Holocron Sith


Les holocrons Sith étaient une variante d'holocrons imprégnée par le côté obscur.

Continuité : Legends


  Les holocrons étaient de petits artefacts cristallins permettant d'enregistrer une quantité presque infinie d'informations, et de les retransmettre sous forme d'images holographiques. La technologie utilisée était très complexe, et nécessitait un apprentissage long et fastidieux.

  Les étapes de création des holocrons étaient très minutieuses. Afin de comprendre comment les anciens Seigneurs Sith construisaient leurs holocrons, voici le détail par étapes de ces mystérieuses méthodes de fabrication.

  Tout d'abord, il fallait réunir des matériaux assez rares pour pouvoir supporter la charge de côté obscur. Ensuite, il fallait les assembler. Les composants internes étaient composés de filaments et de brins de cristaux entrelacés, formant une matrice cristalline qui devait être affinée pour éviter la défaillance du dispositif. Un cristal rare était utilisé dans le fonctionnement et les réglages du réseau complexe qui stockerait des données potentiellement infinies. Chaque matrice d'holocron devait répondre à des spécifications strictes, nécessitant généralement des milliers de modifications et d'ajustements précis à un niveau subatomique. Ce n'était que grâce à la puissance de la Force que l'on pouvait s'assurer que chaque brin cristallin était correctement aligné. Correctement disposés, ces cristaux formaient un réseau d'énergie qui pouvait absorber et reproduire plus tard les informations d'ondes lumineuses et sonores.

  Ensuite, venait le Rite du Commencement, probablement le plus important rite de tous. Très ancien produit de l'alchimie Sith, il permettait de graver d'obscurs symboles sur la pierre de couronnement, le cristal qui coiffait les holocrons. Ces symboles renfermaient le pouvoir du côté obscur et permettaient ainsi de contenir une réplique de l'esprit de celui qui pratiquait le rite. Son exécution était l'une des plus complexes de toute l'alchimie Sith et nécessitait un apprentissage très long. Le résultat était toutefois à la hauteur des efforts fournis : en combinant un esprit imprégné du côté obscur avec la finesse technologique des holocrons, on obtenait un réseau cognitif d'une grande précision et suffisamment stable pour laisser à son utilisateur tout loisir de terminer son œuvre.

Holocron Sith
Holocron Sith prêt pour le Rite du Commencement


  Comme tout rite alchimique Sith, sa puissance était dangereuse : endommager le cristal risquait de relâcher dans la nature l'essence ténébreuse qu'il renferme. Le Rite du Commencement, inventé par le peuple Sith, fut archivé par Sorzus Syn qui l'enseigna à son Ordre. Son secret avait néanmoins été perdu à l'époque de la Confrérie des Ténèbres. Ce fut Dark Bane qui le redécouvrit en s'emparant de l'holocron de Belia Darzu ainsi que de celui de Syn.
  Venait ensuite le Rite de Chargement de la matrice. Cette étape était nécessaire au bon fonctionnement de l'holocron Sith. Il permettait de charger la matrice d'énergie du côté obscur afin de protéger l'holocron, de le charger d'énergie obscure. Ainsi, l'entité, le gardien de l'holocron, était constamment alimentée en énergie obscure.

  La partie externe de l'holocron Sith était simple en comparaison. Sur ces faces (généralement pyramidales), on pouvait y trouver différents hiéroglyphes gravés par son créateur et ensuite imprégné de puissance du côté obscur dans ce qu'on appelait les Rituels d'invocation. Cette cérémonie était primordiale pour maintenir la stabilité de la matrice après qu'elle ait été imprégnée du côté obscur. Encore une fois, les symboles devaient être uniques à l'individu, et la simple copie des glyphes d'un autre holocron n'aboutirait qu'à un échec, réduisant l'holocron en un tas de poussière cristalline.

  Attention, si les Rituels d'Invocations étaient effectués avant le Rite du Commencement ou le Rite de Chargement, la puissance emprisonnée dans les symboles s'estompait peu à peu et le réseau d'énergie se dégradait, au point d'être incapable de soutenir la matrice cristalline.

Holocron Sith
Schéma d'un holocron Sith


  Parfait exemple des difficultés rencontrées lors de la fabrication, Dark Bane ne parvenait pas à finir son holocron. Après 3 tentatives qui eurent toutes échoué en un tas de poussière cristalline, son apprentie Dark Zannah lui conseilla de trouver l'holocron de Belia Darzu, qui avait référencé tous les secrets et les techniques de construction d'un holocron Sith, afin qu'elle puisse lui enseigner son savoir.

"Le processus de création d'un holocron ne doit pas être précipité. Les ajustements de la matrice doivent être effectués avec précision et soin. La pierre de couronnement est la clé du processus. Sans cela, le réseau cognitif se dégradera avant que vous ne terminiez vos ajustements, et vous échouerez à chaque fois.
- Comment puis-je piéger le réseau cognitif à l'intérieur de la pierre de couronnement ?
- Vous devez invoquer le Rite du Commencement."

L'avatar de Belia Darzu à Dark Bane

  Dark Andeddu passa un nouveau cap dans l'utilisation des holocrons. À sa mort, il fit en sorte d'enfermer son esprit dans l'holocron afin de survivre à jamais. Ce n'est que sous l'ère de l'Empire de Dark Krayt que Dark Wyyrlok III fit cette découverte, mais trop tard, puisque l'esprit d'Andeddu réussit finalement à rejoindre les restes de son corps momifié.

  Les holocrons Sith étaient consultables par tout individu capable de maîtriser la Force, autant du côté lumineux que du côté obscur. Par ailleurs, la finalité de l'holocron de Bo Vanda était de corrompre l'esprit des utilisateurs du côté lumineux de la Force.



Actualités en relation

Science et Star Wars | De vrais holocrons sont-ils faisables ?

Les éléments technologiques de la galaxie Star Wars sont bien souvent fantaisistes ou irréalistes, à l'image des incontournables sabres laser. Pourtant, certains peuvent trouver un écho dans notre monde bien réel, et c'est Korriban_Sith, l'une des...


Panini Comics | Sortie de Dark Vador - Le Seigneur Noir des Sith

Décembre commence en trombe chez Panini Comics car ce ne sont pas moins de trois comics Star Wars que l'éditeur fait paraître aujourd'hui en France ! À côté de Cible : Vador et de Docteur Aphra Tome 6, les...


HoloNet | Trois nouveaux rédacteurs et un mini-pack de fiches

Aujourd'hui, c'est un groupe de fiches un peu particulier qui débarque sur l'Encyclopédie Star Wars HoloNet. En effet, l'équipe accueille pas moins de trois nouveaux rédacteurs, trois victimes supplémentaires pour les Admins et...


Marvel | Sortie de Darth Vader (2020) #9

Une semaine après l'arrivée tonitruante des premiers récits liés à la Haute République, c'est un relatif retour au calme qui nous attend à présent du côté de Marvel, avec la sortie du comics Darth...


Notre critique de Light of the Jedi

C'est le grand jour ! Après un report de quelques mois, les premiers romans de l'ambitieux projet transmédia The High Republic, sortent aujourd'hui aux États-Unis. Nous avons eu le privilège de lire Light of the...


Informations encyclopédiques
Holocron Sith
Nom
Holocron Sith
Classe
Autres Technologies
Constructeur
Type
Base de données
Fonction
Stocker et transmettre un savoir
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
23/11/2020

Date de modification
23/11/2020

Nombre de lectures
305


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.