Pter Thanas


Commandant de la garnison impériale de Bakura et mari de Gaeriel Captison

Continuité : Legends


  Officier impérial expérimenté, Pter Thanas était, à l'époque de la Bataille d'Endor, stationné sur Bakura, monde éloigné de la Bordure Extérieure et avait la charge de ses maigres installations défensives. Le fait qu'un officier de sa trempe et aux états de services exemplaires ait reçu une affectation si peu valorisante ne doit rien au hasard. Quelques années plus tôt, cette étoile montante de la Marine Impériale, à l'origine de plusieurs publications en matière de stratégie militaire et de pacification des populations indigènes, aurait aisément pu atteindre son zénith au sommet de la hiérarchie impériale.

  Pourtant, bien qu'il fut natif de Coruscant, le plus prestigieux des mondes du Noyau, Thanas n'avait pas eu droit aux privilèges de la naissance et, alors que ses pairs progressaient rapidement, lui, évolua avec de plus en plus de difficultés. Finalement, son premier revers, Thanas le rencontra le jour où il fut envoyé sur Alzoc III pour superviser l'acheminement de matières premières vers un chantier naval impérial. Et non content de ne pas bénéficier de puissants appuis, l'Impérial eut un jour le malheur, et ce malgré la rigueur et la dureté qu'inspire son uniforme, de se montrer un peu trop compatissant et compréhensif, comportement que ses supérieurs n'apprécièrent pas du tout. Les natifs d'Alzoc III, les Talz, avaient été réduits en esclavage par l'Empire et envoyés dans les mines de leur propre monde, et ce dans des conditions de travail des plus déplorables.

  Bien que les Talz fussent d'excellents mineurs, les morts par malnutrition et mauvais traitements augmentèrent rapidement, ce qui se ressentit immédiatement sur l'efficacité du chantier. Contrairement à ses collègues, Thanas, par bon sens, savait que pour fournir un travail correct, il fallait ne serait ce qu'avoir le ventre plein. Il fit donc tripler les rations habituellement distribuées aux Talz. Bien que ces derniers n'aient jamais ouvertement affiché leur reconnaissance, ils le lui rendirent bien en le sauvant un jour d'une chute mortelle dans un des puits de la mine. Malheureusement, cette concorde ne dura pas; six mois plus tard, son nouveau supérieur, qui ne partageait visiblement pas les orientations de Thanas, adopta une toute autre approche et fit de nouveau réduire les rations alimentaires. Et après que le contremaître des Talz lui ait respectueusement adressé une lettre de protestation en bonne et due forme, le colonel ordonna à Thanas de réprimer la "révolte" dans le sang en détruisant un de leurs villages.

  Thanas se refusa à agir de la sorte et laissa son commandant accomplir lui-même sa sale besogne. Son acte de désobéissance ne fut pas oublié, car un an après la Bataille de Yavin, Thanas, alors âgé de la cinquantaine, fut aussitôt exilé sur Bakura, coup fatal portée à sa carrière déjà moribonde. Jamais Thanas ne parvint à se pardonner ce qui s'était passé et sa foi en l'Ordre Nouveau en fut grandement ébranlée. Dans les années qui suivirent, il s'évertua même à refouler ce sentiment de culpabilité au plus profond de son âme. Pour y parvenir, l'officier prit le contrepied de l'esprit qui l'avait animé sur Alzoc III et prit sur lui d'endosser le rôle de l'archétype de l'officier impérial obéissant et effacé; la peur d'être renvoyé sur Alzoc III, mais cette fois-ci au fond des mines, le poussa beaucoup dans ce sens. Pourtant, si pendant toutes ces années passées sur Bakura, Thanas se montra toujours très prudent, notamment vis-à-vis du gouverneur Wilek Nereus, et prenant toujours grand soin de ne jamais le froisser ou de contester ses décisions, il n'aurait finalement fallu qu'un déclic pour que Thanas reprenne ses esprits et se décide enfin à ouvrir les yeux sur la véritable nature de l'Empire.

  Lorsque les Ssi-Ruuk décidèrent de s'en prendre à Bakura, Thanas, âgé de 53 ans, se retrouva en première ligne et les maigres défenses dont il disposait, un croiseur de classe Carrack, le Dominant, quelques patrouilleurs et escadrons de chasseurs TIE, firent bien pâle figure. Mais, alors que les Ssi-Ruuk étaient parvenus à détruire tous les avant-postes militaires du système et que la planète elle-même était assiégée, l'intervention d'un corps expéditionnaire rebelle mené par le commandant Luke Skywalker permit de sauver temporairement la situation. Revigoré par cette aide inattendue, Thanas, fin tacticien, parvint à reprendre un tant soit peu l'avantage, à tenir les forces ennemies en respect et aussitôt après, à établir un mince périmètre de défense autour de la planète.

  Après plusieurs tergiversations, une trêve temporaire fut finalement conclue entre Nereus et Leia Organa, représentants respectifs de l'Empire et de l'Alliance Rebelle. Enclin à collaborer avec les Rebelles, Thanas partagea volontiers et sans arrières pensées les informations dont il disposait avec Luke, dans la limite du nécessaire du moins. Le courant passa relativement bien entre les deux hommes et Thanas vouait même, comme beaucoup de gens, une certaine fascination pour les Jedi; il alla même jusqu'à demander au dernier de leur représentant de lui faire une petite démonstration de maniement du sabre laser. Organisant les défenses de la planète en vue de la bataille finale, Thanas eut à loisir de répartir les forces de l'Alliance dans son plan de bataille. Finalement, malgré de lourdes pertes, le cours de la bataille finit par tourner en faveur des défenseurs, forçant la flotte ssi-ruuvi à battre en retraite. Nereus ordonna alors à Thanas de rompre la trêve et de s'attaquer aux Rebelles, ce qu'il fit. Ce retournement fut tout aussi meurtrier puisqu'il occasionna de nombreuses pertes chez les rebelles : parmi elles, le capitaine Manchisco et son vaisseau, le Flurry.

  Mais se remémorant son passé et l'aide sans faille apportée par l'Alliance durant cette crise, Thanas prit enfin conscience de l'énorme erreur qu'il était en train de commettre. Il fit cesser le feu, fit évacuer le Dominant, à la dérive et gravement endommagé, et le livra à l'Alliance, acte de haute trahison habituellement passible de la cour martiale. Thanas se livra ensuite à Han Solo en personne qui, en guise de supplice, l'enferma dans la soute du Faucon avec C-3PO jusqu'à ce que le petit groupe ait rejoint la surface de Bakura. Suite à la mort de Nereus, Thanas devint l'Impérial le plus haut gradé de Bakura et c'est sans peine qu'il accepta de signer la reddition de ses forces. Après avoir organisé le retrait des troupes impériales du système, Thanas ne put se résoudre à continuer à servir un régime impérial corrompu. Après avoir arraché ses galons de sa tunique, il décida de rester sur Bakura, espérant que les autorités locales auraient quelques postes à responsabilités à lui proposer. Ce qui fut le cas, puisque Thanas, accompagné de quelques-uns de ses fidèles tels Grell Panib, garda le commandement du Dominant, au service de l'Alliance cette fois-ci.

  Quelques années plus tard, Gaeriel Captison, fraîchement élue présidente de Bakura, ordonna la création de la force de défense bakurienne pour faire face aux réémergences de la menace ssi-ruuvi. Ce fut Thanas qui fut tout naturellement choisi pour conduire à son terme cet ambitieux projet. Alors qu'ils n'avaient jamais vraiment eu réellement l'occasion de se côtoyer jusqu'alors, Thanas et Gaeriel Captison, responsabilités obligent, se rapprochèrent petit à petit, et finalement se marièrent en l'an 12. Deux ans plus tard, cette union donna naissance à une fille, baptisée Malinza. Malheureusement, Thanas n'eut guère le temps de profiter de cette vie paisible, car en l'an 17, une maladie incurable qu'il avait contractée quelques années plus tôt - le syndrome de Knowt - finit par l'emporter après un long et pénible combat. Ce malheur ne suffisant pas, Gaeriel disparut à son tour lors de l'Insurrection Corellienne, laissant orpheline la jeune Malinza.

  Thanas était un homme de grande taille et se distinguait par son visage étroit et son nez extrêmement droit. Il avait toujours su forcer le respect auprès de ses hommes, et ce malgré les déconvenues qu'il a pu rencontrer tout au long de sa carrière. À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle; d'une voix habituellement calme et posée, Thanas était capable de hausser le ton si nécessaire. En ajoutant à cela, son uniforme impeccable comme à l'inspection, l'homme, toujours au garde à vous, incarnait le professionnalisme militaire dans toute sa splendeur, la seule entorse aux règlements impériaux qu'il se soit jamais autorisé étant la longueur de ses épais cheveux bruns.


Actualités en relation

Notre critique de Star Wars : L'Ombre de la Reine

L'Ombre de la Reine est un roman d'Emily Kate Johnston paru en mars 2019 aux États-Unis et le 3 décembre dernier en France chez Pocket. C'est le deuxième roman de Johnston qui a déj...


Informations encyclopédiques
Pter Thanas
Nom
Pter Thanas
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Commandant de la garnison impériale de Bakura
Commandant des forces de défense bakuriennes
Vaisseau
Affiliation
Empire Galactique
Alliance Rebelle
Forces de défense bakuriennes

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
13 825


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.