Nazzri


Nazzri était le monde natal des Nazzars, une espèce équine possédant une grande spiritualité et qui préféraient vivre isolés du reste de la galaxie.

Continuité : Legends


  Nazzri était une planète tempérée et verdoyante située dans la Bordure Médiane et peuplée par une race équine, les Nazzars. Les Nazzars étaient des bipèdes faisant en moyenne dans les deux mètres et leur peau sombre était recouverte par une mince fourrure allant de gris clair au bleu foncé selon les individus. Leurs têtes allongées avaient des traits distinctement équins, bien que moins prononcés que chez certains Thakwaash. C'étaient des êtres nobles mais distants qui étaient profondément tournés vers la spiritualité et intolérants à l'égard des croyances qui s'éloignaient ou contredisaient les leurs. Certains des Nazzars qui avaient quitté leur monde natal arrivaient à surmonter leurs préjugés naturels et leurs légères tendances xénophobes en se liant d'amitié avec d'autres espèces de la galaxie et se révélaient des compagnons de confiance et fidèles.

  La planète fut découverte par la République entre -20 000 et -15 000 ans avant la Bataille de Yavin et le Système de Nazzri fut accepté tôt au sein de la République. Néanmoins, en raison d'éléments culturels propres aux Nazzars, ils eurent très peu de contact avec le gouvernement galactique en dehors du maintien d'une présence sénatoriale et l'envoi de communiqués officiels. Le gouvernement nazzri s'étendit jusqu'à couvrir trois systèmes proches, puis passa d'une monarchie pure à une oligarchie religieuse. Depuis approximativement -5 000, le gouvernement nazzri adhéra de manière extrêmement stricte aux principes des quatorze sectes de l'Ulizra, la religion d'Etat. Ces principes incluaient les concepts que les étrangers étaient susceptibles de ternir la culture nazzar, que tous les systèmes philosophiques en désaccord avec l'Ulizra devaient être détruits et que le groupe serait toujours plus importants que l'individu. Ces croyances rendaient difficiles pour les autres espèces d'établir des relations commerciales ouvertes avec les Nazzars ou même pour les Nazzars de maintenir des relations cordiales avec la plupart des autres espèces. Bien qu'il soit légal pour les autres espèces de rester dans les systèmes nazzars, leurs membres trouvaient qu'ils n'étaient pas accueillis très chaleureusement.

Nazzri

Un Nazzar
Image extraite de l'Ultimate Alien Anthology


  Les Nazzars que l'on rencontrait en dehors de leur monde tombaient généralement dans deux catégories : ils étaient soit des exclus qui avaient rejeté les enseignements de l'Ulizra, soit des prêcheurs qui tentaient d'apporter la vérité à d'autres peuples. Les exclus nazzars intégraient généralement d'autres organisations et un grand nombre d'entre eux devenaient des adeptes fanatiques de groupes marginaux. Les prêcheurs nazzars rencontraient un faible succès dans leurs tentatives de propagation des principes de l'Ulizra en dehors de leurs systèmes d'origine et abandonnaient rapidement leur mission. Très rarement, un citoyen qui était bien placé dans la religion nazzri pouvait quitter la planète pour accomplir un boqeri, une sorte d'exil auto-imposé, afin de rechercher une vérité spirituelle. La durée du boqeri dépendait du temps qu'il fallait au pèlerin pour trouver la vérité qu'il ou elle ne trouvait pas sur son monde, mais de nombreux Nazzri en voyage découvraient que la galaxie était bien trop intéressante pour seulement considérer de retourner chez eux…

  A l'origine, Nazzri était gouverné par un Empereur-Roi dont le dernier fut Prrit Qabaq qui fut, selon des textes historiques nazzri, le seul responsable de la destruction de la monarchie. En effet, il existait alors des enseignements de nature sombre, des rites anciens engendrés et nourris par le mal à l'état pur et qui octroyaient un pouvoir incroyable à ceux qui succombaient à la tentation qu'ils représentaient. Les Nazzars ignorant ce qu'était la Force, il est très possible qu'il se soit agit d'une forme de magie du Côté Obscur, comme celle pratiquée par les Sœurs de la Nuit de Dathomir. Pris d'un désir obsessionnel pour ces pouvoirs sombres, les Empereurs-Rois utilisèrent ces magies infernales pour corrompre le gouvernement, corruption qui atteint son apogée avec le règne de Prrit Qabaq. L'Etat devint tout simplement une extension de l'esprit sombre du roi et il régnait avec une main de fer qui ne permettait à personne d'échapper à son emprise. Quiconque parlant contre le gouvernement ne pouvait pas espérer voir une nouvelle aube se lever…

  Après une décennie marquée par la misère et la famine, une voix osa s'élever pour critiquer les actions du gouvernement, celle d'un individu qui venait de revenir d'un boqeri de douze ans. Qabaq ordonna que le rebelle soit arrêté et amené devant lui sur le champ, mais lorsque les gardes entrèrent dans la salle du trône avec leur prisonnier et le forcèrent à s'agenouiller devant le souverain, celui-ci fui sidéré de reconnaître sa propre fille, Ikree. Qabaq ne put se résoudre à faire exécuter celle qui était sans doute son héritière et au cours des mois qui suivirent, le père et la fille s'affrontèrent verbalement de manière régulière, chacun condamnant l'autre pour ses paroles et ses actes. Des troubles à travers tout Nazzri éclatèrent, forçant le roi à instaurer la loi martiale sur tout le territoire nazzri, ce qui ne fit que pousser de plus en plus de ses sujets à rejoindre la bannière des rebelles. Finalement, la tension atteignit son comble et une grande bataille eut lieu entre l'armée et les rebelles, bataille au cours de laquelle Ikree tua son père, à son grand chagrin.

  Après la guerre civile, Ikree fit connaître au peuple ce qu'elle avait découvert durant son boqeri : la Grande Structure de l'Ulizra. Elle proposa ensuite l'établissement d'un gouvernement basé sur les principes de l'Ulizra qui, pensait-elle, pourrait empêcher les atrocités commises par son père et sa cour de se reproduire et infuserait un système d'éthiques et de morales auquel les Nazzars pourraient se référer pour se guider. Son premier acte en tant que Reine-Préfet fut d'ordonner la destruction de toutes les archives de son père de peur qu'après les avoir lues d'autres désirent suivre la même voie sombre qu'il avait approfondie. Le nouveau gouvernement se mit en place et se montra efficace, tandis que le peuple apprenait les quatorze vens de  la Grande Structure. Chaque membre de la société jouissait désormais d'une complète liberté. Mais au bout d'un an et demi de règne, Ikree fut assassinée par un courtisan fanatique de son père qui s'était introduit dans le palais. Après sa mort, le gouvernement se durcit de plus en plus, limitant les droits des individus et établissant que les lois de l'Ulizra passaient avant tout, y compris les droits de l'individu, quelque soit les circonstances.

  Le gouvernement nazzri, qui était toujours en vigueur à l'époque de l'invasion yuuzhan vong, était dirigé par un Roi et quatorze Préfets, ces derniers étant les chefs des quatorze sectes de l'Ulizra. Le Roi présidait un conseil de quinze législateurs et commandait les forces militaires ainsi que les différentes agences de sécurités planétaires, mais seuls les Préfets pouvaient proposer et voter des lois potentielles,  apporter des changements et des amendements aux droits donnés par l'Etat aux individus et utiliser l'armée pour des actions offensives. La plupart des Nazzars pouvaient prévoir les résultats des votes vu que les Préfets adhéraient toujours de manière stricte aux principes de l'Ulizra, qui incluaient la préservation du groupe au dépend de celle de l'individu, le maintien de la réclusion par rapport au reste de la galaxie et l'éradication de tout culte religieux ou philosophique qui était susceptible de miner les croyances de la congrégation Ulizran.

  Un millénaire après la guerre civile, un descendant de Prrit Qabaq et sans doute de sa fille Ikree, le Prince Héritier Qrrrl Toq montra des qualités exceptionnelles, au point que certains pensaient qu'il deviendrait le premier Roi-Préfet. Au cours de ses études sous l'égide de l'érudit Vrrk Jikat, Qrrrl Toq apprit les 14 vens de la Grande Structure, étudiant chacun d'entre eux durant exactement une année nazzri avant de se consacrer au suivant. Mais, en contrepartie de ses dons exceptionnels, le prince était un être arrogant qui estimait secrètement que l'Ulizra n'avait plus de réelle utilité et qui était persuadé que son destin était de rétablir une monarchie absolue. Dans le but d'appuyer ses théories, il passa de nombreuses nuits dans le Hall de l'Edification où étaient regroupées les archives de la planète et finit par découvrir un ouvrage compilant des textes sur la fin du règne de Prrit Qabaq et l'établissement de la Grande Structure. Il fut d'abord choqué par ce qu'il découvrit et refusa d'y croire, avant de finir par se rendre à l'évidence.

  Il réalisa alors qu'il ne pourrait jamais rivaliser avec les plus grands des monarques-préfets, car il ne ferait que suivre leurs traces, mais il ressentait le besoin de franchir un nouveau palier, d'être le premier à emprunter un chemin encore vierge. Dans ce but, il décida d'imiter Ikree et de partir en boqeri afin de comprendre la nature des êtres mieux que tous ceux qui l'avaient précédé. Qrrrl quitta donc sa planète natale pour la première fois, en se demandant secrètement s'il retournerait un jour sur Nazzri. Après avoir exploré la galaxie durant trois ans, Qrrrl Toq rencontra plusieurs Jedi qui arbitraient un traité sur la planète tropicale d'Ulda Frav. Quand il tenta de les interroger, les Jedi l'interrompirent et lui apprirent qu'il possédait le potentiel pour devenir l'un des leurs. A leur grand étonnement, le Nazzar leur apprit qu'il n'avait jamais entendu parler des Chevaliers Jedi ou de la Force jusque-là. Quand ils repartirent, Qrrrl les accompagna et commença sa formation sur Ossus en tant qu'apprenti du Maître Jedi Vodo-Siosk Baas. Plus tard, il participa à la résolution de la Révolte Naddiste [- 3 998] et à la Grande Guerre des Sith [-3 996], conflit au cours duquel il fut tué.

Nazzri

Le Chevalier Jedi Qrrrl Toq
Image extraite de la bande dessinée La Légende des Jedi Vol.4 : Les Seigneurs des Sith


  Les Nazzars restèrent très certainement dans l'ignorance du destin de leur Prince Héritier et continuèrent à suivre les principes de la Grande Structure de l'Ulizra au cours des millénaires qui suivirent. Durant les Guerres Mandaloriennes [-3 963/-3 960], les forces de la République et des Néo-Croisés Mandaloriens au cours d'une bataille qui s'acheva par la victoire, mais on ignore les répercutions de celle-ci sur les Nazzars. Lorsque Palpatine s'empara du pouvoir (-19), la plupart des Nazzars voyageant dans la galaxie retournèrent tout simplement dans leurs systèmes d'origine et leur gouvernement ignora dès lors la galaxie en général. Cette attitude persista à l'époque du Nouvel Ordre Jedi et les Nazzars ne rejoignirent pas la Nouvelle République. Il semble que les systèmes nazzars furent épargnés par les attaques des Yuuzhan Vong et qu'ils continuèrent à vivre isolés du reste de la galaxie par la suite.
Informations encyclopédiques
Nazzri
Nom
Nazzri
Type
Planète
Région
Secteur
Système
Système de Nazzri
Terrain
Verdoyant
Habitants
Langues
Nazzar
Evènements notables
Natifs connus

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
25/12/2012

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
4 263


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.