosifs. Grâce à l'attaque rapide de l'Escadron Alphabet, la majorité des TIE de l'Escadre de l'Ombre se retrouvait coincée dans Orbitale-1 qui allait pouvoir être détruite sereinement. Seulement, un réservoir de gaz tibanna accroché à la plateforme explosa, ce qui fit s'embraser l'atmosphère de Pandem Nai et qui provoqua l'explosion de plusieurs autres réservoirs. Dans un acte de désespoir, tous les chasseurs TIE piégés reçurent l'ordre de sortir des hangars par leurs propres moyens en ouvrant le feu sur la structure déjà bien endommagée : l'Escadron Alphabet allait se retrouver submergé.

  Une tempête de feu s'était formée autour d'Orbitale-1 et menaçait d'atteindre des réservoirs de gaz tibanna beaucoup plus imposants transportés par des vaisseaux-tankers non loin. La lieutenante ordonna donc un changement d'objectif : l'attaque se transforma en mission de sauvetage. Wyl se réorienta donc vers les vaisseaux-tankers sans parvenir à joindre Nath dont le Y-Wing avait disparu. Évitant les tirs des chasseurs TIE dont les pilotes ne semblaient pas comprendre la gravité de la situation, Wyl fonça avec son A-Wing vers le tanker le plus proche et ouvrit le feu sur les accroches des réservoirs pour les faire chuter avant l'arrivée de la tempête de feu.
  Wyl contacta ensuite Chass na Chadic et la supplia de venir le rejoindre et d'oublier la chasse aux TIE. La Theelin finit par accepter, et ce fut au tour de Nath Tensent de refaire surface. Les trois pilotes purent donc neutraliser à temps les vaisseaux-tankers, et reçurent même l'aide temporaire de quelques TIE.
  Le pire avait donc été évité. Le bastion impérial avait été détruit, mais la majorité des chasseurs de la 204ème escadre s'était échappée. La Nouvelle République considérait toutefois la bataille de Pandem Nai comme une victoire. De retour au Lodestar, les festivités allèrent bon train. Wyl Lark profita du bon temps, discuta avec Nath avant de retrouver Kairos et Chass. Le jeune homme désirait plus que tout rentrer chez lui, mais le devoir avant tout : après la fin des célébrations, il resterait aux côtés de ses compagnons dans l'Escadron Alphabet pour traquer l'Escadre de l'Ombre.

Wyl Lark


2.3 Le piège de Troithe



  Environ six mois s'étaient écoulés depuis l'Opération Cendres et la dévastation de Nacronis ; et depuis l'amère victoire de Pandem Nai, il n'y avait plus aucun signe de l'Escadre de l'Ombre, hormis quelques maigres rapports que Caern Adan, Hera Syndulla et Yrica Quell analysaient méticuleusement. L'attention de la Nouvelle République s'était finalement tournée vers le système Cerberon, un bastion toujours tenu par les Impériaux qui étaient susceptibles de l'utiliser comme raccourci dans le Noyau Profond.

  Au terme d'une opération d'envergure, le groupement tactique de la générale Syndulla, avec le Lodestar en tête, était parvenu à reprendre Troithe et Catadra sans trop endommager les infrastructures. En effet, Caern Adan comptait bien attirer l'attention de l'Escadre de l'Ombre en s'en prenant ouvertement à des mondes impériaux, et, pour que la capitale Troithe présente toujours un intérêt, il ne fallait pas la saccager complètement. Aux commandes de son A-Wing, Wyl Lark volait avec Nath Tensent et Kairos en basse altitude pour couvrir la progression de la 61ème unité d'infanterie mobile, éliminer certaines poches de résistance impériale, et se débarrasser des blindés et tireurs isolés. Chass et Yrica se chargeaient elles des chasseurs TIE qui erraient encore autour de Troithe.
  Après plusieurs semaines d'analyse des données collectées par Wyl et Nath et de raids, la capitale de Troithe tomba finalement sous le contrôle de la Nouvelle République grâce au geste héroïque de Kairos, qui avait empêché que les Impériaux se replient dans le Complexe Tri-Central et que la guerre se prolonge indéfiniment. Kairos fut extraite des décombres dans un état critique, et Caern Adan se précipita aussitôt hors du Lodestar pour la retrouver. Seulement, en chemin pour rejoindre son amie, il disparut.

  Sans Caern Adan et avec le départ de Hera Syndulla hors du système Cerberon pour une autre urgence, c'était à Yrica Quell qu'incombait la lourde tâche de garantir le plan visant à piéger l'Escadre de l'Ombre. En effet, les Renseignements s'attendaient à ce que les Impériaux profitent du passage de l'astéroïde CER952B proche de Troithe pour pénétrer les boucliers planétaires. Une bonne partie de la 61ème unité d'infanterie mobile avait donc été positionnée sur ledit astéroïde, avec pour ordre de tuer les pilotes de TIE dès qu'ils se poseraient, pour terminer la bataille avant même qu'elle ne commence.
  Chacun occupa ces longues journées d'attente à sa manière. Ce temps mort pour Wyl était insupportable, car il repensait sans cesse à l'attaque meurtrière de l'Escadre de l'Ombre dans l'amas d'Oridol, puis à la prise de contact avec les Impériaux qu'il avait eue durant la bataille de Pandem Nai. Ainsi, le pilote participa avec Nath Tensent au soutien des fantassins de la 61ème unité pour déloger des Impériaux retranchés. Contrairement à son compagnon, Wyl sympathisait avec les soldats de la Nouvelle République et s'intégrait parfaitement dans ce nouveau groupe.
  Au bout d'une semaine, Wyl Lark, comme les autres membres de l'Escadron Alphabet, reçut un message automatique, programmé par Caern Adan pour être envoyé en cas de disparition : le message révélait la vérité sur Yrica Quell. Leur leader les avait dupés : elle avait participé activement à la dévastation de Nacronis et n'avait déserté qu'ensuite. Wyl Lark était sonné, mais certainement pas aussi furieux que Chass, ni aussi détaché que Nath. Ainsi, quand Yrica Quell et Nath Tensent rentrèrent de Narthex, la lune de Catadra, avec Caern Adan en piteux état qu'ils avaient sauvé d'Impériaux, l'ex-impériale fut aussitôt suspendue.

  Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, l'Escadre de l'Ombre fit son apparition dans le système Cerberon au pire des moments, et ne tomba pas dans le piège qui lui était destiné. Le croiseur de classe Quasar Fire Aerie mit le cap sur Catadra, tandis que le Destroyer Stellaire de classe Imperial-II Edict se dirigeait vers Troithe et le Lodestar. Wyl, Nath et Chass décollèrent avec l'Escadron Meteor et se dirigèrent vers l'Aerie, d'où les TIE de l'Escadre de l'Ombre allaient probablement surgir. Seulement, quelque chose ne tournait pas rond, car l'ennemi que Wyl redoutait tant ne s'était pas encore montré.
  En réalité, les chasseurs de la Nouvelle République étaient tombés dans le piège de Soran Keize, qui dirigeait depuis son chasseur des drones d'entraînement pour les attirer loin de l'Edict. Soudain, Wyl fut contacté par l'un des pilotes de l'Escadre de l'Ombre, qui l'enjoignait à rejoindre Troithe. Faisant confiance à son instinct, Wyl voulut informer tout le détachement de chasseurs qu'il fallait se replier mais ne put pas, car le Destroyer Stellaire brouillait les communications. Le Polynéen ne parvint qu'à avertir Nath à force de persévérance, et tous les deux mirent le cap sur Troithe pour protéger le Lodestar. Et en effet, les six escadrons de 204ème quittèrent les hangars de l'Edict et attaquèrent le transporteur de classe Acclamator. La maigre garnison de Troithe ne put rien faire et le vaisseau amiral de la générale Hera Syndulla fut abattu. Alors qu'il chutait vers Troithe, l'Edict fut détruit à son tour par les défenses planétaires : les deux mastodontes percutèrent finalement de plein fouet les boucliers, les désactivant temporairement, et permettant ainsi aux chasseurs TIE de pénétrer dans la capitale et de bombarder les positions de la Nouvelle République. Wyl et Nath eurent tout juste le temps de les suivre.

  Pendant les jours qui suivirent, Wyl et Nath rejoignirent les fantassins de la 61ème unité et se cachèrent des patrouilles impériales, tout en organisant la contre-attaque. Wyl prit naturellement la place de leader, bien plus intégré au groupe que Nath, qui accepta volontiers de suivre ses ordres, même s'il était plus expérimenté. Les Rebelles disposaient à peine de quelques speeders et chasseurs, rien de suffisant pour contrer les TIE. Cependant, ils entreprirent de se déplacer jusqu'à la Plaie de Troithe, où se trouvait le complexe minier Core 9. Ils trouveraient là du matériel, et une place fortifiée où s'abriter.
  Seulement, l'Escadre de l'Ombre convoitait également Core 9, mais pour une autre raison : Wyl Lark était convaincu que les Impériaux cherchaient à tout prix à quitter Troithe avant le retour de Hera Syndulla. Convainquant ses compagnons et Nath Tensent, Wyl Lark mena donc les troupes, et en chemin, ils déjouèrent une attaque des Impériaux. A l'approche de Core 9, il devint évident que l'Escadre de l'Ombre était en train de réarmer un immense cargo afin de quitter la planète. Wyl Lark et Nath Tensent menèrent donc une attaque désespérée pour couvrir les fantassins et leur permettre de pénétrer dans le complexe. Mais les Rebelles étaient en infériorité numériquement, et le Polynéen avait le plus grand mal à retenir les différents chasseurs TIE de la 204ème.

  Heureusement, Hera Syndulla arriva dans le système avec le Temperance et l'Escadron Vanguard : la générale avait été avertie par Chass na Chadic, qui avait donc elle aussi survécu à la bataille au-dessus de Catadra. Néanmoins, même avec l'arrivée de l'Escadron Vanguard, Wyl et Nath ne purent empêcher l'Escadre de l'Ombre de s'échapper. En effet, le cargo réarmé envoya une volée de missiles sur Troithe pour gagner du temps. Le Polynéen n'avait aucun problème à poursuivre et détruire un ennemi en fuite, mais il ne pouvait pas laisser des milliers d'innocents mourir pour cela. Sur ses ordres, les différents chasseurs interceptèrent les missiles, évitant ainsi le pire.
  L'Escadre de l'Ombre s'était donc une nouvelle fois échappée. Personne n'aborda la disparition d'Yrica Quell, pas même Hera Syndylla ; l'ancienne leader de l'Escadron Alphabet avait en réalité rallié Soran Keize et l'Escadre de l'Ombre. Toutefois, une lueur brillait dans toute cette obscurité : Kairos était de retour, guérie, et se présenta à ses compagnons à visage découvert.
Informations encyclopédiques
Wyl Lark
Nom
Wyl Lark
Autre(s) nom(s)
Riot 3
Espèce
Date de naissance
-15
Lieu de naissance
Fonctions
Pilote dans l'Escadron Riot, puis l'Escadron Alphabet
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
17/03/2020

Date de modification
18/12/2021

Nombre de lectures
838


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.