Ufsa’mak’ro


Le Mi-capitaine Samakro avait été le commandant du Springhawk avant de devenir le second de Thrawn pendant la crise des Nikardun.

Continuité : Canon


  Pour la grande majorité des officiers de la Flotte de Défense et d'Expansion de l'Ascendance Chiss, l'armée était une carrière tout à fait normale, où les ambitions et les états de service pouvaient permettre de prendre du galon et de se distinguer. Et souvent croiser le chemin de Mitth'raw'nuruodo, dit Thrawn, semait le chaos dans cette voie généralement toute tracée.

  Issu de la prestigieuse famille régnante Ufsa, Samakro (Ufsa'mak'ro de son nom complet) avait atteint le grade de Mi-capitaine, l'un des plus élevés avant d'être officier général et de devoir renoncer à ses liens familiaux, et il avait acquis le commandant du Springhawk. Ce vaisseau aux états de service impeccables sous ses ordres avait bonne réputation, et il le dirigeait avec l'aide du Commandant supérieur Plikh'ar'illmorf (Kharill).

  Samakro était un officier consciencieux, fidèle à son devoir avant tout, qui désapprouvait les libertés prises avec le règlement et se rengorgeait des réussites de son équipage. Quand il reçut l'ordre de céder le commandement à Thrawn, qui l'avait pourtant perdu plusieurs mois auparavant, et de devenir son second, il se sentit donc trahi. Pourtant, il masqua sa colère, recadra celle de Kharill et entreprit de se préparer à gérer les inévitables calamités qui suivaient son nouveau supérieur dont il ne goûtait pas la réputation.

  Le Springhawk fut attaché à un groupe de combat sous les ordres de l'Amirale Ar'alani visant à exécuter une frappe de représailles sur Paataatus après un assaut avorté sur Csilla. À l'approche des combats, les préjugés de Samakro lui firent se méfier de Thrawn sans remarquer qu'il se trouvait déjà sur la passerelle. Le mi-capitaine fut déstabilisé en entendant son supérieur le féliciter sur les progrès de l'équipage, ne sachant pas s'il s'agissait d'un véritable compliment ou d'un rappel subtil de son déclassement récent. Il ne mit toutefois pas longtemps à comprendre que Thrawn était incapable de ce genre de sournoiserie politicienne.

  Mais l'art oratoire était l'une des rares forces de Samakro face à Thrawn, comme il le comprit sur Paataatus où il estima comme une erreur ce qui était en réalité la manœuvre qui permit une victoire totale des Chiss. Il le comprit après coup et fut surpris de la réaction de satisfaction de Thrawn à ce qui ressemblait à une leçon. Après ce franc succès, le Springhawk partit pour une mission spéciale attribuée par le Général Suprême Ba'kif dont le second fut rapidement informé. Il fut cependant bien plus inquiet à propos de la capacité de Thrawn à se dérober aux règlements et à provoquer les catastrophes qu'au sujet des dangers potentiels de leur enquête.

  Ils devaient déterminer les circonstances ayant conduit à la découverte d'un vaisseau de réfugiés abandonné dans l'espace chiss, une enquête difficile à travers le Chaos des Régions Inconnues où il révéla un certain manque d'empathie envers Che'ri, la navigatrice qui les guidait. En effet, en arrivant dans un système particulièrement complexe, la sensibilité à la Force de la fillette surchargea ses perceptions et il ignora complètement cette difficulté. Thrawn fit preuve de davantage de compassion envers Che'ri et sa tutrice, Thalias (Mitt'ali'astov de son nom complet), allant jusqu'à leur expliquer leur rôle.

  Dans ce système, Samakro fut sidéré de voir l'exactitude des prédictions de son supérieur qui se rendit à bord d'un autre vaisseau de réfugiés à la dérive, trouvé là où il l'avait prévu. Pour occuper le temps, le mi-capitaine discuta avec Thalias dont il connaissait le passé de sky-walker et l'étonnant retour récent à la vie militaire. Méfiant quant à ses capacités et sa fonction, il n'hésita pas à la mettre en garde. Paradoxalement, il n'hésita pas non plus à l'aider quand elle avoua ses difficultés à s'orienter à bord.

Finalement, les découvertes de Thrawn les conduisirent à Rapacc où ils observèrent trois jours en attendant que le Vigilant, d'Ar'alani, les rejoigne. Suivant une ancienne manœuvre mise au point par Thrawn, ils dissimulèrent le Springhawk dans son ombre pour entrer dans le système sous blocus. En dépit des inquiétudes et du scepticisme de Samakro, ils parvinrent à s'infiltrer et à repartir avec de précieuses informations sur les mouvements de pirates nikardun sur la planète.

  Pendant la préparation pour y retourner, le mi-capitaine remarqua que la mi-commandante Elod'al'vumic (Dalvu) manifestait des signes de la mauvaise humeur de Kharill. Il tenta donc d'apaiser son équipage en manifestant une confiance envers Thrawn que lui-même ne ressentait pas. Pourtant, tout se passa conformément au plan de leur commandant et ils regagnèrent l'espace de l'Ascendance avec un vaisseau nikardun, tandis que le Springhawk se rendait aux chantiers navals pour réparation.

  Samakro dut superviser l'avancement de la remise en état tandis que Thrawn repartait en mission. À son retour, le Springhawk et le Vigilant furent envoyés sur le monde noyau du régime lioaoin, dont la participation active aux manigances des Nikardun ne faisait plus de doute. Avec seulement deux vaisseaux chiss contre un monde, Kharill eut du mal à ne pas manifester d'insubordination. Samakro voulut l'apaiser mais Thrawn saisit l'occasion pour en faire une discussion philosophique qui mit Kharill mal à l'aise. Le mi-capitaine voulut défendre son ancien second, pour s'apercevoir que Thrawn l'estimait et jugeait seulement qu'il manquait de curiosité, alors que le combat lui semblait amplement légitime.

  Les Chiss se retrouvèrent à deux contre douze, une position défavorable qui était la conséquence du ressentiment de la Syndicure envers Thrawn qu'ils espéraient voir périr au combat. Scandalisé, Samakro résolut de vaincre et de prouver la qualité du Springhawk, les manipulations politiques surpassant son dégoût de la façon de faire de son supérieur. Il n'apprécia pas non plus que ce dernier lui demande d'expliquer pourquoi seulement quatre vaisseaux lioaoins allaient réagir selon lui. Agacé, Samakro devina que la réputation des Chiss incitait leurs ennemis à garder des réserves et il fut stupéfait de constater la précision de la prédiction ainsi que l'efficacité avec laquelle la victoire fut remportée.

  Le prix à payer fut six nouvelles semaines de réparation. Le contremaître en charge du quaibleu perturba le mi-capitaine en lui demandant s'ils faisaient exprès de foncer dans les combats. La question le rendit perplexe et il dut se contraindre à ne pas rêver de conséquences qui lui feraient retrouver prématurément son commandement. Pendant ce temps, Thrawn manœuvra pour pousser les Nikardun à adopter un comportement d'agression envers l'Ascendance, obligeant cette dernière à réagir pour libérer la sky-walker qui s'était retrouvée entre leurs mains.

  Le combat se tint sur Primea, monde central des Vaks que les Nikardun souhaitaient intégrer à leurs vassaux. Alors que Thrawn allait seul à la rencontre de Yiv le Bienveillant, chef de leurs adversaires, Samakro dirigea le Springhawk dans la bataille, aux côtés de la force d'intervention de l'Amirale Ar'alani. Après une phase préparatoire où Kharill démontra ses qualités d'officier en apaisant la tension du mi-capitaine, le combat éclata.

  Dans un premier temps, le Springhawk neutralisa un trio de vedettes mais l'équilibre changea quand trois cuirassés nikardun vinrent en renfort du blocus. Pire, Ar'alani demanda à Samakro d'en combattre un à lui seul, malgré le net désavantage en termes de puissance de feu. Pourtant, il trouva une idée. Encaissant les dégâts, il utilisa les sphères à plasma du Springhawk pour neutraliser deux canonnières derrière lesquelles il se dissimula pour tenter une attaque désespérée sur le cuirassé avec ses ultimes missiles Perforateurs.

  Son idée fut un vibrant échec qui les plaça dans une situation délicate mais Ar'alani leur suggéra de réitérer la stratégie de Paataatus. Samakro comprit et fit simuler à son équipage le comportement d'un vaisseau en perdition. Dans le même temps, l'amirale sollicita une aide humanitaire des Vaks que les Nikardun détruisirent, suscitant l'entrée de Primea dans le combat. Alors que la bataille basculait brutalement en faveur des Chiss, Samakro retint ses officiers de profiter de la situation et s'assura que le Springhawk reste discret dans ses tirs pour ne pas éventer le stratagème d'Ar'alani. Cette victoire fut décisive sur les conquérants et vit la mort de Yiv, mais on ignore si l'Ufsa récupéra son plein commandement par la suite.
Informations encyclopédiques
Ufsa’mak’ro
Nom
Ufsa'mak'ro
Autre(s) nom(s)
Samakro
Espèce
Fonctions
Mi-capitaine de la Flotte de Défense et d'Expansion
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
30/04/2022

Date de modification
30/04/2022

Nombre de lectures
43


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.