Reep Tonith


Reep Tonith était un Muun qui géra la production d'armes interdites pour le compte des Séparatistes sur Belgaroth pendant la Guerre des Clones.

Continuité : Infinities


    Cette fiche n'est pas encore rattachée à une chronologie Star Wars.

  Né sur Muunilist, Reep Tonith était un Muun vivant à l'époque de l'Ancienne République. Issu de l'illustre famille Tonith, très connue sur leur planète natale pour être des barons de la finance, Reep était comme tous les Muuns, grand à la peau beige, maigre. Il était vêtu d'une longue tunique vert foncé et d'un gilet kaki. Comme la plupart des natifs de Muunilist, il était un financier talentueux et appartenait au Clan Bancaire Intergalactique.

  Lorsque la Guerre des Clones éclata, le Clan des Banquiers rejoignit la Confédération des Systèmes Indépendants. Peu après le début du conflit, Tonith entra alors en contact avec Tarin, un employé de la Czerka. Celui-ci lui proposait de lui fournir des grenades innervantes FEX-M3, interdites depuis l'année passée par le Sénat.

  Le Muun accepta et commanda alors des milliers d'unités pour les armées droïdes séparatistes. Mais la production souffrait de nombreux retards si bien que Reep se rendit sur Belgaroth, où se trouvait l'usine de la Czerka, dirigée par Tarin, afin de lui demander des comptes. Arrivé sur place avec un escadron de droïdes de combat B1, le Muun vint directement au but : les retards perpétuels l'irritaient beaucoup lui, sa famille, mais aussi le Comte Dooku. Tarin lui assura que la cargaison serait prête dans douze heures après que son interlocuteur lui ait rappelé sa part du contrat.

  Soudain, l'un des droïdes de combat donna l'alerte : un intrus s'était infiltré dans les parages et les avait découverts. L'intru n'était autre qu'un sergent de la Grande Armée de la République, le clone Marrt. En entendant l'appel du droïde, Tonith paniqua et ordonna à Tarin d'intervenir. Ce qu'il fit en criant aux droïdes d'ouvrir le feu sur les fuyards, les forçant à s'échapper en direction des marais.

  Catastrophé par ce qu'il venait de se passer, le Muun demanda à Tarin s'il réalisait ce qu'il venait de faire. Mais son interlocuteur n'était pas du tout inquiet quant à cette escouade de soldats clones. En effet, il ajouta que les marécages de ce monde étaient infestés de créatures très agressives et dotées d'un féroce appétit. Après cela, les deux hommes en revinrent à leurs affaires. Mais dans la nuit, le sergent Marrt, qui avait perdu les autres membres de son escouade, tués par un prédateur local, revint à l'usine et y fit de nombreux dégâts. Paniqué, Reep Tonith quitta la planète en vitesse. Le clone, bien que blessé, captura Tarin et détruisit l'usine.

  On ignore ensuite ce qu'il advint de Reep Tonith.



Actualités en relation

Encyclopédie | Mise en ligne d'un pack de fiches séparatistes Legends

Bonjour à tous ! Ce sont aujourd'hui 23 nouvelles fiches de la continuité Légendes centrées sur la Confédération des Systèmes Indépendants qui rejoignent l'encyclopédie. On commence avec les célèbres Commandos Gossam et...


Informations encyclopédiques
Reep Tonith
Nom
Reep Tonith
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Gestionnaire
Financier
Homme d'Affaires
Armes
Intimidation
Sens des Affaires
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
27/02/2021

Date de modification
01/03/2021

Nombre de lectures
54


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.