Partagaz


Le Major Partagaz supervisait une partie du Bureau de la Sécurité Impériale quelques années avant la bataille de Yavin.

Continuité : Canon


  Homme compétent, juste, précis et méticuleux, Partagaz avait atteint le grade de Major au sein du Bureau de la Sécurité Impériale. À ce titre, il supervisait des réunions régulières où les officiers sous sa responsabilité présentaient les rapports d'activité des secteurs sous leur juridiction. Il le faisait sans lassitude, retenait les traits de caractère de chacun, et n'hésitait pas à rappeler à l'ordre ceux qui ne remplissaient pas leurs fonctions dans les temps. C'était au Major Partagaz que l'Empire devait le découpage en secteurs des différents systèmes stellaires pour faciliter les opérations du BSI.

  En -5, lors d'une réunion commune dans les quartiers du BSI sur Coruscant, après avoir abordé les sujets de Ryloth - où une augmentation du budget était à prévoir à cause des incarcérations croissantes d'activistes rebelles - d'Arvala-6 - où un conflit local avait causé des déplacements de population qui gênaient les opérations de minage impériales - et du renforcement de la sécurité autour des convois de matériel vers Scarif, vint le rapport du lieutenant Blevin au sujet d'un incident sur Ferrix qui avait provoqué la mort d'un civil et de quatre agents de la Corporation Preox-Morlana.
  En aparté, Partagaz chargea Blevin de licencier les responsables et d'annoncer que la Corporation repassait immédiatement sous la supervision de l'Empire. Mais l'affaire ne s'arrêta pas là, puisque la lieutenante Dedra Meero vint se plaindre auprès du Major que Blevin refusait de lui transmettre des informations concernant un module NS-9 Starpath volé sur un des mondes dont elle avait la responsabilité, Steergard, qui avait été retrouvé sur Ferrix. Partagaz écouta les arguments des deux parties, mais ne fut pas convaincu par ceux de Meero, qui voyait en ce nouveau vol le signe d'une rébellion organisée. Le Major rejeta donc la demande de la lieutenante et lui demanda plutôt de poursuivre son excellent travail dans la discrétion et l'efficacité afin d'embrasser une brillante carrière.

Partagaz

Le Major Partagaz s'adressant à ses officiers


  Après la nouvelle de l'attaque rebelle contre la garnison impériale d'Aldhani, et le vol de 80 millions de crédits destinés à payer les agents du secteur, le colonel Yularen informa les officiers du BSI que leur pouvoir allait être significativement renforcé et les mesures répressives de l'Empire réhaussées.
  Partagaz supervisa un peu plus tard dans la journée une nouvelle réunion de suivi où Blevin dénonça publiquement les actes de Dedra Meero, qui n'avait pas respecté les règles du BSI et avait rassemblé des informations sur des secteurs qui n'étaient pas sous sa responsabilité. Néanmoins, les actions de Meero étaient justifiées par la réinstauration récente de la Directive de Rétablissement de l'Ordre Public (DROP). Le Major Partagaz donna donc raison à Meero, la félicita pour son initiative et lui réattribua le secteur de Ferrix.

  Un mois s'était écoulé depuis l'attaque d'Aldhani lorsque Dedra Meero présenta son rapport sur les activités rebelles au BSI, lors d'une réunion supervisée par le colonel Yularen. Cependant, ce dernier, désabusé, ne trouvait pas que la situation justifiait les énormes ressources que demandait la lieutenante pour traquer les rebelles. Néanmoins, la menace était réelle, et Partagaz en était convaincu. Il apporta donc son soutien à Dedra, qui avait été quelque peu désarçonnée par l'apparente indifférence de Yularen.

Partagaz

Partagaz apportant son soutien à Dedra devant Yularen


  Un mois plus tard, Partagaz supervisa une nouvelle réunion lors de laquelle Dedra Meero présenta les résultats de son enquête sur le matériel militaire impérial volé et sur les interrogatoires de Bix Caleen et Salman Paak sur Ferrix. La lieutenante avait recensé tout le matériel volé qui avait transité par Ferrix, et Caleen avait révélé sous la torture avoir rencontré pas moins de six fois l'Axe, l'individu qui coordonnait les différentes cellules rebelles. Par ailleurs, elle était convaincue que Cassian Andor était impliqué dans l'attaque d'Aldhani. Partagaz trouvait cela un peu fort, mais les preuves apportées par l'assistant Heert finirent de convaincre le Major. Enfin, Dedra Meero avait choisi de ne pas interroger Maarva Andor, la mère de Cassian, et de la garder comme appât, au cas où son fils essaierait de la joindre. Partagaz la félicita de cet excellent travail devant tous les autres officiers.

  Peu de temps après, Partagaz convoqua une nouvelle réunion en comité réduit, avec Dedra Meero, Lagret et Lonni Jung. Un pilote rebelle de la cellule d'Anto Kreegyr avait été arrêté sur Steergard alors qu'il se dirigeait vers l'Anneau de Kafrene. Heert avait déjà fait envoyer le docteur Gorst pour l'interroger, et il avait découvert qu'une attaque se préparait contre la centrale de Spellhaus. Il fallait agir vite avant que Kreegyr se rende compte de l'absence de son agent : Lagret proposa de détruire le vaisseau, mais Jung estimait que c'était trop grossier. Il fut donc décidé de saboter le vaisseau rebelle et que son pilote soit retrouvé mort dedans sans éveiller les soupçons.

Partagaz

Partagaz demandant des précisions à Dedra Meero lors de la réunion

Informations encyclopédiques
Partagaz
Nom
Partagaz
Espèce
Fonctions
Major
Affiliation
Interprété par
Anton Lesser

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
28/09/2022

Date de modification
11/11/2022

Nombre de lectures
692


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.