Wilhuff Tarkin


Wilhuff Tarkin était le premier Grand Moff de l'Empire Galactique et le commandant de l'Etoile de la Mort.

Continuité : Légendes


  Né sur la planète Eriadu, un monde très peuplé du secteur Seswenna, dans la Bordure Extérieure, le jeune Wilhuff Tarkin était un visionnaire, qui s'aperçut très tôt de l'inévitable déclin de l'Ancienne République. Intelligent et rusé, Tarkin gravit rapidement la hiérarchie politique et militaire de sa planète, et se fait d'importantes relations dans l'entourage du sénateur Palpatine, ainsi que dans le monde des affaires. Quand Palpatine renversa la République et instaura l'Empire, Tarkin fut promu commandant du secteur Seswenna, grâce à son action sur Ghorman, durant laquelle le Moff a fait atterrir son vaisseau sur une foule qui protestait contre les taxations impériales. Malgré les centaines de morts, Tarkin fut largement félicité pour ce qui sera connu sous le nom de Massacre de Ghorman.

  Habile tacticien, Tarkin étudia les techniques de guérilla utilisées par les groupes qui résistaient à l'Ordre Nouveau de Palpatine. Prenant avantage des bordures bureaucratiques qui délimitaient les secteurs, ces formations pouvaient facilement échapper aux forces impériales lancées à la poursuite tout simplement en quittant leur sphère d'influence. Pour contrer ces manœuvres, Tarkin proposa à l'Empereur une réorganisation de l'administration. Il proposa la création, en plus des secteurs déjà définis par des limites géographiques et politiques, de "secteurs prioritaires", déterminés par la présence de forces hostiles à l'Empire. Une seule et même personne, un Grand Moff, serait placée à la tête de ces secteurs prioritaires et gèrerait la répartition des armées et des ressources. L'Empereur Palpatine, enchanté par le projet, ordonna la création de ces secteurs prioritaires; Tarkin fut nommé Grand Moff et reçut un immense territoire dans la Bordure Extérieure.

  L'apport de Tarkin à l'Ordre Nouveau ne se limite pas à une réorganisation géo-stratégique de l'Empire. Il fut également l'instigateur de la "Doctrine par la Peur", plus connue sous le nom de "Doctrine Tarkin". Selon le Grand Moff, plutôt que de dépenser d'énormes ressources pour conquérir et maintenir sous la coupe impériale toutes les planètes rebelles, il proposa de faire des démonstrations symboliques de la puissance et de la cruauté de l'Empire, afin de faire plier les populations sans combat. Cette doctrine atteint son paroxysme avec la construction de l'Etoile de la Mort, conçu dans le laboratoire le plus secret du Grand Moff, l'installation Maw.
  Pour protéger l'installation scientifique, Tarkin nomma sa protégée, l'amirale Daala, à la tête d'une flotte de quatre Destroyers Stellaires. Entraînée aux plus fines tactiques militaires par le Grand Moff, la jeune femme reçut l'ordre de protéger à tout prix l'installation Maw, et de maintenir un silence radio complet jusqu'à son retour.

  Aux commandes de l'Etoile de la Mort, Tarkin fit preuve de sa cruauté habituelle et ordonna la destruction de la planète Alderaan. Il mit ensuite le cap sur la base de l'Alliance rebelle, située sur Yavin 4. Mais malgré ses capacités de tacticien, Tarkin négligea de protéger convenablement la station spatiale, qu'il estimait indestructible. Il n'ordonna que tardivement le déploiement des chasseurs TIE pour intercepter les X-wings et les Y-wings lancés par l'Alliance. Son erreur sonna sa perte : un petit chasseur X-wing, piloté par le jeune Luke Skywalker, parvint à pénétrer le périmètre de défense et détruisit la station. La célèbre bataille de Yavin sonna le glas de la doctrine Tarkin, en même temps que la mort de son créateur.

  Une obélisque noire, monument à la mémoire du Grand Moff, fut érigée sur la planète Phélarion, où résidait la veuve de Tarkin.


En savoir plus

  Le prénom de Tarkin, Wilhuff, est apparu pour la première fois en 1994, dans le logiciel Star Wars Screen Entertainment.
Informations encyclopédiques
Wilhuff Tarkin
Nom
Wilhuff Tarkin
Espèce
Lieu de naissance
Date de décès
0 ApBY
Lieu de décès
Taille
1,80 m
Fonctions
Gouverneur de la Bordure Extérieure
Vaisseau
Affiliation
Interprété par
Wayne Pygram ( Épisode III ) et Peter Cushing ( Épisode IV )

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
31/07/2020

Nombre de lectures
73 074


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire
Wilhuff Tarkin

Wilhuff Tarkin était un capitaine puis un amiral pour l’armée de la République avant de devenir le premier Grand Moff au service de l’Empire.

Continuité : Canon


  "La peur ! Voilà ce qui bâillonnera les systèmes séditieux. La peur de l'Étoile de la Mort. "
Le Grand Moff Tarkin à propos de l'Etoile de la Mort


  Premier Grand Moff, gouverneur d'Eriadu, conseiller de l'Empereur Palpatine, stratège exceptionnel, respecté par ses pairs, craint de ses adversaires, et tenu en haute estime par Dark Vador lui-même, Wilhuff Tarkin était certainement l'un des personnages les plus emblématiques et éminents de l'Empire Galactique.

  D'abord opposé au projet d'Étoile de la Mort de son rival Orson Krennic, Tarkin s'investit ensuite pleinement dans la construction de cette station spatiale de combat, et chapeauta l'Initiative Tarkin, qui regroupait un certain nombre de créations toutes plus abominables les unes que les autres. Au cours de sa carrière impériale, le Grand Moff prit sous son aile plusieurs personnes, dont notamment Ellian Zahra qui se hissa au rang de commandante, et Rae Sloane, qui devint Amirale puis Grande Amirale après la bataille d'Endor.

Wilhuff Tarkin

Le Gouverneur Tarkin, au début de l'ère impériale
Image extraite de la série The Bad Batch


1. Présentation générale


1.1 Une ascension fulgurante



  Né quarante-cinq and avant la chute de la République, Wilhuff Tarkin était grand, svelte, avec un visage très maigre et des joues creusées. Il arborait souvent une posture militaire, se tenant toujours droit avec les bras croisés dans son dos, ce qui accentuait la mise en avant de son grade militaire. Il avait perdu tôt une partie de ses cheveux gris, ce qui avait pour effet de creuser des sillons au-dessus de son front de chaque côté.
  C'était quelqu'un de froid, pragmatique, doué d'un grand sens de la stratégie et aussi impitoyable : des qualités qui l'avaient propulsé au rang de Gouverneur puis de Grand Moff. Bien que lorsqu'il était jeune il manquait de patience - il avait par exemple suggéré aux Jedi d'effectuer un assaut frontal lors de l'évasion de la Citadelle pendant la Guerre des Clones -, peu lui importait si beaucoup de vies étaient perdues dans l'action : seul le résultat comptait.

  Déjà plus jeune, Tarkin était sans pitié, ce qui fut démontré pendant le procès de la Padawan Ahsoka Tano vers la fin de la Guerre des Clones, où il demanda à la cour la peine maximale à son encontre (la perpétuité ou la mort). Ce caractère implacable, cette rigueur, Tarkin les tenait de l'éducation sévère qu'il avait reçue sur Eriadu, par ses parents, mais aussi par son grand-oncle Jova : il fallait se battre pour tout et pour conserver ce que l'on possédait, car tout pouvait disparaître en un clin d'œil.
  À l'âge de onze ans, Tarkin avait été abandonné sur le Pic de la Charogne par Jova, une région hostile sur les terres familiales ; le jeune homme y avait appris à se débrouiller, à chasser, à tuer et à triompher de la nature. Cette épreuve sur Eriadu était presque un rite de passage, si bien que Tarkin nomma par la suite son vaisseau personnel le Pic de la Charogne.

  À seize ans, Wilhuff rejoignit la Force de Sécurité des Régions Extérieures, mouvement militaire initié par Eriadu, et son premier fait d'armes militaire fut de mettre un terme aux agissement de pirates avec l'aide de son cousin Ranulph Tarkin. Puis, durant sa formation à l'académie du secteur de Sullust, Tarkin fit une rencontre décisive pour sa carrière, avec Palpatine, le sénateur de Naboo ; dans un premier temps, le natif d'Eriadu n'écouta pas celui qui deviendrait son mentor et embrassa une carrière militaire plutôt que politique. Après d'autres accomplissements notables, Tarkin participa habilement à l'entreprise de Palpatine pour renverser le Chancelier Finis Valorum, gagnant ainsi la confiance du futur Chancelier Suprême et Empereur. Ce fut également à cette époque que Tarkin accéda au titre de Gouverneur d'Eriadu.

Wilhuff Tarkin

Tarkin chassant sur le Pic de la Charogne, sur Eriadu
Image extraite de Ère de la Rébellion - Les Vilains


1.2 Un militaire respecté



  Déjà du temps où il servait l'armée de la République, Wilhuff Tarkin était un très bon soldat ; il savait même, fait notable pour un capitaine de vaisseau, bien se servir d'un blaster, comme lorsqu'il détruisit plusieurs droïdes de combat à la Citadelle. Il sut rester en bonne forme, et malgré un âge avancé, il était un excellent tireur et avait des capacités physiques qui pouvaient faire pâlir de jeunes recrues. Il le prouva encore des années plus tard lorsqu'il tint tête à Dark Vador sur le Maelström de Chandar.

  Wilhuff Tarkin était un grand stratège qui avait le sens de l'analyse. Par exemple, sous l'Empire, il remarqua immédiatement un détail du rapport du Commandant Aresko et du sergent-major Grint : il l'analysa et l'interpréta aussitôt pour en tirer la conclusion que la cellule rebelle du Ghost avait des principes et qu'elle représentait donc une menace d'importance pour l'Empire. De même, lorsqu'il prit la décision de ne pas renforcer la sécurité de la tour de communication de Lothal dans le but de piéger les Spectres, n'hésitant pas au passage à sacrifier quelques soldats. Il ne supportait pas non plus l'échec de ses hommes et aimait faire d'eux des exemples en les exécutant publiquement ou bien devant des personnalités plus gradées.
  En somme, le natif d'Eriadu était un homme pragmatique. Bien qu'il ne crût pas au projet de l'Étoile de la Mort initialement porté par le Directeur Krennic qui en avait fait la présentation, Tarkin finit par en devenir le commandant en chef. Il fit la première démonstration de son potentiel de destructif massif sur Jedha, puis sur Scarif, puis pulvérisa Alderaan sous les yeux de la Princesse Leia, faisant d'Alderaan un exemple pour les ennemis de l'Empereur.

  Tarkin n'était pas qu'un stratège et un donneur d'ordres : il savait également se salir les mains quand il estimait que ses subordonnés n'étaient pas à la hauteur de la tâche qu'il leur avait confiée, comme lors de l'interrogatoire du Jedi Kanan Jarrus qu'il mena personnellement. Dans sa façon de s'adresser à autrui, le Grand Moff était très direct, n'hésitant pas à mettre au jour les fautes commises par chacun et à assoir son autorité. Il ne se laissait pas non plus impressionner facilement, et ne montrait pas sa surprise, restant impassible la majorité du temps, ce qui renforçait son image d'homme impitoyable.

Wilhuff Tarkin

Tarkin annonçant à Krennic qu'il reprend le contrôle de l'Étoile de la Mort, après la destruction de la Cité Sainte de Jedha
Image extraite de Rogue One


2. Capitaine au service de la République



  Tarkin était un membre actif de la Grande Armée de la République, et participa en tant que Capitaine à de nombreux affrontements lors de la Guerre des Clones. Moins d'un an après la bataille de Géonosis, Tarkin s'illustra lors de la bataille de Murkhana : les Séparatistes, à l'initiative du Comte Dooku, avaient en effet trouvé un moyen, depuis cette planète reculée, de pirater l'HoloNet afin de diffuser des fausses informations sur la République et de la propagande séparatiste. La mission fut un succès et les Séparatistes furent repoussés.
  Dans la même année, toujours en -21, Tarkin participa à la défense de Kamino contre une attaque menée conjointement par Grievous et Asajj Ventress.

2.1 Évasion de la Citadelle



  Alors âgé de 44 ans, Tarkin servait comme Capitaine sous les ordres du Maitre Jedi Even Piell. Au cours d'une mission, tout l'équipage fut capturé par l'armée des Séparatistes et emmené captif dans la Citadelle sur Lola Sayu. Tarkin et Piell y furent interrogés car ils détenaient chacun une moitié des coordonnées d'une ancienne voie hyperspatiale qui reliait les Mondes du Noyau aux systèmes centraux des Séparatistes.
  Heureusement, une équipe de sauvetage vint à leur secours. Elle était composée entre autres, des généraux Anakin Skywalker, Obi-Wan Kenobi et de la Padawan Ahsoka Tano. Lors de l'évasion, ils se séparèrent en deux groupes et Tarkin fit équipe avec Anakin et Ahsoka. Il désapprouvait le plan d'Obi-Wan de séparer les effectifs afin de brouiller les pistes pour l'ennemi : en effet, le capitaine était convaincu que le nombre faisait la force, mais fut contraint d'obéir.

Wilhuff Tarkin

Tarkin lors de la bataille de Murkhana
Image extraite de Star Wars Insider 153 - Tarkin Revealed


  Tarkin faisait preuve de scepticisme, à la limite de l'insubordination, à l'encontre de toutes les décisions prises par les Jedi, indiquant à Anakin qu'il réservait sa confiance à ceux qui passaient à l'action plutôt qu'à ceux qui parlaient. Pendant leur évasion, il lui confia qu'il admirait l'architecture de la Citadelle, conçue pour empêcher toute évasion, et regretta que la Grande Armée de la République Galactique ne s'en fût pas emparée avant les Séparatistes, ce qui choqua Ahsoka. Il avoua plus tard à Anakin qu'il avait confiance en lui mais qu'il ne se fiait pas aux Jedi en général, car il trouvait que le Code auquel ils obéissaient les rendait inefficaces à prendre les mesures nécessaires qui conduiraient à la victoire. Point sur lequel le Chevalier Jedi et lui convergeaient.
  Pendant leur fuite, il échangea avec Anakin et ils eurent la surprise de s'apercevoir que chacun était dans les bonnes grâces du Chancelier Suprême Palpatine. Lors de l'assaut final des Séparatistes, Tarkin tenta de se débarrasser du commandant Osi Sobeck de la Citadelle mais n'y parvint pas et fut secouru de justesse par Ahsoka. Il reconnut alors, plein d'amertume, qu'Anakin l'avait bien entrainée. De retour sur Coruscant, Tarkin reprit un ton condescendant lorsqu'il annonça aux membres du Conseil Jedi présents qu'il avait reçu l'ordre de transmettre les coordonnées tant convoitées au Chancelier en premier lieu.

  Plus tard, le capitaine Tarkin était présent sur la station du système de Carida, qui abritait la conférence stratégique de la République rassemblant le Conseil Jedi et tous les officiers supérieurs, quand les Séparatistes détournèrent un destroyer de classe Venator de la République et le transformèrent en bombe : le drame fut heureusement évité grâce à Meebur Gascon et son escouade de droïdes.

Wilhuff Tarkin

Tarkin, le capitaine Rex et Ahsoka Tano s'échappant de la Citadelle
Image extraite de The Clone Wars S03E19 - Contre-attaque


2.2 Rivalité avec Orson Krennic



  Tandis que la Guerre des Clones battait son plein, Tarkin s'intéressa de plus près au travail d'Orson Krennic au sein du Département de Recherche des Armes Avancées. Tarkin, qui jouissait désormais du titre honorifique d'Adjudant Général, savait que le directeur du département travaillait sur la construction d'une station de spatiale de combat : en effet, la République avait découvert les plans d'une telle station aux mains des Séparatistes au début de la guerre, et devait donc se préparer à tout. Depuis que Poggle le Bref avait été fait prisonnier durant la seconde bataille de Géonosis, Krennic supervisait le chantier au-dessus de Géonosis avec l'aide des locaux. Et de source sûre, Tarkin savait que le problème était l'armement. Comme Galen Erso, expert en synthèse de cristaux kyber, avait été récemment sauvé des Séparatistes, l'Adjudant Général jugea bon de se rapprocher de lui ; par ailleurs, Tarkin savait qu'à terme le projet de construction de la station spatiale lui reviendrait, le Chancelier Palpatine lui avait assuré.

2.3 Le procès d'Ahsoka



  Lors de la dernière du conflit galactique, en -19, Tarkin, alors devenu amiral, assista à l'inhumation des six Jedi tués dans l'attentat du Temple. Après la cérémonie, il indiqua à Ahsoka que la responsable présumée avait été transférée par l'autorité militaire et que l'affaire relevait à présent de l'armée car des clones avaient été tués. Il rétorqua également à la Padawan avec toute l'autorité et la condescendance de son rang, lorsque celle-ci s'énerva, que le Chancelier et lui-même pensaient que les Jedi devaient être graduellement retirés de toutes affaires militaires car ils n'étaient que des défenseurs de la paix.
  Le même jour, Tarkin interrompit une réunion de crise de l'état-major Jedi et indiqua à Ahsoka que la prisonnière Letta Turmond souhaitait la voir et lui parler. Ce fut également Tarkin qui rendit visite plus tard à Ahsoka Tano lorsqu'elle fut soupçonnée du meurtre de la prisonnière. Il lui montra la vidéo holographique de la cellule et accusa la Padawan de meurtre. Ahsoka tenta de se défendre mais l'amiral utilisa contre elle ce qu'elle lui avait dit plus tôt sous le coup de la colère après la cérémonie ; il ajouta que seulement une personne invitée dans cette prison militaire pouvait y entrer et que de ce fait aucun autre Jedi qu'elle n'y était présent. Pour finir son argumentaire, il interpella Ahsoka sur le fait qu'elle n'avait pas senti un autre utilisateur de la Force et que, de ce fait, elle était la seule suspecte.

  L'amiral fit un compte-rendu au Conseil Jedi, et révéla qu'après une enquête approfondie, il n'y avait aucun doute sur le fait qu'Ahsoka avait tué des clones lors de son évasion, usant de la persuasion de Force et les massacrant sans état d'âme. Il perdit son sang-froid lorsque Maître Plo Koon avoua ne pas croire à cette histoire, et répondit que ce que croyait le Conseil était sans importance et que lui seul se basait sur les preuves qui étaient accablantes. Une fois qu'Ahsoka fut capturée, Tarkin annonça au Conseil qu'il devait l'expulser de l'Ordre afin qu'elle puisse être jugée par le Sénat de la République. Il mena d'ailleurs lui-même l'accusation lors du procès, faisant fi de sa retenue habituelle, et montrant publiquement son dédain envers les Jedi. Anakin Skywalker découvrit cependant le véritable assassin en la personne de Barriss Offee, juste avant que le verdict soit rendu. Cela n'empêcha pas Ahsoka Tano de quitter l'Ordre.

Wilhuff Tarkin

L'amiral Tarkin menant le procès d'Ahsoka Tano
Image extraite de The Clone Wars S05E20 - La Fausse coupable


3. Au service de l'Empire



  Avec l'exécution de l'Ordre 66, la chute des Jedi, de la République et l'avènement de l'Empire Galactique, les cartes furent redistribuées pour bon nombre de militaires. Pour Tarkin, ce fut un tremplin prodigieux : l'amiral fut propulsé au rang de Moff, rejoignit le cercle restreint autour de l'Empereur Palpatine, se vit attribuer le bijou de technologie Pic de la Charogne, ainsi qu'un peu plus tard le Destroyer Stellaire de classe Imperial-I, le Sovereign.

  Ce fut aussi à partir de cette époque que Tarkin fonda l'Initiative Tarkin, une branche secrète du BSI, où la recherche sur des armes exotiques allait bon train. L'Initiative Tarkin disposait de plusieurs bases, sur Eadu et Scarif notamment, mais aussi la station Ruche-1. On devait par exemple à l'Initiative Tarkin le prototype Blastomech et la matrice Triple Zéro qui tomberaient dans les mains de l'archéologue Aphra durant la Guerre Civile Galactique.

Wilhuff Tarkin

Tarkin, l'Empereur et Dark Vador, contemplant l'avancement de l'Étoile de la Mort
Image extraite de La Revanche des Sith


3.1 Le cas de Kamino



  Dans les jours qui suivirent l'exécution de l'Ordre 66 par les soldats clones, l'amiral Tarkin se rendit sur Kamino afin de jauger les capacités militaires du nouvel Empire Galactique au sortir de la guerre contre l'Alliance des Systèmes Séparatistes. Tarkin s'entretint avec le Premier Ministre Lama Su et conclut que les clones étaient désormais obsolètes et seraient à terme remplacés par une armée de conscrits, ce qui reviendrait beaucoup moins cher à l'Empire.
  L'amiral devait notamment statuer sur le cas de la Clone Force 99 qu'il décida de placer en situation réelle de combat afin de juger leurs capacités. S'il fut impressionné, il n'en montra pas de signes. Cependant, il doutait encore de leur loyauté suite à la fuite du Padawan Caleb Dume sur Kaller, qui avait été pris en chasse par cette même escouade.

  Tarkin donna finalement pour mission à ces clones singuliers - Hunter, Crosshair, Echo, Tech et Wrecker - de se rendre dans le système d'Onderon afin d'éliminer des insurgés. Mais lorsqu'ils échouèrent, il les fit enfermer à leur retour sur Kamino, puis fit reprogrammer la puce inhibitrice de Crosshair afin d'en augmenter les effets et de s'assurer de la loyauté d'un des membres de la Clone Force 99. Les autres membres de la Bad Batch s'échappèrent de Kamino avec Omega, une autre clone non modifiée de Jango Fett.

Wilhuff Tarkin

Tarkin et le Premier Ministre Lama Su supervisant la démonstration de la Force Clone 99
Image extraite de The Bad Batch S01E01 - La Clone Force 99


  Le séjour de Tarkin sur Kamino dura plusieurs semaines, ce qui amena le vice-amiral Rampart à présenter à son supérieur, son projet Griffe du Guerrier : utiliser les vétérans de l'armée clone pour former une nouvelle armée de conscrits. Une idée qui plut immédiatement à Tarkin. Le but évident de ce projet était que l'Empire devienne militairement indépendant des infrastructures de Kamino, sans toutefois perdre le savoir-faire de clonage.
  Dans le cadre de ce Projet Griffe du Guerrier, un premier groupe d'Elite Troopers, conduit par Crosshair, fut envoyé en mission sur Onderon pour éliminer les insurgés. La mission fut un succès et Rampart fut ainsi élevé au rang d'amiral. Tarkin délégua finalement à Rampart la lourde tâche de conclure les affaires de l'Empire sur Kamino et de régler le sort de la Force Clone 99.

  Les affrontements se multiplièrent contre les clones de la Bad Batch et les Impériaux, notamment sur Bracca et Ryloth. Finalement, le Projet Griffe du Guerrier arriva à son terme avec la destruction des installations de clonage de Kamino : auparavant, tout le matériel de clonage nécessaire à l'Empire pour devenir indépendant avait été récupéré.
  La formation des premiers soldats TK pour gonfler les rangs des Elite Troopers avait commencé sur Daro, sous la supervision des commandos clones vétérans de la Guerre. Nala Se fut d'ailleurs conduite sur Daro pour entretenir le savoir-faire de clonage de l'Empire. En somme, Tarkin était satisfait de l'avancement du projet.

Wilhuff Tarkin

Tarkin, Rampart et Nala Se s'entretenant à propos du cas de Crosshair
Image extraite de The Bad Batch S01E03 - Trouver sa place


3.2 Assaut sur Mon Calamari



  Plus d'un an après l'avènement de l'Empire, Wilhuff Tarkin fut envoyé, avec le Sovereign, superviser des négociations sur Mon Calamari avec le roi Lee-Char. Tarkin exposa son analyse des points forts naturels et militaires de la planète aquatique à ses officiers, et leur présenta également son plan en plusieurs étapes qui permettrait à leurs forces de mener un assaut si besoin, ainsi qu'une stratégie de perturbation non militaire en vue de déstabiliser la société en complément. Le Moff restait cependant conscient que dans la situation actuelle où l'Empire avait besoin de ressources produites sur Mon Calamari, une solution diplomatique était encore préférable. Lorsque l'ambassadeur rapporta des échanges infructueux, ce fut Dark Vador qui se rendit sur place - que Tarkin avait rencontré pour la première fois quelques mois plus tôt quand celui-ci avait survécu à une tentative d'assassinat - avec ses Inquisiteurs.

  Quand l'explosion de la navette de l'ambassadeur fut confirmée, Tarkin ordonna l'invasion immédiate de la planète. Contacté par le roi Lee-Char, le Gouverneur ne vacilla pas devant son avertissement et le prit comme une menace en rétorquant au roi que l'ordre serait rétabli sur Mon Calamari, d'une façon ou d'une autre. Tarkin ordonna ensuite de contacter les troupes au sol afin de les prévenir et de s'attendre à une féroce contre-attaque des locaux, qui étaient menés par Ackbar et Raddus, dès qu'ils auraient évacué les civils sous la surface.
  Soudain, toutes les villes côtières furent anéanties par un raz-de-marée. Sa grande expérience des batailles permit à Tarkin de ne pas se laisser déstabiliser par la situation et il réagit aussitôt en envoyant d'autres troupes, puis pointa du doigt les défaillances des Renseignements, car l'Empire n'était pas au courant des capacités de défense que les Mon Calamari pouvaient mobiliser.

Wilhuff Tarkin

Tarkin, sur le pont du Sovereign, supervisant les négociations avec le roi Lee-Char de Mon Calamari
Image extraite de Dark Vador, Le Seigneur Noir des Sith - 3. Mers de feu


  Lors du second assaut de la planète, Tarkin reconnut humblement l'ingéniosité dont avait fait preuve le commandant Ackbar lors de son assaut de la barge aérienne de débarquement impériale : il avait réalisé une attaque en essaim avec des bombes et non des lasers, ce qui donnait une meilleure chance de pénétrer les boucliers dont la plateforme était pourvue. Le manque d'informations fournies par les Renseignements sur les capacités militaires des Mon Calamari était criant.
  L'invasion de l'Empire se poursuivait, et Tarkin considérait comme brillante la stratégie de défense mise en place par l'amiral Raddus dans l'hémisphère sud de la planète, ainsi que les tactiques de guérilla appliquées par le reste des combattants, qui obligeaient les forces impériales à redoubler d'efforts. Le Moff avait appelé des renforts et, même si l'Empire progressait sur les différents fronts, il demeurait beaucoup trop de fronts différents pour finir rapidement l'invasion. Ainsi, malgré son admiration, le Gouverneur eut une idée pour réduire la durée du conflit.

  Tarkin demanda finalement une faveur à Dark Vador, lui assurant qu'il serait son débiteur, et le guida jusqu'à la position où le roi se cachait. Une fois Lee-Char retrouvé et le Jedi Ferren Barr éliminé, Tarkin demanda au Seigneur Noir de placer le roi devant une vitre pour qu'il puisse assister au bombardement orbital de sa planète. Cette horrible stratégie finit par contraindre le roi à se rendre, mais Tarkin n'arrêta pas le bombardement pour autant et décida de faire de la rébellion de Mon Calamari un exemple pour les futures insurrections. Il n'ordonna l'arrêt des tirs qu'après la fuite des quelques vaisseaux rebelles de l'amiral Raddus. La rébellion de Mon Calamari prit fin.

  Peu après l'insurrection de Mon Calamari, l'Empire entreprit de pacifier plusieurs mondes qui s'étaient ralliés aux Séparatistes durant la Guerre des Clones. Antar 4 faisait partie de ces mondes, et Tarkin appliqua à la lettre les ordres de l'Empereur, exécutant une bonne partie des âmes d'Antar, sans distinguer les insurgés séparatistes d'anciens loyalistes de la République : un massacre qui serait plus tard connu sous le nom d'"Atrocités d'Antar".

Wilhuff Tarkin

Tarkin et ses officiers analysant la situation sur Mon Calamari
Image extraite de Dark Vador, Le Seigneur Noir des Sith - 3. Mers de feu


3.3 Le chantier de l'Étoile de la Mort



  Le Département de Recherche des Armes Avancées, qui intégrait le Projet de l'Étoile de la Mort, avait été absorbé par le désormais nouveau Bureau de la Sécurité Impériale (BSI), une entité qui allait croître jusqu'à dépasser les Renseignements Impériaux, une agence directement héritée des services secrets de la République.

  En -18, le chantier de la station spatiale se trouvait de nouveau au-dessus de Géonosis, sous la supervision d'Orson Krennic, et venait d'essuyer de sérieux retards à cause d'une insurrection organisée par Poggle le Bref. Malgré ce léger contretemps, le travail sur le superlaser progressait, surtout que Krennic était parvenu à convaincre Galen Erso de travailler de nouveau sur les cristaux kyber, par l'intermédiaire du projet "Projet Énergie Céleste", supposé fournir de l'énergie propre à des mondes dans le besoin. Les véritables intentions de Tarkin et Krennic étaient en réalité beaucoup moins louables puisque tous les deux cherchaient à s'approvisionner en doonium et dolovite pour la conception du cœur du réacteur hypermatière. Pour cela, les deux hommes orchestraient secrètement des livraisons d'armes séparatistes sur des mondes connus pour abriter des cellules d'insurgés. La présence d'armes illégales permettait ensuite l'intervention des Stormtroopers, l'arrestation des fauteurs de trouble, et surtout la récupération des biens des conglomérats miniers. Enfin, les mondes patrimoines du Projet Énergie Céleste servaient secrètement de laboratoires d'essais pour le travail de Galen Erso sur la canalisation de l'énergie des cristaux kyber, sans toutefois que lui le sache.
  Finalement, la vérité vint à être découverte par Lyra, la femme de Galen, et le contrebandier Has Obitt, qui avait effectué les livraisons d'armes pour les entreprises de minage séparatistes, sans connaître les conséquences de ses actions. Obitt, qui ne travaillait désormais plus pour Krennic, prévint Saw Gerrera et ses Partisans que l'Empire dévastait des mondes. Ainsi, Epiphany, le prochain sur la liste, fut épargné, et les insurgés du système se réfugièrent sur Salient II pour défier Tarkin.

  À bord de son destroyer stellaire Executrix, Tarkin appela des renforts pour défier les forces rebelles, composées d'insurgés locaux, des Partisans, et des forces de sécurité du système Salient. Il fallut plusieurs semaines et des renforts conséquents pour que Tarkin se sorte de ce violent conflit. Has Obitt fut capturé et le Moff l'interrogea à bord de l'Executrix sur l'implication potentielle de Krennic dans les événements survenus dans le système Salient. Même si Obitt nia en bloc, le Gouverneur comprit que Krennic avait profité des semaines de conflit pour progresser sur le superlaser de l'Étoile de la Mort et militariser une première version. Sachant ceci, Tarkin estima qu'il était encore trop tôt pour lui pour reprendre les commandes du projet de station spatiale de combat : Krennic devait rester responsable des prochains échecs et retards. Le Moff fit donc libérer Has Obitt et s'arrangea pour que le contrebandier aide Galen, Lyra et leur fille Jyn à s'échapper de Coruscant. Obitt retrouva ensuite sa place aux côtés de Krennic, servant ainsi d'informateur pour le Moff. Sans Galen, la conception du superlaser allait prendre du retard, et Krennic baisserait ainsi dans l'estime de l'Empereur, à la faveur de Tarkin.

Wilhuff Tarkin

Tarkin face au chantier de l'Étoile de la Mort.
Quatrième de couverture de Tarkin


3.4 La Base Sentinelle



  L'année suivant la fuite de Galen Erso, Tarkin fut placé à la tête du réseau d'approvisionnement des ressources pour l'Étoile de la Mort, ce qui lui permettait de garder un œil distant sur Orson Krennic. Le Gouverneur fut envoyé en particulier sur la Base Sentinelle, loin des activités du cœur de l'Empire : certains voyaient là un exil pour le Moff Tarkin, d'autres, moins naïfs, se doutaient qu'il était en charge d'une opération secrète.

  Lors de sa première année, toujours à la recherche de ressources pour l'Étoile de la Mort, Tarkin s'intéressa à Agaris dans l'Espace Sauvage, monde réputé pour receler du quadanium. Seulement, pour s'aventurer dans cette région de la galaxie, Tarkin avait besoin de cartographes, et il sollicita donc Auric et Rhyssa Graf. Seulement, tous les deux étaient réticents à aider l'Empire, et le Moff prétendit donc retenir en otages leurs deux enfants, Lina et Milo, qui avaient apparemment fréquenté une cellule rebelle sur Lothal.
  En réalité, les enfants s'étaient écrasés sur Agaris et Tarkin envoya donc une patrouille ainsi qu'un droïde de sécurité KX pour les retrouver. Une fois toute la famille Graf emprisonnée, le Moff s'apprêta à donner un discours sur Agaris, mais une contre-attaque inattendue de l'espèce fongique locale cause un chaos infernal dans la base impériale qui permit aux Graf de s'échapper.

Wilhuff Tarkin

Tarkin face à la famille Graf
Couverture du roman jeunesse Star Wars: Adventures in Wild Space - The Rescue


  Trois ans après son arrivée dans la Base Sentinelle, le Moff Tarkin dut faire face à une nouvelle menace : l'attaque d'un destroyer de classe Providence après une fausse attaque sur la station Rempart, une base secrète. Heureusement, le Gouverneur n'était pas tombé dans le piège et avait appelé des renforts sur la Base Sentinelle, repoussant ainsi l'assaut.
  Tarkin fut ensuite convoqué au Palais Impérial sur Coruscant pour assister à une réunion organisée par l'Empereur en personne, à laquelle participaient de nombreuses personnalités, comme Mas Amedda, Sate Pestage, Wullf Yularen, Dodd Rancit, Screed et Dark Vador. Du matériel sophistiqué d'espionnage avait été découvert sur Murkhana, et il incombait désormais à Tarkin et Vador de faire la lumière sur cette affaire et de découvrir un possible lien avec l'attaque de la Base Sentinelle.

  Sur l'ancien bastion séparatiste, les deux hommes les plus proches de l'Empereur découvrirent que le Crymorah régnait en maître sur la planète. Tandis que Tarkin et Vador étaient occupés à remettre de l'ordre dans les institutions à l'abandon, le Pic de la Charogne fut volé. Les voleurs utilisèrent le vaisseau ultra sophistiqué du Moff pour attaquer différentes stations spatiales, au-dessus de Galidraan, Nam Chorios et Lucazec, avant d'être rattrapés au niveau de Phindar par Tarkin et Vador. Ils parvinrent néanmoins à s'échapper, et, comme à chaque attaque, ils diffusèrent des vidéos des combats sur l'HoloNet pour montrer que l'Empire n'était pas invincible.

Wilhuff Tarkin

Tarkin et Dark Vador arrivant sur Murkhana
Image extraite de Star Wars Insider 153 - Tarkin Revealed


  Les échecs successifs de Tarkin et Vador pour retrouver et arrêter les voleurs commençaient à faire du bruit dans les hautes sphères de l'Empire, et Palpatine lui-même décida de s'en mêler. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que la piste reçue par le BSI, qui avait conduit Tarkin et Vador sur Murkhana, était une fausse, fabriquée de toute pièce, simplement destinée à voler le Pic de la Charogne et l'utiliser comme symbole contre l'Empire. Et seul un membre haut placé dans la hiérarchie pouvait ainsi tromper les conseillers de l'Empereur.
  Après un nouvel échec aux abords d'Obroa-Skai, Tarkin décida de prendre du recul et se plongea dans les archives de la Guerre des Clones, jusqu'à redécouvrir l'histoire d'Antar 4, où il avait fait exécuter un certain nombres de Koorivars et Gotals soupçonnés d'avoir aidé les Séparatistes. Toutefois, dans le lot s'étaient trouvés de véritables sympathisants de la République ; cela avait valu à Tarkin la haine de l'agent des Renseignements Berch Teller. Par ailleurs, ce massacre avait fait l'objet d'un article à l'époque, "les Atrocités d'Antar", écrit par Anora Fair et Hask Taff. Tarkin était maintenant convaincu qu'au moins ces trois individus faisaient partie des voleurs.

  Fort de ces informations, il ne fallut pas longtemps à Dark Vador pour arrêter le vice-amiral Dodd Rancit, qui, par pure jalousie à l'encontre de Tarkin, avait aidé les malfrats à voler le Pic de la Charogne. Mais avant qu'il ne puisse capturer Berch Teller lui-même pour remonter dans l'estime de l'Empereur, Rancit fut neutralisé par le Seigneur Noir. Quant à Tarkin, il parvint à déjouer l'ultime attaque du Pic de la Charogne et du destroyer de classe Providence de Teller. Tous les insurgés - à l'exception de Teller qui s'était échappé - furent capturés, interrogés par le BSI puis tués. Tarkin fut finalement promu Gouverneur de la Bordure Extérieure et Grand Moff, un titre qu'il avait réclamé plusieurs fois pour améliorer la chaîne d'ordre au sein de l'Empire, puis retourna sur Eriadu où il élimina Teller qui le traquait.
  Dans la foulée de sa promotion, le Grand Moff Tarkin donna une série d'interviews pour présenter à la presse et au peuple de la galaxie comment il entendait gouverner, des grandes lignes qui furent par la suite appelées la Doctrine Tarkin.

Wilhuff Tarkin

Tarkin travaillant de concert avec Dark Vador pour retrouver les voleurs du Pic de la Charogne
Image extraite de Star Wars Insider 153 - Tarkin Revealed


3.5 Le retour de faveur



  Après ces événements, toujours en -14, Dark Vador rappela à Tarkin la faveur qu'il lui devait après l'avoir aidé à appréhender le roi Lee-Char sur Mon Calamari. Le Seigneur Noir exigeait du Grand Moff qu'il essaye de le tuer avec l'aide d'une équipe constituée par ses soins. Sur le Maelström de Chandar, Tarkin recruta dix-neuf mercenaires, principalement des chasseurs de prime et des tueurs. Grâce à son brillant esprit de stratège, il équipa son équipe de lance-flammes, car il savait que les blasters n'étaient d'aucune utilité face au Seigneur Noir des Sith. Il sous-estima néanmoins la résistance de Dark Vador, procurée par son armure et ses attributs robotiques.

Wilhuff Tarkin  Tarkin mit donc au point une stratégie afin de priver son adversaire de son sabre laser. Il y parvint lors d'une embuscade durant le 4ème jour, mais cela lui couta six hommes de plus, ce qui amenait à dix le nombre de morts. Un prix qu'il trouvait raisonnable en comparaison de l'objectif atteint. Il passa les quatre jours suivants à analyser la tactique de Vador et les limitations de son utilisation de la Force, notamment son rayon d'action pour tuer quelqu'un, sacrifiant ainsi deux mercenaires de plus. Désormais, les traqueurs n'étaient plus que huit, en comptant Tarkin, et il restait notamment Yerga, les pisteurs Chadra-Fan Ouïefine et Sissian, le droïde 81 et Gil. Toutefois, c'était désormais Vador qui chassait le groupe du Grand Moff pour récupérer son sabre laser : il les amena dans un endroit où il avait l'avantage et où les Chadra-Fan ne pouvaient pas l'entendre, récupéra son arme et décima toute l'unité de Tarkin.

  Étant le dernier survivant, le Gouverneur s'enfuit mais s'arrêta presque aussitôt et reconnut sa défaite. Il lâcha son blaster et s'agenouilla en attendant sa dernière heure. Le Sith se positionna derrière lui, prêt à lui porter le coup fatal mais il fut frappé par la foudre. Obnubilé par sa cible, il n'avait pas remarqué qu'ils se trouvaient à présent sur une étendue désertique, encerclés par une tempête. Tarkin se releva et savoura, plein d'orgueil, sa victoire sur le disciple de Palpatine. Mais cette jubilation fut de courte durée, car il sentit une pression autour de sa gorge et réalisa horrifié que Dark Vador le tenait avec la Force. Heureusement pour lui, le Seigneur Noir relâcha son étreinte et le Gouverneur réalisa qu'il avait appris lui aussi une leçon ce jour-là.

3.6 Actions sur Lothal



  Maintenant Gouverneur de la Bordure Extérieure et Grand Moff, Tarkin entreprit différentes actions sur des mondes dont il était responsable, comme Lothal par exemple, où il fit relocaliser, pour faciliter des opérations de minage, un bon nombre d'habitants dans un camp qui prit plus tard le nom de Tarkinville.
  En -11, Jelucan passa sous la houlette impériale, et le Grand Moff y donna le discours inaugural d'une nouvelle académie, auquel Ciena Ree et Thane Kyrell assistèrent, ce qui créa chez les deux enfants une véritable envie de servir l'Empire.

  Aux alentours de -8, alors que Tarkin s'était fait un certain nombre d'ennemis au sein de l'Empire, il reçut dans son bureau Arihnda Pryce, qui venait lui fournir des données secrètes dérobées au groupe Stratosphère, sur les conseils de Wullf Yularen et Thrawn : les données prouvaient notamment que le Moff Ghadi tentait de discréditer les actions de Tarkin. En échange d'une promotion au rang de Gouverneure de Lothal et d'un coup de pouce pour la carrière d'Eli Vanto, l'associé de Thrawn, Pryce accepta de livrer ses informations à Tarkin et de continuer à jouer un double jeu avec Ghadi.
  Seulement, Pryce avait les yeux plus gros que le ventre et ne souhaitait pas se contenter de Lothal ; le Grand Moff refusa toutefois d'appuyer sa demande de faire de Lothal le centre impérial régional. Demande qui serait finalement exhaussée un peu plus tard grâce à de nouveaux arguments apportés par Thrawn. Tarkin assista d'ailleurs à la promotion de ce dernier au rang de Commodore après la mission sur Cyphar qu'il avait menée avec succès.

Wilhuff Tarkin

Tarkin travaillant de concert avec Dark Vador pour retrouver les voleurs du Pic de la Charogne
Image extraite de Thrawn - Le protégé de l'Empereur


  Sur Lothal, qui était donc devenu un nouveau centre impérial, la situation industrielle s'était dégradée sous l'autorité de la ministre Maketh Tua, qui remplaçait Pryce quand elle n'était pas là, c'est à dire la plupart du temps. Par ailleurs, une cellule rebelle se faisant appeler les Spectres, compromettait un certain nombre d'opérations, à tel point que l'agent Kallus du BSI et le Grand Inquisiteur avaient été sollicités, puisqu'un Jedi faisait partie des insurgés. La mise en place d'un blocus autour de Lothal, assuré par l'amiral Kassius Konstantine, ne permit pas de résoudre le problème des Rebelles, et donc Tarkin intervint en personne, avec le Sovereign.

  Le Grand Moff arriva donc sur Lothal en -4 et fut accueilli avec les plus grands honneurs par une haie de stormtroopers, le Grand Inquisiteur, l'agent Kallus et la ministre Tua. Sa première décision fut de convoquer le commandant Cumberlayne Aresko et le sergent-major Myles Grint afin qu'ils lui rendent compte personnellement de leurs efforts et échecs concernant la capture des Spectres. Il avait prévu leur exécution par l'Inquisiteur, faisant d'eux des exemples aux yeux de la ministre ainsi que de l'agent Kallus.
  Afin de remédier définitivement au problème que posait l'équipage du Ghost, Tarkin ordonna le déploiement de droïdes sondes sur tous les lieux où ils avaient été signalés. Ce fut un succès immédiat : l'agent Kallus lui rapporta une image prise par la sonde dépêchée près de la tour de communication impériale. Le Gouverneur tendit un piège aux Rebelles, qui résulta en la capture de Kanan Jarrus. Remarquant toutefois que la tour de communication avait été piratée par les Rebelles, Tarkin décida de la détruire aussitôt, évitant ainsi que le message diffusé par Ezra Bridger ne soit émis trop longtemps.

Wilhuff Tarkin

Tarkin et Kallus préparant le piège pour les Spectres
Image extraite de Rebels S01E11 - L'Appel de l'action


  Le Grand Moff supervisa ensuite personnellement l'interrogatoire du Jedi après sa capture avec l'aide du Grand Inquisiteur et de l'agent Kallus. Lorsque les Rebelles attaquèrent son vaisseau amiral, le Sovereign, en orbite autour de Mustafar, Tarkin cacha sa surprise et réagit sans délai, indiquant à ses subordonnés que les autres destroyers stellaires allaient déployer des renforts car il n'avait pas envoyé son signal RAS à temps. Lorsque la situation dérapa et que le destroyer fut sur le point d'être perdu, le Grand Moff évacua. Il arriva peu de temps après la perte du Sovereign, où il expliqua à un agent Kallus qui l'informait que plusieurs émeutes avaient lieu sur la planète, que l'Empereur leur avait trouvé une solution plus radicale pour Lothal en la personne de Dark Vador.
  Ayant pris la destruction de son destroyer personnellement, Tarkin enjoignit Dark Vador de trouver et d'éliminer la cellule rebelle de Lothal. De plus, il tenait la ministre de la planète, Maketh Tua, pour responsable des échecs de capture de l'équipage du Ghost et des dégâts qu'ils avaient causé aux infrastructures impériales. Le Seigneur Noir rendit finalement visite à Maketh Tua en l'absence de Tarkin sur Lothal, pour discuter de son management déplorable. Il en résulta la mort de la ministre, puisque celle-ci avait ensuite tenté de s'enfuir avec l'aide de l'équipage du Ghost.

  En -3, Tarkin fit la rencontre de la princesse Leia d'Alderaan dans la cadre du programme législatif pour la jeunesse. Il la soupçonnait, comme ses parents, de travailler pour des cellules rebelles, mais ne put le prouver, même en débarquant à l'improviste chez les Organa sous un faux prétexte. Néanmoins, il découvrit une base, au-dessus de Paucris Major, qui avait été temporairement utilisée par les Rebelles.

  En -2, soit près de trois ans après le début des problèmes impliquant les Spectres, la Gouverneure Pryce rencontra Tarkin dans son bureau à bord de son nouveau destroyer personnel. Ils discutèrent de la progression de la sécurisation de la planète Lothal ainsi que de la récente attaque de la prison de Naraka. Pryce demanda ensuite le renfort de la 7ème flotte pour lutter contre les Spectres et la cellule rebelle Phoenix. Le Grand Moff lui proposa plutôt la flotte de l'amiral Konstantine ; cependant, la Gouverneure argua que l'amiral était plus un homme politique qu'un soldat et qu'elle avait besoin de quelqu'un capable de voir la situation dans son ensemble, référant implicitement au Grand Amiral Thrawn. Devant des arguments aussi convainquant, Moff Tarkin accéda à la requête de la Gouverneure.

Wilhuff Tarkin

Le Grand Moff Tarkin s'entretenant avec la Gouverneur Pryce
Image extraite de Rebels S03E01 et S03E02 - Au cœur des ténèbres


  Lors d'un briefing ultérieur, auquel participèrent Tarkin, Konstantine, Pryce, Kallus et Thrawn, le Grand Amiral fit étalage de sa vision des Rebelles et de son esprit tactique en prévoyant avec succès la prochaine attaque de l'équipage du Ghost sur Yarma pour récupérer des Y-Wing prêts à être démantelés.

  Toujours en -2, peu de temps avant la bataille d'Atollon, le Grand Amiral Thrawn organisa un briefing secret auquel il convia Tarkin, la Gouverneure Pryce et l'Amiral Konstantine. Tarkin, passablement énervé par l'attente entretenue par le Chiss, s'empressa de lui demander quelles étaient les informations qu'il avait promis de transmettre. Thrawn leur révéla que l'Escadron Phoenix planifiait une attaque majeure sur l'usine de fabrication des Defenders TIE. Le Grand Moff ordonna donc au Grand Amiral Thrawn de capturer les commandants de la flotte rebelle, ce à quoi le Chiss rétorqua que ce n'était pas toujours possible dans une grande bataille. Tarkin ne se laissa pas intimider par l'attitude transpirant de confiance de Thrawn et lui répondit, exaspéré, qu'il était sûr qu'un soldat de son calibre pourrait réussir une telle prouesse. Et en effet, le commandant Jun Sato fut éliminé durant la bataille d'Atollon.

  En -1, plusieurs mois après la défaite des Rebelles sur Atollon, Wilhuff Tarkin contacta par holotransmission Thrawn sur le Chimaera concernant son projet Defender TIE. Il l'informa que son projet était en danger et que le Directeur Krennic avait attiré l'attention de l'Empereur en personne. Ce fut lors de cet entretien que le Grand Moff avoua qu'il ne croyait pas au projet Nébuleuse comparé à celui de nouveaux chasseurs TIE, certainement une façade pour couvrir ses véritables intentions. Tarkin conseilla donc à Thrawn d'aller défendre son projet en personne auprès de l'Empereur, même si la situation était critique sur Lothal, avec la récente capture de Hera Syndulla.
  Finalement, malgré toutes les précautions de Thrawn, Lothal fut perdue par l'Empire.

Wilhuff Tarkin

Le Grand Moff Tarkin s'entretenant avec la Gouverneur Pryce
Image extraite de Rebels S04E10 - Mission de sauvetage


4. La Guerre Civile Galactique


4.1 L'inauguration de l'Étoile de la Mort



  Depuis Atollon et Lothal, les insurrections rebelles se multipliaient dans la galaxie. Mais maintenant que l'Étoile de la Mort était fin prête, ou presque, Tarkin espérait que tous les soulèvements se tariraient d'eux-mêmes. Le Grand Moff, impatient, convoqua ainsi Krennic et lui mit la pression, lui rappelant ses retards et la faille de sécurité qui avait conduit un pilote impérial, Bodhi Rook, à faire défection et à rejoindre les Partisans de Saw Gerrera. Tarkin souligna l'impatience de l'Empereur et exigea une démonstration de la puissance de feu de l'Étoile de la Mort sous peu.

  La ville sainte de Jedha fut choisie comme cible pour le tir inaugural de l'Étoile de la Mort : le pilote renégat, Saw et ses guerriers seraient ainsi pulvérisés, et les secrets de la station spatiale resteraient bien gardés. Là où Krennic espérait voir le Seigneur Vador et l'Empereur assister à la première démonstration de l'Étoile de la Mort, Tarkin rétorqua qu'il valait mieux éviter une humiliation en cas d'échec, accentuant encore un peu plus la pression sur les épaules de son rival politique.
  Tarkin resta très attentif à la démonstration et impassible devant le terrifiant pouvoir de destruction de la station. Il avoua finalement à Krennic que les résultats dépassaient ses espérances et il s'excusa par la même occasion. Il était temps, pour Tarkin, de reprendre le contrôle du Projet Nébuleuse maintenant que l'arme était opérationnelle : il attendait depuis près de vingt ans. Le Grand Moff ordonna donc que l'Étoile de la Mort soit placée sous son contrôle immédiatement, ce qui enragea Krennic. Tarkin s'attribua également le mérite de l'idée de cette arme hors normes et se félicita de sa capacité à arrêter la Rébellion en cours. Lorsque Krennic hurla que son adversaire n'était en rien impliqué dans la réussite de ce projet, Tarkin lui renvoya immédiatement la faute des fuites récentes de sécurité. S'appuyant sur cet incident et sur des informations que lui seul détenait, le Grand Moff démonta les arguments de Krennic et, avec, son autorité. Tarkin l'envoya finalement sur Eadu, là où se trouvait le laboratoire secret de l'Initiative Tarkin où travaillait Galen Erso, et d'où le pilote renégat s'était échappé.

Wilhuff Tarkin

Le Grand Moff Tarkin mettant la pression au Directeur Krennic pour un essai rapide de l'Étoile de la Mort
Image extraite de Rogue One


  Peu après l'attaque contre Eadu, le Grand Moff fut informé de l'incursion rebelle sur la planète Scarif, et prit la décision d'y envoyer l'Étoile de la Mort. Lui allait se charger de la Citadelle et des données qu'elle recelait, tandis que Dark Vador s'occuperait de la flotte de l'amiral Raddus. Égal à lui-même, et montrant qu'il ne reculait devant rien pour anéantir ses ennemis, peu importe le prix à payer, Wilhuff Tarkin ordonna la destruction du complexe impérial de Scarif, annihilant ainsi les forces rebelles et impériales qui combattaient encore au sol. Néanmoins, un vaisseau s'état échappé, avec à l'intérieur les plans de l'Étoile de la Mort.

4.2 La traque des plans volés



  Dans la foulée de la destruction de la Citadelle de Scarif et après la capture du Tantive IV et de la princesse Leia par Dark Vador, Tarkin interrompit une réunion des différents officiers supérieurs de l'Étoile de la Mort en leur indiquant que l'Empereur venait à l'instant de dissoudre le conseil permanent du Sénat Impérial, dernier vestige de la République Galactique. Il annonça également fièrement que dorénavant, c'était la peur de la nouvelle arme surpuissante de l'Empire qui bâillonnerait les systèmes séditieux.

  Après que Conan Antonio Motti eût critiqué les méthodes archaïques de Dark Vador, qui ne cachait pas son manque de foi envers l'Étoile de la Mort, Tarkin ordonna au Seigneur Noir d'arrêter d'étrangler l'amiral, et de se concentrer sur la récupération des plans volés. Son expérience et sa perfidie lui suggérèrent d'utiliser la puissance de destruction de l'Étoile de la Mort pour convaincre leur otage de révéler l'emplacement de la base rebelle.

Wilhuff Tarkin

Tarkin et les différents leaders de l'Étoile de la Mort en réunion
Image extraite de Un Nouvel Espoir


  Arrivé dans le système d'Alderaan, Tarkin fit venir Leia sur le pont et lui demanda une dernière fois de lui révéler l'emplacement de la base rebelle et des plans qu'elle avait volés, mais la princesse refusa. Il resta calme face aux piques lancées par Leia et il réussit à balayer son assurance en lui réitérant sa question et en lui indiquant que sans réponse de sa part, il s'empresserait de tester les capacités de destruction de l'Étoile de la Mort sur sa planète natale. Ce fut probablement l'une des rares occasions dans laquelle le Grand Moff perdit son sang-froid et où l'on pouvait apercevoir son vrai visage. Tarkin choisit finalement de détruire Alderaan malgré les révélation de la princesse.

  Après cette démonstration de force impressionnante dont toute la Galaxie se souviendrait, un des subordonnés de Tarkin l'informa que la base rebelle trouvée sur Dantooine avait été abandonnée il y a bien longtemps. Le Grand Moff s'offusqua qu'on ait pu lui mentir de la sorte et s'empressa d'accélérer la mise à mort de la princesse Leia. Mais celle-ci parvint néanmoins à s'échapper avec l'aide de Luke Skywalker, Han Solo, Chewbacca et Ben Kenobi. Tout cela faisait en réalité partie du plan de Tarkin et Vador de laisser la princesse s'échapper : en effet, avec une balise sur le Faucon Millenium, les Impériaux sauraient enfin où se trouvait la base de l'Alliance.
  L'Étoile de la Mort mit donc le cap sur une des lunes du système de Yavin. Le Grand Moff demeura sur le pont, impassible, pendant toute la bataille qui fit rage autour de l'Étoile de la Mort pendant qu'elle se plaçait en orbite afin de pouvoir pulvériser Yavin 4. Il refusa même de s'enfuir lorsqu'on lui indiqua que les Rebelles pouvaient mettre en danger l'intégrité de la station à cause d'une faille dans la structure de la station : l'œuvre de Galen Erso. Wilhuff Tarkin mourut finalement quelques secondes avant la mise à feu de l'Étoile de la Mort, lorsque Luke Skywalker envoya deux torpilles à protons dans le conduit d'aération menant directement au réacteur principal de la station de combat.

Wilhuff Tarkin

Tarkin, Dark Vador et Leia, peu avant la destruction d'Alderaan
Image extraite de Un Nouvel Espoir


  Le Grand Moff Tarkin était mort, mais son empreinte demeurerait jusqu'aux derniers instants de l'Empire : sa stratégie implacable et sa doctrine de fer. Avec son trépas, Dark Vador se vit assigner de nouvelles missions, telles que des négociations, et sur le plan militaire, ce fut Cassio Tagge qui bénéficia d'une ascension soudaine. Ellian Zahra, la pupille de Tarkin, passa sous les ordres de Dark Vador après un temps d'exclusion : le destroyer stellaire de cette dernière fut d'ailleurs nommé en l'honneur de son mentor, le Tarkin's Will.
Informations encyclopédiques
Wilhuff Tarkin
Nom
Wilhuff Tarkin
Espèce
Date de naissance
-64
Lieu de naissance
Date de décès
An 0
Lieu de décès
Taille
1,85 m
Fonctions
- Gouverneur d'Eriadu
- Capitaine, Adjudant Général puis Amiral (République)
- Moff, puis Gouverneur de la Bordure Extérieure et Grand Moff (Empire)
Vaisseau
Affiliation
Interprété par
Peter Cushing (Un Nouvel Espoir),  Wayne Pygram (La Revanche des Sith), Guy Henry (Rogue One), et Stephen Stanton (The Clone Wars, Star Wars Rebels, The Bad Batch)

Informations administratives
Auteur principal

Co-auteur(s)

Date de création
01/01/2022

Date de modification
01/01/2022

Nombre de lectures
0


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.