Lama Su


Lama Su était le Premier Ministre de Kamino.

Continuité : Legends


  Premier Ministre kaminoan, Lama Su était également à la tête du Conseil des Gouverneurs coloniaux de Kamino. De part ses fonctions, il était un des rares Kaminoans habilité à traiter directement avec des étrangers mais cela ne fut pas pour autant de lui un individu très mondain. La principale activité (et source de revenus) des Kaminoans étant le clonage, le bureau de Lama Su était situé tout près du plus gros complexe de clonage de Kamino.

  En -32, Lama Su reçut la visite d'un mystérieux Maître Jedi du nom de Sifo-Dyas qui passa commande d'une importante armée de clones pour la République. Par la suite, les Kaminoans furent contactés par un certain Tyranus qui leur envoya un donneur, le chasseur de primes Jango Fett, et effectua les versements pour l'armée clone. A part les versements en question, les Kaminoans n'eurent aucunes nouvelles de leur commanditaire. Malgré la situation très isolée de Kamino ainsi que la politique volontairement isolationniste de ses habitants, Lama Su était conscient des événements qui agitaient la galaxie mais n'avait que peu d'intérêt pour la politique extérieure.

  Lama Su n'eut des nouvelles de l'Ordre Jedi qu'au bout de dix ans, lorsque Obi-Wan Kenobi signala sa nature de Jedi au contrôle aérien de Kamino. Son assistante Taun We accueillit le Chevalier Jedi dès qu'il eut atterrit et le conduisit auprès du Premier Ministre. Après un bref entretien, Lama Su décida de faire visiter le complexe de clonage lui-même à celui qu'il pensait être mandaté par le Conseil Jedi pour inspecter l'avancée du projet qui arrivait à son terme. Peu familiarisé avec le comportement des êtres humains et avant tout désireux d'impressionner un important client, Lama Su ne perçut pas la surprise de son hôte ou pensa que le Jedi agissait ainsi pour le tester ou par politesse. Il lui parla également de Jango Fett qui résidait toujours à Tipoca avec le "fils" qu'il avait exigé en plus de ses confortables honoraires.

Lama Su


  Peu après le départ précipité de Fett, suivi de près par Kenobi, les Kaminoans reçurent la visite du Grand Maître de l'Ordre Jedi : Yoda. Celui-ci repartit bientôt avec une partie de l'armée clone pour Géonosis qui devint le théâtre de la première bataille de ce qui allait être la Guerre des Clones. Le conflit atteignit rapidement Kamino qui fut attaquée par les Séparatistes deux mois après la Bataille de Géonosis. Le complexe du clonage fut pris d'assaut et alors que les troupes séparatistes se rapprochaient dangereusement des laboratoires où se trouvaient la dernière génération de clones, Lama Su n'eut pas d'autre choix que de sortir les soldats ARC de leur stase en dépit du caractère imprévisible de ces derniers. Pendant que Lama Su évacuait un groupe d'enfants clones, un des ARC, assisté par Obi-Wan Kenobi, Shaak Ti et Anakin Skywalker, parvint à sauver la dernière génération. On ignore ce qu'il advint de Lama Su par la suite mais il continua sans doute à exercer ses fonctions de Premier Ministre de Kamino avant de se retirer à une date indéterminée. En effet, lorsque Boba Fett se rendit sur Kamino durant la Seconde Insurrection Corellienne (An 40), le Premier Ministre de Kamino était un certain Koa Ne.

Informations encyclopédiques
Lama Su
Nom
Lama Su
Espèce
Lieu de naissance
Taille
2.29m
Fonctions
Premier Ministre de Kamino
Affiliation
Aucune

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
08/05/2021

Nombre de lectures
15 041


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Lama Su" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire
Lama Su

Lama Su était le premier ministre de la planète Kamino et le directeur des installations de clonages pendant la Guerre des Clones.

Continuité : Canon


  Lama Su était un Kaminoan vivant au temps de l'Ancienne République. Premier Ministre de Kamino, il était l'un des rares Kaminoans habilité à traiter directement avec des étrangers mais cela ne fit pas pour autant de lui un individu très mondain. La principale activité et source de revenus des Kaminoans étant le clonage, le bureau de Lama Su était situé tout près du plus gros complexe de clonage de Kamino.

Lama Su

Lama Su (à gauche) s'entretenant avec le Jedi Obi-Wan Kenobi
Image tirée du film Star Wars Episode II: L'Attaque des Clones


1. La Grande Armée de la République



  En -32, Lama Su reçut la visite d'un mystérieux Maître Jedi du nom de Sifo-Dyas qui passa commande d'une importante armée de clones pour la République. Par la suite, les Kaminoans furent contactés par un certain Tyranus qui leur envoya un donneur, le chasseur de primes Jango Fett, et effectua les versements pour l'armée clone. Hormis ces arrivées d'argent, les Kaminoans n'eurent aucune nouvelle de leur commanditaire par la suite. Malgré la situation très isolée de Kamino ainsi que la politique volontairement isolationniste de ses habitants, Lama Su était conscient des événements qui agitaient la galaxie mais n'avait que peu d'intérêt pour la politique extérieure.

  Lama Su n'eut des nouvelles de l'Ordre Jedi qu'au bout de dix ans, lorsqu'Obi-Wan Kenobi se signala au contrôle aérien de Kamino. L'assistante du Premier Ministre, Taun We, accueillit le Jedi dès qu'il eût atterri et le conduisit auprès de son supérieur. Après un bref entretien, Lama Su décida de faire visiter le complexe de clonage lui-même à celui qu'il pensait être mandaté par le Conseil Jedi pour inspecter l'avancée du projet qui arrivait à son terme.
  Peu familiarisé avec le comportement des êtres humains et avant tout désireux d'impressionner un important client, Lama Su ne perçut pas la surprise de son hôte ou pensa que le Jedi agissait ainsi pour le tester ou par politesse. Le Premier Ministre mentionna également Jango Fett qui résidait toujours à Tipoca avec le "fils" qu'il avait exigé en plus de ses confortables honoraires. Peu après le départ précipité de Fett, suivi de près par Kenobi, les Kaminoans reçurent la visite du Grand Maître de l'Ordre Jedi : Yoda. Celui-ci repartit bientôt avec une partie de l'armée clone pour Géonosis qui devint le théâtre de la première bataille de ce qui allait être la Guerre des Clones.  

Lama Su

Lama Su faisant visiter les complexes de clonage à Obi-Wan Kenobi
Image tirée du film Star Wars Episode II: L'Attaque des Clones


2. La Guerre des Clones



  Au cours des premières semaines du conflit, Lama Su sollicita des chasseurs de primes comme Bric et El-Les afin de superviser l'entraînement des cadets clones avant que ceux-ci ne passent leurs épreuves finales. Il eut notamment à décider du sort de la section Domino, composée de cinq jeunes clones aux caractères bien marqués, qui avaient bien du mal à achever leur formation correctement. Shaak Ti réussit finalement à convaincre le Premier Ministre de leur permettre de faire encore leurs preuves, leur évitant ainsi la mise au rebut.
  L'année suivante, le conflit atteignit Kamino qui fut attaquée par les Séparatistes. Le complexe de clonage fut pris d'assaut par les armées du général Grievous et d'Asajj Ventress. À l'aide des généraux Anakin Skywalker, Kenobi et des clones Echo et Fives, les installations furent sauvées et l'ADN des clones préservé.

  Deux ans plus tard, Tup, l'un des soldats de la 501ème Légion fut frappé d'un mal étrange durant la bataille de Ringo Vinda et exécuta la Maître Jedi Tiplar. Il fut donc ramené sur Kamino afin que Nala Se, généticienne et directrice du service de médecine, l'examine et découvre l'origine de ce mal mystérieux. Mais Su et Se savaient de quoi il s'agissait : la puce inhibitrice de Tup avait dû mal fonctionner.
  Lama Su contacta donc le seigneur Tyranus afin de lui exposer cet incident. Le Seigneur Noir lui ordonna d'euthanasier le clone "défectueux" afin d'étouffer l'affaire. En effet, Tup avait exécuté l'Ordre 66 prématurément, programmation qui était contenue dans la puce inhibitrice implantée dans chaque soldat clone de la Grande Armée de la République. De ce fait, il ne fallait pas que les Jedi soient au courant. Toutefois, l'ARC Trooper Fives découvrit l'existence de la puce que le droïde AZ-3 retira du crâne de Tup en dépit des ordres de Nala Se. Tup décéda, et après plusieurs péripéties, la puce fut envoyée au laboratoire de la République sur Coruscant, sur ordre du Chancelier Palpatine, qui étouffa lui-même l'affaire.
  Après ces évènements, plus aucun soldat clone ne fut victime de dysfonctionnements similaires jusqu'à l'exécution de l'Ordre 66. Dans toute la Galaxie, les soldats clones se retournèrent contre leur généraux Jedi qu'ils exécutèrent sans la moindre pitié.

Lama Su

Lama Su écoutant la Jedi Shaak Ti qui tente de plaider la cause de la section Domino
Image tirée de The Clone Wars S03E01 - Les Clones Cadets


3. L'avènement de l'Empire



  Alors que l'Empire Galactique venait d'être proclamé, l'amiral Tarkin vint sur Kamino et s'entretint avec Lama Su et Nala Se sur le devenir des soldats clones et des installations de Tipoca City. Celui-ci estimait que les clones avaient fait leur temps et envisageait de recruter des conscrits et donc cesser de faire appel aux maîtres cloneurs. Outré par l'initiative de l'amiral, le Premier Ministre protesta vivement contre cela mais accepta néanmoins d'organiser une série de tests pour évaluer les capacités des clones sur place, aussi bien celles des soldats réguliers que les membres de la Clone Force 99, un groupe de clones ayant subi des modifications génétiques les rendant uniques.
  Les épreuves eurent lieu, et Lama Su protesta vivement contre les méthodes employées par Tarkin, qui risquait à la fois la vie des clones et compromettait l'intégrité des structures d'entraînement. Néanmoins, le Premier Ministre dut s'y plier, car la prospérité de Kamino dépendait désormais des financements de l'Empire.

  Lama Su tenta de convaincre Tarkin que les clones de la Bad Batch pouvaient être utiles à l'armée impériale en arguant que ceux-ci avaient bien exécuté l'Ordre 66 sur Kaller, ce qui ne convainquit guère Tarkin. L'amiral envoya néanmoins l'Escouade 99 en mission sur Onderon pour tester leur loyauté.
  Mais Su et Se étaient inquiets quant aux récents changements survenus, et ils avaient de quoi se méfier. Au retour d'Onderon, les membres de la Clone Force 99 furent capturés et jetés en prison. Crosshair, le plus sensible à l'influence de la puce inhibitrice, fut reconditionné pour augmenter sa loyauté à l'Empire et se retourna contre ses camarades qui eurent le temps de prendre la fuite en emmenant avec eux Omega. Nala Se expliqua ensuite au Premier Ministre qu'elle avait aidé les clones à s'échapper. Lama Su n'était pas pour autant rassuré et recommanda la plus grande prudence tant que les réelles intentions de l'Empire ne seraient pas connues.

Lama Su

Lama Su aux côtés de l'amiral Tarkin
Image tirée de The Bad Batch S01E01 - La Clone Force 99


  Après l'évasion des clones de la Bad Batch et d'Omega, Lama Su tentait toujours de convaincre Tarkin de la fiabilité des clones et donc de ne pas rompre le contrat. Mais le natif d'Eriadu n'avait pas renoncé à son idée et avait approuvé le programme de recrutement du vice-amiral Rampart baptisé Projet Griffe du Guerrier. Ce dernier présenta à Tarkin les quatre meilleurs conscrits qui devinrent ainsi les premiers Elite Troopers. Ceux-ci furent ensuite examinés par les équipes médicales de Tipoca City une dernière fois avant de partir au combat.

  Alors qu'il assistait aux examens en compagnie de Rampart et Tarkin via le réseau de surveillance holographique, Lama Su estimait que ces soldats étaient moins bien qualifiés que les clones qui, eux, étaient formés au combat dès la naissance. Mais l'assurance de Rampart l'emporta une fois de plus et le Premier Ministre dut alors trouver un autre moyen de convaincre le gouverneur Tarkin de faire confiance aux Kaminoans pour assurer la production d'une nouvelle armée pour l'Empire.
  Mais cela allait s'avérer compliqué car les soldats d'élite venaient de réussir leur première mission sur Onderon, victoire pour laquelle Rampart fut promu amiral. Par ailleurs, voyant que le modèle génétique initial des clones vieillissait mal, Lama Su chargea Nala Se de trouver un autre ADN que celui de Jango Fett afin de pouvoir poursuivre le projet de "clones supérieurs".

Lama Su

Lama Su émettant des doutes quant aux capacités martiales des Elite Troopers
Image tirée de The Bad Batch S01E03 - Trouver sa place


  Alors que les membres de la Clone Force 99 étaient toujours recherchés, le Premier Ministre tenta de persuader l'amiral Rampart de l'utilité de cette unité. Mais le gradé ne voulait rien savoir et n'en démordait de son idée de les exécuter pour trahison contre l'Empire. Quand la Bad Batch fut finalement repérée sur Bracca, Lama Su s'entretint avec Nala Se sur l'échec de la chasseuse de primes Fennec Shand sur Pantora pour leur ramener Omega : ils convinrent d'envoyer un autre mercenaire, cette fois-ci en la personne de Cad Bane.

  Tandis que les soldats clones impériaux de Crosshair avaient échoué à rattraper leurs anciens frères d'armes sur Bracca, le premier Ministre kaminoan reçut une transmission holographique du chasseur de primes Duro qui l'informa que sa cible était appréhendée et vivante, et qu'il se dirigeait vers le point de rendez-vous pour y livrer la jeune fille et recevoir son paiement. Lama Su ordonna ensuite à son assistante Taun We de se rendre dans le complexe abandonné de clonage sur Bora Vio pour délivrer la prime. Il donna ensuite ses directives à Nala Se : confiner Omega dans les niveaux souterrains de Tipoca City puis se débarrasser d'elle une fois son ADN extrait. La généticienne, très attachée à la jeune fille, avait toutefois secrètement engagé Fennec Shand pour la protéger, ce que la mercenaire fit en éliminant Taun We et en permettant ainsi à la Bad Batch de quitter Bora Vio avec Omega.

Lama Su

Lama Su, confiant à Taun We la charge de remettre à Cad Bane sa prime pour la capture d'Omega


  Après l'échec de Cad Bane sur Bora Vio et la mort de Taun We, Lama Su continua d'assister impuissant à la fin de son partenariat avec l'Empire. En effet, l'amiral Rampart avait déjà lancé son vaste programme de recrutement appelé Griffe du Guerrier. Le Premier Ministre dut alors se rendre à l'évidence : on ne pouvait plus faire confiance à l'Empire, qui n'était pas du tout comme la République Galactique à qui ils avaient fourni hommes et matériel. Il prit alors la décision de quitter secrètement Kamino avec tous les cadets et le personnel médical, pour sauver sa vie et celle de Nala Se, qu'il chargea de diriger les jeunes recrues vers des vaisseaux d'évacuation. Toutefois, les Elite Troopers arrêtèrent Nala Se ; devant Rampart, le Premier ministre fit mine de ne pas comprendre et se défendit de toute tentative de fuite. Mais les arguments de Lama Su étaient inutiles : l'amiral avait décidé de se débarrasser de lui, mais de conserver Nala Se pour son expérience. Deux Elite Troopers pointèrent alors leurs armes sur le Premier Ministre pour l'arrêter : il fut probablement éliminé.




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Lama Su
Nom
Lama Su
Espèce
Lieu de naissance
Date de décès
-19 (probablement)
Lieu de décès
Taille
2,29 m
Fonctions
Premier Ministre
Affiliation
Interprété par
Anthony Pheban (L'Attaque des Clones) ; Bob Bergen (The Clone Wars et The Bad Batch)

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
08/05/2021

Date de modification
06/08/2021

Nombre de lectures
15


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Lama Su" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.