Shon-Ju


Shon-Ju était un Ancien Padawan qui développa son propre art de combat grâce à la Force et à ses mains.

Continuité : Infinities


    Cette fiche n'est pas encore rattachée à une chronologie Star Wars.

  Comme bon nombre de Chevaliers Jedi, le plus vieux souvenir de Shon-Ju était son entraînement au Temple Jedi de Coruscant sous la supervision de Yoda, alors qu'il n'était qu'un enfant. Il n'était qu'un nourrisson aux cheveux noirs et aux yeux bridés lorsque les Jedi le prirent avec eux après avoir découvert son affinité et son potentiel dans la Force.

  Élève particulièrement doué, Shon-Ju arriva, en grandissant, à accomplir des choses avec la Force que les autres étudiants de son groupe n'arrivaient pas à faire. Il maîtrisait déjà des styles de combat avancés et concentrait tous ses efforts dans la pratique et la perfection de ces derniers. Malgré cela, années après années, il ne parvint pas à monter de niveaux alors que les autres Padawans y arrivaient. Le choc fut grand le jour où son instructeur Togruta lui annonça qu'il ne deviendrait jamais Chevalier Jedi. Le Maître Jedi expliqua que le jeune adolescent ne concevait la Force que comme une arme et qu'il était devenu trop âgé pour poursuivre l'entraînement. Humilié et en colère, il rassembla ses affaires puis quitta le Temple Jedi où il avait grandit depuis toujours, renié par les siens. Alors qu'il partait, il rencontra sur son chemin Dooku, alors Jedi. Déjà corrompu par le Coté Obscur, le vieil homme encouragea Shon-Ju à trouver sa propre voie ; après tout, qui étaient les Jedi pour lui en imposer une ? Dooku, souriant, espéra qu'un jour le jeune garçon reviendrait et leur montrerait à tous à quel point ils s'étaient trompés sur lui...

Shon-Ju

L'entraînement de Shon-Ju se conclut par une cruelle désillusion : il ne deviendra jamais Chevalier Jedi.
Image extraite de The Clone Wars Aventures - tome 5 : L'Étreinte de Shon-Ju


  Amer, il continua à s'exercer et à étudier les voies de la Force de son propre chef comme lui avait conseillé Dooku. Il abandonna son sabre laser afin de diriger sa puissance et sa force directement dans ses mains ; son objectif était de créer une technique de combat incroyablement puissante, en harmonie avec la Force. Il en eut recours plusieurs fois lors de ses voyages pour se défendre des criminels et des voyous qui lui cherchaient querelles. C'est ainsi qu'il rencontra d'autres adeptes de la Force qui, comme lui, avait été abandonnés par l'Ordre parce qu'ils ne correspondaient pas aux critères du Conseil Jedi afin de devenir Chevalier. Il s'agissait d'une jeune Zabrak, d'un Ithorien et d'un jeune homme. Ensemble, ils se retirèrent dans un domaine personnel afin d'établir une école. Shon-Ju commença à apprendre à ses trois élèves les voies de la forme de combat qu'il avait inventée et qui ne requierait que les mains et la Force.

Shon-Ju

Shon-Ju quitte l'Ordre Jedi et perfectionne sa technique de combat qui allie poings et Force.
Image extraite de The Clone Wars Aventures - tome 5 : L'Étreinte de Shon-Ju


  Quelques mois après le début de la Guerre des Clones et son lot de misères, Shon-Ju et ses élèves se rendirent sur la petite lune enneigée nommée Cavamina Minor, située dans la Bordure Médiane. Un pirate et un profiteur de guerre dénommé Attuma Duum terrorisait les habitants de la lune et Shon-Ju et ses disciples étaient venus afin de le capturer et libérer les habitants de la lune de la terreur qu'il répandait. Pour cela, ils s'établirent dans un vieux château.

  Quelques temps plus tard, alors qu'il se promenait en forêt avec ses élèves, Shon-Ju repéra un chasseur Jedi écrasé dans une plaine. Ils décidèrent de porter secours à sa passagère : il s'agissait d'une Twi'lek blessée, prénommée Aayla Secura. Elle était poursuivie par des hommes de mains d'Attuma Duum, commandés par un certain Sabat. Le jeune élève humain protégea Aayla pendant que son maître et les deux autres étudiants se chargeaient de mettre en déroute Sabat et ses hommes. Shon-Ju tenta de convaincre l'homme de renoncer à les affronter, la Jedi étant sous sa protection mais Sabat refusa et l'Ancien Padawan lui confia qu'il avait espéré une telle réponse. Il fit une démonstration impressionnante de sa technique de combat en détruisant un gros robot de combat qui accompagnait les criminels. Voyant à qui il avait à faire, Sabat préféra prendre la fuite et s'envola grâce à son jetpack. Avant qu'elle ne s'évanouisse, Shon-Ju rassura Aayla en lui disant qu'ils allaient la soigner.

Shon-Ju

Shon-Ju et ses disciples sauvent Aayla Secura sur Cavamina Minor des criminels d'Attuma Duum.
Image extraite de The Clone Wars Aventures - tome 5 : L'Étreinte de Shon-Ju


  Shon-Ju et ses élèves la transportèrent jusqu'à leur château. Ce fut durant la nuit qu'Aayla se réveilla, confuse. Elle explora le palais et regarda par une fenêtre. Les élèves de Shon-Ju s'exerçaient à fendre une imposante roche grâce à la Force et aux techniques de leur maître. Dans l'ombre, celui-ci observait la Twi'lek et, finalement, il s'adressa à elle en la saluant. Aayla, encore déboussolée, lui expliqua qu'elle devait contacter le Temple Jedi sur Coruscant de toute urgence. Shon-Ju l'aurait fait avec plaisir mais il ne disposait pas d'unité de communication à longue porté. Certains des hommes de Sabat avaient peut-être laissé dans leur fuite leurs vaisseaux mais la zone d'atterrissage était trop loin du château et il faisait trop froid pour sortir aussi tard la nuit.

  Comprenant qu'elle devrait attendre avant de contacter Coruscant, Aayla se renseigna sur son sauveur. Elle sentait la Force en Shon-Ju mais savait qu'il n'était pas un Jedi. L'homme lui expliqua toute son histoire. Aayla ne se laissa pas attendrir. Selon elle, ce que faisait Shon-Ju était dangereux : il pouvait finir par tuer ses apprentis. L'Ancien Padawan lui confia qu'il s'attendait à ces propos mais, selon lui, la liberté de penser menait à la rébellion. C'était pour ça que les Padawans étaient endoctrinés par l'Ordre Jedi dès leur enfance. La réaction d'Aayla était ainsi naturelle. Ce qui le surprenait, par contre, c'était qu'elle restait loyale à l'Ordre Jedi qui l'avait abandonnée ici. En effet, aucun secours républicain ou Jedi ne semblait venir et Shon-Ju estima qu'on devait certainement déjà la croire morte.

Shon-Ju

Discussion entre Shon-Ju et Aayla Secura
Image extraite de The Clone Wars Aventures - tome 5 : L'Étreinte de Shon-Ju


  Indignée et déçue du comportement de l'homme, Secura décida de partir sur-le-champ, voyant que les rancœurs de Shon-Ju contre l'Ordre Jedi nuisaient à son jugement. Il s'en excusa toutefois et la supplia d'accomplir son objectif avant de partir : capturer Attuma Duum. Sentant que la Jedi était intriguée à l'évocation de ce nom, Shon-Ju lui expliqua la raison de sa présence sur Cavamina Minor et sa découverte du quartier général du criminel qui se trouvait en fait dans la ceinture d'astéroïdes qui entourait la lune. Shon-Ju avait facilement déduit que c'était pour le criminel qu'Aayla était venue dans ce système aussi reculé, il ne pouvait pas y avoir d'autre raison. La Twi'lek confirma ses dires : accompagnée d'un commando clone d'élite camouflé, elle avait été trahie par des agents du criminel qui lui avaient tendue une embuscade dans une cantina. Tous les clones avaient été tués et Aayla avait pris la fuite jusqu'à sa rencontre avec Shon-Ju.

  L'homme encouragea la Jedi à continuer sa mission, le sacrifice des clones ne devant pas être vain. Désireux aussi de stopper Duum, il est vrai aussi qu'il préférait effectuer cette mission en sa compagnie plutôt qu'avec ses étudiants, encore inexpérimentés. Shon-Ju proposa alors à Aayla de faire équipe et la Twi'lek accepta à une seule condition : une fois capturé, Attuma Duum devrait être conduit sur Coruscant où il passerait en jugement pour ses crimes de guerres. Shon-Ju accepta avec joie, son seul désir étant de voir le criminel quitter le système.

  Ils partirent ensemble trouver un vaisseau abandonné par les poursuivants d'Aayla le jour précédent. Le voyage se fit sans embûche et Shon-Ju guida Aayla jusqu'à l'intérieur du quartier général d'Attuma Duum, au point technique, trente étages en dessous des quartiers personnels de Duum. Le plan osé de Shon-Ju était de se faire capturer pour être amené directement à Duum et Aayla n'était pas au courant de cette manœuvre. Aussi, d'un geste aussi rapide qu'insoupçonné, le guerrier vola le sabre laser d'Aayla et partit en courant vers un garde, qui était en fait l'aide personnel d'Attuma, Heimkes. Il assomma ce dernier avec un coup de poing et déclencha le dispositif d'alerte général. Bien évidemment, Attuma envoya sur le champ ses gardes et Shon-Ju feignit de se rendre. Cependant, contre cette idée, Aayla tenta de reprendre par la Force son arme des mains de son camarade afin de combattre leurs ennemis mais la prise de l'homme sur le sabre était trop forte. Aidée de la Force, la Twi'lek saisit alors un fusil et essaya de repousser les gardes ; elle s'arrêta net lorsque Sabat colla son arme sur la tempe de Shon-Ju et menaça de le tuer si elle ne se rendait pas.

  Les deux compagnons furent emprisonnés par des liens énergétiques et pendus par les bras. Aayla demanda discrètement à Shon-Ju comment ils allaient capturer leur cible. Contre toute attente, le guerrier déclara à la Jedi qu'il comptait tuer Duum, malgré la promesse qu'il avait faite avant l'assaut du quartier-général. La conversation cessa au moment où Attuma Duum arriva. Ce dernier déclara que, de tous les  assassins qu'on lui avait envoyé, des snipers de Latza VII aux terreurs nocturnes Xandoniennes, Shon-Ju et Aayla étaient les plus pitoyables. Masi le criminel était cependant impressionner par le style de combat du Padawan. L'annonce d'une flotte républicaine sortant de l'hyperespace coupa court à la discussion. Duum s'apprêta à partir, emportant le sabre laser d'Aayla, lorsque cette dernière lui demanda ce que faisait la flotte républicaine ici. Le criminel lui avoua qu'il transmettait depuis des mois des renseignements à la République, des informations fiables. Sauf que cette nuit, il avait donné de fausses coordonnées à la République, dirigeant leur flotte tout droit vers un champ de mines spatiales, tout cela pour le simple plaisir de voir les vaisseaux républicains exploser. Sur ces mots, Duum partit et laissa Sabat sur place pour surveiller les captifs.

  Sur un écran, le mercenaire put voir toute la scène, la flotte républicaine explosant et celle de la Confédération des Systèmes Indépendants, également invitée, subir le même sort que ses ennemis. Duum s'était joué des deux factions et il observait le spectacle avec plusieurs invités distingués. Aayla profita de l'inattention de Sabat pour revenir sur ce qu'avait dit Shon-Ju avant l'arrivé de Duum. Pourquoi Shon-Ju avait-il décidé de rompre leur attente et de tuer Duum? Le guerrier révéla, un regard mauvais au visage, que son objectif était de tuer le criminel pour humilier les Jedi et leur montrer qu'il s'était trompé à son sujet. En tuant Attuma, il réussirait là où même Aayla Secura, un des meilleurs éléments de l'Ordre, avait échoué, prouvant qu'il était bien plus compétant et fort qu'elle.

Shon-Ju

Shon-Ju veut tuer Attuma et prouver aux Jedi qu'il est bien meilleur qu'eux.
Image extraite de The Clone Wars Aventures - tome 5 : L'Étreinte de Shon-Ju


  Shon-Ju concentra toute sa force dans ses bras et réussit à se libérer de ses liens énergétiques. Il attaqua Sabat avant que celui-ci n'ait le temps de tirer avec son pistolet et l'envoya dans les turbines du quartier technique. Une explosion se fit sentir jusqu'à la salle de conférence d'Attuma. Shon-Ju revint vers Aayla, toujours enchaînée et lui demanda d'utiliser la Force pour dévier tous les débris qui lui tomberaient dessus et d'attendre son retour. Il fut sourd aux supplications de la jeune Twi'lek qui voulait être détacher pour pouvoir prévenir la flotte républicaine de sa présence et de celle de Duum. Shon-Ju ne voulait certes pas la voir mourir, mais il ne voulait surtout pas qu'Aayla l'empêche d'accomplir sa mission.

  Quittant Secura, il se rendit immédiatement à la salle de conférence d'Attuma. Lorsque celui-ci vit le guerrier venir à a rencontre, il regretta de ne pas l'avoir tué lorsqu'il en avait l'occasion. Shon-Ju lui conseilla de faire évacuer tout le monde du niveau : seul la mort d'Attuma comptait pour lui et il espérait éviter des pertes supplémentaires. Attuma suivit le conseil de son adversaire. Puis, il commença à retirer ses vêtements, puis sa propre peau : Attuma Duum était en fait un cyborg à l'apparence humaine! Shon-Ju en fut étonné mais la mort du criminel restait son objectif, peu importe ce qu'il était. Attuma voulut utiliser le sabre laser voler d'Aayla mais se ravisa : il préférait se battre à mains nues contre Shon-Ju. Le combat commença. L'Ancien Padawan porta les premiers coups à son ennemi mais celui-ci, résistant, lui décocha un violent coup de pied au visage. L'affrontement continua jusqu'à ce que Shon-Ju prenne le dessus sur le cyborg, le corps de métal de ce dernier ayant presque été brisé. Aayla, qui avait réussit à se libérer grâce à la Force, arriva à ce moment. En la voyant, Attuma reconnut qu'il avait sous estimé Shon-Ju et, dans le but de se sauver, préféra se tourner vers la Jedi pour qu'elle l'emprisonne.

Shon-Ju

Le duel entre Shon-Ju et le cyborg Attuma Duum tourne à l'avantage de l'Ancien Padawan.
Image extraite de The Clone Wars Aventures - tome 5 : L'Étreinte de Shon-Ju


  Shon-Ju s'apprêta à exécuter Attuma mais Aayla le supplia d'arrêter et d'oublier ses rancœurs envers l'Ordre Jedi. Elle était même prête à l'accompagner jusqu'à Coruscant afin qu'il puisse terminer son entraînement Jedi mais l'Ancien Padawan refusa. Comprenant qu'elle n'avait plus le choix, Secura déclara officiellement qu'Attuma Duum était un prisonnier de la République et qu'il ne pouvait pas le tuer. Shon-Ju sursauta de colère et gifla violemment Aayla au visage en lui criant qu'elle avait choisit son camp. Aayla n'en fut impressionnée et tenta de lui donner un coup de pied mais Shon-Ju l'évita en lui déclarant qu'elle ignorait tout ce que pouvait faire ses mains. Il répliqua avec une rafale de coups de poing, plus puissants les uns que les autres.

  Affaiblie et épuisée, Aayla puisa dans les enseignements de Yoda afin de retrouver la force de combattre. Shon-Ju la saisit par un de ses lekkus et la souleva de terre, près à lui donner le coup de grâce. Malgré cela, Aayla riait à la grande surprise de l'Ancien Padawan, toujours en colère. La Twi'lek lui expliqua qu'après toutes ces années, il n'avait toujours pas compris et qu'il ne comprendrait sans doute jamais qu'être un Jedi n'avait rien à voir avec l'approbation du Conseil Jedi. C'était de comprendre et d'accepter sa place dans l'ordre des choses. De plus, il était insensé de se fier uniquement à ses mains plutôt qu'à une lame ; Aayla utilisa la force pour prendre son sabre laser et Shon-Ju comprit trop tard l'intention de la Jedi ; d'un geste vif et précis, elle lui coupa les deux mains. Pendant ce temps, Attuma Duum s'échappa.

Shon-Ju

Lors de son combat contre Aayla Secura, Shon-Ju perd son bien le plus précieux : ses mains.
Image extraite de The Clone Wars Aventures - tome 5 : L'Étreinte de Shon-Ju


  Le feu commença à se répandre rapidement dans la salle. Aayla prit la sortie en supplia Shon-Ju de la suivre, sachant qu'il n'était pas un être mauvais. Mais ce dernier, ayant perdu ce qui était le plus important pour lui, refusa : les Jedi lui avaient tout pris et sa haine et sa colère envers l'Ordre grandit de plus en plus. Il préféra s'enfuir dans la fumée et laisser derrière lui Aayla. Celle-ci rejoignit plus tard la flotte républicaine, commandée par Ki-Adi Mundi, qui était parvenue à survivre au champ de mines.

  Shon-Ju réussit lui aussi à survivre et il partit rejoindre ses élèves sur Cavamina Minor. Là, un droïde médical et son élève Ithorien tentèrent de lui donner des prothèse de mains. Après plusieurs essais infructueux, le corps de Shon-Ju fini par en accepter une paire et son élève lui annonça qu'il était de nouveau complet. En colère, complètement consumé par le Côté Obscur et par sa haine des Jedi, il testa ses mains sur le droïde médical qu'il fendit en deux. Il déclara à son étudiant qu'il n'était pas complet… Il était à présent quelque chose de plus...

Shon-Ju

Pour Shon-Ju, l'heure de la revanche approche...
Image extraite de The Clone Wars Aventures - tome 5 : L'Étreinte de Shon-Ju



En savoir plus

  « La continuité des éléments relatifs à The Clone Wars est compliquée. En effet, la série et le film sont Canons. Tout le reste (romans jeunesse, comics et guides) sont non-Canons. Ainsi, certaines fiches relatives à la série The Clone Wars contiennent actuellement des éléments conflictuels appartenant à deux continuités. Il a donc été décidé, pour les fiches traitant d'un sujet majoritairement non-Canon, de les classer en continuité "Infinities" plutôt que "Légendes". »
Informations encyclopédiques
Shon-Ju
Nom
Shon-Ju
Espèce
Fonctions
Ancien Padawan
Armes
Mains
Force
Affiliation
Ordre Jedi (anciennement)

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
23/01/2012

Date de modification
21/11/2020

Nombre de lectures
19 030


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.