Orn Free Taa


Orn Free Taa était un influent sénateur représentant Ryloth durant les dernières décennies de la République et un proche de Palpatine.

Continuité : Légendes


  Sénateur de Ryloth durant la période ayant vu la chute de l'Ancienne République, Orn Free Taa joua un rôle important sur le plan politique. Ancien percepteur d'impôts, le Twi'lek Rutien succéda en -32 à Chom Frey Kaa, qui avait été mêlé au trafic de l'épice glitteryll, battant son adversaire politique Cham Syndulla. Comme son prédécesseur, avec qui il partageait la particularité de posséder quatre lekkus, il céda rapidement à ses désirs de luxe, passant une grande partie de son temps à manger, à acheter des habits très chers et à se faire voir au Sénat. Il commença à s'empâter, jusqu'à devenir obèse. Il appréciait également d'être vu en compagnie de ses aides, de jeunes et jolies Twi'lek comme Supi ou Pampy.

  Dès le début de sa carrière, Orn Free Taa devint un membre influent au Sénat ; il avait même réussi à prendre le poste de directeur du Comité du Contrôle des Finances. Il s'allia avec d'autres sénateurs, notamment les sénateurs Tikkes et Palpatine, afin de permettre l'ascension de Mas Amedda au poste de Vice-Chancelier. Par la suite, il s'opposa fréquemment aux décisions du Chancelier Valorum, devenant un de ses plus bruyants adversaires politiques. Puis, il utilisa sa position au Comité pour salir la réputation du Chancelier en propageant des rumeurs sur des pots-de-vin qu'il aurait perçu.

Orn Free Taa

Orn Free Taa et une de ses aides
Image extraite du Visual Dictionary : The Phantom Menace


  Finalement, lorsque la jeune Reine de Naboo Padmé Amidala demanda le vote d'une motion de censure à l'encontre de Valorum, Orn Free Taa fut l'un des premiers à la soutenir, se réjouissant de la chute annoncée de son adversaire. Puis, le plan du Twi'lek et de ses collègues se réalisa complètement lorsque Palpatine fut élu Chancelier Suprême.

  Durant les dix ans qui suivirent l'élection de Palpatine, Orn Free Taa resta proche du Chancelier, profitant de l'influence de son allié. Lorsque la menace séparatiste se fit de plus en plus importante, Orn Free Taa soutint le Chancelier, notamment dans ses tentatives de négociations pour la paix avec le Comte Dooku. Il donna régulièrement (et bruyamment) son avis sur les événements précédant le début de ce qui allait être la Guerre des Clones, notamment en critiquant le retrait de Corellia du Sénat ou en s'en prenant violemment à certains de ses collègues accusés de profiter de trafics d'esclaves (comme son ancien allié le sénateur Tikkes) ou de faire des paris sur les planètes susceptibles de rejoindre les rangs des Séparatistes. Cependant, son franc-parler lui attira quelques ennemis, notamment le sénateur Neimoidien Lott Dod, qui s'était offensé de certains propos de Taa.

Orn Free Taa

Quelques membres du Comité Loyaliste lors de sa formation
Image extraite du site Holonetnews


  De par son soutien sans faille, Palpatine le nomma membre du Comité Loyaliste, aux côtés notamment de Bail Organa ou Lexi Dio. Profitant de sa nouvelle influence, il se fit encore plus présent sur la scène politique. Il soutint fortement la proposition de loi pour la création d'une Grande Armée de la République, même s'il reconnut dans un premier temps que les Jedi avaient la situation bien en main. Par la suite, cependant, Orn Free Taa veilla toujours à ce que les propositions de financement n'empiètent pas sur le budget du Comité du Contrôle des Finances.

Lorsque la guerre éclata, Orn Free Taa fut personnellement touché par les conséquences du conflit. En effet, Ryloth fut envahie par les forces de l'armée séparatiste, dirigée par Wat Tambor, Cham Syndulla prit alors la tête de la défense de la planète ce qui lui permit de bénéficier d'une certaine aura. Il accusa alors Orn Free Taa de ne s'occuper que de son confort personnel sur Coruscant et d'abandonner son peuple à son sort.

  Ces accusations étaient assez injustes, puisqu'Orn Free Taa intervint personnellement auprès du Roi Katuunko de Toydaria pour que ce dernier accepte, malgré sa neutralité, que sa planète serve de base de lancement pour des opérations humanitaires menées par Bail Organa et le Conseil des Jedi. Finalement, Katuunko fut touché par les arguments de Free Taa et accepta. Malgré cet acte qui s'avéra plus qu'essentiel à la survie du mouvement de révolte des Twi'leks sur Ryloth, l'animosité entre Orn Free Taa et son ancien adversaire politique ne cessa que lorsque le Chancelier Suprême Palpatine intervint en personne pour faire cesser les tensions, et permettre ainsi une meilleure coordination entre les deux Twi'leks, ce qui conduisit finalement à la libération du monde occupé.

Orn Free Taa

Orn Free Taa et Cham Syndulla célèbrent la liberté retrouvée de leur peuple
Image extraite de l'épisode Liberté sur Ryloth de la série animée The Clone Wars


  Orn Free Taa eut également un rôle important dans la libération de Ziro le Hutt. En effet, le chasseur de primes Cad Bane avait pris en otage plusieurs sénateurs, réclamant la libération du Hutt en échange de la vie des politiciens. Présent aux côtés de Palpatine lorsque le message parvint au bureau du Chancelier, le Twi'lek fut chargé de conduire IG-86, un droïde assassin travaillant avec Bane, jusqu'à la prison. Une fois sa mission remplie, Orn Free Taa demanda la mise en place d'une escouade de clones chargée de se rendre au Sénat pour assurer la sécurité de Palpatine. Heureusement, malgré une trahison des chasseurs de primes, la crise fut résolue avec la mort d'un seul des sénateurs pris en otage, le Gran Philo.

  A un moment donné de la guerre, le Twi'lek à la peau bleue rejoignit le Conseil des Systèmes Neutres dirigé par la duchesse de Mandalore, Satine Kryze. Il fut même présent lorsque Tal Merrik, un conseiller de la duchesse, tenta de la tuer à bord de son luxueux vaisseau personnel, le Coronet. La présence du sénateur de Ryloth au sein du Conseil des Systèmes Neutres semble assez étrange étant donné le soutien qu'il porta à la création d'une Armée de la République. Peut-être y était-il en mission d'espionnage pour Palpatine, à moins que ses intérêts personnels ne l'aient poussé à changer complètement d'opinion. Orn Free Taa assista également aux funérailles de son collègue Onaconda Farr, assassiné par son assistante Lolo Purs.

Orn Free Taa

Il est fort probable que les liens d'amitié entre Orn Free Taa et Palpatine ne survécurent pas lorsque ce dernier se proclama Empereur et instaura un régime pro-humain…
Image extraite de l'épisode Prise d'otage de la série animée The Clone Wars


  Lorsque la Guerre des Clones prit fin, on ignore ce qu'il advint de l'influent sénateur. Cependant, on peut penser que le Twi'lek, qui était un symbole vivant de la décadence du Sénat de la République fustigé par l'Empire, ne put guère compter sur "l'amitié" de Palpatine qui, de plus, instaura bientôt une politique pro-humaine.
Informations encyclopédiques
Orn Free Taa
Nom
Orn Free Taa
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Sénateur
Membre du Comité Loyaliste
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
03/06/2010

Date de modification
16/06/2016

Nombre de lectures
18 122


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire
Orn Free Taa

Orn Free Taa était le sénateur représentant Ryloth au Sénat Galactique de la République pendant la Guerre des Clones puis qui se rallia à l'Empire Galactique.

Continuité : Canon


  Né sur la planète Ryloth, Orn Free Taa était un Twi'lek bien portant à la peau bleue et aux yeux marron clair vivant au temps de l'Ancienne République. Sénateur de sa planète natale au début de la Guerre des Clones, il était réputé pour son appétit légendaire et sa vie de luxure et d'excès en tous genres. Vêtu de riches robes sénatoriales de Coruscant, Taa n'hésitait pas à parfois faire passer ses intérêts avant ceux de son peuple, ce qui déplaisait fortement à certains Twi'leks.

1. Guerre des Clones



  Durant le blocus de Naboo, en -32, Taa prit part au vote de destitution à l'encontre du Chancelier Finis Valorum, demandé par Padmé Amidala, reine de la planète sous embargo de la Fédération du Commerce. Lorsque le sénateur de Naboo, Sheev Palpatine, fut nommé au poste de Chancelier Suprême pour remplacer Valorum, Orn Free Taa devint l'un de ses principaux alliés, en dirigeant notamment le comité de soutien à ce dernier.

  Dix ans après les évènements survenus sur Naboo, une guerre entre la République et la naissante Alliance Séparatiste semblait plus que probable. Il fut alors décidé de la création d'une armée pour la République. Ce projet de loi fut soumis au vote du Sénat et Orn Free Taa soutint bien entendu cette motion émanant du Chancelier en personne. D'autres sénateurs comme Bail Organa s'opposèrent néanmoins à lui, estimant que des pourparlers pourraient encore permettre d'éviter un conflit armé. Mais étant donné le nombre de voix en faveur de ce projet de loi, la création de la Grande Armée de la République fut alors ordonnée.

Orn Free Taa

Orn Free Taa soutenant le vote contre le Chancelier Valorum


1.1 Au secours de son peuple



  En -22 ans, alors que la guerre avait débuté, Ryloth fut attaquée par les armées droïdes de l'Alliance Séparatiste et soumise à un rude blocus. La garnison républicaine, composée de soldats clones dirigée par le capitaine Keeli et le Jedi Ima-Gun Di, défendit âprement la planète aux côtés des guerriers twi'leks de Cham Syndulla. Mais leur position était compromise : alors que la population mourrait de faim, le sénateur d'Alderaan Bail Organa, assisté du représentant Jar Jar Binks, se rendirent sur Toydaria pour convaincre le roi Katuunko de ravitailler les civils de Ryloth. Pour cela, Orn Free Taa apporta sa contribution en enregistrant un message holographique où il demandait l'aide du souverain Toydarien. Malgré l'influence de la Fédération du Commerce, Katuunko consentit à aider le peuple Twi'lek.

  Ce fut finalement grâce aux efforts des Maîtres Jedi Mace Windu et Obi-Wan Kenobi et de leurs soldats clones que Ryloth fut quasiment reconquise. Il ne restait plus qu'à reprendre la capitale Lessu. Pour cela, Windu sollicita l'aide des Combattants de la Liberté de Cham Syndulla. Mais Taa, accusant ce dernier d'être un anarchiste souhaitant prendre le pouvoir, s'y opposa. Mace œuvra alors pour la réconciliation entre les deux Twi'leks qui réussirent finalement à s'entendre. Cela permit à la République de chasser les Séparatistes et de capturer Wat Tambor.

Orn Free Taa

Orn Free Taa suppliant le roi Katuunko d'aider son peuple alors sous embargo séparatiste
Image tirée de The Clone Wars S03E03 - Lignes de Ravitaillement


1.2 Voyage à bord du Coronet et Soutien du Chancelier



  Plus tard, Orn Free Taa, aux côtés des sénateurs Kin Robb, Onaconda Farr et Tal Merrik, accompagna la duchesse Satine Kryze de Mandalore lors de son voyage jusqu'à Coruscant à bord du Coronet. La duchesse souhaitait plaider la cause de son monde et de deux mille autres systèmes neutres au Sénat.
  Tandis que la sécurité des occupants du vaisseau était assurée par Anakin Skywalker, Obi-Wan Kenobi, le capitaine Rex, le commandant Cody et leurs hommes, les sénateurs et la duchesse étaient rassemblés dans la salle de réception pour le dîner. Comme à son habitude, le sénateur Twi'lek mangeait d'un bon appétit alors que dans les cales, les clones et les Jedi luttaient contre des droïdes assassins SD-K4. L'un d'eux finit par atteindre la salle de réception avant d'être neutralisé. Après que le danger eut été écarté, Taa fit remarquer à Satine qu'elle n'avait rien mangé, ce à quoi elle répondit qu'elle n'avait pas faim. Le général Kenobi arriva ensuite avec un plat caché d'une parure : pensant qu'il s'agissait du dessert, Orn Free Taa se lécha les babines mais Obi-Wan révéla une sonde assassin, ce qui fit reculer de dégoût le sénateur.

  Le vaisseau fut ensuite attaqué par des droïdes de combat B1 et des supers droïdes de combat B2 envoyés par les Death Watch pour exfiltrer Merrik, en réalité à la solde du comte Dooku. Taa et les autres sénateurs furent mis en sécurité durant le combat qui se termina par la mort du traître et la destruction de tous les droïdes.

Orn Free Taa

Le sénateur Taa agacé d'être interrompu en plein milieu de son repas à bord du Coronet
Image tirée de The Clone Wars S02E13 - Le Voyage de la Tentation


1.3 Prisonnier au Sénat



  Près d'un an après le début de la guerre, le Sénat fut attaqué par les chasseurs de primes Cad Bane, Shahan Alama, Aurra Sing, Robonino et quelques droïdes commandos BX et des sénateurs furent pris en otage dans l'aile est. Taa se trouvait dans l'aile opposée et se précipita dans le bureau du Chancelier Palpatine pour l'avertir de ce qui était en train de se passer. Mais le chasseur de primes patrolien Robonino avait pris le contrôle du système de commandes central et verrouilla tous les accès. Malgré les efforts des deux politiciens pour sortir du bureau, la porte refusa de s'ouvrir.

  Le prix de la libération des sénateurs était de relâcher Ziro le Hutt, alors détenu au Centre Judiciaire de Coruscant. Palpatine consentit à libérer le Hutt et Orn Free Taa fut désigné pour convoyer le disque d'amnistie jusqu'à la prison. Sous la menace du fusil blaster d'HELIOS-3D, le sénateur se laissa non sans maugréer conduire au speeder qui prit la direction du centre pénitentiaire.
  Après que le droïde IG eut récupéré Ziro, Taa fut remis aux soldats clones en faction devant le bâtiment. Orn avertit ensuite le commandant Fox qui partit au Sénat arrêter les chasseurs de primes et sécuriser les lieux. Mais Bane avait fait placer des charges explosives dans l'atrium où étaient retenus les sénateurs, forçant ainsi les clones à les laisser passer. Les otages furent néanmoins sauvés par Anakin Skywalker tandis que Palpatine fut mis en sécurité par une escouade de troupes de choc.

Orn Free Taa

Taa aux côtés du Chancelier Palpatine lors de la prise d'otages au Sénat
Image tirée de The Clone Wars S01E22 - Crise au Sénat


  Alors que le conflit s'intensifiait notamment sur le front de la Bordure Extérieure, le Sénat envisageait de commander plus de soldats clones à la grande joie de la sénatrice de Kamino, Halle Burtoni. Orn Free Taa, comme bon nombre de ses collègues à l'image de Mee Deechi et Mot-Not Rab, soutenait le projet qui finit par être adopté.
  Tout au long du conflit, il s'afficha en fidèle partisan du Chancelier Palpatine tout en poursuivant sa vie d'excès, rythmée par les innombrables séances de débats dans la rotonde du Sénat. Lors de la bataille de Coruscant, à la fin de la guerre, Orn Free Taa se trouvait en sécurité avec les autres sénateurs tandis que Palpatine était enlevé par le général Grievous.

2. Empire Galactique



  En -19, alors que la Guerre des Clones se terminait avec la chute des Jedi et de la République, Taa retourna sur Ryloth pour rassurer son peuple quant au ralliement de la planète à l'Empire Galactique. Mais Cham Syndulla était bien plus populaire et proche du peuple que lui. Afin d'assurer la transition, l'amiral Rampart avait été envoyé sur place : le sénateur Twi'lek avait donné son accord pour que l'Empire construise une usine de traitement de doonium, espérant ainsi être mieux vu que son adversaire politique auquel il vouait une farouche jalousie. Toutefois, les véritables intentions de l'Empire étaient tout autre : en effet, Rampart souhaitait que les Combattants de la Liberté soient désarmés et que toute idée de révolte soit évitée, du moins en apparence. Car Taa voulait que les Syndulla soient écartés de la scène politique pour que lui seul puisse régner.

  Ainsi, Hera Syndulla et Gobi Glie furent appréhendés alors qu'ils revenaient d'une livraison d'armes sur la lune de Ryloth. Cette arrestation était une aubaine pour Orn Free Taa qui était convaincu que son adversaire serait en conséquence évincé de la vie politique de Ryloth. Seulement, le convoi des prisonniers fut attaqué par Cham et ses combattants qui libérèrent Hera, Gobi et Lenk. Alors qu'il avait ordonné au capitaine clone Howzer de résister, l'amiral Rampart décida également plutôt de se rendre. Se tenant face aux Combattants de la Liberté, le sénateur Taa ne perdit pas aplomb face à Cham, qui déclara qu'il avait eu tort de lui faire confiance, car il n'avait fait qu'utiliser sa position de sénateur pour mieux s'enrichir plutôt que d'aider son peuple.

Orn Free Taa

Le sénateur Orn Free Taa s'adressant au peuple de Ryloth au début de l'ère impériale.
Image tirée de The Bad Batch S01E13 - Pacte avec le Diable


  Toutefois, les Combattants de la Liberté ignoraient que Rampart avait appelé des renforts, notamment les Elite Troopers et l'ancien sniper de la Clone Force 99, CT-9904 alias Crosshair. Ce dernier se positionna en hauteur et visa : le tir toucha Taa au niveau d'un lekku, et le sénateur s'effondra sur le sol. Mais Crosshair avait reçu des ordres bien précis : en effet, il s'était contenté de blesser le sénateur afin de rejeter la responsabilité sur les insurgés, de sorte que toute tentative de rébellion soit écartée. Hospitalisé dans un état stable, selon les déclarations de l'amiral Rampart, Taa poursuivit après cette crise ses activités de sénateur de Ryloth.


[Suite à venir]



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Orn Free Taa
Nom
Orn Free Taa
Espèce
Date de naissance
Taille
1,84 m
Fonctions
Sénateur
Affiliation
Interprété par
VO: Phil LaMarr VF: Patrick Béthune (The Clone Wars) et Emmanuel Jacomy (The Bad Batch)

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
08/01/2022

Date de modification
08/01/2022

Nombre de lectures
0


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.