Zare Leonis


Zare Leonis était un cadet de l’académie impériale de Lothal qui s’était donné pour mission de retrouver sa soeur, Dhara, enlevée par l’Empire.

Continuité : Canon


  Pour de nombreuses familles, en dépit des affirmations de ses opposants, l'avènement de l'Empire Galactique fut un véritable bienfait. Et parfois, ce bienfait virait au cauchemar en un instant. La vie de Zare Leonis fut un exemple éclatant de ces deux retournements de situation.

  Leo et Tepha Leonis étaient des spécialistes en semences génétiquement modifiées habitués à voyager à travers la galaxie pour répondre aux besoins des mondes les plus divers. À la fin de la Guerre des Clones, deux événements bouleversèrent leur vie. Tout d'abord, la naissance de Dhara puis de Zare l'année suivante, alors qu'ils travaillaient sur Uquine, puis la chute de la République Galactique. L'effondrement de la Fédération du Commerce les laissa libre de gagner en influence, débarrassés d'un monopole étouffant.

  Zare grandit ainsi dans une famille de plus en plus aisée et proche des hautes sphères. Très complice avec sa sœur, ils furent éduqués notamment par Tante Nags, leur droïde familial. Pour une raison qu'il ignorait, Dhara était en permanence capable de le repérer avec précision, quel que soit l'environnement, un talent qui les dissuada rapidement de jouer à cache-cache mais n'affecta pas leur relation, bien au contraire.

  Après Uquine, ils vécurent plusieurs années sur la station Hosk avant de se rendre sur Lothal où les Leonis intégrèrent le ministère de l'agriculture alors qu'il fêtait son quatorzième anniversaire. Dans leur appartement de Capital City, Zare dut alors accepter l'idée que sa soeur soit reçue à l'Académie impériale, un événement qui le fit se sentir inutile. Lors de la fête donnée par ses parents à cette occasion, l'adolescent rencontra de nombreux personnalités impériales de Lothal telles que la Ministre Maketh Tua, le Lieutenant Piers Roddance, Yogar Lyste, le Commandant Cumberlayne Aresko responsable de l'académie, le Sergent-major Myles Grint ou la Gouverneure Arihnda Pryce. Beaucoup de ses invités l'assurèrent du destin formidable qui attendait Dhara, et leur ami Ames Bunkle, également recruté, pensait même qu'elle deviendrait gouverneure.

I. L'Académie Junior des Sciences Appliquées



  Pour Zare, cette attention augmentait son malaise et il se doutait à quel point sa soeur lui manquerait. Pourtant, lui-même n'avait qu'à attendre un an avant d'avoir l'âge requis, une année qu'il passa à l'Académie Junior des Sciences Appliquées. Dans un premier temps, ses études se passèrent à merveille : il était bon élève, l'entraîneur Ramset (un Duros) le désigna frappeur central et capitaine de l'équipe de grav-ball de l'école, les SaberCats, et ce sport lui permit de rencontrer Merei Spanjaf, originaire de Corulag, et Beck Ollet, natif de Lothal.

  Bien vite, les choses évoluèrent. En objectant aux déclarations mâtinées de propagande impériale du professeur Tralls lors d'un cours sur l'agriculture de Chrona, Zare commença à attirer une attention négative sur sa personne. Brillant tacticien, il se mit à adapter les consignes de Ramset au grav-ball pour utiliser au mieux les talents de ses coéquipiers, ce qui lui permit de remporter plusieurs matchs. Le Directeur Fhurek l'en félicita et promit d'utiliser ses relations pour faciliter sa candidature à l'Académie. Lors de ce premier contact avec la corruption au sein de l'Empire, Zare dut choisir entre la loyauté envers son entraîneur et l'honnêteté au risque de lourdes conséquences sur le Duros. Il opta pour la loyauté. Cet esprit d'équipe lui était cher et lui évita d'être piégé par les discours propagandistes de Fhurek sur les bienfaits apportés par l'élite impériale.

  Pendant cette période, les échanges avec Dhara étaient rares et précieux pour Zare. S'il était curieux de sa vie à l'Académie, elle-même le questionnait largement sur sa relation avec Merei. La jeune fille plaisait beaucoup à Zare même s'il mit du temps à le réaliser, entre son physique avantageux et son esprit très affûté. Les Spanjaf étant des spécialistes en sécurité informatique, Merei adorait les données et s'amusait avec la faiblesse des systèmes impériaux de l'école, suscitant l'admiration de l'adolescent. D'autres découvertes furent bien moins positives : en suivant Beck dans les plantations où il avait grandit jusqu'à ce que l'Empire rachète les terres, ils virent que les jogans avaient été remplacés par une mine sans égard pour l'environnement.

  Zare était encore convaincu par l'idéal impérial et tentait de rationnaliser pour en déduire un bienfait futur. Peu après, son équipe subit sa première défaite en raison de l'attitude de Beck et de l'injustice de l'arbitrage. Si ses parents évitèrent le sujet, Dhara se montra curieuse le lendemain, lors de la visite familiale à l'académie. Quand Zare en parla à Fhurek, il ne fut guère aidé et en fut quitter pour un sermon à propos des qualités d'un chef. Il découvrit aussi à ce moment le mépris du directeur pour Hench Sina, un Aqualish et l'un des rares non-humains de l'équipe que l'adolescent estimait pourtant meilleur que Beck.

Zare Leonis
Zare à l'époque de l'Académie Junior
Couverture VO du roman jeunesse Servant of the Empire, volume 1


  Ce dernier se mit à détester l'Empire de plus en plus intensément en découvrant que les anciennes plantations étaient sondées par des droïdes, lesquels explosèrent sous les yeux de Beck, Zare et Merei. Sa relation avec cette relation commençait d'ailleurs à devenir confuse et l'adolescent n'était pas certain d'en rester au stade de l'amitié. Ayant été témoin de la destruction des droïdes, Zare fut interrogé par Roddance en personne au Ministère de la sécurité dans le cadre de son enquête sur une insurrection potentielle, ce qui inquiéta ses parents. S'il ne fut pas inquiété, la question d'une résurgence des séparatistes commença à obséder son père qui voyait en tout opinion différente une menace. Alors que ses parents soutenaient fermement l'Empire, Zare ne savait pas comment argumenter, convaincu que la violence sur des droïdes (non vivants) dans le but d'améliorer le sort de la population était finalement peu néfaste, voire positif. Dhara tentait de le comprendre mais la distance entre eux compliquait les choses.

  Sa confusion grandit encore pendant l'hiver (auquel il n'avait jamais réellement été confronté, ayant grandi dans une station spatiale). Après une nouvelle victoire où sa relation avec Beck continua de se détériorer, son camarade étant obsédé par l'état des plantations familiales, Fhurek le félicita en ignorant délibérément Hench une fois de plus et vantant la brutalité employée pour gagner. Déçu de ce match, il croisa Ames en rentrant chez lui et eut la stupéfaction de voir le jeune homme se présenter sous le seul nom de DX-578, totalement conditionné, répondant par automatisme, sans humour et ne souriant qu'à l'évocation de son service auprès de l'Empire. Quand il l'appela, Dhara essaya de lui expliquer que c'était un processus normal et le rassura en lui demandant si elle-même avait changé.

  Peu après, Ramset vint expliquer à Zare que sa prochaine victoire qualifierait son équipe en championnat de ligue mais qu'en contrepartie il devrait exclure Hench et Frid Kelio, les deux seuls non-humains de l'équipe. Fhurek justifia cette consigne en déclarant "Je n'ai moi-même aucun problème avec les aliens - certains de mes meilleurs amis sont des non-humains - mais des fans de grav-ball s'opposent à la physionomie alien, d'après eux ça donne un avantage aux non-humains." En comprenant la xénophobie à l'œuvre, Zare eut pitié de son entraîneur, dans une position bien délicate étant lui-même un Duros.

  Furieux, l'adolescent refusa de renvoyer ses coéquipiers quitte à s'attirer la colère du directeur. Lorsqu'il rapporta ces ordres à ses parents, Leo prétendit que c'était une preuve de l'infériorité morale des ressortissants de la Bordure Extérieure tandis que Tepha lui demanda d'obéir pour protéger son avenir, tout en reconnaissant tous deux les problèmes de corruption dans les administrations de l'école. Lors du match suivant, Zare s'arrangea pour que Hench batte plusieurs records et que Kelio soit un artisan majeur de la victoire, démontrant leur caractère indispensable à l'équipe. La frustration du directeur commença alors à devenir une haine et il déclara directement à son capitaine de grav-ball regretter ne pas lui avoir de remplaçant.

  Les choses allaient de mal en pis. Beck, toujours obsédé par son ancienne demeure, lui montra la dévastation totale des plantations de jogans. Zare ne parvenait plus à justifier les actions de l'Empire à cet endroit. En retournant à l'école, Fhurek lui apprit qu'il avait transféré Hench et Kerio à l'Institut Technique de Recherche Agricole. Ainsi, il obligeait son capitaine à lui obéir tout en détruisant l'avenir de deux élèves. Zare tenta de faire pression pour obtenir leur retour en incitant ses coéquipiers à boycotter le championnat, mais aucun ne le suivit. Ce fut Merei qui lui expliqua cette "lâcheté" en lui faisant comprendre que seuls eux deux étaient réellement promis à un brillant avenir, et les autres n'avaient pas le luxe d'affronter une hiérarchie impitoyable.

  Lorsqu'arriva enfin la période de vacances hivernales, Zare eut le plaisir de revoir Dhara. Ils purent fêter son quinzième anniversaire, passer du temps en famille, restaurer leur intimité fraternelle. Sa grande sœur l'aida à préparer et envoyer sa candidature pour l'Académie et à relativiser la gravité de ces derniers mois. Cette trêve ne dura pas longtemps. Peu de temps après la reprise, l'adolescent permit à son équipe de remporter la ligue de grav-ball.

  Malgré ce succès, Fhurek fit pression sur Ramset pour que Zare reçoive de mauvaises appréciations. Comprenant ce qu'il se passait, Zare fit profil bas et accepta de ne plus pouvoir s'inscrire à une équipe de sport pour le semestre suivant. Merei découvrit que son dossier pour l'Académie était bloqué mais elle l'empêcha de dénoncer l'abus de pouvoir du directeur car il aurait alors fallu avouer qu'ils avaient forcé la sécurité de l'école. Il se fit donc discret, se contentant de discuter avec Dhara de leurs cours, de se promener avec Merei.

   Cette tranquillité relative fut brisée par Beck qui en voulait à Zare en considérant son manque de rébellion comme une preuve qu'il appartenait aux profiteurs impériaux. Il emmena l'adolescent et Merei sur l'ancienne plantation où ils virent d'anciens habitants réunis dans l'espoir de parler à Pryce. Quand le Lieutenant Roddance arriva, il essaya de les disperser et, face à leur refus, il ordonna de tirer. Horrifié, le trio vit les civils être paralysés ou tués, et le présentateur Alston Kastle prétendit sur l'HoloNet que les Impériaux avaient réagi à des insurgés violents et destructeurs.

  Désemparé, Zare tenta d'en parler à Dhara mais elle ne répondit pas. Plusieurs jours durant, toute tentative de communiquer avec elle échoua. Simultanément, il tentait de dissuader Beck d'agir de façon irréfléchie. Merei découvrit que son dossier à l'Académie avait été accepté - le seul de toute leur classe - tandis que celui de sa sœur était passé au statut "Inactif". C'était ce dernier élément qui l'inquiétait le plus. Il en eut le cœur net lorsque le Commandant Aresko vint au domicile des Leonis pour les informer de la disparition de Dhara, prétendument une fuite avec toutes ses affaires à l'occasion d'un exercice dans les collines de l'est.

  Malgré les affirmations de l'officier au sujet d'une enquête en cours, Zare perdit alors totalement foi en l'Empire. Ecœuré, il annula sa candidature à l'Académie et tenta de comprendre avec l'aide de Merei. Fhurek fut le seul à s'en réjouir, ce qui fit craquer l'adolescent qui frappa le directeur. Ses parents ne lui furent d'aucune aide : son père croyait aveuglément les autorités et sa mère pensait simplement qu'ils n'avaient pas encore sollicité les bons contacts. C'est à ce moment que Beck revint après une période d'étonnante discrétion. Désorienté, Zare voulait faire quelque chose mais son camarade le dissuada d'agir seul.

  En l'observant, il vit Beck attaquer des Impériaux et, avec Merei, il lui apprit que ces actions lui avaient valu d'être recherché. Son camarade reconnut l'impossibilité d'une attaque de front et le besoin d'informations de l'intérieur, ce qui décida Zare à relancer sa candidature. Son annulation ne l'inquiétait pas car il savait que l'Empire le voulait, tout comme il savait que l'Académie cachait la vérité au sujet de Dhara. Il informa tout de même sa mère de ses projets et la rassura en lui rappelant que lui, contrairement à sa sœur, ne serait pas surpris.

  Thera accepta, quoiqu'avec anxiété, car elle aussi avait compris que les autorités leur mentaient et que son mari resterait aveuglé par sa foi en l'Empire. Son plan démarra bien : son dossier fut rapidement accepté. En se promenant, il croisa Ames dans les rues, devenu un simple stormtrooper anonyme qu'il ne reconnut que par son matricule. Cette révélation acheva de le convaincre d'aider une future rébellion et l'aida à mentir à la Gouverneure Pryce quand elle vint lui parler lors de la fête réalisée par ses parents pour son entrée à l'Académie.

II. L'Académie impériale de Capital City



  Les premières semaines furent consacrées aux évaluations, sous le regard sévère de la Sergente Currahee, surnommée Curry par les nouveaux cadets. Sur le plan physique, il fut estimé comme ayant des réflexes bien supérieurs à la moyenne mais sa tendance à la réflexion le ralentissait car il choisissait soigneusement ses cibles et évaluait tout autant ses scores que ses choix de carrière. Pour éviter une attention gênante, Zare s'attacha à apparaître comme un élève modèle mais discret, accommodant. Après une entrevue avec Currahee au cours de laquelle il prétendait voir Dhara dans ses rêves, il fut admis pour l'orientation standard.

Zare Leonis
Zare est en apparence un cadet modèle.
Image extraite de la série d'animation Star Wars Rebels - S01E04


  Merei, entrée entretemps à l'Ecole Professionnelle de Sécurité Institutionnelle, continuait de surveiller les datapads impériaux et vit son acceptation définitive dans le système. À l'inverse, Beck fut capturé par l'Empire et disparut. Dans ce contexte, Zare intégra l'unité Aurek de la classe NRC-077, dirigée par Currahee et l'infatigable Lieutenant Chiron, avec Panzak Symes, Jai Kell et Nazhros Oleg. L'unité était déséquilibrée : l'adolescent soutenait sans faillir le premier, de loin le plus faible du groupe, s'entendait à merveille avec le second et ne tarda pas se retrouver en situation de rivalité avec le dernier qui refusait d'être appelé par son prénom.

  Les deux semaines d'orientation furent difficiles. Zare devait démontrer sa loyauté, mise en doute à cause de la version officielle désignant sa sœur comme un déserteur. Panzak peinait à chaque exercice malgré l'aide du cadet des Leonis qui n'hésitait pas à réinterpréter les règles pour cela. Néanmoins, Currahee ne les laissait pas souffler et les sanctionnait à la moindre occasion. En une occasion, Zare intervint pour protéger son camarade d'Oleg qui alla jusqu'à le menacer physiquement. Chiron mit un terme à l'échange et en profita pour discuter avec l'adolescent.

  Il se montra très intéressé par le cas de Dhara, qu'il n'avait jamais rencontrée, et décida d'enquêter pour aider celui qu'il considérait comme un élève prometteur. Si Zare apprécia l'aide, il commença à s'inquiéter que ses investigations ne trahissent Merei et ses intrusions informatiques. Cette dernière se mit de plus en plus en danger en recueillant des informations auprès de ses parents et de l'aide et des contacts auprès d'étudiants de son école, tel que Jix Hekyl.

  De son côté, Zare découvrit les exercices avec les casques de cadets qui lui rappelèrent Ames. Remonter leur blaster E-11, courir dix kilomètres en une heure (en supportant la colère d'Oleg qui voulait abandonner les plus faibles en route) et exécuter un exercice devint leur routine. Lors de leur première course d'obstacle, Panzak et Jai choisirent de désigner Zare comme chef au lieu d'Oleg. Il réussit d'ailleurs à les mener à la victoire mais en se sacrifiant car Symes paniqua. Si Chiron félicita l'apprenti officier pour ses qualités de décideur dans le feu de l'action, il le critiqua également pour avoir défendu un camarade qui les mettrait en danger de mort en situation réelle.

  Ses parents furent particulièrement soulagés quand les cadets eurent le droit de reprendre les communications. Son père était impatient de connaître son affectation mais sa mère n'oubliait pas les risques encourus et se préoccupait moins de son avenir. Quand il reprit contact avec Merei, Zare connut enfin de bons moments, légers, ponctués de rires, de sourires, au sujet de tout et de rien, comme si de rien n'était.

  Il apprit ensuite que Panzak avait quitté l'Académie. Le Commandant Aresko informa les unités de cadets que celles diminuées par les récents abandons se verraient renforcées par des recrues provenant des académies régionales de Lothal. En attendant, les élèves se firent confrontés à l'épreuve du pilier, à la hauteur vertigineuse. Zare n'arriva que sixième, loin derrière Jai mais devant Oleg, et il fut déterminé à faire mieux en apprenant que le trio vainqueur serait récompensé par des travaux dans les quartiers de l'état-major. Il n'y parvint pas immédiatement car l'épreuve suivante lui sembla axée sur l'esprit d'équipe mais ce fut l'individualisme forcené d'Oleg qui fut saluée.

  Confus quant aux attentes de ses formateurs, inquiet d'être démasqué, Zare commença à manquer d'attention envers Merei qui prenait des risques énormes pour explorer les systèmes impériaux, au point de rencontrer des réseaux hors-la-loi. À l'Académie, il vit débarquer Roddance, devenu capitaine, qui ordonna à Chiron de cesser ses investigations et d'attendre les conclusions officielles au sujet de Dhara. Profondément loyaliste, le lieutenant vit cela comme une preuve de l'intérêt de l'Empire pour ce cas. Si l'adolescent n'y croyait pas, il préféra changer de sujet en le questionnant sur la raison qui poussait Aresko à récompenser le comportement égoïste d'Oleg en changeant les règles en cours d'exercice.

  Il se vit répondre qu'un officier devait être capable de gérer des changements de priorité en cours de mission, ce qui ne le convint pas. Et son esprit ne put s'apaiser dans les jours qui suivirent. Il fit un cauchemar dans lequel Dhara révélait revenir d'une mission secrète. À l'occasion d'un exercice balistique en équipe avec Jai, il sonda les motivations de son camarade et son avis sur l'Empire mais si leur coordination était parfaite, Zare ne put s'empêcher de remarquer que les instructeurs laissaient leurs cadets prendre des risques inconsidérés.

  Lorsqu'arriva le jour de la visite, un souvenir de l'une de ses dernières rencontres avec sa sœur, l'adolescent put revoir ses parents accompagnés de Merei. Ensemble, ils supportèrent les discours d'Aresko mais le tête-à-tête et le baiser de sa petite amie qui suivirent compensèrent cet effort. Merei lui apprit alors qu'elle avait mis au point un moyen de se servir des codes de gradés et qu'elle comptait créer le profil d'un faux inspecteur du BSI, ce qui terrifia Zare mais il échoua à la dissuader de poursuivre.

  Peu après, l'unité Aurek reçut un renfort : Dev Morgan. L'adolescent le détesta presque immédiatement en raison de son assurance frôlant l'arrogance et de ses sourires en coin. Il crut tout d'abord qu'il s'agissait d'un espion ou d'un membre du complot ayant emporté Dhara. Il remportait un très grand nombre d'épreuves sans pour autant montrer de talent particulier, de concentration sérieuse, semblant seulement savoir se trouver au bon endroit au bon moment. Il ne se doutait pas qu'il avait affaire à Ezra Bridger et que cette chance était uniquement le fruit de sa sensibilité à la Force.

Zare Leonis
La nouvelle version de l'unité avec, de gauche à droite : Jai Kell, Ezra "Dev Morgan" Bridger, Nazhros Oleg et Zare Leonis.
Image extraite de la série d'animation Star Wars Rebels - S01E04


  Oleg le détestait intensément mais Jai s'entendit rapidement avec le nouveau venu, commençant une saine rivalité. À l'occasion de leur première épreuve du puits sous la supervision d'Aresko, Zare arriva troisième derrière Dev et Jai. Furieux mais toujours attentif, il repéra alors que son nouveau camarade échangeait des signes étranges avec un vieil astromécano. Il en parla à Merei qui découvrit que le cadet Dev Morgan n'avait quasiment aucune existence dans les archives impériales, comme s'il était factice. Méfiant et ignorant son allégeance véritable, Zare choisit donc de le démasquer alors qu'il s'infiltrait dans le bureau de l'agent Kallus.

  Il lui apprit ce que Dhara lui avait dit : le décodeur ne pouvait pas sortir de la pièce sans déclencher d'alarme. Zare et Dev décidèrent alors de se faire confiance et de s'associer pour leurs objectifs respectifs, retrouver sa sœur ou empêcher une livraison de kyber. Ensemble, ils tentèrent d'intégrer le podium de l'épreuve du lendemain mais Oleg tricha. Ne voyant pas d'autre moyen de l'aider, Dev fit tomber Jai de sa plate-forme, ce qui permit à Zare d'être récompensé et lui attira la satisfaction d'Aresko selon qui l'amitié n'avait pas cours à la guerre.

Zare Leonis
Zare s'allie à Dev Morgan et tous deux obtiennent ce dont ils ont besoin.
Image extraite de la série d'animation Star Wars Rebels - S01E04


  Ils purent ainsi se rendre dans le bureau de Maketh Tua d'où son allié, qui prétendait suivre une formation de Jedi, se faufila dans les conduits d'aération. De son côté, le cadet des Leonis alla frapper au bureau de Kallus pour le distraire pendant que Dev s'emparait du décodeur par télékinésie et le sortait par l'aération, loin des détecteurs. En revenant, il déclara avoir entendu Aresko parler au Grand Inquisiteur pour le faire venir au dernier test du lendemain afin de confirmer la sensibilité à la Force de Jai et lui-même, et vraisemblablement de Dhara l'année précédente.

  Pour éviter le même sort à leur camarade, ils confièrent le décodeur à l'astromécano qui le livra aux alliés de Dev puis à Merei, tandis que le duo tentait de convaincre Jai du danger. Il fallut que Zare en appelle à ses craintes pour sa famille pour le persuader. Cependant, lors du test, Dev dut se sacrifier pour que ses camarades finissent dans les trois premiers et obtiennent le droit de monter dans un MD-TT avec Oleg, le troisième de l'exercice. Une fois dans la cabine, Zare s'empara du blaster du pilote et ils le neutralisèrent, tout comme leur coéquipier irascible, ce qui leur permit de voler le bipode. Ils ne purent toutefois pas s'enfuir car leur MD-TT s'effondra sous la porte blindée de l'académie.

  Dev les rejoignit pour s'enfuir mais Zare choisit de rester. Selon lui, c'était la seule manière de retrouver sa sœur. Il fit donc semblant de leur tirer dessus en prétendant essayer de les arrêter. Chiron fut fier de son comportement et Aresko l'amena auprès de l'Inquisiteur pour un interrogatoire. Conscient de ce qu'il risquait, l'adolescent dit qu'il pensait que Dev Morgan trichait, ce qui était vrai d'un certain point de vue, et avait remarqué qu'il ne répondait pas toujours à son nom. Agissant en élève modèle, il demanda si les victoires seraient donc réattribuées mais ce fut sa mention d'une intuition qui intéressa l'Inquisiteur qui évoqua sa sœur. Zare prétendit alors sentir que Dhara était toujours en vie et demanda si son interlocuteur pouvait l'expliquer. Ce dernier lui promit qu'une explication viendrait.

Zare Leonis
Zare assure sa couverture en prétendant attaquer les traîtres.
Image extraite de la série d'animation Star Wars Rebels - S01E04


  Une fois seul, il put enfin raconter ces événements à Merei. Sa petite amie avait elle aussi fait de grandes découvertes : elle avait mis au jour le Projet Récolte, dont elle ignorait la nature, basé à Arkanis, dont Dhara avait atteint les critères juste avant sa disparition. Cependant, cette information n'accéléra pas vraiment son enquête et il dut poursuivre ses cours à l'académie. Deux nouvelles recrues vinrent remplacer Dev et Jai, des cadets nommés Kabak et Rykoff qu'il se fit fort d'intégrer. En revanche, Oleg était convaincu (à raison) qu'il était un traître. Ses doutes s'appliquèrent néanmoins à tout le monde, ce qui l'empêcha de gâcher les efforts de Zare.

  Ce dernier tenta tout de même de collaborer intelligemment avec son coéquipier, même si ses moqueries usèrent sa patience au point de lui valoir des sanctions quand ils durent traquer des droïdes. En comptant sur les qualités d'Oleg, ils réussirent l'exercice haut la main en capturant la cible que son partenaire détruisit malgré les ordres avant de confronter Zare à ses mensonges au sujet de la fuite de Jai et Dev. L'adolescent essaya de protester mais il échoua à le convaincre que Jai ait pu neutraliser un pilote et deux cadets à lui seul. Pire, Roddance ne sanctionna pas Oleg pour la destruction du droïde, préférant le remercier d'éviter des frais de désassemblage, et son rival eut droit à une discussion privée avec le capitaine pour l'entretenir de ses doutes.

  Les difficultés s'enchaînèrent. Zare fit des cauchemars dans lesquels l'Inquisiteur venait vérifier ses capacités de télékinésie et démasquait ses mensonges. Merei refusa de continuer d'utiliser ses accès frauduleux, sans lui expliquer la réalité de sa situation : l'enquête de sa mère n'allait pas tarder à l'identifier et ses partenaires hors-la-loi la piégeaient. Stressé, il ne savait plus s'il devait se réjouir ou non de ne pas être sensible à la Force et commençait à voir des pièges partout, surtout avec l'insistance d'Oleg. Des rumeurs apparurent au sujet de cadets identifiés comme traîtres et exclus de l'Académie, en particulier dans l'antenne régionale d'où provenait Morgan, mais Zare conseilla à ses camarades de ne croire que les témoins directs de telles scènes.

  Oleg profita de cette discussion pour le défier, ce qui dégénéra en combat. Il n'y eut toutefois aucune conséquence car Kabak et Rykoff le couvrirent, attisant la haine d'Oleg. Peu après, dans le cadre de l'enquête générale sur l'évasion, Chiron vint interroger Zare. Lui faisant totalement confiance, il bâcla ses questions et l'adolescent remarqua que le lieutenant se trompait autant sur lui que sur l'Empire. Toutefois, Roddance intervint pour la dernière partie et mentionna son agression sur Fhurek.

  Zare dut prétendre qu'il avait agi ainsi pour défendre l'honneur de sa sœur et la loyauté de sa famille, il dut justifier son comportement à l'Académie, ses hésitations sur sa candidature, son rôle lors de la fuite de ses camarades, son amitié avec Beck dont il ignorait alors qu'il allait tuer des soldats. Son camarade avait d'ailleurs été capturé et intégré au Projet Unité. Selon Roddance, trop d'activités suspectes entouraient l'adolescent mais, au lieu de le confier au BSI comme il l'aurait voulu, il fut contraint de l'évaluer avec un écran testeur Jedi.

  Ni le capitaine ni le cadet n'en comprirent le but mais il sembla que Zare réussit le test. Perplexe, il en parla à Merei dont il remarqua enfin l'état de fatigue et d'anxiété. S'il comprit qu'elle avait des ennuis, il n'osa pas en parler de peur d'être repéré et tenta de la rassurer en mentionnant les vacances à venir. Celles-ci ne l'apaisèrent pourtant guère. L'absence de programme à ses journées le perturba, il avait du mal à dormir. Il comprit alors pourquoi Dhara avait aussi bien fait son lit l'année précédente en remarquant à quel point l'Académie laissait des traces.

  Tante Nags tenta de lui remonter le moral avec du chocolat, en mentionnant à quel point sa sœur serait fière de lui, mais ça ne marcha pas vraiment. Lors des festivités du Jour de l'Empire, une attaque rebelle eut lieu qui bouleversa son père mais Zare, tout comme sa mère, s'aperçut à quel point les informations étaient partiales et partielles. Quant à sa relation avec Merei, elle s'effondra. Alors qu'elle le suivait en speeder sur l'une de ses courses matinales de dix kilomètres, l'adolescent monopolisa la parole et négligea totalement les ennuis de sa petite amie. Quand elle l'interrompit pour lui qu'elle ne parvenait pas à s'en sortir et ne pouvait plus arrêter ce qu'elle avait déclenché, Zare se plaignit qu'il ne pourrait pas supporter de s'inquiéter pour elle en plus de Dhara.

  Ces paroles vinrent à bout de la patience de Merei qui s'énerva de l'embarrasser à ce point en risquant la prison pour lui. S'il s'excusa, un malaise demeura. Et il n'eut pas le loisir de remédier à cela car, suite à l'attaque rebelle, toutes les forces armées furent réquisitionnées, cadets inclus. Il retourna donc à l'académie où Roddance les répartit par paire afin d'enquêter sur toute action illégale, y compris questionner les actions de l'Empire. Associé à Oleg, Zare tenta d'être aimable avec les habitants mais il se heurta à un refus de parler. Son camarade fut beaucoup plus agressif et menaçant, ce qui leur permit d'apprendre l'existence d'un réseau de commerce clandestin. Si Chiron considérait cela comme secondaire, Roddance félicita Oleg et, comme ce dernier, considérait la moindre violation de la loi comme un crime.

  Quand Zare osa remettre ce jugement en question, on lui répondit que la loyauté était un pilier de la société impériale. Il fut encore plus mal à l'aise quand on confia aux cadets des enfants de fugitifs pour les inciter à se rendre, un sentiment partagé par Chiron qui lui apprit alors l'avoir recommandé pour l'académie d'Arkanis. Avec le soutien de Currahee et l'approbation d'Aresko, son dossier avait été accepté et Roddance ne pouvait plus être un obstacle. Il allait pouvoir enquêter au plus près du Projet Récolte.

Zare Leonis
Zare et Merei font face (métaphoriquement) à l'Empire.
Couverture VO du roman jeunesse Servant of the Empire, volume 3


  Merei, de son côté, déclara ne plus pouvoir l'aider et souhaita une situation différente. Plus tard, Zare et Oleg furent chargés d'interpeller les suspects pour le commerce clandestin. Pour l'occasion, ils commandèrent des stormtroopers dont l'adolescent se demandait toujours si Ames était parmi eux. Après un discours sur la nécessité de faire appliquer la loi en toute circonstance, Oleg découvrit que les suspects étaient ses oncles. Gêné, il tenta d'annuler ses ordres mais Zare ordonna l'arrestation et releva son camarade de ses fonctions.

  Roddance le convoqua alors à un entretien, en présence du Grand Inquisiteur. Ils lui rappelèrent les principes de la loyauté et lui apprirent le renvoi d'Oleg pour avoir fait preuve de compassion, que le Pau'an considérait comme la pire faiblesse dont l'Empire devait être purgé. Après ce discours, l'Inquisiteur lui apprit son départ imminent pour Arkanis. Currahee lui donna une accréditation de niveau supérieur en vue de son changement d'école, puis il vit Chopper et Dev qui lui donnèrent rendez-vous le soir même. Chiron manqua alors de le voir mais il se contenta de lui présenter sa fierté et de lui libérer son emploi du temps pour voir ses parents avant le départ.

  Au soir, il discuta rapidement avec Dev qu'il renseigna sur le Sénateur Gal Trayvis et à qui il annonça son transfert sur Arkanis. Son interlocuteur lui avoua ne pas s'appeler Dev mais ils furent interrompus par des stormtroopers et Zare dut prétendre avoir repéré un rebelle pratiquant du marché noir. Oleg, devenu un civil, les avaient cependant identifiés et le menaça mais le cadet ne se laissa pas intimider et riposta. Une fois en sécurité, il informa Merei de son changement inattendu d'affectation, ce qu'elle savait déjà car elle surveillait son statut avec ses accès frauduleux. Puis la jeune fille alla expliquer le plan de Zare à ses amis. Si Tepha fut bouleversée par le risque encouru par son fils, Leo refusa d'y croire.

Zare Leonis
Avant de partir pour Arkanis, Zare prend le risque d'informer Dev Morgan.
Image extraite de la série d'animation Star Wars Rebels - S01E10


III. L'Académie pour officiers d'Arkanis



  Il eut à peine le temps de s'y préparer et de faire ses adieux (sous forme de rupture) à Merei que l'Empire l'emmenait sur Arkanis. Son transfert eut lieu en cours d'année. Zare apprit rapidement qu'une tour était interdite d'accès, ce qu'il supposa être lié au Projet Récolte, et il n'eut même pas droit à une nuit de sommeil pour s'acclimater. Il était épuisé, terrifié à l'idée de trahir son manque de sensibilité à la Force et s'interrogeait sur le fait d'avoir rejeté sa petite amie.

  Orman le Hivre l'accueillit avec bienveillance en lui expliquant les règles des lieux et en lui présentant ses camarades : Bedal Cerroux, Anya Razar, Penn Zarang, Chen Harra et Tigard Manes. On l'informa que le groupe des Cadets du Commandant, une élite dans l'élite, ne pouvait être rejoint qu'après évaluation et sur invitation. Les cours de stratégie du Colonel Julyan le fascinèrent rapidement car il mettait les élèves sous pression intellectuelle, exigeant notamment de Zare de déterminer quels enseignements du grav-ball le conduiraient à devenir un grand Impérial. Après quelques difficultés, il comprit qu'il fallait le bon chef pour le bon plan avec la confiance de ses troupes.

  Il apprécia bien moins le traitement réservé à Xan Lanier, le plus mauvais élève de la promotion dont l'affectation sur Arkanis était la conséquence d'une erreur administrative. Lors d'un exercice à feu réel, dont il aimait l'intensité, il fit de son mieux pour secourir Xan mais il échoua. Un tir tua le cadet et leurs montures. Sévèrement secoué, Zare reçut l'ordre d'Anya de rentrer à pieds et il dut justifier sa désobéissance aux ordres : ses communications s'étant interrompues, il avait tenté de son propre chef de sauver son camarade. Pourtant, il n'y eut aucune enquête et l'événement fut expliqué par une erreur de coordonnées d'artillerie. Selon Anya, ce n'était qu'une victime de la guerre qui permettrait de renforcer la classe.

  La nuit suivante, il vit l'adolescente être emmenée à la tour, ce qui lui valut une sanction après avoir été repéré, et le lendemain matin elle faisait partie des Cadets du Commandant. Alors qu'il se demandait si Beck et Dev Morgan travaillaient ensemble et savaient ce que l'Empire leur préparait, ils furent réunis pour accueillir le Commandant Brendol Hux et l'Inquisiteur.  Ces derniers l'interrogèrent sur sa tentative d'entrer dans la tour, la zone Null, ce à quoi il répondit avoir suivi un sentiment qui l'y attirait. On lui posa de nouvelles questions sur Morgan en lui assurant que le fugitif ne tarderait pas à être capturé, avec ou sans son aide.

  Zare pensait que les Cadets du Commandant étaient la clé du mystère et il commença à enquêter. Son coéquipier, Penn, lui expliqua être motivé par la mort de sa famille des mains d'esclavagistes zygerriens, mais l'adolescent n'osa pas lui révéler que l'Empire l'obligerait à des actes moins reluisants qu'affronter des pirates. Peu après, il eut la possibilité de parler à sa famille, ravis d'avoir de ses nouvelles. Sur conseil de sa mère, il appela ensuite Merei. Zare s'aperçut qu'il l'appréciait toujours autant, et elle lui apprit que son transfert était la conséquence d'une demande de l'Inquisiteur dans son enquête sur Morgan et pour le Projet Récolte. Face à sa peur, il lui demanda si elle se rappelait l'odeur des jogans lorsqu'ils allaient à la plantation avec Beck, mais elle se sentait surtout coupable de ne pas oser l'aider. Apeurée par les enquêtes de l'Empire, elle le supplia sans succès de renoncer à sa recherche de Dhara.

  Plus tard, Hux les interrogea sur la meilleure manière d'empêcher un nerf de se faire dévorer en allant manger du sel sur la plage. Si Zare proposa de leur proposer du sel pour éviter de perdre des éléments, ce fut Anya qui émit l'idée favorite du commandant : encadrer et former les plus jeunes. L'adolescent se distingua davantage sur Sirpar, lors d'une simulation de guerre en environnement à forte gravité. Le troisième jour, son unité perdit ses communications et son artillerie mais il sut improviser de manière à atteindre l'objectif (et réussir la mission) au prix de la vie virtuelle de son groupe.

  Il en fut félicité par Chiron, tout juste transféré sur Arkanis. Le lieutenant lui apprit l'exécution d'Aresko et Grint sur ordre de Tarkin. Leur successeur, Roddance, l'avait envoyé au loin et l'aide de camp du Grand Moff en avait profité pour lui demander d'enquêter sur une société secrète établie par Hux. Chiron souhaitant neutraliser cette loyauté parasite au sein de l'armée impériale, il sollicita l'aide de Zare. Ce dernier était surtout curieux de connaître le sort de l'Inquisiteur mais, s'il fut soulagé d'apprendre sa mort, il commença à s'inquiéter de celui qui pourrait prendre son relais.

  Son succès lors de l'exercice lui valut d'être réveillé dans la nuit par le Hivre et Anya qui l'invitèrent parmi les Cadets du Commandant. Ils lui confièrent un blaster E-11 modifié pour fonctionner à pleine puissance et lui demandèrent de s'en servir pour tuer Penn "par accident". Zare comprit alors que l'incident qui avait coûté la vie à Xan et avait failli l'avoir aussi était un événement volontaire ayant permis la promotion d'Anya. À partir de cet instant, il lui sembla voir Penn partout. Il tenta de se persuader que ce sacrifice était nécessaire pour retrouver Dhara mais il n'oubliait pas l'idéal de son camarade.

  Zare alla donc contacter Chiron qui décida d'enquêter et aida à évacuer Penn. Après l'avoir convaincu de se cacher, ils créèrent une tombe remplie de nerf pourri que le cadet des Leonis présenta aux Cadets du Commandant comme le résultat de sa mission. Son bluff fonctionna, ce qui lui permit d'être accepté au sein du groupe. Il fut amené auprès de Brendol Hux à l'occasion d'une cérémonie au cours de laquelle il les présenta comme les champions du Nouvel Ordre. Il expliqua que les clones et les Jedi avaient été de grandes réussites en raison de leur entraînement dès l'enfance, mais la vulnérabilité liée à un patrimoine génétique réduite avait conduit à étendre le recrutement pour accroître la fidélité de la population. Hux souhaitait créer des légions invincibles pour défendre éternellement l'Empire.

  Toutefois, pour la suite, ils durent attendre que les recrues du Projet Unité, d'anciens dissidents rééduqués pour devenir des patriotes zélés, libèrent la salle de réunion. C'est alors qu'il reconnut Beck parmi ces personnes endoctrinées. Son ami l'identifia également et le trahit, envoyant directement Zare face à un tribunal militaire. Les charges furent lourdes : enrôlement frauduleux, faux témoignages, parjure et violation de son serment, refus d'obéissance, conduite inappropriée, abandon de son devoir, destruction de propriété impériale, assistance aux ennemis de l'Empire, espionnage, agression sur du personnel impérial, tentative de meurtre, sédition et trahison.

  Lors de son interrogatoire, il avoua tout, excepté la mission de Chiron, et il plaida coupable. Il expliqua les étapes l'ayant mené à être dégoûté de l'Empire et sa politique avant de conclure en citant sa sœur. Il fut expulsé de l'Académie, ses effets personnels furent détruits et sa condamnation à mort fut planifiée pour le lendemain. Chiron restait son seul allié, persuadé de pouvoir l'aider en sollicitant les bons contacts mais Zare lui fit comprendre que l'officier idéaliste était une anomalie au sein d'une normalité incarnée par Fhurek, Roddance, Tarkin et Palpatine. Une anomalie qui disparaitrait si elle insistait.

  Chiron lui permit de rencontrer Beck, totalement drogué et endoctriné, qui pensait que les manifestants abattus par Roddance avaient été manipulés par des séparatistes. Ecœuré, l'adolescent choisit la mort plutôt que la survie à travers Unité. Lors d'une autre conversation, sa dernière volonté, il fit sentir des jogans à Beck qui retrouva ses esprits. Ensemble, ils s'évadèrent et tombèrent sur Merei. L'adolescente avait découvert son sort depuis Lothal et avait quitté la planète avec les Leonis, non sans user de la force pour convaincre Leo, pour trouver de l'aide sur Garel.

Zare Leonis
Zare et ses alliés de circonstances vont libérer Dhara.
Couverture VO du roman jeunesse Servant of the Empire, volume 4


  L'aide en question était un trio de rebelles : Garazed Orrelios, Sabine Wren et Dev Morgan, qui maniait un sabre laser et s'amusa de leurs retrouvailles sur un "Je t'ai manqué ?" enjoué. Zare fit une bonne équipe avec Merei et Beck, ses anciens partenaires de grav-ball, et ils découvrirent la cellule de Dhara. Sa sœur fut effrayée en le voyant, convaincue d'un nouveau piège. Il la calma en lui expliquant le sort du Grand Inquisiteur. Leur fuite fut compliquée : beaucoup de soldats, de nombreux chasseurs TIE et Chiron qui voulait les retenir pour enquêter, coincé dans son idéalisme. Furieuse, Dhara les neutralisa en projetant les débris des combats sur eux.

  Une fois à bord du Ghost, elle dit avoir eu la vision de cette évasion et remercia Morgan qui avoua s'appeler Ezra Bridger. Zare, lui, savoura les retrouvailles avec Merei à qui il déclara ses sentiments. Tous ensembles, ils choisirent de mettre leurs talents au profit des Spectres, après une réunion de famille soulagée sur Garel.



En savoir plus

Zare est évalué avec un écran testeur Jedi. Ces écrans sont censés être utilisables grâce à la Force uniquement, mais l'exemplaire concerné a vraisemblablement été modifié car Roddance peut s'en servir. Sans que cela soit dit clairement, il semble que Zare a réussi le test, sans quoi il n'aurait pas été sélectionné par l'Inquisiteur pour se rendre sur Arkanis. Le doute est donc permis : Zare a-t-il eu énormément de chance en devinant les bonnes figures ou est-il en fin de compte sensible à la Force ?


Actualités en relation

HoloNet | Les vaisseaux à l'honneur de notre nouveau pack de fiches Rebels !

Il y a deux mois, Star Wars Rebels revenait en force sur l'HoloNet avec une mise à jour des personnages principaux. Aujourd'hui, l'équipe vous propose de vous plonger un peu plus profondément dans ce que cette série...


Informations encyclopédiques
Zare Leonis
Nom
Zare Leonis
Espèce
Date de naissance
An -20 av. BY
Lieu de naissance
Fonctions
Affiliation
Interprété par

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
17/10/2020

Date de modification
17/10/2020

Nombre de lectures
148


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.