Falleen


Falleen était le monde d'origine des Falleens, des humanoïdes reptiliens connu pour leur beauté et leurs puissantes phéromones ainsi que leur arrogance.

Continuité : Legends


  Falleen était une planète du Secteur Doldur au Sud-Est de la Bordure Médiane. Elle se trouvait non loin de la Passe Corellienne, une route hyperspatiale reliant Coruscant et se prolongeant au-delà de Ryloth.

  C'était le monde d'origine de l'espèce reptilienne humanoïde du même nom connue pour la beauté de ses membres et les puissantes phéromones qu'ils émettaient. Des anthropologues avaient déterminé que la planète avait été autrefois majoritairement recouverte d'eau et que les ancêtres des Falleen vivaient sous la surface mais quand le niveau des océans baissa, la population quitta les océans et s'adapta à une vie terrestre. Leur peau recouverte d'écailles et leur capacité à rester jusqu'à douze heures sous l'eau témoignaient de ce lointain passé.

Falleen

La beauté des Falleens est appréciée par la plupart des autres espèces
Image extraite du sourcebook Aux Confins de l'Empire : Aucune Question Indiscrète


  En raison de sa position près de la Passe Corellienne, Falleen fut en contact avec la République dès une période comprise entre -20.000 et -15.000 et rejoignit celle-ci. Au cours des générations, la planète fut divisée en plusieurs provinces possédant chacune son propre gouvernement, consistant souvent d'une famille royale comme la Maison Sizhran. Ainsi, dans cette société féodale, une poignée de familles nobles régnaient sur les classes inférieures constituées d'ouvriers, d'artisans, de techniciens et d'esclaves et supervisaient les relations politiques et économiques de Falleen avec les autres mondes. Il y avait bien sûr quelques querelles entre familles nobles mais ces dernières préféraient les intrigues et les manœuvres politiques à une guerre ouverte.

  De manière générale, les Falleens préfèreraient la raison et la réflexion à l'action et il était très mal vu d'extérioriser ses sentiments. Ils suivaient un entraînement intensif pour maîtriser leurs émotions et contrôler la couleur de leur peau ainsi que leurs phéromones. Ils considéraient les espèces qui ne faisaient pas de même inférieures. Malgré leur niveau technologique, la plupart des Falleens ne quittaient jamais leur monde natal. Les classes inférieures s'évertuaient à rendre leur monde autosuffisant pour ne pas dépendre de races inférieures. Les nobles avaient un rite de passage consistant en un pèlerinage à travers la galaxie pour en découvrir la variété et développer leurs talents, afin de mieux les mettre à profit à leur retour. Quelques rares individus comme le Prince Xizor choisissaient de ne pas revenir sur Falleen.

  La planète était recouverte de gigantesques forêts tropicales, de plaines infinies et de montagnes enneigées, des terres restées vierges dans la plupart des régions grâce à des secteurs urbains de taille raisonnable consacrées à l'industries. Ils existaient néanmoins des zones industrielles polluées comme le District Jaune de Falleen Throne, la capitale. Après avoir rejoint la République, Falleen ouvrit ses zones industrielles à des compagnies étrangères.

  Durant la Guerre des Clones, Falleen était représentée au Sénat républicain par Zurros qui espionnait le gouvernement galactique pour le compte des Séparatistes. Quand il devint trop gourmand, le Comte Dooku chargea Quinlan Vos de l'assassiner mais celui-ci, qui prétendait avoir cédé au Côté Obscur pour infiltrer l'entourage de Dooku, se contenta de l'effrayer et lui fit enregistrer un message d'excuses au Comte, arguant qu'il avait compris la leçon et que s'il l'avait tué, ils auraient dû recommencer depuis le début avec son remplaçant pour le convaincre de travailler pour eux. Dooku approuva l'intelligence de sa décision.

Falleen

Vu la fierté des Falleens, le Comte Dooku est satisfait par l'humiliation de Zurros.
Image extraite de le bande dessinée Clone Wars Vol.04 - Lumière et Ténèbres


  Au cours des années qui suivirent l'Avènement de l'Empire, les installations de recherches et de développement impériales monopolisèrent le secteur industriel de Falleen. Le Moff du Secteur Doldur, Eisen Kerioth, se méfiait considérablement des Falleens et imposa un blocus de la planète, la limitant au trafic impérial ce qui conduisit à la création de ports illégaux un peu partout sur la planète pour permettre l'importation des produits de luxe auxquels s'étaient habitués les nobles et les exportations de rares esclaves.

  Environ sept ans avant la Bataille de Yavin, une maladie dévoreuse de chair particulièrement virulente s'échappa d'un petit laboratoire de biologie médicale que l'Empire avait établi près du centre d'une des cités de Falleen. Le temps que le Devastator, à bord duquel se trouvait Dark Vador, arriva en orbite de la planète, la bactérie s'était répandue dans la cité et contaminé des milliers d'individus.

Falleen

Ironiquement, Dark Vador se montre clément en ne détruisant qu'une ville de Falleen au lieu de stériliser toute la planète comme le voulait le protocole impérial.
Image extraite de la couverture du roman junior The Rise and Fall of Darth Vader


  Le Capitaine Bolvan suggéra de suivre la procédure impériale et d'incinérer la bactérie depuis l'orbite, ce qui tuerait effectivement toute vie sur la planète mais Vador estima que l'Empereur pouvait avoir encore besoin des Falleens et ordonna un bombardement orbital qui détruisit la ville concernée et la campagne environnante, tuant 200.000 individus dont la presque totalité de la Maison Sizhran. L'héritier du trône, Xizor, se jura de se venger de Vador mais causa sa propre destruction de la main du Seigneur Sith.

  Après la chute de l'Empire, Falleen choisit de retrouver son indépendance et de ne pas joindre la Nouvelle République. La planète demeura à l'écart du monde extérieur jusqu'à ce que les Yuuzhan Vong conquissent les mondes voisins de Kalarba et Druckenwell. Les Falleens choisirent de se rendre presque immédiatement quand la flotte s'approcha de leur planète dans l'espoir que leurs phéromones agiraient sur les extragalactiques (An 26). Malheureusement, ils perdirent leur pari et la population fut isolée dans des camps de rééducation. Les quelques Falleens qui ne se trouvaient pas sur la planète ou qui avaient choisi de fuir rejoignirent les camps de réfugiés de la Nouvelle République.

  On ignore à quel point Falleen avait été changée par la bio-technologie Yuuzhan Vong quand le conflit prit fin trois ans plus tard, mais la planète fut considérée habitable et repeuplée au cours du siècle qui suivit.

  En 137, les habitants de Falleen se montrèrent sourds aux tentatives d'approche de l'Empire de Dark Krayt qui envoya le cuirassé de combat Lumière Noire pour les persuader par le biais de bombardements mais les forces sith étaient attendues par le Mynock et l'Escadron Rogue. Le Lumière Noire fut détruit grâce à Wolf Sazen et Cade Skywalker qui créèrent une réaction en chaîne qui détruisit le vaisseau.

Falleen

La Bataille de Falleen
Image extraite de le bande dessinée Legacy Vol.10 - Guerre totale

Informations encyclopédiques
Falleen
Nom
Falleen
Nom original
Falleen
Type
Planète
Région
Secteur
Système
Système de Falleen
Terrain
Forêts tropicales, plaines infinies, montagnes, villes
Habitants
Evènements notables
Natifs connus

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
04/05/2021

Date de modification
04/05/2021

Nombre de lectures
246


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.