Mahd Windcaller


Politicienne talentueuse et membre du Conseil Intérimaire Impérial

Continuité : Legends


  Bien qu'Ysanne Isard et l'amirale Daala soient les deux seules femmes à avoir eu le destin de l'Empire Galactique entre leurs mains, Mahd Windcaller, fine politicienne et manipulatrice dans l'âme, n'a pas à rougir de la comparaison avec ses deux collègues. À la tête d'une importante agence de presse - en réalité un vaste réseau de renseignements fort utile pour tisser des liens à travers toute la galaxie - Windcaller est pour ainsi dire un vétéran, puisqu'elle a servi le régime impérial quasiment depuis ses débuts. Également leader d'un groupe de gardes du corps féminins pratiquant l'Echani, art martial exercé par les gardes royaux de l'Empereur Palpatine, Windcaller était devenue, six années après la Bataille d'Endor, l'un des personnages les plus influents de l'Empire, ou tout du moins de ce qu'il en restait.

  Malgré le retour de l'Empereur, nombreux étaient les dignitaires impériaux qui, après avoir goûté au pouvoir et à l'indépendance, étaient peu enclins à faire allégeance à un homme jugé dément, nuisible à leurs intérêts personnels, voire à l'Empire lui-même. Ce petit groupe, comptant dans ses rangs l'ambitieux général Redd Wessel et Mahd Windcaller, soutint secrètement et financièrement Carnor Jax lorsque celui-ci sabota le dernier clone de Palpatine, condamnant l'esprit du Seigneur Noir à errer à jamais. Désormais membre du Conseil Intérimaire Impérial, Windcaller fut néanmoins prise dans la tourmente après l'assassinat du garde royal par un Kir Kanos vengeur. Une certaine confusion s'empara alors du conseil. D'une part, Feena D'Asta - en réalité un clone à la solde de Grappa le Hutt - était en butte avec Burr Nolyds, remplaçant Jax à la tête du Conseil et farouchement opposé à l'idée d'une paix séparée avec la Nouvelle République.

  D'autre part, les morts mystérieuses de Nolyds, de l'amiral Banjeer puis du général Immodet eurent tôt fait d'aggraver les tensions et les suspicions entre les humains et les non-humains du Conseil fraîchement admis au sein de l'assemblée sous l'impulsion de Jax. Pour parvenir à un consensus et calmer ces velléités, Windcaller et quelques autres suggérèrent alors de soutenir la candidature de Xandel Carivus à la tête du Conseil, bureaucrate considéré influençable et malléable à souhait. Si l'affaire fut rapidement entendue, Carivus montra néanmoins plus d'indépendance d'esprit que prévu et prit la décision désastreuse de mettre aux arrêts Feena D'Asta. Alors que l'Empire était au bord d'une guerre civile avec le baron Ragez D'Asta, Windcaller et ses alliés perdirent tout contrôle, lorsque Carivus, dans un délire de mégalomanie aiguë, décida de dissoudre le Conseil et d'emprisonner ses condisciples pour finalement s'autoproclamer Empereur. Son règne fut néanmoins très court et "l'Empereur" fut rapidement éliminé par Kanos. Suite à ces événements, il semble que Mahd Windcaller et ses collègues aient été capturés par la Nouvelle République, mais on ignore si elle a été, par la suite, assassinée ou non par Kir Kanos.
Informations encyclopédiques
Mahd Windcaller
Nom
Mahd Windcaller
Espèce
Fonctions
Armes
Agence de renseignements
Art de la manipulation
Vaisseau
-
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
7 481


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.