Marchion Ro


Marchion Ro était l'Oeil des Nihil à l'époque de la Haute République, et constitua un adversaire de taille pour la République et les Jedi durant la Grande Catastrophe et après.

Continuité : Canon


  Figure incontournable des Nihil à l'époque de la Haute République, Marchion Ro était un Evereni, un humanoïde à la peau gris-bleu, de forte stature, qui possédait le titre d'Œil des Nihil - dont il avait hérité à la mort de son père, Asgar Ro.

1. Le fils d'Asgar Ro



  Asgar Ro n'avait jamais été un père aimant, si bien qu'avec les années Marchion en était venu à détester son géniteur. Un beau jour, dans le Grand Hall des Nihil, Marchion avait trouvé son père agonisant, probablement poignardé par l'un des trois Maîtres-Tempête. Plutôt que de l'aider, Marchion l'acheva en lui écrasant le crâne d'un puissant coup de bottes. Le nouvel Œil des Nihil s'attacha ensuite à éplucher les documents secrets que détenait Asgar afin de découvrir comment assembler l'artefact qui lui permettrait d'activer l'arme capable de terrasser des Jedi.

[Plus de contenu à venir dans Eye of the Storm]

2. L'Œil des Nihil



  Bien que ne possédant pas lui-même une flotte de combat et une armée à sa disposition, Marchion Ro jouissait d'une position privilégiée au sein du Cyclone - le nom que les Nihil se donnaient - car il était le seul à posséder le secret des Sentiers, qui permettaient aux Nihil de s'affranchir des routes hyperspatiales. Pour un groupe de pirates de l'espace, il s'agissait là d'un avantage tactique tout à fait important. Selon l'organisation mise en place par son père, Marchion Ro possédait un droit de vote au sein du groupe formé avec les Maîtres-Tempête, et il percevait une part du butin récupéré par les pillards, sa seule mission étant de fournir ces fameux Sentiers qui permettaient aux Nihil d'aller et venir comme bon leur semblait.
  
  Bien qu'il serait inexact de parler de relation de confiance, les quatre têtes dirigeantes des Nihil travaillaient cependant en relative bonne intelligence, chacun conservant une grande indépendance dans l'organisation de sa Tempête, son armée, tout en collaborant lorsque cela servait les intérêts du groupe. Marchion Ro et les trois Maîtres-Tempête - Kassav Milliko, Pan Eyta et Lourna Dee - n'en restaient pas moins des criminels sans foi ni loi, et leur organisation de type "3+1" restait fragile malgré tout, chacun pouvant décider d'agir à tout moment dans son unique intérêt.

Marchion Ro


  Contre toute attente, ce fut Marchion Ro qui mit le plus d'ardeur à comploter en secret pour renverser totalement l'équilibre des forces au sein des Nihil. Le fils d'Asgar nourrissait à la fois de grandes ambitions, une soif de conquête sans limite, ainsi qu'une haine farouche envers les Maîtres-Tempête, dont il pensait qu'au moins un était responsable de l'assassinat de son père, si ce n'est les trois.
  Bien qu'il disposait d'un argument de poids avec les Sentiers, Marchion Ro ne possédait sous ses ordres qu'une force réduite de mercenaires et de gardes du corps droïdes à bord de son vaisseau, le Gaze Electric - lequel renfermait en grand secret la seule personne capable de manipuler les Sentiers, Mari San Tekka, que Kisma Uttersond surveillait en son absence. Aucune force donc de nature à affronter un seul Maître-Tempête, et encore moins les trois.

3. La Grande Catastrophe



  C'est pour ces raisons que Marchion Ro travailla dans l'ombre, en faisant appel à des espions bien placés au sein du gouvernement de la République, où sa famille avait jadis eu des attaches. Il échafauda un plan pour provoquer un incident de grande envergure, en envoyant un vaisseau nihil percuter un transporteur civil, le Legacy Run. Il provoqua ainsi la Grande Catastrophe, ce qui obligea la République à enquêter et à envoyer une force militaire, aidée en cela par les Jedi.

  Afin d'assoir son pouvoir sur les Nihil, Marchion Ro se posa progressivement en habile conseiller face à une situation qu'il avait lui-même provoquée, convaincant ses trois alliés de ralentir le rythme de leurs opérations, et profitant des fautes commises par les Maîtres-Tempête - fautes dont il était toujours secrètement à l'origine. En peu de temps, Marchion Ro parvint ainsi à saper l'autorité des trois chefs de guerre en les mettant en difficulté, et en les faisant passer pour des incompétents au sein de leurs hommes, ce qui n'était évidemment pas bien vu chez les Nihil. Très vite, l'Œil des Nihil devint l'homme vers qui on se tournait pour faire face à la crise qui couvait face à la République.

Marchion Ro

Marchion Ro face à Mari San Tekka à bord du Gaze Electric


  Le plan de Marchion Ro atteignit son point culminant lorsqu'il parvint à organiser une confrontation entre la flotte de la République et celle de Kassav Milliko, qu'il tenait d'ailleurs pour le meurtrier de son père. La bataille de Kur entraîna la destruction totale d'un tiers des forces nihil, et la mort de Kassav. Marchion Ro réussit là un coup de maître : non seulement il se débarrassa d'un Maître-Tempête hostile et féroce, potentiellement l'assassin de son père Asgar, mais en plus il théâtralisa cette défaite pour galvaniser le reste des Nihil et devenir de facto leur sauveur. Pour couronner le tout, il parvint à faire croire à la République que c'était toute la flotte pirate qui avait été détruite, lui laissant un peu de répit pour parachever son plan.

  Parallèlement à sa prise de pouvoir au sein des Nihil, Marchion Ro parvint également à capturer sur Elphrona un Maître Jedi en la personne de Loden Greatstorm, qu'il garda prisonnier dans les cachots du Gaze Electric. À cette occasion, il fit sien le sabre laser du Jedi.
  Ayant désormais tous les atouts en mains, et plus personne pour constituer une menace au sein des Nihil, Marchion Ro annonça à ses hommes qu'il pouvait désormais les mener à la guerre n'importe où dans la galaxie, et pourquoi pas sur Coruscant même. Son plan reposait toutefois sur sa capacité à mettre la main sur suffisamment de bacta, une technologie encore balbutiante à cette époque, afin de maintenir Mari San Tekka en vie.

Marchion Ro


4. Le plan secret de Marchion Ro


4.1 La quête de l'artefact



  La Grande Catastrophe avait provoqué un véritable cataclysme, et pas seulement dans le système Hetzal. Les Nihil, qui étaient capables de prédire grâce aux Sentiers où les débris du Legacy Run frapperaient, attaquèrent ainsi plusieurs mondes en proie au chaos. Bien que l'initiative contre Eriadu échoua, les Nihil découvrirent dans un système isolé une station des Amaxines. Les pirates tentèrent de se l'approprier, mais durent faire face d'une part aux Drengir qui s'étaient réveillés et avaient quitté leur monde, et d'autre part aux Jedi, en les personnes de Reath Silas, Orla Jareni, Cohmac Vitus et Dez Rydan. Les Nihil échouèrent ainsi à récupérer la technologie des Amaxines - qui permettait depuis la station d'atteindre n'importe quel point de la galaxie en hyperespace - et les rares ayant survécu déguerpirent la queue entre les jambes. La petite Nan, fidèle à la cause nihil, vint ainsi faire son rapport à Marchion Ro, qui la félicita plutôt que de la rabrouer.

  En dépit de toutes les opportunités qui se présentaient dans le sillage de la Grande Catastrophe, l'Œil des Nihil ne perdit pas son objectif de vue : avec Loden Greatstorm prisonnier, l'anéantissement des Jedi devenait possible. Marchion Ro possédait par ailleurs la moitié d'une relique qui lui serait indispensable pour accomplir son projet : il l'avait découverte en étudiant les écrits de son défunt père Asgar. Et il savait comment découvrir la localisation de la seconde moitié : il conduisit lui-même ses Nihil sur Trymant IV, monde qui souffrait également des débris de la Grande Catastrophe, et profita du chaos pour capturer l'Aîné Tromak, ainsi qu'un jeune adolescent local, Krix Kamerat.
  Rapidement, l'Œil des Nihil se reconnut dans le tempérament de l'adolescent, qui n'hésita pas à trahir Tromak pour assurer sa survie. Afin de tester les capacités de Krix Kamerat, Marchion Ro exigea qu'il l'accompagne sur Quantxi, où il désirait établir un nouvel avant-poste. Seulement, les Nihil durent battre en retraite après l'intervention des Jedi. Mais cela n'avait aucune importance, puisque Krix avait obtenu de Tromak la localisation de la seconde moitié de l'artefact des Anciens : Vrant Tarnum. Marchion Ro et son protégé s'y rendirent donc, et dans les ruines Kharvashark, l'Œil récupéra la relique qu'il convoitait, assemblant ainsi complètement son artefact. Il offrit ensuite à Krix son ancien casque : l'adolescent était désormais un véritable Nihil.

  
Marchion Ro

Marchion Ro et Krix Kamerat sur Vrant Tarnum


4.2 L'arme secrète



  Dans l'année qui s'écoula après la Grande Catastrophe, Marchion Ro demeura discret depuis son Gaze Electric, mais coordonnait tout de même une partie des assauts des Nihil un peu partout dans le territoire : les pirates devaient tout de même rester discrets, afin que la République pense que le plus gros de leur force avait été défait lors de la bataille de Kur. En réalité, les Nihil se regroupaient pour la prochaine action que l'Œil comptait mener sur Valo, contre la Foire de la République organisée par la Chancelière Lina Soh.

  Pour remplacer Kassav Milliko, Marchion Ro avait nommé Zeetar comme nouveau Maître-Tempête, et ce dernier avait beaucoup donné pour l'organisation, en améliorant notamment les réacteurs à Sentiers et en équipant les Nihil de droïdes charognards pour les batailles spatiales. Zeetar proposa également Grizal comme nouvelle base d'opérations pour les Nihil, plus facilement défendable que le Grand Hall. En parallèle, une partie de la flotte se regroupait sur Vrant Tarnum afin de frapper rapidement Valo et la Foire et de prendre par surpris les Jedi. Afin de créer une diversion d'ailleurs, le Nuage Sarn Starbreaker attaqua les chantiers navals de Cyclor où l'Innovator devait être inauguré, le fleuron de la flotte républicaine.

  Pendant ce temps, Ro s'attelait à sa mission principale, débutée sur Vrant Tarnum, à savoir reconstituer l'arme qui lui servirait à annihiler les Jedi. L'Œil s'entoura d'Udi Dis, un Talortai nihil sensible à la Force qui lui servirait de cobaye, et qui le conduisit jusqu'à Rystan où attendait Kufa, la cousine de Marchion Ro. Cette dernière les conduisit jusqu'au Sanctuaire, sous les plaines gelées de Rystan, où se trouvait l'Egaliseur, la créature que convoitait Marchion Ro et qui pouvait être utilisée comme arme contre les Jedi. En chemin, les trois compagnons tombèrent sur un cobonica que l'Œil pourfendit avec le sabre laser de Loden Greatstorm. Une fois à l'autel, le pouvoir de l'Egaliseur priva soudainement Udi Dis de sa sensibilité à la Force et le rendit fou : c'était la preuve que Marchion Ro cherchait. L'Œil se débarrassa du Talortai et de Kufa puis ramena la créature sur Grizal.

Marchion Ro

Marchion Ro aida Krix Kamerat à échapper aux Jedi sur Quantxi


4.3 L'attaque de Valo



  De retour à la base des Nihil, Marchion Ro apprit que Pan Eyta avait désobéi aux ordres en envoyant un de ses Nuages, Sarn Starbreaker, attaquer les chantiers navals de Cyclor où l'Innovator allait être inauguré. Le Dowutin n'avait cependant rien accompli, avait perdu des hommes, et avait surtout relevé le niveau d'alerte des Jedi, ce qui menaçait évidemment les plans de Marchion. L'Œil donna donc une bonne leçon au Maître-Tempête : il lui fit porter son casque pour l'humilier, ce qui électrocuta le Dowutin. Marchion regarda Pan Eyta souffrir, jusqu'à ce que celui-ci, avec sa force brute, brise le masque. L'Evereni se savait désormais menacé, et le Maître-Tempête ne manqua pas de le défier devant toute une assemblée de Nihil. Il révéla même le secret le mieux gardé de l'Œil : il gardait secrètement à bord du Gaze Electric une vieille femme qui lui fournissait les Sentiers. Marchion ne nia pas mais réaffirma que lui seul savait comment utiliser au mieux les Sentiers pour le Cyclone. Puis, afin de retourner la situation en sa faveur, l'Œil révéla son plan d'attaquer Valo et d'anéantir la Foire de la République. Les troupes étaient maintenant galvanisées, prêtes à combattre, et Pan Eyta avait perdu tout son auditoire.

  L'attaque contre Valo se déroula comme prévu, même si les Maîtres-Tempête ne se replièrent pas suffisamment tôt. Les dégâts étaient colossaux du côté de la République, et les morts se comptaient par dizaines de milliers. Marchion Ro lui-même n'avait pas participé à la bataille, préparant son artefact désormais assemblé qui permettait de commander à l'Égaliseur. Loden Greatstorm serait sa première victime.
  Pan Eyta revint triomphant sur Grizal, s'appropriant la victoire alors que tout était le résultat du plan soigneusement préparé par l'Œil. Et Marchion Ro n'en pouvait plus du Dowutin et le convoqua donc : là, il le prit par surprise, et utilisant un injecteur secret sous son poignet, lui inocula un puissant poison concocté par Kisma Uttersond. L'Œil asséna ensuite plusieurs coups au Dowutin avant de se retirer au Gaze Electric, laissant le Maître-Tempête pour mort. Marchion sut ensuite que Lourna Dee l'avait sauvé, mais que la Twi'lek l'avait également laissé partir pour attaquer Cyclor, alors qu'il s'agissait évidemment d'un piège. Et en effet, la Tempête de Pan Eyta fut balayée par les Jedi et la République, et le Dowutin fut présumé mort.

Marchion Ro


4.4 Contre-attaques de la République



  Marchion Ro dut finalement précipiter ses plans lorsqu'un Nuage de la Tempête de Lourna Dee revint sur Grizal, avec une prisonnière, Klerin Chekkat, qui prétendait être capable de construire une arme contre les Jedi. L'Œil n'avait cependant pas de temps à perdre, surtout que des Jedi avaient en fait suivi Klerin et le Nuage : Bell Zettifar et Indeera Stokes étaient déjà là, et d'autres Jedi ne tardèrent pas à arriver en Vector : la bataille commença. Les Nihil, pris par surprise, commencèrent l'évacuation dans le chaos le plus total. Et comme un ennui n'arrivait jamais seul, Loden Greatstorm échappa à la vigilance de Kisma Uttersond. Le Maître Jedi, qui avait pourtant été privé de sommeil et torturé pendant un an, trouva tout de même l'énergie de désarmer l'Œil et de récupérer son sabre laser avant de bondir du Gaze Electric pour retrouver son Padawan, Bell Zettifar. Jugeant qu'il était temps, Marchion Ro activa son précieux artefact de forme cylindrique et réveilla l'Égaliseur. Les pouvoirs obscurs du monstre neutralisèrent Bell Zettifar et Elzar Mann, puis réduisirent Loden Greatstorm en poussières. Le Gaze Electric put ensuite quitter Grizal.

  Des semaines plus tard, après de multiples attaques de la République et des Jedi, le Cyclone était en déroute, mais cela n'inquiétait pas outre-mesure Marchion Ro. L'Œil tint d'ailleurs une réunion à bord du Gaze Electric pour prendre la température des derniers événements, y convia les Maîtres Tempête Lourna Dee, Zeetar et Kara Xoo - la remplaçante de Pan Eyta - ainsi que ses deux protégés, Krix Kamerat et Nan. Marchion apprit la perte importante de troupes sur Dalna puis se renseigna sur le Coeur de la Gravité, la super-arme que Lourna Dee lui avait promise, dans le secteur Berenge. Puisque les travaux sur le projecteur de puits de gravité prenaient du retard, l'Œil accepta d'envoyer sur la station spatiale Mari San Tekka, sous bonne escorte de Nan et Kisma Uttersond. Seulement, peu de temps après, la station fut attaquée par les Jedi : Mari San Tekka fut définitivement perdue et Nan disparut. Deux pertes conséquentes pour Marchion Ro.
Informations encyclopédiques
Marchion Ro
Nom
Marchion Ro
Espèce
Date de décès
-242
Lieu de décès
Grand Hall des Nihil
Fonctions
Œil des Nihil
Armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Co-auteur(s)

Date de création
30/10/2020

Date de modification
14/04/2022

Nombre de lectures
2 531


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.