HoloJeu Dejarik


Le plus fameux jeu holographique de toute la galaxie

Continuité : Légendes


  L'holojeu Dejarik est un jeu holographique de stratégie et d'action mettant en scène des créatures mythiques ou réelles provenant des quatre coins de la galaxie, il se joue sur un damier circulaire noir et blanc. C'est, avec le Sabacc, un des jeux les plus populaires de la galaxie. Il a été décliné au cours du temps en plusieurs versions toute plus sophistiquées les unes que les autres.

  C'est la compagnie de divertissement Dejarik qui est à l'origine de la conception de ce jeu et de sa commercialisation intergalactique. Avant le succès de sa création Dejarik était une petite entreprise fabriquant des projecteurs holographiques pour le compte des casinos et autres institutions de loisir; elle avait aussi commercialisé quelques jeux tridimensionnels. Mais ces derniers n'avaient pas rencontré un réel succès.
  En ces temps de conflits générés par la guerre des clones et le crépuscule de l'ancienne République, la société Dejarik décida de créer un jeu unissant la plupart des races et peuples de la galaxie sous une même bannière : en effet l'holojeu Dejarik était perçu par ses créateurs comme un formidable instrument de paix intergalactique.

  Ils développèrent en conséquence un holojeu rassemblant un certain nombre de jeux de stratégies similaires provenant de différentes cultures de la galaxie. Si le concept initial était louable et prometteur, Dejarik ne rencontra pas moins de nombreuses difficultés; en effet quelques petits politiciens, organisations de défenses des animaux et sectes religieuses diverses et variées eurent leur mot à dire et la sortie de l'holojeu en fut ainsi retardée. Après quatre longues années de procès, le jeu sortit finalement. En définitive, Dejarik avait eu raison d'investir son argent, énergie et temps car le jeu fut chaleureusement accueilli par le public.

  Une ligue galactique des jeux Dejarik fut même créée sous le règne de l'Empereur Palpatine et son siège social, à l'instar de ceux de toutes les grandes compagnies et corporations, fut installé sur Coruscant.

  But et règles du jeu : l'holojeu Dejarik obéit à des règles complexes dont les paramètres sont contrôlés par l'ordinateur. Le but du jeu pour chacun des protagonistes est de vaincre la totalité des créatures que possède l'adversaire. Il faut pour cela utiliser à bon escient les forces et les faiblesses des animaux figurant dans le jeu. En effet chacun d'entre eux possède un éventail de coups spéciaux, de parades et des points de vie, défense, attaque, endurance et capacités à se déplacer. La plus célèbre des attaques est sans doute celle de la "prise mortelle du Faucheux de Kintan".

HoloJeu Dejarik


  Créatures : les créatures figurant dans l'holojeu Dejarik peuvent être issues des mythes et légendes d'un échantillon de peuples de la galaxie ou alors être belle bien réelles. Dejarik a bien sur modifié certaines caractéristiques de ces animaux pour améliorer l'aspect ludique de sa création tout en essayant tout de même de conserver un semblant de vraisemblance. L'holojeu compte huit créatures bien distinctes :

      M'onnok : le m'onnok est un prédateur originaire de la planète Socorra qui est connu pour sa grande intelligence et sa férocité. Bien que personne n'ait pu prouver que cet animal utilise un langage pour communiquer avec les siens on l'a vu utiliser des instruments primitifs mais efficaces. Les nomades du désert de Socorra déclarent que voir un m'onnok annonce une route longue et difficile mais avec de grandes richesses à l'arrivée.

      Grimtaash (ou Molator) : le Grimtaash est une créature mythique originaire de la planète Alderaan; son esprit est censé protéger la cour d'Alderaan des machinations ou conspirations de traîtres potentiels. On pouvait admirer sa représentation dans les tumulus pétrifiés laissés par une peuplade mystérieuse, les Killiks, aujourd'hui disparue. On ne peut bien sûr plus voir ces images car les tumulus ont étés détruits en même temps que le reste de la planète en l'an 0 par la première Etoile de la Mort.

      Limace K'lor' : le k'lor est une limace vivant dans les marais de la région de Noe'ha'on. Ces animaux ont un odorat et une vue exceptionnelle ce qui leur permet de repérer et tuer leurs proies avec facilité et rapidité. Chaque année standard les adultes pondent des centaines d'œufs qui se transforment vite en une grande masse de jeunes, voraces et se déplaçant encore plus rapidement que leurs aînés.

      Faucheux de Kintan : aujourd'hui éteinte, cette espèce de bipèdes de la planète Kintan était autrefois populaire auprès des seigneurs Hutt. Ces derniers les employaient comme gardien, rôle qui maintenant incombe aux Gamorréens. Ces créatures vicieuses avaient l'étonnante capacité de se régénérer assez rapidement après une blessure.

      Savrip Mantellien : le savrip Mantellien est, comme son nom l'indique, originaire de la planète Ord Mantell. Ces créatures vivent en groupe et possèdent un certain niveau de développement, en effet elles peuvent utiliser des outils sommaires. De nombreux individus sans scrupules les pourchassent à des fins commerciales, mais beaucoup apprennent à leur dépend que malgré leur apparence pataude les savrip peuvent se montrer très rapides et dangereux. Ces créatures se parent souvent des habits et bijoux de leurs adversaires vaincus. Dans l'holojeu le Savrip est un des créatures les plus puissantes avec la limace k'lor et le posséder est souvent synonyme de victoire.

      Houjix : l'houjix est un animal inoffensif ressemblant au molosse zobérien ; il est natif de la planète Kinyen et est employé par ses maîtres en tant que fauve de garde. Bien que d'aspect féroce cet animal a un tempérament calme et peureux et se contente souvent de rester à l'abri pour aboyer bruyamment. La représentation qu'en a faite Dejarik est source de plaisanterie sur sa planète natale.

      Ghhhk : cet animal est une créature arboricole native de la planète Clak'dor VII, réputée pour l'huile sécrétée par sa peau. Le ghhhk est totalement inoffensif et se laisse facilement attraper par les indigènes de Clak'dor VII qui se servent de l'huile qu'il produit comme onguent curatif. Pour les besoins de sa création Dejarik en a bien sur fait un animal féroce, dangereux et combatif.

      Ng'ok : de nombreuses personnes dans la galaxie utilisent les ng'oks comme gardiens pour installations vides et inhabitées. En effet le ng'ok a très mauvais caractère et a la fâcheuse tendance d'attaquer tout ce qui passe à sa portée. Ces griffes acérées et ses dents en forme de pointes tournées vers l'arrière infligent de très grave blessures, parfois même mortelles.

  Malgré l'invasion extragalactique et la prise de nombreux mondes capitaux comme Coruscant par les Yuuzhans Vongs, les ventes d'holojeux Dejarik ne semblent pas avoir sensiblement baissé. Des rumeurs courent même sur une nouvelle version avec notamment l'apparition de nouvelles créatures comme le Modrol.
Informations encyclopédiques
HoloJeu Dejarik
Nom
HoloJeu Dejarik
Classe
Arts - Us et Coutumes
Constructeur
Type
HoloJeu
Fonction
Détente
Affiliation
Variable

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
22/11/2020

Nombre de lectures
19 624


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire
HoloJeu Dejarik

L'holojeu Dejarik était sans doute le plus fameux jeu holographique de toute la galaxie.

Continuité : Canon


  L'holojeu Dejarik, également connu sous le nom d'holoéchecs, était un jeu populaire à deux joueurs, mettant en scène deux équipes de créatures holographiques, également appelées holomonstres, qui s'affrontaient sur un plateau circulaire. Les holomonstres pouvaient représenter des créatures à la fois réelles et mythologiques de toute la galaxie.

  Le Dejarik, à l'instar du Sabacc, était un jeu extrêmement populaire et très apprécié. Il était couramment joué sur les vaisseaux spatiaux et dans les maisons de toute la galaxie.

Histoire



  Inventé depuis bien avant l'époque de la Guerre des Clones, le Dejarik était, tout comme les échecs et le Moebius, une variante du plus ancien jeu de plateau, le Shah-tezh.

  Les plateaux de Dejarik étaient fabriqués par l'entreprise Lakan Industries. Les hologrammes, le déroulement du jeu ainsi que les points de chaque joueurs étaient contrôlés par l'ordinateur intégré au plateau de jeu. Cependant, des versions "physiques" du Dejarik parurent à travers la galaxie, avec des figurines réelles, afin de pouvoir y jouer sans technologie holographique. Le plus souvent, le plateau et les pièces étaient en bois.

  Vers -20, la planète Abafar accueillit le Club de Dejarik Junior d'Abafar dans la ville de Pons Ora. Les publicités pour le club interdisaient strictement aux Wookiees de participer, en raison du fait que les membres de cette espèce étaient connus pour être plutôt contrariés en perdant.
  Ce fut par ailleurs un excellent conseil que donna le droïde de protocole C-3PO lorsqu'il dit : "Je suggère une nouvelle stratégie, R2. Laisse gagner le Wookiee.", alors que ce dernier jouait contre Chewbacca au Dejarik dans le Faucon Millenium, à l'époque de l'Empire Galactique.

  A la même période, sur Jedha, les Partisans de Saw Gerrera jouaient également au Dejarik, avec une version physique en bois, sculptée à la main, dans les catacombes de Cadera.

  On retrouvait souvent une table de Dejarik dans les vaisseaux, pour divertir les membres de l'équipage pendant les longs trajets en hyperespace, comme dans le Faucon Millenium, ou dans le Ghost par exemple. Etant d'ailleurs tous deux des cargos corelliens, il s'agissait probablement d'une caractéristique de ces derniers.

HoloJeu Dejarik

Version physique sculptée en bois du plateau de Dejarik, dans les catacombes de Cadera.


Règles du jeu



  L'holojeu Dejarik obéissait à des règles complexes dont les paramètres étaient contrôlés par l'ordinateur. Le but du jeu pour chacun des joueurs était de vaincre la totalité des créatures que possédait l'adversaire. Il fallait pour cela utiliser à bon escient les forces et les faiblesses des holomonstres figurant dans le jeu.

HoloJeu Dejarik  Le plateau de jeu était circulaire, se présentant souvent sous la forme d'un disque d'une cinquantaine de centimètres de diamètre. Ce dernier était divisé en trois cercles concentriques appelés "Orbites". Le cercle central était toujours de couleur blanche. Les orbites extérieurs étaient quant à elles divisées en douze segments de tailles égales, portant le nom de "Rayons". Les cases étaient ainsi colorées alternativement en blanc et en noir.

  Au début du jeu, quatre holomonstres étaient attribués à chaque joueur. Ensuite, les deux joueurs disposaient chacune de leurs quatre pièces, dans l'ordre d'obtention, sur les deuxième, troisième, quatrième et cinquième cases de leurs demi-planche respective. Il existait cependant une version où il n'y avait pas huit, mais dix pièces au total sur le plateau.

  Il existait un certain nombre de pièces représentant les holomonstres. Elles étaient toutes des projections holographiques en couleurs de créatures à la fois réelles et mythologiques de toute la galaxie. Les pièces disponibles comprenaient le Ghhhk, le Grimtaash (ou Molator), le Houjix, le Faucheux de Kintan, la Limace K'lor, le Savrip Mantellien, le Monnok, le Ng'ok, le Bulbous, le Scrimp, et le karkath.

HoloJeu Dejarik

Chewbacca jouant au Dejarik avec R2-D2 dans le Faucon Millenium


Les pièces et leurs attributs



  Chaque holomonstre avait des compétences spécifiques d'attaque, de défense (ou santé), de portée et de mouvement. Le nombre de points d'attaque d'une pièce représentait les dégâts qu'elle pouvait infliger en attaquant. Son indice de santé (ou de défense) représentait la quantité de dégâts qu'elle pouvait subir avant d'être éliminée et retirée du plateau. Les points de portée indiquaient à quelle distance elle pouvait attaquer. Enfin, sa valeur de mouvement représentait le nombre de cases sur lesquelles elle pouvait se déplacer en un seul mouvement. Certaines créatures avaient également des "capacités spéciales" :

• Le Ghhhk était une espèce insectoïde originaire de la planète Bith. Ils étaient les prédateurs suprêmes de leur monde natal.
• Le Grimtaash, ou Molator était une créature de la mythologie d'Alderaan. Lorsque le Molator était utilisé au Dejarik, il pouvait aveugler son adversaire et le rendre inutilisable pendant 2 tours.
• Le Houjix était une espèce de céphalopode quadrupède, capable d'envoyer des secousses électriques. La rumeur disait qu'ils étaient des animaux de compagnie populaires sur Kinyen.
• Le Faucheux de Kintan était une créature de la galaxie originaire de la planète Kintan. Impressionnant par sa grande taille et sa peau jaunâtre, il était souvent représenté tenant un marteau.
• La Limace K'lor était une longue bête à la peau rouge, avec une bouche en forme de ventouse et des dents pointues. Ces limaces étaient supposées être des habitants des marais des territoires de la Bordure Extérieure.
• Le Savrip Mantellien était une espèce reptilienne sensible à la Force primitive originaire de la planète Ord Mantell. De grande taille, il avait la peau grise et une tête cornue aux yeux rouges, attachée à la partie supérieure de son torse par un long cou partiellement couvert de mèches de cheveux oranges. Il avait une paire de bras longs et puissants qui se terminaient par des mains à quatre doigts, et deux jambes courtes avec des pieds à trois doigts.
• Le Monnok était une espèce bipède à la peau jaune tachetée de rouge, et sensible à la Force. Il était très redouté, particulièrement par les nomades du désert de Socorro. Bien qu'il avait l'air primitif, le Monnok utilisait des lances et était un excellent chasseur sur sa planète natale.
• Le N'gok était une créature difforme et un grand prédateur, bien que ses origines soient inconnues. Créature colérique, il était généralement accompagné d'une odeur affreuse. Il était pourvu de deux griffes rétractables acérées comme des rasoirs, et d'une double queue d'arrimage. Son corps était entièrement recouvert d'épines, de la queue jusqu'à son unique oeil au sommet de son crâne.

Les compétences des huit pièces traditionnelles étaient les suivantes :
Défense (Santé) = DF ; Attaque = AT ; Portée = P ; Mouvement = MV

• Ghhhk : DF 4, AT 2, P 1, MV 2, capacité spéciale : soigne une créature adjacente à pleine santé
• Grimtaash : DF 4, AT 2, P 3, MV 1, capacité spéciale : étourdit une pièce pendant deux tours (temps de recharge d'un tour)
• Houjix : DF 8, AT 4, P 1, MV 4
• Limace K'lor : DF 4, AT 3, P 5, MV 1
• Faucheux de Kintan : DF 8, AT 4, P 1, MV 2, capacité spéciale : régénère 2 points de santé à la fin de son tour
• Savrip Mantellien : DF 9, AT 8, P 1, MV 1
• Monnok : DF 6, AT 6, P 2, MV 1, capacité spéciale : attaque deux pièces adjacentes
• Ng'ok : DF 6, AT 4, P 1, MV 2, capacité spéciale : attaque soit deux pièces soit une pièce deux fois

Remarque : Il existait plusieurs variantes de jeu pour le Dejarik, influant souvent sur les points de compétences des holomonstres. Par exemple sur Batuu, les valeurs de mouvement et d'attaque de certaines des créatures étaient différentes.

HoloJeu Dejarik

Les figurines et leurs compétences.


Déroulement du jeu



  Le joueur ayant proposé le jeu jouait le premier. Sinon, un tirage aux dés pouvait être fait pour décider du joueur qui commençait. À chaque tour, un joueur pouvait activer une pièce qui avait la possibilité de faire deux actions : se déplacer deux fois, se déplacer et attaquer, attaquer uniquement, ou se déplacer et utiliser une "capacité spéciale".

Mouvement : Chaque pièce pouvait se déplacer à travers le plateau. Son mouvement, en nombre de cases, devait correspondre au nombre exact indiqué par sa valeur de mouvement. L'holomonstre pouvait se déplacer vers n'importe quel espace adjacent au sien (soit autour de l'Orbite ou le long du Rayon, mais pas en diagonale, ni dans une case occupée par une autre pièce). Une pièce ne pouvait pas se déplacer dans une case, puis se retirer immédiatement dans celle qu'elle venait de quitter.

Attaque : Une fois qu'un joueur avait positionné une de ses pièces à portée d'une pièce adverse, c'est à dire dans une case adjacente à une pièce adverse, il pouvait déclarer une attaque sur cette pièce. Les pièces ayant un point de portée devaient être directement adjacentes à la pièce adverse visée, tandis que les pièces ayant une plus grande portée pouvaient être plus éloignées, selon le nombre équivalent à leurs points de portée.
  Lors d'une attaque, le joueur attaquant utilisait la valeur d'attaque de sa pièce, et infligeait autant de dégâts de santé à la pièce en défense. Lorsqu'une pièce en défense perdait tous ses points de santé, elle était vaincue, et donc retirée du plateau.

Fin de jeu : Les joueurs continuaient à s'attaquer jusqu'à ce qu'il ne reste qu'une seule pièce sur le plateau. Le joueur qui contrôlait la dernière pièce présente gagnait la partie. Si il restait une seule pièce pour chaque joueur, ces deux pièces se déplaçaient jusqu'au centre du plateau pour un combat à mort. Chaque pièce utilisait sa compétence la plus élevée entre l'attaque ou la défense, et la pièce ayant la plus grande valeur devenait la gagnante.

HoloJeu Dejarik

Finn découvrant le Dejarik dans le Faucon Millenium

Informations encyclopédiques
HoloJeu Dejarik
Nom
HoloJeu Dejarik
Nom original
Dejarik HoloChess
Autre(s) nom(s)
HoloEchecs Dejarik
Classe
Arts - Us et Coutumes
Type
Jeu
Fonction
Divertissement

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
25/12/2021

Date de modification
25/12/2021

Nombre de lectures
0


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Légendes, Canon, The Star Wars, Infinities ; et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.