Atton Rand


Ancien soldat d'élite Sith et compagnon de l'Exilée qui finit par devenir un Jedi

Continuité : Legends


  Atton Rand naquit 4000 ans avant l'avènement de l'Empire, au temps de la République Galactique. En ces temps troublés, la République venait de sortir de deux guerres très destructrices : les Guerres Mandaloriennes, qui opposèrent la République et les Jedi aux farouches guerriers mandaloriens, puis quelques années plus tard à la Guerre Civile des Jedi, qui opposa la République aux Sith de Dark Revan et Dark Malak.

  On ne sait que très peu de choses sur le passé d'Atton, sinon que, malgré son jeune âge, il a combattu en tant que soldat dans l'armée de la République contre les Mandaloriens puis, lorsque Revan partit dans les Régions Inconnues pour soi-disant traquer les derniers éléments de la flotte mandalorienne, il le suivit. Lorsque Revan revint à la tête d'une flotte d'invasion gigantesque et déclencha la Guerre Civile des Jedi, Atton avait trahi la République et était désormais un soldat d'élite Sith ; ou plus précisément un tortionnaire et un assassin dont la fonction principale consistait à torturer les Jedi que Dark Revan parvenait à capturer pour les inciter à rejoindre les Sith ou à exécuter les prisonniers Jedi qui ne basculaient pas du Côté Obscur. Atton avait une facilité déconcertante à faire souffrir les Jedi qui lui était "confiés" ; non qu'il fût un bourreau talentueux mais surtout qu'il avait la capacité de ressentir les sentiments de ses prisonniers. Cela implique une affinité avec la Force et explique pourquoi il éprouvait tant de facilité à tuer ou à torturer des Jedi.

  Il se rendit compte de son affinité avec la Force avec la dernière Jedi qu'il tortura. Alors qu'il la pensait aux portes de la mort, sa prisonnière lui révéla la Force et Atton la sentit. Malgré les atrocités qu'Atton lui faisait subir, la Jedi décida de se sacrifier pour lui sauver la vie. En effet, Revan avait un programme d'entraînement spécial pour les personnes ayant des affinités avec la Force. Il  les envoyait dans une académie Sith secrète : l'Académie de Trayus, basée sur Malachor V. Là-bas, ils étaient formés à l'utilisation de la Force et devenaient des Jedi Noirs. Atton savait que si on découvrait son secret, il serait envoyé là-bas lui aussi. Le jeune homme décida alors de déserter et se terra sur la planète Nar Shaddaa jusqu'à la fin de la guerre et la défaite de Dark Malak, qui fut vaincu par son ancien Maître Revan, qui avait fait acte de rédemption après avoir été capturé par les Jedi et reprogrammé pour redevenir loyal à la République.

  On ne sait rien de ce qu'il devint pendant les cinq années qui suivirent, jusqu'à ce que la Force le fasse rencontrer une Jedi bannie connue sous le nom de l'Exilée, qui avait survécu de justesse à une attaque du Seigneur Sith Dark Sion, qui avait réussi à infiltrer le vaisseau de la République Harbinger et à assassiner l'équipage. Cette première rencontre eut lieu dans le complexe minier de Péragus II. Ce ne fut pas une rencontre traditionnelle car Atton avait été placé en détention pour, apparemment, avoir introduit des armes de type militaire dans l'installation. L'Exilée le libéra de sa cage de force après un petit interrogatoire. Après sa libération, les dons d'Atton pour l'informatique les aidèrent à s'échapper de la station dont tout le personnel avait été massacré par un droïde assassin HK-50 qui était sur les traces de l'Exilée, dont la tête était mise à prix par l'Échange, un syndicat du crime extrêmement puissant comparable au Soleil Noir au temps de l'Empereur Palpatine. Après être parvenus à s'échapper d'un piège Sith, ils mirent  le cap sur la planète en restauration de Télos IV en récupérant le vaisseau Ebon Hawk qui était en réparation dans les hangars de la station minière.

  Pendant leur fuite, ils récupérèrent deux passagers de plus : le droïde astromécano T3 nommé T3-M4 et une vieille femme qui se faisait appeler Kreia. Sitôt leur vaisseau arrimé à la Station Citadelle, une station gigantesque en orbite autour de Télos IV et qui maintenait des boucliers planétaires pour protéger les zones de restauration de l'atmosphère ravagée de Télos IV, ils furent immédiatement accueillis par le lieutenant Dol Grenn des Forces de Sécurité de Télos (FST) qui les arrêta pour la destruction du complexe minier de Péragus. Quelques temps plus tard, alors qu'ils se trouvaient dans des cages de force sur la Station  Citadelle en orbite autour de la planète ravagée lors de la Guerre Civile des Jedi, un homme tenta de liquider l'Exilée mais dut affronter les quelques pouvoirs retrouvés de cette jeune Jedi, mais surtout dut affronter personnellement Atton qui était, de par sa formation, un adversaire redoutable au combat à mains nues. Après avoir quitté la Station Citadelle à bord d'une navette, ils durent se heurter violemment aux mercenaires de la Corporation Czerka. Leur navette fut abattue par une tourelle anti-aérienne et ils s'écrasèrent à la surface de Télos IV.

  Heureusement, grâce aux talents de pilote d'Atton, ils évitèrent de s'écraser dans des flancs de montagnes ou dans la paroi du bouclier planétaire qui protégeait les zones de restauration de l'atmosphère dangereuse de Télos IV. Sur le lieu du crash, Atton, l'Exilée et Kreia trouvèrent un technicien zabrak du nom de Bao-Dur. Celui-ci était sur Télos IV pour essayer d'empêcher la Czerka de transformer Télos IV en planète de loisir au détriment de son écosystème. Cependant, Bao-Dur n'était pas inconnu pour tout le monde : en effet, il reconnut immédiatement l'Exilée et lui proposa immédiatement de l'aider à retrouver son vaisseau et à quitter Télos IV, même s'il devait pour ce faire reconstruire de ses main un nouveau vaisseau. Pendant leur recherche à la surface, le groupe rencontra un groupe assez important de mercenaires de la Czerka surveillant un ancien complexe militaire télosien. Bao-Dur avait signalé au groupe que pour retrouver leur vaisseau, il devrait accéder au réseau de contrôle des boucliers planétaires. En arrivant à la zone d'atterrissage de la Czerka, ils apprirent en consultant le terminal de contrôle que, pour une raison inconnue, le bouclier protégeait une mesa isolée dans la zone polaire, ce qui pouvait signifier que quelqu'un pouvait se cacher dans cette zone.

  L'ordinateur leur apprit également qu'une navette stationnait dans le hangar de la base voisine. Après avoir récupéré la navette, Atton les mena jusqu'à la mesa protégée de la zone polaire où il fut abattu une nouvelle fois, mais cette fois par trois droïdes de modèle HK-50 qui étaient là pour récolter la prime qui pesait sur la tête de l'Exilée, dont les pouvoirs continuaient de croître et dont la chose qui la différenciait d'un Jedi était son absence de sabre laser. Grâce aux pouvoirs combinés de Kreia, de l'Exilée ainsi que des talents de tireur d'Atton, les droïdes furent bientôt réduits à l'état de carcasses fumantes. Le groupe finit par trouver un moyen d'entrer dans la structure mais dès qu'ils furent à l'intérieur, les  portes se verrouillèrent derrière eux et ils se trouvèrent face à face avec un groupe de jeunes femmes Echani. Une fois de plus, Atton se retrouva dans un endroit qui commençait à le lasser fortement, une cage de force, pendant que l'Exilée faisait face à un des Maîtres Jedi qui l'avait exilée neuf ans auparavant : Atris. Pendant ce temps, Atton affronta la maîtrise de la Force de Kreia qui pénétra son esprit et comprit pourquoi Atton tentait de masquer ses pensées. Kreia comprit qui il était et réussit à convaincre Atton de la servir en échange de son silence à son sujet non seulement pour l'Exilée, mais surtout pour Atris, qui n'hésiterait pas une seconde à l'exécuter lentement si elle apprenait qu'Atton avait rejoint les Sith dans le passé.

Atton Rand  Atton n'avait jamais apprécié Kreia, qu'il qualifiait en dehors de sa présence de vieille  sorcière, d'ancêtre ou de matriarche, ce que partageait bien volontiers l'Exilée qui, elle non plus, n'appréciait pas la compagnie de cette vieille femme qui se prenait pour son Maître Jedi mais dont la philosophie se bornait à ne rien faire pour aider son prochain sans pour autant basculer vers le Côté Obscur, ce qui était incompatible avec les idéaux de la jeune Jedi. Mais depuis qu'elle lui avait volé ses secrets, Atton la détestait au plus haut point. Après que la discussion entre l'Exilée et Atris se fut terminée non sans quelques règlements de comptes, Atton et ses compagnons purent rejoindre l'Ebon Hawk stationné dans le hangar. Après leur décollage de l'Académie de Télos IV, et au fil de leurs aventures au sein de l'espace républicain, les relations entre Atton et l'exilée changèrent, passant de la simple connaissance à la véritable amitié, même à un certain béguin d'Atton pour l'exilée. Pour des raisons assez mystérieuses, il se forgea un lien puissant entre l'Exilée et Atton, qui s'appréciaient de plus en plus jusqu'à ne quasiment plus se séparer.

  Ensemble, ils explorèrent les ruines de l'Enclave Jedi de Dantooine et affrontèrent les créatures connues sous le nom de laigreks qui y rôdaient pour trouver des indices sur la présence signalée du Maître Jedi Vrook Lamar. Dans les ruines, l'Exilée trouva tous les éléments nécessaires à la fabrication d'un sabre laser et avec l'aide de Bao-Dur, elle s'en fabriqua un nouveau. Après avoir retrouvé Maître Lamar et déjoué le complot qui pesait sur l'administratrice Adare de Khoonda, l'Exilée voulut en finir avec cette histoire de prime et demanda à Atton de la mener au cœur de l'Echange : sur la Lune des Contrebandiers, Nar Shaddaa. Mais ce qui surprit tout le monde en arrivant sur la planète, ce fut l'absence de chasseurs de primes à la poursuite de l'Exilée. En interrogeant un chasseur de prime repenti, le groupe apprit que les chasseurs de primes ne pouvaient pas tous s'attaquer à la même cible et que, donc, une trêve avait été déclarée tant que la Jedi serait sur place.

  Au détour de leur déambulation dans le secteur des réfugiés, Atton fut reconnu par deux Twi'leks qui apprirent à l'Exilée qu'Atton n'avait pas toujours été un simple pilote vadrouilleur mais aussi un ancien soldat d'élite Sith bien entraîné. Après ces révélations, L'Exilée voulut en savoir plus sur le passé d'Atton. Au départ, Atton se montra  réticent, voire hostile, à cet "interrogatoire", mais de fil en aiguilles l'amitié et la confiance qu'éprouvaient les deux jeunes gens finit par payer et Atton raconta toute son histoire à son amie. Il lui expliqua également qu'il était réceptif à la Force et que c'était pour éviter de devenir un Jedi Noir ou un assassin Sith qu'il avait quitté Revan pendant la Guerre Civile des Jedi. Il révéla également qu'il souhaitait maintenant apprendre à utiliser la Force et à devenir un Jedi comme l'Exilée. Au début embarrassée et un peu inquiète par le déluge de sentiments qui pouvait déferler sur Atton, l'Exilée estimant qu'il serait dangereux de le former à cause de l'attrait facile du Côté Obscur sur les esprits torturés, la Jedi finit par accepter de le former. Elle l'aida même à fabriquer son propre sabre laser et lui enseigna tout ce qu'elle savait de la Force ainsi que tout ce qu'il faudrait qu'Atton retienne pour devenir un vrai Chevalier Jedi.

  Au fur et à mesure de leurs aventures communes, Atton se perfectionna et finit par égaler son mentor. L'Exilée et Atton participèrent à de nombreux combats contre les chasseurs de primes de l'Echange, notamment sur Nar Shaddaa lorsque Goto, le leader de l'Echange, brisa la trêve entre les chasseurs de primes qui se mirent tous à traquer l'Exilée, quitte à s'entretuer si nécessaire. Un seul chasseur de prime ou plutôt une seule chasseuse de prime parvint à récupérer l'Exilée après avoir découvert que le boss local de l'Echange, un Quarren nommé Visquis, avait pris contact avec l'Exilée pour un soi-disant rendez-vous pour mettre un terme à la prime. En fait, Visquis voulait utiliser l'Exilée comme appât et la livrer à Goto pour pouvoir approcher ce personnage mystérieux et le tuer pour le compte de Vogga le Hutt, le principal rival de Goto. Cette chasseuse de prime, Mira, fit inhaler un puissant soporifique à l'Exilée et alla au rendez-vous à sa place. Malheureusement, elle fut neutralisée par le système de défense de Visquis et fut capturée : Visquis comprit qu'il y avait encore une chance de capturer la jeune Jedi en comptant sur sa compassion pour tout être vivant. L'Exilée parvint à se frayer un chemin jusqu'à la forteresse de Visquis cachée sous les docks de Nar Shaddaa mais fut finalement capturée par Goto lui-même. Ce n'est que grâce à son ami Atton et l'ex-chasseuse de prime déçue qu'elle fut sauvée et que le yacht de Goto fut détruit par les chasseurs de primes après que son champ de camouflage ait été mis hors service par un transfert de puissance mal contrôlé.

  Après ces échauffourées, Atton et l'Exilée mirent le cap sur Ondéron et déjouèrent avec l'aide du Maître Jedi Kavar le complot que fomentaient le général Vaklu et ses alliés Sith contre la reine Talia, souveraine légitime d'Ondéron et partisane de la République, mais surtout la propre cousine de Vaklu. Après quelques recherches sur Dantooine et Korriban, Atton et l'Exilée retrouvèrent les trois Maîtres Jedi survivants : Kavar, Vrook Lamar et Zez-Kai Ell sur Dantooine, dans la salle du Conseil de l'Enclave Jedi qui avait été reconstruite. Atton ne put assister à la confrontation entre l'Exilée et les Maîtres, mais souffrit de la trahison de Kreia, qui corrompit par la suite Atris. Lorsque Atton et l'Exilée arrivèrent à l'Académie de Télos IV, Atris avait déjà été consumée par le Côté Obscur et il en résultat un cruel combat entre l'Exilée et Atris. Après qu'Atris ait perdu son duel, Atton et son groupe se posèrent sur la Station Citadelle aux abords de laquelle une vaste flotte Sith était arrivée, menée par le Ravageur, le vaisseau amiral du Seigneur Sith Dark Nihilus. Atton se battit courageusement aux côtés de l'Exilée et libéra Citadelle de la présence Sith, mais ne put accompagner son amie sur le Ravageur pour affronter Nihilus.

  Une fois Nihilus vaincu et la flotte Sith en déroute, Atton mena l'Exilée sur les ruines de Malachor V, lieu de la dernière bataille des Guerres Mandaloriennes où cette planète vit sa gravité augmenter jusqu'à écraser tout ce qui se trouvait à sa surface à cause du générateur de gravité mis au point par Bao-Dur au cours de cette terrible bataille, qui coûta la vie à de nombreux Jedi et soldats ainsi que la liaison avec la Force de l'Exilée. Malheureusement, Atton ne parvint pas à poser l'Ebon Hawk et s'écrasa à la surface suite à un dysfonctionnement du moteur. Malgré tout, tous les occupants survécurent au crash. Atton parvint même à récupérer l'Exilée, qui venait de détruire Kreia, qui n'était autre que Dark Traya, dans le cœur de Malachor V qui s'effondra au moment où le générateur de gravité s'activa et finit par détruire une seconde fois la planète en la réduisant  cette fois en astéroïdes dérivant sans vie dans l'espace. On ne connaît pas le destin d'Atton après cet événement, mais selon les prédictions de Kreia, et bien qu'il resterait un idiot pour elle, il aurait désormais la Force avec lui et serait l'un des piliers de la reconstruction de l'Ordre Jedi.


Actualités en relation

Pocket | Sortie de Leia : Princesse d'Alderaan

Les fans de la plus vénérable des héroïnes de la saga l'attendaient de pied ferme : c'est aujourd'hui que paraît en France Leia : Princesse d'Alderaan, une histoire de Claudia Gray (Liens du Sang...


The Bad Batch | La série prend date pour May the Fourth

La nouvelle série d'animation Star Wars de Lucasfilm, The Bad Batch, sera diffusée à partir du 4 mai 2021, vient d'annoncer Disney. La date est pour le moins bien choisie, puisqu'elle tombe pile à l'occasion du Star...


Notre avis sur Alphabet Squadron : Victory's Pryce

Alphabet Squadron : Victory's price est le troisième et dernier tome de la série Alphabet Squadron d'Alexander Freed. Le roman est édité chez Del Rey et sortira la semaine prochaine, le 2 mars 2021 pour le grand public...


Encyclopédie | Des planètes légendaires au menu du nouveau pack de fiches

Bonjour à tous ! C'est un total de 53 nouvelles fiches de la continuité Légendes qui rejoignent aujourd'hui l'encyclopédie. Pour ce gros arrivage, de nombreux rédacteurs se sont mobilisés, avec Whiterevan, Islerding Minor, Ravaak, Korriban_Sith, Firegantelet...


Le nouveau jeu Star Wars: Hunter annoncé pour la Switch

Lucasfilm a sauté sur l'occasion du Nintendo Direct de la veille pour annoncer un nouveau jeu vidéo Star Wars ! Sobrement intitulé Star Wars: Hunters, le jeu est développé par nul autre que Zynga (FarmVille), à qui l'on doit...


Informations encyclopédiques
Atton Rand
Nom
Atton Rand
Espèce
Taille
1,80 m
Fonctions
Assassin et tortionnaire Sith
Armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
06/05/2020

Nombre de lectures
27 362


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Atton Rand" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.