Madhi Vaandt


Madhi Vaandt était une journaliste devaronienne qui travaillait pour l’émission « les Infos de Perre Needmo », et qui était très impliquée sur certains sujets, comme l’esclavagisme.

Continuité : Légendes


  Madhi Vaandt était une journaliste devaronienne à la fourrure rose, très appréciée du public, qui travaillait pour l'émission "Les infos de Perre Needmo", dont le Chevin du même nom, Perre Needmo, avait la charge. Madhi était une passionnée qui opérait dans les règles de l'art : elle allait au cœur de l'action, sans hésiter à se mettre en danger. Elle ne travaillait pas pour faire des holo-feuilletons à sensation comme le journaliste Javis Tyrr et son émission sur les Jedi.

  Elle recherchait la vérité et ne cherchait pas à nuire a priori : elle souhaitait simplement révéler les faits tels qu'ils étaient pour informer le peuple et ainsi le laisser décider de ce qui semblait bon ou mauvais. Elle se plaisait à répéter que le but ultime du journaliste était de retranscrire l'Histoire dans ses reportages, sans intervenir et risquer de la modifier.

  Madhi Vaandt ne travaillait pas seule. Durant toute sa carrière de journaliste, elle fut accompagnée de Tyl Krain, son opérateur et caméraman qui la suivait partout au cœur de l'action. Mais il n'était pas seulement son ami : c'était son mentor et comptait comme un père pour elle. Elle le trouvait également séduisant. Madhi et Tyl étaient très proches et ne se seraient séparés pour rien au monde.

  Deux ans après la fin de la Seconde Guerre Civile Galactique, le dernier reportage de Madhi Vaandt eut un réel succès auprès du public. Elle s'était rendue dans les bas-fonds de Coruscant et avait vécu plusieurs jours là-bas afin de faire connaître les conditions épouvantables de vie qui y régnaient. Elle souligna qu'il était surprenant de voir une galaxie en paix sous le règne de l'Alliance Galactique, alors qu'à quelques kilomètres seulement du siège galactique se trouvait une telle misère. Les bas-fonds de Coruscant avaient été abandonnés depuis la guerre contre les Yuuzhan Vong.

  Après le succès de cette émission, Madhi fut à nouveau contactée par Perre Needmo pour cette fois effectuer une série de reportages sur l'esclavagisme. En effet, un peu partout dans la galaxie, des rébellions éclataient, et Needmo ne souhaitait manquer cela pour rien au monde. Surtout que le sujet le concernait de très près, étant lui-même un Chevin, une espèce qui avait réduit les Chevs en esclavage.

  La première destination de Madhi fut donc une planète emblématique de l'esclavage, Vinsoth. Planète des Chevs et des Chevins, Vinsoth était un plat de premier choix pour la journaliste. Même si l'esclavagisme était considéré là-bas comme "civilisé", Madhi souhaitait montrer au public qu'un esclave restait un esclave. Aussi, elle se fit filmer en participant à un jeu d'alcool avec un Chevin. Madhi remporta la partie ainsi que la mise : un Chev esclave du nom de Shohta Laar. Bien que le Chev ne fût pas habitué à être filmé, il fut d'une redoutable efficacité. Son innocence rendait la situation encore plus frappante. La Dévaronienne venait de gagner un être vivant et conscient en jouant à un jeu, comme s'il s'agissait d'une liasse de billets, ce qui ne fit ni chaud ni froid à son ex-propriétaire chevin. Madhi affranchit le Chev en direct et lui proposa de travailler dans son équipe journalistique : Shohta accepta.

  Madhi projeta de se rendre ensuite sur Klatooine ou un récent événement avait provoqué une gigantesque émeute qui s'était soldée par l'annulation pure et simple du Traité de Vontor. En d'autres termes, les Klatooiniens qui servaient les Hutts depuis plus de 25 000 ans étaient libres. Mais un membre des Ailes de la Liberté, un mouvement anti esclavagisme qui opérait sur une multitude de planètes de diverses manières, prit contact avec elle et lui conseilla plutôt de se rendre sur Blaudu-Sextus.

  La journaliste s'exécuta, toujours accompagnée de Tyl Krain et de Shohta. Là-bas, les Octusis, un peuple primitif, manifestaient pacifiquement pour retrouver leur liberté. Ils faisaient partie d'une sorte d'esclavage "civilisé" au même titre que les Chevs. Mais la situation ici était bien différente : Natasi Daala, la Chef d'Etat de l'Alliance Galactique, avait eu vent de cette révolte et avait ordonné à ce qu'un commando de Mandaloriens vienne tuer dans l'œuf cet esprit de rébellion. La répression avait tourné au massacre puisque de nombreux Octusis avaient été tués alors qu'ils n'avaient semé aucun désordre. Le chef des Mandaloriens, Belok Rhal, continua à répandre la mort au compte-goutte jusqu'à ce que "l'assaut soit donné". Madhi Vaandt, qui filmait tout depuis une cachette non loin de la scène du massacre, transmettait en direct les informations sur l'Holonet. Elle dut rappeler plusieurs fois à Shohta qu'il ne fallait pas intervenir pour sauver les Octusis. En effet, en tant que journalistes, ils ne devaient pas altérer la vérité en s'impliquant. Le monde devait voir en brut la vérité de l'esclavage : c'était le seul moyen de faire réagir.

  Mais soudain, Belok Rhal et ses Mandaloriens aperçurent Madhi Vaandt et se précipitèrent vers elle. Les journalistes n'eurent pas le temps de fuir et furent pris au piège. Rhal somma plusieurs fois la Devaronienne d'arrêter de transmettre. Elle refusa, et pour cela, reçut deux tirs de blaster en pleine poitrine. Elle s'effondra et Krain filma sa mort afin que personne n'oublie ce pour quoi elle s'était battue. Et même après sa mort, dans le chaos total, Shohta et Krain poursuivirent le reportage, en hommage à Madhi Vaandt.
Informations encyclopédiques
Madhi Vaandt
Nom
Madhi Vaandt
Espèce
Date de décès
44 apBY
Lieu de décès
Fonctions
Journaliste pour Les infos de Perre Needmo
Armes
Popularité
Médias

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
22/05/2014

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
1 870


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.